Pot de fleurs et histoire de vengeance [Judi]

Aller en bas

Pot de fleurs et histoire de vengeance [Judi]

Message par Morgan W. Karanth le Ven 3 Sep - 17:06

*Qu’est-ce que t’es entrain de faire, Morgan… Tu te perds encore plus que tu ne l’est. T’es pitoyable…*

Il soupira, tout en continuant de marcher vers le complexe de L’Aedes. Sa chambre. Son lit. Rien de plus, rien de moins. Juste s’étendre là et arrêter de penser. Ne plus savoir. S’il pouvait… Oui, s’il pouvait, il ferait comme tout le monde : comme si de rien n’était. Obéir aveuglément. Sauf qu’il avait une conscience. Une conscience qui lui rappelait qu’il devrait se servir de sa tête pour réfléchir, même si l’envie n’était absolument pas à cela, depuis quelque temps, déjà. Il s’avançait donc, de se pas vaguement nonchalant et… Malheur, il effectua un très rapide volte face… On cria son nom, derrière, et il grommela avant de continuer à marcher, cette fois, en sens inverse jusqu’à ce qu’on ne l’ait rattrapé. Son regard se pose, mécontent, sur la tête blonde dont il avait oublié le nom depuis… enfin depuis le début. Il lui lança un regard peu accueillant et bredouillant un : ‘’Qu’est-ce qu’il y a…’’ plus ou moins certain de vouloir entendre la réponse. Et la suite fut encore pire…

Il ne remarqua qu’à moitié la personne qui accompagnait le… Second et se concentra que moyennement sur ce qu’il avait à lui raconter… Des fleurs, Judikhael, message à faire passer… Lui? Il fit une moue franchement curieuse et incertain, encore une fois. Il en avait de bonne, celui-là. Avait-il l’air d’un poster ou quoi? Une pensée ironique le traversa alors qu’il ne disait toujours rien, observant simplement tour à tour ses deux interlocuteurs. C’était presque trop clair… Et pourtant… Pourtant… un petit : ‘’ouais, si vous voulez…’’ fut murmurer alors qu’il se retrouvait au même moment avec un gros bouquet de fleur dont l’odeur lui donnait un peu mal à la tête. Tant qu’à se faire harceler, autant faire ce qu’on lui demande, n’est-ce pas? Ouais… Et après et bien… Dodo, il a la paix, pas besoin de se fendre le crane en quatre pour ce type là… Soit. Il avait accepté et s’éloignait déjà du duo, sans prendre vraiment de marche rapide pour se rendre à destination. Et puis quoi encore… S’il fallait qu’en plus de jouer les pigeons il soit assez gentil de faire vite pour eux… N’importe quoi.

Comme grand garçon qu’il était à présent dans cet univers toujours aussi complexe à ses yeux, il pouvait se débrouiller. Ce fut donc ainsi qu’il se retrouvait à entrer dans le bâtiment du Capitol, un air vaguement sceptique sur ses traits, et qu’il s’avançait, avec ce fameux pot de fleur en main, vers la réception ou il ne savait trop quoi, endroit où il fut bien évidemment accueilli par des gardes, non pas sans son étonnement habituel, même s’il était au courant des procédures. Il répondait aux questions sans grande conviction. En fait, il se demandait… Il se demandait pourquoi ce bâtiment en particulier était bien mieux surveiller que les autres. Dans le pire des cas, si c’était à cause de la résidence de l’impératrice, ils auraient aussi bien pu ne surveiller que sa porte, non? À bien y réfléchir, se devait déjà être le cas… Il répondit brièvement qu’il devait rencontrer Judikheal… Pourquoi? En quelle occasion? Ah… S’il savait lui-même… Il prétexte qu’on lui avait confié un cadeau pour lui, ce qui, somme toute, était la vérité. Par qui? Euh…


Morgan se souvint rapidement qu’on l’avait vaguement menacé de ne pas dire de qui il s’agissait. Le bleu n’avait pas non plus lu le petit carton qui accompagnait le bouquet… Il marmonna que se devait être écrit là, donc. Quelqu’un vint donc rapidement se saisir des fleurs. Examen, ouais… Ils pouvaient en faire ce qu’ils voulaient, finalement, ce n’était pas dans son intérêt de les garder en bon état. Ce n’était pas ce qu’on lui avait demandé. Un autre type plutôt colosse se retourna finalement vers lui et recommença avec ses pourquoi, qu’ils pourraient aller eux-mêmes porter les fleurs au destinataire. Il aurait pu opiner du chef. Supposer que oui, ils pouvaient très bien le faire eux-mêmes. Ça ne l’aurait franchement pas dérangé. Sauf que le bon cœur du garçon remportait sur haine à l’égard du Second et il s’inventa une histoire… Il signala donc être le filleul dudit destinataire en question. Regards sceptiques entre eux, on lui répéta encore ce maudit pourquoi. Parce qu’on lui avait dit que si besoin était, qu’il pourrait lui parler à peu prêt à n’importe quel moment, voilà pourquoi. Qu’il avait besoin d’aide? Vérité? Moitié-moitié. Il était vrai que le gamin restait toujours dans le doute, et ça et bien… C’était de pire en pire depuis l’évaluation qu’il avait subit, depuis ses premiers tours dans les sous-sols, et surtout, depuis qu’il réalisait qu’il était bien trop mal à droit. Et ça continua ainsi, jusqu’à ce qu’ils semblent un minimum convaincu. Pas assez de toute évidence puisqu’il dû évidemment passer à la… fouille… Enfin bref, n’élaborons pas sur ce qui aurait pu ce passer à ce moment…

Ce fut donc après une interminable démarche qu’il se retrouvait là, l’air vaguement dérangé, donnant plus l’impression qu’il s’était fait ‘’abuser’’ plus qu’autre chose par tout le monde. Décidément, il manquait de bol, il était dû pour la poisse du quotidien. Il toqua donc péniblement, avec cette expression renfrognée dû aux derniers évènements, et tentant de ne pas faire tomber le pot...


avatar
Morgan W. Karanth
~ Nouvel Arrivé ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Aucune pour l'instant
Âge réel : 0
Âge d'apparence : 17 ans

Compétences
Mémoire:
500/10000  (500/10000)
Compétence principale: Combat à mains nues
Niveau de Compétence: Compagnon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pot de fleurs et histoire de vengeance [Judi]

Message par Judikhael Wienfield le Lun 20 Sep - 12:57

Le soir était enfin arrivé. Enfin une journée de finie. Une qui ressemblait pourtant à toutes les autres avant elle, songea Judikhael tout en se dirigeant de son pas tranquille mais assuré vers ses appartement privés. Direction avant dernier étage du capitol. Ses appartements donnant sur le côté le moins sécurisé à ses yeux, juste en dessous d'une des fenêtres de Joséphine. Ou comment tenter même là d'assurer la sécurité de sa majesté qui semblait bien trop sûre d'elle à son goût.

Et lui avait autorisé la videosurveillance dans ses appartements privés. Bon sauf dans sa chambre (juste une caméra en surveillait l'entrée) et sauf dans les salles d'eau et toilettes, tout de même... Mais au moins si quelqu'un tentait par il ne savait quel moyen de s'introduire chez Jospéphine par ses appartements ou par ce côté de la façade, il serait vite repéré. Bon certes, cela signifiait aussi pour beaucoup mordre encore sur sa vie privée, qui n'était déjà pas bien cachée. Mais que voulez-vous, il fallait bien pallier à l'inconscience de Joséphine... Et il comptait aussi sur son statut de commandor et haut conseiller, pour imposer le silence sur ce qui serait potentiellement enregistré ici.

Mais qu'importe sa vie privée au final. Si au moins ce sacrifice pouvait assurer la tranquillité de sa conscience... C'est sur ces pensées que Judikhael entra dans l'ascenseur menant à l'avant-dernier étage, saluant sur son passage d'un rapide signe de tête les brigadiers et autres qui se poussaient devant lui. Et ce fut avec un certain soulagement qu'il entra dans ses appartements privés, jetant la lourde cape de son uniforme de commandor sur le dossier d'un fauteuil qui trônait au côté du canapé, tous deux faisant face à un grand écran plat. Lâchant un long soupir, il se laissa tomber lourdement sur le canapé de cuir noir qui lui tendait si gentiment les bras et se laissa à fermer les yeux un instant. Juste un instant. Savourer le calme, la paix. Plus de brouhaha, plus de commérages de brigadiers ni de leurs blagues parfois bine idiotes même si elles le faisaient souvent sourire. Plus de ferraillement à la moindre incartade, plus de bagarres entre brigadiers au tempérament parfois fougeux tels de jeunes coqs devant toujours se montrer plus fort que l'autre... En un mot : la paix.

Que c'était délicieux. Savoureux. C'était si...

Si court, déplora-t-il alors qu'il entendait des coups presque timide toquer à sa porte. Par Joshi, qui venaient encore le déranger ? Ne pouvait-il pas avoir juste une petite minute de tranquillité ? Poussant un énième soupir à fendre l'âme, il se leva, forçant ses muscles fatigués à travailler encore un peu, et alla ouvrir.

Quelle fut sa surprise quand il trouva sur le seuil son petit lutin bleu. Avec un bouquet de fleurs. Ne lui demandez pas de quelles fleurs il s'agissait, il n'en aurait eu aucune idée. Il était nulle en fleurs. Fallait demander à Artè pour ca.

- Morgan, salua-t-il, tout en se poussant un peu pour permettre à son filleul d'entrer.

Il n'invitait pas forcément grand monde dans son petit intérieur, mais il ne refusait pas non plus son accès.

- Que puis-je pour toi ? Un souci ? S'enquit-il de suite, légèrement inquiet de ce qui pouvait amener le jeune homme jusqu'ici.

Ce dernier était en effet passablement timide, et pour qu'il vienne jusqu'ici ce devait être important.


_________________


La vérité, comme la lumière, aveugle.
Le mensonge, au contraire, est un beau crépuscule, qui met chaque objet en valeur.

Albert Camus
avatar
Judikhael Wienfield
~ Guildien ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Haut Conseiller
Âge réel : 111 ans
Âge d'apparence : 30 ans

Compétences
Mémoire:
4250/10000  (4250/10000)
Compétence principale: Armes blanches
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pot de fleurs et histoire de vengeance [Judi]

Message par Morgan W. Karanth le Jeu 30 Sep - 3:27

Il était toujours là, debout, planté et immobile, après avoir toqué. Il sentit la peut-être absence qu’il y avait derrière cette porte et, curieusement, ne réalisa que maintenant que le bouquet pouvait porter une carte, chose la plus naturelle qui soit, n’est-ce pas ? Il fouilla donc rapidement avant de saisir ledit objet de ses doigts maladroit et de lire rapidement ce qui était écrit. Allan ? Qui était… Allan ? Le… copain de son parrain ? Bizarre, il n’en avait jamais entendu parler… Il avait seulement entendu la rumeur de la relation qu’il tenait avec un Congrestionniste, mais sans plus. Et il ne croyait pas non plus qu’Allan était le nom d’une femme… Quoi que, sait-on jamais… Avec tout ce qu’il se passait, il n’aurait probablement même pas étonné de constater qu’un parrain ou une marraine avait décidé, parce que l’ennui fait loi, de s’amuser et de se moquer royalement de sa nièce, tien… Heureusement que ça n’était pas tombé sur lui.

Bruit léger derrière la porte, il se dépêcha de remettre la petite carte aux tons vert à sa place et de se redresser un peu, un petit sourire apparaissant sur ses traits quelque peu gamin lorsque le battant s’ouvrit sur l’homme. Morgan se surpris à se demander à quoi il pouvait bien penser en cet instant. Après tout, il n’avait pas l’habitude de voir le bleu s’aventurer ainsi jusqu’à lui de cette manière. Toutefois, il ne refusa pas l’entrée, même si l’hésitation vint peintre le tableau de son regard azuré, alors qu’il se glissa doucement à l’intérieur, sans plus. Aussitôt, comme si cela était différent de d’habitude, l’homme s’enquis à savoir ce qu’il y avait…


« Un souci… euh… oui… non… enfin… » raclement de la gorge, signe qu’il était un peu confus à savoir comment dire ça… ou comme quoi ça ne changeait pas vraiment de normalement. Monotonie, quand tu nous tiens… « Enfin… Je suis en mission, plutôt. On m’a demandé de vous remettre ça… »

Il cracha enfin le morceau alors qu’il tendait à deux mains ledit présent, toujours aussi droit, sa chevelure refusant de lui donner accès à sa vision, pour le moment, tant et aussi longtemps qu’il n’aurait pas les doigts libre pour remettre les mèches sauvages à leur place d’origine. Sans vraiment attendre qu’on ne le débarrasse de ce pot, selon lui, absolument répugnant, bien qu’il aime particulièrement les couleurs qu’il portait. C’était plutôt l’odeur qu’il n’aimait pas, qui lui levait le cœur, même. Il était même plutôt incapable de la décrire… Sans attendre, donc, il questionna d’avantage…

« Hum… Qui… qui est Allan ? Est-ce que c’est votre… votre… err… »

Hésitation profonde, rougissement grave des pommettes alors qu’il se rendait compte de la soudaine bêtise qu’il était entrain d’avancer. Il ne se rendait compte qu’après du manque de sens logique de ce qu’il pensait. Ce n’était pas possible, voyons. Pourquoi donc le Second du Commandor lui aurait demandé de transmettre un cadeau, qui lui avait lui-même était transmis, pour commencer ? Ah la la… vraiment, cette histoire là commençait à lui faire tourner la tête à l’envers. À moins qu’il ne s’agissait là d’autre chose…

Ouais… Il aimait mieux ne pas savoir…


avatar
Morgan W. Karanth
~ Nouvel Arrivé ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Aucune pour l'instant
Âge réel : 0
Âge d'apparence : 17 ans

Compétences
Mémoire:
500/10000  (500/10000)
Compétence principale: Combat à mains nues
Niveau de Compétence: Compagnon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pot de fleurs et histoire de vengeance [Judi]

Message par Judikhael Wienfield le Dim 3 Oct - 20:35

Décidément ce lutin bleu serait toujours incapable d'une réponse claire. Non pas que cela gênait grandement Judikhael. Mais cela le déconcertait grandement, lui aux mots si souvent assurés et qui n'avait pas pour habitude de parler pour ne rien dire. or souvent les babillements de son filleul ne voulaient rien dire pour lui. Peut-être tentaient-ils de vouloir dire quelque chose, mais Judikhael peinait à réellement les comprendre. Il s'efforçait alors dans ses moments-là à rester patient et à attendre que son filleur calme la nervosité qui l'agitait si souvent. Un timide, il était tombé sur un timide. Un lutin bleu timide qui le déconcertait souvent et avec lequel il avait bien du mal parfois...

En mission donc. Quelqu'un avait demandé à lui remettre... des fleurs ? Hum. Peut-être était-ce Artèmia ? Songea-t-il un instant. Ce serait bien le genre de sa petite prêtresse qui aimait tant ce genre d'agréments. Pourtant... Pourtant elle était du genre plus discret d'ordinaire, préférant lui remettre ses présents et autres cadeaux elle-même pour éviter de mettre l'accent encore sur leur relation quasiment inconvenante à défaut d'être vraiment interdite. Et elle était du genre à plutôt lui offrir un livre rare ou autres joyeusetés de ce genre et non des fleurs, connaissant le goût peu prononcé de Judikhael pour ces organismes végétaux certes très beaux mais si inutiles à ses yeux de brigadiers...

C'est sur ses pensées confuses, qu'il s'empara alors du bouquet, humant un instant leur parfum, tout en tentant de se remémorer ce qu'Artèmia avait pu lui apprendre sur les fleurs. Malheureusement pour lui, il fut toujours autant incapable de mettre un nom sur cette espèce florale. Et aux mots que lui servit son filleul ensuite, toute tentative d'y mettre un nom s'envola.

Allan ? Qui était Allan ? Est-ce qu'il était quoi ? Son... son amoureux ? Non mais qu'est-ce que son filleul allait encore s'imaginer ? Et soudain, une voix méfiante sonna l'alarme dans son esprit. Allan. Fleurs. Porteur de fleurs. Allusion douteuse de ce porteur. Non vraiment, tout cela sentait le coup foiré...

Avisant soudain la carte qui accompagnait cet étrange présent, Judikhael s'emparant du petit morceau de carton vert, présent rare et cher en Nosco. Et là, la carte eut beau être verte, Judikhael crut voir rouge. Allan !! Non ce n'était pas Allan qui avait osé lui envoyer ça. Non, certainement pas. Allan avait bien des défauts mais pas cette fourberie-là. Un plaisantin avait certainement eu vent de leur désaccord constant. C'était un fait que Judikhael n'appréciait guère le haut prêtre et ce dernier le lui rendait bien, quand bien même tous deux n'avaient jamais étalé leurs désaccords devant toute la cour noscoienne.
(HJ : je reprécise que ce rp est censé se passer avant le coup de la porte défoncée lol)

Le tout était maintenant de savoir qui était ce mécréant qui osait se moquer ainsi de lui ! Et de Allan par la même occasion ! Son regard bleu russe vira un instant au noir, alors qu'il jetait au loin le bouquet dans un geste rageur, l'envoyant durement valser contre le mur près de lui, tout en retournant son attention sur le lutin bleu, le vrillant de son regard perçant, tout en broyant la carte dans son poing.

- Qui vous a demandé de porter ce... présent ? S'enquit-il d'une voix étrangement calme, qui tranchait bien trop avec sa colère rentrée, tout en crachant presque le dernier mot. Je suis sûr que tout ceci, toute cette farce, n'est pas de votre fait. Mais vous avez intérêt à ne pas me mentir : qui vous a envoyé ici avec ce présent ?

Non le gamin avait intérêt à ne pas lui mentir, ou Judikhael ne répondait plus de rien.


_________________


La vérité, comme la lumière, aveugle.
Le mensonge, au contraire, est un beau crépuscule, qui met chaque objet en valeur.

Albert Camus
avatar
Judikhael Wienfield
~ Guildien ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Haut Conseiller
Âge réel : 111 ans
Âge d'apparence : 30 ans

Compétences
Mémoire:
4250/10000  (4250/10000)
Compétence principale: Armes blanches
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pot de fleurs et histoire de vengeance [Judi]

Message par Morgan W. Karanth le Lun 8 Nov - 4:46

Son regard déviait entre le pot de fleur et les réactions de son parrain. Il ne souriait pas et n’aimait pas spécialement l’étincelle noire qui passa dans le regard de l’homme. Quoi ? Qu’avait-il fait, encore ? Il n’avait que posé une question, rien de mal là dedans ! Et puis quoi encore… Celui avec lequel il s’entendait le moins dans toute la ville le convainquait de rendre un service qu’il ne voulait pas pour commencer. Et puis, on le fouillait de long en large au capitol pour il ne savait trop quelle raison. Quoi ? Tous ces gardes croyaient-il qu’il allait faire exploser l’Impératrice ! Non mais franchement !

Il vit le pot voler en éclat, en s’écrasant contre le mur, alors que le regard du bleu se porta d’instant à suivre sa chute vers l’enfer du sol de Judhikael, et les fleurs innocentes y trouver souffrance. Il ne semblait plus très bien savoir où se mettre et se balança, nerveusement, d’un pied à l’autre, sans trop savoir comment prendre cette réaction. Ho certes, il en était plutôt vexé, il devait l’avouer, ne comprenant absolument pas la réaction de l’homme. Quand même, n’était-ce pas un peu exagéré ? À son avis, si on le lui demandait, ce qui n’arriverait probablement pas de toute façon, il irait s’en dire qu’il passait une très mauvaise journée et que tout ceci n’était qu’une mise en scène pour le tourner en ridicule, fort sûr.

« Je n’ai jamais été un menteur, que je sache. » osa cracher le garçon, à travers la colère de son parrain. Il l’accusait à tord et à travers, sur ce coup, et le gamin s’en sentait davantage attaqué, sur ce coup. C’était vraiment à croire que le monde entier avait une dent contre lui…

Il soupire, roula même des yeux, laissant enfin retomber un regard plein d’ennui, de fatigue face à tout cela. Parce que les blagues des uns et des autres ne l’amusaient pas. Pas plus qu’elle n’amusait le colosse, remarquez. Mais il ne s’en faisait pas de mal pour autant. Il s’en était lassé, tout simplement. Mais il haussa les épaules, leva la main au niveau de son visage et ferma le point. Il n’en releva que deux doigts.


« Ce n’était pas une seule personne. Ils étaient deux. Sauf que… »

Oui, c’était bien connu, Morgan n’avait pas cette grande faculté de la mémoire des noms et prénoms de tous et chacun. Imaginez avec le surnom. C’était, toi, là, le blond. Le brun. Le roux. Le moustachu. Le type à lunette. Et lui c’était le bleu, juste le bleu.

« Environ ma grandeur. De la Guilde. Et… blond… ou châtain… (c’quoi-la-différence)… »

Le dernier but de phrase ne fut que marmonner alors qu’il se grattait machinalement la joue, un air réfléchis sur le visage qui ne lui allait pas le moindre du monde, alors qu’il arborait généralement cet air plus constipé, plus tendu. Ou neutre…

« Ah oui… On m’a dit que je n’avait pas le droit de dire de qui il s’agissait, mais ignorant leur nom… » Il se racla un peu la gorge et imita bêtement, comme si la situation dans laquelle il était ne l’amusait ou ne l’intéressait guère plus : « ‘’Tu n’as pas intérêt à dire qui t’a donner ça, ou sinon…’’ enfin, c’était quelque chose comme ça… »

avatar
Morgan W. Karanth
~ Nouvel Arrivé ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Aucune pour l'instant
Âge réel : 0
Âge d'apparence : 17 ans

Compétences
Mémoire:
500/10000  (500/10000)
Compétence principale: Combat à mains nues
Niveau de Compétence: Compagnon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pot de fleurs et histoire de vengeance [Judi]

Message par Judikhael Wienfield le Jeu 18 Nov - 16:47

« Je n’ai jamais été un menteur, que je sache. »

Cette simple petite phrase eut l'effet d'un soufflet sur sa colère qui retomba d'un coup, sans préavis. Non, effectivement Morgan n'avait pas encore eu l'étoffe d'un menteur. Mais... Comment pouvait-il seulement en être assuré alors que le gamin était arrivé depuis peu après tout ? Judikhael avait vu tant de monde changer en si peu de temps, tant de monde montrer leur vrai visage après tant d'années... Donc non, pour lui, rien n'était sur, rien n'était acquis. Et que le gamin ne lui ait encore jamais menti ne voulait pas dire qu'il ne le ferait pas...

Judikhael préféra toutefois garder le silence. Ne pas répondre à cette potentielle marque d'insolence. Mieux valait ne pas vexer autrui et se taire plutôt que dire des paroles malheureuses qu'il n'était pas même sûr de réellement pensé et qui pourrait laisser leurs marques bien profondes pendant des années.

« Ce n’était pas une seule personne. Ils étaient deux. Sauf que… »

Deux personnes. C'était donc bien une farce et deux personnes cherchaient à se rire de lui. Voilà qui était intéressant. Et rien qu'à cette évocation, quelques noms qui avaient déjà sévi ces derniers temps vinrent frapper son esprit alors en ébullition. Les premiers suspects étant Lewis et Anthelmios, les deux qui lui donnaient le plus de fil à retordre depuis pas mal de temps, malgré qu'il ait appuyé la nomination d'Anthelmios en tant que second. Lui qui aurait cru que cette nomination allait calmer un peu ce fringant jeune homme... Visiblement il s'était trompé. Une fois encore.

« Environ ma grandeur. De la Guilde. Et… blond… ou châtain… (c’quoi-la-différence)… »

Ca n'allait pas l'aider. Vraiment pas. Des hommes de sa taille et chatains ou blonds... Y'en avait à la pelle. Mais...

Mais cela correspondait bien à la description d'Anthelmios, après tout.

Quelque chose comme ça, disait le gamin ? Ainsi on se jouait des nouveaux arrivés pour tenter de lui jouer des tours à lui ? Et qui plus est, on se servait impunément de son filleul ? De son filleul à lui ? Honteux, voilà le seul mot qui venait à l'esprit de Judikhael. Et la colère menaçait à tout instant de le gagner de nouveau. Mais non, cette fois-ci, il n'y céderait pas. Pas devant son filleul, qui pouvait certes être accusé de naïveté, mais pas d'être coupable...

- Quelque chose comme ça , répéta Judikhael d'un air dubitatif, en sondant le jeune homme de son regard perçant. Est-ce que le nom Silvio Anthelmios vous rappelle quelque chose ? Et s'associerait-il au visage de celui qui vous joué ce mauvais tour ? Demanda-t-il d'un ton étonnamment calme, qui contrastait bien trop avec la tempête qui l'agitait alors en son for intérieur.

Inutile de dire qu'Anthlemios allait déguster s'il s'agissait bien de lui.

- Vous n'avez pas à répondre de vive voix, si vous ne le voulez pas. Un simple signe de tête suffira , rajouta-t-il comme pour tenter de tranquilliser le lutin.

_________________


La vérité, comme la lumière, aveugle.
Le mensonge, au contraire, est un beau crépuscule, qui met chaque objet en valeur.

Albert Camus
avatar
Judikhael Wienfield
~ Guildien ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Haut Conseiller
Âge réel : 111 ans
Âge d'apparence : 30 ans

Compétences
Mémoire:
4250/10000  (4250/10000)
Compétence principale: Armes blanches
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pot de fleurs et histoire de vengeance [Judi]

Message par Morgan W. Karanth le Jeu 23 Déc - 4:03

Non. Morgan n’était pas un menteur. Il ne se cachait tout simplement pas. Par naïveté ? Par innocence ? Parce qu’il était un nouvel arrivé, un de ces oubliés qui ne se méfie de rien en particulier ? Oui, peut-être… Mais le fait qu’il semblait avoir pris un peu de caractère depuis l’attaque n’était pas forcément chose très positive, tout dépendant évidemment de comment l’on voyait les choses. Mais non, on ne pouvait certainement pas l’accuser de mensonge. Et si on lui avait dit à un moment qu’on le mènerait à ce point en bateau, très sincèrement, il n’y aurait pas cru. Parce que justement il était trop naïf. Parce que justement il voulait croire en ces gens qu’il côtoyait au quotidien. Pourtant… Pourtant, ils continuaient de le décevoir. Encore et encore. Continuellement. S’en était rageant, à la fin. Terriblement rageant, même.

Le garçon cligna de l’œil, observant, silencieux, attendant le verdict. Enfin, c’était quand même décevant. Elles étaient jolies, ces fleurs… Et ce n’était quand même pas tous les jours qu’on pouvait en serrer entre ses doigts. Et elles étaient là, dans un coin de l’appartement, à se mourir. Sa faute, probablement. Il aurait voulu soupire, s’en aller, tout simplement, parce qu’il ne se sentait plus spécialement à l’aise en cet endroit, en cet instant. Et son parrain pourrait facilement le savoir, du moins, facilement le percevoir. Comme dit… Morgan n’était pas un menteur et ne se cachait jamais de rien. Tout en lui était clair comme de l’eau de roche. On pouvait le deviner presque trop facilement.

Lorsqu’enfin l’homme à la carrure plutôt imposante répliqua de nouveau, entre le calme et l’agacement, sans doute. Du moins était-ce ce qu’avait pu conclure Morgan. Comment pouvait-on simplement rester calme ainsi devant une situation si puérile, si pathétique ? Devant lui surtout qui avait l’air si idiot, si bête de s’être ainsi laisser emporte dans un jeu totalement enfantin ? Il avait été stupide, ça, c’était certain. Mais pourtant… Pourtant il ne pouvait s’empêcher de penser qu’au fond, il n’y avait pas tant de mal là dedans. C’était amusant, tout simplement, pourquoi en faire tout un plat ? Peut-être était-ce son caractère un peu timide qui lui faisait penser ça, et qui le poussait à ne pas vouloir chercher d’embrouille là où il n’y en avait pas. Question, du moins, de garder une tête sur les épaules. Après tout, il n’y avait pas beaucoup de ces êtres qui semblaient réellement apprécier le gamin. Comme s’il n’était jamais à sa place. Comme s’il ne devait pas être là. Comme s’il était de trop et qu’il aurait dû, forcément, se trouver ailleurs pour telle ou telle raison plutôt quelconque.

Il en revint donc au sujet de sa présence en ce lieu, relevant son regard bleuté vers l’homme qui l’avait accueilli dès le départ. Non… Morgan ne savait ce qu’il faisait là. Il n’avait, au départ, qu’accepter de rendre service, sans plus. Et maintenant, cette histoire prenait vraiment une tournure à laquelle il ne s’était pas franchement attendu. Le nom et prénom qu’il prononça le laissa quelques instants dans le silence, alors qu’il réfléchissait un moment. Ça lui disait effectivement quelque chose, mais comme il avait complètement oublié le nom du blond qui lui avait fournit le pot de fleur et qu’il ignorait complètement celui de sa complice, et bien… Il ne répondit donc pas dans l’immédiat, alors que son regard se perturba dans un court moment d’hésitation, réfléchissant, cherchant dans sa mémoire vaguement défaillante à ce sujet.


« C’est votre second ? » avait-il tout de même fini par déclarer, comme s’il n’avait rien d’autre à dire… Ou plutôt comme s’il ne pouvait rien dire de plus puisqu’on lui avait demandé de se taire sur ce sujet. Mais ça, il l’avait déjà confié. Il opina donc du chef, sans daigner répondre par le mot, à la parole, puisque si c’était vraiment le second, alors oui, c’était pile le coupable. Que pouvait-il faire de plus ? Et puis, au fond, il s’en fichait bien de ce qui pouvait arriver à cet idiot… Il rappela tout de même, de quelques mots murmuré

« Mais il n’était pas seul… »
avatar
Morgan W. Karanth
~ Nouvel Arrivé ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Aucune pour l'instant
Âge réel : 0
Âge d'apparence : 17 ans

Compétences
Mémoire:
500/10000  (500/10000)
Compétence principale: Combat à mains nues
Niveau de Compétence: Compagnon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pot de fleurs et histoire de vengeance [Judi]

Message par Judikhael Wienfield le Dim 26 Déc - 18:37

- Oui, c'est mon second, répondit Judikhael d'une voix plus calme.

Réalisant que le gamin, certes naïf, n'avait rien à se reprocher si ce n'ets de s'être fait manipuler pour une blague douteuse qui n'était guère au goût du commandor. Mais il n'avait pas à s'en prendre au gamin, qui n'était, de toute évidence, au courant de rien, et ne semblait pas vraiment comprendre tout ce qui était insinué sous cette blague. Il était de notoriété publique que lui et Allan n'étaient pas forcément en bons termes. Doux euphémisme d'ailleurs, même si l'on ne pouvait non plus parler de haine véritable. Mais que ce soit de notoriété publique ou non, un nouvel arrivé tel que Morgan ne pouvait décemment tout comprendre.

« Mais il n’était pas seul… »

Voilà alors une révélation intéressante. Nul doute que lorsqu'il convoquerait son second et lui ferait une remontrance comme rarement il en faisait, ledit second ne dirait rien, Anthelmios n'étant pas du genre à vendre la mèche, surtout quand ces camarades étaient en jeu. Mais il était intéressant de savoir ce fait. Anthelmios n'avait pas agi seul. Et Judikhael commençait même à penser qu'il n'avait certainement pas été le cerveau de cette expédition, ma foi bien pensée. Il y avait tout à parier que, même s'il désirait retrouver les deux responsables, il n'y parviendrait pas. S'ils avaient su qui choisir, et il fallait dire qu'ils avaient bien choisi, pour jouer les "coursiers", il y avait fort à parier qu'ils avaient aussi su où et quand comploter et alpaguer leur coursier. Pas de caméra très certainement, donc pas d'enregistrement... Ce qui ne pouvait porter la signature de son second qui était, pour tout dire, plus direct. Moins rusé, moins.. fourbe ? Plus enfantin aussi dans ses blagues. Même si toujours d'un goût aussi douteux.

Mais qu'importe, qu'il trouve ou non, il avait déjà un nom. Anthelmios. Et s'il n'était pas vraiment enclin à rechercher l'autre coupable, il ne se gênerait nullement pour passer sa colère sur celui qu'il aurait sous la main. Anthelmios n'aurait ensuite qu'à faire passer le message à son complice...

- Je n'aurais pas dû m'énerver devant vous ni après vous, concéda enfin Judikhael, en reportant son attention sur son filleul, tout en lui adressant un rapide sourire, plutôt crispé, même si sincère. Je vous remercie. Vous pouvez retourner vaquer à vos occupations, le congédia-t-il alors aussi patiemment qu'il en était capable.

Il vit alors le gamin sortir de ses appartements. Le môme était déjà dans le couloir, quand il ajouta vivement, rouvrant un peu sa porte :

- Et si vous avez besoin de moi, vous savez où me trouver... filleul.

Il devait avouer avoir un peu peur que son filleul n'ose plus venir le voir après un tel emportement. Il s'était alors cru obliger de se montrer plus clair sur cette question... en espérant que cela suffise pour convaincre cette montagne de timidité qu'était son filleul, toutefois.

Et refermant la porte, tout comme ses pensées se refermaient sur cet incident, son regard se porta sur les fleurs à terre. Il allait devoir appeler le service de nettoyage. Et convoquer son second pour un petit tête à tête... La journée était bien loin d'être finie, pensa-t-il dans un lourd soupir, avant de trainer ses pas jusqu'à son bureau.

RP Terminé



_________________


La vérité, comme la lumière, aveugle.
Le mensonge, au contraire, est un beau crépuscule, qui met chaque objet en valeur.

Albert Camus
avatar
Judikhael Wienfield
~ Guildien ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Haut Conseiller
Âge réel : 111 ans
Âge d'apparence : 30 ans

Compétences
Mémoire:
4250/10000  (4250/10000)
Compétence principale: Armes blanches
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pot de fleurs et histoire de vengeance [Judi]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum