Bonne Découverte Ou Guet-Apens [Kathleen V./Lian G.]

Aller en bas

Bonne Découverte Ou Guet-Apens [Kathleen V./Lian G.]

Message par Shane M. Lewis le Sam 26 Juin - 12:03

    [HJ : Quelques rebelles invités s'ils le veulent (pas trop hein, faut qu'on s'en sorte vivants XD) ou créatures ^^]


    Dix heures et demie et il recevait un appel de son supérieur. Il s’attendait à une habituelle série de reproches mais, à son grand bonheur, ce ne fut pas le cas. Ce fut pire : on l’envoyait en mission. Aller en mission en soit n’était pas obligatoirement un problème, il avait l’habitude de ça. Non en fait, Shane avait pâli lorsqu’on lui avait sorti le lieu de sa mission du jour.

    « Qu… Où ça ? »

    On dut lui répéter à trois reprises le lieu convenu, il avait comme l’espoir que cette réponse changerait avec le temps et le nombre de fois qu’il poserait la question, mais rien n’y fit. La réponse resta constante et identique en toutes circonstances. Il songea à se rouler par terre et à se mettre à pleurer, mais il s’ôta rapidement cette idée de la tête. Il aurait eu l’air fin tiens… Il soupira, et reprit ses esprits. Sa mission se déroulait dans les sous-sols désaffectés de Nosco. Là, on avait détecté la présence de matériel informatique. Il fallait voir de quoi il s’agissait. Comme cela pouvait être dangereux, on ne pouvait pas envoyé uniquement un Brigadier de Nettoyage ou autre. Et qui de mieux qu’un informaticien pour reconnaitre un coup d’œil de quoi il s’agissait ?

    « OK… OK… On m’accompagne ? »

    Il était peu envisageable pour lui de descendre là dedans seul. Non, non, non et re non. Il y avait des bêtes, il y avait des rebelles… Autant ce jeter dans la gueule du loup et rédiger son testament sur le camp. On lui annonça qu’en effet il serait accompagné par un Brigadier d’Elite au Sniper qui répondait au nom de Kathleen Velstiam. Cherchant dans sa mémoire, il ne tarda pas à voir apparaitre dans son esprit le portrait de cette femme qui approchait la trentaine et qui avait des cheveux blonds et lisses. Il ne la connaissait pas plus que ça. Il lui avait certes déjà adressé la parole, Nosco était un petit monde…

    « OK… J’ai droit à une prime de risque ? »

    Fit-il alors non pas pour faire de l’humour ou pour avoir une quelconque augmentation, mais pour signaler le simple fait que descendre dans les sous sols était dangereux et y aller à deux n’était peut-être pas suffisant. On lui annonça donc que les sous-sols où ils se rendaient étaient classés parmi les moins dangereux de tous, et qu’il y avait peu de chance pour qu’ils tombent sur quoi que ce soit de dangereux.

    « Mais il y a quand même une chance… »

    Fit-il remarquer sombrement. Il rangea le principal de ses affaires dont il aurait besoin dans sa sacoche, il garda son ordinateur portable ouvert et allumé. Il passa la bretelle de sa sacoche à son épaule gauche, portant son ordinateur en marche dans cette même main. Sa main droite libre empoigna une épée légère qu’il accrocha à sa ceinture. Shane n’était qu’un piètre apprenti en matière de combat à mains nues et avec les armes à feu, mais il était plutôt doué avec les armes blanches.

    « Enfin, de toutes façons, je reste en contact avec l’équipe d’intervention… Au cas où… »

    Shane quitta les bureaux de la Brigade Impérial, sans quitter les sous-sols cependant. Il recevait sur son ordinateur les derniers points de sa mission comme le point de départ, le point d’arrivée, et quelques autres informations. Il accrocha parfaitement son oreillette, ça aurait été vraiment malvenu de la perdre. Il vérifia la batterie de son ordinateur. Il lui restait six heures de batterie. Il y avait de fortes chance pour que d’ici là, ils soient rentrés. Si ce n’était pas le cas… Et bien advienne que pourra.

    Son supérieur lui énonça l’habituelle procédure que cette fois, Shane écouta d’un bout à l’autre comme il se sentait quelques peu inquiet. Il rejoignait le point de rendez-vous assez rapidement. Il aperçut la silhouette de cette femme qu’il avait déjà rencontrée. Il lui serra cordialement la main. Tout du moins, lui portait des gants comme toujours.

    « Bonjour Kathleen. Vous êtes prête ? Après vous. »

    Fit-il en indiquant le passage qui les conduirait dans les vieux réseaux des sous sols désaffectés.
avatar
Shane M. Lewis
~ Brigadier Informatique ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Brigade Informatique
Âge réel : 10 ans
Âge d'apparence : 19 ans

Compétences
Mémoire:
3000/10000  (3000/10000)
Compétence principale: Informatique
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonne Découverte Ou Guet-Apens [Kathleen V./Lian G.]

Message par Kath le Ven 2 Juil - 16:59


    « Les Sous-sol Désaffectés... »

    Son interlocutrice arborait une mine dubitative. En effet, les sous-sols désaffectés n'étaient que très rarement visités. Et pour cause ! D'effrayantes d'histoires sur ces souterrains inhabités circulent de bouche à oreille depuis plusieurs générations de brigadiers... Des créatures d'une laideur dépassant l'entendement y rôderaient, errant avec leur carcasse en ces lieux délabrés et se jetant sans aucune pitié sur les impudents qui auraient eu la mauvaise idée de s'égarer. Et ces histoires plus ou moins crédibles restaient alimentées par les dires et les superstitions. Bien sûr, c'était le genre de récits alambiqués que l'on réservait aux longues et froides nuits lorsqu'on était de garde dans les Sous-sols Utiles ou bien que l'on contait aux novices facilement impressionnables. Autant dire qu'on savait les servir pour terrifier la galerie mais, les véritables témoignages étaient rares. On en parlait pas ou très peu ; même au sein de la Brigade. Lorsqu'une équipe partait pour ces sous-sols c'était avec une mission d'une extrême importance à remplir. Car, quand sait de quelle manière des oubliés ont péris en ces lieux obscurs, ce n'était tout de suite plus si amusant...

    Kathleen acquiesça sobrement, en réponse à la jeune femme qui, derrière elle, lui fixait les dernières sangles de son pectoral. Dès que la sniper se fut assurée que toute son armure était bien en place, elle partit aider sa coéquipière qui se dépêtrait aussi avec ses protections.

    «- Et qu'est-ce que l'on doit trouver, déjà ?

    - Du matériel informatique. Quelque chose qui pourrait -ce n'est pas trop serré ?- nous faire avancer dans nos recherches, très certainement.
    »

    Ca, c'est ce que Kathleen lançait à ceux qu'elle rencontrait depuis ce matin et qui avait la curiosité de lui demander son programme du jour : elle avait été dépêchée pour récupérer un objet informatique qui contiendrait des informations sur la Confrérie rebelle et forcément indispensable à leurs recherches donc. Ce qui en soit, n'était pas totalement faux. D'ailleurs, les services d'un informaticien avaient été recrutés spécialement pour cette mission. Shane Mael Lewis... Ce nom ne lui était pas inconnu. Elle cernait très bien l'apparence de ce jeune homme, mais sans plus. Toutefois, qui sait ? Cette mission était une occasion comme une autre de faire plus ample connaissance.

    Enfin, si tout se déroulait comme prévu ; or, c'était tout relatif. C'est bien ce qui inquiétait Kathleen : les souterrains, en plus d'être dangereux, étaient imprévisibles. En outre, il n'existait aucun plan fiable et complet des Sous-sols Désaffectés... Ils allaient devoir se guider au seul signal que l'informaticien capterait. Cependant, ce n'était pas ces seules raisons qui mettaient la jeune femme plus mal à l'aise que de coutume. En effet, tard dans la nuit, les brigadiers de la section anti-terroriste avaient reçu un appel urgent de leur Commandor. Les services s'étaient organisés en quatrième vitesse pour répondre au message du Haut Conseiller, dépêchant une équipe pour cela. Un épluchage méticuleux du système de vidéo-surveillance de la Guilde avait permis de retracer le parcours du Commandor, de l'Intendo jusqu'aux souterrains. Seulement, une fois dépassées les dernières caméras, personne ne savait ce qu'il était advenu du Conseiller. L'équipe ainsi envoyée venait de sacrifier une nuit à passer les souterrains au peigne fin. Hélas, leurs recherches s'étaient soldées par un échec.

    Toutefois, alors que le Conseiller semblait s'être évaporé dans la nature, on avait réussi à localiser in extremis le signal de son oreillette. Quelle n'avait pas été la stupéfaction de la jeune femme et du reste de la section quand on leur avait annoncé que l'objet se trouvait dans les Vieux Réseaux ! Un monstre aurait-il été jusqu'à traîner une dépouille jusque là ?...

    Ils avaient tous patiemment attendu la marche à suivre. Des brigadiers se chargeraient des rebelles à moitié assommés retrouvés dans l'Intendo, quant à Oxymore, elle serait secrètement envoyée sur place afin de dresser l'état des lieux et -si possible- retrouver quelque indice sur Judikhael. Cependant, elle ne se faisait pas d'illusions. Si l'équipe de cette nuit n'avait rien déniché, rien ne présageait qu'elle arrive à des fins plus concluantes : elle s'attendait plus à ramener un cadavre à la Guilde qu'autre chose... Mais les ordres étaient les ordres ; elle s'était poliment retirée une fois ces instructions énoncées avec l'intention de s'acquitter au mieux de sa tâche.

    C'est donc d'un pas ferme et déterminé qu'elle quitta les vestiaires en compagnie de Sélène, bridagière avec qui elle avait eu l'occasion d'effectuer plusieurs missions lorsqu'elle était dans la section de nettoyage. Un autre brigadier du même acabit était de la partie mais lorsqu'elles arrivèrent en avance sur le lieu de rendez-vous celui-ci répondait absent. Sélène proposa d'aller vérifier ce qu'il fabriquait, ce qui laisserait à Kathleen le temps de s'assurer pour la énième fois qu'ils n'avaient rien oublié. Elle vérifiait soigneusement ses munitions lorsque l'informaticien arriva, visiblement pressé d'en finir avec sa tâche. La jeune femme lui rendit sa poignée de main et ne put s'empêcher de sourire.

    « Et bien, vous semblez avide d'en découdre !
    lança-t-elle, amusée, cependant il va vous falloir attendre nos deux retardataires qui devraient arriver d'une minute à l'autre, maintenant. »

    En effet, on entendit bientôt l'écho lourd des pas des deux brigadiers qui se rapprochait inexorablement.


Dernière édition par Kathleen Velstiam le Sam 3 Juil - 11:49, édité 1 fois

Kath
~ Second de Commandor ~
Section anti-terroriste


Camp : Guilde Impériale
Profession : Second de Commandor de la Brigade Anti-terroriste
Âge réel : 32 ans
Âge d'apparence : 27 ans

Compétences
Mémoire:
1500/10000  (1500/10000)
Compétence principale: Armes à feu
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonne Découverte Ou Guet-Apens [Kathleen V./Lian G.]

Message par Shane M. Lewis le Ven 2 Juil - 21:48

    Shane avait affiché un visage relativement surpris lorsqu’il serra la main de Kathleen. Il se souvenait mieux de son visage à présent. Il n’avait pas un mémoire visuelle, sa mémoire était d’avantage auditive. Cependant, ce visage était resté un peu. Elle avait de longs cheveux blonds, Shane nota aussi tout l’attirail dont elle était dotée. Un court instant, il songea qu’avec ça, il ne risquait pas de se faire tué, elle semblait parée à toutes éventualités. Shane n’était pas sans connaître la présence des Créatures dans les Sous-sols. C’était une chose qui faisait peur car on ignorait presque la nature même de ces créatures. Cependant, lorsqu’on arrivait sur Nosco, c’était la première chose qu’on craignait dès qu’on en prenait connaissance.

    Fort heureusement, ces créatures ne semblaient pas habituées à sortir des sous-sols. Autant dire qu’à Nosco, tout du moins la partie hors de terre, on était en sécurité. Dans les sous terrains dédiés à la Brigade, cela l’était également. Mais hors de là, c’était les créatures qu’on craignait. Shane n’était pas spécialement ravi à l’idée qu’il allait peut-être se retrouver nez à nez face à l’une d’elle. Il avait saisi une simple épée dans les bureaux de la Brigade. Il n’aimait pas les armes à feux, il préférait d’avantage les armes blanches. Il avait longuement appris à combattre avec, ça avait été pour lui un plaisir, aujourd’hui encore, il s’entrainait trois à quatre heures par semaines, à la fois pour ne pas perdre la main, mais aussi pour accroître progressivement ses capacités dans cet art. La lame de son arme était légère, certes, mais tranchante. Il l’aimait bien, il s’en trouvait beaucoup sur Nosco, ce n’était pour autant qu’elle était de mauvaise qualité. La pire des armes peut s’avérer merveilleuse dans les mains d’une personne qui était doué en son usage. Shane n’avait aucune prétention de dire qu’il était parfait dans le maniement des armes blanches, mais il savait bien s’en servir, plus que certaines personnes en tous cas.

    Les créatures n’étaient pas les seules choses sur lesquelles ils risquaient de tomber en descendant dans les vieux réseaux. Il y avait aussi les rebelles. Shane n’avait jamais été pris d’un quelconque intérêt pour les rebelles. Au cours des neuf années qu’il avait passées ici, il ne lui était jamais venu à l’esprit de les rejoindre. Dans sa tête, tout était clair : les rebelles étaient les ennemis de l’Impératrice et de la Guilde, ils étaient donc ces ennemis. Il était à noter que ce n’était pas parce qu’ils étaient ces ennemis que Shane ne les estimait pas. Certains avaient des talents remarquables. Dans son propre domaine qu’était l’informatique, le célèbre pirate rebelle connu sous le nom de Virulino avait tout échappé aux griffes de la Brigade et même du meilleur d’entre eux : le Commandor responsable de la Brigade Informatique. Shane avait beau le détester, il n’en demeurait pas moins vrai qu’il considérait McGregor comme le meilleur des informaticiens présents dans le monde des oubliés.

    Ce ne fut pas cette peur qui l’avait surpris en arrivant au point de rendez-vous. C’était le fait que Kathleen serait accompagnée. Il serra machinalement la main des membres qui arrivaient un peu en retard derrière Un homme et une femme.

    « Deux ?? »

    Shane fronça les sourcils. On lui avait pourtant dit que sa mission se déroulait avait la Brigadière d’Elite, et nul autre. La mission était-elle plus dangereuse que prévue ? Mais il continua d’air air un peu plus décontracté malgré que la pression soit soudain montée d’un cran :

    « Je n’avais pas été informé de cela. Moi qui espérais que nous allions avoir une mission en tête à tête… Ce sera pour une autre fois. »

    En lui, Shane espéra qu’il n’y aurait pas de prochaine fois. Car descendre dans les vieux réseaux, il s’en passerait bien. En neuf années qu’il était dans Nosco, il n’y était allé que deux fois. Donc une qui avait assez mal tourné même s’il n’y avait pas eu de perte, les Brigadiers s’étaient fait une belle peur ce jour là. Aucun d’eux ne l’oublierait de sitôt. L’un des Brigadiers entra dans le passage, Shane le suivit pour le guider. Ils suivirent un passage étroit. Au bout d’une centaine de mètres, ça y est, ils étaient dans les vieux réseaux. C’était Kathleen qui ouvrait la marche. Shane la secondait et les deux autres étaient derrière, fermant la marche. Une fois dans les vieux réseaux, il marcha à côté d’elle. Il réalisa qu’il était de la même taille qu’elle. Shane était un garçon de petite taille. Bien souvent, les autres hommes le dépassaient, et quelques filles également. Il n’avait pas vraiment subi ce qui aurait pu être pour lui un complexe. Néanmoins, il nota que bien souvent, il remarquait la différence de taille entre les autres et lui et il finissait par se demander si ça n’était pas en train de le traumatiser de ne faire qu’à peine un mètre soixante dix.

    « Le signal provient de 8,30 mètres plus bas, direction nord / nord-est… Soit par là. »

    Ses yeux étaient braqués sur son écran, lorsqu’il releva les yeux, il constata qu’il pointait un mur du doigt.

    « Enfin quelque part par là… »

    Rajouta-t-il. Il devait bien y avoir un moyen de contourner… Il allait falloir trouver ça. Les sous terrains étaient peu connus. On n'avait pas élaboré de plan. La seule chose qu'ils avaient, c'était ce signal. Il fallait trouver un chemain qui y conduise.
avatar
Shane M. Lewis
~ Brigadier Informatique ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Brigade Informatique
Âge réel : 10 ans
Âge d'apparence : 19 ans

Compétences
Mémoire:
3000/10000  (3000/10000)
Compétence principale: Informatique
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonne Découverte Ou Guet-Apens [Kathleen V./Lian G.]

Message par Kath le Mer 7 Juil - 19:58


    Si l'informaticien était effrayé, il ne le fit pas paraître ouvertement. Kathleen le trouvait plutôt calme pour quelqu'un qui ne devait pas souvent descendre dans les souterrains, passant plutôt ses heures sur un écran, à naviguer sur un monde informatique dont elle ne connaissait tous les mystères. Non pas qu'elle s'en désintéressât complètement, car dès qu'elle pouvait assimiler une notion utile sur le sujet elle ne s'en privait pas mais, son domaine relevait du réel. C'était une femme d'action qui ne supporterait jamais d'être confortablement installée sur un siège à surveiller un écran si elle pouvait partir en mission ou aider ses pairs sur le terrain.

    Elle acheva son scrupuleux examen avec circonspection. En plus de deux légers pistolets walter, La brigadière avait prévu quelques grenades au cas où ils tombent sur un contingent de monstres affamés. Certes, elle aurait pu prendre des pistolets plus évolués, mais son but n'était pas de se charger comme un chameau. En effet, son arme de prédilection l'alourdissait suffisamment, en plus de l'équipement de protection qu'elle venait d'enfiler.

    C'est en tant qu'un oiseau de mauvais augure que la guildienne accueillit l'étonnement de Shane. Si, dès le début, les informations étaient mal communiquées, comment vouliez-vous effectuer une mission correctement. Kathleen pria intérieurement pour qu'une quelconque instruction n'ait pas de nouveau échappée à l'informaticien.

    « Espérons. » Conclua-t-elle, à double-sens.

    Si ses yeux demeuraient méticuleusement imperturbables, cette propriété ne s'adaptait pas à sa voix. Une note sombre s'était insinuée dans ses paroles. Néanmoins, ce fut avec un sourire conservé qu'elle alla rejoindre le second brigadier qui venait d'arriver. Elle le taquina gentiment en lui disant de ne pas hésiter la prochaine fois qu'il aurait besoin d'un coup de main pour revêtir son armure, s'il ne s'en sortait pas tout seul. Cependant, ils ne s'attardèrent guère plus longtemps à papoter dans les SSU. Et, comme l'on attaque une longue descente aux enfers, ils disparurent, happé dans la gueule du tunnel.

    Arrivée à la fin du boyau étroit qui s'ouvrait sur les vieux réseaux, la petite équipe fit halte afin de laisser les brigadiers de nettoyage se vêtir de leurs casques. Kathleen, qui avait choisi un modèle plus léger que ces confrères, n'en possédait pas. Alors qu'ils pénétraient dans la pénombre des souterrains, la guildienne put apprécier ses lentilles dotées d'un filtre infra-rouge. C'est ainsi que, pendant le trajet duquel on possédait les plans les plus fiables, elle resta devant en compagnie de Shane afin de suivre elle aussi, le signal qui apparaissait par éclats sporadiques à l'écran.

    Néanmoins, elle finit par échanger sa place avec Sélène afin d'aller apposer des balises infra-rouge sur les parois des souterrains au fur et à mesure de leur hésitante avancée. Ces balises, de la taille d'une pastille et n'émettant nul signal électronique, leur permettraient de se repérer plus facilement et, seconde utilité que Kathleen souhaitait éviter, faciliteraient leur fuite. Du moins, pour les trois brigadiers qui portaient un filtre infra-rouge. Il était donc préconisé de garder à l'oeil l'informaticien.

    Semblable à un spectre, Oxymore avait la désagréable impression de déambuler dans les souterrains depuis une durée indéterminée. Son balisage régulier sur la roche sombre et difforme n'était pas une occupation des plus réjouissantes, car lorsque l'équipe faisait demi-tour, elle devait enlever les balises pour les replacer ensuite. Toutefois, cela lui permit de remarquer quelques sillons dans la roche ; des traces de griffes surtout, témoignages de lutte. Anciennes ou récentes cependant, Kathleen n'aurait su l'affirmer. Elle continuait d'exécuter sa tâche rébarbative. La voix de leur guide informatique résonna dans le tunnel.

    « Le signal provient de 8,30 mètres plus bas, direction nord / nord-est… Soit par là. »

    Plus que 8,30 mètres... Oxymore était soulagée et en même temps découragée : le signal leur indiquait de traverser le mur. Hélas, les scientifiques de Nescio n'avaient pas encore percé le secret de la dématérialisation de la matière, malgré leur redoutable technologie... La sniper se redressa et scruta les ténèbres. Elle aperçut un léger changement de luminosité au bout du boyau, qui s'apparentait sûrement à un nouveau tunnel sans-fin, certainement aussi fuligineux et morose que les précédents. Enfin... ils s'approchaient de leur but...

    « Par là-bas, tout droit. Le tunnel se prolonge avant de se séparer. »

    Elle-même sentait la conviction déserter ses paroles, peut-être à cause de la boule de stress qui nouait son estomac. Heureusement, jusque là leur route s'était montrée clémente. Les monstres semblaient paisibles, mais ce n'était pas pour autant que Kathleen baissait sa garde. C'est avec prudence, qu'ils longèrent la paroi. Ils finirent par récupérer la bonne direction ; le signal se faisait de plus en plus proche. La sniper cherchait des yeux l'oreillette du Commandor. En définitive, ce fut Hettrick qui la dénicha et les prévint par intercom.

    « Venez-voir par ici. »

    Bien, ils avaient trouvé l'objet... Cependant, loin d'être satisfaite, une chose restait en travers de la gorge de la sniper : malgré toute l'attention de celle-ci, elle n'avait rien trouvé sur le Haut Conseiller... Peut-être avait-elle dû manquer un détail, n'importe quoi. Ses prunelles continuaient à fureter dans tous les recoins, frustrées.

Kath
~ Second de Commandor ~
Section anti-terroriste


Camp : Guilde Impériale
Profession : Second de Commandor de la Brigade Anti-terroriste
Âge réel : 32 ans
Âge d'apparence : 27 ans

Compétences
Mémoire:
1500/10000  (1500/10000)
Compétence principale: Armes à feu
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonne Découverte Ou Guet-Apens [Kathleen V./Lian G.]

Message par Shane M. Lewis le Sam 10 Juil - 22:26

    Shane calait le clavier de son ordinateur portable contre son ventre, ou plutôt contre son maigre gilet pare balle. En fait, il n’avait pas spécialement prévu de faire une mission avec non pas un mais trois brigadiers spécialisés en combat en tous genres. Il était assez frustré, même s’il ne le montrait pas. A chaque fois qu’il descendait là-dessous, il se rappelait de Daniel, ce Brigadier si brillant qui était revenu complètement mutilé par les créatures avant de finir entre six planches, huit pieds sous terre. Il voulait garder le contrôle de lui-même, mais s’il n’écoutait que la boule qu’il avait dans le ventre, il serait reparti d’ici illico presto en courant et en hurlant. Il ne le faisait pas. Sa mission était ainsi, elle était celle-ci et nulle autre. Il s’en voudrait toute sa vie d’avoir déserté une mission. Il s’en serait senti couvert de honte et ne s serait plus jamais regardé dans le miroir.

    Quoiqu’il en soit donc, il avançait avec la petite formation qu’ils étaient. Shane était connecté à un logiciel qui détectait un matériel informatique allumé. L’informaticien n’avait aucune idée de quoi il puisse s’agir. Il s’était mis à imaginer beaucoup de choses, des choses qui pourraient donner un avantage aux Brigadiers de l’Impératrice. Il avait songé à un émetteur qui pouvait donc donné du réseau aux rebelles le moyen de rester sur le système informatique impénétrable de Tango. Peut-être que cette borne alimentait Tango… Et en s’y connectant, il parviendrait à décrypter le code d’accès à ce réseau. Ou ne serait-ce qu’en le désactivant, il espérait pouvoir handicaper les rebelles.

    Il avait eu tant d’idées dans sa tête sur ce que pourrait être cet objet informatique, mais de toutes ces idées, ce fut cette première qui garda à l’esprit, car elle était tellement brillante et pleine d’espoir que c’était celle qui lui plaisait le plus et qui faisait qu’il avançait encore. Quelque part, ça le stimulait. Il savait qu’il ne serait que déçu, ça relèverait du pur miracle de trouver une telle borne, il ne savait pas encore à quel point il serait déçu d’ailleurs. Il suivait donc la petite procession qu’ils formaient. Ils marchèrent à la fille indienne au début jusqu’à se trouver dans les vieux réseaux. Même si l’endroit n’était pas spécialement large, il fallait dire que c’était moins étroit que le tunnel qu’ils avaient emprunté pour venir jusque là. Ils marchèrent de longues minutes dans ce labyrinthe, se perdant parfois et revenant donc sur leur pas. A chaque bruit anormal, le cœur de l’informaticien battait à tout rompre. Il avait peur certes, qui pourrait bien se promener détendu dans un tel lieu ? Au bout d’un moment, le signal se faisait plus proche, le point rouge qui clignotait dans son quadrillage bleu clair en trois dimensions sur fond noir était plus proche. Lorsqu’il annonça cette proximité, il réalisa qu’il aurait peut-être mieux fait de se taire.

    Il soupira presque avec désespoir alors que l’équipe qui avait l’habitude de ce genre de mission commençait déjà à chercher un moyen de contourner. Les yeux clairs de Shane parcoururent les parois de ces réseaux sombres. Il entendit du bruit derrière lui, à quelques mètres. Il se retourna, orienta sa lampe torche dans la direction et fronça ses yeux d’un air dubitatif. Son cœur battait encore si fort. Il ne distinguait aucune silhouette ni aucune ombre suspecte, il rabaissa sa torche, un peu soulagé, sans y être vraiment. Peut-être y avait-il quelqu’un qui les observait et qui venait de se cacher lorsqu’il s’était retourné. Il chercha les autres Brigadiers et les suivit. La voix de Kathleen l’avait ramené à la réalité, elle semblait avoir trouvé un chemin. Le petit groupe se dirigea donc au lieu donné. Ils cherchaient, ses yeux clairs parcourraient les parois, mais ce fut la voix d’un des brigadiers par intercom qui lança la réussite de la mission. On avait trouvé. Tous se dirigèrent vers le signal du Brigadier. Quelle ne fut pas la déception de Shane lorsqu’il vit l’oreillette dans les mains du sniper. Il était atterré. Pire encore : cette oreillette était celle de la Guilde ! Bref, un objet banal qui n’appartient pas aux rebelles de surcroit :

    « Jackpot… »

    Lança Shane cyniquement. Les mains de l’informaticien portaient des gants en cuir noir et l’une d’entre elles se referma sur l’oreillette. Il défit la puce qui se trouvait l’intérieur de l’oreillette et l’installa dans un adaptateur qu’il brancha à son ordinateur. Il lança un logiciel de reconnaissance. Des centaines de noms de Nosciens défilèrent sur l’écran avant que le mot « TROUVE » se mette à clignoter en vert sur l’écran. Shane appuya sur la toucher « Entrer » et la fiche du propriétaire apparut :

    « Vote Excellence le Haut Conseiller Judikhael Wienfield… »

    Fit-il d’une voix atone et machinale avant de froncer les sourcils et de réagir :

    « Monsieur le Haut Conseiller ? »

    Il leva son regard vers Kathleen comme espérant qu’elle lui explique certains points, car pour Shane, certains points n’étaient absolument pas clairs du tout, et même relativement louche :

    « Que savez-vous Kathleen que j’ignore, au fond, vous être bien dans la Brigade sous les ordres du Commandor Wienfield, n’est ce pas ? Les oreillettes ont une autonomie d’énergie de 168 heures soit 7 jours. Il reste en batterie 151 heures, ce qui veut dire que cette oreillette est en marche depuis 17 heures, donc depuis hier 16h. Si y a eu une mission parfaitement organisée hier, pourquoi nous aurait-on envoyé ici récupérer une simple oreillette ? Et surtout, pourquoi le Haut Conseiller a-t-il été séparé volontairement ou involontairement de son oreillette, alors qu’il est mentionné dans le code des excursions en SSDésafectés que l'on doit toujours rester connecter et remettre son oreilette à la brigade en fin de mission… Le commandor ne manquerait pas à la règle tout de même ? »

    S’il y avait eu une mission organisée, mais Shane en doutait, pourquoi avoir été cherché cette oreillette à quatre ? C’était ridicule, ça ne rimait à rien. Il devait bien y avoir quelque chose d’autre, déjà qu’il devait faire cette mission en duo et il se retrouvait en quatuor. Pourquoi ? Il soupira et pianota sur le clavier de son ordinateur.

    « Les oreillettes enregistrent tout ce qu’elles entendent dans la puce au cours des vingt quatre dernières heures. Etant donné que ça ne fait que 17 heures quelle est allumée, j’ai 17 heures d’enregistrement. Un peu long à écouter, non ? Mais je suis persuadé que vous en savez plus Kathleen. Dites moi alors à partir de quel moment doit-on entendre quelque chose d’intéressant… Ou tout du moins suffisamment intéressant pour qu’on nous missionne de venir chercher une stupide oreillette en terres hostiles… »

    Il savait pertinemment qu’il n’était pas au courant de tout. Il ne voulait pas d’explication, il ne voulait même pas savoir ce qu’il ne savait pas. Il ne voulait pas qu’ils perdent de temps ici et qu’ils puissent remonter rapidement. Cependant, dans le ton froid et cynique de sa voix, on pouvait voir qu’il était légèrement vexé de ne pas avoir été mis au courant de ce pour quoi il risquait sa vie. Quelque par, il lui en voulait de ne pas l’en avoir informé.
avatar
Shane M. Lewis
~ Brigadier Informatique ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Brigade Informatique
Âge réel : 10 ans
Âge d'apparence : 19 ans

Compétences
Mémoire:
3000/10000  (3000/10000)
Compétence principale: Informatique
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonne Découverte Ou Guet-Apens [Kathleen V./Lian G.]

Message par Kath le Lun 12 Juil - 18:41


    Il semblait que la malchance de l'équipe de ce matin la poursuivait. Bien que l'objet-émetteur, ou oreillette du Commandor, soit en leur possession, Kathleen ne pouvait s'empêcher d'éprouver une certaine déception mêlée de frustration. Elle eut espéré dénicher pendant leur trajet un indice sur la course-poursuite, que laissait témoigner les enregistrements de la Guilde, engagée entre le rebelle et le Haut Conseiller. Pas forcément une trouvaille conséquente, mais une chose qui lui eut permis de savoir à quoi s'attendre. Dans quelles griffes était tombé le Commandor ? Entre rebelles ou monstres, le choix était bien mince. Mais, une chose était sûre aux yeux des brigadiers de Judikhael : que ce dernier ait été confronté à l'un ou l'autre, il n'aurait pas abdiqué sans se défendre. La notion même d'abdication était incompatible avec cet homme. Alors... que celui-ci ait pu disparaître comme ça, mort peut-être... cela semblait impossible. Les services anti-terroristes en étaient convaincus. C'était dans cet état d'esprit qu'ils avaient cherchés sur leur écran un signe du Conseiller. Néanmoins, lorsqu'ils avaient repéré le signal ténu, loin d'effacer leurs doutes, un nouveau s'était installé. Et si c'était un piège ? Et si ce signal qu'ils interprétaient comme la fine assurance de retrouver le Commandor en vie n'était qu'un leurre ? Ils avaient hésité. Ce dispositif n'était peut-être qu'un appât des rebelles destiné à attirer la Brigade, encore une fois. Cependant et malgré leur suspicion, ils ne pouvaient pas l'ignorer.

    Ses doigts tapotaient nerveusement le sniper appuyé contre elle. Son regard surveillait les alentours, murs inertes et oppressants qui les encerclaient et auxquels s'ajoutaient des ombres, dessinées par la faible lumière de l'écran de l'ordinateur. La guildienne n'avait daigné jeter qu'un coup d'oeil furtif à l'oreillette, à présent entre les mains habiles de l'informaticien. Elle était anxieuse, peut-être plus que ses compagnons puisqu'elle connaissait l'enjeu réel de cette mission. Toutefois, elle s'était quelque peu détendue, sachant qu'ils n'avaient pas eu le droit à l'embuscade que la méfiance accompagnant cette excursion lui avait susurrée. En même temps, habituée au jeu agile que se livraient rebelles et brigadiers, il lui semblait étrange que ceci ne soit pas un coup monté. Elle porta une oreille distraite à l'information que Shane leur livrait et qu'elle connaissait déjà, à savoir l'appartenance de la petite oreillette. Kathleen manifesta un étonnement feint, imaginant déjà la suite avec une ambiguïté toute noscienne : la puce de l'appareil se révélerait cryptée et malgré le talent de leur informaticien elle se serait inutilisable ; cette mission n'aurait offert aux rebelles qu'un moyen de les narguer, donc.

    Imaginez alors son étonnement lorsque le brigadier informatique lui déblatéra la moitié de son savoir sur la durée d'enregistrement d'une puce d'oreillette tout en poursuivant sa tirade sur la contenance de l'objet ; et ce ne fut pas le ton accusateur dudit brigadier qui lui arracha sa surprise mais bien le fait que cette déclaration engageait.

    « Voulez-vous dire que la puce est intacte ? »

    Si la malchance la suivait, le hasard manifestait plus de sympathie. Tous sentiments amers évanouis, Oxymore alla littéralement se coller à l'informaticien pour vérifier ses dires, si rapidement qu'elle dut cligner plusieurs fois des yeux pour chasser la pellicule infra-rouge de ses pupilles, et qui normalement se réfractait à un certain degré de luminosité, pour pouvoir discerner l'écran.

    « Shane, vous êtes un génie ! » s'exclama-t-elle.

    Ou comment manifester sa satisfaction devant la perspective que cette mission prenait. Si cet enregistrement était indemne, ce dont elle avait douté pour tout dire, alors ils en apprendraient bien plus qu'avec tout un tas d'expéditions souterraines. Kathleen jubilait. Cependant, ses incertitudes ne céderaient pas tant qu'elle n'aurait pas écouté le contenu du petit objet. De plus, il lui tardait de découvrir le sort du Commandor. Aussi pressa-t-elle l'informaticien par l'intermédiaire de regards appuyés.

    « Soyez sûr que je ne désire pas non plus moisir ici. Ainsi, plus vite nous aurons analysé et vérifié cet enregistrement, plus vite ces souterrains ne seront plus qu'un mauvais et lointain souvenir dans votre mémoire. »

    Oxymore ne perdit pas de temps. Elle chercha des écouteurs et lorsqu'elle les trouva, en tendit un à Shane pendant que l'autre s'était déjà logé dans son oreille. Elle réfléchit quelques secondes au moment "où l'on doit entendre quelque chose d'intéressant" : après la course-poursuite de l'Intendo jusqu'aux souterrains, lorsque Judikhael Wienfield avait disparu des caméras avec le fuyard, semblait un bon point de départ.

    « Essayons vers... 23 heures, soit aux 7 heures d'enregistrement. »

    Les souterrains restaient imperturbablement silencieux tandis que les écouteurs commençaient à diffuser les sons que recelaient la petite puce, grâce aux bons soins de Shane. On entendait des bruits de course qui devaient correspondre à la suite de la poursuite ; des pas qui martelaient le sol, un souffle régulier. On pouvait déceler le sempiternel écho des souterrains qui parasitait la bande et -Kathleen l'aurait juré- les pas du poursuivi en fond. Puis tout d'un coup, un "NON" sonore suivi de plusieurs décharges que la guildienne reconnut comme des tirs alpha. Et, soudain, le bruit désagréable de la chair qu'on lacère. Le Haut Conseiller avait bien été victime d'une attaque de créatures. La bande grésillait, le souffle du Commandor se faisait plus éprouvé. Enfin, un bruit de chute et celui, plus étouffé, d'une porte qui se referme... Et après ?

    « Fais-en une copie et transfère-la directement à la Brigade anti-terroriste, s'il te plaît. »

    Kathleen n'en entendit pas davantage. Elle s'était redressée, faisant choir son écouteur. Hettrick avait relevé son sniper. Elle-même avait cru percevoir une ombre. Son visage qui avait successivement exprimé un intérêt non dissimulé, un sérieux immuable, pour se vêtir d'un air soucieux et grave, venait de se rembrunir d'inquiétude. Elle était passée du vouvoiement au tutoiement sans s'en rendre compte ; peut-être pour ne pas attiser la vexation de Shane car c'était en quelque sorte un ordre qu'elle lui imposait. Maintenant il devait comprendre. Comprendre pourquoi rien ne lui avait été divulgué, lui comme à quasiment personne d'autre d'extérieur.


Kath
~ Second de Commandor ~
Section anti-terroriste


Camp : Guilde Impériale
Profession : Second de Commandor de la Brigade Anti-terroriste
Âge réel : 32 ans
Âge d'apparence : 27 ans

Compétences
Mémoire:
1500/10000  (1500/10000)
Compétence principale: Armes à feu
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonne Découverte Ou Guet-Apens [Kathleen V./Lian G.]

Message par Shane M. Lewis le Mer 28 Juil - 15:54

    Shane leva un sourcil lorsque la jeune femme s’étonna de voir que la puce était intacte. L’informaticien avait les yeux rivés sur son écran, sans s’étonner d’avantage. Après tout, il ne descendait que très rarement en mission dans les sous-sols. Il n’y avait été tout au plus quatre fois… Et il n’y avait jamais eu de soucis. Cependant, la jeune sniper devait aller ici plus souvent que lui, et devait donc avoir été confrontée à des cas où l’oreillette était complètement hors d’usage.

    « Elle n’est pas totalement en bon état, mais suffisamment pour un ordinateur. Elle n’a pas été grillée. Ca veut dire que le commandor à retiré de lui-même son oreillette. Je veux dire que s’il avait pris un coup de griffe ou un tir à feu sur l’oreillette, la lui ôtant donc, il y aurait été fort à compter qu’elle soit détruite. Ce n’est pas le cas. Le commandor a eu l’ingénieuse idée de s’en débarrasser avant qu’on ne l’en débarrasse de force. Connaissant les capacités du commandor, ça ne m’étonne pas… »

    Si la puce était intacte, c’était en effet grâce à la bonne jugeote du commandor. S’il avait gardé son oreillette sur lui, un mauvais coup, l’aurait complètement détruite. Et s’il s’était fait prendre par des rebelles, l’oreillette aurait été ôté et détruite. Par conséquent, la Brigade n’aurait rien pu trouver. Elle se colla alors à lui pour vérifier ses dires et laissa exploser sa joie. Shane reçut d’ailleurs une louange. Ne quittant pas son ordinateur des yeux, il haussa les épaules :

    « Vous avez quelque chose à me demander, hein ? »

    En général quand on complimentait quelqu’un, c’était pour obtenir quelque chose de sa part. Dans le cas de Kathleen, c’était de la joie pure et dure, mais on ne changeait pas le jeune Lewis, têtu et borné, profondément attaché à sa carapace antipathique. Il fallait s’y habituer. Elle ne tarda pas à signifier son envie de partir des sous terrains également. Ce lieu n’était en rien rassurant, c’était certain. Elle lui donna l’horaire où ils auraient le plus de chance d’entendre quelque chose d’intéressant. Il logea un écouteur dans son oreille et lança l’enregistrement aux sept heures.

    Bien vite, l’informaticien comprit les raisons pour lesquelles il n’avait pas été prévenu de la totalité de la mission. Ce qu’il entendait était plus grave que prévu. Ils ne recherchaient pas une simple oreillette, mais le commandor Wienfield en personne. Shane modula les composantes du son pour rendre l’enregistrement plus clair, dans la course de Wienfield, le courant saccadé de son souffle cachait parfois. En éclaircissant une partie, Shane entendit une autre personne parler, autre que le Haut Conseiller. Un « non, viens avec moi si tu veux vivre » sortait de la bouche d’un autre interlocuteur :

    « La Brigade pourra passer cette voix à l’identification. Nous faisons d'abord répéter des bouts de phrases phonétiquement intéressants puis nous enregistrons une discussion à bâtons rompus. Cela nous permet d'identifier d'éventuelles pathologies - comme un bégaiement -, d'analyser les silences, de révéler un accent, des tics langagiers, une inflexion de voix, etc. On aura peut-être une petite idée de qui était là… A moins que vous ne le sachiez déjà… »

    Evidement, comme il n’était au courant de rien… Peut-être que les caméras de Nosco avait déjà identifié le rebelle présent… Ecoutant le reste de l’action, elle lui envoya alors des directives à suivre.

    « Je ne peux pas l’envoyer, le réseau ici est brouillé, comme souvent dans les sous-terrains. C’est pour cela que la Brigade n’a pas du avoir l’enregistrement complet de l’oreillette. Le son a été enregistré dans la puce, mais n’a pas pu être transmis à la surveillance… De même, je ne peux même pas me connecter à Alpha. Les rebelles utilisent Tango pour leur conversations, mais nul n’a encore réussi à pénétré ce réseau. Si nous avons réussi à localiser l’oreillette, c’est parce que le signal de celle-ci, s’est introduit un très bref instant dans les micro-réseaux d’Alpha. Je veux dire qu’Alpha est une suite de vibrations vacillant sur différentes fréquences. Ici, la fréquence est faible, mais comme elle oscille, elle peut soudainement monter une demi-seconde et rendre la transmission possible. Je peux aussi utiliser ses variations pour envoyer le fichier… Mais il va me falloir quatre bonnes minutes… »

    Shane se prépara au travail mais les snipers se mirent en position de défense, arme relevée. Shane compris qu’il devait y avoir quelqu’un ou quelque chose. Et le chemin qu’ils avaient tracé pour revenir dans les quartiers de la Brigade devait se faire en traversant cela.

    « Huit tout compte fait… Six si vous me couvrez… »

    Ils avaient à présent le choix, soit, ils tenaient ce qui allait arriver à distance, laissant Shane envoyer ce document et ensuite les affronter de front pour pouvoir rentrer au bercail. Soit, ils rentraient de suite, affrontant l’ennemi, au risque de se voir subtiliser l’enregistrement…



    [HJ : Voilà les filles, je pars le mois d’Août, je ne vais donc pas pouvoir répondre à ce RP, mais j’ai fait en sorte que vous puissiez continuer sans moi. Si Kath choisi de faire rentrer tout le monde sans envoyer l’enregistrement au risque de le perdre, vous faites comme si Shane restait avec les brigadiers et suivait. Si au contraire vous restez, faites comme si j’étais en train d’envoyer le fichier, en arrière. Voilou, dans les deux cas, je n’aurais pas d’influence sur l’action à suivre, vous pouvez répondre sans m’attendre, je posterai en rentrant. Bizz.]
avatar
Shane M. Lewis
~ Brigadier Informatique ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Brigade Informatique
Âge réel : 10 ans
Âge d'apparence : 19 ans

Compétences
Mémoire:
3000/10000  (3000/10000)
Compétence principale: Informatique
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonne Découverte Ou Guet-Apens [Kathleen V./Lian G.]

Message par Lian Grenfield le Lun 30 Aoû - 21:30

Hj : Voici en citation les propos de Kath que j’ai repris du point de vue rebelle dans mon premier paragraphe, merci à elle de m’avoir permis cette reprise. Wink
En effet, les sous-sols désaffectés n'étaient que très rarement visités. Et pour cause ! D'effrayantes d'histoires sur ces souterrains inhabités circulent de bouche à oreille depuis plusieurs générations de brigadiers... Des créatures d'une laideur dépassant l'entendement y rôderaient, errant avec leur carcasse en ces lieux délabrés et se jetant sans aucune pitié sur les impudents qui auraient eu la mauvaise idée de s'égarer. Et ces histoires plus ou moins crédibles restaient alimentées par les dires et les superstitions. Bien sûr, c'était le genre de récits alambiqués que l'on réservait aux longues et froides nuits lorsqu'on était de garde dans les Sous-sols Utiles ou bien que l'on contait aux novices facilement impressionnables. Autant dire qu'on savait les servir pour terrifier la galerie mais, les véritables témoignages étaient rares. On en parlait pas ou très peu ; même au sein de la Brigade. Lorsqu'une équipe partait pour ces sous-sols c'était avec une mission d'une extrême importance à remplir. Car, quand sait de quelle manière des oubliés ont péris en ces lieux obscurs, ce n'était tout de suite plus si amusant...

Dj :
Les sous-sols désaffectés sont rarement visités, ils ne sont pas considérés comme un lieu de villégiature agréable pour les vacances, à part pour quelques fous, tels les rebelles. Si l’on envois quelqu’un dans les SSD, c’est généralement que l’on veut s’en débarrasser, les brigadiers utilisant parfois cette méthode, qui heureusement ne marche pas forcement, Yan Merling étant là pour en témoigner. Non sincèrement les SSD étaient plutôt sur la liste des lieux où qu’il fallait s’abstenir de visiter. Et pour cause ! D’effrayantes créatures circulent de galeries en galeries dans les souterrains et les rebelles le savent bien trop… Et parfois… « Des créatures d'une laideur dépassant l'entendement y rôderaient, errant avec leur carcasse en ces lieux délabrés et se jetant sans aucune pitié sur les impudents qui auraient eu la mauvaise idée de s'égarer ». Pardon, disons plutôt… Des brigadiers armés jusqu’aux dents se déplacent parfois en escadrons d’attaque dans l’objectif de traquer les créatures ou les rebelles, la rencontre impromptue avec l’une ou l’autre de ces espèces étant forcement suivie d’une rafle d’ondes alpha, ou de balles, sans aucune différence à part celle des armes. Mieux valait donc pour chacun ne jamais se déplacer seul, sous peine de pouvoir être capturé par les brigadiers ennemis, ou attaqué par des créatures. Et ces histoires restaient alimentés par les annonces de captures, de morts ou de blessures, de plus il était dur d’éviter la vision des cicatrices que portaient certains des rebelles, comme Yan ou Lian parfois même sur le visage. Comment oublier dans ce cas la présence dangereuse dès que l’on mettait un pas en dehors des bunkers ? Bien sur ces récits étaient un passage obligatoires aux novices et aux nouveaux arrivés parmi les rebelles, non pas pour les décourager ou les impressionner, mais pour les avertir et leur permettre de savoir comment réagir en cas de danger. Ces histoires, parfois inventés, ou mélanges de divers récits véridiques étaient souvent contés dans la grande salle où chacun prenait ses repas, car c’était la plus grande des pièces et elle permettait de regrouper tout le monde, chacun participant à l’initiation des nouveaux et donnait ses conseils qui se résumaient à : « ne jamais sortir seul, ne jamais sortir sans une arme alpha et normale, fuir en cas d’attaque massive, suivre ses ainés… ». Chez les rebelles aucune superstition ou récit destiné à terrifier la galerie, le but était d’avertir et de prévenir. Tout était basé sur des récits véridiques. On évitait de sortir pour tout et n’importe quoi, préférant la sécurité des bunkers, mais la survie des rebelles passait par des sorties régulière vers le monde terrestre. Quand on sait quel sort les SSD peut réserver aux imprudents qui se perdent dans les galeries, on est tout de suite plus attentif et sérieux en mission. Ce qui était important et la base des équipes : la confiance entre les membres, un objectif commun et chacun effectuant sérieusement la tâche qui lui était affectée. Ainsi ils pouvaient échapper aux créatures et aux brigadiers et construire peu à peu un plan détaillé des souterrains.


***


Nous avons un problème, personne n’arrive à mettre la main sur l’oreillette du haut commandor, Judikhael Wienfield.

Lian cru tout d’abord avoir mal compris le message que tentait de lui faire passer Romeric, puis elle comprit que ce n’était pas une blague et que son ami semblait lui aussi inquiet. Ses joues perdirent leurs couleurs lorsqu’elle pâlit, cherchant mentalement une explication. La situation était grave, car une oreillette pouvait contenir beaucoup d’informations et surtout, elle pouvait grâce au signal qu’elle envoyait mener des brigadiers jusqu’à elle.

Vous avez regardé partout dans la base ?

Le jeune homme acquiesça en silence avant d’ajouter d’un ton confus et gêné.

Elle ne peut être qu’à l’extérieur, sur le chemin que nous avons emprunté.

Après la minute de peur panique, la rebelle reprit peu à peu ses esprits, il fallait agir rapidement pour tenter de récupérer l’objet et limiter les dégâts. Ce n’était pas le moment de se lamenter mais d’agir vite. Rien ne semblait tourner droit aujourd’hui, quelle était cette malchance qui s’abattait sur eux ? Quels coups du destin leur réservait-on encore ? Par quelques mots, elle ordonna à Romeric et à quatre de ses compagnons d’aller se préparer pour sortir. Ils allaient devoir refaire une excursion. Ils s’équipèrent entre autre d’armure de protection contre les armes à feu et blanches, d’armes alpha et à feu, blanches pour quelques uns, ainsi que de lentilles de contact pour vision en souterrain, d’émetteurs transmetteurs pour rester en communication avec le QG, et d’un radar de détection de chaleur et de mouvement pour détecter les créatures qui risquaient d’apparaître. Pour trouver l’oreillette, ils comptaient sur leur connaissance du terrain et surtout du chemin qu’ils avaient emprunté, car de toute façon ils ne connaissaient pas la fréquence du signal employé. Quelques mots échangés rapidement pour informer Yan et Rian, si ce dernier pouvait les aider dans leurs recherches.

Dès qu’ils franchirent la porte du bunker ils se mirent en position, Lian devant, Romeric à sa droite, et les trois autres de façons à couvrir leur arrière. Il ne leur fallu pas plus d’une demi-heure de marche au pas très cadencé pour découvrir sur le détecteur de chaleur laisse apparaitre quatre points oranges. Cela pouvait signifier uniquement deux choses : des créatures étaient présentes, ou alors un commando de brigadiers avaient osés une descente dans les souterrains, dans tous les cas l’ennemi était sur leur chemin, il faudrait donc l’affronter. Si c’était des créatures, ils n’auraient pas trop de mal à les repousser, étant armés en en supériorité numérique, dans le cas contraire, l’affrontement risquait d’être plus difficile.

Par quelques murmures, un message fut envoyé à Rian pour l’avertir de leur position et du futur affrontement, ainsi que du nombre d’adversaires. Puis, après avoir coupé le détecteur de chaleur qui par sa lumière risquait de trahir leur présence, les rebelles s’approchèrent le plus discrètement possible, tentant de se faire silencieux et invisible, se collant aux murs. Une fois arrivés à quelques mètres, Lian mit un genou à terre, tachant de se faire encore plus discrète, de là où ils étaient ils pouvaient presque distinguer toutes les paroles échangés. Ils écoutèrent quelques minutes sur le qui-vive, tentant de retenir leurs respirations pour distinguer chaque syllabe. Il était question d’oreillettes, mais aussi de fichier, et de réseau alpha… Lian n’arrivait pas à entendre et comprendre quel était le sujet de la discussion et à déterminé s’ils avaient retrouvés ou non l’oreillette du commandor. Soudain elle sentit que l’un de ses subordonnés lui tapotait l’épaule, d’un geste de la main, langage destiné aux opérations silencieuses des rebelles, il lui indiqua qu’il leur fallait attaquer d’urgence. La jeune femme acquiesça, l’heure n’était pas aux tergiversations, mais au moment ou le groupe de rebelle se mettait en place, un bruit les trahit et les snipers se redressèrent, cherchant une cible de leur armes mortelles. Il leur fallait agir et vite. Quelques signes pour donner des ordres : « se disperser », « tenter de détruire oreillette », « ne rien tenter de risquer ». Trois ordres primordiaux, le premier dans le but de désarçonner les ennemis, car rester en groupe était trop dangereux, ils feraient une proie facile et trop identifiable malgré l’obscurité. Il fallait à tout prit réussir à récupérer l’oreillette ou au moins à la détruire, car elle constituait une preuve trop importante et donc potentiellement un danger, ils ignoraient ce que Judikhael avait pu enregistrer, et si les paroles dites en présence du commandor permettaient de retrouver le bunker où il était resté quelques heures en compagnie de Rian. Mais cela ne voulait pas dire qu’il fallait risquer sa vie pour cette mission, qui après tout n’était pas capitale, malgré son importance. Lian ne voulait aucun blessé supplémentaire, Rian avait déjà été assez affecté, ainsi que leurs compagnons capturés, ou tué comme Yvan.

Chacun des rebelles se mit en mouvement rapidement, Lian partant sur le côté droit, Romeric et un des compagnons à gauche, tandis que l’un d’eux restait à leur position initiale et que les deux derniers revenaient sur leurs pas pour contourner les brigadiers et les prendre par surprise. La rebelle rampait sur le sol pour éviter d’être repérée, elle se glissa derrière une faille naturelle de la galerie, ainsi elle se trouvait dans un creux du sol, derrière un petit monticule et elle risquait moins de se faire toucher. L’endroit était parfait. Grace aux lentilles de contact, elle voyait assez bien la forme de ses ennemis, même si elle ne distinguait pas vraiment les traits de leurs visages. Elle s’était rapprochée du petit groupe et maintenant il lui serait possible d’écouter les voix et peut être de reconnaître certains des brigadiers ? L’ombre et la surprise serait l’allié des rebelles, ils attendraient que les brigadiers attaquent, ou parlent avant de tenter quoi que ce soit. Leur but était pour l’instant de savoir où était l’oreillette et de la détruire à distance si possible. Arme à la main, Lian tentait de repérer l’objet, mais tout ce qu’elle arrivait à repérer pour le moment était uniquement le calibre assez important des armes ennemis, ils n’étaient pas venu avec des armes de gamins, s’il fallait attaquer ils risquaient de faire des dégâts importants, à condition de les toucher bien sur. Mieux valait donc ne pas prendre de risque, c’est ce qu’elle souffla en quelques mots pas plus haut qu’un murmure dans son émetteur-transmetteur à ses camarades.

avatar
Lian Grenfield
~ Bras Droit de Y. Merling ~


Camp : Confrérie de la Rébellion
Profession : Bras droit de Yan Merling, mini général de l'armée des rebelles
Âge réel : 15
Âge d'apparence : 20

Compétences
Mémoire:
1500/10000  (1500/10000)
Compétence principale: Armes à feu
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonne Découverte Ou Guet-Apens [Kathleen V./Lian G.]

Message par Kath le Dim 5 Sep - 21:40


    Du temps. Il leur fallait du temps. Toujours du temps. Toujours des heures, des minutes, des secondes, denrées rares et précieuses qui nous filent entre les doigts comme des grains de sable malgré nos gestes désespérés pour les retenir. On ne pouvait se permettre de les gaspiller et pourtant c'était ce que l'informaticien lui demandait en échange du transfert de l'enregistrement, ce dernier représentant un atout non négligeable pour la Brigade. Ils n'en avaient écouté qu'une partie mais qui sait ce que la bande-son de la puce recelait encore. Peut-être permettrait-elle, après analyse, de localiser l'un des fameux et introuvable bunker rebelle... Et ceci n'était qu'un des exemples les plus fous de ce que leurs scientifiques pourraient tirer de l'oreillette. Ils ne pouvaient décemment pas laisser fuir des informations pareilles ; une chance comme celle-ci ne se représenterait pas de sitôt.

    Soit, il faudrait donc à Shane maximum huit minutes d'inactivité alors qu'une des règles de bon sens dans les souterrains était de rester en mouvement : en vous arrêtant vous offriez une proie facile à n'importe quelle créature qui passerait par là ou aurait pisté votre odeur qui, pire encore, pourrait en attirer d'autres. Passif, vous pouviez à tout moment être encerclé ou coincé au milieu d'un tunnel. Il vous fallait garder l'oeil sur votre radar et vous déplacer en restant le plus à couvert, s'il était seulement possible d'être longtemps à couvert dans des ces boyaux lugubres qui n'offraient guère d'abris mais un labyrinthe de failles et d'impasses. Cependant, cette opportunité de ramener des informations inestimables à la Guilde, Kathleen allait la saisir et elle ferait en sorte d'obtenir ces minutes de sursis nécessaires à l'informaticien. Ils étaient armés, même lourdement, ils pouvaient se permettre de faire front et de tenir leur position si on les attaquait. Le tunnel dans lequel ils se trouvaient n'était pas à sens unique et était relié par d'autres galeries ce qui leur assurait des points de fuite. Néanmoins, cela signifiait aussi qu'on pouvait les surprendre par ces côtés. En outre, s'ils avaient jamais besoin de renforts, ceux-ci n'arriveraient pas immédiatement.

    Toutefois, quoi qu'engage cette décision, pour la sniper le choix était fait : il fallait tenter de récupérer l'enregistrement, quitte à s'exposer aux dangers qu'abritaient les souterrains, non seulement pour le Commandor mais aussi pour la Brigade. Même si par malheur ils échouaient, ils auraient au moins essayé.

    « Très bien. Fais de ton mieux, » répondit-elle sobrement à l'intention de l'informaticien.

    Déjà que venir dans les SSD s'apparentait à du suicide, y rester délibérément devait être de la folie songea-t-elle. Debout, silencieuse, Kathleen pointait son arme dans la direction où un bruit suivi de l'ombre d'un mouvement l'avait arraché à l'écoute de la puce. Elle aurait sûrement aimé s'être trompé mais à travers sa vision infrarouge, elle discerna qu'il y avait bien du mouvement. Discret, mais il y en avait. Or, les créatures étant tout sauf discrètes, il ne pouvait s'agir que de rebelles. Ils avaient fini par se rendre compte de l'absence de l'oreillette et venaient la récupérer, très certainement.

    Les guildiens allaient devoir se défendre s'ils voulaient conserver l'enregistrement. Rapidement, après quelques indications muettes, les brigadiers prirent position autour de Shane de manière à couvrir ses côtés pendant qu'il exécutait le transfert. La longueur qui les séparait était suffisante pour que leurs mouvements mutuels ne les gênent en aucun cas mais trop courte pour qu'un homme puisse passer sans se faire poignarder. Si autrefois la paroi que les entourait avait été plus ou moins lisse, elle était aujourd'hui difforme et le sol couturé de sillons témoignaient des ravages du temps. La sniper profita d'une paroi gondolée pour s'offrir un léger rempart. L'un des brigadiers possédant un radar transmis aux autres la position des ennemis. Bien, ils étaient au nombre de quatre. Les guildiens pouvaient donc espérer les vaincre sans trop de dommages.

    Comme mus par une impulsion silencieuse, Kathleen et Hettrick ouvrirent le feu sur les rebelles, déversant leurs balles mortelles. Oxymore en toucha un c'est tout ce qu'elle put dire lorsqu'elle entendit la chute d'un corps s'effondrant sur le sol. Elle ne doutait pas non plus que Hettrick fasse des dégâts dans les rangs adverses et en blessent quelques-uns. Mais une chose était sûre : les guildiens ne se laisseraient pas faire si facilement...

    [HRP : En espérant que la réponse ne soit pas trop médiocre, s'il y a quoi que soit dites-le moi.
    Merci à Lian pour le coup de pouce ^^]



Kath
~ Second de Commandor ~
Section anti-terroriste


Camp : Guilde Impériale
Profession : Second de Commandor de la Brigade Anti-terroriste
Âge réel : 32 ans
Âge d'apparence : 27 ans

Compétences
Mémoire:
1500/10000  (1500/10000)
Compétence principale: Armes à feu
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonne Découverte Ou Guet-Apens [Kathleen V./Lian G.]

Message par Shane M. Lewis le Mar 7 Sep - 15:57

    Un rapide ‘fais de ton mieux’, et il comprit qu’il devait agir. Il y avait des gens qui trainaient dans les vieux réseaux, il le savait, ce ne pouvait pas être des créatures, elles n’étaient pas spécialement connues pour leur discrétion. Sans doute aucun, il s’agissait de rebelles, rien ne permettait de songer le contraire. Tapis dans l’ombre, ils ne tarderaient pas à leur sauter dessus et à tirer. Mieux valait être prêt lorsque ce moment viendrait. Shane posa un genou à terre et posa le clavier de son ordinateur portable sur son autre genou. Là, il ouvrit sa messagerie. Un petit message en bas de l’écran lui indique : ‘envoi et réception de courriels impossible : réseau trop faible’. En effet, ils étaient trop profondément enfoncés dans les entrailles de Nosco, les relais du réseau Alpha ne semblait pas arriver jusqu’ici. Peut-être y avait-il des relais pour le réseau Tango, mais nul Guildien n’avait réussi à s’y connecter. De ce fait, il n’y avait plus qu’à espérer de capter le maigre réseau Alpha. Il était inutile de vouloir essayer de capter Bêta ou Gamma, ce serait une perte de temps, il le savait. Si le réseau Alpha n’était que faible ici, ce devait être pire pour les réseaux sécurisés de la Guilde.

    Il commença à entrer le message d’urgence de pièce à conviction et hébergea le document sonore en pièce jointe. Au bout d’une minute, tout était prêt à l’envoi. Là était le point crucial. Shane se sentait en sécurité derrière cette barrière de Brigadiers qui l’entouraient et commençaient déjà à tirer en direction des rebelles. L’informaticien serra les dents. Il s’ouvrit l’état de connexion à un réseau sans fil. Son ordinateur envoyait beaucoup de parquet à l’antenne relai la plus proche qui elle ne lui en renvoyait que trop peu. La vitesse de connexion ne dépassait pas les 5Mbits/s ce qui demanderait près d’une heure pour envoyer une ébauche de ce mail. Trop long. Beaucoup trop long, ils n’avaient pas ce temps là. Pour recevoir d’avantage de paquets, il fallait en envoyer d’avantage, il fallait ouvrir ses ports de connexion, d’activer l’anti-virus qui rendait l’envoi plus long, quitte à se prendre un virus en pleine face. Malheur à lui si un pirate rebelle venait à s’acharner sans lui. Sans anti-virus, il aurait beau être un informaticien compétent, ce ne suffirait pas. Au moindre virus, même le plus inoffensif, et il devrait le neutraliser et perdre du temps, si précieux dans ce genre de situation. Il devrait aussi repérer la séquence la plus favorable pour envoyé le mail, là où les pics de la fréquence du signal seraient les plus élevés.

    Sans attendre plus longtemps, il désactiva son anti-virus et ouvrit la totalité de ses ports vers le réseau. Il savait que c’était dangereux. Mais il y avait de fortes chances pour qu’on ne cherche pas à pirater son ordinateur. Les rebelles ne savaient pas quel informaticien avait été envoyé sur le terrain pour récupérer les données de l’oreillette. Il faudrait pour cela qu’il ne le voie et qu’ensuite son nom soit transmis, en fait, cela prendrait du temps. Caché derrière les Brigadiers, son identité, et donc l’IP à attaquer (car il ne pouvait pas la brouiller, cela rendrait la transmission encore plus longue) restait pour l’instant un secret. Et tant que cela le restait, il ne risquait pas grand-chose. Du moins, il l’espérait. Il régla la connexion de son ordinateur pour que celui-ci utilise la quasi-totalité de sa mémoire vive à envoyer des paquets. Il eut rapidement un peu plus de réseau, la connexion avait une vitesse de 15Mbits/s. C’était certes faible, mais suffisant. Il commença à surveiller les fluctuations du réseau Alpha. Les séquences étaient analysées par un logiciel. Il devrait envoyer le message dans 1 minute et 53 secondes, début de la période à laquelle la fréquence est la plus élevée. Suite à quoi, il faudrait trois longues minutes pour que message soit envoyé.

    « Encore un peu moins de 5 minutes. »

    Fit-il à la fois comme une annonce discrète à Kathleen mais aussi comme une demande. Avaient-ils seulement la possibilité d’avoir cinq minutes devant eux ? Il n’en avait guère la moindre idée, il n’avait pas connu de telle mission depuis longtemps. Les Guildiens étaient légèrement en contre bas par rapport aux rebelles.

    « J’aime pas ça, j’aime pas ça… »


    Commença-t-il à maugréer pour lui-même. Non, il ne savait pas pourquoi, mais il présentait que ça allait mal tourner. De la peur peut-être, surement même.
avatar
Shane M. Lewis
~ Brigadier Informatique ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Brigade Informatique
Âge réel : 10 ans
Âge d'apparence : 19 ans

Compétences
Mémoire:
3000/10000  (3000/10000)
Compétence principale: Informatique
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonne Découverte Ou Guet-Apens [Kathleen V./Lian G.]

Message par Lian Grenfield le Lun 13 Sep - 16:53

Un marathon, voila à quoi l’on pouvait comparer la course qui réunissait brigade versus rebelles. Le pot de terre contre le pot de fer. La compétition entre les deux groupes était déloyale, et l’arrivée semblait encore loin, toujours repoussée petit à petit par la venue de nouveaux oubliés, qu’il fallait alors convaincre et ainsi de suite. Ce conflit pouvait il avoir une fin ? Une fin heureuse ? Les deux coureurs se fatiguaient à continuer leur chemin, objectif en tête, sans jamais réussir à toucher au but. Peut être était ce finalement le but de Joséphine, ne pas éliminer totalement les rebelles, pour ainsi faire sortir de la société de Nosco ceux ne voulant pas ses plier à ses règles, ainsi elle conservait un peuple soumis et content de l’être.

***

Discrétion maximum tel avait été leur objectif primordial au moment de se positionner pour le combat, ils avaient été aussi silencieux et discret que possible, retenant leurs respirations, rampant ou se déplaçant précautionneusement. Ils avaient l’avantage de connaître le terrain, tous étaient des membres de la confrérie rebelle depuis plusieurs années et connaissaient donc les souterrains ainsi que leurs risques. C’était donc un avantage sur leurs confrères, mais eux pouvaient être des tireurs très expérimentés, de plus il fallait avouer que les rebelles étaient bien moins armés que leurs adversaires. Pas étonnant, ils n’avaient pas autant de moyens, ni de facilités pour se procurer des armes ou des munitions. Seules les ondes alpha étaient prodiguées en façon suffisante par la congrégation de Joshi, pour ce qui était des armes non destinés aux créatures… les rebelles devaient se débrouiller par eux même et utiliser toutes les techniques possibles. Ils avaient un nombre bien plus considérable de ressources humaines et matérielles.

Avant même que tous les rebelles aient eu le temps de se positionner, les brigadiers les avaient repérés et s’étaient mis en position, étrangement ils ne semblaient pas vouloir se déplacer pour trouver un terrain qui leur serait plus favorable pour le combat. Leur positionnement fut encore plus étrange, ils se regroupèrent en cercle, assez visible pour être touchés, autour d’un de leur camarade. Les coups de feu n’ayant pas commencé du côté rebelle, ce ne pouvait pas être un blessé. Quelle était donc leur tactique ? Etait ce un brigadier ayant une arme très puissante, mais qui avait besoin de temps avant de la monter ? Ou pire, avait il un fusil hunter et projetait il de les tuer les un après les autres ? Les brigadiers seraient ils de mur humain, de rempart pour leur tueur professionnel ? Le cœur de la jeune femme s’accéléra tandis qu’elle tentait de voir entre les jambes des brigadiers qui se cachait. Sortant d’une de ses nombreuses poches des jumelles, elle tenta de trouver une vue correcte de ses ennemis. Zoom un peu plus. Ils s’étaient disposés en rond, de façon à ne laisser personne passer, mais à avoir la place d’utiliser leurs armes mortelles sans problèmes. Ils étaient bien armés et bien protégé par des gilets pare balles. De plus, ils pouvaient se protéger relativement bien derrière l’une des parois de la galerie.

Après quelques secondes d’observation, elle réussit à distinguer un élément derrière lequel semblait se cacher l’un des brigadiers. De cette distance et dans le noir, il était impossible de déterminer si c’était un bouclier, le couvercle d’une caisse pour une arme ou bien… une voix masculine raisonna dans l’air arrivant jusqu’à ses oreilles. « Encore un peu moins de cinq minutes ». Cinq minutes avant quoi ? Soudain elle réussit à faire le point sur le visage de celui qui était resté derrière le rempart des brigadiers. Ce visage ne lui dit rien de premier abord, ce n’était pas un des guildiens qui s’aventurait habituellement dans les souterrains. Dans ce cas, ce devait être… « un informaticien », voila ce qu’un de ses compagnons lui glissa à l’oreille dans un murmure. « Ils doivent être en train de transférer les données qu’ils ont trouvés ». La réponse à ses questions arrivait enfin, ainsi donc c’était un informaticien qu’ils protégeaient ? Ce devait donc être très important, il fallait à tout pris les arrêter et rapidement. De plus, s’il était touché, les brigadiers seraient surpris et devraient réagir. Il fallait toujours tenter d’éliminer la tête des opérations, ou alors la pièce la plus faible… Or pour le moment l’informaticien était penché sur son ordinateur, travaillant face à son écran, donc sans surveiller ce qui se passait autour de lui. Parfait, il fallait donc profiter de la situation. Elle murmura dans son oreille en message codé qu’elle prenait pour cible l’informaticien. Ainsi les autres rebelles pourraient se focaliser sur d’autres adversaires. Elle était plutôt bien positionnée car protégé derrière un monticule, face aux brigadiers en contrebas. Elle prit tout son temps pour viser, tentant de trouver un endroit qui pourrait gêner sa cible et si possible l’empêcher d’accomplir sa mission, sans forcement le tuer. Après tout, elle souhaitait seulement les déstabiliser et les empêcher de récupérer l’oreillette et les informations qu’elle contenait, pas faire un massacre. Au moment même où elle tirait sur la gâchette, un bruit sourd assortit d’un gémissement de douleur se fit entendre, lui faisant décaler légèrement son tir. Elle jura entre ses dents, avant de lever les yeux sur la scène, quittant l’informaticien des yeux. Etait ce quelqu’un de son camp qui avait été touché ou un ennemi ? Malheureusement les gémissements dus aux blessures provenaient de son oreillette, prouvant qu’au moins l’un de ses équipiers avait été touché et était mal en point. Grace à ses lentilles infrarouge, elle arrivait à distinguer deux de ses compagnons, qui semblaient continuer à tirer sur leurs ennemis, mais peut être l’un d’eux avait été touché. Quand aux deux derniers, ils venaient d’annoncer par message radio qu’ils arriveraient bientôt pour prendre à contre-pied leurs ennemis.

Elle se croyait plus ou moins à l’abri, mais elle fut vite détrompée lorsque soudain une balle lui effleura la tempe, elle avait eu de la chance pour cette fois. Baissant rapidement la tête, elle se mit à couvert. Il lui serait maintenant plus dur de viser, sachant que quelqu’un dans le camp adverse l’avait repéré. Elle se décida donc à changer de position, tout en restant derrière ce qui lui servait de bouclier. Une fois éloignée d’à peine quelque mètre, elle inspira une longue minute, puis se remis en position de tir, tête et bras à découvert et visa et tira sur le premier brigadier qu’elle vit. Puis, elle concentra son attention sur un des guildiens, un homme qui dépassait ses coéquipiers d’une bonne tête, il était bien plus facile à viser et semblait manier son arme de manière assez professionnelle, s’il était mis hors d’état de nuire, ce serait sans doute plus simple. Soudain, il lui sembla reconnaître une longue chevelure blonde associée à la couleur rouge de la guilde. S’arrêtant un instant, elle considéra plus particulièrement le visage de la blonde… Kathleen Vesltiam !

Elle avait revue son ancienne amie il y a de cela quelques semaines à peine, et voila qu’elles se retrouvaient une nouvelle fois. Leur précédente rencontre s’était faite dans la chapelle dédiée à Joshi, il n’y avait donc eu aucun tir, ni aucune blessure… Cependant, elle fois-ci Oxymore avait joué gros, s’aventurent sur le terrain de Lian, dans les souterrains. Si elles n’avaient été que toutes les deux, le conflit aurait pu s’arranger autrement, malheureusement, les brigadiers venaient de blesser et assez gravement, l’un de ses amis, de plus ils possédaient l’objet qu’elle était venu chercher. Cependant, elle n’était pas sûre d’avoir attend l’informaticien, et si ce n’était pas le cas, il fallait trouver autre chose pour troubler le groupe. La meilleure façon était peut être d’élever la voix, en la rendant plus grave pour interpeler au dessus des tirs. Lian baissa le son de retransmission de sa radio, de manière à ne pas surprendre ses alliés, et de ne pas leur hurler dans les oreilles.


Oxymore ! Ordonne à tes équipiers de baisser leurs armes et il ne vous sera fait aucun mal.

Elle n’avait donné aucun ordre aux rebelles, attendant d’abord de voir la réaction des guildiens et surtout de la brigadière d’élite. Lian, se doutait que si Kathleen faisait partie du groupe, elle ne devait pas être la seule brigadière de haut niveau, leurs adversaires étaient donc dangereux, il ne fallait pas les sous-estimer. La rebelle n’avait pas forcement l’habitude, ni le goût d’engager le dialogue, pourtant cela semblait la meilleure solution à envisager pour le moment. De plus, les deux rebelles en renfort devraient bientôt arriver pour les soutenir dans cette bataille, ce qui leur donnerait un avantage certains et de taille avec une attaque surprise que les brigadiers n’avaient pas prévu. Lian espérait que le combat tourne en faveurs des rebelles, qui étaient plus nombreux. Ce n’est qu’à ce moment là qu’elle réalisa son erreur… Vouloir tirer sur l’informaticien. L’idée était stupide et sans efficacité. Si elle tuait l’informaticien, cela n’arrêterait pas le processus en cours… Contrairement à ce qu’elle avait pensé d’abord, l’humain n’était pas le plus important. La machine le surpassait aisément ! Il ne fallait pas tuer l’homme, mais l’ordinateur ! Elle remit le son normal de son oreillette et souffla à l’intérieure.

Visez l’ordinateur si vous l’avez en ligne de mire, c’est la meilleure façon d’arrêter le processus !

Hj: Kath, n'oublie pas ton défi Wink

_________________
Nobody knows what he will need tomorrow morning: a good coffee or a coffin...
avatar
Lian Grenfield
~ Bras Droit de Y. Merling ~


Camp : Confrérie de la Rébellion
Profession : Bras droit de Yan Merling, mini général de l'armée des rebelles
Âge réel : 15
Âge d'apparence : 20

Compétences
Mémoire:
1500/10000  (1500/10000)
Compétence principale: Armes à feu
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonne Découverte Ou Guet-Apens [Kathleen V./Lian G.]

Message par Kath le Dim 26 Sep - 1:35


    Les Guildiens avaient ouvert le feu en premier mais les rebelles ne tardèrent pas à entrer dans la danse. Grâce aux informations du radar et aux mouvements que percevaient leurs lentilles infrarouges ils avaient déterminé la position des rebelles, et c'étaient sur ces cibles que les deux snipers s'acharnaient, plus particulièrement encore sur les ennemis les plus proches. Leur objectif était de maintenir ces derniers le plus loin possible, hors de portée du tir que pouvait permettre une arme à feu lambda comme ces insurgés pouvaient s'en procurer aurait été encore mieux : ainsi il leur aurait fallu avoir en leur possession des fusils aussi perfectionnés que les leurs pour les atteindre. Malheureusement, les guildiens les avaient surpris trop tardivement pour garder cette distance avantageuse pour leurs snipers, preuve en était les balles rebelles que Kathleen pouvaient entendre siffler dans les airs. Ils devaient donc tenter de les empêcher de gagner du terrain, par salves ininterrompues. Leur but n'était pas forcément de tuer leurs adversaires mais de les empêcher de viser correctement ou, dans le meilleur des cas, de tirer. A cette tâche, la précision de leurs fusils leur était d'une aide précieuse. Mais arriveraient-ils seulement à obtenir le temps requis ?

    Leur informaticien devait avoir bien du mal à s'efforcer de capter un signal, soumis aux fluctuations capricieuses du réseau. Kathleen ne pouvait prendre le risque de se tourner pour observer l'état d'avancement de l'envoi mais elle savait que Lewis faisait tout son possible pour expédier rapidement la bande sonore à la Brigade. Leur position de défense semblait tenir le coup, toutefois, les rebelles commençaient à ajuster de mieux en mieux leurs tirs afin de percer leur formation. Kathleen sentit son coeur faire un bond lorsqu'une balle vint ricocher sur la paroi à quelques centimètres de Shane. Les membres de la Confrérie essayaient de mettre leur informaticien hors d'état de nuire. Elle fit passer le mot à ses coéquipiers et ils se resserrèrent insensiblement tandis que son arme sembla cracher sa mitraille avec une hargne redoublée. Déterminée à ravaler l'envie de recommencer à ce tireur si téméraire, Oxymore régla son canon et cala son adversaire dans son viseur, profitant que ce dernier soit obligé de relever la tête de son trou pour attaquer. Le tir partit mais manqua sa cible de justesse. La brigadière serra les dents avant de s'occuper d'un autre adversaire.

    « Encore un peu moins de 5 minutes. »

    Au même instant, Kathleen aperçut son collègue reculer d'un pas avec un cri étouffé. Une balle bien placée venait de s'enfoncer dans son gilet pare-balles, ce dernier ayant heureusement amorti la trajectoire du projectile mortel. Et si la prochaine touchait au but ? Instinctivement, Kathleen se rapprocha de la paroi légèrement déformée pour se protéger. Elle vérifia que son compatriote était toujours sur ces deux pieds et fut rassurée de le voir continuer à attaquer, en compagnie de la seconde femme brigadière de la troupe.

    Soudain, une voix grave mais féminine s'éleva au-dessus du tumulte. Une voix qu'elle avait entendu pour la dernière fois au milieu des sculptures et dorures du sanctuaire de Joshi. Une voix que lui demandait -ordonnait presque- de cesser le combat. De ranger leurs armes et d'obéir gentiment en leur promettant de ne pas les attaquer. Formule qui sonnait bien hypocrite aux oreilles de la brigadière. Les rebelles, selon ce que laissait entendre l'enregistrement, avaient kidnappé le Haut Conseiller. Quelques otages de plus pour faire chanter la Guilde ne seraient sûrement pas pour leur déplaire. Cependant, Kathleen murmura aux autres d'arrêter. Cette fois il n'y avait aucune surprise sur son visage qui l'eut à demi-pétrifiée, au contraire, un drôle de sentiment s'inscrivait sur ses traits : comme si la chance lui souriait, comme si la présence de Lian ne lui déplaisait pas outre mesure. Il y eut un instant de flottement pendant lesquels les guildiens cessèrent de tirer, pendant lequel on entendit le bruit de chargeurs qui se remplissent mais ne se vident pas.

    Leurs ennemis étaient numériquement plus nombreux. D'une personne de plus pour être exacte, si Kathleen avait réussi à blesser gravement la quatrième. Rester prostrés cinq minutes de plus devenait dangereux autant pour les brigadiers que pour l'informaticien. Il fallait agir, renverser la situation à leur avantage, supprimer le profit du nombre. Il fallait surprendre les rebelles comme ceux-ci les avaient surpris et ne pas leur laisser l'occasion de s'en prendre à Lewis.

    « Sélène, Hettrick, les fumigènes, lança Oxymore à voix basse dans son oreillette, avant de se tourner, le regard sévère, vers Shane. Il te faut encore combien ? Deux-trois minutes ? Tu les auras. Sélène restera avec toi et dès que l'envoi sera terminé, vous décampez tous les deux. Hettrick et moi on se charge de les occuper. »

    Voilà qu'elle donnait des ordres, elle qui avait si l'habitude d'en recevoir ! Et quels ordres... Kathleen s'attendait presque à entendre en réponse, par intercom "Eh mais Oxy', on t'a filé des hormones au p'tit déj' ou quoi ?! " à se faire rembarrer d'une certaine ou d'une autre manière, mais tout décontenancés qu'ils pouvaient être, ces anciens collègues de nettoyage ne bronchèrent point. Du moins, Oxymore ne pouvait rien deviner à travers l'épaisse visière de leur casque. Elle sortit l'une des grenades fumigènes qu'elle avait embarqué en partant, en même temps que ses pairs alpha. Cette intervention devrait laisser le temps à Shane d'envoyer la bande sonore. Volontairement, Sélène resterait afin de le protéger et de leur permettre de suivre les balises infrarouges qu'elle avait disposé s'ils devaient fuir. Kathleen avait mentalement enregistré la position de Lian et de ces camardes insurgés. Sans plus perdre de temps et sur un signal discret, les guildiens lancèrent les grenades. Ces dernières explosèrent, libérant une lourde fumée du côté de leur ennemi. Les deux brigadiers se précipitèrent dans le brouillard, chacun prenant un côté : Kathleen celui de Lian et Hettrick partant à l'opposé, tout deux restant en liaison radio pour plus de sûreté. Oxymore comptait sur l'effet de surprise pour s'en prendre aux rebelles et les empêcher de se défendre. Le gaz âcre lui piquait les yeux et brouillait sa vision infrarouge sans pour autant la faire ralentir. Elle avançait prudemment mais vivement, guettant les mouvements dans la brume ou un fort éclat de lumière violette. Les coups de feu avaient repris -provenant d'Hettrick ou d'un ennemi, elle n'aurait su le dire- mais son but à elle n'était pas de tuer sa cible, bien que cela lui aurait facilité la tâche.

    Cible qu'elle repéra bien assez tôt.

    « Plus un geste ou je tire. »

    Sa voix avait de mauvais accents, appuyés par un canon méchamment relevé. Elle avait reconnu sans peine la générale rebelle qui s'était auparavant trahie par sa voix, malgré la fumée qui réduisait sa précision mais ne l'empêcherait pas de faire mal s'il le fallait.

    « Je te laisserai la vie sauve si tu coopères. »

    Son coeur battait furieusement à ses tempes, cependant ses mains ne trahissaient pas sa nervosité non pas seulement due au fait de devoir affronter son ancienne amie. La cause était multiple. Elle espérait que Shane se débrouillerait. Elle espérait ne pas avoir à tirer sur Lian. Elle espérait que les créatures ne se mêleraient pas aux combats. Elle espérait que tous rentreraient sains et saufs. Kathleen espérait beaucoup de choses en cet instant... mais puisque l'espoir faisait vivre...



Kath
~ Second de Commandor ~
Section anti-terroriste


Camp : Guilde Impériale
Profession : Second de Commandor de la Brigade Anti-terroriste
Âge réel : 32 ans
Âge d'apparence : 27 ans

Compétences
Mémoire:
1500/10000  (1500/10000)
Compétence principale: Armes à feu
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonne Découverte Ou Guet-Apens [Kathleen V./Lian G.]

Message par Shane M. Lewis le Sam 2 Oct - 16:20

    Baisser les armes, aucun mal ? Non mais elle plaisantait ou quoi ? Shane restait concentré sur sa connexion, mais tâchait de bien garder à l’esprit qu’il était en danger, lui et son ordinateur, car pour une fois, si on le descendait, l’envoi du fichier de ferait tout de même. Si on explosait son ordinateur par un tir de balle, la situation serait plus tendue… I faudrait alors battre en retraite et espérer pouvoir rentrer avec l’oreillette sains et saufs. Mais voilà, c’était loin d’être le cas pour l’instant. Shane continuait de jongler avec les fluctuations capricieuses du réseau, mais les tirs fusaient de partout.

    Cette voix, Shane n’allait pas l’oublier de sitôt, mais pire encore… Elle appelait Kathleen par Oxymore… Soit les deux femmes se connaissait, soit il ne comprenait plus rien. L’un des brigadiers autour de lui tomba sous le choc d’une balle qui s’était logée dans son gilet pare balle, mais cet homme se releva, il allait bien. Il tirait à nouveau d’ailleurs.

    Un tir, un de plus, et Shane vit passer non loin de son nez une balle, balle qui lui était destinée, il en était certain. Son sang se glaça, il se figea, l’adrénaline monta. Il s’en était fallu de peu… De très peu. Trop peu. L’informaticien risqua de porter son regard clair vers l’extérieur. Elle, cette femme, il grava son visage. Elle avait essayé de lui tuer. Il retiendrait ce visage et il trouverait de qui il s’agit… Ou alors il pourrait simplement demander à Kathleen vu qu’elle semblait la connaître.

    En parlant de Kathleen, elle lui donna enfin réponse sur la marche à suivre. Elle et l’homme s’occupait des rebelles, Shane restait là, couvert par Sélène, et il devrait partir lorsque l’envoi serait terminé. Et bien voilà du programme… Et du lourde puisque la Brigadière réclamait déjà les fumigènes.

    « Entendu. »

    Se contenta-t-il de répondre sans quitter son écran d’ordinateur des yeux. Ca y était, enfin, les ondes croissaient. Il lança l’envoi, et croisa les doigts… Enfin façon de parler, hein, il fallait quand même qu’il ne fasse pas tomber son ordinateur à terre… Il mettrait toute la mission KO dans ce cas là… Au grand plaisir des rebelles qui n’auraient même rien eu à faire ! Il se cala le dos contre le mur, à l’abri de la roche, mais aussi à l’abri de Sélène. Oxymore lança des bombes fumigènes qui eurent l’effet escompté et elle disparut dans la fumée opaque. L’informaticien leva son regard vers Sélène et lança dans son oreillette :

    « Envoyé à 76% »

    C’était bientôt fini, ils allaient pouvoir entrer au Quartier Général, en vie, et s’écrouler dans un bon canapé… Les rebelles avaient cessé de tirer. C’était assez normal, car ils ne voyaient plus rien, ils auraient bien pu s’entretuer, ça aurait été une merveilleuse victoire d’ailleurs… Mais indépendamment de tirer dans les autres, ils auraient pu tirer trop dans les murs et provoquer un éboulement… Et dans ce cas là, ça aurait été une véritable catastrophe… Shane respira profondément. Le transfert de la bande son se faisait progressivement. Il releva à nouveau son regard, visiblement stressé, mais cette fois-ci vers la sortie. En son cœur fit un bon lorsqu’il vit… UN REBELLE ! Ce rebelle avait contourné la parroi et les attaquait par derrière. Shane sentit comme de la panique croitre en lui quand le dit-rebelle releva son arme à feu dans sa direction. Etrangement, il se trouva dans l’incapacité d’hurler, pétrifié.

    Mais il ne voulait pas mourir, il ne voulait pas finir sa vie ici. Il se ressaisit plus ou moins, tira une arme à feu accrochée à sa ceinture et tira avant lui. Il savait qu’il tirait mal, qu’il était loin d’être doué en la matière. Il avait visé la tête, il touche le bras droit, celui qui tenait l’arme. Le rebelle se rétracta sur lui-même et Sélène se retourna pour savoir d’où venait ce tir. Elle comprit, fit des yeux énormes et tira en pleine tête de celui qui s’était un peu trop mis à découvert. Shane s’était saisi. Il fixait le corps à terre qui gesticulait de douleur, seul le son de l’ordinateur dans tous ces coups de feu, le ramena à la réalité… Le fichier avait été envoyé.

    « Bande sonore envoyée »

    Fit-il dans son oreillette à l’adresse à la fois de Kathleen et de Sélène. Cette fois, ils rentraient au bercail. Il ferma son ordinateur portable et le laissa retomber doucement dans sa sacoche alors qu’il se relevait. Partir. Il fallait partir à présent. Il aurait peut-être mieux valu repartir tous ensemble, Shane avait une pointe de regret à laisser Kathleen et l’autre brigadier seuls… Mais c’était les ordres de Kathleen. S’ils commençaient à être plusieurs à donner des ordres, et des ordres contradictoires, ils allaient finir par tous mourir. Shane porta un regard derrière lui, là où étaient partis les deux brigadiers pour « occuper » les rebelles. Anxieux, néanmoins, il jeta un regard à Sélène qui lui faisait déjà signe de venir avec elle. Oui, il partait, c’était mieux, il n’avait pas le niveau de ces brigadiers d’Elite en matière de combat. Il marchait avec Sélène, couvert par Kathleen et le dernier brigadier. Il soupira. Il avait l’oreillette dans la main. La Guilde avait l’enregistrement. Le deuxième challenge était que cette oreillette ne tombe pas entre les mains de la Confrérie. Shane resserra le poing. Non, il ne leur laisserait pas cette information utile. Et pourvu que Kathleen s’en sorte. Il serra les dents. Les couloirs étaient étroits, le sol peu fiable. Il savait qu’il pouvait glisser et déraper à tout moment, il savait qu’il pouvait tomber dans un cul-de-sac formé par un éboulement. Et puis, les choses pouvaient encore mal tourner. Tant qu’ils ne seraient pas tous les quatre de retour au Quartier Général, l’informaticien ne serait pas rassuré.

    Un dernier regard derrière lui, mais ce ne fut que pour voir le corps du rebelle au sol, et un immense brouillard de fumée, Kathleen et le quatrième brigadier là-dedans. En courant rapidement, Sélène et Shane n’étaient plus très loin de leur destination…
avatar
Shane M. Lewis
~ Brigadier Informatique ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Brigade Informatique
Âge réel : 10 ans
Âge d'apparence : 19 ans

Compétences
Mémoire:
3000/10000  (3000/10000)
Compétence principale: Informatique
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonne Découverte Ou Guet-Apens [Kathleen V./Lian G.]

Message par Lian Grenfield le Jeu 4 Nov - 22:48

Un instant après l’ordre donné, le silence se fit et les balles se calmèrent. Jusqu’à ce que les brigadiers lancent les fumigènes et repassent à l’attaque. Lian étouffa un juron dans ses dents, les idiots, cela allait encore finir en bain de sang. Elle voulu se redresser pour attaquer, mais son inspiration lui fit avaler de la fumée, cligner des yeux et s’étouffer à moitié. Elle savait pourtant d’expérience qu’il fallait éviter de respirer cette fumée et qu’elle piquait les yeux… Mais avant qu’elle puisse comprendre ce qui se passait, une voix s’éleva à sa droite, Oxymore encore. Cette fois-ci la situation était inversée, c’était Lian qui avait menacé Kathleen dans la chapelle de Joshi, et maintenant c’était elle qui était en position de faiblesse. Elle avait encore son arme à la main, obéissant à l’ordre, elle ne bougea plus d’un pouce, gardant l’arme à la main, malheureusement pointé dans la mauvaise direction. Lian tourna simplement la tête vers son ennemie, son mouvement était calme et lent, pour montrer qu’elle souhaitait simplement parler en face à son interlocuteur. Son regard se posa un instant sur le casque qui cachait les yeux de son ex-amie/ennemie, puis sur le canon qu’elle avait levé à la hauteur de sa tête, pour faire le plus de dégâts possible en cas de ripostes. La laisser ne vie si elle coopérait ? Coopérer ? Avec la brigade ? Jamais ! Jamais de la vie, pas pour tous l’or de Nosco !

Bam. Le bruit lui explosa le tympan, un instant elle se cru sourde de l´oreille droite. Puis l´information monta jusqu´au cerveau et elle nomma le nom de chacun de ses camarades avec elle sur le terrain. Chacun répondit par un oui. Sauf un. Tous savaient ce que ca signifiait. Ces ****** de brigadiers avaient tué l´un des leurs. Pas un tir involontaire destiné à blesser uniquement. Non, un tir en pleine tête, juste à côté de l´émetteur-transmetteur, d´où l´insupportable bruit. Lian en avait le cœur retourné et la rage au ventre. Elle savait déjà dans quel état ils retrouveraient le corps de leur ami… Le crane explosé et le cerveau exposé au grand jour. Le bruit et l´odeur commençait à être insupportable, les créatures avaient certainement déjà comprit ce qui se passait et devaient se presser d´arriver dans l´espoir de récupérer des corps ou mieux de faire plus de dégâts dans les deux camps.

L’un des rebelles avait réagit tout de suite, réussissant à se glisser dans l’ombre, il s’était éloigné de son point de départ, et dès qu’il avait entendu le bruit sourd, il s’était précipité vers l’endroit où le rebelle aurait du être. Il ne se pencha même pas pour prendre son pouls, sachant que c’était sans espoir, cependant il fonça à la poursuite des assassins. Il réussit à les rejoindre après plusieurs mètres de course poursuite, mais ils tournaient déjà à un croisement et un groupe de créatures venait de faire son apparition. Risquant le tout pour le tout, le rebelle s’élança encore une fois, tira sans réellement viser, touchant Sélène au bras, puis recula devant l’avancée rapide des créatures. Fonçant en sens inverse, il prévint ses équipiers par oreillette qu’il valait mieux décamper.
Je crois que tu devrais partir… On va bientôt avoir de la compagnie…

Intentionnellement, elle ne précisa pas que c’était des créatures et non pas des rebelles alliés. Dans son oreillette, les rebelles lui annonçaient qu’ils allaient se replier, et qu’ils récupéraient les corps de leurs compagnons avant de décamper le plus vite possible. Ce à quoi elle répondit par un simple « oui ». Mieux valait ne laisser aucune arme pour les créatures. D’après leurs dires, l’un des rebelles avait réussit à entrainer le dernier guildien plus loin dans les couloirs, et l’avait achevé, leur permettant d’opérer sans problèmes. Une bonne chose de faite, même si la chose n’était agréable pour personne, la vengeance avait toujours un gout acidulé, horrible et légèrement agréable, soulageant à peine la peine. Les autres s’étaient occupée d’ Hettrick, maintenant il fallait que Lian s’occupe de Kath.


Lâche ton arme… tous tes amis sont partit… tu es seule… contrairement à moi. Un seul mot de ma part et …

Elle ne finit pas sa phrase. Il fallait agir et faire réagir vite, les créatures n’attendraient pas. D’ailleurs, on venait de lui souffler une nouvelle fois dans l’oreille de se dépêcher. La situation semblait plus grave qu’elle en avait l’air, car on lui annonçait que c’était des humanoïdes et qu’ils étaient armés. Son sang se glaça, apparemment les rebelles avaient un peu de mal à les affronter, elle entendit quelques cris, des rapports de blessures. Elle tentait de garder un visage ferme et concentré pour faire face à Oxymore, mais intérieurement elle était loin d’être calme. Comment se montrer déterminé alors que son cœur battait la chamade et qu’elle ne souhaitait qu’une chose, sauter sur ses pieds pour aller aider ses amis ? Que faisait-elle ? Elle restait là, accroupie par terre à fixer l’arme de la brigadière d’élite attendant une décision de sa part. L’inaction, voila ce qui pesait le plus à Lian, elle détestait devoir attendre sans rien faire, sans pouvoir agir et aider d’une manière ou d’une autre. C’était encore pire lorsqu’il s’agissait d’informatique et de laisser Rian aux commandes, mais au moins elle pouvait agir pour aider un peu… en apportant du café pour que l’informaticien ne s’endorme pas, et tenter de comprendre ce qu’il faisait en observant un peu par-dessus son épaule.

Il fallut encore plusieurs minutes avant que le silence se fasse dans l’oreillette, enfin un silence ponctué des respirations précipitées des rebelles qui avançaient rapidement dans les couloirs, continuant de s’éloigner des créatures et de Kathleen Velstiam ainsi que de Lian Grenfield. Ils avaient réussit à échapper aux créatures, et laissaient les deux femmes seules à devoir les affronter. Au moins, ils s’en sortiraient sans soucis, c’était le principal, il y avait eu un blessé grave ainsi qu’un mort. Le pire étant qu’ils n’avaient pas réussit à récupérer l’oreillette. Leur mission avait lamentablement échoué, un échec cuisant et au résultat plus que malheureux. Cependant le bilan pourrait s’alourdir si les créatures s’ajoutaient à l’équation.


_________________
Nobody knows what he will need tomorrow morning: a good coffee or a coffin...
avatar
Lian Grenfield
~ Bras Droit de Y. Merling ~


Camp : Confrérie de la Rébellion
Profession : Bras droit de Yan Merling, mini général de l'armée des rebelles
Âge réel : 15
Âge d'apparence : 20

Compétences
Mémoire:
1500/10000  (1500/10000)
Compétence principale: Armes à feu
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonne Découverte Ou Guet-Apens [Kathleen V./Lian G.]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum