Bonnes Fêtes Noscoiens

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Bonnes Fêtes Noscoiens Empty Bonnes Fêtes Noscoiens

Message par Joshi le Ven 24 Déc - 22:28

Esprits en fête,
Esprit en miettes ?
Joie de gamins,
Joie de lutins ?
Je vous vois Noscoiens festoyant,
Riant et pleurant comme des enfants.
Une fête en votre grand honneur,
Chantons et dansons donc tous en choeur !

Une fois n'était pas coutume, Nosco était en fête. Oui, en fête. Une de celle que la Guilde organisait si rarement. Mais l'occasion était spéciale. Unique. C'était la fête de la vie, la fête de ceux qui ont sans doute échappé au pire et qui espèrent y échapper encore. Une fête pour faire éclater sa joie et son soulagement d'être toujours vivant. D'être toujours de ce monde. Une fête pour partager sa joie, passer un moment en paix. En paix...

Il fallait changer les idées des Noscoiens encore fort éprouvés par la dernière attaque. Il fallait les distraire, chasser des esprits les sombres rumeurs quant à la pénurie d'ondes alpha, les distraire de leur sombres pensées, et de leurs songes moroses, les sortir de la léthargie monotone qui accaparait leur coeur, leur redonner le goût de vivre et de rire, le goût de continuer et de servir la Guilde. Les rassurer. Et de nouveau les lier.

Ainsi avait lieu une fête grandiose, où tout avait été mis en oeuvre pour satisfaire les envies de chacun. Grand buffet dedans, dans la salle polyvalente de l'Aedes pour les plus frileux, et un autre grand buffet à l'extérieur dans la grande cour sous une grande bache couverte, pour les plus courageux... Magnifique decorum aux dignes couleurs guildiennes, tout de rouge et or, parsemé d'argenté, pour égayer les chemins de la cour ou les couloirs de l'humble bâtiment... Quelques marchands ayant sorti, bravant le froid hivernal, leur étale (armes et autres objets de ce genre étant proscrit) jusque dans la cour, pour organiser une sorte de marché géant dans la joie et la bonne huumeur... Quelques artistes, renommés au sein de la Guilde même si souvent amateur, chantant, dansant, entrainant les Nosociens dans leurs folles farandoles, et arborant leurs fresques holographiques sur tel mur ou tel panneau, ou telle toile de marchands....

Ce jour était marqué sous le sceau du festif et de la détente. Oisiveté et paresse seraient le nouveau crédo de cette journée. Même le climat semblait s'être égaré sur ses sentiers nonchalants, comme l'attestait la belle éclaircie alors offerte pour donner à cette fête toute la luminosité qu'elle demandait. Et même si quelques brigadiers veillaient toujours à la sécurité générale, tous avaient été invités à profiter de cet instant, que ce soit guildiens ou congrégationnistes.

Bonnes Fêtes alors, Noscoiens, et que celles-ci soient empreintes de joie et de bonheur !
Joshi
Joshi
~ Guide Sacré ~


Camp : Congrégation de Joshi
Profession : Guide sacré

Compétences
Mémoire:
Bonnes Fêtes Noscoiens Left_bar_bleue10000/10000Bonnes Fêtes Noscoiens Empty_bar_bleue  (10000/10000)
Compétence principale: Secret de Nosco
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bonnes Fêtes Noscoiens Empty Re: Bonnes Fêtes Noscoiens

Message par Kim van Berghen le Sam 25 Déc - 1:33

Voilà bien soixante-cinq ans que Kim van Berghen était arrivé à Nosco, soixante cinq longues années pendant lesquelles il avait travaillés à différents postes, d’abord dans la brigade, puis comme scientifiques et médecins. Il avait formé des nouveaux oubliés, soigné et sauvé des centaines de personnes, il avait aussi fait de nombreuses expériences scientifiques… Il avait du subir nombres d’attaques de créatures, il les avait croisé de près, voir de très près dans les souterrains, il connaissait parfaitement les dégâts qu’elles étaient capables d’infliger aux êtres humains, pour avoir soigné nombres de leurs blessures. Oui, il connaissait bien les créatures, leur environnement et tous les détails qu’avait récoltés la guilde depuis le temps. Pourtant il devait reconnaître que cette attaque avait été l’une des plus violentes. Sans ondes alpha la défense avait été bien plus dure, et pourtant ils avaient encore des réserves au moment du combat… il préférait ne pas imaginer comment faisaient les pauvres humains perdus à Nosco avant l’arrivée de Joshi. Joshi, définitivement c’était leur dieu, et celui qui leur avait donné le plus, leur permettant de vivre et de survivre dans la ville et avec ses souterrains. Il y avait bien un avant et un après Joshi.

Trop de morts, beaucoup trop de blessés. C’est ce qu’on pouvait entendre comme rumeurs depuis circulant à Nosco. Un petit vent de rébellion ? Les habitants avaient été terrifiés de ce qui était arrivé. S’imaginait il dans un petit monde rose tout simplement parce que les brigadiers réussissaient habituellement à éloigner la menace avant qu’elle n’arrive à la surface ? Comment les nosciens pouvaient ils oublier la menace qui pesait à chaque instant sur leur vie ? Le tabou dans les lois imposées par Joséphine de Nosco : ne pas évoquer les créatures. Taire leur existence alors qu’en fait… Non, une telle attitude c’était tout simplement se cacher la vérité, se voiler la face. Les hauts conseillers et sa majesté l’impératrice de la ville l’avaient certainement compris, et ils n’étaient point sot. Ils en avaient tirés les conclusions nécessaires. Nosco avait besoin d’une soirée de fête, de repos où l’on ne penserait pas à la guerre menée contre les créatures et les rebelles, une soirée soit le signe de la paix et surtout de la joie. Chante, danse, réjouit toi Nosco ! Tu vies encore ! Ton cœur bat, au rythme de tous tes habitants…

Le docteur Kim van Berghen avait assisté à très peu de fête à Nosco, non pas qu’il n’aimait pas, que cela le déprimait, ou qu’il était associable… tout au contraire ! Seulement voilà, il y avait eu très peu de fêtes organisées à Nosco en soixante-cinq ans. Pas assez de raisons de se réjouir ? Le désir de maintenir les gens dans leur quotidien et concentré sur leur travail ? Peut être justement par peur que les créatures ou les rebelles en profitent. Profitent à leur manière bien sur ! Pas en s’invitant à la fête et en piquant des petits fours et des boissons, mais en mettant à profit l’inattention des guildiens pour faire un mauvais coup. Tristan Darek, qui ne quittait quasiment pas son travail, qui était devenu pour lui comme une drogue ou une obsession, devait en avoir peur. En effet le réseau et l’informatique contrôlant tout à Nosco, c’était le ou l’un des points les plus importants. Surtout en ayant Rian McGregor, alias Virulino comme adversaire. Le jeune homme avait beau être rebelle, il était doué, vraiment, il fallait l’admettre. Non, les rebelles n’avaient certainement pas beaucoup de raisons de se réjouir non plus dans leur habitation des souterrains, alors lorsqu’ils en profitaient c’était parfois un peu trop…

Kim avait quitté le travail plus tôt la veille, car il n’avait rien de particulier à faire et qu’il avait réussit à s’arranger pour pouvoir avoir le temps de se changer, il voulait profiter du lendemain à son maximum. Il en avait donc profité pour donc rentré chez lui à l’Aedes, préparer ses vêtements du lendemain et surtout dormir et se reposer. Le matin de bonne heure, il avait prit une bonne douche revigorante et avait mit son plus beau costard gris foncé rayé de très fines lignes blanches, qui rendaient le costume moins sombre tout en restant classe. Chemise d’un blanc impeccable et cravate grise aux reflets plus clairs et foncés. Puis il attrapa un haut de forme, pour lui ce chapeau rappelait son père, sa culture, son élégance, ses connaissances, l’homme fantastique qu’il était. Même s’il symbolisait surtout la respectabilité, la richesse, la dignité et un rang social élevé. Il aimait ce type de chapeau certes devenu peut être l’emblème du passé, mais qui restait tout de même un élément de l’habillement masculin qui demeurait à travers les années à Nosco. Après un dernier regard dans la glace, il sortit dans l’air frais de la soirée. Les scientifiques responsables du temps avaient dû recevoir des ordres, car tout était parfait, le temps semblait leur avoir accordé une éclaircie magnifique qui mettait en valeur la fête organisée. Le scientifique était l’un des premiers arrivés, il croisa Artèmîa Elisian l’une des prêtresses de Joshi et du conseil des sept de la congrégation. Il s’arrêta pour la saluer et lui faire le baisemain, tout en engageant rapidement la conversation pour savoir comment elle allait et la féliciter de ses fiançailles avec Judikhael Wenfield, le commandor de la section anti-terroriste de la brigade. Puis, il repéra un nouvel invité qui s’était glissé jusqu’au buffet et avec qui il avait envie d’échanger quelques mots, et Artèmîa était très demandée, il la laissa donc après des adieux polis et la demande qu’elle lui donne de ses nouvelles et vienne le voir si elle avait un quelconque souci d’ordre médical, il la savait de santé fragile.

Kim se rapprocha donc de sa prochaine proie : Silvio Anthelmios qui semblait hésiter sur le menu qui satisferait le mieux son estomac. Il lui glissa malicieusement en se postant à son côté.

Je vous conseillerais de gouter à ceci.

Il désignait une tranche de pain aux épices recouvert d’une mousse légère et très agréable au palais. Il adressa un sourire au jeune homme.

Bonsoir Silvio, comment allez vous ?

Kim saisit une louche et se servit un verre de la boisson proposée tout en interrogeant le second du commandor Judikhael pour savoir s’il en voudrait aussi un verre, mais devant le début d’hésitation de celui-ci, il lui tendit le verre, avant de s’en servir un nouveau. Il trempa les lèvres dans le liquide alcoolisé avant d’en boire une gorgée, parfaitement bien dosée ! Il redressa son haut de forme un instant et balaya du regard ce qui les entourait. La pièce était richement décorée, l’impératrice n’avait pas fait les choses à moitié. Silvio en revanche ne semblait pas très décidé.

Avez-vous eu le temps de faire un tour dehors voir le marché et les étales ? Ce soir les artistes sont mis à l’honneur aussi… Cela vous dirait il d’aller jeter un œil ?

Il attendit un instant une réponse se demandant si c’était le haut de forme qui impressionnait à ce point le pauvre jeune homme qui devait bien faire plusieurs centimètres de moins, le chapeau ajoutant encore de la différence entre les deux hommes. Peut être aurait il mieux valu l’enlever ? Ou peut être pas après tout, Silvio était peut être et certainement fatigué de sa semaine et du travail qui avait du effectuer pendant l’attaque et après. Kim avait aussi eu beaucoup de travail, mais finalement cela le rendait heureux de pouvoir être utile, même si l’annonce des morts était à chaque fois un coup de poignard dans le cœur. Ils n’avaient pas réussit à tous les sauver. C’était de leur faute, eux scientifiques si ils étaient mort ! Ils étaient coupables mais n’étaient pas jugés… Alors que les rebelles qui défendaient une cause qui semblait parfois juste, même si leurs actions étaient tout aussi répréhensibles que celle de la brigades… eux étaient jugés et tués sans scrupules. Mais pour la beauté et la gloire de la science on passait tout. Coupable et pourtant récompensés de leurs actes. Médaille d’honneur pour service rendu…

Kim prit donc une fois de plus la décision, entrainant gentiment le jeune second par le bras jusqu’à l’extérieur, puis relâchant l’étreinte sur le bras une fois sortit sous l’éclat du soleil et ses rayons qui brillaient de miles feux. Il inspira l’air pur de la cité.

Le temps est absolument magnifique, n’est ce pas ?

On entendait de la musique qui semblait provenir de quelques mètres au loin, on sentait la bonne odeur venait du buffet, ils avaient une boisson chaude et douce au gout dans les mains. Leurs yeux étaient attirés par les couleurs rouges et or qui semblaient avoir jaillis de nulle part pour s’installer partout. Quand aux chemins de la cour ils avaient été semés d’argent, comme si les étoiles avaient décidés pour un soir de tomber sur eux pour leur faire une surprise. Ils étaient riche des personnes qu’ils connaissaient et appréciaient, ceux qu’ils pouvaient côtoyer tous les jours et avec qui ils échangeaient. La foule commençaient à peupler les lieux, chacun descendait de ses appartements pour se joindre à la mêlée et à la foule, exceptés les plus associables des nosciens.
Kim van Berghen
Kim van Berghen
~ Chercheur ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Scientifique et médecin de la Guilde
Âge réel : 65 ans
Âge d'apparence : 30 ans environs

Compétences
Mémoire:
Bonnes Fêtes Noscoiens Left_bar_bleue10000/10000Bonnes Fêtes Noscoiens Empty_bar_bleue  (10000/10000)
Compétence principale: Biologie
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bonnes Fêtes Noscoiens Empty Re: Bonnes Fêtes Noscoiens

Message par Silvio Anthelmios le Sam 25 Déc - 2:42

Silvio méritait son surnom de lèche-botte. Habituellement, il traînait toujours sur les talons de Judikhael Wienfield, ou sur un chemin que ce dernier lui avait tracé. Quand il n'était pas avec ce cher Wienfield, on le croisait quelquefois aux côtés de Kathleen Velstiam, pour peu qu'ils se soient croisé quelques minutes auparavant, ou alors, et ce de plus en plus souvent, aux côtés de Shane Maël Lewis qui semblait être son ami. Le reste du temps, il était seul, et ne semblait pas en souffrir. Mais il ne lui serait pas venu à l'idée de se rendre à une fête seul. Il lui semblait que cela perdait une part de son intérêt, et qu'il aurait tôt fait de s'ennuyer. Cependant, les fête en Nosco étaient assez rares pour que nul n'ait envie de les éviter. A part peut-être Tristan Darek, mais c'était un cas à part. Je vous parle d'humains.
Bref, Silvio s'y était donc rendu avec Shane. Je vous sais surpris. Enfin, il avait revêtu un manteau blanc, simple, au col relevé, et passé à sa ceinture son arme. Peu discret, certes, mais si jamais ils subissaient quelque attaque, lui au moins serait prêt. Enfin, ils étaient à peine arrivés dans la salle polyvalente que Shane avoua à Silvio une certaine envie de se rendre dans les waters. Silvio avait râlé: n'aurait-il pas pu y penser avant ? Passons. Ils étaient peut-être en couple, mais cela n'obligeait pas Silvio à suivre Shane partout comme il le faisait si bien avec Wienfield. Attention, je n'ai pas dit que Silvio accompagnait Judikhael aux toilettes, que ce soit clair entre nous ! Bref. Mon jeune Homme s'était décidé à patienter en se concentrant sur le buffet. Peut-être espérait-il que, dos à la foule, personne ne le remarquerait, personne ne l'aborderait.
Erreur. Et cette erreur se nommait van Berghen. En voyant le médecin s'approcher de lui, Silvio perdit sans doute des couleurs. Il n'aimait pas les médecins. Enfin, il n'aimait pas aller voir les médecins, mais cela s'était vite changé chez lui en "je n'aime pas les médecins", bien qu'il n'ait aucune raison d'avoir de l'antipathie pour Kim, en dehors des fonctions de ce dernier. Pourtant, il se sentait mal face à cet homme. Il devait lever la tête pour le voir.Et il avait en plus un grand et étrange couvre-chef. Quelque chose le gênait dans cette approche, il se sentait un peu déconcerté. Que lui voulait van Berghen ? Aussi loin que Silvio se souvienne, il ne lui devait rien... Et ils n'étaient pas camarades.
Il ne lui répondit d'abord que par le conventionnel "bien, et vous ?", sur un ton neutre, soudainement passionné par le buffet. Il accepta la boisson, avec un sourire en coin, son sourire. Il souhaitait garder les distance que pouvaient avoir deux collègues, même si l'environnement ne s'y prêtait peut-être pas. Si on l'abordait, c'était forcement pour le travail. On ne l'avait jamais abordé pour autre chose, ou si peu ! Il accepta le verre, mais n'y toucha pas.
Ainsi la demande de Kim le surprit, tant et si bien qu'il resta sans voix. Quand il voulut ouvrir la bouche pour dire que Shane allait se demander où il était, c'était trop tard, son bras était pris, on l'entrainait plus loin sans qu'il puisse bafouiller autre chose que "maiscéque... att... je...". Il avait tout juste eu le temps de poser son verre avant qu'il ne soit trop tard.
Rah, mais qu'allait dire Shane ? Si Kim l'avait ainsi kidnappé, il y avait peut-être une raison... C'est ce que songea soudainement Silvio, alors qu'il s'apprêtait à repousser le médecin. Peut-être que ce qu'il avait à dire ne pouvait se dire devant certaines personnes. Et Si cela concernait Shane, justement ? Et si cela les concernait tous les deux ? Comment van Berghen l'aurait-il appris ? Ah, les médecins sont vicieux, vous savez... Silvio sentit tout de même monter en lui une certaine appréhension qui l'empêchait de dire qu'en effet, le temps était magnifique.

"- Qu'y-a-t-il ?"

Demanda-t-il abruptement, mains dans les poches, d'un ton qui trahissait ses idées: il sentait venir une terrible annonce, une nouvelle qui allait gâcher sa journée. Une nouvelle de médecin, quoi. Son regard gardait cette dureté qui le protégeait en apparence de tout sentiment.

_________________
Bonnes Fêtes Noscoiens 562433SIGNETURE
Spoiler:

Silvio Anthelmios
Silvio Anthelmios
~ Commandor ~
Section Anti-Terroriste


Camp : Guilde Impériale
Profession : Second de Judikhael Wienfield
Âge réel : 30années
Âge d'apparence : vingt

Compétences
Mémoire:
Bonnes Fêtes Noscoiens Left_bar_bleue1500/10000Bonnes Fêtes Noscoiens Empty_bar_bleue  (1500/10000)
Compétence principale: Armes blanches
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bonnes Fêtes Noscoiens Empty Re: Bonnes Fêtes Noscoiens

Message par Kim van Berghen le Sam 25 Déc - 3:39

Pas commode le second de commandor, alors qu’il avait engagé gentiment la discussion, celui-ci refusait son verre, et pire il lui répondait sur un ton impertinent tout en enfonçant ses mains dans les poches tel un gamin, non un adolescent buté qui refusait de parler et qu’on lui parle. Qu’avait il fait pour mériter la mauvaise humeur du jeune homme et la phrase assassine qu’il lui avait lancé ? "- Qu'y-a-t-il ?" Non vraiment il n’y allait pas par quatre chemin, la réponse ne pouvait donc pas être imprécise mais se devait d’être aussi directe, franche et sincère que la question. Kim se mettrait donc à la hauteur psychologique de son interlocuteur. Si Silvio voulait un dialogue rapide et professionnel alors c’est ce qu’il aurait. Kim eut un sourire moqueur, finit de boire son verre qu’il avait bien entamé.

Etrangement les habitants de Nosco semblaient avoir développé une phobie quasi maladive pour les médecins. Pourquoi et comment ? Il n’avait aucune idée, peu être un syllogisme du type : « je n’aime pas être malade, si je vais chez le médecin il peut trouver quand je suis malade, donc pour ne pas savoir que je suis malade je n’irai pas chez le médecin… » ou alors « les morts meurent le plus souvent dans les souterrains et dans la Sapientia, donc les créatures les rebelles et les médecins sont de dangereux tueurs (en série), donc je dois haïr les créatures, les rebelles et les médecins » ou encore « je n’aime pas les piqures, les médecins font des piqures, donc je dois éviter les médecins… ». Définitivement les nosciens avaient horreur des médecins. Pour citer certains cas très particulier on pouvait évoquer tout d’abord Tristan Darek, qui semblait les éviter comme la peste et aurait pourtant eu besoin d’un peu d’aide, ou alors Shane Maël Lewis, claustrophobe qui devait avoir plus peur des médecins que des espaces clos… ou alors cela venait d’un mauvais souvenir… peut être s’était il retrouvé coincé dans un ascenseur avec un médecin ? Qui sait… ou encore Silvio Anthelmios. Oui rien qu’à son regard noir on voyait qu’il se sentait mal en présence de l’homme qui portait habituellement une blouse blanche. Avait-il peur d’une convocation musclée pour une visite médicale ? Kim avait certes été dans la brigade, mais il n’avait pas réellement combattu depuis des années et bien qu’il continue de tenter de s’entretenir physiquement le second de Judikhael était pour sur bien plus en forme et à même de se défendre contre lui. La taille ne faisait pas tout, d’ailleurs le jeune homme avait une épée à la taille alors que Kim était désarmé et dans une tenue qui l’aurait totalement désavantagé si un combat s’engageait. Silvio n’avait donc rien à craindre à par lui-même et ses réactions étranges. Non Kim ne comprenait pas en quoi il pouvait représenter une menace ou un désagrément. Il s’éclaircit donc la gorge, hésitant un instant, tout en regardant le fond de son verre avant d’ajouter presque gêné.

Et bien voilà, vous êtes le second de Judikhael Wenfield, et comme vous le savez il va se marier avec Artèmîa Elisian, même si la date n’a pas été fixée, et je me demandais… Je n’ai pas d’idée de cadeau pour lui. Je l’ai côtoyé mais depuis qu’il est passé haut conseiller nous n’avons plus vraiment parlé et vous le connaissez surement mieux que moi maintenant, et j’aimerais votre avis sur un cadeau à acheter.

Il se tut et attendit une réponse.
Kim van Berghen
Kim van Berghen
~ Chercheur ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Scientifique et médecin de la Guilde
Âge réel : 65 ans
Âge d'apparence : 30 ans environs

Compétences
Mémoire:
Bonnes Fêtes Noscoiens Left_bar_bleue10000/10000Bonnes Fêtes Noscoiens Empty_bar_bleue  (10000/10000)
Compétence principale: Biologie
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bonnes Fêtes Noscoiens Empty Re: Bonnes Fêtes Noscoiens

Message par Silvio Anthelmios le Sam 25 Déc - 4:42

"- Hmmm...."

Ce fut la première réponse de Silvio. Le Second de Judikhael commença à se gratter le menton, sourcils froncés. Il réfléchissait.
Il commençait à connaître son patron. A force de pauses café, il avait réussi à en savoir plus que tous ses camarades réunis, pour sûr. Encore fallait-il savoir regrouper toutes les petites informations dispersées ça et là. Ce travail, il l'avait fait quelques jours plus tôt. Un brainstorming pour trouver comment faire du mariage de son patron un moment inoubliable. Il avait tout noté sur un papier, pour partager cela avec d'autres camarades organisateurs. Qu'avait-il marqué, déjà ? Il se souvenait exactement du document texte, de l'espace entre les mots... Mais les mots en question demandaient un peu plus de recherche.

"- Il aime les belles armes, bien sûr... Mais c'est un peu gros pour un cadeau. Sinon, il appréciera un nouveau gadget inventif, si vous vous sentez d'humeur à jouer les ingénieurs. Ou des améliorations qu'il pourrait coller à ses armes. Il aime bien tout ce qui ressemble plus ou moins à Artèmîa, mais c'est logique. Il apprécie également ce qui se mange et se boit, donc si vous connaissez une bonne boisson, il ne devrait pas refuser... Je ne crois pas qu'il a besoin de matériel informatique... Sinon, ce genre de choses peut lui plaire."(judi, tu n'étais pas là, faut que tu me corriges, mon poussin)

Il montra un étalage de fragiles statuettes. Le créateur restait humble, sagement occupé à écrire, jetant de temps à autre un oeil aux gens qui passaient. Silvio songeait que si le patron s'était amouraché d'une frêle et pâle jeune femme comme Artèmîa, ne pourrait qu'apprécier ces blanches et fragiles merveilles. A ce moment-là, Silvio se rappela de quelque chose, et détacha sa main de son menton pour lever le doigt.

"- Evitez les hibiscus."

Il en avait fait l'expérience: mieux valait éviter ces plantes avec Judikhael. Mauvais souvenir ? Il ne le savait. En tout cas, cela ne lui plaisait pas vraiment. Il sentait encore le souvenir cuisant du tirage d'oreille qui avait fait suite à cet "incident"... Son cadeau avait été peu apprécié. Pourtant, ces hibiscus avaient été choisi avec amour ! Les gens sont ingrats, vous savez. Faites tout pour leur faire plaisir, et s'ils sont de mauvaise humeur, vos cadeaux recevront le respect dû à un xénomutant.
En parlant de création d'artisan (nous n'en parlions pas, mais faites comme si, cela me donne l'impression d'avoir réussi ma transition), Silvio vit venir à eux une sorte de mini-véhicule volant, sans nul doute téléguidé. Il s'écarta, presque avec flegme, mais vit en revanche que Kim ne voyait pas l'appareil venir vers lui. Réflexe de brigadier, Silvio se jeta avec force sur lui, mains en avant, pour le pousser hors de la trajectoire de l'appareil, comme s'il avait été une balle. Vous connaissez le jeu "tu joues trop à Nescio" ? Eh bien là, vous avez un exemple de "tu es brigadier quand..."

"- Attention !""

La vie de van Berghen en dépendait ! Silvio eut tout de même l'air bien sot lorsqu'ensuite les regards se posèrent sur eux...

_________________
Bonnes Fêtes Noscoiens 562433SIGNETURE
Spoiler:

Silvio Anthelmios
Silvio Anthelmios
~ Commandor ~
Section Anti-Terroriste


Camp : Guilde Impériale
Profession : Second de Judikhael Wienfield
Âge réel : 30années
Âge d'apparence : vingt

Compétences
Mémoire:
Bonnes Fêtes Noscoiens Left_bar_bleue1500/10000Bonnes Fêtes Noscoiens Empty_bar_bleue  (1500/10000)
Compétence principale: Armes blanches
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bonnes Fêtes Noscoiens Empty Re: Bonnes Fêtes Noscoiens

Message par Kim van Berghen le Sam 25 Déc - 5:44

La première réponse de son interlocuteur ne fut pas très prometteuse, celui-ci n’émettant qu’une interjection qui annonçait qu’il réfléchissait profondément à la question. Peut être n’avait il pas d’idées ? En tout cas la question semblait l’avoir déridé, comme s’il avait oublié qu’il parlait à un médecin et qu’il s’était enfin aperçu qu’il parlait à un homme ! A un être humain et non pas à un acharné du travail qui ne pouvait oublier son boulot même en dehors de celui-ci. Non, Kim séparait le plus souvent vie professionnelle et personnelle, même si bien sur il ne pouvait s’empêcher de tenter d’aider ses amis même en tant que scientifique et médecin. Mais le « Hmmmm… » conjugué avec les sourcils froncés et la main qui grattait le menton annonçait clairement, sans que l’on ai besoin d’être un spécialiste de l’interprétation du langage et des mouvements du corps ainsi que de leur signification, oui cela signifiait qu’il réfléchissait profondément et qu’il tentait de construire une réponse claire et précise. Puis soudain il se mit à parler, beaucoup, rapidement et en donnant beaucoup d’informations à la fois. Heureusement Kim van Berghen avait assez bonne mémoire pour tout noter sans avoir besoin sortir de papier et de stylo et de tout noter manuscritement. Il écoutait donc patiemment et avec intérêt chaque mot prononcé par la bouche du jeune homme.

Il hochait la tête de temps en temps, confirmant qu’il pensait la même chose que son interlocuteur, oui bien sur Judikhael aimait les armes… et Artèmîa puisqu’il l’épousait. Il se tourna pour suivre la direction indiquée par la fine main et le doigt du jeune homme. Sur l’étale indiquée on pouvait contempler de fragiles statuettes, des femmes aux courbes attirantes, mais aussi des bâtiments représentés avec des détails époustouflants, ainsi que des objets qui semblaient avoir été personnalisés par l’esprit de l’artiste, qui écrivait derrière son étale. Alors que Kim allait interpeller l’homme qu’il avait reconnu et se renseigner plus en détail sur les prix et la santé de l’artiste, il fut interrompu par Silvio qui continuait sur sa lancée insatiable et impossible à arrêter. Il semblait partit pour parler de son patron pour des heures. Ne voulant pas stopper le jeune homme dans son élan passionné, préférant lorsqu’il parlait ainsi plutôt que de bouder ou d’interroger sèchement, il se retourna à nouveau vers lui pour continuer à écouter. Kim fixait donc son interlocuteur, échangeant parfois des regards avec les yeux vert. Il fixa un instant l’index dressé en l’air et sourit intérieurement à l’air décidé et passionné de Silvio tandis qu’il semblait avoir trouvé la solution à un problème tout en annonçant qu’il valait mieux éviter les « hibiscus ». Kim leva un sourcil improbable, cherchant intérieurement si Judikhael était allergique à la plante ou à l’un de ses dérivés, ingrédient ou composant. Mais non rien de tout ça dans ses souvenirs du dossier du commandor de la section anti-terroriste. Plongé dans ses pensées, il ne remarqua pas que Silvio s’écartait comme pour prendre son élan, jusqu’à ce qu’un cri le « réveille » et le sorte de sa douce rêverie.

Attention ! Avant même qu’il ait pu faire un mouvement pour sauver sa vie, ou plutôt ses oreilles et caler ses mains sur les deux organes de part et d’autre de sa tête et qui lui servait à capter les son et à ouïr…. sauf que là il fallait supporter le cri assez violent de Silvio Anthelmios autant dire un ouragan de son à vous déchirer les tympans. Bref avant même qu’il ai pu esquisser le moindre petit geste, il ne pu qu’écarquiller les yeux en voyant le jeune homme lui sauter littéralement dessus. Non, il n’avait pas eu le temps d’éviter l’impact, ni même de voir l’autre Object Volant Non Identifié qui lui fonçait dessus.

La minute d’après il était allongé sur le sol et il remerciait le ciel de ne pas avoir choisit de costard beige, se disant que le noir accepterait mieux le lavage et les traces de terre, herbe ou quoi que ce soit qui s’imprimeraient sur le tissu. Silvio semblait s’être décidé à jouer à saute-mouton sans en connaître les règles, ou alors il avait été prit d’une envie soudaine de serrer dans ses bras l’un des représentant de la médecine ? On voyait de tout à Nosco, mais c’était la première fois pour Kim qu’un homme lui sautait dans les bras pour finir la tête sur son épaule. Ils étaient tous les deux passés le haut du corps jusqu’aux épaules sous l’étale du pauvre marchand, dont Kim pouvait contempler les pieds jusqu’à ce que ce dernier ce lève sans doute pour contempler la scène par-dessus la table installée sur des tréteaux. Le haut de forme de Kim avait quand à lui roulé au loin, l’abandonnant lâchement. Passant un bras sur les deux omoplates du jeune chevalier à la cape blanche, il questionna doucement.

Vous allez bien ?

Il aurait voulu se redresser mais ne pouvait tant que Silvio ne se relevait pas, mais à entendre les cris et les exclamations qui les entouraient les passants avaient été vraiment surpris, voir choqué pour certains.
Vous avez vu comment il lui a sauté dessus ?

-Normal, Kim est beau garçon…

-Oui c’est vrai, mais personnellement je préfère le petit blond…

-Anthelmios ? Ce n’est pas le second de…

-Chuuuuuuuuut ! Oui.

-Oh, vous imaginez… Un brigadier et un médecin… vous croyez que…


Comment oser se relever alors que tous les regards étaient posés sur eux ? Surtout au vu des commentaires féminins et masculins de l’étrange chute auxquels ils avaient assistés. Bon le point positif : c’était que Kim ne semblait pas avoir été blessé par la chute. Sa tête n’avait pas heurté le sol, il serait bon pour quelques bleus demain sur le séant mais il aura évité le pire… Bon certes, il ne serait pas épargné pour la honte et les rumeurs qui risquaient de circuler entre… alors qu’en fait ils n’avaient… rien fait. La vie est injuste et incompréhensible… Alors que Silvio Anthelmios ne voulait d’abord pas lui parler et s’était montré agressif, il avait suffit d’évoquer Judikhael Wenfield et Artèmîa Elisian pour que… Ou alors c’était le fait d’avoir parlé de mariage ?! Silvio était il à ce point là en manque d’affection ? Pauvre petit bonhomme !
Kim van Berghen
Kim van Berghen
~ Chercheur ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Scientifique et médecin de la Guilde
Âge réel : 65 ans
Âge d'apparence : 30 ans environs

Compétences
Mémoire:
Bonnes Fêtes Noscoiens Left_bar_bleue10000/10000Bonnes Fêtes Noscoiens Empty_bar_bleue  (10000/10000)
Compétence principale: Biologie
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bonnes Fêtes Noscoiens Empty Re: Bonnes Fêtes Noscoiens

Message par Artèmîa Elisian le Sam 25 Déc - 22:05

Les fêtes, il n'y en avait pas tellement, en fait presque aucune et s'était précisément la raison pour laquelle chacune d'elle était si attendu ou du moins elles l'était par elle mais elle ne doutait pas que les autres habitants de la ville les aimaient aussi, après tout une fête s'était fait pour se rapprocher les uns des autres et s'amuser, on mangeait, on buvait, on riait et on jouait sans le moindre soucis et puis c'était toujours l'occasion de faire de nouveaux amis ou de retrouver d'ancien avec qui on a plus tellement l'occasion de discuter.

Bref pour Artèmîa les fêtes étaient des évènements qu'elle ne manquerait pour rien au monde même si ses premiers souvenirs y étant rattachés n'étaient pas si joyeux que cela au final, elle avait était si traumatisé par son arrivée que les cinq premières années elle n'avait pas osé se décoller de Khael, imitant à la perfection une moule collée à son rocher ( comme elle tendait à le faire parfois avec Allan après 90 ans passés à le voir grommeler ) mais une fois ces inhibitions levées elle avait trouver ces rassemblement des plus charmants d'autant qu'étant adepte des conversations pour ne rien dire et toujours prompte à s'amuser elle arrivait toujours à trouver de bonnes âmes qui acceptaient de venir faire les fous avec elle quelque soit l'idée saugrenu qu'elle se découvrait.

Ah des souvenirs elle en avait ! L'épisode du cantique préparer par ses soins à l'intention d'Allan était resté dans les mémoires même si le principal intéressé n'avait pas assister à la démonstration quand à la fois où ils avaient décidés d'offrir des présents mieux valait ne pas trop en parler... bref elle avait toujours envie de voir le temps des fêtes approcher même si l'espace qui séparait chacune d'entre elles était affreusement long à ses yeux et qu'elle passait un pourcentage important de son temps à soupirer après le calendrier.

Bien sûr le but des fêtes étaient aussi de remonter le moral à la ville et elle en avait bien besoin ça s'était certain, entre les créatures, la guilde et les rebelles... et le haut prêtre qui trafiquait elle ne savait quoi avec elle ne savait qui ( une part d'elle même aurait donné cher pour savoir justement et une autre, bien plus conséquente, aurait tout donné pour rester dans l'ignorance totale de ce qu'il projetait tant cela lui avait couté ), la vie n'était vraiment pas rose pour les oubliés, loin d'être en paix dans un environnement propice à leur épanouissement mental, affectif et psychologique ils se retrouvaient enfermés dans un cul de basse fosse où tout depuis les commandor de la guilde jusqu'aux ombres des quartiers désaffectés essayaient un jour ou l'autre de vous croquer un bout de quelque chose, de préférence de façon mortelle et de préférence de façon mortelle et douloureuse si non ce n'était ni rentable ni amusant on s'en serait douté.

Alors oui il était tout à fait compréhensible et même de bon ton de donner un minimum de calme à ses pauvres âmes au moins un jour par ans histoire qu'un certain nombre d'entre eux ne tombe pas en dépression nerveuse, en psychose ou en crises de toutes sortes ( et même dans les meilleurs conditions certains arrivaient quand même à développer quelque chose ) et c'était encore mieux que ce soit la guilde qui en ai l'initiative, ça prouvait qu'elle n'était pas aussi mauvaise que certain le disait même si elle laissait grandement à désirer.

Bref lorsqu'enfin le jour arriva de se réunir tous ensemble dans le bon esprit festif qui servait si bien l'occasion elle ne tenait plus en place, toute la journée durant elle tourna et vira, bondit d'une pièce à l'autre, sortait et entrait sans parvenir à se calmer, vivement la soirée, vivement le festin et vivement qu'elle retrouve ceux qu'elle aimait tant !

Bon bien sûr elle avait du travail, ce n'était pas ce qui manquait, le travail, surtout à Nosco où on se faisait fort de vous accommoder à la sauce de votre choix pour peu que vous vous laissiez croquer et de son coté elle n'avait jamais été si occupée... d'une part parce qu'elle avait été en... « vacances » un certain nombre de semaine, vacances fort agréable au demeurant bien qu'un peu sombres et plumeuses mais également parce que les relations guilde/congrégation n'étaient pas du tout au beau fixe et avait même tendance à se montrer orageuses, elle devait donc régulièrement passer de la pommade sur le dos de l'un ou de l'autre et surtout évitait le plus possible de faire mention au sanctuaire de certain aspect de certaines choses de... bref de Judikhael qui lui manquait affreusement, qu'elle ne voyait pas assez souvent à son goût puisqu'il courrait en permanence derrière monstres et rebelles et qu'elle espérait bien monopoliser pour toute la soirée de fête, histoire de rattrapé ce qu'elle ne pouvait se permettre le reste du temps et tant pis si ça ne plaisait pas, il y avait des jours où même elle pouvait en avoir assez de ménager la sensibilité de chacun et après tout il y avait déjà eu tant d'éclat qu'un de plus ou un de moins ne changerait pas grand chose pour leur histoire.

Enfin.. travailler par une journée pareil il fallait être fou et en plus elle n'avait pas la moindre idée de ce qu'elle allait mettre pour la soirée, elle avait envie de se faire belle mais son inspiration la fuyait sans discontinuer, elle en arriva même, posté devant sa garde robe, à se parler à haute voix pour essayer de se donner des idées, heureusement d'ailleurs qu'elle était dans ses appartements et pas ailleurs ou elle aurait put passer pour folle à se donner la réplique ainsi.

Et après plus de deux heures elle trouva enfin son bonheur, un ensemble rouge et doré qui la faisait ressemblait à une image de peinture, elle prit rapidement une douche, s'habilla et se mit en route vers l'Aedes à petit pas en chantonnant des mélodies pour l'occasion, regardant le ciel magnifique qu'on leur offrait, comme si même la météo participait à la fête et peut-être le faisait elle, qui sais ?

Nosco semblait tellement plus belle ainsi, tellement plus accueillante et vivante, rien à voir avec la masse froide et grouillante habituelle, si seulement elle avait put être ainsi en permanence ! Et puis les gens seraient moins grincheux si ils habitaient une ville qui respirait le bonheur ou du moins c'était son idée à elle et elle l'aimait bien, c'était pour cela qu'elle s'échinait à mettre de la joie et des fleurs partout, de la couleur, des rires, de l'enthousiasme et même la plus lugubre des ruines devenait attirante alors pourquoi ne pas faire de même pour tout Nosco ! Enfin.. le jour où ça arriverait n'était pas encore là, ça s'était certain, dommage, il allait falloir attendre encore, on le faisait souvent ça, attendre, ça semblait une bonne occupation pour certains mais enfin tout de même.

Elle en était là de ses idées et de ses rêveries lorsqu'elle arriva enfin à destination et s'arrêta un instant pour se remplir les yeux de la scène, un doux sourire au lèvre et le cœur s'envolant à des kilomètres au dessus de la ville tant elle était heureuse, d'un bonheur que rien ni personne ne pouvait briser, pas en cette journée du moins, en cette journée elle allait contaminer tout le monde et passer sa soirée à faire des câlins et des danses et... et elle verrait pour le reste.

En entrant elle croisa Kim Van Berghen, chercheur et donc objet de curiosité, les médecins elle connaissait plutôt bien, elle avait un abonnement chez eux depuis son arrivée, elle passait parfois plus de temps chez eux que dans le sanctuaire quand son état se dégradait vraiment mais bon, celui ci elle ne l'avait croisé qu'occasionnellement mais il lui avait fait l'effet d'un homme tout à fait charmant, aussi prit elle le temps d'échanger un peu avec lui avant de s'excuser, repérant déjà des connaissances qu'elle voulait embetter un peu et d'autres qui s'avançaient déjà vers elle avec l'intention évidente de l'embarquer pour discuter ou conspirer quelque chose.

Elle aurait bien aimer que ses amies rebelles soient là, elles se seraient toutes bien amusées c'était certain mais évidemment c'était impossible, des rebelles en cet instant cela signifierait forcément bataille rangée et donc plus de fête, quel dommage vraiment mais en même temps assez prévisible et cela même si c'était la première année qu'elle se faisait une telle réflexion, un début à tout après tout... Elle se mit dans un coin après avoir fait le tour des embrassades et attendit en souriant et en admirant les festivités.
Artèmîa Elisian
Artèmîa Elisian
~ Prêtresse diplomate ~


Camp : Congrégation de Joshi
Profession : Membre des sept, Diplomate
Âge réel : 97
Âge d'apparence : 21

Compétences
Mémoire:
Bonnes Fêtes Noscoiens Left_bar_bleue250/10000Bonnes Fêtes Noscoiens Empty_bar_bleue  (250/10000)
Compétence principale: Monde de Nosco
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bonnes Fêtes Noscoiens Empty Re: Bonnes Fêtes Noscoiens

Message par Shane M. Lewis le Sam 25 Déc - 22:11

    Une fête. Comme on en connaissait pas mal à Nosco. Une en ces temps, c’était étrange. Tous étaient encore sous le choc de la dernière attaque et… Une fête. Shane, comme beaucoup de monde, avait eu des pertes à déplorer, des amis, des collègues. Avec le temps il était passé à autre chose, il avait changé d’horizon. Et il s’était tourné vers Silvio. Ca n’avait pas spécialement bien marché au début. Silvio était un sacrément hermétique à la possibilité qu’un homme aime un homme. Mais il avait pourtant bien fini par l’accepter. Chose qui avait su apaiser mon brigadier.

    Aussi donc, à cette fête, ce fut à deux qu’ils s’y rendirent. Il adorait voir Silvio dans son long manteau blanc. Manteau qu’il avait prêté à Sya, la filleule de Silvio qui était arrivée parfaitement nue. Et qui avait déclenché la jalousie silencieuse mais Ô combien pesante de Shane présent aux côtés de son amant à ce moment là. Enfin, tout ça pour dire que le manteau blanc, il le préférait soit sur Silvio, soit sur lui-même. Et pour le moment, il appréciait grandement voir cette adorable tête blonde dépassé du col remonté. Quant à Shane… Et bien il n’avait pas cherché à faire l’original. Personne n’avait vraiment le cœur à le faire l’original après la dernière attaque. Shane ne fut pas étonné de voir à cette petite fête des gens habillé comme à l’ordinaire ou presque. Pour Shane, c’était cet habituel pantalon et sa tunique noire pour laquelle il avait opté. Et puis un manteau et ses gants. Ses bottes aussi. Shane maudissait l’hiver noscien. Il était rude. Et Lewis était arrivé un 12 Février, soit en plein hiver avec de la neige et du froid qui l’avaient rendu malade. Depuis, il haïssait cette période. Il prenait soin de passer le moins de temps possible à l’extérieur.

    C’était absolument joli tout ce décor. La Guilde faisait vraiment beaucoup d’efforts pour dissimuler la peine de ses hommes. Tout brillait de partout. Les yeux clairs de Shane se posèrent en tout endroit autant qu’il le pouvait, mais bien vite, il retourna à son activité favorite à savoir dévorer Silvio du regard. Il était beau avec ces lumières qui se réfléchissaient sur son manteau blanc. Bien sûr, Shane le regardait discrètement. Il avait conclu un pacte avec son amant. Le rompre ou y porter préjudice d’une quelconque manière pourrait bien avoir de fâcheuses conséquences. Et ce fut sans ignorer bien sûr, cette soudaine envie pressante qui le saisit lorsqu’ils entrèrent dans l’Aedes. Demi-tour droite donc pour Shane après une promesse faite que de revenir rapidement. Silvio avait un peu râlé, Shane en aurait fait autant à sa place, mais il tâcherait de faire vite pour lui faire oublier ce sombre incident.

    Cinq petites minutes plus tard, ses pieds passèrent à nouveau sur le plancher de l’Aedes et son regard se perdit dans la foule. Chercher quelqu’un dans une foule n’était pas une mince affaire. Mais trouver quelqu’un de la taille de Silvio dans une foule était pire encore. Et comme pour en rajouter une couche, Shane n’était pas beaucoup plus grand que Silvio donc il avait également plus de mal. Après avoir longuement cherché en se faufilant entre les gens ? Shane avait fini par demander aux gens s’ils ne l’avaient pas vu.

    « Si, il est allé dehors. »

    Cool parfait, au moins il savait où il était maintenant.

    « Oui, avec Kim, ils avaient l’air de bien s’entendre… »

    Shane réprima en lui d’exploser par un « QUOI ?? » mais secret oblige, il garda ça pour lui. Et c’était bien pire maintenant par une centaine de scénarios plus horribles les uns que les autres trottaient dans sa tête alors qu’il se diriger vers la sortie de l’Aedes. Et le scénario qui revenait souvent décliné sous diverses formes étaient celui de la tromperie. Shane se répéta de nombreuses fois que Silvio ne lui ferait jamais ça, pas à lui, et encore moi avec un médecin. Il respira profondément et décida de laisser de côté ses mauvaises idées et saisit deux coupes de champagne, se disant que ce serait bien d’en offrir une à Silvio.

    Il arriva dehors. Frileux, un frisson de froid le parcourut et il commença à claquer des gens. Il ne mit pas longtemps à trouver Silvio d’ailleurs. Une foule s’était agglutinée devant un spectacle assez croustillant apparemment. Shane, petit, du se faire un chemin pour passer et voir ce qu’il se passait. Lorsqu’il arriva devant la foule, sa bouche s’ouvrit dans un silence de surprise perplexe. Il voyait Silvio qui de toutes évidences venait de se jeter sur le médecin qui avait soigné Shane au sanctuaire. L’informaticien avait plusieurs possibilités : égorger Kim, égorger Silvio (mais ces solutions n’étaient pas vraiment discrètes) ou bien ne rien faire. Ses poings se serrèrent de colère et explosèrent les flûtes de champagne qu’il tenait entre ses mains. Le liquide alcoolisé se rependit sur ses gants, tandis que ses yeux commencèrent à devenir rouges.. Il devait partir d’ici avant que les larmes ne commencent à couler. Mais comment repasser à travers cette foule. Il allait hurler de rage bien avant d’avoir pu fuir. Il resta donc à regarder Les deux d'un regard noir.
Shane M. Lewis
Shane M. Lewis
~ Brigadier Informatique ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Brigade Informatique
Âge réel : 10 ans
Âge d'apparence : 19 ans

Compétences
Mémoire:
Bonnes Fêtes Noscoiens Left_bar_bleue3000/10000Bonnes Fêtes Noscoiens Empty_bar_bleue  (3000/10000)
Compétence principale: Informatique
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bonnes Fêtes Noscoiens Empty Re: Bonnes Fêtes Noscoiens

Message par Silvio Anthelmios le Dim 26 Déc - 0:45

Il avait cillé. Et à se léger temps où ses yeux n'avaient pas vu s'était superposé celui où un choc l'avait forcé à les fermer à nouveau. Quand il fut à peu près remis, quand il rouvrit les yeux, quand il s'aperçut de sa situation, il eut l'impression de recevoir un second choc.
Vous voyez... Il y a des choses dans la vie que nous pouvons concevoir, et imaginer, tout en les sachant impossibles. Par exemple, si je vous parle d'un grand changement de design à base de camarades et de femmes dénudées, vous saurez cela impossible, mais vous arriverez à l'imaginer, filous que vous êtes. Encore, là, la vision est plaisante, mais imaginez si je vous avais dit la même chose avec des photos de Justin Bieber. Vous voyez, cette scène était à Silvio ce qu'un design Justin Bieber est à nous, joueurs. En pire.
Il avait déjà imaginé des choses terribles: la découverte de sa relation avec Shane, notamment. En premier temps, cela aurait impliqué que Nosco soit au courant. Qui voudrait d'un commandor homosexuel ? Comment allait-on le regarder ? Assurer ses fonctions serait sans doute bien plus dur, et garder la tête haute quand il serait accablé par le poids de son crime. D'un autre côté, cela voudrait dire qu'il aurait perdu Shane. Cela ne serait pas non plus facile à vivre. Il tenait à lui... Un peu... Beaucoup. Il l'aimait. Il avait eu du mal à se l'avouer, mais il avait fini par le faire. Il savait également qu'il l'aimait plus que Shane l'aimait (qui pouvait aimer plus que lui ? Franchement ? Vous voyez quelqu'un surpasser Silvio ?). Donc oui, découverte de sa relation avec Shane=pire cauchemar.

Mais LÀ, il avouait que le destin venait de lui prouver qu'il était encore capable de le surprendre. En effet, il imaginait difficilement que l'on puisse arriver au même résultat que son pire cauchemar par ce moyen-ci. C'était peut-être pire ! Qu'on le découvre homosexuel, passe encore, mais avec un MÉDECIN ! Il n'avait aucun sentiment pour ce médecin, le vide intersidéral, et c'était pour lui qu'il allait passer pour...!
Il se releva en hâte, couina en sentant contre sa tête se heurter le bord de la table, puis sortit de la dessous, en se frottant l'arrière du crâne. Il était rouge vif, gêné. Et paniqué, aussi. Avait-il encore une chance de se sortir de là de façon crédible ? Fort heureusement pour lui, Silvio n'avait pas pour habitude de perdre ses moyens. Mais une telle situation, surtout avec un coup derrière la tête, avait le don de.. L'agacer.
Il avait pesté en recevant son coup, il pesta à nouveau une fois debout, un juron qu'il censura de grommellements, à cause de certaines règles de savoir-vivre. Il secoua la tête, comme pour se débarasser de la douleur, puis se pencha vers Kim, une main tendue vers lui:

"- Excusez-moi, je voulais vous écarter de la trajectoire d'un chauffard volant miniature... Pas vous envoyer manger les escargots..."
Il l'avait cru plus solide, l'animal. "Rien de cassé ?"

Silvio osa un regard autour d'eux, pour constater l'étendu des dégâts. Oui, on les regardait. Il aurait voulu lire dans les esprits, être rassuré en constatant que chacun avait compris de quoi il en retournait vraiment. Mais un des regards qu'il croisa lui glaça le sang. Shane. Jamais il ne l'avait vu ainsi, jamais avec ce regard. Il était au moins aussi terrifiant que l'avait été Judikhael avant de lui tirer les oreilles pour ses bêtises. Mais une partie de la peur qu'il inspirait à Silvio venait du fait qu'il avait désormais le pouvoir de partir, signant ainsi la fin de leur relation sur un malentendu.
Non, il ne fallait pas, surtout pas ! Silvio ne prit même pas le temps de réfléchir: il tira Kim pour le mettre debout, et l'entraina aussitôt vers Shane. Là, il lui lâcha le poignet.

"- Ah, Shane ! Je n'ai pas eu le temps de te prévenir, le docteur van Bergehn préfèrait que l'on se parle dehors... Enfin, si on avait su qu'il serait agressé par cette... Chose..."
il pointa du menton l'engin électrique, qu'un gosse s'amusait à faire tournoyer bien trop près d'eux. "On serait peut-être restés à l'intérieur."

Il avait tenté le ton de la plaisanterie, il avait tenté son habituel sourire en coin, mais on sentait encore dans sa voix l'agacement qu'il avait mis peu avant dans ses jurons. Il aurait voulu tout de suite prendre la main de Shane, lui assurer que ce n'était pas ce qu'il croyait... Bon sang, il avait déjà eu tant de mal à accepter d'être son homme, comment aurait-il pu le trahir ainsi, avec un MÉDECIN, et en public ? Ca tombait sous le sens ! Mais ce regard de Shane semblait démontrer le contraire...

_________________
Bonnes Fêtes Noscoiens 562433SIGNETURE
Spoiler:

Silvio Anthelmios
Silvio Anthelmios
~ Commandor ~
Section Anti-Terroriste


Camp : Guilde Impériale
Profession : Second de Judikhael Wienfield
Âge réel : 30années
Âge d'apparence : vingt

Compétences
Mémoire:
Bonnes Fêtes Noscoiens Left_bar_bleue1500/10000Bonnes Fêtes Noscoiens Empty_bar_bleue  (1500/10000)
Compétence principale: Armes blanches
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bonnes Fêtes Noscoiens Empty Re: Bonnes Fêtes Noscoiens

Message par Kim van Berghen le Dim 26 Déc - 1:58

Heureusement Silvio se releva rapidement, tellement vite qu’il se cogna même la tête contre la table avant de se relever vraiment. Il était rouge vif, comme s’il avait fait la pire erreur de sa vie et devant des milliers de personnes et que maintenant il était gêné. Le second ne semblait pas savoir où se mettre, ni que dire comme s’il cherchait des excuses sans en trouver. Il grommelait de mauvaise humeur une nouvelle fois. Vraiment cela ne semblait pas être sa journée. Cependant sa colère n’était pas ou plus dirigée contre lui, ce qui était une bonne chose. Anthelmios lui tendait même une main pour l’aider à se relever ce qui prouvait bien qu’il ne lui en voulait pas, et que la soit disant attaque n’en était pas réellement une. Voilà d’ailleurs qu’il s’expliquait ou tentait de le faire. Kim accepta la main et se releva rapidement, pour en effet contempler un objet volant qui s’éloignait lentement.

Non, ne vous inquiétez pas je suis résistant.

Ce dernier lança un regard inquiet aux alentours, comme s’il cherchait une présence rassurante qui pourrait empêcher tous ces regards fixés sur eux. Silvio semblait en fait être un grand timide qui n’aimait pas qu’on le regarde. Etrange pour un second qui aurait du aimer être admiré et écouté, car après tout il était là pour commander. S’il devait s’inquiéter à chaque fois qu’une petite foule le contemplait en l’écoutant, il n’allait pas s’en sortir. Kim fixait Silvio en tentant de comprendre alors que ce dernier s’était fixé sur un autre point, que le médecin suivit des yeux jusqu’à contempler Shane dont les yeux lançaient des éclairs. Puis soudain il fut saisit au poignet par le jeune homme et entrainé à sa suite. Kim eut juste le temps de faire un signe de main aux quelques personnes de la foule qu’il connaissait bien, leur assurant de vive voix qu’il allait bien et qu’ils devraient tous aller voir les différents ordinateurs de poche vendu sur le stand un peu plus loin car ils étaient absolument FA-BU-LEUX !

Arrivé devant l’informaticien, il se dit silencieusement que l’explication était là sous ses yeux ! Silvio était de mauvais poils car il trainait avec un informaticien et tous les informaticiens se levaient du pied gauche le matin ! L’exemple le plus flagrant était Tristan Darek, et Shane Maël Lewis était l’un des informaticiens travaillaient sous ses ordres. Pas étonnant alors qu’il ait prit un peu de son patron, ou tout simplement qu’il soit de mauvaise humeur à cause de son patron qui grognait. Silvio semblait en tout cas pressé de s’expliquer et de calmer le regard noir de son ami. Kim avait perdu son chapeau et donc un peu de sa hauteur, cependant il restait le plus grand des trois. Tentant de jouer le jeu de Silvio, il attrapa la main de Shane et le fixant dans les yeux lui dit.

Bonjour, j’espère que vous vous allez mieux. Vous semblez un peu plus en forme, cependant je ne suis pas sure que vous ayez faite la visite de contrôle que je vous avais vivement conseillé.

Kim évoquait bien sur la dernière fois qu’ils s’étaient vraiment croisé et parlé, c'est-à-dire dans e sanctuaire de Joshi, pendant l’attaque des créatures, lorsque Shane s’était fait blessé et avait perdu pas mal de sang. Il n’avait eu aucune blessure majeure heureusement grâce à son armure, cependant il s’était montré assez faible physiquement à cause de la fatigue et de ses blessures qui l’avaient mit en état d’anémie avant que le médecin n’ai eu le temps de recoudre toutes ses blessures. Shane était claustrophobe, Kim le savait déjà, mais il n’avait jamais constaté à quel point le jeune homme pouvait s’énerver lorsqu’il était en colère. Pourtant ils étaient à l’extérieur et en plein air, rien ne pouvait provoquer une crise. L’objet de son mécontentement était il alors Silvio ? A cause de leur chute… ?
Kim van Berghen
Kim van Berghen
~ Chercheur ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Scientifique et médecin de la Guilde
Âge réel : 65 ans
Âge d'apparence : 30 ans environs

Compétences
Mémoire:
Bonnes Fêtes Noscoiens Left_bar_bleue10000/10000Bonnes Fêtes Noscoiens Empty_bar_bleue  (10000/10000)
Compétence principale: Biologie
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bonnes Fêtes Noscoiens Empty Re: Bonnes Fêtes Noscoiens

Message par Shane M. Lewis le Dim 26 Déc - 15:15

    Silvio se releva de sa situation embarrassante. Je tiens à signaler que Shane faisait un effort incroyable de volonté à rester silencieux, en place, à résister à l’envie aller trancher la gorge du médecin et castrer Silvio pour cet affront. Mais qu’est ce qui lui avait pris de se jeter sur le médecin, de manière immédiate, Shane ne voyait pas vraiment de raison valable dans les environs, il commençait à hurler intérieurement. Il attendait une réponse, une explication, n’importe quoi, pourvu qu’on lui dise que Silvio ne le trompait pas. Enfin quoi ! C’était pour lui, pour Silvio que Shane taisait leur relation qui en ferait jaser plus d’un. C’était pour Silvio qu’il ne disait rien et qu’il se contentait de garder son homme pendant quelques instants volés à l’abri des caméras ! C’était pour Silvio ! Silvio ! Et Silvio ! Si ça n’avait tenu qu’à Shane, il se serait bien fiché qu’on dise de lui qu’il était un homosexuel. Il n’était pas là pour vivre pour les autres, il était là pour être heureux. S’il y avait des gens pour les comprendre, tant mieux, s’il n’y en avait pas, tant pis ! C’était pour Silvio ! Alors comment osait-il marquer de la sorte une relation avec un autre homme en public ? Comment osait-il ?! Après tout ses sacrifices ! Shane avait la brusque envie de le gifler. Au fond, puisque Silvio se permettait d’afficher son orientation sexuelle en public, il n’avait donc pas à se priver, et tant qu’à faire, dire le fond de sa pensée, montrer qu’il était cruellement jaloux, dire à Kim qu’il allait lui arracher la peau dans moins de quinze minutes, le temps qu’il s’occupe du sort de Silvio. Ah la belle fête ce soir ! Les habitants auraient même droit à un diner spectacle !

    Pris de cette furieuse envie, les flûtes explosèrent entre ses poings serrés. Mais, Silvio se releva et se prit le coin de la table sur la tête. Dans une autosatisfaction, Shane se dit que cette douleur tombait à pic, c’était la douleur que Shane aurait voulu faire subir à Silvio à ce moment, mais la table s’en était chargée. Brave fille. Et puis, un instant plus tard, Shane sentit un pincement dans son cœur. Son Silvio s’était fait mal. Dans un élan impulsif, il aurait voulu aller lui frotter la tête, lui faire un bisou magique et le réconforter. Rah ! Mais il l’aimait ! Pourquoi donc deux pulsations intérieures aussi paradoxales ? Il était fier de la souffrance endurée par Silvio et en même temps, elle lui faisait mal à lui aussi qu’il aurait voulu tout lui pardonner. Il se contenta néanmoins d’un regard, attendant des explications avec hâte. Qu’il lui explique, qu’il lui dise que tout ce qui s’était passé. Qu’il lui dise que ce qu’il imaginait était faux, qu’il ne l’avait pas trompé, pas en public, et pas avec un médecin ! Il devait lui dire que c’était un mal entendu. Rapidement, son regard noir devint un regard suppliant, rougi par les larmes qu’il n’allait pas tarder à verser s’il ne le rassurait pas sur le champ. De la manière qu’il voulait, il accepterait toutes les formes de discours. Même un simple regard, pourvu que celui-ci ne soit pas rempli de culpabilité.

    Et une version vint enfin. Shane fronça les sourcils et puis le rouge de ses yeux sembla tirer sa révérence avant de fuir doucement de son regard. L’informaticien regarda alors l’enfant dans son objet volant. Ca alors… Et dire que Shane avait cru que Silvio… Il avait envie d’éclater de rire pour laisser sortir tout ça. Il se dirigea alors vers une poubelle et y jeta les morceaux de verre qu’il avait entre les mains. Il s’essuya les gants dans une serviette et serra finalement la main du médecin.

    « Euh… Bonsoir… Oui je vais mieux… Enfin… »

    Oui, il allait mieux maintenant qu’il connaissait la vraie version des faits. Mais ce n’était pas vraiment la question de Kim à laquelle il répondait. Disons qu’il se servait de la question de Kim pour répondre à Silvio !

    « J’ai cru un bref instant que Silvio avait changé d’orientation sexuelle, c’était assez frappant… »

    Pour Kim, ce changement d’orientation sexuelle devait montrer que Silvio se tournait vers les hommes au lieu des femmes. Ton de la plaisanterie bien sûr, des gens autour d’eux avait déjà évoqué cette hypothèse dont la vérité avait été rétablie un peu plus tôt par le second. C’était l’autre sens, celui qui était entre Shane et Silvio qu’il fallait prendre en compte. Par orientation sexuelle, Shane sous entendait de passer d’un informaticien à un médecin (c’était des espèces tout à fait différentes !) Un petit sourire en coin finalement. Quel idiot il pouvait faire, voilà qu’il rosissait conscient du ridicule de ce qu’il avait cru être. Enfin quoi, ne pensez pas que c’était exagéré de la part de Shane. Lorsque vous débarquez et que vous voyez un Silvio qui s’était jeté sur un Kim sans en voir la raison, la seule qui vous venait à l’esprit n’était autre que celle à laquelle tout le monde avait pensé ! L’informaticien claquait encore des dents.

    « Euh… J’ai froid, on rentre. »

    Oui, parce que Shane avait froid, on rentrait. L’informaticien était frileux, il l’aurait été moins s’il n’avait pas débarqué à Nosco un 12 février, dans un monde plein de neige. Il avait failli mourir d’hypothermie tout de même. Alors depuis, dès qu’il sentait qu’il avait froid, son esprit transformait ça en un danger meurtrier. Shane vit alors une femme et demanda alors :

    « Ce n’est pas la prêtresse qui s’acoquine avec ton patron ? »
Shane M. Lewis
Shane M. Lewis
~ Brigadier Informatique ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Brigade Informatique
Âge réel : 10 ans
Âge d'apparence : 19 ans

Compétences
Mémoire:
Bonnes Fêtes Noscoiens Left_bar_bleue3000/10000Bonnes Fêtes Noscoiens Empty_bar_bleue  (3000/10000)
Compétence principale: Informatique
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bonnes Fêtes Noscoiens Empty Re: Bonnes Fêtes Noscoiens

Message par Kim van Berghen le Dim 26 Déc - 21:39

Non définitivement l’informaticien n’avait pas l’air dans son assiette. Il répondit en bégayant et ne semblait pas sure de lui, fixant beaucoup Silvio. Cherchait-il son approbation ou alors lui reprochait-il muettement quelque chose ? Les deux hommes semblaient plutôt proche, étrange car habituellement les informaticiens ne se mêlaient pas trop aux brigadiers. C’était deux mondes à part, l’un était la tête plongée dans la mécanique et les ordinateurs toute la journée tandis que l’autre devait aller en souterrains, combattre des créatures et affronter un danger réel bien loin du monde virtuel dans lequel évoluaient les informaticiens. Mais après tout peut être que l’attaque des créatures les avait rapprochés. Shane Lewis avait combattu les êtres venu des souterrains peut être cela lui avait il permit de comprendre le travail arasant des brigadiers. Ou peut être avait il sentit le besoin d’avoir un ami dans ce domaine, parce qu’il admirait Silvio ou qu’il avait besoin qu’on le protège. En tout cas c’était une bonne chose de voir que les habitants de nosco se rapprochaient, ils se soudaient face à l’adversité.

La seconde phrase du petit homme le surpris plus, Silvio avoir changé d’orientation… ? Insinuait il que… ? Kim eut un léger rire. Quel humour ! En tout cas Shane n’épargnait pas Silvio et lui envoyait piques et taquineries… on aurait pu croire à deux gamins, deux frères se chamaillant. Ils étaient mignons. Il faudrait qu’il sache comment ils s’étaient rencontrés et comment ils avaient liés de tels liens… D’ailleurs Shane rosissait de ses propres blagues, tel un amoureux s’amusant de sa belle. Mais il faisait aussi ses caprices, réclamant à rentrer. Kim fit un sourire, posa une main sur l’épaule de chacun des jeunes hommes et dit d’une voix douce.

Je vous souhaite donc une très bonne journée… ainsi qu’une agréable soirée. Shane Maël Lewis, je vous revois bientôt je l’espère… Et gardez la santé !

Puis il les quitta, les laissant en tête à tête sans autre forme de procès. Il venait de repérer quelqu’un d’autre dans la foule, des cheveux bleus qui lui rappelaient quelqu’un… Le filleul de Judikhael Wenfield ! Bien sur… Il avait lu rapidement son dossier et aurait voulu en savoir plus sur le jeune homme, il le rattrapa donc rapidement, profitant que le jeune homme soit seul pour l’aborder.

Bonjour, nous n’avons pas encore le plaisir de nous connaître je crois. Kim van Berghen, scientifique et médecin de la guilde.

Il fit un large sourire au jeune homme, lui tendant une main amicale, puis apercevant le chien robot qui trottait au pied de son maitre, il écarquilla les yeux de surprise. C’était un des chiens robots crée par les scientifiques, il avait lui même participé à une partie de sa conception, une belle machine, rapide souple et assez intelligente. Ce chien robot était aussi robuste, car conçu pour la traque des rebelles et des créatures lorsqu’il le fallait.

Seriez-vous un membre de la brigade ? Si c’est le cas votre chien doit vous être bien utile. Comment l’avez-vous nommé ?
Kim van Berghen
Kim van Berghen
~ Chercheur ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Scientifique et médecin de la Guilde
Âge réel : 65 ans
Âge d'apparence : 30 ans environs

Compétences
Mémoire:
Bonnes Fêtes Noscoiens Left_bar_bleue10000/10000Bonnes Fêtes Noscoiens Empty_bar_bleue  (10000/10000)
Compétence principale: Biologie
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bonnes Fêtes Noscoiens Empty Re: Bonnes Fêtes Noscoiens

Message par Morgan W. Karanth le Dim 26 Déc - 21:53

Noël, noël. Fête de tous les rêves. Fêtes de joies et d’amusement. Fêtes de plaisir et d’oubli des soucis. Peut-être la plus belle fête, entre le temps qui passe et qui s’écoule, pour laisser une cicatrice sur les maux… un bandage sur les mots. Il n’y avait toutefois plus beaucoup de sourire sur ce petit visage quelque peu dépité, inconscient du beau, dans la confusion qui régnait, perdu dans un monde, perdu dans le sien, perdu dans ce même monde où il côtoyait tant de gens. Des gens avec qui il ne s’entendait pas. Des gens parmi lesquels il n’arrivait guère à se mêler, à se confondre, couleur parmi la masse, détonnant terriblement à travers elle. Mais le bleu, malgré tout, malgré son côté de plus en plus tranquille, de plus en plus réservé malgré l’explosion de parole qu’il avait fait, à présent, depuis l’attaque de créatures qui avait eut lieu. Quelque chose en lui. Un bri. Comme un jouet cassé. Il était comme un automate. Il faisait sans vraiment réfléchir, ce qu’on lui demandé, machinalement. Il n’y avait, toutefois, que ce regard bleu, bouillant, perçant, comme s’il avait tramé quelque chose d’indescriptible. Un regard qui se brouillait parfois alors que les idées s’entrechoquaient brutalement en lui pour le laisser pantelant… rageant. Des idées saugrenues auxquelles il n’aurait pourtant jamais pensé jusqu’à présent. Certes, il était encore considéré comme ce petit nouvel oublié tout égaré qu’il fût. Mais il pensait par lui-même et ne se laissait que moyennement influencé par la Guilde, plus particulièrement, comme s’il voulait devenir autonome d’elle. Car il ne la comprenait pas. Pas du tout. Et s’il n’était pas fait pour elle ? Où était sa place, donc ?

Ah, si le commandor entendait ses pensées, il l’étriperait. Et c’était ce qui le peinait le plus. Car, en vérité, vers qui se tourner si la personne la plus près de lui s’avérait ne pas forcément vouloir comprendre ça ? Non, c’était trop risquer de décevoir l’homme qui l’avait accueilli, qui n’avait pas jugé, du moins essayé de ne pas le faire, qui avait pris son temps juste pour lui. Alors non, il ne se permettrait pas de lui faire du tord. Toutefois… Wolfgang n’avait pas forcément l’impression d’être proche de l’homme ou d’un autre. Non… Bien pire encore, il semblait de plus en plus s’éloigner des gens pour s’enfermer dans son appartement, le soir et s’installer devant son écran pour écrire ce qu’il gardait pour lui en énigmatiques mots sans queue ni tête.

Mais aujourd’hui… c’était différent. C’était la fête, le temps d’effacer la confusion de son esprit, le temps de se laisser un peu aller parmi ses gens qui ne lui ressemblait pas. Et ce fut donc ainsi que le Lutin Bleu se glissa dans la foule, laissant simplement entendre les pas métalliques à ses côtés, de cette seule chose qui l’accompagnait désormais, comme son ombre, parce qu’il avait un peu peur de la solitude malgré tout, et qu’il avait fini par se tourner vers la plus stupide des choses possible : le synthétique pour remplacé le véritable. L’Aedes, c’était son chez lui, il ne voyait pas pourquoi il serait arrivé plus tôt. Il n’avait eut qu’à prendre l’ascenseur et à descendre pour se glisser, une fois à l’étage, à a salle de repos. Il n’eut toutefois guère le temps de s’avancer davantage dans la foule que très rapidement, le gamin enfantin fut interpelé, alors qu’il se retournait vivement. Il cligna des paupières, n’aperçu jamais la main, alors que son cerveau semblait faire un blocus direct devant l’information qui giclait dans ses oreilles. Il opina finalement du chef, avec une légère seconde de décalage :


« Oui… Oui, je suis de la brigade de Nettoyage et… » Il lança un coup d’œil au chien robotique, comme s’il s’étonnait de l’attention qu’il gagnait en sa compagnie. « Et c’est Fedor Mikailovitch Dostoïevski Malaussène de Habsbourg-Lorraine… Mais Fedor peut suffire… »

Petit sourire amusé. Un regard brillant, plein de douceur, parce que Morgan était plus vrai que n’importe qui et qu’il était incapable de mentir. Du moins ne le faisait-il pas très bien lorsqu’il tentait…

« Oui… oui enfin, utile, je ne sais pas. L’usage n’a pas été démontré encore… du moins pas par moi et… et… Qu’est-ce que ça peut faire ? »pas de méchanceté dans cette phrase, seulement une immense curiosité qui ressortait du lot.
Morgan W. Karanth
Morgan W. Karanth
~ Nouvel Arrivé ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Aucune pour l'instant
Âge réel : 0
Âge d'apparence : 17 ans

Compétences
Mémoire:
Bonnes Fêtes Noscoiens Left_bar_bleue500/10000Bonnes Fêtes Noscoiens Empty_bar_bleue  (500/10000)
Compétence principale: Combat à mains nues
Niveau de Compétence: Compagnon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bonnes Fêtes Noscoiens Empty Re: Bonnes Fêtes Noscoiens

Message par Kim van Berghen le Dim 26 Déc - 22:19

Ce qu’on remarquait en premier chez Morgan Wolfgang Karanth c’était ses cheveux colorés par un quelconque procédé chimique destiné à changer leur couleur pour les rendre ainsi plus flashy et unique à contempler. La seconde particularité physique que l’on apercevait était sans nul doute ses yeux, deux billes bleues qui semblaient sans fond, on pouvait très certainement plonger et se noyer dans un tel océan de la couleur du ciel. Pas besoin de sortir de chez soit, de passer du temps sur un ordinateur ou de lire lorsque l’on pouvait contempler sans s’arrêter le bleu troublant d’un tel regard. La main tendue ne sembla pas avoir d’impact sur le jeune homme qui semblait figé et gêné de la présence du médecin, certainement car c’était leur première rencontre et que le scientifique était plutôt expansif et sociable, sautant littéralement sur tout le monde pour engager la conversation, glisser trois mots, un signe de main par ci ou par là. Mais une autre information revint soudain dans l’esprit de Kim, voilà ce dont il se souvenait maintenant : une histoire d’automutilation des mains lorsqu’il était nerveux. Hors en effet l’esprit psychologue du scientifique pouvait dire que Morgan était plus que nerveux lorsqu’il abordait quelqu’un de nouveau et engageait une conversation sans avoir de bases solides. Se sentait-il mal à l’aise à cause de la profession énoncée par son interlocuteur ? C’était peut être le cas, ou tout simplement le fait qu’on l’aborde.

Brigade de nettoyage ? Intéressant métier, mais risqué.

La dextre qu’il avait tendu jusque là lui servit à assener une petit tape amicale sur l’épaule de Morgan. Non pas pour empiéter sur l’espace privée du jeune homme mais pour lui montrer qu’il ne lui voulait aucun mal, il ajouta avec un sourire rassurant.

Dans le temps aussi j’ai servi dans la brigade… puis j’ai changé mes idées… et me voilà scientifique ! Un véritable changement ! Mais je ne m’en plains pas loin de là. Même si c’est vrai qu’être dans la brigade est aussi un beau métier, c’est aussi bien plus facile pour draguer les jeunes femmes, non ?

Il fit un clin d’œil à Morgan avant d’enchaîner sur le chien de celui-ci. Fedor Mikailovitch Dostoïevski Malaussène de Habsbourg-Lorraine, il n’avait jamais entendu un nom aussi long, et s’en amusant en riant.

Vraiment ? Et bien alors bonjour Fédor. Il inclina la tête vers le chien en souriant toujours. D’où vous ai venu ce si long et amusant nom ? Est-ce par dépit de ne pas avoir pu en choisir un tel pour vous-même ? Aviez-vous un si grand doute pour choisir lequel lui conviendrait le mieux ? Je dois avouer que j’aime vraiment en tout cas ! Vous savez j’ai un rat, il s’appelle Steve ! Et pourtant j’ai bien du passer… trois mois pour lui trouver son prénom ! C’est une longue histoire vous savez, mais voilà… je me suis attaché à cette petite bête.

Le jeune homme semblait plutôt surpris et sceptique devant la question concernant son chien, toujours mal à l’aise apparemment. Tant pis Kim avait l’habitude de parler pour deux, il pouvait aisément combler la conversation à lui tout seul, il avait l’habitude à force de côtoyer des personnes telles que Tristan Darek, ou Anna Heidelberg… Et puis il aimait bien parler, même si ses paroles pouvaient être trompeuses, il aimait blaguer et souvent cinquante pour cent de ce qu’il disait était dis sur le ton de l’humour, qu’il soit du second degré, de l’ironie ou de l’humour noir… il fallait donc faire attention à ne pas tout prendre pour une vérité sure à cent pour cent. Surtout qu’il aimait les rumeurs, même s’il les vérifiait toujours avant de les propager.

Je vous questionne car j’ai travaillé sur ce petit bébé ; une vraie merveille ! Vous serez satisfait n’en doutez pas ! Il est doué et fait pour aller en souterrain, un noscien lambda n’en aurait pas l’usage ou ne l’exploiterait pas à toutes ses capacités.
Kim van Berghen
Kim van Berghen
~ Chercheur ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Scientifique et médecin de la Guilde
Âge réel : 65 ans
Âge d'apparence : 30 ans environs

Compétences
Mémoire:
Bonnes Fêtes Noscoiens Left_bar_bleue10000/10000Bonnes Fêtes Noscoiens Empty_bar_bleue  (10000/10000)
Compétence principale: Biologie
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bonnes Fêtes Noscoiens Empty Re: Bonnes Fêtes Noscoiens

Message par Morgan W. Karanth le Dim 26 Déc - 22:50

L’homme était étrange. Ce n’était pas que le bleu n’appréciait pas forcément la présence des autres, mais lorsque l’on intervenait avec lui de cette façon, il ne semblait jamais vraiment très bien savoir comment réagir, ou comment prendre les choses, si c’était positif ou si c’était carrément pour faire usage de lui. Après tout, combien de fois l’avait-on manipulé depuis son arrivée ? Un peu trop à son goût. Pourtant, il ne s’en domptait pas, il continuait de se laisser tomber dans le piège comme s’il ne savait rien faire d’autre. Mais Morgan était naïf. Et c’était bien connu. Il était facile de jouer avec lui, comme de se jouer d’un ordinateur pour un informaticien. Le bleu se montrait donc étrangement méfiant, même si ce n’était pas forcément dans sa nature propre de l’être.

Brigade de nettoyage ? Risqué ? Pourquoi, par Joshi, est-ce qu’ils lui disaient tous ça, en le traitant généralement littéralement de suicidaire parce qu’il n’avait pas la trouille d’aller s’égarer dans les souterrains, quitte à y laisser la peau. N’importe quoi. S’en devenait agaçant et blasant, à la fin ! C’était un travail comme un autre, rien de plus rien de moins. Et il ne le faisait pas pour le risque ou quoi que ce soit, même si c’était ce qu’il y avait de mieux dans son cas, pour briser son ennui, son sentiment de solitude éternelle. Morgan ne se lassait pas de rejeter la paire de saphirs qui lui servait d’iris sur le doc’ alors qu’il écoutait sans vraiment le faire, dans un mélange de malaise et de questionnement. En effet, le gamin se demandait sérieusement ce qu’il fabriquait là. Il lança un nouveau regard sur le chien robot à reconnaissance vocale qui n’avait pas bougé d’un iota depuis que le scientifique s’était arrêté devant eux pour les arrêter, littéralement. Le garçon ne pouvait s’empêcher de vouloir se soustraire à l’homme, et, pour se contredire lui-même, ne le désirait toutefois pas car ceci se résumerait à retourner seul dans son coin. C’était un peu bête de sa part, alors autant oublier cette idée tout de suite. Il laissa donc l’autre s’exprimer comme un paon fier de ce qu’il avait à raconter sur la brigade, sur son passé, même s’il ne lui avait strictement rien demandé, sans vraiment en avoir quelque chose à faire, et presque automatiquement son regard se perdit dans le vague, signe qu’il n’écoutait qu’à moitié ce qu’on lui racontait, et n’avait pas l’air intéressé plus qu’il ne le fallait. Les femmes, ah les femmes… La seule qui semblait avoir réussi à avoir un semblant d’effet sur lui, ca avait été Irène, petite sirène dont il n’entendait plus mot depuis les graves blessures qu’elle avait subite au cours de l’attaque. Non, non, de toute façon, il ne semblait jamais attirer personne, alors non.

Morgan secoua finalement la tête à l’écoute de ce qu’il continuait de radoter sur son dos, sur le chien qui ne tiquait pas, plus droit que de chez droit, qui ne grinçait pas non plus, ni rien. Qui semblait même plutôt hors fonction à cet instant. Il disait avoir aidé à sa fabrication ? Hey bien dit donc… Morgan se contenta de sourire lorsqu’enfin il se tut, momentanément. Et qu’il se permit d’enfin pouvoir répondre.


« Nom mystère, vous n’aurez pas accès à cette information. »

Malicieux ? Taquinerie ? Amusement ? Il était difficile de décelé le sentiment qui se cachait dans le ton qu’il avait employé pour s’exprimer.

« Vous avez un rat ? Je croyais que les… animaux étaient plutôt rares, voir quasiment inexistant dans la ville, non ? Et… il n’empeste pas ? »

Allez savoir pourquoi il demandait, comme ça, si un rat empestait. C’était ridicule, il le savait bien. Mais curiosité qui le tenait, il devait forcément se laisser guider par elle, pour répondre de cette seule chose qui le définissait vraiment, l’impossibilité de cacher la moindre petite chose qu’il pensait.

« Mais alors… Pourquoi me poser des questions au sujet de Fedor si vous connaissez tout à son sujet ? »

Décidément, le gamin ne semblait que très peu enclin à la franche discussion, peut-être parce qu’il n’était pas encore dans le cœur de la fête. Peut-être était-ce aussi le doute qui jouait beaucoup sur son caractère, depuis quelque temps…

Morgan W. Karanth
Morgan W. Karanth
~ Nouvel Arrivé ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Aucune pour l'instant
Âge réel : 0
Âge d'apparence : 17 ans

Compétences
Mémoire:
Bonnes Fêtes Noscoiens Left_bar_bleue500/10000Bonnes Fêtes Noscoiens Empty_bar_bleue  (500/10000)
Compétence principale: Combat à mains nues
Niveau de Compétence: Compagnon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bonnes Fêtes Noscoiens Empty Re: Bonnes Fêtes Noscoiens

Message par Kim van Berghen le Dim 26 Déc - 23:20

Nom mystère ? Hum, mieux valait ne pas dire ce genre de mots devant le scientifique et médecin, mystère était un mot qu’il ne tolérait pas comme tout scientifique. Car mystère signifiait forcement un problème à résoudre et pour cela il y avait toujours une ou plusieurs hypothèses qu’il fallait vérifier méthodiquement et avec exactitude, telle la façon dont l’on cherche en science. Etape par étape réussit à identifier les informations de bases, en déduire quelque chose pour enfin arriver au résultat final. Il demanderait à Judikhael, ainsi qu’à Michael Lisbon… il demanderait à tous ceux qu’il connaissait. Peut être obtiendrait il une piste ou une idée, voir une réponse à ses questions. Un mystère ne pouvait pas rester bien longtemps secret à Nosco qui était une ville si petite. Encore moins pour un chercheur. Il semblait que Morgan avait voulu faire une farce, comme d’afficher un 404 error : file not found, sauf que Kim était ce que l’informaticien était au 404… Il réussirait à passer la barrière et la difficulté pour en apprendre un peu plus sur le petit bleu.

Oui un rat, et en effet ils sont rares si ce ne sont les insectes et les petits mammifères… mais en tant que scientifique j’ai accès à ce genre de « ressources ». Comme tu as accès aux souterrains et aux armes de la brigade. Et non, je te rassure il est très propre, même s’il sent.

Kim van Berghen fronça les sourcils un instant devant le flot de questions qui sortaient de la bouche du jeune homme, comme si celui-ci ne pouvait pas s’empêcher de s’interroger à voix haute. Judikhael prenait il assez soin de son filleul ? Il fallait dire que le commandor de la section anti-terroriste avait subit des moments difficiles ces derniers mots avec son enlèvement, et il l’avait mal vécu, mais delà à délaisser son protégé qui semblait ignorer tant de choses et vouloir tant savoir.

Je ne connais pas tout de cette charmante créature, tout simplement car je ne l’ai pas crée de bout en bout et encore plus important car c’est le tiens. Ne connais-tu donc pas l’IA ? Intelligence Artificielle. Cela permet à ton chien d’avoir certes une reconnaissance vocale par rapport à ta voix et à son ton, les mots que tu choisis habituellement, ton vocabulaire… Il analyse tout, car si tu es en colère par exemple et que ta voix s’en ressent, il intègrera l’information… Mais cela est une autre histoire. Le fait est que tel un chien qui aurait pu être réel, le tien prend chaque jour et prendra tes habitudes. Il est unique car il passe du temps avec toi et qu’il s’adapte à toi, tu le façonnes et tu crées son caractère… Le chien qui est sortit de notre fabrique est différent de celui qui se tient à côté de toi, d’abord ils n’ont pas le même nom, et puis il ne t’a pas toi ! Tu es ce qui fait la différence.

Il fit une légère pause pour ne pas submerger le garçon d’information et enfin continuer.

Comment te dire ? Imagine un jardin de fleur, comme ici près de là où nous sommes. Tu les vois toutes… Et elles se ressemblent toutes n’est ce pas ? Mais si tu en cueilles une, en la choisissant avec soin, la plus belle, la plus coloré, celle dont les pétales n’ont aucun dommage, qui a la moins d’épines… alors cela devient ta fleur. Et lorsque tu l’offriras à ta dame, ce ne sera pas une simple fleur trouvée dans un vague jardin, mais ce sera la fleur que tu as passé du temps à choisir, celle qui pour ta belle sera reliée à toi. Ce ne sera pas une fleur, mais ta fleur ! Fédor c’est ta fleur…
Kim van Berghen
Kim van Berghen
~ Chercheur ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Scientifique et médecin de la Guilde
Âge réel : 65 ans
Âge d'apparence : 30 ans environs

Compétences
Mémoire:
Bonnes Fêtes Noscoiens Left_bar_bleue10000/10000Bonnes Fêtes Noscoiens Empty_bar_bleue  (10000/10000)
Compétence principale: Biologie
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bonnes Fêtes Noscoiens Empty Re: Bonnes Fêtes Noscoiens

Message par Silvio Anthelmios le Lun 27 Déc - 0:05

Quel ne fut pas le soulagement de Silvio devant la réaction de Shane ! Il n'étrangla pas Kim. C'était donc forcement positif. Au moins, leur relation ne serait pas découverte ainsi. Et, durant le court dialogue qui suivi, Silvio ne leva pas les yeux des mains de Shane. Le verre brisé, le liquide qui coulait le long de son gant, jusqu'à ce que ce dernier soit essuyé. A ce moment alors il re-leva les yeux vers ceux de son amant. Il avait cru comprendre que Shane acceptait sa version des faits. La vraie. Rassuré, oui, tellement rassuré...
La main de Kim sur son épaule le tira de sa rêverie. Si l'on pouvait parler de rêverie. Il était simplement resté en bug en regardant Shane, comme hypnotisé. Il secoua un peu la tête. Erreur ! C'était un coup à laisser penser à Kim qu'il avait mal à la tête, et le médecin allait sans doute lui prescrire des... Ah, non. Il avait pitié de lui. Ouf. Pas si désagréable, ce médecin. Oui, pour Silvio, un bon médecin était un médecin qui ne médecinait pas. Il le salua d'un signe de tête et d'un "bonne journée, docteur" presque joyeux tant il se sentait soulagé par son départ. Ah, il était vilain ! Au fond, ce Kim n'avait rien fait de mal... Il n'était juste pas solide, quoi. A cause de lui, Shane avait cru que Silvio était infidèle. C'était tout.

Mon brigadier attendit que Kim se soit un peu éloigné pour soupirer, et se passer une main dans le cheveux. D'un "allons-y", il invita Shane à retourner à l'intérieur. Pas question que son bel ami ait froid ! Soudainement... Il fut pris d'une brusque envie de lui prendre la main, pour marcher. Comme le font les amoureux, normalement. Mais il ne pouvait pas. Il ne pouvait pas. Parce que Cupidon visait comme un pied. L'enfoi*BIP*
Il soupira, en songeant à sa maudite condition, et posa une main sur la garde d'Hawa pour se soulager. Belle amie, la seule qu'il pouvait garder contre lui sans crainte.

"- Je t'expliquerai plus tard. Mais c'est comme je t'ai dit."

Se contenta-t-il de murmurer, entre ses dents, le "plus tard" voulant dire "ce soir, quand on sera seuls, que je te ferai des promesses de fidélité avec pour principaux arguments des câlins". Mais déjà, Shane semblait avoir tourné la page.
La prêtresse qui...? Silvio tourna sa tête vers ladite prêtresse. Il éclata de rire.

"- Qui s'acoquine avec mon patron ! Artèmîa Elisian ! Idiot ! Elle ne s'acoquine pas avec !" un ton plus bas, il ajouta: "Il parait qu'ils vont se marier, tu sais. Je doute qu'à ce moment là, on parle encore de s'acoquiner ! D'ailleurs, j'espère que tu m'aideras pour l'organisation du mariage !"

Un clin d'oeil, un sourire. Pour Silvio, ce mariage était important. C'était celui du patron, il avait tout intérêt à faire ses preuves ! Et intérieurement, il n'avait qu'à imaginer ce mariage comme le sien avec Shane pour avoir envie d'y mettre tout son temps, toute son ardeur.
Artèmîa semblait seule, cependant. Etrange, pour une jeune femme aussi adorable qu'elle !

"- On va la saluer ?"

_________________
Bonnes Fêtes Noscoiens 562433SIGNETURE
Spoiler:

Silvio Anthelmios
Silvio Anthelmios
~ Commandor ~
Section Anti-Terroriste


Camp : Guilde Impériale
Profession : Second de Judikhael Wienfield
Âge réel : 30années
Âge d'apparence : vingt

Compétences
Mémoire:
Bonnes Fêtes Noscoiens Left_bar_bleue1500/10000Bonnes Fêtes Noscoiens Empty_bar_bleue  (1500/10000)
Compétence principale: Armes blanches
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bonnes Fêtes Noscoiens Empty Re: Bonnes Fêtes Noscoiens

Message par Morgan W. Karanth le Lun 27 Déc - 0:30

Conclusion de ce qu’il voyait et entendait ? Kim était soit un dingue psychopathe qui aimait bien maltraiter les pauvres petits rats… et les insectes… Soit il n’avait aucune considération pour ses créatures vivantes… Ou alors il se moquait de lui. Il ne voyait pas quoi penser d’autre. Il disait qu’il avait accès à ces créatures comme lui pouvait facilement avoir accès aux armes, ce qui le laissait plus que songeur, plus que curieux, et encore plus perturbé, surtout. C’était stupide, il savait bien. Son imagination un peu trop fertile et productive le laissait souvent dans ce genre d’état de confusion. Et généralement, il n’avait jamais la bonne vision des personnes. C’étaient littéralement des préjugés qu’il lançait à tout va.

Le jeune oublié supprima de son cerveau tout ce qui suivit. Comme il supprimait facilement les noms et prénoms indésirables, lorsqu’il ne s’entendait pas avec telle ou telle personne et qu’il voulait à tout pris qu’elle ne disparaisse de sa tête. Un réflex, peut-être. Certes, il avait compris l’essentiel, mais peut-être était-ce simplement trop complexe pour lui qui fonctionnait purement dans la simplicité même des choses. Non, ça, il avait toujours eut ce besoin, cette nécessité à ce que ce soit clair et sans bavure superflue qui venait confondre les choses ou le mélanger. Clair, net et précis, ce qui n’était pas vraiment le cas. Le doc’ l’avait perdu au niveau du jardin, pour tout dire. Morgan avait bien assimilé tout le reste, selon quoi son chien, il en faisait ce qu’il voulait, que ce robot là était un peu comme lui, comme un aimant de ce qu’il était, captant ce qu’il faisait pour s’associer à lui. Ça, pas de problème ! Alors qu’est-ce que c’était que cette histoire de fleur ?

Mais il n’écoutait plus… Il avait perdu son regard si particulier sur un mur, derrière le Doc’, sur lequel il s’attardait plus particulièrement, entre les lumières dansantes qui se reflétaient dans ses iris et qui avait tôt fait d’attirer son attention. Il avait toujours eut un grand faible pour les couleurs en tout genre, comme s’il se sentait toujours plus près de ces choses abstraites que de ce qui avait attrait à la réalité même. Il ne prenait pas la peine de remarquer l’image, l’art qui s’affichait. Non, il voyait les couleurs, tout simplement, sans voir ce qui les composait. Il observait les ombres dansantes. En bref, il voyait l’arbre mais pas la forêt. Où était-ce le contraire ? Voyait-il la forêt mais pas l’arbre ?


« Vous avez vu ? » demanda alors le jeune bleu sur un ton étrangement rêveur et distant, soudainement. Comme s’il n’y avait que ça à voir, justement, le couleur.

Et lorsqu’il revint, en dardant ses iris imprimés de fascination sur l’homme, il s’arrêta de réfléchir. Comme ça. Sans crier gare. Et secoua la tête à la négative, alors que quelques mèches bleues vinrent retomber contre ses joues un peu froides.


« Je ne crois pas qu’il soit fait pour attraper les rebelles ou pour aider à la défenses des souterrains. Il devrait plutôt servir à aider, vraiment. Il peut porter des bagages, peut importe. Ce n’est pas une arme de combat. Il devrait plutôt servir à porter secoure… »
Morgan W. Karanth
Morgan W. Karanth
~ Nouvel Arrivé ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Aucune pour l'instant
Âge réel : 0
Âge d'apparence : 17 ans

Compétences
Mémoire:
Bonnes Fêtes Noscoiens Left_bar_bleue500/10000Bonnes Fêtes Noscoiens Empty_bar_bleue  (500/10000)
Compétence principale: Combat à mains nues
Niveau de Compétence: Compagnon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bonnes Fêtes Noscoiens Empty Re: Bonnes Fêtes Noscoiens

Message par Kim van Berghen le Lun 27 Déc - 1:54

Lorsqu’il vit le regard pensif du jeune homme qui se posait au dessus de son épaule, Kim remarqua bien qu’il avait perdu l’attention du jeune homme, pourtant celui-ci semblait décidé à continuer avec ses questions, en ajoutant une couche avec un « vous avez vu ? ». Le scientifique se retourna donc pour contempler le mur couvert d’hologramme d’artistes. Pour une fois l’art était mis à l’honneur… mais pas pour sa propre gloire, pour celle du régime en place, pour glorifier l’impératrice Joséphine de Nosco et son empire, pour célébrer la guilde et la brigade, pour louer le travail de chacun, exalter le peu de joie qui restait dans leurs cœurs et magnifier les liens entre chacun des habitants, chaque être qui était noscien. Mais les artistes avaient ils le choix ? Non pas plus que les autres. Ils se devaient de rentrer dans les rangs et d’obéir… servir pour la communauté et la ville. Ne pas se montrer individualiste et renfermé mais s’ouvrir aux autres, les aider pour avoir en retour la possibilité de vivre une vie tranquille, même si cela signifiait en contrepartie avoir une forme de contrôle assez strict pour qu’aucune personne à la pensée individualiste ou hors norme ne dérange cette communauté. Traquer les intrus et les éliminer… pour vivre en « paix ».

Les paroles du gamin étaient tellement… naïves et pures ! Il voyait son chien comme un appareil permettant d’aider et de sauver… C’était une pensée rafraichissante dans ce monde de brute ou chacun ne pensait qu’à taper sur son voisin du moment qu’il avait l’étiquette « ennemi » collé sur le front ! Tu es un rebelle ? Très bien je vais tenter de te tuer avant que tu ne me tues… Quel était l’intérêt ? Non, le petit bleu semblait penser autrement. C’était une bonne chose, ils avaient besoin de personnes telles que lui, avec un regard neuf et positif. Kim darda son regard dans celui du jeune homme avant de répondre d’un ton plus que joyeux.

Bien ! J’aime cette façon de penser ! Je suis devenu médecin pour pouvoir aider les gens et les soigner. Je ne supportais pas les souterrains et…

Il se tut, respectueux du tabou imposé par la guilde et l’impératrice, surtout en ce jour de fête. On ne pouvait pas parler de ce qui se trouvait en dessous, des créatures… C’était étrange que le petit pense ainsi, en termes si pacifistes alors que son mentor et parrain était Judikhael et que la plupart des anciens oubliés qui avaient dépassé la cinquantaine savait à quel point le commandor pouvait être rude et sans scrupules lorsqu’il le voulait. Il se montrait fort et déterminé, Wenfield avait été récompensé de son attachement à Joséphine par son grade de Haut Conseiller.

Si un jour tu veux changer de métier, je me ferais une joie de tenter de te trouver une place parmi les aides de la Sapientia…

Il tapa l’épaule du jeune nettoyeur encore une fois pour montrer qu’il plaisantait et savait que son métier lui tenait certainement à cœur, tout comme le job de Kim lui était vital et indispensable. Puis il ajouta une dernière fois, s’empêchant cependant de faire un de ses longs discours qui semblaient lasser Morgan.

Et si on marchait un peu pour voir quels sont les objets vendu ? Profitons de cette charmante et belle journée ! Le soleil brille ! Hauts les cœurs !
Kim van Berghen
Kim van Berghen
~ Chercheur ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Scientifique et médecin de la Guilde
Âge réel : 65 ans
Âge d'apparence : 30 ans environs

Compétences
Mémoire:
Bonnes Fêtes Noscoiens Left_bar_bleue10000/10000Bonnes Fêtes Noscoiens Empty_bar_bleue  (10000/10000)
Compétence principale: Biologie
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bonnes Fêtes Noscoiens Empty Re: Bonnes Fêtes Noscoiens

Message par Shane M. Lewis le Lun 27 Déc - 14:51

    Il n’attendit pas vraiment de réponse à sa question, en fait, il était assez certain de ce qu’il avançait. Non pas qu’il voyait mal cette relation entre la prêtresse et le haut-conseiller mais… C’était étrange tout de même. Il comprenait pourquoi cette relation faisait parler d’elle jusque dans le journal officiel. C’était que ce n’était pas commun. En fait, tout mélange de clan n’était pas commun. On ne comprenait pas vraiment les gens qui s’aventuraient dans de telles relations risquées. Surtout de la part de deux représentants de chaque clan. Il fallait dire qu’Artémia et Judikhael n’étaient pas vraiment des Noscoiens lamba. Ils étaient des figures emblématiques des deux clans vivants à la surface de la ville. Pas étonnant que ça passe mal. Et on annonçait encore qu’ils allaient se marier. Franchement, Shane pensait que les choses allaient trop loin. On pouvait aimer les gens plus que tout, on pouvait vivre des histoires qu’on pouvait penser interdites, mais dans le cas présent… Vu la position des deux dans leur clan respectifs… Il y avait des choses pour lesquelles il ne fallait pas faire n’importe quoi. Et là, Shane en était persuadé, ces deux faisaient n’importe quoi. Ca allait mal finir tout ça. Et si les rebelles prenaient finalement la congrégation comme ennemie vu cette alliance ? Et si ils déclaraient la guerre pendant ce mariage ? Et si Allan Cadmun refusait de donner des ondes alphas à la Guilde pour protester contre cette union qu’il jugeait indésirable ?

    En fait, Shane se posait pas mal de question à ce sujet là. Jusqu’à ce que Judikhael les surprenne, lui et Silvio dans les toilettes au cours d’un chaste câlin. Judikhael avait gardé le secret et n’avait pas vraiment émis de jugement sur leur sujet. Shane avait fini par ne plus juger Artémia et Judikhael. Leur relation de regardait qu’eux, tout comme la relation qu’il vivait avec Silvio ne regardait qu’eux. Advienne que pourra par la suite.

    Et puis il senti une main sur son épaule, en regardant mieux, il y en avait une aussi sur celle de Silvio. Jalousie oblige, Shane regard Kim en se demandant quand est-ce que celui-ci allait donc laisser l’épaule de SON Silvio tranquille. Shane avait plissé son petit nez, marquant ainsi discrètement sa jalousie. Il était certain que Silvio le verrait, c’était inévitable. Et puis Kim clama qu’il s’en allait. Shane ? Venir au soin ?

    « Je crois que vous vous mettez le doigt dans l’œil jusqu’au coude, docteur. »

    Fit Shane en rigolant. Shane ne se rendait que très très rarement aux visites médicales. Il fallait vraiment que le service administratif lui hurle dessus une bonne dizaine de fois et ne finisse par le menacer de conséquences judiciaires pour qu’il s’y rende en trainant les pieds. Alors si en plus on lui mettait des visites médicales facultatives après un accident lors de l’attaque des créatures, croyez bien que Shane ne s’y rendrait absolument pas.

    « Bonne soirée tout de même ! »

    Ah bah oui, ce n’était pas parce qu’il était médecin qu’il n’avait pas le droit de passer une bonne soirée. Shane avait beau ne pas tenir les médecins dans son cœur et les considérer comme une espèce humaine appart, ça demeurait tout de même un être humain qui avait le droit de passer une bonne soirée. D’ailleurs, Shane vit le dit médecin aller vers Morgan. Shane l’avait rencontré une fois, il l’avait trouvé très sympathique.

    « Tu le connais le bleu ? Il est mignon non ? »

    Puis Shane lui adressa un grand sourire qui signifiait dans le langage Shanesque : « pas aussi mignon que toi ». Mais Shane se réconforta des paroles de Silvio. Ce soir, une délicieuse promesse, Shane en avait déjà envie. Et puis revint le sujet d’Artémia.

    « Oui après toi ! »

    Fit-il en poussant doucement Silvio vers la prêtresse, profitant avec délectation de cette occasion de pouvoir lui caresser le dos, enfin lui toucher !

    « Par organisation du mariage… Tu entends quoi exactement ? Que j’essaie la robe de mariée ? »

    Il afficha un grand sourire, plein de sous entendus. Il était hors de question que Shane prenne le rôle de la femme dans leur relation, tout comme Silvio ne le prendrait pas. Il y avait ce bel équilibre entre eux. Et puis Shane réalisa ce qu’il venait de dire :

    « Euh… Que j’aille lui faire essaie sa robe de mariée je veux dire ! On peut toujours aller lui proposer. Les femmes aiment bien avoir des avis masculins. Bonsoir votre Eminence ! »

    Termina-t-il à l’adresse d’Artémia qui était à présent bien proche d’eux. Ou plutôt l’inverse puisque c’était les deux hommes qui étaient allés vers elle.
Shane M. Lewis
Shane M. Lewis
~ Brigadier Informatique ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Brigade Informatique
Âge réel : 10 ans
Âge d'apparence : 19 ans

Compétences
Mémoire:
Bonnes Fêtes Noscoiens Left_bar_bleue3000/10000Bonnes Fêtes Noscoiens Empty_bar_bleue  (3000/10000)
Compétence principale: Informatique
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bonnes Fêtes Noscoiens Empty Re: Bonnes Fêtes Noscoiens

Message par Morgan W. Karanth le Lun 27 Déc - 19:50

Le scientifique semblait plus que ravis devant la déclaration du Lutin bleu qui n’en sourit en retour que pour signifier sa joie devant sa réaction. Sa façon de penser… Il n’avait encore jamais vraiment réalisé la différence de pensée qu’il pouvait entretenir vis-à-vis des choses, différence du moins en comparaison avec les lois en tout genre qui régissait leur existence en Nosco sous le règne de l’Impératrice dame qui fait tout ce qu’elle veut, quitte à pendre haut et court ceux qui se révolte face à elle. Mais Morgan tiqua et grava automatiquement dans sa tête ce petit bout de phrase particulièrement frappant à côté du reste. Les souterrains. Qu’est-ce qu’un médecin ferait bien dans les souterrain ? Allez savoir. Ceci l’intrigua. Il aurait voulu questionné et avait rivé un regard rempli de sous-entendu et d’intrigue face à ça… mais n’obtint jamais de réponse à ses questions muettes.

« Je ne changerais pour rien de métier… Même si je ne me plaindrais pas de certaines bases d’un autre. »

Était-ce une proposition ? Une invitation ? Peut-être bien. Avoir quelques rudiments de soins pourrait effectivement toujours s’avéré utile, non ? Évidemment, aussi il lui sourit doucement, bien que, pour sa part, il n’était pas près de changer de métier pour ceci. Il laissa une fois de plus l’homme prendre contact physique avec lui, sans réellement broncher, laissant simplement la main retomber contre son épaule alors qu’il acceptait l’invitation à bouger, à marcher un peu. Et il bougea, sans déclarer de refus, alors qu’on pouvait au même moment percevoir la machine se mettre en mouvement, d’un geste synchronisé, comme si le chien se réveillait après un moment d’inertie complète. Avait-il été attentif tout au long de cette étrange conversation qui semblait devenir un peu plus normale ? Probablement, à ne pas en douter, qu’il en avait enregistré bon nombre de choses dites.

Mais la question restait, il ne se convainquait pas à s’en débarrasser, alors qu’il observait curieusement le métal bien graissé et silencieux déambuler tranquillement à ses côtés, sans se soucier de quoi que ce soit si ce n’était de ne pas trop s’éloigner sans ordre préavis. Morgan ne pouvait s’empêcher de parler contre les lois… c’était plus fort que lui. Et… Et un jour, le tabou le rattraperait probablement de plein fouet pour discuter aussi ouvertement que ça d’un tel sujet. En vérité, après réflexion, il avait fini par conclure, au dire de l’homme, que le doc’ n’avait pas toujours été médecin. S’il avait trainé dans les souterrains, forcément qu’il avait été brigadier, non ? On ne laisse pas vraiment n’importe qui, n’importe quand, se balader librement là-dessous, après tout, n’est-ce pas ? Il n’y avait vraiment que lui pour faire le taré et aller s’y perdre volontairement pour le plus grand des plaisirs personnel.

Il releva finalement la tête, droit devant lui, n’observant Kim que du coin de l’œil, se permettant de laisser par moment passer son regard sur les tables, sur ce qu’il voyait, sentait, et entendait, pour son plaisir propre, pour un intérêt qu’il ne portait pourtant pas là.


« Vous êtes allé dans les souterrains. Pourtant, vous êtes médecin. Vous ne l’avez pas toujours été ou… est-ce autre chose ? »

Ah, il était un peu trop curieux, peut-être, en cet instant précis, à questionner sur la vie d’un autre Noscien qu’il ne connaissait pas et qu’il ne connaitrait probablement jamais plus que ça. Fascination. Pourquoi alors, lui, le petit bleu, ne se gênait-il pas pour parler de ces choses ? Ne craignait-il pas les représailles ? C’était jouer avec le feu…
Morgan W. Karanth
Morgan W. Karanth
~ Nouvel Arrivé ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Aucune pour l'instant
Âge réel : 0
Âge d'apparence : 17 ans

Compétences
Mémoire:
Bonnes Fêtes Noscoiens Left_bar_bleue500/10000Bonnes Fêtes Noscoiens Empty_bar_bleue  (500/10000)
Compétence principale: Combat à mains nues
Niveau de Compétence: Compagnon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bonnes Fêtes Noscoiens Empty Re: Bonnes Fêtes Noscoiens

Message par Artèmîa Elisian le Lun 27 Déc - 21:27

C'était décidément une belle fête, avec plein de couleur, plein de chose à voir et à entendre, exactement comme elle l'avait espéré, tout le monde ou presque semblait s'amuser, semblait discuter en oubliant la vie de tout les jours, c'était vraiment agréable de se trouver là, juste se trouver là à les écouter, à les observer, pas besoin de beaucoup et pourquoi en aurait elle demander plus, pour une fois elle n'avait pas envie d'y ajouter sa touche personnelle .

Elle restait donc tranquillement dans son coin après avoir fait le tour de ses amis proches et regardait les décorations de la salle d'un œil somnolant, oh elle ne dormait pas vraiment non, elle se laissait juste bercé par la rumeur des conversations, l'éclat des lumières et la chaleur du lieu comme une douce mélodie... elle s'installa sur une chaise et laissa sa tête reposer sur le dossier tandis qu'elle passait en revue ce qui se passait un peu partout en cherchant Khael des yeux, le commandor ne semblait pas être arrivé pourtant où pouvait il être en une pareille journée, il n'allait tout de même pas travailler maintenant... si ? En tout cas la plupart des brigadiers de sa section étaient là, force était, dans un cas pareil, que Khael soit en route ou travail seul dans des bureaux déserts ce qui lui paraissait un peu étrange.

Bref à part se couler tranquillement en se demandant où était son fiancé elle ne faisait pas grand chose et n'avait pas envie de grand chose dans l'absolu mais il fallait bien faire honneur à la fête, elle se releva et s'approcha d'une table pour y prélever un petit quelque chose et au même instant tomba sur le duo Shane/Silvio qui semblait en grande conversation, elle se demanda un instant ce qui pouvait bien leur valoir un tel débat mais ne s'y attarda pas, ce n'était après tout pas un crime que de parler et puis tout le monde le faisait, peut-être discutaient ils de ce qu'ils allaient faire de la journée... elle retourna son attention vers l'intérieur de la salle en se demandant si au final elle ne ferait pas mieux de recruter deux ou trois personnes pour faire une petite surprise, établissant une liste de ceux qui n'étaient pas trop occupés et qu'elle pourrait kidnapper sans trop de problème.

Seulement au moment où elle allait se mettre en mouvement elle vit les deux guilidens s'avancer vers elle et l'interpeler, elle se tourna de nouveau vers eux en souriant, trop polie pour faire remarquer qu'elle allait partir et qu'ils l'avait arrêté mais également trop contente que quelqu'un l'aborde, bon bien entendu elle aurait put se passer du 'Votre éminence' mais après tout c'était son titre, il était juste très malvenue dans un moment comme celui là.

« Bonsoir euh Shane c'est ça ? Ravie de vous voir, vous avez l'air en pleine forme dit donc ! » et se tourna avec un sourire deux fois plus grand vers Silvio et ajouta, rayonnante

« Et coucou Sisi ! Toi aussi tu a l'air d'aller bien ! Merci encore pour l'autre fois, je ne sais pas ce que j'aurais fait toute seule ! »

Et la dessus elle prit un bel élan, colla un bisous sur la joue de l'informaticien et entoura la taille du second de Judikhael de ses deux bras en serrant fort et en agrémentant le tout d'un bisous sonore sur la joue ( pour éviter les jaloux ), elle se recula ensuite en les observant tour à tour en penchant la tête de coté, se balançant d'avant en arrière.

« Je peut faire quelque chose pour vous ? Ou bien alliez vous partir ? Par une journée comme celle là il faut bien tuer le temps pas vrais ? »
Artèmîa Elisian
Artèmîa Elisian
~ Prêtresse diplomate ~


Camp : Congrégation de Joshi
Profession : Membre des sept, Diplomate
Âge réel : 97
Âge d'apparence : 21

Compétences
Mémoire:
Bonnes Fêtes Noscoiens Left_bar_bleue250/10000Bonnes Fêtes Noscoiens Empty_bar_bleue  (250/10000)
Compétence principale: Monde de Nosco
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bonnes Fêtes Noscoiens Empty Re: Bonnes Fêtes Noscoiens

Message par Kim van Berghen le Lun 27 Déc - 21:40

Ne pas changer de métier. Non, le bleu ne semblait pas vouloir, il aimait bien ce qu’il faisait cela se voyait dans son regard couleur azur qui semblait pétiller telle une boisson gazeuse lorsqu’il en parlait. Il prenait son rôle à cœur et c’était une bonne chose, on ne fait jamais rien de bon sans passion ! La vie avait besoin de cette sensation forte pour être enjouée et ainsi laisser la personne débordant d’énergie. Une énergie positive qui permettait de faire le travail demandé et bien plus, de s’invertir et de se sentir concerné encore plus. Mais au moins Morgan ne semblait pas refuser sa proposition, Kim lui répondit donc en souriant.

Bien sur si cela t’intéresse, je pourrais t’apprendre certaines choses ou demander à un collègue. Les brigadiers devraient avoir plus de formation en médecine, car une blessure est si vite arrivée, or lorsque l’on est seul, savoir se soigner est nécessaire, voir vital.

Il se souvenait que lui-même dans le passé avait du faire preuve de courage et d’initiative alors qu’il n’avait pas encore retrouvé ses souvenirs et qu’il avait du se sortir de situations assez ennuyante, lorsqu’un de ses amis s’était cassé une cheville et n’arrivait plus à poser un pied sur le sol, tandis qu’une dizaine de créatures les assaillaient. Ils étaient seulement trois et l’un d’eux ne pouvait plus bouger sans hurler de douleur. L’abandonner et courir ? Tenter d’affronter les créatures en sachant qu’ils avaient peu de change de s’en sortir ? Ils avaient finalement opté pour une solution de compromis : l’un des collègues les avait couvert, tandis que Kim attrapait son ami et le mettait sur son dos, le portant pour le déplacer tandis que ce dernier tirait lui aussi sur les créatures. Une belle bande de bras cassés, mais ils avaient fini par réussir à atteindre un bunker et à s’y réfugier, avant de laisser sortir la pression et le stress en éclatant de rire. De grands souvenirs et surtout une belle peur, mais leur histoire avait bien fini, contrairement à beaucoup d’autres brigadiers, incapable de se relever à cause d’une blessure et abandonnés par leurs collègues.

Les nettoyeurs comme vous ont beau descendre avec des armures, des caméras et des oreillettes, ainsi qu’armés jusqu’aux dents… ce qui se trouve en dessous, que ce soit… les rebelles ou autres choses, ainsi que le terrain… le tout est d’une difficulté monstre, il ne faut pas sous estimer ses adversaires, ni même la nature qui peut mettre des bâtons dans les roues… Un accident est si vite arrivé…

Ce n’était pas une menace, juste une constatation remplie de désespoir. Les brigadiers passaient leur temps à s’entrainer avec leurs armes : blanches, à feu ainsi qu’à ondes alpha. Ils en oubliaient presque les bases du reste. Ils pensaient aux affrontements plutôt qu’à la paix et la sécurité qu’ils étaient censés apporter au reste des habitants. Ici ils pouvaient vivre éternellement sans vieillir… pourtant la mort faisait partie de leur quotidien, chez les brigadiers car ils se devaient de tuer pour rester en vie, chez les médecins car ils devaient soigner pour éviter ce dernier recours… Ils étaient tous éternel et si fragiles pourtant, capable de succomber au moindre petit choc… L’immortalité était un rêve que peu atteignaient vraiment, ou alors auquel ils renonçaient tout comme Joshi.

Perdu dans ses pensées le scientifique observait aussi les différents travaux des artistes, se perdant entre les images holographiques qui donnaient une toute autre perspective totalement réaliste de ces création faites par la machine et l’homme associés pour produire une petite merveille de technologie et de beauté ! Cependant Kim était encore plus impressionné et attiré par ceux utilisant l’art « ancien », car il lui rappelait son passé retrouvé, tableau de peinture à gouache, à l’huile ou à l’aquarelle, dessins effectués sur divers matériaux parfois différent du rare papier, mais aussi statues de différentes matières. Les œuvres d’art autour des petits recharges d’ondes alpha étaient aussi d’une beauté toute irréelle, on aurait pu se perdre dans le flux des ondes tel on se perdait dans les yeux de Morgan. Mais aussi, les parfumeurs… ils étaient rares, mais pourtant on les repérait de loin. Leurs senteurs encensaient l’air et envoutaient les esprits, faisant perdre la raison pour une douce odeur incomparable. Quand aux danseurs et musiciens, le mélange du son et de leurs mouvements avait aussi quelque chose de magique et d’ensorcelant. Une beauté sublimée pour les oreilles et les yeux, mais une beauté éphémère… Heureusement quelques nosciens filmaient la scène et la mettraient certainement à disposition des autres utilisateurs du réseau sur une plateforme légale. Il sortit pourtant de ses pensées lorsque Morgan reprit la parole en, ô bonheur suprême, lui demandant de parler de sa vie. Non, Kim n’était pas orgueilleux, juste fier et il adorait parler.

Les souterrains ? Bien sur dans le temps j’ai fait parti de la brigade, lors de ma formation j’ai été entrainé à être brigadier alors je les ai visité, même si ça fait quelques années… Une vie bien différente de celle que je mène maintenant. Intéressante aussi hein, je ne dis pas… Mais il y a tout autant d’action à être médecin, avec les urgences par exemple… Cependant je pense que… Il baissa d’un ton. Tout noscien devrait faire un tour dans les souterrains, juste pour… savoir. Il s’arrêta de murmurer. Cependant ce n’est que mon avis, et il est totalement objectif, certainement fou et impossible à concilier avec la réalité ! En tout cas je suis heureux de mon parcours, savoir se servir d’une arme est essentiel, et je suis content d’avoir eu ce type de formation. C’est important d’être polyvalent pour pouvoir toujours comprendre une conversation, ou savoir comment réagir dans une situation particulière. Après tout, c’est bien de dépendre des autres, mais avoir un minimum d’autonomie est très agréable. Suivez mon conseil, jeune homme.

Oui par exemple là Kim était en train de faire plusieurs choses à la fois, parler sans s’arrêter, tout en marchant, en regardant ce qui l’entourait et en pensant. Quand à être polyvalent, avec les années, il avait d’abord apprit à se défendre, avec les armes, puis à se servir de l’informatique et des ordinateurs omniprésent à Nosco, et enfin à soigner les hommes et les machines, passant dans un domaine plus scientifique. Oui, il aimait apprendre et savoir tout, que ce soit des rumeurs mais aussi des choses plus concrète, des théories scientifiques qu’il pouvait vérifier, revérifier et tester en grandeur nature.

_________________
Bonnes Fêtes Noscoiens Signmn
Kim van Berghen
Kim van Berghen
~ Chercheur ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Scientifique et médecin de la Guilde
Âge réel : 65 ans
Âge d'apparence : 30 ans environs

Compétences
Mémoire:
Bonnes Fêtes Noscoiens Left_bar_bleue10000/10000Bonnes Fêtes Noscoiens Empty_bar_bleue  (10000/10000)
Compétence principale: Biologie
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bonnes Fêtes Noscoiens Empty Re: Bonnes Fêtes Noscoiens

Message par Shane M. Lewis le Mar 28 Déc - 17:10

    Un instant, Shane eut envie de sautiller sur place en s’exclamant : ‘elle connait mon nom !’ Mais cet acte témoignait d’un débilisme idiot auquel il ne voulait pas prétendre. Aussi se contenta-t-il de ne pas faire ce à quoi il avait pensé en premier lieu. Il préféra répondre un :

    « Oui c’est ça. »

    Il laissa tomber le reste. Il allait plutôt bien, ça se voyait, et Artémia semblait l’avoir remarqué. Il ne s’attarda pas là-dessus de ce fait. Il avait longtemps eu des silences lorsqu’il s’agissait de parler de lui. Lewis était de ceux qui écoutaient ce qu’on lui disait, mais lorsqu’il s’agissait de parler de lui, il se refermait comme une huitre, protégeant sa perle hermétiquement des attaques extérieures. C’était peut-être l’une des raisons qui le poussait à ne pas spécialement aimer les médecins. Ceux-ci essayaient de savoir par tout moyen où il allait mal (c’était leur métier) et c’était certainement une des nombreuses choses qui le dérangeait. Bref, le fait est qu’il ne confirma pas qu’il allait bien puisque ça allait de soit.

    Il trouvait la prêtresse Artémia très fleur bleue. Comparée à Judikhael qui était un homme de terrain à la carrure de fer et à l’esprit d’un soldat, Artémia était une petite fleur douce et légère. Shane n’avait jamais parlé vraiment à la prêtresse. Il ne pouvait être qu’étonné de la douceur de cette femme. Vraiment. Shane haussa les épaules avec un petit sourire. Il regarda Silvio un instant et puis la prêtresse avait repris la parole s’adressant au second de Judikhael en l’appelant… Sisi ? Même Shane n’avait pas de souvenir d’avoir appelé son amant de la sorte, ça avait toujours été Silvio. Enfin, pour le moment. C’était étrange vraiment, on aurait dit une petite famille dans laquelle tous les membres se connaissaient sur le bout des doigts. Shane aurait voulu taquiner Silvio avec le petit surnom qui venait d’Artémia mais il reçu à se moment là un bisou sur la joue. Il resta figé les yeux grands ouverts, fixant Silvio sans comprendre ce qui venait de lui arriver. Il avait aussi un petit sourire en coin en espérant que ce geste de a part d’Artémia rendrait Silvio jaloux. L’informaticien avait toujours aimé ce faire désirer, tout comme il cédait lui-même à la jalousie lorsqu’on touchait d’un peu trop près à SON Silvio.

    Et puis, l’instant juste après, Artémia enlaçait son amant et lui laissait un bisou sonore sur la joue. Shane ouvrit la bouche sous le coup de la surprise, vert de jalousie. Décidément, Shane ne changerait pas de sitôt sur ce point là. Il n’aimait pas qu’on touche à son amant, ça déclenchait immédiatement chez lui un excès d’amour envers le second, et un terrible pincement au cœur à chaque fois. Il y avait aussi ce regard, le regard clair de Shane qui promettait de se venger le soir en se faisant d’autant plus désirer que Silvio l’aurait rendu jaloux dans la journée. Et là, présentement, entre Kim sur lequel son amant avait sauté et ce câlin d’Artémia, le pauvre brigadier allait ramer un bout de temps avant d’avoir un baiser de Shane ! Ca, c’était certain ! Et puis finalement la prêtresse leur demanda en quoi elle pouvait leur être utile.

    « Non, on ne partait pas… Enfin personnellement, je vais rester encore un peu. »

    Et voilà qu’il commençait à faire des « on » et des « nous » avec Silvio. C’était mignon tout plein, mais pour garder leur secret, ce n’était vraiment pas le meilleur moyen. Enfin, Artémia comprendrait bien qu’il s’agissait d’y moyen pour globaliser les deux, non pas pour les mettre en couple !

    « Eh bien, nous étions en train de discuter de votre futur mariage… Donc si vous avez besoin d’aide pour quoi que ce soit, vous pourrez nous trouver. »

    Il marqua un instant de réflexion et puis demanda alors, en rapport à ce qu’il avait demandé à Silvio un peu plus tôt :

    « Vous avez déjà décidé de la robe que vous porterez ? »

    Abrupte peut-être, mais Silvio lui avait demandé de l’aider, alors voilà, c’était fait.
Shane M. Lewis
Shane M. Lewis
~ Brigadier Informatique ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Brigade Informatique
Âge réel : 10 ans
Âge d'apparence : 19 ans

Compétences
Mémoire:
Bonnes Fêtes Noscoiens Left_bar_bleue3000/10000Bonnes Fêtes Noscoiens Empty_bar_bleue  (3000/10000)
Compétence principale: Informatique
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bonnes Fêtes Noscoiens Empty Re: Bonnes Fêtes Noscoiens

Message par Nékorovy Welka le Mar 28 Déc - 22:31

Nosco en fête…eh bien, comme quoi, la vie à Nosco réservait encore des surprises ! Néko n’en revenait toujours pas à l’idée qu’elle s’était retrouvée dans la salle des fêtes. Ne pas se montrer faisait partit de son quotidien et rester dans l’ombre ne la dérangeait pas mais…quelque chose comme de la curiosité l’avait amenée ici, elle voulait simplement apercevoir deux personnes en particulier et même, si possible, saluer la Prêtresse et sont futur époux, Haut conseillé et Responsable de la section anti-terroriste dont Welka faisait bien partit.

Avant d’arriver ici, Néko avait cogitée pendant des heures sur plusieurs points dont notamment s’il fallait réellement y aller ? Ensuite, ce fut autour de sa garde robe. Qu’allait-elle mettre ? Sans trop se prendre la tête, après être sortit de sa douche, enfila simplement le troisième vêtement bien rangé et parfaitement repassé sur elle. Un chemiser noir dont le bord du col ainsi que les boutons étaient tout de rouge, une jupe droite, noire dont deux motifs abstraits rouge paraissaient clairement sur les cotés, arrivant pile sur ses genoux et pour finir, ses talons aiguilles noirs qui en avaient fait saigné plus d’un. A ce moment là, en se regardant dans le miroir, on aurait dit que Wel portait les couleurs de ce fameux insecte femelle qu’on appel la veuve noir, Bref ! Elle fini de se maquiller et de se coiffer puis, sans grande conviction, fit un drôle de sourire devant son miroir, puis referma la porte après elle. La curiosité avait triomphé, Néko descendait enfin au rez-de-chaussée.

A son arrivée, elle pu constater qu’elle n’était pas la première – bien heureusement –, s’arrêta un bref instant pour contempler l’intérieur parfaitement bien décoré de L’Aedes. On croirait que Néko voulait absolument se confondre avec les couleurs rouges de la salle, mais ce n’était qu’un pur hasard si elle avait choisi cet ensemble, heureusement que le noir n’y figurait pas ou presque pas… Ensuite, son regard longea le buffet bien garni et pour finir, Welka s’imprégnait des visages qui se trouvaient dans l’immense salle. Sans grand étonnement, elle ne vit pas celui qu’elle souhaitait rencontrer à nouveau mais, en revanche, de loin, elle vit Kim Van Berghen. Sa première réaction fut de ne pas bouger de son poste d’observation et de souhaiter à ce moment là de passer pour le rideau qui stagnait derrière elle, tout en espérant que ces interlocuteurs poursuivent leur dialogue.

Un peu plus loin se tenait Artèmîa Elisian la Prêtresse. Nékorovy d’un pas souple, se rendit au près d’elle la salua ainsi que ces deux compagnons.

- Veillez m’excusez messieurs… dit-elle posément, détourna légèrement la tête en direction de la prêtresse puis ajouta : Tout mes respects Votre Éminence. Je vous souhaite sécurité et bonheur au près de votre futur époux. Néko la salua à nouveau puis s’adressa à Silvio et Shane, Messieurs, bonne soirée.
C’est sans l’ombre d’un sourire franc qu’elle détourna le regard en direction de l’extérieur tout en s’éloignant des trois autres personnes et en se servant au passage un délicieux cocktail alcoolisé.

Il n’était pas venu et cela n’étonna point Welka, elle savait, tout au fond elle, qu’il ne se serait pas montré, même si elle l’aurait souhaité. Néko prit une gorgée de ce nectar et laissa son regard vagabonder au loin… elle voulait simplement le revoir.
Nékorovy Welka
Nékorovy Welka
~ Brigadier d'Elite ~
Assassinat


Camp : Guilde Impériale
Profession : Brigadier d'Élite dans l'assassinat ; Brigade anti-terroriste
Âge réel : 21
Âge d'apparence : 26

Compétences
Mémoire:
Bonnes Fêtes Noscoiens Left_bar_bleue750/10000Bonnes Fêtes Noscoiens Empty_bar_bleue  (750/10000)
Compétence principale: Armes blanches
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bonnes Fêtes Noscoiens Empty Re: Bonnes Fêtes Noscoiens

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum