Tentation [xD] [Silvio] [NC-16]

Aller en bas

Tentation [xD] [Silvio] [NC-16]

Message par Shane M. Lewis le Dim 24 Oct - 17:09

    Fin de journée. Shane refermait son ordinateur et se laissait retomber contre le dossier de son siège. Il passa ses mains gantées sur son visage pour faire passer la fatigue de la journée. Mine de rien, ça donnait presque la migraine de passer toute sa journée devant un ordinateur. L’informaticien retira ses lunettes rectangulaires et les rangea dans son boitier. Il regarda un instant le plafond, pensif. Il se leva, rangea quelques affaires et sortit. Et qui vit-il passer dans le couloir ? Silvio. Oui, Silvio. Il devait revenir d’une mission car il était affreusement sale, mais Shane trouvait que ça lui donnait un petit côté sex.

    Et qui disait sale, disait douche ! Shane eut un petit sourire en coin. Il repensait à ce qu’il s’était promis quelques temps plus tôt, le jour où ce cher Silvio avait rendu à nouveau public cette terrible photo. Pas si terrible que ça, en soit, car l’informaticien n’en avait rien à faire qu’on remette son hétérosexualité en cause. Le seul hic, c’était que lui-même l’avait remise en cause. Il cherchait à savoir, au plus profond de lui-même, ce qu’il était vraiment.

    Ainsi il avait longuement taquiné Silvio. Il avait fait en sorte de lui rendre la monnaie de sa pièce et le faire passer lui aussi pour un homosexuel mais… Mais ça ne suffisait pas à Shane. Tout ce petit jeu ne le servait pas. Lui, ce qu’il voulait savoir, c’était si embrasser un homme lui ferait de l’effet. Il n’y avait pas de test plus infaillible ! Et pourquoi Silvio ? Parce que c’était lui qui lui avait cherché les puces, c’est tout !

    Bref, il suivit le groupe de brigadiers qui allaient vers les douches de la brigade pour se décrasser un peu. C’était des douches communes un peu comme à la piscine : tout le monde en caleçon, on entre, on sort, bref, au choix. Mais Shane n’entra pas. Il entendait ces hommes papoter de leur dernière mission, se vantant de leurs exploits, sous la douche, après s’être déshabillés dans les vestiaires. Shane, lui, était dans les vestiaires. Il venait d’ouvrir son ordinateur. Il regardait discrètement dans les douches. Il avait repéré Silvio, en fonçant bien droit, la cible serait directe. Il se cacha à nouveau, pianota sur son ordinateur. Il savait qu’on ne pouvait pas l’entendre, avec le bruit de l’eau qui coulait et les éclats de voix des brigadiers de l’anti-terroriste.

    Et puis soudain, l’obscurité complète. Shane posa son ordinateur à moitié refermé sur un banc et fonça droit devant, il savait que Silvio était là. Juste avant qu’il ne coupe le courant dans les douches et vestiaires, il avait levé son regard. Il fonça sous l’eau des douches et posa enfin une main sur le torse nu du second (mouahahha *___* *sors*), l'autre sur sa nuque et l’embrassa à pleine bouche sans aucune retenue (Et non, il ne s'est pas trompé de personne, il n'y en a pas deux de cette taille u-u). Immédiatement après il recula de lui, évitant les possibles coups et son dos se colla contre la paroi d’en face.

    « Qui a éteint la lumière ? »

    Demanda l’un des hommes. On entendit le clic clic de quelqu’un qui appuie sur l’interrupteur puis une constatation :

    « Coupure d’électricité. »

    Bien bien bien… Il fallait qu’il sorte de là maintenant… Il repenserait à l’effet que ça lui a fait plus tard, il fallait qu’il s’en aille avant de toucher quelqu’un d’autre et de se faire repérer… Et le pire c’est qu’il était tout trempé et tout habillé… Il aurait l’air fin quand il ressortirait de là… S’il parvenait à sortir de là. Il chercha, des yeux, la lumière de son ordinateur à moitié refermé et il avança. Il fallait qu’il fuit…Il se sentait étrangement mal à l’aise, en fait, il se sentait à l’étroit dans son pantalon.
avatar
Shane M. Lewis
~ Brigadier Informatique ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Brigade Informatique
Âge réel : 10 ans
Âge d'apparence : 19 ans

Compétences
Mémoire:
3000/10000  (3000/10000)
Compétence principale: Informatique
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tentation [xD] [Silvio] [NC-16]

Message par Silvio Anthelmios le Dim 24 Oct - 23:04

La journée avait été dure pour Silvio. Dès le matin il avait été choisit pour mener une mission dans les égoûts, en compagnie de la brigade de nettoyage. Ces derniers auraient presque pu se passer d'eux, ils n'avaient rien croisé. Le rapport que l'on rédigea fut bref: RAS. Ils n'avaient fait que vérifier que l'alerte donnée était bien fausse. Au final, ils s'étaient trainés dans la crasse, les moisissures, les algues, pour rien. Et ils sentaient la mort.

Silvio ne se sentait pas de salir tout l'Aedes pour aller se laver. Il avait pitié des techniciens de surface. Alors il avait accompagné ses collègues dans les douches communes. L'intimité manquait, mais Silvio ne comptait que prendre une douche, rien d'autre. Et son corps ne le complexait pas au point de l'empêcher de prendre une douche avec ses collègues. Contrairement à eux qui, satisfaits de leur mission et ravis d'en avoir fini, bavardait, plaisantait, en parlant bien fort pour couvrir le bruit des jets d'eaux et des gouttelettes qui s'écrasaient sur le sol, Silvio restait silencieux, comme concentré sur sa toilette. A vrai dire, avoir fait tout cela sans avoir pu taper quoi que ce soit le frustrait. Il avait l'impression qu'ils n'avaient rien fait d'autre que se balader. Il était donc de bien mauvais poil...

Tout à coup, le noir. Silvio éteignit l'eau et attrapa une serviette qu'il passa autour de sa taille, avant de se coller contre le mur, aux aguets. Peu à peu, il prenait les réflexes de son patron: voir le mal partout. Le noir pouvait cacher tout et n'importe quoi. A travers le bruit de l'eau, il entendit celui d'une course, et celui des camarades qui demandaient qui a éteint la lumière. Il ne savait comment agir. Sans arme, sans défense, et trop loin de l'interrupteur. A vrai dire, il n'eut pas le temps de réagir.

Il sentit quelque chose, sur son torse. Ce n'était pas une arme. Il mit sa main dessus, pour voir ce que c'était. Une main. À peine l'avait-il remarqué qu'il sentit autre chose dans son cou, provoquer une désagréable sensation de danger. Il voulut s'écarter, se dégager, la main le retint, et bientôt il sentit contre ses lèvres d'autres. C'aurait pu être agréable. Mais Silvio n'était pas en condition d'apprécier la chose. Il repoussa l'autre en même temps qu'il s'écartait. Silvio ne pouvait pas encore profiter de la sensation de ce baiser volé. L'horrible sensation d'un vol... Ou d'un viol avorté ?
Coupure de courant. Silvio n'en avait rien à faire. Noir ou pas, il ne fallait pas laisser s'enfuir l'animal !

"- Attrapez-le !"

Lui-même courut vers la faible source de lumière qu'il voyait, en suivit ce qu'il entendait. La personne referma l’ordinateur. Il put ainsi la localiser et… lui bondir dessus, la plaquant contre le mur.
La lumière revint, grâce aux compétences d'un camarade de l'équipe de nettoyage. Silvio ouvrit de grands yeux: c'était Shane qu'il aplatissait contre le mur ! Shane, habillé, mais d'habits trempés.
Le Second de Judikhael n'eut pas à réfléchir plus longtemps. La gifle claqua sur la joue de Shane assez fort pour qu'à l'extérieur cela s'entende.

"- Abruti ! C'est dégoûtant ! Refais jamais ça !"

Il lui attrapa une oreille, et le tira vers le patron.

"- C'est lui qui a organisé tout ça... Pour m'embrasser et filer en douce !"

La colère faisait monter le ton de sa voix, au point qu'il en semblant presque plus grand. En tout cas, il semblait bien plus dangereux, et prêt à assassiner Shane sur place. Il admettait que l'on puisse plaisanter en le disant homosexuel. Mais qu'un homme l'embrasse... Non, Shane avait dépassé les limites. La plaisanterie n'était plus drôle.
Maintenant, il comptait sur le patron pour lui passer un savon en bonne et due forme...
avatar
Silvio Anthelmios
~ Commandor ~
Section Anti-Terroriste


Camp : Guilde Impériale
Profession : Second de Judikhael Wienfield
Âge réel : 30années
Âge d'apparence : vingt

Compétences
Mémoire:
1500/10000  (1500/10000)
Compétence principale: Armes blanches
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tentation [xD] [Silvio] [NC-16]

Message par Judikhael Wienfield le Lun 25 Oct - 10:58

Judikhael était dans son bureau quand il vit ses hommes rentrés, après une intervention dans les souterrains auprès de la brigade de nettoyage. Il les regarda d'un oeil distrait se diriger en bavardant bruyamment vers les douches. S'il n'aimait pas l'indiscipline et le brouhaha qu'elle engendrait souvent, il n'avait pas le coeur de faire taire ses hommes après une mission. C'était un moyen pour eux de se décontracter et de décompresser, d'évacuer la tension. Il les laissa donc passer sans dire un mot se contentant de les observer... et de répondre à leur salut. Bruyants oui, mais pas impolis au moins, c'était une bonne chose.

En tout cas voilà qui allait lui permettre de se consacrer pleinement à ses dossiers. Il commençait à se faire tard, la poignée d'hommes qui était restée avec lui aux bureaux de la brigade était déjà parti prendre un repos bien mérité à la surface, et ne restaient quasiment que lui et les hommes qui venaient d'entrer dans les vestiaires et les douches. Bien, il pourrait ainsi abattre un sacré travail, lui qui s'était mis si en retard dernièrement. C'est sur ces positives pensées qu'il se pencha de nouveau sur son ordinateur. Il était bien parti... Très bien parti même, quand bien même il s'apprêtait à y passer la nuit.

C'était toutefois sans compter une maudite coupure de courant qui coupa également son ordinateur. Il aurait dû penser à le mettre sous batterie de sauvegarde mais il avait eu la flemme. Et voilà le travail, il se retrouvait l'ordinateur éteint, dans l'impossibilité de travailler ou d'avancer en quoique ce soit, et surtout sans même savoir si le travail déjà effectué avait été sauvegardé. Et sans lumière, ajouta-t-il mentalement tandis qu'il venait de se cogner contre le coin de son bureau à un endroit de son organisme particulièrement sensible. Se mordant les lèvres pour ne pas crier sous la douleur, priant Joshi et tous ses acolytes qu'il ne se soit pas ainsi castré si bêtement, et maudissant le bureau, la coupure d'électricité et tout Nosco, il s'obligea à rester un long moment sans bouger pour calmer la lancinante douleur qui pulsait alors en lui.

Ce ne fut qu'après de longues minutes qu'il sortit enfin de son bureau, plus ou moins à tâtons, s'aidant des quelques lumières de sécurité qui jalonnaient le couloir. Il était sur le point d'appeler le service technique d'urgence, quand enfin les lumières se rallumèrent. Et qu'un brouhaha infernal monta des vestiaires. Ah, ses hommes ! Il les avait presque oubliés ! Mieux valait aller voir ce qui se passait là bas. Et aussitôt pensé, aussitôt fait. Une fois arrivé auxdits vestiaires, boitant légèrement encore sous la douleur, il eut toutefois droit à un bien étrange spectacle. Silvio, trainant Shane à travers le vestiaire par une oreille, se dirigeant... droit vers lui. Judikhael n'eut pas même à poser la moindre question que son second lui fournissait déjà les explications.

"- C'est lui qui a organisé tout ça... Pour m'embrasser et filer en douce !"

Enfin, si on pouvait appeler cela explication. Haussant alors un sourcil suspicieux et circonspect, le commandor tourna son regard vers l'informaticien, allant de Shane à Silvio, de Silvio à Shane, notant au passage la petite tenue fort indécente de son second, qui, ma foi, n'était pas si mal fichu. Et non il ne nourrissait aucune pensée malsaine envers son second, il ne faisait que noter un fait. Comme il aurait pu noter qu'aujourd'hui il pleuvait à torrent ou que la lumière solaire les aveuglait...

- Monsieur Lewis tenterait-il de violer mes hommes ? S'enquit-il d'une voix grave qui ne présageait rien de bon.

Pour tout dire, non, il n'avait rien contre les tendances sexuelles autres que la sienne, mais il n'aimait pas ce genre de jeu qu'il jugeait plus que malvenu, malsain et dangereux. Ce n'était pas la première fois qu'un de ses hommes s'essayaient ainsi à en séduire un autre. Les douches communes avaient ce désavantage de trop s'exposer aux autres. Ce n'était pas pour rien que Judikhael les évitait au maximum, tant qu'il le pouvait. Mais il avait toujours fait en sorte qu'aucun dérapage de ce genre n'ait pu avoir lieu. Et cela passait par une sanction assez sévère avec passage devant le conseil disciplinaire de la brigade. Dont il faisait partie...

- Vous avez une minute pour présenter votre version des faits Monsieur Lewis, grogna-t-il sa mauvaise humeur remontant soudain en flèche, surtout quand une douleur malvenue se réveillait alors en lui.

_________________


La vérité, comme la lumière, aveugle.
Le mensonge, au contraire, est un beau crépuscule, qui met chaque objet en valeur.

Albert Camus
avatar
Judikhael Wienfield
~ Guildien ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Haut Conseiller
Âge réel : 111 ans
Âge d'apparence : 30 ans

Compétences
Mémoire:
4250/10000  (4250/10000)
Compétence principale: Armes blanches
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tentation [xD] [Silvio] [NC-16]

Message par Shane M. Lewis le Lun 25 Oct - 16:06

    Partir. Il devait partir au plus vite. Son regard clair s’était posé sur la faible lueur qu’émettait son ordinateur portable. Il marchait comme un aveugle ou presque dans le noir. Ca y est, il y était. Sa main trempée toucha l’écran que son ordinateur lorsqu’il entendit Silvio hurler un « attrapez-le ! ». Et puis zut, il était mal barré là. Il claqua referma rapidement son ordinateur et s’apprêta à quitter les vestiaires mais… Il se fit plaquer contre le mur. La respiration haletante, il aurait voulu tenter un coup bien placé pour se dégager de son emprise et fuir rapidement mais… Mais un élément le coupa net dans son élan : la lumière.

    Elle était revenue et Shane, tout mouillé, se retrouva entre Silvio et le mur, son identité dévoilée. Il n’eut pas à attendre longtemps pour voir la gifle s’abattre sur sa joue. Outre la marque rouge, Shane ressentit un pincement au cœur, allez savoir pourquoi… Bref, Silvio le prit par l’oreille. Ne jamais refaire ça… Oh si qu’il le referait. La baffe l’avait refroidi et il n’avait pas eu le temps de bien mesurer si Silvio lui avait fait de l’effet dans tout ça… C’est dommage hein ? Il allait falloir qu’il recommence…

    Très rapidement, il se retrouva face au Commandor Judikhael. Ah bah là, c’était la meilleure… On lui posa une question puis un ordre. Shane repoussa Silvio pour se dégager de son emprise. Il avait l’air fin avec une oreille rouge ! Il adressa à Silvio un regard assassin qui voulait dire « t’es pas au bout de tes peines ! ». Puis il releva son regard vers le commandor.

    Petit portrait ? Il avait la marque rouge de la main de Silvio sur la joue gauche, l’oreille droite toute aussi rouge, ses cheveux d’un gris sombre étaient tous aplatis par l’eau et il dégoulinait de partout tellement il était trempé. La-men-table ! Que devait-il faire au juste ? Mentir ? Mentir à moitié ? Avouer ? Etrangement, la seule chose qu’il trouva à faire c’est se taire. Que pouvait-il faire d’autre au fond ? Il serra les dents espérant que ce mauvais instant passerait vite. Il sentait son cœur battre dans son torse, de la colère surement. Oui de la colère contre cette gifle qu’il avait reçue, contre la situation dans laquelle il était à présent. Et sa respiration voulait suivre ce rythme de colère, mais l’informaticien était de réputation quelqu’un d’assez impassible. Il était hors de question qu’il laisse transparaitre son angoisse. Il releva ses yeux et se retint de respirer.

    Silencieusement, il tâchait de se calmer. Le rouge de la main de Silvio qu’il avait sur le visage semblait le brûler et l’envie de rendre sa gifle au second le démangeait, mais il ne pouvait pas. Il cherchait quelque chose à dire à Judikhael mais… Ca ne venait pas. Il se calma. Et puis, ce que Shane avait oublié, c’est qu’en se retenant de respirer, il arriverait forcément le moment fatidique où il manquerait d’air.

    Il finit par respirer à nouveau alors qu’il sentait qu’il était sur le point de s’évanouir par manque d’air. Il aurait eu l’air fin tiens ! Ca aurait été la cerise sur le gâteau. Et fort heureusement pour lui, sa respiration n'en pâtissait pas. Il croisa les bras sur son torse :

    « Je n’ai rien à ajouter, Commandor. Je me présenterai au conseil disciplinaire de la brigade dès que je serai convoqué. »

avatar
Shane M. Lewis
~ Brigadier Informatique ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Brigade Informatique
Âge réel : 10 ans
Âge d'apparence : 19 ans

Compétences
Mémoire:
3000/10000  (3000/10000)
Compétence principale: Informatique
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tentation [xD] [Silvio] [NC-16]

Message par Judikhael Wienfield le Mer 27 Oct - 12:34

Le petit informaticien n'avait vraiment pas l'air fiérot devant lui. Et il y avait de quoi. Si Judikhael n'aimait pas une chose, c'était bien ce genre de... comportement. Imaginez si tous les Noscoiens se permettaient de se sauter les uns sur les autres ainsi... Cela deviendrait vite la cacophonie, le chaos, une véritable ubris. Une folie incontrôlable, et incontrôlée, que Judikhael préférait ne pas même s'imaginer. Si Nosco survivait encore, c'était bien grâce à cette discipline, certes parfois drastique, mais nécessaire qui était imposée. Du moins était-ce ce qu'il croyait.

Voir alors l'un de ses brigadiers faire défaut à cette discipline lui semblait impardonnable ! Certes, ses hommes ou les brigadiers en général n'étaient en rien des enfants de coeur, loin de là. Ils n'étaient pas des anges, et il y avait souvent des dérapages, plus ou moins contrôlés, plus ou moins tolérés. Genre une blague de mauvais goût, une photo de quelqu'un plus ou moins compromettante du moment qu'elle restait dans la décence du tolérable, une remarque coquine, du fricotage entre certains brigadiers (ou brigadières) du moment que cela restait discret... Bref, ce genre de petites anecdotes qui permettaient aux brigadiers de lâcher un peu la bribe, de décompresser et de pouvoir ensuite faire face à la tension constante que les souterrains et la traque rebelle requéraient alors. Mais de là à voir un brigadier dépasser la limite tacite que tous s'étaient imposée... Voir un brigadier tenter l'impardonnable envers un de ses confrères, camarades, amis peut-être...

Non, là, c'était l'incartade de trop, selon Judikhael. Peut-être avait-il été trop indulgent avec ces deux gamins ? Peut-être, sans doute même. Mais il était temps alors de rectifier le tir. Et, à moins que le gamin informaticien ait une bonne raison à lui présenter, le commandor n'était pas près de laisser passer une telle incartade.

Seulement voilà. Contre toute attente, ledit gamin ne lui présenta aucune excuse. Pas l'once d'une pitoyable excuse présentée. Voilà qui était des plus déconcertants, surtout connaissant les deux phénomènes qu'étaient son second et l'informaticien. Voilà en tout cas qui souffla d'un coup la colère qui avait pu frapper Judikhael.

« Je n’ai rien à ajouter, Commandor. Je me présenterai au conseil disciplinaire de la brigade dès que je serai convoqué. »

- Est-ce tout ?

Il trouvait cela... un peu court. Et douteux.

- Que ne comprenez-vous pas dans "présenter votre version des faits Monsieur Lewis" ? Ce n'est pas une demande mais un ordre. Et vous avez tout intérêt à y obéir. Savez-vous seulement ce qu'est un conseil disciplinaire ?

Il doutait que l'un des deux brigadiers aient déjà eu affaire à ce conseil, qui, il devait l'avouer, était relativement rarement convoqué. Il doutait alors que Lewis comprenne réellement l'importance et la marque qu'un tel conseil risquait de laisser sur lui. S'il faisait réellement appel à ce conseil, Lewis pouvait tirer un trait sur une possible augmentation ou une montée d'échelon ou de grade avant un bon bout de temps. Même si en Nosco, le temps n'avait plus la même notion, cela pouvait quand même faire long. Très long.

- Ne me forcez pas à y faire appel. Alors maintenant, dernière chance : quelle est votre version ? Pourquoi un tel geste ? Et pourquoi ce chambardement qui a peut-être bien ruiné mon travail d'une demi-heure ?

_________________


La vérité, comme la lumière, aveugle.
Le mensonge, au contraire, est un beau crépuscule, qui met chaque objet en valeur.

Albert Camus
avatar
Judikhael Wienfield
~ Guildien ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Haut Conseiller
Âge réel : 111 ans
Âge d'apparence : 30 ans

Compétences
Mémoire:
4250/10000  (4250/10000)
Compétence principale: Armes blanches
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tentation [xD] [Silvio] [NC-16]

Message par Silvio Anthelmios le Jeu 28 Oct - 23:57

Silvio laissa Shane libérer son oreille de ses doigts. Maintenant qu'ils étaient face au patron, il n'avait plus besoin de lui arracher l'oreille. En revanche, il avait peut-être besoin de s'habiller. Il était encore trempé et on le suivait à la trace. Heureusement qu'il avait gardé sa serviette autour de ses hanches ! La colère et la précipitation ne lui avaient pas laissé le temps de prendre ses habits avec lui.
Tant pis. Quelque part, cela lui était égal. Se balader torse nu n'était pas si grave lorsque l'on savait ce que Shane avait fait. Pour Silvio, c'était l'impardonnable. En plus de trahir sa confiance, Shane avait agit de façon lâche. Il pouvait difficilement tomber plus bas dans l'estime de mon brigadier. Comment allait-il pouvoir le regarder en face, maintenant ? Comment allait-il pouvoir plaisanter avec ce qu'il savait être un...un...?

Le second de Judikhael regardait son supérieur comme on regarde un juge, impatient de savoir la sentence qui allait être décidée. Quelque part, il était satisfait: le patron allait se prononcer contre Shane, donc en sa faveur. Qui n'aurait pas fait de même ? Qui aurait cautionné la conduite de Shame ? Silvio se tourna vers lui. Sans sourire. Juste avec ce petit regard méprisant...
Il l'avait embrassé. Qu'est-ce que le patron voulait d'autre ? Des explications ? Combien d'excuses existaient à cette attitude ? Peu. Très peu. Qu'elles étaient-elles ? La première qui s'imposa à Silvio était "Lewis est un de ces pervers d'homosexuels qui bondissent sur les premiers fessiers venus". En abregé, cela donnait "Shane est homosexuel". Silvio fronça légèrement les sourcils: une pensée, toute timide, toute discrète, venait d'arriver dans son cerveau. Il aurait pu en embrasser un autre, pourquoi lui ? Pourquoi mon Silvio ? Il le croyait vraiment plus ouvert à ce genre de pratiques que les autres ? C'était possible. Silvio avait eu tort de ne pas hurler à la première déclaration d'amour de Shane, à ce sonnet...
Un sonnet, un baiser, quelques sms attentionnés... Finalement, il pouvait comprendre que Shane ait eu de l'espoir. Mais il le croyait assez dégourdi pour différencier humour et vérité. Manifestement, ce n'était pas le cas. Manifestement, Shane avait vraiment mis du sien dans ces preuves de...
D'amour ? Impossible. Deux hommes ne pouvaient s'aimer. Mais visiblement, ils pouvaient se désirer. C'était le cas de Shane. Désirer... Le coeur de Silvio manqua un bond. Lui, désirable ? Lui, désiré ? Il avait peine à le croire. Lui qui n'avait jamais voulu cela, surtout de la part d'un homme ! Et pourtant, il en avait la preuve, désormais.

Ce sentiment ne laissait pas Silvio indifférent. Il cessa de regarder Shane comme un vieux paillasson rêche. Il regarda ailleurs, par terre, pensif. Il aurait voulu être seul, pour pouvoir penser autant qu'il voulait, et réfléchir un peu. Il en ressentait le besoin, sans se l'avouer. Juste pour s'auto-persuader qu'être désiré par un homme ne lui faisait rien. Que ce qu'il ressentait, là, c'était de l'anxiété. Rien que de l'anxiété.
Comment allait-il pouvoir regarder en face cet homme qui l'avait embrassé ?
avatar
Silvio Anthelmios
~ Commandor ~
Section Anti-Terroriste


Camp : Guilde Impériale
Profession : Second de Judikhael Wienfield
Âge réel : 30années
Âge d'apparence : vingt

Compétences
Mémoire:
1500/10000  (1500/10000)
Compétence principale: Armes blanches
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tentation [xD] [Silvio] [NC-16]

Message par Shane M. Lewis le Mar 2 Nov - 16:05

    Silencieux, l’informaticien ne parla pas. Les paroles de Judikhael qui le sommait de répondre. Avait-il la moindre idée de ce qu’était un conseil disciplinaire ? Oui, peut-être. Il ne devait pas en connaître le moindre détail. Mais il savait que c’était le genre de chose qu’il valait mieux éviter si on espérait monter en grade ou obtenir une augmentation. Bien sûr, Shane était de ceux là. Bien sûr qu’il attendait ce genre de chose, il ne travaillerait pas autant et n’excellerait pas dans son domaine pour rien. Mais, à cet instant précis, il aurait voulu répondre à Judikhael que son conseil disciplinaire n’avait que peu d’importance, à côté du problème qu’il rencontrait avec Silvio.

    Il regarda le commandor, cherchant quoi lui répondre exactement. Les faits, il n’y en avait pas tant que ça. Et ce qu’avait dit Silvio était de vérité réelle. C’était Shane qui avait tout manigance juste pour aller embrasser le second. Mais le commandor accepterait-il une telle folie pour si peu ? Enfin, si peu à ses yeux, pour Shane, c’était une toute autre chose. L’idée était venue à l’informaticien de raconter une histoire vraisemblable pour l’exonérer de la déchéance. C’était assez facile d’ailleurs. Il pouvait dire qu’il avait presque fini son travail, qu’il devait encore verrouiller l’accès aux archives pour éviter le piratage rebelle pendant la nuit. Il pouvait dire que c’était ce qu’il était en train de faire tout en se dirigeant vers les vestiaires pour reprendre quelques affaires. Et là, la lumière se serait éteinte. Il aurait posé son ordinateur sur un banc et cherché l’interrupteur. Il pouvait dire qu’il n’avait pas été le seul dans cette situation, qu’on l’avait donc bousculé à l’intérieur des douches, ce qui expliquait qu’il soit mouillé. Enfin, il en serait sorti en suivant la lumière de son ordinateur qu’il avait ensuite récupéré. De là, il se serait rendu compte que c’était lui qui avait coupé le courant en effectuant une fausse manipulation (car Tristan aurait forcément constaté qui en était l’auteur). Il aurait donc refermé son ordinateur et dirigé vers les quartiers de la brigade informatique pour réparer son erreur quand Silvio l’avait attrapé. Suite à quoi le courant serait revenu.

    C’était si simple… Ainsi, il disait qu’il avait coupé le courant (chose qu’on aurait fini par savoir) mais que ce n’était pas lui qui avait embrassé Silvio ! Les caméras avaient dû être coupées par manque d’électricité. Shane doutait que celles des douches aient une batterie en cas de coupure de courant. Quand bien même s’était le cas, dans le noir complet, elle n’aurait pas servi à grand-chose. Si Shane doutait déjà que ces caméras des douches avaient une batterie d’autosuffisance, il doutait encore bien d’avantage que ce soit des caméras infrarouges. C’était un lieu si peu important… En bref, ça aurait tellement était vraisemblable qu’il n’aurait eu qu’à présenter des excuses pour éviter le conseil disciplinaire. C’était la bonne solution. Mais… Car il y avait un mais… Silvio aussi pourrait croire qu’il avait émis un jugement trop hâtif à l’égard de Shane et pourrait penser que ce n’était pas lui qui l’avait embrassé… Et ça, l’informaticien ne le voulait pas. Silvio devait savoir que c’était lui, Shane, qui l’avait embrassé et personne d’autre. C’était un acte qui n’appartenait qu’à lui et qu’il revendiquait. S’il avait été seul face à Judikhael, pour se défendre, bien sûr qu’il aurait donné cette version des faits… Mais il n’était pas seul, Silvio était là et Shane ne voulait pas qu’il croit que quelqu’un d’autre d’inconnu l’avait embrassé.

    D’ailleurs, ils n’étaient pas que trois autour de cette conversation. Il y avait bien du monde autour d’eux dans le couloir. Dans le dos de Shane, il y avait ceux qui venaient des douches, beaucoup en petite serviette, là pour écouter ce qui se passait. Face à Shane, le commandor était suivi d’une sacrée bande de curieux. Silvio était à sa droite, entre les deux. Et l’informaticien se sentait comme pris au piège entre ceux derrière lui, ceux devant lui, et les deux murs du couloir. Il se sentait presque étouffer dans cet enfermement, il avait envie de hurler qu’on le laisse sortir et respirer mais qui l’aurait écouter. C’était maintenant qu’il se rendait compte de cet enfermement et que ça commençait à devenir gênant pour lui. Néanmoins, avec le temps, il avait appris à calmer sa claustrophobie, garder le contrôle de lui-même, sans quoi il serait déjà en train d’hurler comme un hystérique. Où on en était déjà ? Ah oui, il fallait qu’il réponde au commandor. Et ça n’allait pas être là une tâche facile car il n’avait pas encore trouvé de version qui puisse lui épargner le conseil disciplinaire tout en laissant toujours croire à Silvio que c’était lui qui l’avait embrassé. En fait, ces deux envies étaient contradictoires et il allait falloir en sacrifier une. Mais laquelle ? Le peuple agglutiné autour de lui semblait impatient d’entendre cette version qui tardait terriblement à venir.

    Il tourna son regard vers Silvio et croisa son regard méprisant, un si bref instant qu’il sentait qu’on venait de lui planter une arme en travers du corps et qu’on le laissait là, à l’agonie, sans marquer le coup totalement et définitivement pour l’achever. C’était presque cruel et sadique de la part de Silvio d’avoir ainsi baissé le regard. Shane aurait préféré qu’il l’achève plutôt que de le laisser comme ça.

    « Je… Me posais des questions et… Je cherchais des réponses… Alors j’ai coupé le courant et… Je l’ai embrassé… J'en suis désolé...»

    Des rires autour de lui, et Shane n’osait plus regarder l’assistance. Il ne voulait rien entendre, il regardait juste Silvio qui regardait délibérément le sol. Shane avait envie de lui hurler : « REGARDE MOI ! » mais encore une fois ça aurait été inutile et désespéré. Il aurait eu l’air fin… Il fallait trouver autre chose… Shane lui en voulait à Silvio de ne pas le regarder, il doutait du regard méprisant tout à l’heure. Il voulait le recevoir encore, question de bien lui faire mal (oui, Shane est un chouya masochiste xD) et qu’il puisse passer à autre chose. Il le laissait là dans une semi mort, ne savant s’il allait revivre ou nourrir complètement…

    « Gonzesse… »

    fit-il assez bas et entre ses dents à l’intention de Silvio. Le but ? Le provoquer et donc le faire réagir. Gonzesse pourquoi ? Parce qu’avant, ils aveint toujours réglé leur petite guerre de gamins entre eux, petit coup bas, après petit coup bas. Jamais ils n’avaient eu besoin d’avoir l’intervention d’un tiers supérieur pour arrêter le massacre. Gonzesse, parce qu’il avait céder à cette facilité d’aide. Gonzesse parce qu’il allait pleurer dans les jupons de Judikhael (pardon Judikhael, je sais que tu n’as pas de jupons) comme un gamin incapable de se défendre. Pleurer comme un enfant pour avoir l’aide de sa mère (re pardon Judi) Et contre quoi ? Un simple baiser ! Juste ça. Ce n’était pas non plus un viol ! Enfin dans le sens où Silvio n’avait pas été consentant, si… Mais… Ce n’était pas d’une gravité absolue tout de même ! Ca aurait pu passer pour une simple plaisanterie si ça n’avait pas fait un tant soit peu d’effet à l’informaticien… Oui, une plaisanterie, une folie passagère, pour rire, pour se venger, de bonne guerre… Mais non. Il avait fallu que ça lui fasse mal, à Shane, cette gifle, ce regard méprisant, il avait fallu que ça l’affecte !

    « En fait le lapin était bel et bien gay ! 20 florins, j’ai gagné mon pari ! »

    On entendit un bruit de monnaie. Le gagnant devait être bien heureux. Shane, lui, baissait à présent les yeux, honteux. Gay ? Lui, gay ? Oui, au final, c’était bien à ça que cette machination avait servi non ? Ca avait servi, pour lui, à savoir s’il était homosexuel ou pas. Conclusion docteur ? Il était malade. Il avait encore du mal à percuter cette réalité, ça ne semblait pas avoir atteint son cerveau.

    « Mettez lui une carotte dans le derrière, il va jouir ! »

    Quoi ?! Bon évidement ça déclencha l’hilarité général, mais pour Shane s’était un véritable coup de massue. Non pas qu’il y accordait une importance primordiale mais la colère le gagnait petit à petit. C’était certainement du à l’enfermement qu’il ressentait, il commençait à perdre les pédales. Les yeux vers le sol, il serra les poings. Si Judikhael n’avait pas compris quel genre de question Shane se posait et quelles réponses il recherchait, les autres avaient compris pour lui et la chose devenait plus explicite. Au fond, Shane n’avait pas cherché les ennuis et cherché après le conseil disciplinaire. Il ne cherchait pas à bouleverser le bel ordre de la Guilde. Il avait simplement trouvé une manière idiote pour répondre à ses questions idiotes ! Judikhael avait de quoi face une dépression face à un cas comme Shane ! Désespérant !

    « Faudra essayer dans mettre une dans celui de Silvio, il va peut-être en faire autant ! »

    « Pff n’importe quoi… »

    La situation devenait absolument grotesque. Et Shane, plutôt que de s’enfermer dans sa colère d’un peu plus tôt contre Silvio, éprouva un fort désarroi. Il aurait pu dire que c’était de sa faute, à Silvio, cette réflexion qu’il ramassait en pleine face. Il n’avait qu’à pas faire un tintamarre pour un simple baiser ! Mais l’informaticien ne pouvait pas étouffer les regrets qui lui venaient face à la situation dans laquelle il avait mis Silvio.

    « Silvio… »

    fit-il d’une voix brisée par le remord et la peine. Cherchait-il à se faire pardonner ? Peut-être, mais il n’avait pas d’arguments pour cela.
avatar
Shane M. Lewis
~ Brigadier Informatique ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Brigade Informatique
Âge réel : 10 ans
Âge d'apparence : 19 ans

Compétences
Mémoire:
3000/10000  (3000/10000)
Compétence principale: Informatique
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tentation [xD] [Silvio] [NC-16]

Message par Judikhael Wienfield le Mer 3 Nov - 18:44

Judikhael n'était pas bien sûr d'apprécier tout ce public. Mais ainsi était Nosco : le moindre petit événement avait toujours son public. Ce qui était oppressant et déprimant parfois, vous obligeant à toujours surveiller vos gestes et vos paroles, ne vous permettant jamais, ou si rarement, le moindre écart de conduite, la moindre erreur ou le moindre manquement. Et Joshi était témoin que Judikhael en avait un peu trop de manquements ces temps-ci. Il lui manquait son esprit déjà, ce qui n'était pas peu dire...

« Je… Me posais des questions et… Je cherchais des réponses… Alors j’ai coupé le courant et… Je l’ai embrassé… J'en suis désolé...»

Des questions ? Des réponses ? Voilà bien une réponse qui était nébuleuse alors, pensa le commandor en haussant un sourcil circonspect et sceptique. A quoi jouait encore le môme là ? Et s'il détestait qu'ils aient ainsi un public, il détesta plus encore la manière de celui-ci de se manifester. Même si ces manifestations étaient alors plutôt... enrichissantes. Du moins l'éclairaient-elles sur les questions et réponses que le gamin semblait chercher.

Gay ? Shane Lewis était... homosexuel ? Gay ? Et on lançait des paris sur ça ? Et le gamin ne savait pas vraiment et cherchait lui aussi les réponses à ce sujet ? Voilà bien qui était.... troublant. Très troublant. Si Judikhael n'était pas homophobe, il ne pouvait dire toutefois être vraiment à l'aise avec ce sujet. Et s'il tentait souvent de jouer l'indifférent à ce sujet, il ne pouvait nier que c'était plus par volonté de noyer le poisson dans l'eau plus qu'autre chose.

Il fallait dire à sa décharge, que, des souvenirs qu'il avait de sa vie d'avant, il vivait dans un monde où la conception de l'homme était une conception presque archéotypée, concevant l'homme comme un être se devant d'être viril, voire machiste, même si pas pour autant dénué de réflexion. L'homme était fort, l'homme était la puissance incarnée et la force à l'état brute, dans son monde, la femme n'était là que pour être aux côtés de l'homme et l'homme était fait pour protéger la femme. Voilà le monde dans lequel il semblait venir. Déjà se mettre sous les ordres d'une femme telle que l'Impératrice avait été un grand pas en avant pour lui, de même que voir des femmes travailler à ses côtés, porter des armes comme lui, le combattre même... Mais... Mais penser qu'un homme pouvait aimer un autre homme...

Soyons honnête : c'était une conception des choses qui le dépassait complètement. Et s'il tâchait de se montrer tolérant, de ne pas se montrer méprisant envers cette sorte d'homme et de les accepter tels qu'ils étaient. mais qu'on ne lui demande pas de les comprendre, il n'était pas bien sûr d'en être capable. Et au final, Judikhael préférait ne pas penser à l'orientation sexuelle des autres personnes l'entourant ou de ses brigadiers.

Voir une telle situation lui éclater en plein visage le... dérangeait alors beaucoup. Plus même. Le mettait totalement mal à l'aise. Et c'est ainsi qu'on put voir un commandor se crisper soudain, pour s'empêcher de se dandiner de gêne et d'embarras.

« Mettez lui une carotte dans le derrière, il va jouir ! »

Voilà qui fut certainement la phrase de trop, qui le sortit de sa soudaine torpeur et de sa crispation gênée.

« Faudra essayer dans mettre une dans celui de Silvio, il va peut-être en faire autant ! »

Mais qu'est-ce que Silvio avait à faire dans cette histoire ? Silvio était-il gay lui aussi ? A cette soudaine pensée, Judikhael ne put s'empêcher de couler un regard dubitatif vers son second. Son second ? Gay ? Lui qui l'avait vu quasiment nu et l'avait aidé à s'habiller ? Par Joshi, faîtes que non, ne lui dîtes pas que ce foutu gamin s'était joué de lui depuis le déut et avait des... Non, son second ne pouvait avoir des visées sur lui, lui qui était sur le point d'épouser Artémia. Arg, que cette histoire était compliquée d'un coup.

- Suffit, rugit-il alors, sa colère jusque-là rentrée et submergée par la surprise faisant soudain surface. N'avez-vous donc pas honte ?

Et non il ne s'adressait pas à Shane, ni même à Silvio, mais bel et bien à tous ses brigadiers qui se moquaient des choix et orientations des autres.

- Je n'aurais jamais pensé ma brigade si... si...

Il ne trouvait pas ses mots, c'était pour dire !

- Ses moqueries n'ont pas lieu d'être. Le premier qui lance une autre remarque de ce genre se verra lui aussi en conseil disciplinaire. Et qu'il n'escompte pas sur mon soutien pour le sortie de ce mauvais pas. Est-ce clair ?

Son ton revenu à des décibels plus audibles et plus suppportables n'en était pas moins menaçant.

- Et qu'avez-vous à vous glousser encore ici comme des demoiselles énamourées ? Vous n'avez peut-être plus du travail pour ce soir, mais si vous tenez temps à rester si tard à la brigade, dites le moi de suite, je trouverai bien de quoi vous occuper !

Ses paroles eurent l'effet escompté. Un silence de plomb s'abattut enfin sur eux, tandis que le public se dispersait doucement mais surement. Judikhael fit signe à Shane et Silvio d'attendre qu'ils soient enfin seuls pour continuer sur un ton plus calme, plus contenu, même si toujours tendu.

- Ainsi vous avez organisé toute cette déplorable mascarade uniquement pour vérifier si... si... vous aimiez les hommes ?

Il ne put retenir une légère grimace en énonçant ce fait.

- Que tout soit clair entre nous, ajouta-t-il en se penchant légèrement vers Shane, le toisant de toute sa hauteur. Je n'ai que faire des orientations sexuelles de mes brigadiers et ils sont libres de faire ce qu'ils souhaitent de leur vie privée. Mais si possible, faites-le en dehors de nos bureaux et de la brigade. Et je ne tolérerais en aucun cas ce comportement qui vous a poussé à... à... forcer un de vos camarades. C'est d'une gaminerie... déplorable. Indigne d'un brigadier.

Se disant, il s'écarta de nouveau, observant un long moment Shane et Silvio, avant de finalement conclure.

- Présentez vos excuses pour ce geste déplacé envers Silvio au principal intéressé, et vous échapperez au conseil disciplinaire. Vous éviterez peut-être aussi un blame... du moins si votre commandor vous estime digne d'y échapper. Car oui, je tiendrais Tristan au courant de ce méfait. Ce sera à lui de décider pour la suite.



_________________


La vérité, comme la lumière, aveugle.
Le mensonge, au contraire, est un beau crépuscule, qui met chaque objet en valeur.

Albert Camus
avatar
Judikhael Wienfield
~ Guildien ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Haut Conseiller
Âge réel : 111 ans
Âge d'apparence : 30 ans

Compétences
Mémoire:
4250/10000  (4250/10000)
Compétence principale: Armes blanches
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tentation [xD] [Silvio] [NC-16]

Message par Silvio Anthelmios le Jeu 4 Nov - 21:25

  • Le fait que l'on puisse se poser des questions sur son orientation sexuelle dépassait complètement Silvio. Lui-même ne s'était pas posé de questions. Pour lui, c'était très simple: pas le droit d'aimer les hommes, donc aimer les femmes. Sauf qu'il se refusait obstinément à s'intéresser aux femmes. Malgré cela, il se disait hétérosexuel. Parce que pour lui, c'était la seule option à prendre. Et l'homosexualité lui était aussi inadmissible que l'inceste.
    Shane devait bien le savoir ! Un gay, ça se sentait, ça se voyait qu'il était gay ! Enfin, Silvio pensait que ça se sentait, et que tous les homosexuels avaient ces petites manières efféminées, ces t-shirt roses vulgaires et cette manie de se déhancher à chaque pas. S'accordait-il à cette description ? Non. Alors pourquoi, pourquoi DAMN Shane l'avait choisi, lui, pour répondre à ses questions ? il devait bien savoir que Silvio n'apprécierait pas ! ...bien, mon personnage venait de trouver pour Shane avait éteint la lumière. Mais pourquoi l'avoir choisi alors que d'autres personnes auraient été ravies de l'aider à.... Répondre à ses questions ?

    « Faudra essayer dans mettre une dans celui de Silvio, il va peut-être en faire autant ! »

    La phrase sortit Silvio de ses pensées. Sans réfléchir, sans attendre, il se tourna vers celui qui avait osé dire ça.

    "- JE NE SUIS PAS GAY !"

    C'était envoyé, dans un cri violent qui n'admettait plus la plaisanterie. Un ton furieux, et au vu du regard assassin que lançait Silvio à celui qui avait osé, en public, insinuer cela, il aurait très bien pu manger un Homme, ou au minimum lui arracher la tête. L'idée qu'il avait peut-être brisé le coeur de Shane en cinq mots ne l'effleura pas. Même quand il entendit son nom, à peine murmuré, il ne réagit pas tant l'insulte l'avait frappé.
    Il avait cru parler fort, mais son patron parla plus fort que lui. Il vit ses camarades baisser le nez et partir. Un d'entre eux lui envoya ses habits. Cela tombait bien, Silvio commençait à avoir froid, au point de sentir comme des démangeaisons sur sa peau nue laissée à l'air libre. la serviette autour de ses hanches ne le réchauffait pas. Il garda ses vêtements contre sa peau encore humide.
    Avec satisfaction il observa son patron faire la leçon à Shane. C'était ce qu'il attendait. C'était pour cela qu'il l'avait trainé jusqu'ici, par l'oreille. Pour qu'il se fasse sermonner en bonne et due forme par les hauts gradés, pour qu'il s'en souvienne et que cela ne soit pas impuni. Il était vrai que l'image actuelle était un peu celle de la maman poule avec gentil poussin et méchant poussin. Mais Silvio était le gentil poussin, alors il n'avait rien à craindre. Seul l'envie de ne pas se faire à son tour tirer les oreilles par le patron l'empêchait de bomber le torse avec fierté et d'afficher un sourire narquois devant la mine de Shane. Il fallait qu'il reste un minimum victime.

    "- Je ne te croyais pas comme ça, Shane. Il parait qu'on ne choisit pas d'être... homosexuel... Mais tu aurais pu au moins éviter d'agir comme ça..."

    Une espèce de grimace dégoutée, légère. Il serra ses habits contre lui. Shane, homosexuel. Silvio ressentait comme un pincement au coeur, un regret. Peut-être était-ce par qu'il n'allait plus oser lui parler comme avant. Il dirait que c'était à cause de son homosexualité, ou de son acte, mais à vrai dire... C'était juste l'idée de perdre son meilleur camarade de mauvais coups qui lui faisait cette effet.
    Il se ne regardait plus que Shane. si la colère dans son regard n'était plus qu'une ombre, on pouvait voir perler la déception... Pourquoi avait-il éteint la lumière ?


Dernière édition par Silvio Anthelmios le Ven 5 Nov - 14:39, édité 2 fois
avatar
Silvio Anthelmios
~ Commandor ~
Section Anti-Terroriste


Camp : Guilde Impériale
Profession : Second de Judikhael Wienfield
Âge réel : 30années
Âge d'apparence : vingt

Compétences
Mémoire:
1500/10000  (1500/10000)
Compétence principale: Armes blanches
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tentation [xD] [Silvio] [NC-16]

Message par Shane M. Lewis le Ven 5 Nov - 14:33

    Le sermon du commandor. C’était assez rude mais l’informaticien se dit que ça pouvait être pire. Il entendit Silvio hurler un « Je ne suis pas gay », Shane serra les dents. Il ne savait pas ce qui lui faisait mal au juste : le fait qu’il lui claque la porte au nez ou qu’il soit aussi radical. De toutes évidences, les idées du second étaient déjà toutes faites, comme s’il n’y avait pas de possibilité autre que celle qu’il imposait. Et puis la porte était close, comme impossible à forcer. Mais voulait-il seulement la forcer ? Il avait l’impression d’en avoir tant perdu de Silvio qu’il ne voulait pas en faire d’avantage. Et puis, il y avait ce conseil qui lui pendait au nez. Ici, maintenant, forcer, aurait été du suicide.

    Le commandor n’apprécia pas les répliques des gens autour et réclama le silence et le départ de chacun. Rapidement, ils ne se retrouvèrent plus qu’à trois. On envoya les vêtements à Silvio. Shane réalisa alors plus amplement la tenue indécente du second, comme s’il ne l’avait pas remarqué un peu plus tôt. Hormis le fait qu’il ait mis la main sur son torse nu sous la douche, il n’avait pas pris le fait pour compte qu’il était resté habillé pareil depuis tout à l’heure. Il trouvait ça… Ouh non ne pas regarder. Il remonta son regard pour le planter (le regard planté hein, rien d’autre) dans celui du blond, cherchant à oublier qu’il était à moitié à poil. Il entendit le sermon du commandor, puis la condition, l’unique, pour passer entre les mailles du filet pour cette fois. Et Shane sentait très mal cette condition et ce, pour deux raisons : tout d’abord il doutait fortement qu’il ne ferait jamais plus d’idiotie, au final, ce n’était que reculer pour mieux sauter. Et ensuite, il y avait le fait même de présenter des excuses, car on ne demandait pardon que lorsqu’on éprouvait un regret profond des actes dit malsains qu’on avait commis. Cependant, Shane ne le regrettait pas. Il ne regrettait rien, ni cette idée absurde de savoir s’il était gay, ni l’autre idée absurde de mettre à bien ses plans, et encore moins d’avoir choisi Silvio comme victime. En fait, il se disait que si ça n’avait pas été Silvio, il ne l’aurait peut-être pas fait. Car loin de lui l’envie d’embrasser un autre homme. Judikhael avait beau être de belle carrure, il n’attirait pas l’informaticien, ni tous ceux qui étaient à poil ou presque sous la douche tout à l’heure. Il se rendit compter qu’il n’avait pas regardé la nudité des autres, que son regard s’était figé sur Silvio et sur nul autre.

    Et que devait-il penser de ça ? Qu’il n’était pas réellement gay ? Qu’il s’était posé des questions et au final, n’avait pas une réponse claire, ce n’était ni un oui, ni un non. C’était juste… Silvio ? C’est vrai quoi ! Il n’avait pas envie de bondir sur le commandor pour l’embrasser, mais sur Silvio, il l’aurait bien refait volontiers. Bref passons, le fait est qu’il n’avait pas envie de présenter ces excuses, car ça n’aurait été que demander pardon comme un faux-cul, juste pour éviter le conseil, sans sincérité aucune. Il se retrouva à regarder Silvio, incapable de formuler les moindres excuses. Et puis ce regard qu’il lui adressait, la colère disparaissait mais, Shane y lisait de la déception, dure déception. Il avait envie de lui hurler que ce n’était pas parce qu’il avait fait ça qu’il était une bête malade, un être informe près duquel il ne fallait pas s’approcher sous peine de se faire mordre et contaminer. Mais comment pouvait-il faire rentrer ça dans sa caboche ?! Et puis, ce fut Silvio qui parla, avant lui, puisque l’informaticien ne semblait pas spécialement décidé…

    « Je suis désolé Silvio… »

    Ah tiens, finalement, les excuses étaient venues toutes seules. Cependant, ce n’était pas des excuses pour pardonner son acte en lui-même, mais des excuses pour la déception qu’il créait dans le cœur de son ami. Au final, il faisait les fameuses excuses que voulait entendre Judikhael, mais en plus elles étaient sincères même si pas fait pour ce que le commandor attendait…

    « Ne me regarde pas comme ça, ce n’est pas une maladie. Et puis… Je ne suis pas gay, c’est juste… Toi qui… »


    Non, ne pas terminer sa phrase. Il valait mieux. Il était trempé et il avait envie de se sécher. Il avait envie de partir et rentrer chez lui. Il voulait qu’on le laisse tranquille. Il voulait être seul et réfléchir, et dormir aussi, s’il y parvenait.

    « Commandor. »

    Il le salua d’un signe de tête sec, signalant qu’il partait. Il tourna les talons. Il avait fait les excuses qu’il devait faire et il risquait aussi d’avoir des retombées par son propre commandor, mais il verrait ça plus tard. Si Judikhael avait d’autres choses à rajouter, Shane n’était pas encore parti. Mais pour le moment, il se dirigeait vers les vestiaires pour trouver une serviette et se changer. Foutue soirée.
avatar
Shane M. Lewis
~ Brigadier Informatique ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Brigade Informatique
Âge réel : 10 ans
Âge d'apparence : 19 ans

Compétences
Mémoire:
3000/10000  (3000/10000)
Compétence principale: Informatique
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tentation [xD] [Silvio] [NC-16]

Message par Judikhael Wienfield le Jeu 18 Nov - 15:57

Si Judikhael fut surpris du soudain éclat que son second laissa échapper, hurlant à rompre ses cordes vocales qu'il n'était nullement du même bord que l'informaticien paraissait être, il n'en laissa rien paraître. Et se força au calme. Même si, il devait l'avouer, ce genre d'histoires lui passait au dessus de la tête. il avait d'autres préoccupations qu'il jugeait diablement plus importantes que ces petites mesquineries et frasques entre brigadiers. Et maintenant qu'il était clair que l'informaticien n'avait nullement fait ça par pure méchanceté ou moquerie, mais qu'il y avait potentiellement un réel sentiment se cachant là dessous...

Bref, c'était leur histoire à eux deux, et personnellement, il se sentait hors du coup. Dépassé. Hors de propos. Certes, il ne pouvait totalement laissé passer un tel fait, un tel geste. Lewis aurait dû trouver d'autres méthodes pour faire passer son message, faire son test, ou quoique ce soit d'autre. Mais bon il convenait aussi que cela ne relevait pas, finalement, du conseil disciplinaire. Ce n'était pas comme si Lewis avait tout du psychopathe sexuel qui récidiverait à la première occasion. C'était une affaire qu'ils devaient régler dès lors entre eux. Et Judikhael avait le sentiment d'avoir, encore une fois, perdu son temps. Et potentiellement son rapport d'ailleurs.

Voilà, le gamin s'était excusé. Il échapperait comme promis au conseil disciplinaire, et pour le reste, Darek déciderait. Il n'était, après tout, pas son commandor, même s'il était arrivé de nombreuses fois où Lewis avait travaillé sous ses ordres pour une mission ou une autre.

Il rendit donc simplement son salut au gamin qui tourna les talons sans demander son reste. Il semblait inutile à Judikhael de rajouter quoique ce soit. Tout avait dit. Il avait eu les excuses auprès de Silvio qu'il avait demandé. Pour le reste, Darek s'en chargerait et ne resterait plus à ces deux idiots qu'à mettre les choses au clair. Il se tourna simplement vers son second et lui fit signe de filer lui aussi. Pas un mot, juste quelques gestes. Il n'en fallait pas plus après tout pour se faire comprendre dans ce genre d'histoires. Et lui avait maintenant d'autres chats à fouetter.

Comme un rapport à retrouver. ou recommencer. Et, soupirant en se réinstallant à son bureau, il pria Joshi et tous ses acolytes que son foutu rapport ne soit pas perdu. Rallumant son ordinateur d'un geste presque fébrile, il attendait, attendit, retrouva un dossier pouvant correspondre à son rapport, presque heureux de penser que non, tout ce travail n'était pas perdu... pour finalement se retrouver dépité... devant un dossier où ne trônait encore que l'en-tête et les trois premières lignes. Il devait recommencer. Toute une demi heure de perdue, et plus encore le temps de régler cette foutue histoire. D'un geste rageur il envoya valser le verre qui trainait non loin de son clavier virtuel. puis, se forçant au calme, il s'accorda un instant, coudes appuyés sur la table, tête entre les mains, se forçant à respirer calmement, amplement. Ce 'était pas en se mettant, encore, en colère qu'il avancerait.

Deux options se présentait à lui : sortir et aller dormir comme tous les autres, et vu son état de tension et de fatigue, ce ne serait pas du superflu, mais son rapport ne serait certainement pas fini à temps et pour une des rares fois dans sa vie il présenterait un honteux retard, soit il veillait encore un peu, voire plus, pour finir ce dossier qui commençait à l'horripiler et tant pis pour la fatigue. Si son corps lui criait de choisir la première, sa raison et son sens poussé du devoir le décidèrent finalement pour la seconde. Et dans un long soupir qui aurait fendu l'âme même des damnés, il se força à se reconcentrer sur son écran, refoulant tout ce qui pourrait parasiter sa frêle concentration. Plus facile à dire qu'à faire. Pressentiment ou prémonition, il sentait qu'il allait y passer la nuit...

RP Terminé

_________________


La vérité, comme la lumière, aveugle.
Le mensonge, au contraire, est un beau crépuscule, qui met chaque objet en valeur.

Albert Camus
avatar
Judikhael Wienfield
~ Guildien ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Haut Conseiller
Âge réel : 111 ans
Âge d'apparence : 30 ans

Compétences
Mémoire:
4250/10000  (4250/10000)
Compétence principale: Armes blanches
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tentation [xD] [Silvio] [NC-16]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum