Retour de la brebis égarée

Aller en bas

Retour de la brebis égarée

Message par Yan Merling le Lun 8 Nov - 0:23

S'il en voulait à Rian ? Non pas vraiment. Sur le coup, bien entendu, il avait senti un accès de colère le gagner. Lui amener un membre de la Congrégation ! Rien que cela ! Et pas n'importe laquelle, qui plus est, mais une prêtresse de l'assemblée des sept ! Oui, il avait vu rouge sur l'instant, quand il avait vu ce qui ressemblait à un ange égaré entrer dans son bunker. Mais il devait avouer que la situation dans laquelle les deux jeunes gens s'étaient retrouvés, ainsi aculés face aux créatures, n'avait laissé que peu de choix à l'informaticien. Après tout, Rian le lui avait déjà maintes fois répété, le gamin n'était pas un combattant ni un homme de terrain.

Sa colère était donc vite tombée, à défaut de son air maussade et surtout vivement inquiet. Oui, inquiet, car comment la Congrégation allait-elle prendre une telle chose alors ? Comment Allan Cadmun allait-il répondre à ce qu'il pourrait prendre comme un affront ? Dire que soudain Yan sentait son taux d'adrénaline monter de plusieurs crans était un doux euphémisme. Leur subsistance presque entière dépendait de la congrégation. Que celle-ci décide ne serait-ce que de retarder de trop un approvisionnement et la confrérie de la rébellion pouvait périr. Tout simplement. Yan détestait cette dépendance, mais il en était ainsi, et pour l'heure, il n'avait pas encore réussi à trouver de solution miracle pour s'en affranchir. Il devait donc faire avec, composer avec le haut prêtre... et tenter de résoudre tout incident diplomatique qui se présentait, comme celui-ci.

Heureusement, dans leur malheur, le congrégationniste concerné était une prêtresse elle-même diplomatique, qui de suite avait su désamorcer les craintes les plus profondes de Yan. Elle était allée jusqu'à lui proposer de parler elle-même en leur faveur auprès de Allan quand il entrerait en communication avec le hjaut prêtre. Ce que Yan n'avait pu refuser. Certes, un esprit tordu aurait toujours pu croire que la prêtresse parlait sous la menace, mais Yan avait compté sur la vive intelligence de Cadmun pour comprendre que les rebelles n'avaient pas eu d'autres choix mais qu'ils n'étaient pas idiots au point de s'aliéner leur seul potentiel allié en capturant et kidnappant un des leurs. Et il ne s'était heureusement pas trompé. Il s'était alors promis de ramener cette jeune femme à son domicile. Crla avait pris le temps qu'il fallait pour organiser une telle expédition, expédition qui plus est quelque peu retardée par l'attaque de créatures des plus virulentes que la surface avait dû essuyer, mais ils y étaient. Ca y est. Ils y étaient.

Yan en tête, qui s'était presque nommé garde-du-corps personnel de la prêtresse, épaulé par une équipe de 10 rebelles, et une équipe de secours qui les suivait de près, au cas où. Le au cas où pouvant être aussi bien créatures que guildiens... C'est ainsi qu'ils arrivèrent aux abords du lieu de rendez-vous, à savoir un des passages secrets bien peu connus du commun des noscoiens, que les rebelles empruntaient parfois pour se rendre de façon la plus sécurisée possible au sanctuaire de Joshi. Il n'était plus qu'à quelques mètres du lieu de rendez-vous où Allan avait dit que les congrégationnistes les attendrait pour récupérer Artémia. Aucune autre transaction n'aurait eu lieu. Il avait bien été question de profiter par la même occasion de se réapprovisionner en ondes alpha et en vivres, mais finalement Yan avait refusé. Il voulait que cette transaction reste sans ambiguïté dans l'esprit de tous. Ce n'était en aucun cas un échange quelconque. Il ramlenait juste une prêtresse à la congrégation. Et ce sans l'ombre d'un échange, sans se faire payer en quoique ce soit.

- Nous y sommes presque, fit-il de sa voix grave, tout en jetant un coup d'oeil à la jeune femme.

Il la savait de santé fragile depuis le temps qu'elle était avec eux. Et il avait bien cru qu'elle n'arriverait jamais à faire tout le chemin. Mais finalement elle l'avait surpris et avait tenu. Au grand soulagement du rebelle. Ils avaient dû toutefois adapter leur rythme à celui de la jeune femme, prenant parfois de grands risques d'être repérés. Mais aucun incident notable n'était venu interrompre leur pérégrination. Et Yan espérait bien que cela allait continuer.

- Il ne reste plus grand chemin à faire, encore quelques mètres, tenta-t-il de l'encourager.

Encouragement qui ressemblait cependant plutôt à une remarque bourrue.
avatar
Yan Merling
~ Chef des rebelles ~


Camp : Confrérie de la Rébellion
Profession : Dirigeant des rebelles
Âge réel : 114 ans
Âge d'apparence : 40 ans

Compétences
Mémoire:
10000/10000  (10000/10000)
Compétence principale: Armes blanches
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour de la brebis égarée

Message par Artèmîa Elisian le Jeu 11 Nov - 22:05

Au final cette période de vacance chez les rebelles lui avait bien plut, elle avait certes eu du mal à s'intégrer à cet environnement étrange et complètement étranger, si différent de la vie facile du sanctuaire, mais pas dénué d'intérêt quand il y avait quelqu'un pour vous tenir compagnie, et heureusement pour elle les âmes acceptant de lui tenir compagnie étaient nombreuse et avait rendu le tout beaucoup plus joyeux qu'il ne le paraissait au premier abord.

Elle s'était bien amusée, avait fait connaissance avec des personnes absolument adorable et pensait que ce n'était pas si mal qu'elle ai tant insisté auprès de Rian pour être emmenée, sans avoir de préjuger sur les rebelles elle n'avait jamais vraiment réussit à se faire une opinion d'eux en dehors de ce qui touchait à son proche entourage et avait sauté sur l'occasion d'en savoir un peu plus sur ces individus que le Noscoien moyen ne côtoyait pas et pour avoir été surprise elle l'avait été ! Du coup, et même si elle était ravie de revenir à la surface et de revoir les personnes qu'elle aimait là bas, elle était triste et mélancolique de devoir laisser ses nouveaux amis comme elle les appelaient, elle aurait voulu avoir tous ceux de ses amis et pas être obligée de choisir entre les uns ou les autres mais même elle n'avait pas les illusions pour vraiment croire à une telle possibilité.

Bref elle était entre chien et loup lorsqu'il s'agissait de cela... mais remonter, après tout elle appartenait à la surface, mais surtout dans cette histoire elle ne voulait pas que les rebelles ai des soucis par sa faute, ils ne l'avaient pas vraiment kidnappée après tout, c'était elle qui avait insister pour coller l'informaticien, c'était elle la responsable... elle avait peur de ce qui risquait de se passer, pas qu'elle pense Allan capable de croire une seconde à la culpabilité des rebelles mais elle avait peur que la nouvelle ne soit devenu publique et que la guilde réagisse très mal ( en se servant de l'accident pour faire porter le chapeau aux rebelles... ) mais de la guilde il n'y avait qu'une seule personne qui lui importait vraiment, et qui savait ce que Khael avait put faire ou penser pendant son absence, elle n'avait pas voulu lui causer de soucis, d'autant plus à présent que la relation qu'ils entretenaient c'était officialisée.

Non tout cela c'était à cause d'elle et de sa terreur des créatures, elle se devait d'arranger les choses du mieux qu'elle le pourrait et c'était dans cette optique qu'elle avait discuté avec Yan Merling, le chef des rebelles, celui ci ayant eu bien entendu les mêmes craintes au sujet de la congrégation, le rassurant du mieux qu'elle put et l'assurant de son soutient inconditionnel pour défendre sa cause devant Allan si cela se révélait nécessaire.

Bon elle devait avouer que Yan lui faisait un peu peur et l'impressionnait beaucoup.. trop... elle en perdait même son bavardage habituel tant il était bizarre, au départ elle avait été franchement apeuré mais une fois la première impression passée elle avait comprit qu'il était quelqu'un de hautement paisible si on ne le chatouillait pas, comme Khael en somme... ils se ressemblaient ces deux là ça en devenait parfois étrange mais certainement pas incompréhensible... elle ne se défaisait cependant pas

d'une certaine distance, il ne lui serait jamais venu à l'idée d'agir avec Yan comme elle le faisait parfois avec Allan même si celui ci était encore pire que le rebelle par certains aspects.
Après avoir discuté avec Khael sur l'ordinateur de Rian elle s'était sentie à la fois très mélancolique et cependant très heureuse, ce qui lui manquait le plus c'était bien son Khael a elle et rien qu'a elle ! Le temps semblait à la fois passer plus vite et plus lentement, c'était vraiment étrange, elle ne s'ennuyait jamais parce que de toute façon son attention était continuellement sollicitée par tous et n'importe quoi.

Et enfin, l'expédition chargée de la ramenée au sanctuaire avait été mise sur pied, il était déjà temps de partir alors qu'elle avait à peine eu le temps de connaître ses amis rebelles, un constat qu'elle s'était promis de rectifier à la première occasion, mais si possible sans devoir se faire prendre en otage une fois de plus.

Lorsqu'elle avait entendu parler des attaques de créatures à la surface sa peur avait grandit de nouveau et elle avait refusé tout net de même quitter le cœur des lieux qui lui étaient autorisés, bien sûr qu'elle avait peur pour ceux qui étaient en haut mais son instinct de préservation était plus fort que tout quand il s'agissait des monstres, leur simple mention était un cauchemar qu'elle ne supportait pas, alors apprendre que Nosco avait été attaqué de la sorte... heureusement que les choses s'étaient calmée, elle n'aurait pas supporter d'autres informations du même genre. Et après ça elle avait eu le plus grand mal à l'idée de quitter le bunker rebelle même pour se rendre chez elle, elle avait dû faire un gros travail sur elle même pour ne pas tomber dans les pommes passer la porte...

Heureusement que les rebelles lui servant d'escorte semblaient fort et capable, et que leur chef les accompagnes la surpris autant que la ravie même si elle ne savait toujours pas quoi en penser. Traverser les sous sol ne lui disait vraiment rien mais comme ils n'avaient pas le choix et qu'elle ne voulait pas se plaindre elle serra les dents et fit son maximum pour ne pas ralentir la troupe malgré son état de stress et sa santé qui ne semblait pas au mieux, ils risquaient leur vie pour elle alors le moins qu'elle puisse faire était de prendre sur elle pour ne pas être un fardeau.

Elle ne savait plus où ils devaient se rendre mais de toutes façons ça ne l'intéressait pas plus que ça, si ils arrivaient alors tout allait bien, elle se sentait mal et avait le souffle court, ses os brulaient affreusement mais elle refusait de s'affaler une fois de plus, les deux précédentes étaient déjà de trop et la voix qui lui parvenait de devant elle lui redonna un peu de courage, si ils étaient presque arrivés alors c'était parfait, elle allait enfin pouvoir se reposer. Elle sourit au rebelle en ramenant une mèche de ses cheveux en arrière pour éviter d'avoir la vue bouchée et accéléra le pas une nouvelle fois en évitant de perdre encore de l'air en parlant...

Quelques minutes plus tard elle s'arrêta en poussant un soupire et s'arrêta de nouveau en jetant un coup d'œil à Yan puis devant elle et eu un mouvement de recul, évitant de justesse de glisser et de s'étaler par terre, quelque chose ne lui plaisait pas, elle ne savait pas pourquoi mais ce qu'elle avait ressentit jusque là était exacerbé, elle voulait rentrer mais en même temps ne voulait plus faire un pas de plus et sentait presque les larmes monter à ses yeux et ses lèvres trembler. Elle voulait déjà revoir tous les rebelles, elle n'avait pas put dire au revoir à tous et... et...

« Est ce par ici ? »

Plus pour se sortir de ses idées noires et triste que pour avoir une réponse, elle jetait des regards à son escorte puis baissa la tête, elle n'avait vraiment pas envie de rentré au sanctuaire... chez Khael oui pourquoi pas, mais elle ne voulait pas voir le sanctuaire maintenant, c'était idiot oui mais après tout elle n'avait jamais été vraiment sérieuse en dehors de son travail non ?

« Je ne vous ai même pas remercier pour votre gentillesse... je ne sais pas quoi dire mais il m'est pénible de devoir vous laisser, vraiment, j'aurais bien voulut profiter de votre compagnie à tous un peu plus longtemps... »
avatar
Artèmîa Elisian
~ Prêtresse diplomate ~


Camp : Congrégation de Joshi
Profession : Membre des sept, Diplomate
Âge réel : 97
Âge d'apparence : 21

Compétences
Mémoire:
250/10000  (250/10000)
Compétence principale: Monde de Nosco
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour de la brebis égarée

Message par Allan Cadmun le Sam 13 Nov - 14:38

Officiellement, Allan Cadmun se trouvait dans son bureau. La routine, il devait lire de vieux ouvrages ou parcourir ses innombrables dossiers - personne ne s'était jamais avisé du fait qu'il en est tant et tant et n'en écrive jamais -, annoter les nouvelles du jour ou examiner des cartes qu'il traçait à même une feuille immense placardée sur le mur. Artèmia n'aurait rien validé de cette nouvelle décoration, plutôt sordide avec son tracé noir et ses signes indéchiffrables.

Artèmia, justement, avait eu le mauvais goût de disparaître en territoire rebelle. Ce n'était pas tant les faits qui chagrinaient le haut prêtre - après tout, rappelons-le, il laissait libre d'aller et de fuir tous les membres de la Congrégation, Artèmia y compris - que le fait qu'il n'ait pu en profiter pour régler quelques investigations personnelles. Officiellement toujours, Artèmia n'était plus membre des Sept et le Sanctuaire entier avait jasé sur son absence, par chance à des lieues de la vérité. On prétendait simplement qu'après avoir été radié des Sept la jeune femme était partie rejoindre son dément de guildien. Pour cette fois, le manque d'imagination des Frères avait déçu Allan Cadmun.

Officieusement maintenant, Allan Cadmun déambulait dans un sous-sol humide et peu fréquenté, l'un des accès souterrains les plus aisés pour parvenir à la Congrégation. Seul, car le haut prêtre ne supportait rien moins qu'on lui serine sans cesse que sa sécurité était primordiale pour la Congrégation de Joshi, comme si, lui disparu, ils ne trouveraient pas un autre bougre pour tenir tête à Joséphine et se défiler face à tous ses devoirs, sinon, un seul, le seul à lui tenir à cœur. Patient comme toujours, Allan Cadmun parcourait les lignes étriquées d'un vieux carnet, et si Lian avait pu le voir, peut-être aurait-elle trouvé une similitude entre celui-ci et l'autre, détrempé, qu'elle avait un jour déniché dans les souterrains...

Parce qu'il n'était pas complètement inconscient non plus, trônait fièrement sur la grande table du conseil des Sept une anodine brochure, qui stipulait nettement "Que faire si Allan Cadmun disparaissait malencontreusement en territoire rebelle après être allé rechercher Artèmia ?" et décrivait la démarche à suivre en au moins trois pages.

Inutile de préciser qu'Allan Cadmun avait d'autres projets en tête. Non pas qu'il jugeât qu'Artèmia ne méritait pas qu'on se déplace pour elle. Seulement, si tout c'était limité à cela, quelqu'un d'autre aurait très bien pu le faire à sa place, non ? Sans méchanceté, juste que le haut prêtre ne gaspillait pas son temps de la sorte.

A dessein, il conservait cette patience à toute épreuve. Lorsque parut l'escorte rebelle, il était impossible de deviner depuis combien de temps attendait Allan Cadmun dans ce couloir poussiéreux. Pour en juger, il aurait fallu qu'il en sorte et tâcher de juger de la ténacité du relent de moisi qui l'accompagnerait. Figé dans cette immobilité sculptural qui le rendait moins humain que marbre, ses yeux sombres scrutèrent la petite troupe, sans sévérité ni défi, juste cette froide austérité qui ne présageait jamais rien de bon. Pas de thé et de petits fours pour qui désirait s'entretenir avec Allan Cadmun, juste la promesse de quelques phrases échevelés lâchées au milieu des courants d'air.

D'un signe de tête, il les salua. Il ne dit pas à Yan combien il était honoré de cette rencontre ou à Artèmia combien il était heureux de la revoir. Il aurait pu se taire qu'il n'aurait pas offensé sa réputation, toutefois, il lâcha d'une voix profonde :

"Oh. Yan Merling. Pourquoi n'irions-nous pas chez vous, pour parler affaire ?"


Il y avait dans ces mots soulignés d'un rictus comme une menace voilée. Le maintien hautain du haut prêtre rappelait à qui en eut douté qu'il se trouvait presque chez lui en ces lieux, que de ce fait Artèmia ne pouvait qu'avoir regagné l'égide de la Congrégation, ce n'était donc pas elle qu'il entendait négocier.

Fallait-il donc un génie pour savoir ce qu'avait Allan Cadmun en sa possession qui puisse intéresser les Rebelles ? Non, mais bien malin qui aurait pu dire ce que recherchait véritablement le haut prêtre.
avatar
Allan Cadmun
~ Haut-Prêtre de Joshi ~


Camp : Congrégation de Joshi
Profession : Haut prêtre
Âge réel : 160
Âge d'apparence : 38

Compétences
Mémoire:
10000/10000  (10000/10000)
Compétence principale: Ondes alpha
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour de la brebis égarée

Message par Yan Merling le Lun 6 Déc - 12:29

Ils n'étaient plus qu'à quelques pas de leur destination, voyant déjà une sombre silhouette se dessiner devant eux, que la jeune prêtresse rompit le silence pesant qui s'était installé.

Sa gentillesse ? C'était bien la première fois qu'on lui parlait de "sa" gentillesse. Yan était tout sauf gentil, tout le mode le savait, les rebelles les premiers. Il était renfermé, grognon, ne parlant parfois que par borborygme et grognements quand les paroles lui semblaient alors futiles, préférant l'ombre à la lumière, se recluant dans ses souterrains qui lui semblaient dès lors sa seule et unique façon possible de vivre... Non il n'était pas gentil. Il était homme d'honneur et combattant acharné, mais pas gentil. Même ses intentions, toutes teintées d'une farouche vengeance, n'était en rien gentillesse incarnée.

IL n'osa toutefois contredire la gamine, pas si gamine que ça. Elle paraissait si frêle, si fragile, si... il avait peur quelque part qu'en la contrariant elle ne s'effrite sous ses yeux ou ne s'écroule comme un chateau de cartes. Il ne la contredit pas donc, et préféra répondre à la place une banalité sans nom qui le surprit lui-même :

- Vous n'avez pas à me remercier, tout ceci est parfaitement normal.

Et qui surprit aussi ses hommes, constat-t-il alors que ceux-ci tentaient de cacher l'étonnement qui les assaillaient soudain. Yan ? Se montrer un tant soit peu civilisé ? Et qu'est-ce qui était normal ? dans leur situation, rien ne pouvait être qualifié de "normal", se fustigea-t-il. Mais il n'était certainement plus temps à de tels propos. Allan se profilait devant eux et déjà les accueillait, de toute sa froideur savamment paré. Signe de tête toujours aussi hautain, qui horripilait Yan au plus haut point, voix grave et profonde au accents ironiques et acerbes qui le faisaient se hérisser de toute sa taille... NOn vraiment, il n'aimait pas cet homme. Et sans doute cela était-il réciproque. S'il ne tenait qu'à lui, si les ondes alpha ne leur étaient pas si vitales, jamais Yan n'aurait entretenu la moindre relation, même commerciale, avec ce haut prêtre de malheur.

"Oh. Yan Merling. Pourquoi n'irions-nous pas chez vous, pour parler affaire ?"

- Inutile d'insister mon cher Allan, répondit Yan sur le même ton, préférant jouer le même jeu que l'autre. Je n'ai pas eu le temps de faire le ménage chez moi. J'aurais honte de vous accueillir, vous une si haute sommité, dans un tel capharnaüm.

Tous deux savaient pertinemment bien ce que chacun désirait. Oui, Yan savait qu'Allan avait toujours désiré découvrir leur emplacement. Mais un il-ne-savait-quoi l'avait toujours retenu à révéler une information si capitale à cet homme de Joshi. Il savait aussi ne pas être en position de force en face d'Allan, surtout pas après l'incident Artémia, comme il se plaisait à l'appeler. Surtout pas alors qu'ils étaient sur le territoire des congrégationnistes présentement et qu'ils étaient alors à leur merci.

Mais il n'avait peut-être pas le choix sur certains points, il n'était pas prêt de révéler une quelconque information compromettante pour les rebelles à qui que ce soit. Pas même à l'homme qui leur accordait de quoi se protéger et vivre. Il préférait mourir plutôt que se trahir et trahir sa cause. Oui, trahir sa cause. Pour lui, prendre part aux plans foireux et alambiqués du prêtre serait se trahir, trahir ses convictions de liberté et trahir ceux qui l'avaient suivi. Il aurait pourtant été tellement plus simple de se plier aux demandes de l'autre... Mais non, foi de Merling, il ne céderait pas. Pas si facilement en tout cas.

- Mais ne vous inquiétez pas, inutile de vous sentir obliger de nous offrir le thé, nous ne pouvons rester longtemps, rajouta-t-il, narquois.

Tout en abaissant sa propre lampe, la forte luminosité de toutes ces lampes dans un lieu confiné commençant à lui vriller ses rétines ma foi peu habituées à une telle luminescence.

Puis se tournant vers la jeune prêtresse, il s'inclina légèrement, lui montrant là une marque de respect qu'il avait accordée à bien peu de monde, et sans doute jamais à Allan.

- Vous voilà enfin arriver à destination, Votre Eminence. En espérant que votre séjour chez nous n'a pas été trop douloureux ni trop éprouvant.

Et en espérant que jamais, ô grand jamais, elle ne révèle leur emplacement. Ils lui avaient parfois bandé les yeux, mais avaient vite renoncé à cette marque ostentatoire de méfiance, quand ils avaient compris qu'elle n'était pas du genre à les trahir d'une part et que même si elle le voulait, elle ne le pourrait pas, n'était pas capable de se repérer dans les souterrains. Peut-être avec du temps, parviendrait-elle à retrouver leur bunker. Mais encore faudrait-il qu'elle accepte de redescendre dans les souterrains désaffectés. ce qui, au vu de sa peur panique des créatures, n'était que peu probable.
avatar
Yan Merling
~ Chef des rebelles ~


Camp : Confrérie de la Rébellion
Profession : Dirigeant des rebelles
Âge réel : 114 ans
Âge d'apparence : 40 ans

Compétences
Mémoire:
10000/10000  (10000/10000)
Compétence principale: Armes blanches
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour de la brebis égarée

Message par Artèmîa Elisian le Dim 26 Déc - 16:21

Ses paroles étaient elle mal placée ? En tout cas la jeune femme eu l'impression que Yan en était surprit mais peut-être était ce juste son imagination qui lui jouait un vilain tour, après tout avec les lumières de partout, surtout des lumières comme celles là, elle pouvait très bien se tromper mais étant habituer à la politique elle avait une assez bonne connaissance de la physionomie et de ce qu'elle révélait et même si elle n'avait pas côtoyé le rebelle au quotidien comme certains de ses hommes.

En tout cas aux yeux de la prêtresse il était certes bourru mais en rien méchant et même adorable à bien y regarder bon vraiment et définitivement elle ne l'aurait pas câliné ( elle ne se serait surtout pas permis ) mais elle devait admettre qu'à la longue il pouvait être attachant si on savait comment s'y prendre pour ne pas le brosser dans le mauvais sens du poile, un peu ( ou même beaucoup ) comme un certain commandor anti-terroriste mais ça elle se gardait bien d'en faire mention à voix haute.

Elle sourit légèrement à la réponse, elle en était joyeuse même si l'effort qu'il faisait était apparent et que ses soldats écarquillaient les yeux comme si il lui avait poussé une seconde tête, ce qu'elle trouvait très drôle sans oser se moquer, même gentiment, elle n'avait pas envie de le vexer ou quoi que ce soit d'autre du même acabit. Enfin elle devait également admettre qu'échanger des courtoisies dans un lieu pareil était un peu étrange même si c'était elle qui avait lancer les choses, elle tenait vraiment à le faire mais à présent cela lui semblait un peu... déplacé ?

Elle allait prendre de nouveau la parole lorsqu'enfin Allan se montra, toujours aussi peu aimable avec le reste du monde, lui faisant perdre de qu'elle allait dire... décidément le haut prêtre n'était jamais de bon poile, avec la guilde elle pouvait comprendre mais il aurait tout de même put faire un effort, ça n'avait jamais tuer personne de saluer quelqu'un à moins qu'elle n'ai tout faux et que les politesses vous sautaient à la gorge comme des créatures pour vous tuer mais étrangement elle n'y croyait pas trop. La prêtresse fronça les sourcils devant le ton qu'il employait mais également devant la réponse de Yan qui lui paraissait... des plus ironiques, si le rebelle se mettait à jouer sur le même terrain qu'Allan elle n'en avait pas finit, ils pouvaient y passer la nuit.

Mais il était tout de même hors de question qu'elle fasse la moindre remarque la dessus, d'une part parce que se retrouver prise en sandwich entre deux vieillards aussi terrible ne lui était pas d'un goût appréciable et d'une autre part parce qu'elle commençait sérieusement à fatiguer et plus elle restait là plus elle avait de chance de finir avec une grippe carabinée doublée d'une arthrose périodique qui la clouerait au lit pour les six mois à venir, une perspective qui n'avait rien de plaisant, elle en avait fait les frais une fois elle n'avait franchement pas l'intention de recommencer avant longtemps.

Elle fut presque soulagée de voir que le chef rebelle allait partir mais en même temps elle en était quelque peu dépitée, parce qu'elle avait, elle, vraiment eu l'intention de l'inviter à prendre le thé même si c'était totalement stupide, elle ne pouvait pas vraiment s'en empêcher, comme Allan ne pouvait s'empêcher d'être imbuvable avec la moitié de Nosco et que Khael restait à la face du monde l'austère commandor qu'elle même ne pouvait qu'adorer.

Elle sortit précipitamment de ses pensées en le voyant se tourner vers elle et rougit légèrement en le voyant s'incliner et lui parler avec une telle courtoisie qu'elle ne put que s'incliner à son tour avec un grand sourire en lui assurant que son séjour n'avait été ni long ni douloureux et qu'elle les garderait dans son esprit car ils étaient pour elle devenu des amis chers qu'elle était véritablement triste de devoir laisser derrière elle... elle lui lança également un regard lourd d'entendu, essayant par la même de l'assurer qu'elle serait aussi muette qu'une urne funéraire sur tout ce qui avait put avoir trait à ses vacances forcées.

Elle se tourna vers Allan en l'interrogeant du regard, essayant de deviner si il avait quelque chose à ajouter de plus ou si il était venu pour autre chose que la récupéré ( ce dont en vérité elle revenait difficilement, elle avait pensé qu'il ne viendrait jamais lui même mais devait admettre qu'elle en était heureuse ) mais ne gagnant rien elle haussa les épaules et s'apprêta à prendre le chemin du retour...

Se retournant une dernière fois pour voir les rebelles elle ne put s'empêcher d'être elle même et, bondissant à hauteur raisonnable, elle claqua un bisous sur la joue de Yan en souriant doucement avant de faire de même avec ceux de la compagnie avec lesquels elle s'était lié avant d'attraper la main du haut prêtre en le tirant par la manche pour enfin s'en aller de ce lieu plutôt noir et plutôt humide et retrouver la chaleur du sanctuaire où elle ne manquerait pas de faire une sieste, une très, très longue sieste...
avatar
Artèmîa Elisian
~ Prêtresse diplomate ~


Camp : Congrégation de Joshi
Profession : Membre des sept, Diplomate
Âge réel : 97
Âge d'apparence : 21

Compétences
Mémoire:
250/10000  (250/10000)
Compétence principale: Monde de Nosco
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour de la brebis égarée

Message par Allan Cadmun le Mar 28 Déc - 22:50

Allan Cadmun dut étouffer un rire. Qu'Artémîa en soit témoin, il suffisait de voir l'état de décrépitude de son bureau pour voir de quelles conditions il se satisfaisait, et le Sanctuaire de Joshi, sitôt passés ses sempiternelles patchwork de lumières et pierres aux couleurs incongrues, pouvait sombrer dans une grisaille peu enviable, à des lieues de la blancheur aseptisée des bâtiments de la Guilde.

Mais Allan n'était pas plus versé que Yan dans l'art de raconter son quotidien, et s'il était gré au dirigeant rebelle de lui rendre la politesse de sa proposition à demi-mot, il ne renoncerait pas si aisément de parvenir à ses fins. S'il avait fait une offre plus évidente et plus bassement mercantile, le haut prêtre aurait eu plus d'espoirs qu'on accède à sa requête - au détriment de sa réputation, mais Allan s'en contrefichait - mais il n'était pas envieux des répercussions qu'aurait un tel accord, et tant qu'à faire, il préférait que la Guilde ignore tout, de ses intérêts à ses magouilles avec les rebelles. Joséphine en supposait fortement l'existence, c'était déjà trop.

Le haut prêtre faillit s'étonner sur cette histoire de thé, son hospitalité avait toujours été des plus sommaires, avant de se souvenir que la prêtresse voyageait avec eux. Sans s'attarder davantage, ils s'abstinrent d'échanger les banalités d'usage - inutile de préciser qu'Allan eut préférer se couper un bras s'il n'avait pu y couper tout court - et se quittèrent sans regret ni amertume. Artémîa semblait aussi joviale que de coutume, et s'il esquiva son regard, ce fut cette fois pour ne pas se trahir.

Allan aurait au besoin d'autres arguments futiles à faire valoir. Une rebelle lui avait fait du tort, et bien qu'il s'en moquât, le haut prêtre ne reculait devant rien pour assouvir ses desseins. Et il n'avait pas totalement perdu sa journée : Yan existait, il fallait donc accepter en l'état la disparition surprenante de Donovan...

avatar
Allan Cadmun
~ Haut-Prêtre de Joshi ~


Camp : Congrégation de Joshi
Profession : Haut prêtre
Âge réel : 160
Âge d'apparence : 38

Compétences
Mémoire:
10000/10000  (10000/10000)
Compétence principale: Ondes alpha
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour de la brebis égarée

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum