Sans souvenir

Aller en bas

Sans souvenir Empty Sans souvenir

Message par Invité le Mer 21 Juil - 17:20

J’étais moi, mais je ne savais pas qui j’étais
[Dogra Magra, Yumeno Kyûsaku]

~Ambiance~

Chaleur accablante, chaleur bouillonnante, chaleur brûlante, chaleur… Chaleur… Y avait-il un mot pour la décrire en fait ? C’est ici en tout cas qu’elle prenait tout son sens, près de cette lave qui dégoulinait des murs comme si un mauvais géant de là haut la vomissait.
Quand il avait ouvert les yeux c’était sur ce spectacle qu’il était tombé, et son instinct de survie passant en mode automatique il s’était reculé. Maintenant il fixait le spectacle d’un air d’incompréhension totale, où était-il ?
Il farfouilla dans sa mémoire, cherchant quelque chose qui pourrait l’aider à mettre des mots sur l’endroit où il se trouvait. Et tout doucement alors qu’il essayait de se rappeler quelque chose, n’importe quoi, la panique, voire même la terreur, s’immisçaient peu à peu en lui.
Rien. Sa tête était entièrement et totalement vide. Un complet trou noir. Il n’avait plus aucun souvenir, pas même une idée de ce à quoi il ressemblait, ni même un âge, et le plus terrifiant c’est qu’il n’avait pas non plus de nom.
Il ne savait pas qui était ce « il », un étranger dont il ignorait tout, et c’est avec effroi qu’il réalisait que cet étranger était lui-même. Il était vivant dans un corps qu’il ne connaissait pas, dont il ne savait pas le nom, et encore moins le passé.

Non, il fallait qu’il fasse un effort, il allait sûrement se rappeler de quelque chose, d’un détail, aussi infime soit-il. Une odeur, un ancien rêve, un visage, juste un mot. Mais plus il cherchait et plus il s’enfonçait dans le néant qui se trouvait à la place de sa mémoire, se noyant à l’intérieur de ce vide étouffant, se cognant aux parois de son cerveau qui refusait de lui rendre ce qu’il désirait. Un bruit le fit soudain sursauter, il regarda autour de lui cherchant d’où il pouvait provenir, se rendant peu à peu compte que c’était lui qui avait crié. Il ne se rappelait même pas du son de sa voix, et maintenant qu’elle avait résonné à ses oreilles elle lui paraissait aussi étrangère que le reste. Cela lui donnait la nausée, comment était-ce possible de ne même pas reconnaître sa propre voix ?
Debout sur ses deux jambes tremblantes, il essaya de respirer plus calmement, mais il avait l’impression que ses poumons étaient contractés et refusait de faire entrer l’oxygène. Il ne fallait pas qu’il cède complètement à la panique, parce qu’il ne savait pas ce qui pourrait se passer s’il perdait le contrôle.

Il ferma les yeux à ses les crever, essayant de retrouver son calme. Une bonne inspiration, une grande expiration, déjà ses jambes se faisaient moins tremblantes et la nausée n’était qu’un ancien souvenir. Alors il pu rouvrir doucement les yeux.
Tout d’abord il fallait qu’il sache au moins à quoi il ressemblait, il chercha des yeux quelque chose qui pourrait refléter son visage mais ne trouva rien, alors il n’eut d’autres choix que d’agir comme l’aveugle et de se palper pour apprendre à se connaître.

Le plus facile en premier : les cheveux. Apparemment ils étaient longs et noirs, pourtant il n’était pas une femme c’était certain, son anatomie était bien celle d’un homme et il n’avait pas besoin de toucher pour le savoir.
Ensuite il tata son visage, deux yeux, un nez, une bouche, une peau douce, des traits fins. Cela ne lui apprenait pas grand-chose, sauf peut-être qu’il n’était pas un vieillard, mais plutôt un jeune homme.
Difficile d’estimer la taille et le poids sans les mesurer, mais il ne lui semblait pas être trop petit, pas gros non plus.
Il inspecta ses vêtements espérant sans doute y trouver son nom écrit quelque part, sans succès. Il était toujours sans identité, avec une vague idée de ce à quoi il pouvait ressembler.

La seule chose qui pouvait le rassurer était que s’il n’avait plus aucun souvenir sur lui-même et sa vie, il semblait qu’il pouvait encore penser et réfléchir, il savait ce qu’étaient des poumons, ou même un miroir. Et s’il était incapable de dire où il était, ni d’où venait la lave qui s’écoulaient sur les murs qui l’entouraient, au moins n’ignorait-il pas que c’était de la lave qui tombait, que cela pouvait le tuer et que c’était sûrement à cause de cela qu’il avait trop chaud.
Il pouvait mettre des mots sur les choses, mais pas sur lui-même, il n’avait toujours aucun nom.

Et maintenant que pouvait-il faire ? Il était effrayé rien qu’à l’idée de s’éloigner de cet endroit. Parce que c’était ici qu’il s’était réveillé et s’il ignorait où était ici, peut-être que quelqu’un qui le connaissait le saurait et viendrait le chercher, du moins c’est ce qu’il espérait.

Alors il attendrait, debout comme ça, les bras croisés, qu’on vienne le trouver lui et peut-être son identité. Priant pour que quelqu’un arrive, quelqu’un qui sache qui il était et qui le sauverait de son ignorance.
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Sans souvenir Empty Re: Sans souvenir

Message par Kath le Jeu 22 Juil - 19:55


    Encore quelques tirs... Le sniper déchargeait ses balles à la brûlante morsure sur des cibles, heureusement fictives. Kathleen ne connaissait de thérapie plus efficace pour se changer les idées ou conserver sa bonne humeur que de prendre une arme à feu et se rendre dans l'une des cages de tirs mises à disposition des brigadiers désireux de s'entraîner ou de maintenir leur niveau. Elle retirait un certain plaisir à consumer ses heures pour de longues séances de tirs lorsqu'une mission ne requérait pas sa présence. Une satisfaction qui se soldait par un bénéfice à long terme en se répercutant positivement sur ses capacités de tireur.

    Le fusil s'inclinait docilement sous ses gestes mesurés. Elle n'était pas seule à s'exercer, néanmoins c'était dans ce genre de moment qu'elle s'oubliait dans une douce solitude ; plus rien ne comptait mis à part son sniper et elle-même, en symbiose.

    Kathleen s'accorda une dernière salve, jugeant que cette séance suffisait pour aujourd'hui. Son esprit était tout aussi vide que son chargeur. La tireuse caressa la crosse de son arme comme on flatterait un animal obéissant puis partit chercher de quoi nettoyer son fusil sur l'une des étagères. Alors qu'elle allait se saisir d'un chiffon, elle fut interrompue dans son geste par le son de son portable qui lui signalait l'arrivée d'un nouveau message : un oublié avait fait son apparition près de l'enceinte et son tour était venu d'aller recevoir ce nouvel arrivant. Bien que Kathleen n'appréciait guère laisser imparfaites les choses derrière elle, son sniper devrait patienter. Nul n'était sans ignorer la priorité de ce genre de missives.

    Elle ramassa son arme -un peu à contrecoeur quand même-, et quitta la salle d'entraînement après avoir cordialement salué ses pairs. Avec toute l'utilité des RAR, Kathleen émergea rapidement des sous-sols. Loin de se le représenter comme une corvée, la guildienne prenait à coeur le parrainage des nouveaux oubliés. C'était un devoir dont les anciens de Nosco devaient s'acquitter ; eux-mêmes ayant été auparavant accueillis par un noscien, il était légitime de rendre la pareille aux jeunes fraîchement débarqués.

    Conformément aux coordonnées délivrées avec le message, l'oublié était présent au bon endroit ; sa silhouette se découpait derrière les capricieux miroirs que Kathleen voyait et qui semblaient bannir le reflet de tout autre être humain. Bientôt elle arriva à hauteur du jeune homme et, afin de souligner sa présence, posa une main chaleureuse sur son épaule, accompagnée d'un signe de tête en guise de salutations.

    « Je te souhaite la bienvenue à Nosco, nouvel oublié. »

    Et elle lui désigna la cité qui dominait l'horizon. Le meilleur moyen de commencer était encore d'offrir à ce nouvelet un univers que le mot "Nosco" rendrait plus palpable, plus réel. Une prise auquel il puisse se raccrocher et s'ancrer.

    « Je m'appelle Kathleen Velstiam. Du moins est-ce le nom que j'ai reçu en débarquant dans cet étrange lieu il y a des années de cela. Tout comme toi j'avais perdu ma précieuse mémoire, allant jusqu'à ignorer ma propre identité, à croire qu'on me l'avait arrachée de force, concéda-t-elle. On m'appris que j'étais comme chacun ici, et ce qualificatif sied à merveille à sa fonction, une oubliée. »

    Une petite pause afin de laisser à son interlocuteur le temps d'appréhender la portée de ses paroles, qui, Kathleen le craignait, ne l'apaiseraient peut-être pas mais feraient naître encore et encore des questions qui s'entrechoqueraient dans son crâne. Et c'était pour tenter d'apporter un minimum de réponses à ces tourmentes qu'elle avait été envoyée.

    « Dorénavant, c'est moi qui t'instruirai de ce monde. Suis-moi, » dit-elle dans un sourire, en l'invitant à s'écarter de l'enceinte.

avatar
Kath
~ Second de Commandor ~
Section anti-terroriste


Camp : Guilde Impériale
Profession : Second de Commandor de la Brigade Anti-terroriste
Âge réel : 32 ans
Âge d'apparence : 27 ans

Compétences
Mémoire:
Sans souvenir Left_bar_bleue1500/10000Sans souvenir Empty_bar_bleue  (1500/10000)
Compétence principale: Armes à feu
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Sans souvenir Empty Re: Sans souvenir

Message par Invité le Lun 26 Juil - 17:54

Une main se posa sur son épaule alors qu’il se tenait droit comme un piquet les bras croisés, immobile comme planté dans le sol. Il ne sursauta pas, mais eut l’impression que son cœur tombait dans son ventre, sans savoir si c’était à cause de la joie (quelqu’un était enfin venu le chercher), ou la méfiance (quelqu’un qu’il ne connaissait pas, ou en tout cas dont il ne se souvenait plus, avait une main sur son épaule).
Il observa la personne à qui la main appartenait, les yeux pleins de doutes, prêt à se battre au moindre geste suspect de la part de la femme, qui n’en eut pas. A la place, elle fit juste un signe de tête, sûrement pour le saluer et commença à parler.
Intérieurement il espéra qu’elle lui dise qui il était, au moins son nom, à la place elle lui souhaita la bienvenue avec pour seule appellation : « jeune oublié ».

Oublié ? Qu’est ce que cela signifiait ? Et pourquoi lui souhaiter la bienvenue ? N’était-il donc pas d’ici ? Comment savoir, comment comprendre quand le néant tournait dans sa tête, lui refusant tout signe de souvenirs. L’explication vint, et plutôt que de le rassurer, le paniqua encore un peu plus. D’après la femme qui se nommait Kathleen Velstiam, tout comme lui en arrivant ici elle avait perdu la mémoire, comme si on lui avait arraché de force (ça il pouvait le comprendre puisqu’il se sentait dans le même état), on lui avait alors appris qu’elle était une « oubliée » (encore ce terme) comme chacun ici.

Il enregistra les mots, les paroles, les retourna dans tous les sens dans sa tête, mais elles ne se modifiaient jamais en quelque chose de positif. D’après ce que la femme lui expliquait, chaque personne ici était un « oublié » parce que tous avait perdu leur mémoire. Tous. Personne alors ne pourrait le retrouver et lui dire comment il s’appelait, qui il était, ou même quel âge exactement il avait. Il se sentit encore plus perdu, sombrant dans cette marée nauséeuse, ce trou noir qui remplissait toute sa tête. Ce n’était pas possible, c’était un mensonge. D’ailleurs pourquoi ferait-il confiance à quelqu’un dont il ne savait rien ? N’était-ce pas un piège ? C’était sûrement cela. Cette femme lui voulait du mal, et même si elle n’en avait pas l’air, c’était tout simplement qu’elle cachait bien son jeu.
Il ne pouvait pas la croire, et surtout il n’en avait pas envie.

La dernière phrase de Kathleen le fit reculer, alors qu’elle lui demandait de le suivre car dorénavant c’est elle qui l’instruirait dans ce monde. Il trouva le courage d’ouvrir la bouche, essayant de parler, n’étant pas sûr de se souvenir comment on faisait, pourtant les mots sortirent naturellement.

- Je… Tu dois me mentir. Dis moi comment je m’appelle, dis moi qui je suis. Je t’assure ta blague n’est vraiment pas drôle.

Entendre sa voix le faisait tressaillir, il avait l’impression qu’un inconnu parlait à sa place, et dans un sens c’était exactement cela. Il fallait pourtant qu’il l’accepte et qu’il s’habitue, ce ton grave était bien le sien, et même s’il était un peu cassé (signe qu’il n’avait pas parlé depuis de longues heures sûrement) il lui appartenait.

- Je veux savoir qui je suis, où nous sommes… S’il vous plaît dites le moi...

Il souffrait, ses derniers mots étaient presque murmurés, il fallait qu’il sache, qu’on lui donne quelque chose, presque rien, juste son nom lui suffirait, ce serait un début. Il pourrait au moins se reposer sur ça, avoir une identité, ne pas se sentir à ce point étranger à lui-même. Il ne pouvait pas être un « oublié », il refusait de l’être. Jamais il ne pourrait accepter une telle idée…
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Sans souvenir Empty Re: Sans souvenir

Message par Kath le Mer 28 Juil - 18:09


    De la réticence. C'était ce qui émanait le plus du jeune homme, visiblement déboussolé. Évidemment, qui ne le serait pas face à ce monde, où votre esprit, flirtant avec l'amnésie, se refusait à vous donner des repères. Elle pouvait comprendre les sentiments qui taraudaient le jeune homme, tout de moins se souvenir ce qu'il en avait été, même si chacun avait sa propre perception des choses. Son nouveau filleul semblait prendre ses propos avec méfiance. Un peu trop même, puisqu'il alla jusqu'à reculer alors qu'elle lui indiquait la marche à suivre. En l'occurence, cet écart permit à Kathleen d'avoir un meilleur aperçu de son physique. Hmm... Il semblait être relativement jeune, très grossièrement la vingtaine. Carrure mince mais qui pourrait s'endurcir avec un bon entraînement. Son teint pâle contrastait avec la couleur de ses cheveux, noirs comme l'onyx, et -détail amusant- aussi longs que les siens. Cependant, la douceur de ses traits n'était pas à associer à son expression orale ; il rejeta ses paroles sans autre forme de procès en ajoutant, de surcroît, qu'elle mentait. Kathleen retint un soupir en songeant qu'il était facile de tourner le dos à la réalité. Pourtant, il lui faudrait bien faire volte-face, que cet Oublié soit têtu ou non.

    « Je ne plaisante pas. C'est la vérité. »

    Pas de ''aussi inconcevable cela puisse être'' ou une autre forme d'atténuation. Votre apparition soudaine dans cet endroit confiné, votre perte de mémoire, votre statut d'Oublié... La réalité de Nosco en somme, resterait ce qu'elle était, qu'on la rende euphémique ou pas. On le lui avait fait comprendre à son arrivée ; à dire vrai, Kathleen n'en avait pas recherché plus. Peut-être était-elle trop préoccupée à ce moment-là quant à savoir que faire, comment combler ce vide étourdissant, plutôt que de se demander pourquoi il existait. A quoi bon se pencher sur de vains souvenirs, apparemment perdus, lorsque vous pouviez les "remplacer," vous en créer de nouveaux afin d'espérer panser la plaie béante de votre amnésie.

    Mais c'était à ce moment-là... En toute sincérité, maintenant qu'elle vivait dans une relative stabilité, son passé avait pris un tout autre aspect ; plus attrayant, plus intriguant. Gênant même, comme une blessure mal cicatrisée qu'on ignore mais qui continue à nous démanger. Toutefois, est-ce que cela s'aggraverait si elle recouvrait la mémoire... C'était quelque chose qu'elle ne saurait qu'à la fin.

    Le ton implorant du nouvel oublié la tira de ses pensées. En effet, ses derniers mots résonnaient presque comme une supplique aux oreilles de la guildienne : - Je veux savoir qui je suis, où nous sommes... S'il vous plaît dites le moi... Elle laissa traîner le silence afin de permettre au jeune homme de se calmer -ou au moins faire semblant. Ainsi, Kathleen put réfléchir patiemment à la réponse qu'elle formulerait :

    Qui était-il ? Interrogation toujours épineuse car, si lui-même ne le savait pas, nul ne pourrait le deviner à sa place. Pour la Guilde il serait son filleul et parallèlement un nouvel Oublié avec un dossier joint ; les Rebelles le verraient comme une recrue potentielle et la Congrégation... Et bien, comme une âme sous le giron de l'Impératrice.
    Où était-il ? Ah, cette question était déjà plus simple. Ils étaient à Nosco, une petite ville à la surface, un gruyère fuligineux en profondeur. Une cité avec ses lois, sa censure, sa sécurité et ses dangers... Un lieu qui lui restait à explorer.

    Kathleen décida donc de reprendre depuis le début, avec une extrême patience :

    « Qui tu es ? Excellente question auquel personne ne peut répondre. Cependant, nous pouvons y remédier en te trouvant un nom. Cela constituerait déjà une bonne chose en soit. Tu peux le choisir si le coeur t'en dit, sinon je le ferai pour toi.

    Et où nous sommes ? Dans un monde nommé Nosco. Une ville plus précisément, que tu découvriras... Pourquoi pas tout de suite ?
    »


    Sans lui laisser le temps de réagir, la brigadière se dirigea vers la cité. L'autre allait devoir laisser sa méfiance de côté car il leur restait de longues procédures à effectuer... Et Kathleen avait bien envie de s'y mettre tout de suite. Elle s'assura que le jeune homme lui emboîtait le pas tout en continuant ses explications :

    « La ville de Nosco donc, gouvernée par l'Impératrice Joséphine. Cette enceinte à côté de laquelle tu as atterri en fait le tour. On ne peut pas la franchir, enfin pas à ma connaissance. De plus, son apparence varie selon celui qui la regarde. »

    Ils rencontrèrent quelques nosciens sur leur chemin ; Kathleen saluait les visages familiers. Néanmoins, la plupart des brigadiers étaient encore dans les SSU à traquer, nettoyer, juger, pianoter, surveiller... Bref, exécuter diverses tâches. Elle s'arrêta devant la façade d'un édifice.

    « Voici le bâtiment administratif. C'est ici que nous allons t'enregistrer. »

    Tel un acquiescement muet, les portes coulissèrent silencieusement à leur arrivée grâce à des capteurs savamment placés.




Dernière édition par Kathleen Velstiam le Mer 28 Juil - 18:32, édité 1 fois
avatar
Kath
~ Second de Commandor ~
Section anti-terroriste


Camp : Guilde Impériale
Profession : Second de Commandor de la Brigade Anti-terroriste
Âge réel : 32 ans
Âge d'apparence : 27 ans

Compétences
Mémoire:
Sans souvenir Left_bar_bleue1500/10000Sans souvenir Empty_bar_bleue  (1500/10000)
Compétence principale: Armes à feu
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Sans souvenir Empty Re: Sans souvenir

Message par Invité le Lun 2 Aoû - 17:20

Elle ne plaisantait pas c’était la vérité, voilà ce qu’elle venait de lui annoncer. Léandre eut la soudaine impression que ses deux pieds venaient de se planter droit dans le sol à cause du poids que la nouvelle eut sur lui.
C’était la vérité, il n’avait pas le choix, il devait l’accepter, parce qu’il n’y avait pas d’autres solutions, parce que personne n’allait venir lui rendre ce qui lui manquait. Cela semblait tellement simple dit comme cela, il suffisait qu’il dise « oui oui d’accord j’ai perdu ma mémoire et il semblerait que je ne la retrouverai jamais, tant pis », oui cela paraissait facile, mais il avait l’impression qu’il n’y arriverait jamais, qu’il ne trouverait pas la force d’accepter une telle chose. Alors il resta silencieux et méfiant.
Puis la femme lui expliqua qu’on ne pouvait pas répondre à la question « qui es-tu ? », mais qu’il suffisait d’y remédier en lui trouvant un nom. Il fallait alors qu’il réfléchisse à celui qu’il voudrait prendre, comme un nouveau né, une fois baptisé il ne serait plus un étranger, il serait quelqu’un, oui. Mais quelqu’un d’autre…
Quand au « où était-il ? », Kathleen pu lui répondre : un monde nommé Nosco, une ville plus précisément, qu’il allait découvrir… « Pourquoi pas tout de suite ».
Honnêtement, avait-il vraiment le choix ? A quoi cela servirait-il de rester ici, près de ces murs d’où la lave s’écoulait, il ne comprendrait pas plus ce qui lui arrivait. Il valait mieux bouger, se déplacer, chercher, alors malgré ce que Kathleen lui disait, peut-être arriverait-il à en savoir plus sur lui-même.

Et pendant qu’elle le guidait, la suivant en restant quelques pas derrière elle, il cherchait un prénom et un nom. Il voulait au moins pouvoir placer quelque chose sur ce « il », avoir moins l’air d’un étranger, un complet inconnu. Mais il ne voulait pas qu’on le fasse pour lui, il ne voulait pas qu’un autre décide de comment on l’appellerait dorénavant. Il écoutait d’une oreille ce qu’elle lui racontait sur la cité, l’enregistrant quelque part dans sa tête où il y avait de toute façon énormément de place. Chaque fois qu’ils croisaient des gens il leur jetait des regards méfiants, comme un animal perdu. Il ne se connaissait pas lui-même, comment aurait-il pu faire confiance à qui que ce soit ici ?

Finalement Kathleen s’arrêta et lui présenta un bâtiment, apparemment c’était là qu’on allait l’enregistrer. Il deviendrait alors un citoyen de cette ville qui le répugnait. Mais il n’avait toujours pas de nom.

Il n’avait même pas d’idée, de base sur lesquels se reposer, le seul nom qu’il avait en tête était celui de la femme en face de lui. « Il » devait devenir quelqu’un. Les portes s’étaient ouvertes comme par magie et il se sentit paniqué. C’était une urgence, il devait trouver, fouiller tous les méandres de son cerveau, quasiment vide de tout.

Méandre. Léandre. Ca lui était venu comme ça, soudainement, remplaçant le M par le L de « il ». Après tout pourquoi pas ? Il était sûr de ne pas trouver mieux.
Pour le nom maintenant ? Que choisirait-il ? Cela lui semblait encore plus dur d’en trouver un. Pourtant pour montrer qu’il avait déjà un prénom il le prononça doucement :

- Léandre…

Oui mais Léandre quoi ? Il réfléchit, puis trouva une idée, plutôt que de choisir un nom, il n’avait qu’à mélanger les lettres de son prénom. R.E.L.D.E.N.A

- Léandre Reldena. C’est comme ça que je m’appelle.

Bien sûr ce n’était pas vrai, il avait un autre nom, un autre prénom, quelque part enfouit en lui et dont il ne se rappelait pas, mais pour l’instant c’était comme cela qu’il se nommerait, en attendant de réussir à se souvenir.

- Tant que je serai ici, je serai Léandre Reldena.

Sous entendu qu’il prévoyait de ne pas passer le reste de sa vie à Nosco. Il comptait bien trouver un moyen de s’échapper, même s’il devait franchir ses murs de laves.
Il avança donc vers les portes ouvertes, prêt à aller se faire enregistrer, pour le moment du moins. Sûr de sa résolution.

- Allons-y, allons enregistrer mon nouveau nom et ma nouvelle vie.
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Sans souvenir Empty Re: Sans souvenir

Message par Kath le Sam 7 Aoû - 12:24



    Pendant le court trajet jusqu'au bâtiment administratif, Kathleen garda son filleul à l'oeil. Elle avait déjà guidé un bon nombre d'Oubliés, tous aussi différents les uns que les autres. A chaque fois, à chaque nouveau qu'on lui confiait, elle se demandait comment celui-ci serait. Réagirait-il violemment ou, au contraire, se montrerait-il doux comme un agneau ? Celui qu'elle venait de recueillir ne penchait vers aucune de ces extrémités. Il balançait plutôt entre les deux. Il consentait à la suivre mais se rétractait à chaque nouveau visage. Kathleen était à la fois amusée par ce comportement et prudente face à cette méfiance inhérente au jeune homme. Aussi le couvait-elle de son regard vert-de-gris pendant qu'elle présentait avec brièveté la ville de Nosco.

    L'étape inévitable du choix du nom était à franchir. Indispensable pour vous étiqueter dans l'immense masse de données de la Guilde. Kathleen s'apprêtait à réitérer sa question indirecte (le choisis-tu ou je m'en charge ?), mais finalement elle n'eut pas besoin d'ouvrir les lèvres.

    - Léandre Reldena. C'est comme ça que je m'appelle.

    Visiblement, le jeune homme était assez remis du choc pour s'octroyer jalousement un prénom. Ma foi, ça sonnait bien.

    « Léandre Reldena... murmura-t-elle pour elle-même. Belle trouvaille. »

    Se trouver une identité semblait avoir revigoré son filleul. Appréciant ce regain d'énergie, la guildienne pénétra dans le bâtiment de marbre blanc et repéra les ascenseurs situés au fond du hall. Décidément, cela lui faisait toujours étrange de passer par l'Administration puisqu'elle avait atterri la première fois dans les pièces aseptisées du Sapienta. Leur destination était le premier étage donc, et pas le deuxième comme pour les salles d'attente du bâtiment scientifique. Là, Kathleen se rendit au comptoir de réception.

    « Bonjour ! lança-t-elle au secrétaire dont le visage ne lui était pas inconnu. Je te présente Léandre Reldena. Écrit comme ça se prononce, » précisa-t-elle pendant que les doigts habiles voletaient sur le clavier.

    Lorsqu'ils terminèrent leur ballet, elle était officiellement devenue celle qui guiderait le jeune homme. Etape de l'enregistrement, exécutée. Hélas, la prochaine promettait d'être plus fastidieuse. Militaire, La brigadière pivota face à Léandre et fit claquer ses talons, un sourire ironique suspendu aux lèvres.

    « Tu es maintenant dans les registres de la Guilde. Cependant, c'est loin d'être terminé. J'espère que tu es d'attaque car nous allons passer à une partie particulièrement intéressante. »

    A savoir des mesures et des prises en tout genre : empreintes rétiniennes, digitales, poids, taille, mensurations... puis les goûts, préférences, couleurs... Et tout un tas de procédures et autres questions à en perdre le nord mais parfaitement incontournables. Laissant Léandre passer devant, Kathleen se rendit dans le bureau que le jeune homme de la réception leur indiquait après l'avoir remercié. Une voix enthousiaste les accueillit.

    « Tiens mais qui voilà ! Mais oui c'est la petite Kathleen ! Oh bonjour jeune homme. »

    "Petite," en effet, par rapport à l'âge l'homme tout en rondeur qui se tenait derrière son bureau et qui avait cent ans nosciens révolus. Kathleen prit place dans l'une des chaises qu'une main potelée leur présentait et rendit son sourire chaleureux aux vieux bonhomme.

    « Bonjour Joseph. Toujours aussi rayonnant. »

    L'homme, sans se départir de son sourire, pianota sur son ordinateur avant de détourner son regard de l'écran pour le concentrer sur le nouvel Oublié.

    « Hmm... Léandre c'est bien ça ? Kathleen t'a expliqué ce qu'on allait faire ? Oui ? Non ? Et bien, mettons nous y maintenant. »

    Après un rapide explicatif de Joseph, histoire de bien faire les choses, la séance commença. Au fur et à mesure le bonhomme annotait les réponses du nouvel Oublié sur son ordinateur, remplissant un dossier d'une description physique détaillée puis d'un entretien psychologique alambiqué. Kathleen faisait mine d'y prêter attention, bien qu'en réalité son regard se portait sur l'horloge numérique de l'écran. Lorsqu'enfin la dernière question eut retenti, la jeune femme avait le coude sur le bras du siège, le menton dans sa paume, l'air vaguement assommée et critiquant en son for intérieur le type qui avait pu inventer un tel questionnaire. Plus d'une heure s'était facilement écoulée à en croire l'ordinateur de Joseph.

    « Là, c'est terminé ! N'oubliez pas d'aller chercher les affaires au bureau suivant. Bonne fin de journée à vous deux. »

    Elle qui croyait ne jamais voir la fin de cet interrogatoire... Kathleen lança un regard au nouveau noscien. Comment se sentait-il après de telles démarches ? Épuisé ? Peut-être. Lassé ? sûrement. Bon, après tout chacun était passé par le bureau de Joseph et aucun parrain ni filleul n'en était encore mort d'ennui. Ah mais quelle aubaine de pouvoir se lever ! Ses muscles étaient ravis de se délier. Un "Merci, toi aussi" chaleureux et ils étaient de retour dans le hall. Opération matériel à présent. Avec les temps qui couraient -et les monstres- mieux valait en effet que Léandre puisse s'équiper. Une arme alpha était normalement fournie avec les affaires de base si jamais il croisait une créature... ce que la guildienne souhaitait le moins du monde.

    « Comment te sens-tu ? »

    Cette question-là n'allait pas s'inscrire dans un dossier tapé par des mains avides. Elle était juste le fruit de la curiosité d'une marraine qui s'intéressait au bien-être de son filleul...
avatar
Kath
~ Second de Commandor ~
Section anti-terroriste


Camp : Guilde Impériale
Profession : Second de Commandor de la Brigade Anti-terroriste
Âge réel : 32 ans
Âge d'apparence : 27 ans

Compétences
Mémoire:
Sans souvenir Left_bar_bleue1500/10000Sans souvenir Empty_bar_bleue  (1500/10000)
Compétence principale: Armes à feu
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Sans souvenir Empty Re: Sans souvenir

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum