Que la lumière soit... [Libre]

Aller en bas

Que la lumière soit... [Libre] Empty Que la lumière soit... [Libre]

Message par Morgan W. Karanth le Dim 5 Sep - 4:31

Brun. Gris. Le ton variait. Une petite lumière rougeâtre diffusait sur le plafond une drôle de teinte que le gamin n’avait de cesse d’observer depuis prêt de quinze minutes à présent. Il cligna plusieurs fois de suite des paupières avant de pencher un peu la tête, les yeux toujours river là haut, pour son plus grand… plaisir personnel. Lui qui avait toujours craint que devenir Brigadier de Nettoyage serait pour lui le plus grand risque de sa vie… Il s’était bien gouré. Il ne se passait rien du tout. Et quand il disait rien du tout, ce n’était pas peu dire. Et il restait là, bien idiot qu’il était, avait une arme alpha à la main, pendouillant dans le vide, qu’il avait emprunté puisqu’il avait comme de raison laisser la sienne sous son oreiller.

Il soupira et se convainquit qu’il était plus que temps de se bouger. Il semblait se trainer un peu les pieds. Ce n’était pas qu’on l’avait envoyé seul. C’était qu’ils manquaient de personnel depuis l’attaque. Depuis l’attaque, aussi, c’était la tranquillité même dans les sous-sols. Ou du moins, la tranquillité là où passer le bleu. Il ressentait l’humidité des lieux et avait dû relever ses manches pour ne pas étouffer plus qu’il ne le fallait. Il n’entendait que ses pas, sa propre respiration. Et surtout, il n’entendait que ses propres pensées.

Un bruit. Un simple bruit qui le fit sursauter, paniquer, alors qu’il pivotait sur lui-même et redressait son arme droit devant lui. Silence. Il coupa sa respiration pour mieux entendre. Il n’y avait plus rien. Un regard inquiet autour de lui. Le silence était retombé, sans pour le rassurer pour autant. Cela ne l’empêchait pas de rester suspicieux. Il ne fit que se détendre après plusieurs minutes et ce ne fut qu’à ce moment précis que ça arriva… Malgré tout, il ne s’habituait pas aux créatures. Il n’y arrivait pas. Ce fut sans doute pourquoi il tira dans le vide sans regarder avant de prendre ses jambes à son coup, en apercevant la créature moisie. Laquelle c’était? Il aurait parié sur un écorché, sans toutefois avoir réellement pris le temps de savoir. Une course. C’était tout ce qu’il semblait faire, décidément. Courir pour fuir. Courir pour vivre. Courir pour il ne savait quelle autre raison exactement. Il détala si rapidement dans les tunnels qu’il ne porta pas attention à l’endroit où il allait.

Quoi qu’il en soit, elle l’avait perdu. Enfin, il le croyait, du moins. Ce fut donc avec essoufflement et juron qu’il s’adossa à la paroi. C’était n’importe quoi. Absolument n’importe quoi. Juron parce qu’il se maudissait intérieurement de cette flagrante incapacité qu’il avait de réagir comme il se devait. Le seul moment où il avait ‘’bien fait’’ ça avait été au moment où la vie de Irène avait été menacée. Sinon… Sinon, et bien, il se montrait vraiment le plus maladroit des Brigadiers qui soit. Une honte ambulante. Un petit coup de tristesse passa chez lui alors qu’il se redressait. Ça lui apprendra à ne pas trainer une carte de tunnels avec lui. Dans un soupire, il se remit en marche, sentant cette légères douleur au niveau des côté, sa peau pas encore complètement cicatrisée tirant lorsqu’il effectuait tel ou tel mouvement. Et sa course ridicule ne l’avait pas aidé. Il s’avança donc lentement, en évitant les respirations trop fortes qui pourraient lui faire encore plus mal. Et il continuait, comme ça. Observant. Tout autour de lui, la solitude. Les murs froids. Juste lui et son ombre…

Retour au point de départ… Mais où était-il donc? Il ne savait plus. Il avait fini par s’enfoncer un peu trop loin durant son sprint monumental et maintenant, surtout qu’il n’osait pas revenir sur ses pas, il ne savait plus. Son sang ne fit qu’un tour lorsqu’un nouveau son, juste assez infime à travers l’écho des murs qui lui fit redresser arme devant lui. Et il attendait là, il attendait d’avoir une vision sur ce qu’il entendait, malgré sa terreur évidente…

Morgan W. Karanth
Morgan W. Karanth
~ Nouvel Arrivé ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Aucune pour l'instant
Âge réel : 0
Âge d'apparence : 17 ans

Compétences
Mémoire:
Que la lumière soit... [Libre] Left_bar_bleue500/10000Que la lumière soit... [Libre] Empty_bar_bleue  (500/10000)
Compétence principale: Combat à mains nues
Niveau de Compétence: Compagnon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Que la lumière soit... [Libre] Empty Re: Que la lumière soit... [Libre]

Message par Inès Dunkel le Sam 18 Sep - 13:29

Eclairée par les lampiotes des murs, Morgan n'était pas vraiment discret. Il tranchait même avec les murs grisâtres et fades. Aussi facile à repérer qu'un point noir sur fond blanc. Ou un point blanc sur fond noir.
En tout cas, Inès pouvait difficilement le manquer. Ce qu'elle faisait là ? Un petit tour. Au fond, cela faisait peu de temps qu'elle était arrivée et ne connaissait par coeur que le QG. Or, elle aurait bien plus besoin de savoir se repérer ici, endroit où l'on avait, visiblement, bien plus l'habitude de taper les guildiens trop aventureux. Elle s'était munie d'une carte, de ses armes, à sa ceinture, et était donc sortie, avec sa camarade Ann-J. Pourquoi ? Parce qu'elles étaient en train de parler lorsqu'Inès avait eu son idée et qu'elle avait acceptée de l'accompagner. C'était aussi simple que ça.

Inès avait donc commenté tout le chemin. Elle parlait sur un ton léger, mais en réalité, une pointe de nostalgie picotait son petit coeur. Plus elle découvrait les sous-sols, plus elle re-pensait au ciel comme à une merveille perdue. Le ciel... Immense, au dessus-d'eux, promesse qu'il existait plus grand que nosco, une liberté de mouvement qui ne s'arrêtait pas. Inès rêvait parfois de végétation. Elle en avait vu quelques images, sur le réseau. Des créations graphiques impressionnantes... Qui faisaient rêver. Et certains disaient s'en souvenir. Des immenses endroits plein de végétation... Il y avait de quoi rêver !

Sinon, ce trou à rat, il était pas mal non plus...

Inès s'arrêta, d'un coup, et fit signe à Angie de ne plus bouger, plus parler. Là-bas, au loin... Un petit brigadier ! Tout petit, tout mignon, tout perdu. Et de dos. Ohohoh.... Inès fit signe à Angie de rester ici.
Sans un bruit, elle s'approcha de Morgan, par l'arrière.... Puis l'attrapa par les côtes, en une sorte de gros calin, même si elle avait son arme en main.

"- Angiiiiiie ! Viens voir, il a les cheveux bleus, c'est trop mignooooon !"

Elle lui ébouriffa les cheveux, pas plus gênée ou inquiétée que ça. De toutes façons, elles étaient deux, et lui... Il n'avait pas l'air bien expérimenté. Que risquaient-elles ? Et puis... Elle n'y pouvait rien... Si ses cheveux étaient trop mignons.
Inès Dunkel
Inès Dunkel
~ Rebelle ~


Camp : Confrérie de la Rébellion
Âge réel : 5 ans
Âge d'apparence : entre 16 et 26

Compétences
Mémoire:
Que la lumière soit... [Libre] Left_bar_bleue500/10000Que la lumière soit... [Libre] Empty_bar_bleue  (500/10000)
Compétence principale: Armes à feu
Niveau de Compétence: Compagnon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Que la lumière soit... [Libre] Empty Re: Que la lumière soit... [Libre]

Message par Ann-Juliett Taylor le Ven 24 Sep - 16:38

    C’était en discutant avec Inès qu’elle s’était retrouvée là, dans les catacombes. Un fait indéniable : il faisait ombre, autre fait indéniable : ça ne sentait pas particulièrement bon dans les sous-terrains. Quand on savait que les catacombes étaient d’anciens tombeaux, l’odeur putride qui y régnait ne nécessitait guère d’explication. Angie connaissait les sous-terrains, bien plus que certaines personnes parfois. Cela faisait 140 années qu’elle habitait Nosco. Certes, 130 s’était déroulées à la surface, mais comme ‘soldat de défense’ sous les de Welfort puis comme agent de la Brigade de Nettoyage quand vint l’impératrice, elle avait longuement côtoyé les réseaux sous-terrains, avant de rejoindre la confrérie, dix ans plus tôt.

    Elle finissait même par reconnaître certains endroits pour y être déjà passée entre une vingtaine et une centaine de fois au cours de toute sa vie. Lorsqu’elle discutait avec Inès, elle ne put que constater que celle-ci repensait encore à la lumière artificielle de la surface. Il y avait de la nostalgie. Pour Angie, c’était aussi la chose qu’elle regrettait le plus de la surface. Cette lumière, bien que créée sans soleil, diffusait un peu de joie de vivre, bien plus qu’une ampoule accrochée à un plafond, en un lieu sombre et rendu assez habitable. Elles discutèrent aussi de végétation. Le vert, cette couleur verte qui nourrissait les plantes. Angie doutait qu’Inès ait déjà retrouvé quelques bribes de son passé, mais dans son propre cas, ses souvenirs du Japon, elle se souvenait de cette verdure croissant sous les pluies souvent torrentielles de la mousson régionale.

    Elles cessèrent soudain leur discussion, un bruit, c’était certain, il y avait quelqu’un. Et avec des cheveux bleus ! Angie constata qu’elle n’était pas la seule à avoir remarqué la chose car sa consœur se jeta sur celui-ci en clamant la beauté de sa chevelure. Angie secoua sa tête de gauche à droite, un peu comme une mère voyant un enfant s’émerveiller sur telle ou telle chose. Et comme une mère encore, elle remarqua que le bleu était armé et pointait son arme dans le vide avant d’être… Câliné par Inès. Ann-Juliette donna un violent coup de botte dans la main de celui-ci, l’arme vola et alla atterrir plus loin. Une fois désarmé, il était devenu presque inoffensif. Angie alla se placer devant lui pour regarder son visage.

    Depuis tout le temps qu’elle était ici, elle en avait croisé du monde, et elle était bien certaine que ce petit là ne datait pas d’il y a bien longtemps.

    « T’as raison ma chérie, il est tout mignon celui-là… Comment tu t’appelles le bout de chou ? Tu viens d’arriver non ? Tu as perdu ton parrain ? Qu’est ce que tu viens faire ici ? »

    Petit ton maternel et enjôleur, elle penchait légèrement la tête sur le côté, ce qui était vu en psychanalyse comme un moyen inconscient pour séduire. Ses yeux gris se posèrent sur lui. A en juger par les vêtements rouges et l’équipement de la Brigade, elle ne mit pas bien longtemps à savoir d’où il venait. Elle fit à l’intention d’Inès :

    « Je ne le connais pas… Mais s’il est nouveau, il ne va pas intéresser Yan. L’otage passerait plus de temps dans les geôles qu’autre chose… Tu comprends, il n’a pas beaucoup de valeur pour le moment aux yeux de la Guilde… »

    Un instant elle sembla réfléchir avant de pondre cette fameuse idée :

    « On pourrait lui prendre ses armes et le dépouiller… Et puis on le rend en caleçon à la Guilde ? »

    Il y avait dans les yeux d’Angie cette lueur taquine qui n’annonçait rien de bon pour sa victime.
Ann-Juliett Taylor
Ann-Juliett Taylor
~ Rebelle ~


Camp : Confrérie de la Rébellion
Profession : Rebelle
Âge réel : 140 ans
Âge d'apparence : 28 ans

Compétences
Mémoire:
Que la lumière soit... [Libre] Left_bar_bleue5250/10000Que la lumière soit... [Libre] Empty_bar_bleue  (5250/10000)
Compétence principale: Armes à feu
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Que la lumière soit... [Libre] Empty Re: Que la lumière soit... [Libre]

Message par Lian Grenfield le Lun 27 Sep - 1:32

A cette heure le char d’Apollon devait déjà trainer dans son sillon l’astre de lumière vers le firmament du ciel. Ce n’était pourtant pas l’idée qui tourmentait le plus notre opposée au pouvoir, la jeune femme au visage marqué avait à l’esprit d’autres pensées. En tout premier lieu, son souci avait été de retrouver la trace d’une de ses possessions, en effet quelqu’un avait dérobé un de ses biens, et l’objet du délit n’était autre qu’une chaussure ! Oh crime infâme par-dessus tout ! Et le vilain, le criminel qui avait osé était certainement le cerveau de nombres de forfait : le vaniteux et orgueilleux informaticien, ce prétentieux et arrogant de Rian McGregor ! Le butin n’était pas véritablement précieux, cependant il était d’une importance capitale lorsqu’il s’agissait de s’équiper correctement pour affronter l’extérieur du quartier général de la rébellion.

Notre Jason avait en effet perdu plus d’un de ses « biens », outre la chaussure, elle avait perdu son amie, Inès Dunkel, la confidente de son cœur, une nouvelle recrue qui n’était arrivée dans le cocon familial de la confrérie que depuis moins d’une demi-année. Tel un oisillon elle apprenait encore, elle n’était pas prête à quitter le nid, et pourtant Inès s’était aventurée dans les souterrains. Heureusement, elle n’était pas totalement isolée dans le danger, Angie l’accompagnait comme son ombre, un ange et un dragon, une association aux vertus plutôt controversées.

Lian devait récupérer sa « toison d’or », tel un héro grec, elle se devait d’être à la hauteur des épreuves que le destin lui imposait, Joshi semblait s’amuser des obstacles qu’il semait. Oui, la comparaison au métal précieux était digne de la mystérieuse personnalité d’Inès, douce jeune femme pleine d’entrain… et à l’odeur musquée du bouc lorsqu’elle décidait d’ignorer les douches ! Comment pouvait-on ne pas succomber à l’humour charmant de la belle ? Aucune bête, aucune créature ne pouvait rester de marbre devant elle. Et pourtant, un sournois individu avait semé le doute dans l’esprit de la dame, lui faisant quitter la protection des murs pour se lancer à l’aventure du grand large, retrouvant le frisson de la liberté. Quel sort terrible l’attendait en dehors ?

Ô Eurydice, ô celle sur qui je me repose si souvent, toi qui est ma béquille, mon soutien… Quel idée de t’aventurer dans cet enfer ? Quel vil serpent t’a donc attiré par le doux parfum d’une pomme ? Pourquoi n’as-tu pas pu résister à l’attrait de ce fruit défendu ? S’il faut chanter les plus agréables mélodies, je chanterais, s’il faut jouer les plus délicats des morceaux, je jouerais, s’il faut défier Cerbère et Hadès, je serais celle qui leur tiendra tête, pour tes beaux yeux ô ma dryade…

Dans le labyrinthe des ombres mouvantes des souterrains, Lian couru à perdre haleine, sans indications, sans pouvoir se fier au fil d’Ariane. Armée pour affronter des ennemis physiques, mais pas la peur, adversaires fourbe et sans scrupules, qui s’emparait peu à peu du fourreau de ses sentiments. Soudain, alors que l’espoir semblait s’envoler loin d’elle, l’abandonnant au désespoir le plus ultime, elle aperçu enfin l’objet de ses tourments. Son aimée semblait en danger mortel, aux prises dans un combat acharné contre un lutin revêtu de la couleur de l’azur. N’hésitant pas une seule seconde, Lian s’élança pour porter assistance à Inès et au dragon flamboyant qu’était Angie. Bousculant l’homme aux vêtements couleur sang et la princesse d’insoupçonnés trésors, elle réussit à les séparer.


Je ne laisserais pas l’agneau se faire dévorer par un loup, même si celui-ci profite d’un perfide déguisement pour cacher sa vraie nature ! Inès, n’ai plus aucune craintes, je donnerais ma vie pour protéger la tienne, et te défendre.

_________________
Nobody knows what he will need tomorrow morning: a good coffee or a coffin...
Lian Grenfield
Lian Grenfield
~ Bras Droit de Y. Merling ~


Camp : Confrérie de la Rébellion
Profession : Bras droit de Yan Merling, mini général de l'armée des rebelles
Âge réel : 15
Âge d'apparence : 20

Compétences
Mémoire:
Que la lumière soit... [Libre] Left_bar_bleue1500/10000Que la lumière soit... [Libre] Empty_bar_bleue  (1500/10000)
Compétence principale: Armes à feu
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Que la lumière soit... [Libre] Empty Re: Que la lumière soit... [Libre]

Message par Morgan W. Karanth le Jeu 7 Oct - 17:10

Sursaut. Un hurlement étrangement strident accompagna l’accolade surprise qu’on lui fit alors qu’il se surprenait à en avoir peur… C’était que… dans les sous-sols, les catacombes, se faire attraper de la sorte, entendre une voix crier que ses cheveux était mignon n’était certainement pas très habituel. Et encore moins pour lui qui fit une tête de mort à déterrer. Entre la paralysie de sa propre terreur soudaine qui le paralysait, il mit relativement un certain temps avant de vraiment daigner réagir. Ou du moins, trop lent, comme de raison, une ombre eut amplement le temps de passer près de lui, de se positionner face à lui et de lui arracher la seule arme qu’il avait sur lui pour un minimum lui permettre de survivre face à une créature. Diable… Il leva son regard bleuté sur la femme, muet comme un poisson, un petit regard déconfit alors qu’il observait sa propre arme alpha entre les mains de la bipède. Il l’observait de ce regard confus, incapable de s’exprimer encore, jusqu’à ce que l’autre ne finisse par déclarer qu’il était bon à déshabiller.

Sur quoi était-il encore tombé… À croire qu’il n’y avait que la malchance qui le poursuivait, depuis quelque temps. Enfin… quelque temps… on ne pouvait décidément pas dire qu’il était là depuis très longtemps, non plus… Depuis son arrivée, donc. Oui, depuis son arrivée, tout avait tendance à lui tomber dessus, ou était-ce lui qui tombait sur la poisse et s’en fracassait littéralement le nez dessus, à tous les coups. Le ‘’bout de chou’’ ne répondit finalement à aucune question, restant encore plus muet et immobile qu’une image ou qu’un paysage. Comme s’il avait espéré qu’il ne s’agisse que d’un mauvais rêve. Comme s’il avait cru que faire le mort les ferait fuir loin de lui. C’était un peu ridicule, surtout qu’il savait parfaitement que ça n’arriverait pas, qu’il ne se réveillerait pas, et que surtout, qu’elles ne partiraient pas.

Et quand la malchance traine près de lui, elle traine longtemps. Une troisième personne vint se rajouter à son lot de problème, et plus agressive un peu, celle-là, elle arracha l’autre qui continuait toujours de le câliner à son plus grand désespoir. Par Joshi, mais qui le protégeait, lui ? Il se le demandait… Certainement pas son parrain, ça, il avait apprit à ne simplement pas compter dessus pour la bonne raison qu’il était trop occupé, trop haut gradé et qu’il l’avait plutôt laisser se demerder tout seul, après lui avoir expliqué en long et en large tout ce qu’il avait eut besoin de savoir. Ce n’était pas par manque de questionnement qu’il n’était jamais allé le trouvé. Simplement par manque total de volonté.

Il se retrouva donc libéré de toute emprise physique, alors qu’il ne bougeait toujours pas, en silence, en observant, en cherchant une issue avant qu’on ne lui bondisse de nouveau dessus. Ce n’était pas ce qu’il y avait de plus évident, franchement… Entre la blessure aux côtes qui l’empêchait d’être aussi flexible qu’à son habitude, sa fatigue du moment, et la présence des trois là qui bloquait littéralement la moindre issu, il ne voyait pas. Hurler, peut-être ? Ça attirerait les créatures… ou du moins celle qui devait toujours le chercher, à l’heure actuelle. C’était une idée. Mais… Et si… Et si elle se débarrassait de lui ainsi ? Ce n’était pas vraiment mieux. Il n’avait plus d’arme, qui plus était… Désespoir flagrant, le bleu se demandait vraiment pourquoi il n’était tout simplement pas resté dans son lit ce matin là… Ah ! Ils devaient bien se moquer, les types de la brigade ! On a laissé le petit nouveau tout seul ! Il va s’amuser avec les Rebelles ! Ah ah ah !

Rebelles ? Ce ne fut qu’en s’imaginant la tête des autres que le déclique se fit, à retardement, dans sa petite tête irréfléchie. De mieux en mieux, franchement… À quand les vacances ? `S’il avait été seul, sans doute aurait-il craqué. Sans doute aurait-il fondu en larme de son découragement. Pourquoi diable avait-il fallu qu’il face égalité avec le second du commandor ? Juste pour se retrouver là, apparemment. Juste pour qu’on le ridiculise au maximum. Juste pour le rende complètement maboule ou carrément faire en sorte que le pauvre petit brigadier qu’il était ne veule plus qu’une chose : aller se pendre dans son placard.

Il n’avait en soit jamais détester les Rebelles, ne se faisant de jugement sur personne à proprement parlé. Toutefois, il constatait qu’ils n’étaient pas si bien que ça… Ils s’amusaient seulement à le torturer. Encore. Oui, encore puisque, durant laquelle, ils n’avaient aidé personne. Ils étaient restés sous terre, caché comme des lièvres effrayer d’affronter la réalité. S’ils avaient bougé le petit doigt, même contre la volonté de l’Impératrice, alors oui, peut-être ce qu’il pensait d’eux aurait pu être un peu différent. Mais ils n’avaient rien fait. Et Irène avait été blessée. Gravement. Ho, il ne supposait pas que c’était nécessairement à cause d’eux, mais ils auraient pu faire en sorte que lui-même ne se retrouve pas nez-à-nez avec autant de monstres. Et il avait, depuis, commencé à se demander si ce n’était pas justement ce qu’ils désiraient… que lui et les autres ne meures, ne périsse. C’était… cruel. C’était… inhumain. Il s’était arrêté là-dessus, en se disant qu’ils n’avaient peut-être jamais eut vent de l’attaque, même s’il en doutait, étant encore trop naïf pour accuser la faute. Mais maintenant qu’il leur faisait face, que tout ce qu’il possédait était une arme pour se défendre des créatures, ils voulaient littéralement sa mort en la lui arrachant, en voulant le ridiculiser au maximum. Alors oui, ils perdaient leur place dans son maigre estime. Il ne voulait plus les considérer comme possiblement sympathique. Eux jugeaient ce qu’il était. Il ne l’avait pas fait, mais constatait franchement qu’il n’arriverait rien de bon s’il continuait de les considérer comme des personnes ayant leur but propre. Leur but, c’était de les anéantir. Point final. Anéantir des personnes innocentes, carrément. Ils prouvaient en cet instant même ce pourquoi ils étaient recherchés. Et ça lui faisait mal au cœur de remarquer ça, au fond de lui.


« Moui… prouvez donc que l’Impératrice à toujours eut raison de vous traitez en criminels… c’est très brillant… »

Il y avait plein de sarcasme dans sa voix, de rancunes, malgré le doute qu’il laissait paraitre et la mélancolie qui traversait son regard à cet instant là. Pourquoi s’obstinait-il tant à voir le bien là où il n’y en avait pas…


Morgan W. Karanth
Morgan W. Karanth
~ Nouvel Arrivé ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Aucune pour l'instant
Âge réel : 0
Âge d'apparence : 17 ans

Compétences
Mémoire:
Que la lumière soit... [Libre] Left_bar_bleue500/10000Que la lumière soit... [Libre] Empty_bar_bleue  (500/10000)
Compétence principale: Combat à mains nues
Niveau de Compétence: Compagnon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Que la lumière soit... [Libre] Empty Re: Que la lumière soit... [Libre]

Message par Inès Dunkel le Dim 10 Oct - 17:31

"- Oh ouiiiii ! Excellente idée, Angie !"

Dès qu'Ann-Juliet évoqua l'idée de déshabiller l'adorable bleu, elle reçu l'approbation d'Inès. Cette dernière ne pouvait pas refuser une si belle occasion de voir un brigadier se tortiller, tout honteux, tout gêné, tenter de rester digne... N'était-ce pas là un plaisir dont elles ne pourraient se passer ? Oh, le mieux aurait été de pouvoir pirater les cameras de la guilde, et admirer le glorieux retour du petit bleu. Oh, ç'aurait été vilain, très vilain, et sadique. Mais tellement drôlatique qu'Inès n'imaginait pas que cela puisse ne pas plaire au petiot. D'ailleurs, elle commençait déjà à défaire son manteau...

Jusqu'à ce que Lian les sépare, brusquement, et sans douceur. Bon sang, elle était tombée sur la tête ?! On avait pas idée de faire des frayeurs aux gens et... Qu'est-ce qu'elle racontait ?!
Inès s'écarta, un sourcil haussé, sans comprendre. Depuis quand était-elle un agneau ? Et depuis quand Lian parlait ainsi ? Notez qu cela lui allait très bien, l'entourant d'une aura magnifique, héroïque. Ses yeux semblaient pétiller du courage de ces légendes grecques...Mais... Il n'était pas question de cerbère, mais d'un petit brigadier.
Toutefois une autre pensée occulta celle-ci dans l'esprit d'Inès. Lian voulait la protéger ? Elle ? Etait-elle si importante aux yeux de la grande Lian ? Son coeur osa quelques battements plus forts que les autres. Avait-elle tort d'espérer... Plaire à Lian ? Un jour, peut-être ? Elle recula encore un peu, toute chose. Toute espérant, en fait. Elle aurait voulu pouvoir enlacer Lian aussi facilement qu'elle l'avait fait pour le bleu. Même si sa supérieure l'avait compris autrement... Elle n'aurait pas détesté. Mais la situation ne lui permettait pas cette folie... Et même hors-situation, cela aurait tant signifié pour elle qu'elle n'aurait pas osé.
Le bleu, libéré de son étreinte, faisait le malin. Inès n'aimait pas cela. Elle sortit son pistolet de sa ceinture, le pointa sur lui.

"- Fais pas le malin, p'tit bleu. On est déjà trop gentilles avec toi ! Alors maintenant, tu te dessapes, tu expliques ce que tu fous là ! Sinon... Tu reverras jamais ton impératrice chérie !"

Sourire en coin. Mais regard dur. Elle voulait se montrer forte. Pour Lian.
Et Angie ? baheuh... Tu m'excuseras, mon lapin, mais pour le moment, c'était pas la pré-occupation d'Inès...
Inès Dunkel
Inès Dunkel
~ Rebelle ~


Camp : Confrérie de la Rébellion
Âge réel : 5 ans
Âge d'apparence : entre 16 et 26

Compétences
Mémoire:
Que la lumière soit... [Libre] Left_bar_bleue500/10000Que la lumière soit... [Libre] Empty_bar_bleue  (500/10000)
Compétence principale: Armes à feu
Niveau de Compétence: Compagnon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Que la lumière soit... [Libre] Empty Re: Que la lumière soit... [Libre]

Message par Ann-Juliett Taylor le Mer 20 Oct - 15:40

    Angie cligna des yeux, perplexe. Ce qu’elle venait de voir, sa filleule, Lian, agir de la sorte… Non vraiment, ça dépassait l’entendement. Quelle mouche l’avait donc piquée ?

    « Lian ? »

    Fit la jeune femme pas tout à fait sûre d’avoir reconnu sa filleule. A noter aussi : le visage d’Ann-J : un sourcil levé, la bouche entre-ouverte et les yeux exorbités. Mine de rien, la dame asiatique s’inquiétait pour Lian. Elle et Rian ne s’entendaient pas à merveille… Etait-ce possible qu’il lui ait fait boire quelque chose qu’il ne fallait pas ? Car, Lian était plongée en pleine folie, ça ne faisait pas de doute pour sa marraine. C’était quoi cette histoire d’agneau et de loup ?

    « Tu te sens bien ? On devrait peut-être te ramener à la base pour te faire examiner… »

    Alors cette fois oui, Angie était véritablement inquiète. Sauf qui sa filleule lui montrait qu’elle allait parfaitement et que ce n’était que… Passager dirons-nous, elle passerait sur cette action surprenante. Libéré de son emprise physique, le jeune homme de la Guilde ne répondit pas aux questions de la rebelle. Et pourtant, elle avait été douce non ? Elle avait cherché à comprendre ce qu’il faisait ici. Elle avait même songé à lui réserver un sort plus doux que celui d’être pris en otage. Au fond, il pouvait s’estimer heureux, repartir en caleçon valait très certainement mieux que de finir dans les griffes de la Confrérie. Et pour un bout de temps. Il était certain que l’homme aux cheveux bleus n’était pas dans la ville depuis très longtemps, la Guilde ne lui accorderait pas autant d’importance qu’elle en avait accordé à Judikhael !

    Le bleu commença à faire le malin et Angie lui adressa un regard noir. Cependant, Inès la devança dans sa réplique en accompagnant le geste à la parole : revoler braqué et paroles abruptes, vraiment c’était parfait. Bien maintenant qu’Ines le tenait enjoue, il ne risquait pas de leur échapper. La rebelle en profita pour s’adosser contre la paroi du mur, et croiser les bras sur son ventre.

    « Tu as raison le bleu, on aurait peut-être du te prendre en otage et te laisser moisir dans les geôles. C’est ça, les paroles de ton Impératrice. »

    Ton assez calme et doux d’ailleurs. Elle posa son regard sur Lian, pour voir si elle s’était calmée.

    « Réponds maintenant. Qu’est ce que tu fais ici ? C’est dangereux pourtant. »
Ann-Juliett Taylor
Ann-Juliett Taylor
~ Rebelle ~


Camp : Confrérie de la Rébellion
Profession : Rebelle
Âge réel : 140 ans
Âge d'apparence : 28 ans

Compétences
Mémoire:
Que la lumière soit... [Libre] Left_bar_bleue5250/10000Que la lumière soit... [Libre] Empty_bar_bleue  (5250/10000)
Compétence principale: Armes à feu
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Que la lumière soit... [Libre] Empty Re: Que la lumière soit... [Libre]

Message par Lian Grenfield le Dim 14 Nov - 14:18

L’attaque des créatures avait peut être un peu perturbé Lian, en tout cas elle avait moyennement apprécié le fait d’être isolé des jours durant dans la congrégation, entouré de guildiens. Autant elle supportait les congrégationnistes et avait été en joie de se savoir avec son Ysmael pour quelques jours, comme des vacances méritées. Autant les regards des brigadiers l’avaient importuné, et surtout de devoir se retenir de tuer Shane M. Lewis. Elle se sentait coupable de pouvoir prendre quelques jours de repos et d’être en dehors de la base rebelle au moment même où ils devaient avoir le plus besoin d’elle. Certes les rebelles resteraient enfermés dans le quartier général en priant pour avoir assez d’ondes, mais l’ambiance devait être assez tendue, et dans ces moments là il était important d’avoir des visages familier et rassurant, et Lian était un peu plus sociable que Rian et Yan. Bref, elle avait culpabilisé de savoir qu’Inès vivait sa première grande attaque seule et qu’à part le rapide message envoyé, elle n’avait pas donné de signe de vie depuis à ses amis. La croyaient-ils encore vivante ou morte ? Elle n’aurait pu le dire, mais elle reçu un accueil des plus joyeux lorsque plusieurs jours plus tard elle redescendit prudemment dans les souterrains pour regagner sa tanière. Elle avait au moins pu faire un compte rendu détaillé à Yan ainsi qu’à l’informaticien, hacker des rebelles. Les morts chez les guildiens avaient été assez importantes apparemment. Ce qui avantageait forcement les rebelles, qui ne s’en réjouissaient pas forcement non plus, seulement l’attaque des créatures avait au moins permis d’en diminuer leur nombre ce qui rendait les sorties des rebelles plus facile, ces dernières s’étant réfugiés au plus profonds des souterrains pour quelques temps au moins. De plus la congrégation fournissait à nouveau des ondes alpha, rassurant ainsi tout le monde. Tout semblait rentré dans l’ordre normal des choses. En haut, on avait réparé les dégâts petit à petit, tandis qu’en bas on en tirait des conclusions et on planifiait une future attaque, tout en tentant de voir quels avaient été les changements dans les bâtiments ou dans les souterrains d’un tel afflux de créatures.

Mais dans le présent, Angie semblait s’inquiéter de la santé mentale de son ancienne filleule, qui elle-même s’était simplement inquiété pour Angie et surtout pour Inès, si inexpérimentée en sous-sol et qui pourrait manquer de faire une folie. Les deux femmes semblaient pourtant aller bien, rassurée Lian, se décida à prouver que non, elle n’était pas encore folle et que si ses paroles semblaient étranges c’est qu’ils avaient été dictés par la peur et l’angoisse.

Ne t’inquiète pas je vais bien, mon cerveau à beau faire d’étranges métaphore, mon esprit est toujours aussi clair.

Alors qu’elle se détendait voyant que tout allait bien pour tout le monde, le brigadier à la chevelure bleu ouvrir la bouche pour les insulter. Criminels ? Oser leur jeter un tel mot en se basant sur l’impératrice ? Quel était donc cet idiot et impertinent petit roquet ? Inès réagit au quart de tour, sortant son arme et donnant un ordre qui pouvait sembler amusant s’il n’avait pas été si sérieux. Angie eu une réaction plus calme avec une réponse tout à fait raisonnable, oui en effet elles étaient parfaitement en droit de le capturer et de le torturer même s’il ne semblait pas être un brigadier qui pourrait connaître des informations importantes. La question posée par Angie, permit à Lian de détaillé leur adversaire, tandis que celui-ci cherchait une réponse. Elle l’avait déjà vu quelque part… Ah oui, c’était Rian qui lui avait montré qu’il avait réussit une nouvelle fois à pirater quelques dossiers, remettant à jour certains anciens et créant celui des nouveaux arrivés. Il fallait bien que les rebelles sachent qui était mort au combat lors de l’attaque. Les chiffres étaient assez impressionnants. Mais l’informaticien ne lui avait pas montré ce dossier sans raison, le parrain de ce jeune homme était important, et pas des moindres c'est Judikahel Wenfield, le haut conseillé et commandor de la section anti-terroriste. Autant dire qu'il devait en avoir entendu de belles sur les rebelles, des mensonges, ainsi que peut être quelques aveux sur les tortures subies en souterrains pendant les quelques semaines où il était resté captif. Et pourtant il laissait son filleul se balader seul dans les souterrains ? Elle glissa en quelques mots murmurés à l’oreille, l’information à Angie et Inès. Puis, elle interrogea à voix haute.

Quel est ton nom ? Ne vois tu pas que dans la situation actuelle, tu es en mauvaise position et que tu ne devrais pas être si impertinent ?
Mais après tout… puisque tu le demande si gentiment… nous pourrions te répondre ?


Elle eut un sourire mauvais et continua sur sa lancée, bien décidée à dire ses quatre vérités à nouvel arrivé, et sur ce qu’elle pensait de l’impératrice.

La connais tu l’impératrice ? Sais-tu ce qu’elle a fait par le passé ? Criminels, nous ? Simplement car nous ne voulons pas nous conformer aux règles injustes qu’elle a fixé seule ? Parce que nous revendiquons une liberté d’expression qu’elle ne nous laisse pas ? Oui, ton impératrice n’est qu’un tyran ! Et tu devrais voir ce que fais ton camp avant de nous accuser. Nous ne sommes pas pires. Crois tu vraiment que la congrégation nous aiderais si notre but était si contestable ? Réfléchis donc un peu…

Elle lui laissa un instant pour réfléchir à ce qu’elle disait, avant d’attaquer une nouvelle fois de façons encore plus « agressive ».

Ton impératrice condamne à mort comme elle change de vêtements, et non pas à des morts douces… non, elle préfère les faire cruelles et sans pitié. Nous n’attaquons que pour nous défendre, sinon crois-tu que nous t’aurions parlé plutôt que de t’exécuter ? Pourquoi aurions nous perdu notre temps si c’était pour te tuer ? D’ailleurs tu devrais nous remercier… errer ainsi dans les souterrains armé simplement de ça ?

Elle désigna l’arme au sol qui était heureusement assez éloigné pour que le jeune homme ne puisse la récupérer sans se faire trouer de balles par Inès et sauté dessus par Angie et Lian.

L’attaque de créatures qui a eu lieu dernièrement ne t’a donc pas servi de leçon ? Ce n’est pas un jeu. Ici, le danger est réel et constant. Rester seul c’est se suicider. Es-tu suicidaire le bleu ?

_________________
Nobody knows what he will need tomorrow morning: a good coffee or a coffin...
Lian Grenfield
Lian Grenfield
~ Bras Droit de Y. Merling ~


Camp : Confrérie de la Rébellion
Profession : Bras droit de Yan Merling, mini général de l'armée des rebelles
Âge réel : 15
Âge d'apparence : 20

Compétences
Mémoire:
Que la lumière soit... [Libre] Left_bar_bleue1500/10000Que la lumière soit... [Libre] Empty_bar_bleue  (1500/10000)
Compétence principale: Armes à feu
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Que la lumière soit... [Libre] Empty Re: Que la lumière soit... [Libre]

Message par Morgan W. Karanth le Lun 15 Nov - 23:26

Cliquetis, mouvement, on leva une arme près de lui et le menaçait littéralement. Ah, encore autre chose… Voyez-vous… Morgan était une poule mouillée, c’était bien vrai, mais uniquement lorsqu’il faisait face aux créatures, se sentant étrangement impuissant devant elles. Il faisait face à la noire, grande face à lui, en vérité. Trop gentilles avec lui… Impératrice chérie… Il ne bougeait pas, dardant simplement la seule chose qui parlait vraiment chez lui : ce regard intense, fracassant, à la limite d’être flippant, comme s’il voulait dévisager l’âme. Ah, et d’après la réaction de la femme rebelles, il conclu qu’aucun ne comprenait ou ne voulait seulement comprendre. Morgan était naïf. Ses propos étaient las, à la limite du blasement complet. Il ne répondait toujours pas. Il restait planté debout, dans son propre calme, jusqu’à ce que la troisième du groupe n’intervienne, cette fois, plus provocatrice, plus agressive. Il inspira tranquillement, et tourna enfin son attention dans sa direction, faisant, du coup, face au revolver.

Il aurait roulé des yeux, dans un mélange exaspéré et agacé. C’était… n’importe quoi, tout simplement n’importe quoi. Il savait où était sa place… Du moins croyait-il le savoir un tant soit peu. Il croyait savoir que ce n’était pas pour rien qu’il descendait dans les sous-sols. Son regard devint brutalement mélancolique, alors qu’il passait sa main sur la blessure cicatrisée, lui faisant toujours mal au moindre faux mouvement de sa part. Mais qui donc était l’impertinent, en fait ? Lui ? Il en doutait sérieusement. Il n’était pas impertinent. Il était véridique, parce que son innocence, sa naïveté le poussait à dire des choses tout simplement, sans penser nécessairement de mal.


« Vous… confondez ce que je dis et pense par ce que vous voulez que je dises et crois. »

Oui, il était calme, un ton tout à fait posé, simplement pour démontrer que peu importe celui qu’elles employaient, qu’il n’en démordrait pas du sien. Morgan avait toujours été plutôt timide, en vérité, et, pour tout dire, depuis l’attaque des créatures, il semblait avoir tendance à ressortir un caractère plus… plus promptes aux conversations de ce genre. Quoi qu’il en soit, si elles étaient bien décidées à brutaliser au maximum le lutin bleu, qu’elles le fassent. Qu’elles y prennent plaisir, même, pourquoi pas…

« L’attaque de créatures m’a seulement donné la leçon d’aider les gens. Elle m’a dictée de ne laisser personne derrière. Elle m’a fait prendre conscience que tout être vivant, aussi insignifiant soit-il à droit de vivre et d’exister. »

Il n’avoua toutefois jamais qu’il croyait très sincèrement que l’appariation des créatures et la défaillance des ondes alpha étaient de leurs fautes à tous. À eux. C’était, selon lui, une façon de les punir de leurs erreurs. Pour leur faire comprendre qu’ils devaient se protéger, mutuellement, que s’aider était nécessaire. Morgan était peut-être naïf, mais pas aveugle, au contraire de ce que semblait le croire les rebelles. Mais que pouvait donc faire un simple nouvel arrivé, un simple oublié… un simple gamin… Un bébé dans ce monde qui ne savait encore rien.

« Je ne erre pas dans les souterrains. C’est mon travail. Je suis Brigadier de Nettoyage. Et ce n’est pas suicidaire que de penser faire ça pour protéger tous ces gens, là haut. Mais me voler mon arme, alpha qui plus est et qui n’a pas la capacité de blesser qui que ce soit, si ça ce n’est pas être cruel, je ne sais pas ce que c’est. »

Il était toujours calme, toujours doux, parlant presqu’en un murmure souffler dans les ténèbres des catacombes. Bon, certes, elles pourraient très bien prendre ça, encore une fois, pour des accusations. Et alors ? Qu’en avait-il à faire, en vérité ? Ho, rien, très franchement. Elles ne voulaient pas qu’il les critique ? Qu’elles ne viennent pas le critiquer, dans ce cas.

« Et même si j’agissais en suicidaire, en quoi ça vous regarderait ? Si c’était ce que je voulais ? Je vous dirais de vous mêler de ce qui vous regarde parce que ce ne sont pas de vos affaires ce que je fais de mon existence lamentable. »

Lamentable ? Peut-être avait-il trop parlé, encore une fois. Ah, mieux valait se taire avant de ne trop en ajouter, avant qu’elles ne finissent par le croire sur parole au sujet de vouloir se tuer en descendant dans les catacombes. Il n’avait jamais jugé personne…

« Ensuite, je ne connais pas personnellement l’Impératrice, et très sincèrement, ça m’importe peu. Et même si je voyais ce que vous dites, un nouvel oublié n’a aucun droit sur rien. Je suis endetté jusqu’au cou par-dessus le marché, alors très franchement… » Il se retourna finalement vers la troisième rebelle (Angie) «Vous faites ce que je fais, en réalité. Je protège les miens, vous protégez les vôtres. »

Et c’était vrai, non ?
Morgan W. Karanth
Morgan W. Karanth
~ Nouvel Arrivé ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Aucune pour l'instant
Âge réel : 0
Âge d'apparence : 17 ans

Compétences
Mémoire:
Que la lumière soit... [Libre] Left_bar_bleue500/10000Que la lumière soit... [Libre] Empty_bar_bleue  (500/10000)
Compétence principale: Combat à mains nues
Niveau de Compétence: Compagnon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Que la lumière soit... [Libre] Empty Re: Que la lumière soit... [Libre]

Message par Inès Dunkel le Jeu 18 Nov - 20:32

Inès baissa lentement son arme, en gardant toutefois un doigt sur la gâchette. Inutile de rester les bras en l'air, dans cette situation. Ses réflexes prendraient vite le dessus si le petit bleu venait à s'échapper. Elle espèrait juste que si ceci devait arriver, le bleu serait solide. Elle n'avait pas spécialement envie de le tuer, il n'était pas aussi détestable que certains, et semblait un peu... Hm... Bah, comme un nouvel oublié. Pas tout à fait au point sur ce qui pouvait se passer ou s'être passer en Nosco. Inès n'était pas vraiment vieille non plus, mais les rebelles l'avaient bien "informée".

D'ailleurs, Lian semblait partie pour faire la propagande. Elle parlait bien, Lian. Elle était convaincante, et elle savait aussi persuader. Elle trouvait les bons mots, Lian. Elle avait raison d'agir comme cela, Lian: ne disait-on pas que le couteau qu'aujourd'hui on jetait dans le fossé se retournait contre son ancien propriétaire le lendemain ? Elle était géniale, Lian. Quand Inès la regardait, elle avait toujours cette petite lueur admirative dans les yeux. Quelle femme... Inès aurait voulu lui ressembler, avoir la même aura... Elle n'avait pas la même. Pour le moment, ce n'était pas trop pénible. Pour le moment, elle regardait Lian. Pas vraiment jalouse. Juste... Juste....
Elle recula, vers Angie.

"- Celui qui résiste à son charme quand elle parle comme ça... Il est pas humain..."murmura-t-elle à Angie.

"Celui ou celle", pensa-t-elle après coup. D'ailleurs, heureusement pour elle qu'elle parla à Angie, car si elle avait écouté ce que le bleu avait dit à ce moment-là, elle se serait moquée de lui, sans forcement vouloir le vexer... D'ailleurs, quand elle entendit "brigade de nettoyage", elle faillit éclater de rire, mais le camoufla dans une fausse toux, un grand sourire aux lèvres caché derrière sa manche.
Un brigadier de nettoyage ? Ce petit truc bleu, tout petit, tout mignon ? Ce petit truc qui parlait calmement avec elles ? Bon sang, mais la guilde se moquait d'eux, c'était ridicule ! Enfin, comment espérait-elle les exterminer avec... ça ! Inès en aurait ri pendant des heures ! Et quand les confrères allaient entendre ça, ils allaient regretté de ne pas l'avoir vu !

Mais bon, là, elle n'avait pas des heures devant elle, alors elle se reprit assez vite, le temps d'entendre un peu ce pauvre petit lutin innocent parler. Eh mais... Il se contredisait, non ? A défendre la guilde en admettant cependant qu'un nouvel oublié n'avait que peu de droits... Ah, mais le pauvre petiot avait une existence lamentable... Inès se rapprocha donc de lui, et mit sa main sur son épaule.

"- Eh, p'tit bonhomme... Tu viens juste d'arriver, et tu parles déjà comme un vieux commandor aigri. Tu sais que si ce sont les dettes qui t'embêtent, on a une solution..."

Elle adressa un sourire à Lian, le sourire qui dit "c'est bien, hein ? C'est ce qu'il fallait dire ? J'ai raison, hein ? Vous allez me gratouiller entre les oreilles, hein ?", alors qu'elle tapotait un peu l'épaule du bleu...
Inès Dunkel
Inès Dunkel
~ Rebelle ~


Camp : Confrérie de la Rébellion
Âge réel : 5 ans
Âge d'apparence : entre 16 et 26

Compétences
Mémoire:
Que la lumière soit... [Libre] Left_bar_bleue500/10000Que la lumière soit... [Libre] Empty_bar_bleue  (500/10000)
Compétence principale: Armes à feu
Niveau de Compétence: Compagnon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Que la lumière soit... [Libre] Empty Re: Que la lumière soit... [Libre]

Message par Ann-Juliett Taylor le Ven 19 Nov - 23:29

    Angie fut ravie que Lian n’ait pas perdu ses facultés mentales et intellectuelles. Elle le lui confirma donc, ce qu’il n’empêcha pas la rebelle de garder les sourcils froncés au cas où sa filleule se mettrait à déblatérer encore tout et n’importe quoi. Enfin, elle sembla montrer un peu plus de sérieux lorsqu’elle murmura à l’oreille d’Ines et d’Angie quelques informations importantes… Ah ! Ce sacré Judikhael ! La dernière fois qu’elle en avait entendu parler, c’est parce qu’il était dans les geôles de la Confrérie. Et elle n’avait pas eu le temps d’aller le voir qu’il avait déjà été rendu à la Guilde sous échange d’une rançon. Angie l’avait longuement connu d’ailleurs du temps où elle était dans la Guilde, car souvent, l’Anti-terroriste travaillait avec celle de Nettoyage pour des missions dans les sous-terrains. Et puis, ils avaient été un peu plus que des collègues de travail, en temps qu’ancien de Nosco, ils partageaient un passé d’autant plus important. Avec cette pensée dans la tête, Angie entendit le bras droit de Yan sortir ses quatre vérités. Voir Lian aussi enflammée était vraiment marrant. Elle avait tout un plaidoyer anti-Impératrice, peaufiné avec brio. Elle réprima d’ailleurs un fou rire lorsqu’Ines lui chuchota qu’elle était complètement en admiration face à Lian :

    « Ines ? Oo »

    Et puis le bleu parla, à sa défense. Une chose heurta alors brutalement la rebelle de plein fouet, faisant ressurgir en elle un douloureux souvenir : « Elle m’a dictée de ne laisser personne derrière. » Elle avait eu envie de hurler soudain. Elle avait eu envie de le prendre par la gorge. Lian. Lian, on l’avait laissée derrière. On avait fermé le bunker et personne n’avait été cherché Lian. Sa Lian… Et Angie qui l’avait crue morte. La Guilde avait laissé Lian, la Guilde l’avait abandonné à son malheureux sort… Et si… Et si les rebelles n’étaient pas venus sauver sa Lian ? « Vous faites ce que je fais, en réalité. Je protège les miens, vous protégez les vôtres. » Les joues d’Angie s’empourprèrent. Ce gamin avait des yeux pénétrant et lorsqu’il tourna son visage vers elle, en prononçant cette phrase en particulier… Et bien, ça retourna la japonaise… Depuis le tout début, ca avait toujours été la mission de Taylor. Lorsqu’elle était aux côtés de Morgane de Welfort, elle avait été le petit soldat, celui qui utilisait les ondes alphas de sa marraine pour les défendre tous. Lorsque Morgane était partie, elle l’avait laissée derrière elle, comme orpheline. Elle avait rejoint la Guilde car elle n’avait jamais eu vocation à fabriquer ces ondes alphas, elle s’en servait toujours. Brigade de Nettoyage, et même lorsque cette de l’Anti-terroriste vit le jour, elle ne changea pas, infaillible, elle était restée à son poste : celui de soldat, non pas contre les hommes qui vivaient en dessous, mais contre les créatures qui les détruisait tous. Et aujourd’hui encore, chez les rebelles, c’était son travail. 140 années à Nosco, 140 années de dégommages de créatures.

    « C’est ce que j’ai toujours fait en effet. Mais il y a des personnes qui ne pensent pas comme vous et moi… »

    Répondit-elle assez calmement (enfin pour le dragon Angie, c’était calme !). Cette fois, Angie ne faisait pas le partage des clans. Elle ne dénonçait pas la Guilde, c’était des gens, des gens qui ne défendait pas les leur contre les créatures, comme ceux qui avaient abandonné Lian à son triste sort. Mais Angie ne les blâmait pas, il y avait des gens comme ça aussi dans la Confrérie, des gens qui abandonner les leurs. Et puis, Angie n’avait jamais été à l’aise ni dans la Guilde, ni dans la Confrérie et elle ne se sentirait guère mieux dans la Congrégation. Elle s’était toujours contentée d’être là pour aider ceux qui étaient menacée par les créatures. Si elle avait rejoint la Confrérie, c’est d’une part parce qu’il y avait plus de liberté que dans la Guilde, et d’autre part, parce qu’il y avait Lian. Et puis Ines rétorqua sur les dette du lutin leu et Angie afficha une mine désespérée, tellement désespérée qu’elle n’osa rien répondre. Elle laissa à Lian le soin de faire la nounou.
Ann-Juliett Taylor
Ann-Juliett Taylor
~ Rebelle ~


Camp : Confrérie de la Rébellion
Profession : Rebelle
Âge réel : 140 ans
Âge d'apparence : 28 ans

Compétences
Mémoire:
Que la lumière soit... [Libre] Left_bar_bleue5250/10000Que la lumière soit... [Libre] Empty_bar_bleue  (5250/10000)
Compétence principale: Armes à feu
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Que la lumière soit... [Libre] Empty Re: Que la lumière soit... [Libre]

Message par Lian Grenfield le Dim 5 Déc - 17:41

Ses yeux… Des yeux bleus aux tons indéfinissables, Lian braquait la lumière sur ce dernier pour pouvoir le distinguer, tandis qu’Inès le braquait au cas où il fasse le moindre mouvement suspect. Ses yeux semblaient exprimer tant de choses tristesse et solitude mais aussi colère mêlée d’incompréhension. On voyait un brin de désorientation ainsi que de la détermination. Il semblait tout autant exaspéré qu’agacé. Son ton était pourtant calme, il ne semblait pas effrayé le moins du monde. Avait-il conscience du danger ? Pas le moindre du monde apparemment. Il répondait sans scrupule et avec vivacité. Mais alors qu’elle allait répondre à sa réplique, elle resta bouche bée par sa réponse. « Elle m’a dictée de ne laisser personne derrière. » Les mots résonnaient à ses oreilles, tandis qu’elle semblait comme choquée par ses paroles. Elle lança un regard à Angie, qui semblait aussi chamboulée et en colère. Ce gamin avait un bon état d’esprit en tout cas, le même qu’elle. Il avait raison dans sa façon de penser, comment pouvait il alors ne pas voir les erreurs de la guilde ? C’est vrai qu’il était jeune et qu’il venait à peine d’arriver mais…

L’attaque des créatures l’avait visiblement choqué, cependant dire que chaque être vivant, s’il incluait les créatures, pouvait vivre était un peu trop poussé pour la jeune femme. Chaque être humain devait pouvoir vivre selon ses convictions tout en respectant les autres. Malheureusement les règles étaient telles qu’à Nosco, les habitants étaient bridés et empêchés de pouvoir avoir leur propres convictions et de les exprimer. Elle répliqua vivement.

Vivre ? Mais nous souhaitons tous vivre ! Crois tu que nous tuons par plaisir ? Non, seulement pour se défendre et pour survivre, car c’est ce que nous sommes obligés de faire dans ces souterrains… survivre jours après jours.

Un agent de nettoyage ? Seul ?! Il y avait anguille sous roche, ou alors le bleu avait prit la décision d’aller dans les souterrain seul, car habituellement la brigade partait toujours en groupe pour diminuer le danger. Mais il se trompait lourdement s’il s’imaginait pouvoir défendre les habitants à lui seul avec une simple arme alpha. Était-il fou ?

Incapable de blesser quiconque, oui même une créature serait repoussée mais pas affectée ou blesser… Mais si elles attaquent en groupe tu es fichu…

Un menteur, cela ne pouvait être que cela, ou alors il était suicidaire, personne ne descendait sans une arme blanche ou à feu pour pouvoir tuer en cas d’attaque, déjà qu’être seul était vraiment dangereux. Les accuser d’être cruelles alors qu’il se mettait lui-même en très grand péril ? C’était inverser les rôles !

Avec une simple arme alpha, ta seule chance de survie c’est de courir… alors même sans, cela ne changera pas grand-chose. Tu n’aideras personne avec une telle défense. Les souterrains sont faits pour être visités en groupe, pour se protéger mutuellement, sinon c’est une condamnation à mort.

A part Yan Merling et Allan Cadmun qui avaient réussit miraculeusement à survivre plusieurs jours seuls dans les sous-sols désaffectés, Lian ne connaissait personne pouvant se vanter d’un tel exploit. Elle-même se sauvait souvent de situation dangereuse simplement par sa connaissance des bunkers rebelles qui pouvaient lui servir d’abri provisoire et surtout d’échappatoire aux griffes des créatures.

Existence lamentable ? Et voila que le gamin se mettait à se lamenter et à se plaindre. Etait-il venu pour en finir et accuser les rebelles de ce qui lui arrivait, déprimait-il ou… venait il simplement chercher du réconfort et des réponses ? Peut être était-ce simplement un appel de détresse ? Car Judikhael Wenfield, son parrain ne s’occupait pas assez de lui, car il ne comprenait plus ou pas ce monde dans lequel il avait débarqué. N’arrivait-il pas à s’adapter à Nosco ? Peut être était ce car il n’était pas à sa place ? Il devait peut être trouver une autre solution, et se réfugier dans les souterrains. Inès semblait aussi de cet avis puisqu’elle alla lui taper sur l’épaule en le rassurant. Cela pourrait il convaincre le jeune homme ? Il semblait bien susceptible et anti-rébellion, pas étonnant vu son parrain mais tout de même. Angie semblait désespérée et Lian ne savait plus que dire. Elle en voulait à la Guilde et à l’impératrice, mais elle n’avait jamais été là pour défendre avec trop de conviction les arguments de la confrérie, elle laissait ce poste à Yan ainsi qu’à Rian, les sachant plus habiles.

Le petit avait raison, mais c’est ce qu’Angie et Lian avaient toujours prônés, se défendre pour protéger ceux dont on leur avait confié la protection. Eviter de faire des morts, dans les deux camps, sauf lorsque cela était nécessaire. Pourquoi tuer lorsque capturer pouvait apporter de précieuses informations ou de nouveaux alliés ? Non, tuer n’était pas un plaisir contrairement à ce qu’il semblait affirmer. Et personne ne pouvait nier qu’en présence de créatures rebellions et brigade avaient un but commun à atteindre : les exterminer. Cependant personne ne savait ce qui se passait dans les laboratoires de la guilde, expérience sur des animaux ou des humains ? Dans quel but ? D’où venaient les créatures ? De l’extérieur de Nosco ou de l’intérieur même ? Et si la main droite de la guilde essayait d’exterminer ce que créait sa main gauche ? Dans ce cas là il n’y aurait jamais de fin à ce combat… Car après tout alimenter les souterrains en créatures permettaient de se débarrasser des rebelles et d’éviter de trouver des habitants de Nosco s’y baladant… Crée des créatures, croyant bien faire, concevoir et construire pour la cruauté du crime… Non Nosco n’était pas un monde tout rose, et chacun avait ses tords à se reprocher, cependant certains en avaient plus que d’autres…

Seulement protéger les siens ? Oui, comme par exemple lorsque Judikhael Wenfield torture de pauvres prisonniers pour leur faire avouer des secrets qui mettraient en péril la vie de leurs amis ?

Non Lian n’en démordrait pas, la rébellion n’était pas pire que la guilde. Et choisir de rester dans le camp dans lequel on avait été accueillit à son arrivée dans la ville n’était pas forcement la meilleure des solutions loin de là. Beaucoup préférait rester dans leurs petites habitudes mais suivre la majorité c’était devenir un mouton de panurge, aucun mérite à cela.


_________________
Nobody knows what he will need tomorrow morning: a good coffee or a coffin...
Lian Grenfield
Lian Grenfield
~ Bras Droit de Y. Merling ~


Camp : Confrérie de la Rébellion
Profession : Bras droit de Yan Merling, mini général de l'armée des rebelles
Âge réel : 15
Âge d'apparence : 20

Compétences
Mémoire:
Que la lumière soit... [Libre] Left_bar_bleue1500/10000Que la lumière soit... [Libre] Empty_bar_bleue  (1500/10000)
Compétence principale: Armes à feu
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Que la lumière soit... [Libre] Empty Re: Que la lumière soit... [Libre]

Message par Morgan W. Karanth le Ven 31 Déc - 7:27

Grattement de cerveau, incompréhension, frustration et surtout, ah oui, surtout, mieux valait ne pas l’oublier celle-là : esprit buté. Il refusait d’écouter, tout simplement. Il était borné sur une idée très fixe à cet instant précis et peut importe ce qu’elles diraient ou ferait, il n’en aurait rien à faire. Il n’avait pas écouté la réplique sur les dettes, du moins ne l’avait pas vraiment noté ou pris en compte dans les dialogues offensifs à son égard. Vexé ? Peut-être bien, oui. Et l’autre là, qu’est-ce qu’elle racontait… Elle et lui ? Penser pareil ? Il en doutait étrangement, soudainement. Elle, penser comme lui, faire comme lui ? Il avait dit cela comme ça, sur un coup de tête de provocation, sans vraiment s’attendre à ce que la brune ne le prenne de cette manière, comme en écho à ses pensées. Pas que ça l’agaçait, mais… mais il s’en sentit mal à l’aise et détourna le regard d’elle, vaguement perturbé par cette seule constatation. Tout ce qu’on avait toujours fait, c’était de détruire les autres à son regard, parlé en mal de tous ces gens qui vivaient là, dans les souterrains. Et eux faisaient pareil ! Ils étaient aussi… aussi pires que les Guildiens ! Voilà ce qui l’horripilait le plus dans cette situation… Personne ne comprenait, tout simplement… Enfin… personne sauf la brune qui semblait bizarrement trop saisir ce qu’il voulait dire. Insupportable cette constatation de ne pas se sentir si seul finalement alors qu’elle ne réagissait pourtant pas plus que lui.

Morgan était un rêveur, tout simplement, et ça, personne ne pourrait jamais le nier. Pourrait-on lui en vouloir, toutefois ? Sans doute. Même s’il ne comprenait pas tout, nécessairement, ou qu’il ne le voulait pas, justement. Peut-être préférait-il rester aveugle. Et seul. Parce qu’il n’y avait personne pour marcher dans son ombre. Personne pour le soutenir. Et s’il avait tord ? Non ! Et s’ils avaient tords ? Tous tords, tous autant qu’ils étaient ? L’Impératrice faisait du mal en voulant faire du bien. Les rebelles faisaient pareil. Et la Congrégation ? Trop bornée peut-être… Finalement, un nouvel oublié comme lui n’avait, pouvait-on conclure, pas de place à lui. Juste un rêveur confus, perdus dans ce monde de brutes dans lequel il était atterrit sans forcément le désirer.

Et brusquement, il releva les yeux vers la deuxième blonde, celle qui s’adressait à lui en dernier. Et la colère gronda dans son regard, comme si on aurait pu distinguer l’océan de ses iris bouillir, littéralement. Il y avait des choses, certaines, qu’on ne pouvait lui dire. Et ce qu’elle faisait était l’une d’entre toute qu’il aurait mieux valu pour le petit Lutin de ne pas connaitre. Vérité, mensonge ? Il l’ignorait. Il hurla, seuls mots, hésitant, blessé au plus profond de lui, comme si, brusquement, elle soufflait sur le fragile château de cartes de son existence :


« Mensonge ! »

Et pourtant… pourtant tout lui, lui en criait que ce n’était pas ça. Assez. Il en avait simplement assez. Ça n’avait jamais été la conception que le jeune bleu s’était fait de ce monde. Et maintenant ? Maintenant, ne restait plus qu’à demander à son parrain si c’était vrai ? N’importe quoi, il se ferait automatiquement… automatiquement… Ah non, il n’aimait mieux pas vraiment y penser. Cette idée tourmentait davantage son esprit.

Le son le fit sursauter. Pris entre un terrible mélange de colère, de haine, de peine et de peur, il ne savait plus franchement comment réagir ni où se mettre. C’est pourquoi lorsqu’il vit surgir les créatures, attirer par le vacarme qu’ils auront tous les quatre fait depuis quelques minutes déjà, et qu’il voyait l’attention se concentrer ailleurs que sur lui, il s’éclipsa, tout simplement, sans même chercher à récupérer son arme, juste à courir, pour aller constater qu’ils avaient peut-être fait exprès de le planté dans les souterrains dans le but de le voir s’y perdre, qui sait… ça, encore une fois, il préférait ne pas savoir.



[HJ: voilà, fini pour moi, si vous aimez pas comment je vous quitte vous me faites signe, sinon vous faites comme vous voulez. Merci beaucoup mes choux <3]
Morgan W. Karanth
Morgan W. Karanth
~ Nouvel Arrivé ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Aucune pour l'instant
Âge réel : 0
Âge d'apparence : 17 ans

Compétences
Mémoire:
Que la lumière soit... [Libre] Left_bar_bleue500/10000Que la lumière soit... [Libre] Empty_bar_bleue  (500/10000)
Compétence principale: Combat à mains nues
Niveau de Compétence: Compagnon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Que la lumière soit... [Libre] Empty Re: Que la lumière soit... [Libre]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum