Loin de l'éclat aveuglant des bougies...

Aller en bas

Loin de l'éclat aveuglant des bougies...

Message par Allan Cadmun le Ven 8 Oct - 23:10

Allan Cadmun pianotait sur son ordinateur.

Un acte très commun en somme, mais ô combien peu productif dès lors qu'on s'avisait que ses doigts frappaient le rebord de son ordinateur et non l'emplacement des touches de l'écran tactile. Silvio n'avait pas réussi à gâcher complètement sa soirée. Il aurait fallu que l'expérience soit autrement plus désagréable, et le haut prêtre jugeait qu'il en avait appris davantage sur la guilde, pas seulement sur les goûts douteux, sur le caractère extraverti et irresponsable du second de Judikhaël Wienfield.

Non, tout n'avait pas été perdu, si ce n'était le temps qu'il mettait désormais à se décider sur la conduite à tenir. Devait-il classer sans suite cette affaire ou informer Ysmaël de la proposition de Silvio ? Celui-là l'avait bien faite à contrecœur, les mots sortant de sa bouche faute qu'il en ait eu d'autres en cet instant-là à balancer à la place. Il aurait été ravi de lui rendre la monnaie de sa pièce. Il avait eu quelques échos, après l'arrivée de son filleul, et certains laissaient à penser qu'avoir le jeune oublié dans ses pattes n'était pas une mince affaire... Chose qui chagrinait peu Allan, il n'avait pas l'habitude de s'encombrer de quiconque, dans la tranquille grisaille de ses appartements, ou du moins pas dans ce genre de situation...

Après un soupir d'ennui contre ses propres tergiversations, il reprit les choses en main et ouvrit une nouvelle fenêtre sur laquelle on put rapidement lire, des décennies de dactylographie aidant :

De : Allan Cadmun
A : Ysmaël El'Hirajiri

Objet : Proposition

J'ai eu l'occasion de parler à Silvio Anthelmios. Vous avez dû fort l'impressionner car il s'est plié en quatre pour me supplier de vous laisser être son disciple dans les arts du combat. Loin de moi l'idée de décider à votre place, je vous laisse libre de lui faire parvenir la réponse qui vous plaira et quelle qu'elle soit, cela ne présagera en rien de votre avenir, dans le sens où vous ne serez jamais forcé pour autant de devenir milicien.

Toutefois, vous prendrez vos précautions, j'ai ouï dire qu'il cernait parfois mal les limites d'un entrainement courtois. S'il profitait de son rang d'instructeur pour vous malmener, sachez que la Guilde en répondrait à la Congrégation.

A.C.

Le haut prêtre souriait. Il n'avait rien fait de déloyal. Peut-être qu'Ysmaël ne mènerait pas la vie dure à Silvio, et ne nuirait pas à sa réputation. Peut-être...

Peut-être que si.
avatar
Allan Cadmun
~ Haut-Prêtre de Joshi ~


Camp : Congrégation de Joshi
Profession : Haut prêtre
Âge réel : 160
Âge d'apparence : 38

Compétences
Mémoire:
10000/10000  (10000/10000)
Compétence principale: Ondes alpha
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Loin de l'éclat aveuglant des bougies...

Message par Ysmaël El'Hirajiri le Sam 30 Oct - 1:25

Le programme de la soirée n'était pas très élaboré. Ysmaël s'était levé tôt et après avoir couru pendant presque toute la journée et s'être battu dans les quelques instants qu'il restait, on pouvait le dire : il était crevé. Il était donc monté dans la chambre qu'on lui avait attribuée et qui lui servait en général tout au plus à dormir et faire deux-trois truc sur son ordinateur, et encore, il pouvait l'emmener avec lui.
A bout de forces, le gamin se laissa tomber sur son lit pour rencontrer un truc dur et pas du tout agréable. Il laissa échapper un grognement, prêt à faire valser ce machin qui avait eu la mauvaise idée de meurtrir son dos à cet instant précis quand sa main rencontra la surface lisse et à peu près familière de son ordinateur. Mais pourquoi était-il allé le foutre là ? Quelle idée franchement ! Un portable ça n'avait rien à faire sur un lit quand le soir il était fatigué et qu'il n'avait qu'une envie : se lover sous la couette et fermer les yeux !
Ah si, il s'en rappelait maintenant, il avait écrit tard dans la nuit et s'était endormi et évidemment il l'avait laissé au même endroit le matin en se levant, trop pressé de reprendre son rythme de vie habituel. Ou peut-être qu'il ne s'était pas rendu compte qu'il était là.

Il grogna de plus belle en essayant de l'extirper de son dos à l'aide d'une main, sans succès ; il se retourna, résistant à l'envie furieuse de le balancer contre un mur. Finalement il l'ouvrit et l'écran s'alluma presque aussitôt, affichant un bureau tout à fait ordinaire et complètement vide. Machinalement, il se connecta à son logiciel de messagerie qui d'un petit bip lui annonça qu'il avait un nouveau message.
Curieux qu'on ait pu lui écrire, fait plutôt rare étant donné qu'on cherchait souvent à être le plus éloigné de lui, il cliqua sur la boîte de réception. C'était un e-mail en interne de la part de son parrain avec pour objet « Proposition ». Étrange... Il n'avait pas vraiment eu de nouvelles de lui ou plutôt de contact avec lui depuis qu'il était venu le voir, ce qui d'un côté l'arrangeait bien puisqu'il souhaitait plus que tout conserver sa liberté de mouvement. Finalement on n'aurait pas pu lui donner meilleur parrain que cet homme très occupé et visiblement pas très regardant sur les faits et gestes de son filleul.

Le gamin ouvrit le message et lut les quelques lignes qu'on lui avait écrit, sourcils froncés, à la fois intrigué et consterné par ce qu'on lui disait. Silvio machin chose... c'était qui celui là ? Ils se connaissaient ? Apparemment oui. D'après les dires d'Allan, c'était un guildien qu'il avait rencontré quand il se baladait en ville un de ces jours... Mais il ne se rappelait pas s'être tellement battu, enfin pas au point d'impressionner quelqu'un de visiblement qualifié pour lui donner une formation... Et puis un homme de la guilde qui s'intéressait à un gamin de la congrégation... Il était peut-être jeune mais pas stupide, cela sentait fort une tentative de récupération un peu grossière ou du moins une tentative pour nouer un lien avec lui ou plus généralement avec la congrégation... Est-ce qu'ils croyaient pouvoir obtenir des informations de lui ? C'était peu probable, il ne savait rien sur les ondes alpha et devrait attendre sûrement quelques années avant qu'on l'initie... Non il était loin d'avoir la tête de la taupe rêvée et au vu de ses activités depuis son arrivée, il n'était pas celui qui pouvait jouer les contacts. Et puis le récupérer... vu comme les congréganistes l'aimaient au jour le jour – car soyons optimistes et disons qu'ils l'affectionnent dans l'absolu – ils n'allaient pas tarder à se dire qu'il était bien mieux au sanctuaire que chez eux !
Ses interrogations étaient nombreuses et il ne savait pas trop s'il devait accepter ou non ; d'un côté ce serait un moyen amusant de se livrer à l'un de ses jeux favoris et avec l'une de ses victimes préférées mais d'un autre il ne voulait pas, en acceptant, s'engager à être sous le contrôle de ces idiots ou du moins être obligé de se trouver à tel endroit, à telle heure...

Il n'y avait qu'un seul moyen de trouver des réponses : écrire à Allan et lui faire part de ses interrogations, plus ou moins explicitement. Il cliqua sur le bouton réponse et fixa un instant la page blanche qui venait de s'afficher.

De : Ysmaël El'Hirajiri
A : Allan Cadmun

Objet : Re : Proposition

Bonsoir,

Je viens de lire avec surprise votre message, j'ignorais que la guilde s'intéressait à moi, enfin en tout cas cet homme, Silvio Anthelmios. Je suis d'autant plus étonné que je ne crois pas le connaître... Enfin j'ai bien rencontré des gens de la guilde mais pour la plupart je ne connais rien d'eux jusqu'à leur identité même. Peut-être pourriez-vous me donner quelques indications sur cet homme ? Cela m'aiderait aussi à décider de l'intérêt de cette bien étrange proposition.
J'avoue que ce serait sûrement bénéfique pour moi de m'entrainer au combat contre quelqu'un de qualifié et je n'ai pas peur d'affronter quelqu'un qui comme vous le dites si bien « cerne mal les limites d'un entraînement courtois ».

Il y a une deuxième chose dont j'aimerais vous faire part et je pense que vous êtes la personne la plus qualifiée pour éclaircir mes interrogations. Il y a quelques jours, j'ai reçu un message d'un certain Joshi qui m'a demandé de faire quelque chose pour que mon passé se révèle. Je ne sais pas s'il s'agit d'un vulgaire plaisantin ou de quelque chose de tout à fait sérieux mais poussé par la curiosité j'ai relevé le défi. Il ne s'est rien passé dans l'immédiat mais la nuit dernière j'ai rêvé et... je crois que c'était des souvenirs.
Je ne sais vraiment pas quoi penser de tout ça, est-ce que vous croyez que je dois me fier à ce Joshi ? Est-ce que vous aussi vous avez retrouvé votre passé comme ça ? Je n'ai pas osé en parler à quelqu'un d'autre, d'abord parce que je n'ai pas d'amis ici mais surtout parce que personne ne parle vraiment de ça...

J'espère que vous pourrez m'aider.
Cordialement,

Y. El'Hirajiri
Il poussa un soupir, relut distraitement ses mots, fut vaguement tenté de tout effacer et d'aller se coucher mais piqué par la curiosité, il se lança. L'écran l'informa que le message avait été bien envoyé, il n'y avait plus qu'à attendre une réponse de son parrain, s'il était encore sur son ordinateur...
avatar
Ysmaël El'Hirajiri
~ Nouvel Arrivé ~


Camp : Congrégation de Joshi
Profession : Frère
Âge réel : Réduit à quelques semaines
Âge d'apparence : Une quinzaine d'années, à vue d'oeil.

Compétences
Mémoire:
1000/10000  (1000/10000)
Compétence principale: Combat à mains nues
Niveau de Compétence: Compagnon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Loin de l'éclat aveuglant des bougies...

Message par Allan Cadmun le Mar 2 Nov - 18:52

De : Allan Cadmun
A : Ysmaël El'Hirajiri

Objet : Re : Re : Proposition

Sachez que la Guilde s'intéresse à tout ce qu'elle voit et ne peut décemment décréter comme sien. Je ne cherche nullement à mettre votre vie ou votre existence en danger, sachez que si vous acceptez cette offre, vous conserverez la protection de la Congrégation.

Concis, comme toujours, ce n'était pas une inspiration défaillante qui maintenait à distance du clavier les doigts crispés d'Allan. Parler de Joshi éveillait toujours en lui une sorte de malaise. Non pas d'évoquer l'homme à qui l'on dédiait son entière entreprise, n'avait-il pas fondé la Congrégation de Joshi ? Mais en parler, avec légèreté... Non avec gravité... Qu'importe, juste comme s'il était là, inchangé, transcendant le temps...

Ces élucubrations l'avaient torturé à la base, avant qu'il en soupçonne la source, la cause, le mécanisme laborieux. Autant de coups de hache, labourant la plaie, répétait-on à une veuve, chaque jour, le retour de son aimé ? A une mère éplorée, mille fois la naissance de son enfant mort-né ? A une âme esseulé la résurrection d'un vieil ami, et avec lui le flot des souvenirs que sa mémoire suscitait ? Pire, cela aurait été pire pour Allan si c'était Mério que l'on avait tiré de l'oubli, de la sorte.

Mais Joshi... C'était jouer d'ombres à la lueur d'une bougie vacillante. S'il tolérait cela, c'était bien parce qu'il avait lui hérité du nom d'Allan Cadmun, et qu'il lui arrivait parfois de s'interroger : y avait-il quelque part en Nosco, quelqu'un qui frémissait à chaque évocation de son nom, au souvenir d'un être aimé et perdu pour jamais ? Il ne valait alors pas mieux que cette usurpation sordide, qui ravivait ses torts, ses remords, et l'écho d'une promesse démente.

Ne vous fiez pas à Joshi, fiez vous à votre intuition. Si ces souvenirs vous sont chers, vraisemblables, vous aliènent d'une quelconque manière à ce que vous pensez être, adoptez les pour tels et poursuivez votre chemin. N'en parlez que si vous n'avez cure du regard d'autrui, car il est un tabou parfois lourd à endurer pour ceux qui ne voient pas le mal dans la mémoire.

Je ne saurais vous en dire plus. J'ai connu le Joshi véritable, celui qui était plus qu'un nom murmuré ou psalmodié, et plus que quelques lettres impersonnelles lâchées sur un écran. Il m'a éclairé sur mon passé, mais ces expériences se vivent, se revivent, mais ne se narrent pas.

A.C.


Pièce jointe : Silvio Anthelmios / File

Silvio Anthelmios
Bras droit du haut conseiller Judikhaël Wienfield

Le dossier contient un rapport détaillé et daté des interventions publiques de Silvio Anthelmios, de son apparition en Nosco à ces jours. La promotion au sein de la guilde n'y est qu'évoquée. Le discours est très nettement pro-Congrégation, et le récit ne s'aventure pas au delà de ce que peuvent supputer les Frères. L'incident évoqué par Allan y est toutefois relaté, selon lequel le brigadier aurait blessé au sang l'un de ses condisciples au cours d'un combat amical. Sont mentionnés également les sautes d'humeur de Silvio, même si celui-ci, note le rédacteur, "n'a pas eu l'audace de son supérieur et n'a pas mis à sac le bureau du haut prêtre."
avatar
Allan Cadmun
~ Haut-Prêtre de Joshi ~


Camp : Congrégation de Joshi
Profession : Haut prêtre
Âge réel : 160
Âge d'apparence : 38

Compétences
Mémoire:
10000/10000  (10000/10000)
Compétence principale: Ondes alpha
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Loin de l'éclat aveuglant des bougies...

Message par Ysmaël El'Hirajiri le Dim 7 Nov - 0:20

Attendant vaguement une hypothétique réponse de la part d'Allan, le jeune frère avait mis un cousin contre lui et surfait tranquillement sur le réseau à la recherche de quelque chose d'intéressant. Il était fatigué mais flemmardait, bien étalé sur son lit, ça aussi ça faisait du bien. Et puis avec cette histoire d'entrainement, sa curiosité avait été dangereusement piquée. Il repassait distraitement dans sa tête les brigadiers qu'il avait déjà rencontrés se demandant si celui-ci ou celui-là pouvait être le fameux Silvio Anthelmios. Silvio... Silvio... Non, il n'avait jamais entendu ce nom, comment lui pouvait-il connaître le sien ? Est-ce qu'il l'avait vraiment donné une fois ? Ou indiqué qu'il était le filleul d'Allan ? Il ne lui semblait pas... Mais son nom était connu, en plein dans la une du journal. C'était lui le petit oublié, sauvé miraculeusement par sa chère Lian. Il avait songé à lui écrire mais s'était rapidement rendu compte qu'il n'avait pas son adresse. Il était sans doute impossible de la trouver, c'était une rebelle, elle ne laissait sûrement pas trainer ce genre d'informations... Tant pis.
A moitié endormi, il s'était connecté à l'un des tchat du réseau alpha et regardait les lignes remplies de caractères défiler sans vraiment chercher à comprendre ce qui était écrit. C'était étrange en fait, d'atterrir dans cet endroit où tout le monde parle et comprend la même langue... Il y avait bien d'autres bizarreries à Nosco et il avait parfois l'impression que dans ce qu'on leur disait on se moquait d'eux, qu'on ne leur racontait pas vraiment la vérité. Il leva les yeux vers le plafond, qui sait, peut-être qu'on y avait caché une minuscule caméra et qu'on espionnait tous ses faits et gestes. Qui seraient alors les spectateurs ? De simples brigadiers qui s'endormaient devant une multitude d'écrans ? Des gens avides de suivre celle des autres pour fantasmer, compenser la médiocrité de la leur ? Cette idée était étrange. N'importe quoi !

Le garçon passa une main distraite dans ses cheveux pour les remettre en ordre tout en cherchant une petite distraction pour terminer sa soirée mais la fatigue lui brouillait méchamment l'esprit. Peut-être valait mieux qu'il ferme son ordinateur, éteigne la lumière et se plonge tout au fond de son lit bien chaud.
Mais presque aussitôt le petit bip familier sonna, lui indiquant ainsi qu'il avait un nouveau message, ce devait être la réponse d'Allan. Curieux et impatient, il changea de position pour être plus à l'aise dans sa lecture et demanda à son logiciel d'ouvrir l'e-mail.
Ce n'était pas très long mais il n'y avait rien d'étonnant à cela. Il ne connaissait pas beaucoup Allan mais entre ce qu'il avait observé dans leurs rares discussions et ce que disaient les congréganistes, il n'était pas difficile de deviner ce genre de chose. Bien sûr, ce n'était pas comme ça qu'il pourrait cerner plus profondément la personnalité de son parrain mais il ne cherchait pas non plus à le faire. Dans son comportement, il avait bien vu qu'il y avait des choses qu'il voulait garder secrètes ou du moins pour lui, que ses mots se voulaient toujours ésotérique comme s'il fallait quelque chose de plus pour comprendre réellement ce qu'il disait : un certain statut, une connaissance particulière, de l'ancienneté peut-être.
Ce n'était pas très important, l'homme n'avait jamais attisé la curiosité d'Ysmaël et s'il n'avait pas été haut prêtre de la congrégation de Joshi ni même son parrain, il ne l'aurait peut-être jamais remarqué, il savait si bien se faire oublier, se glisser entre les gens sans qu'on le remarque de trop... L'habitude de le voir ou de l'assimiler à ces lieux, au sanctuaire y étaient peut-être aussi pour quelque chose.

Comme il s'y attendait, son e-mail n'apportait qu'une dose de mystère supplémentaire, comme s'il voulait attiser de nombreuses questions et ne répondre à aucunes de celles qu'il lui avait posées. Ce n'était pas important, il lui semblait qu'Allan lui disait encore et toujours qu'il devait cherchait par lui-même et qu'il serait le seul à pouvoir trouver des réponses pour ce qui lui torturait l'esprit. Il avait sans doute raison et puis c'était un moyen d'avancer, de ne pas rester inactif...
Joshi ne serait pour lui qu'une sorte de père spirituel, il ne pourrait jamais le rencontrer ni vraiment le connaître autrement que comme tout oublié arrivé après son départ. Rares étaient ceux qui pouvaient se vanter de l'avoir connu... Ysmaël lui, n'imaginait pas qu'on puisse rester autant dans cet endroit... certes il n'était pas désagréable d'y vivre mais de là à vouloir y passer l'éternité... L'éternité au Paradis, sans aucun doute, mais ici, à Nosco ?
Peut-être que dans cent ans il serait toujours là et y serait heureux, aurait oublié toute idée de retour dans l'ancien monde ou de départ vers la vraie vie éternelle...

Dans l'e-mail avait été rajouté une pièce jointe concernant le fameux Silvio Anthelmios, assez riche par rapport au nombre d'informations qu'il s'attendait à obtenir mais pas vraiment utile pour l'aider à identifier l'animal. Un congréganiste y avait relaté la plus petite de ses actions ô combien brillante mais n'avait surtout pas eu l'idée de mettre une photo ou une description de son physique. Il y retrouva l'épisode de l'entraînement « courtois », décrit cette fois-ci avec un peu plus de précisions si l'on prenait en compte le fait qu'il ait blessé volontairement l'un de ses très chers camarades. Bah s'il s'attaquait à son propre camp, il n'allait pas l'en blâmer, lui qui appréciait si peu ses amis les brigadiers.
Il était apparemment dans la même brigade que Judikhael Wiendfield, celui là, il pouvait lui associer une tête, il l'avait déjà plus ou moins vu à plusieurs reprises même si leur seul échange était à propos de l'une de ses bêtises... Ah oui, quand il avait décidé d'explorer les souterrains et avait atterrit devant les locaux de la brigade en croyant qu'il s'agissait de ceux de la rébellion ! Qui était déjà le lèche-botte qui l'accompagnait ? Il ne connaissait pas son nom, il ne l'avait jamais entendu. C'était sans doute un sous fifre pour se comporter ainsi de toute manière... Sûrement pas un... second, voilà c'était un type dans le genre, sûrement baraqué et méchant. Il aurait l'occasion de voir qui gagnerait au jeu des armes et à celui des mots.

Rapidement le gamin se mit à taper sur les touches pour rédiger sa réponse.

De : Ysmaël El'Hirajiri
A : Allan Cadmun

Objet : Re : Re : Re : Proposition

Je vous remercie de votre réponse et je tâcherai de suivre vos conseils aussi bien que je le pourrai. Quant à l'autre petite affaire, je vous tiendrai au courant s'il y a quelque chose à en dire.

Bonne soirée.
Y. El'Hirajiri.

Toute son excitation était retombée et il bailla légèrement. Il ne pourrait rien faire ce soir de toute manière et ce serait à lui de contacter le brigadier, il doutait fort qu'Allan lui dise ce qu'il comptait faire voire qu'il lui adresse la parole pour l'informer que oui, il avait bien transmis le message. C'était même tout à fait étrange que ledit brigadier ne lui en ait pas parlé directement, il était loin d'être introuvable !
Le prochain pas viendrait de sa part, oui... mais autant se faire un peu désirer, non ?

Le jeune frère posa l'ordinateur sur sa table de chevet et s'enfouit rapidement sous la couette, avide de trouver le sommeil mais encore plus d'être le lendemain, il avait tant de choses à faire !
avatar
Ysmaël El'Hirajiri
~ Nouvel Arrivé ~


Camp : Congrégation de Joshi
Profession : Frère
Âge réel : Réduit à quelques semaines
Âge d'apparence : Une quinzaine d'années, à vue d'oeil.

Compétences
Mémoire:
1000/10000  (1000/10000)
Compétence principale: Combat à mains nues
Niveau de Compétence: Compagnon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Loin de l'éclat aveuglant des bougies...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum