Journal intime de Kalyan Gerwyn

Aller en bas

Journal intime de Kalyan Gerwyn Empty Journal intime de Kalyan Gerwyn

Message par Invité le Ven 19 Nov - 22:22

[Avant de commencer, ceci est le journal intime de Kalyan, contenu sur clé USB qui est soit sur lui soit cachée dans une petite crevasse de son appartement (dans le deuxième cas, il est entouré d'un film protecteur, de coton puis d'une chaussette. Ne demandez pas pourquoi, vous ne voulez pas vraiment le soir ^^]


    Quatrième jour à Nosco

    Cher journal, enfin je ne peux réellement t'appeler journal dans le sens où tu n'es pas fait de papier recouvert d'encre à la suite de mes idées et de mes souvenirs. Non, tu seras mon journal informatique, mon moi intérieur, mon petit jardin secret, voilà la manière dont je vais penser à toi. Toi qui gardera à partir de ce jour-ci tous mes secrets les plus intimes et que personne ne devra jamais découvrir sans mon bon vouloir.

    Donc petit journal, je viens t'écrire via mon ordinateur mes premières impressions. Cela ne fait que quatre jours que je suis ici, à Nosco. Quatre jours seulement et je sais déjà une grande partie de ce qu'ils souhaitent que je sache. Certes je ne suis pas très français dans ce que je te dis mais il faudra cependant faire un effort pour me comprendre car je ne me vois pas te dire les choses autrement. Tu apprendras au fur et à mesure, en fonction de ce que mes pensées me dictent. Donc désolé si je suis un peu confus à certains moments.

    Au cours de mes quatre jours, j'ai rencontré un parrain à qui je pourrais poser des questions et qui m'a grandement aidé, je suppose qu'il continuera de le faire encore un bon moment. Ensuite, j'ai rencontré le docteur Anna Heidelberg. C'est un drôle de personnage je dois l'avouer mais je le dis aussi, elle fait bien son travail. Enfin n'étant pas médecin et n'ayant aucune envie de m'immerger dans l'art de la médecine, je ne risque pas de pouvoir donner un avis professionnel. J'ai aussi découvert que ma voie ici serait plus tournée vers l'informatique qu'autre chose. Bien que j'ai une préférence pour la lecture mais il n'y a rien d'intéressant pour l'instant sur ce sujet. Enfin cela ne me dérange pas plus que cela, j'aime les ordinateurs, sinon je ne t'utiliserais pas pour écrire ce que j'ai sur le cœur et sous le crâne.

    Tout ce passait plutôt bien, jusqu'à cette nuit. Enfin la nuit dernière. Roh et puis zut, jusqu'à la nuit entre mon troisième et quatrième jour. J'ai eu un drôle de rêve. Quelque chose qui avait la saveur de l'ancien temps et qui en même temps ne semblait être qu'un rêve. Je ne sais pas ce que je dois en faire, je ne comprend plus rien. Tout d'abord je reçois une drôle d'information d'un certain Joshi, bon d'accord j'ai entendu parler de lui, mais pour moi ce n'était que des paroles. Enfin j'ai fait ce qu'il me disait de faire pour que mon passé se révèle. C'était sa dernière phrase,je peux le jurer. Je peux même te la retranscrire ici même
    A toi de jouer, Kalyan. Et ton passé se révélera...
    . Moi qui pensais que cela n'était qu'une blague voilà que mon rêve est arrivé et qu'il a tout chamboulé. Comment suis-je censé prendre les choses, comment suis-je censé cacher cet événement. Je sais ne pas pouvoir le garder pour moi, je ne peux décemment l'écrire sur des feuilles ou cahiers, choses rares ici je suppose, tout comme les livres. Donc j'ai décidé de te faire confiance. Bien entendu tu te doute que tu seras soit avec moi soit caché, je prendrai soin de toi, comme je prend soin de moi, tu seras une partie de moi et je compte sur toi pour t'en montrer garant. Donc ne me fais pas des frayeurs, hein.

    Bien, je vais peut-être penser à t'écrire enfin mon rêve. Ce serait tellement plus pratique de te le faire partager à même mes pensées, tu comprendrais tout ce que j'ai ressenti en le voyant et le vivant, mais tu devras te contenter de ces quelques écrits qui en parleront. Je suis désolé de pouvoir t'offrir si peu de choses. Je te laisse découvrir tout ce qu'il sait passé il y a quelques heures …

    De la chaleur... Beaucoup de chaleur... c'était ce que je ressentais autour de moi, j'étais assis dans un sauna, ou hammam. Peu importe le nom en fait, le tout était de savoir que nous étions cinq connaissances. Nous parlions de tout et de rien, mais ce qui revenait le plus souvent était les filles. Et oui, bien que je ne me sois jamais vraiment intéressé à tout cela, ce n'était pas le cas de mes connaissances qui en parlaient en entrant de plus en plus dans les détails. Ce sont des détails que mon cerveau n'a pas enregistré, pas à ce moment. Alors qu'ils commençaient à rire sur le sujet de leur petites-amis, j'ai pris un peu de recul face à leur conversation. Je ne me voyais pas écouter leur commentaires salaces, ou encore leurs blagues scandaleuses sur les demoiselles avec qui ils passaient certaines nuits.

    Je me suis plongé dans le décor, les murs en bois, le petit coin qui avait une sorte de bac bizarre. Il y avait des pierres brûlantes sur lesquels nous rajoutons de l'eau quand nous trouvions que la chaleur commençait à diminuer. Pas une seule fenêtre, mes des bancs sur lesquels nous étions assis ou allongés en fonction des personnes. Dans mon cas, j'étais dans une position mi-assise mi-allongée, j'avais le haut du dos appuyé sur la paroi derrière moi et les fesses sur le bord du banc. Une jambe tendue devant moi et l'autre repliée légèrement. Je ne voulais pas qu'une partie de ma peau en touche une autre, sachant parfaitement que je serai tout chaud, humide et collant. C'est désagréable la sueur au touché, mais ça fait tellement de bien au corps. Enfin tout cela pour dire que je fixais tout ce qui m'entourait plutôt que me concentrer sur ce qu'ils disaient. En parlant d'eux, j'ai aussi détaillé leur tenue. Toutes nos tenues se ressemblaient. Des maillot de bain, juste les slip, pas de caleçon ni rien, le slip et beaucoup plus utile dans cet endroit, les habits larges ne font que coller à la peau, presque aussi désagréable que la peau contre la peau. Des maillots de bain noirs, rouges, verts, bleus, les différentes couleurs ensemble. La chose la plus basique en quelque sorte. Souvent des noirs avec quelque traits de couleurs ou alors tout bleu avec quelques petits dessins, mais rares. Enfin, je ne me suis pas focalisé dessus non plus. J'ai vu nos serviettes à côté de nous. Chacun une au minimum. Une petite blanche, petite pour moi car elle ne couvrait pas tout le corps.

    Alors qu'un des garçons qui était n face de moi m'interpela à l'aide de grand signe des bras et d'un nom dont je n'ai plus eu aucun souvenir le matin, j'atterris durement sur terre, parmi eux. Il me demanda ce que je pensais d'une petite finlandaise qui était une de ses camarades de classes. Je me souviens très bien qu'après sa question, un autre garçon a fait une réflexion sur le fait que je n'avais encore jamais touché au plaisir ultime, je lui ai répondu qu'il existait différentes sortes de plaisir et qu'aucun n'était ultime à moins qu'il n'amenait à la mort de la personne. Le tout avait été dit alors que le rouge était monté sur mes joues. Un rouge atténué par celui pré-existant dû à la chaleur environnante. J'appris rapidement que cela faisait un bon vingt minutes que nous étions présent. Le temps parfait pour aller se refroidir tout le corps et existe-t-il un meilleur moyen pour se rafraichir que de plonger dans l'eau d'un lac glacé? Je les ai donc laissé rire et me suis levé pour ouvrir la porte, amenant une bouffée d'air glacée à l'intérieur de notre petit réduit du moment. Rapidement j'ai fait un pas à l'extérieur, refermant derrière moi la porte. Les événements suivants furent mon envol. Je me suis mis à courir le plus rapidement possible pour plonger dans cette eau tentante. Il ne fallait pas y penser deux fois sinon le peu de courage que nous possédions pour le faire n'existerait plus. Je savais ne pas être courageux, c'est pour cela que je me suis dépêché de rentre dans l'eau sans laisser le temps à mon esprit de m'en empêcher.

    Une fois dans l'eau, j'avais l'impression d'être un morceau de glaçon. La différence de température a fait en sorte que tous mes muscles se sont contractés d'un coup. Je ne sentais plus réellement mes orteils, me demandant pourquoi j'avais eu cette idée idiote de plonger la dedans.


    C'est à partir de là cher journal que mon rêve s'est arrêté. À partir du moment où j'ai pris conscience que j'avais eu une idée idiote qui était en faite basée sur quelque chose comme une coutume, une habitude. Enfin, je ne sais plus exactement, je m'en doute. En me levant ce matin je me suis parlé à moi-même avant de venir te voir, essayant de retrouver les accents des mots employé dans mon rêve, mais la langue est différente. Elle ne ressemble en aucun cas à celle que j'utilise depuis que je suis ici. Si je le pouvais, je ferais des recherches sur cette langue que j'ai entendu dans mon rêve. Sur cette finlandaise qui ne semblait pas réellement m'intéresser avant. Mais je suis sûre que le mot finlandaise vient de son pays tout comme le notre vient du fait que nous habitions Nosco. Finlandaise, ressemble à finlandais, donc quelque chose qui tourne autour de ce mot. Peut-être Finlande, ça y ressemble pas mal et ce serait peut-être un pays. Je dois le garder en tête ou plutôt sur toi, comme cela si j'ai d'autres indices, je pourrai les mettre bout à bout et savoir si c'est bien la Finlande le nom du pays ou un autre nom.

    Enfin, je n'ai pas le temps de discuter des heures et des heurs avec toi. Tu te doutes bien que je dois me préparer un jour ou l'autre et ma douche m'appelle, je l'entend au fond de mon esprit me dire : "Kalyan, Kalyan, n'oublies pas de passer par moi ce matin. Viens me voir afin de te prélasser après une dure nuit de révélations." Je la rêve certainement sa voix en fait, mais bon ce n'est pas trop le problème.

    Je te dis au revoir mon petit journal. À une prochaine fois et n'oublies pas jusqu'à ce que nous nous revoyons (quand j'aurai le temps) que je t'aime de tout mon cœur petit journal.

    Bisous,
    Kaly'
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum