Bonnes Fêtes Noscoiens

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Bonnes Fêtes Noscoiens - Page 2 Empty Bonnes Fêtes Noscoiens

Message par Joshi le Ven 24 Déc - 22:28

Rappel du premier message :

Esprits en fête,
Esprit en miettes ?
Joie de gamins,
Joie de lutins ?
Je vous vois Noscoiens festoyant,
Riant et pleurant comme des enfants.
Une fête en votre grand honneur,
Chantons et dansons donc tous en choeur !

Une fois n'était pas coutume, Nosco était en fête. Oui, en fête. Une de celle que la Guilde organisait si rarement. Mais l'occasion était spéciale. Unique. C'était la fête de la vie, la fête de ceux qui ont sans doute échappé au pire et qui espèrent y échapper encore. Une fête pour faire éclater sa joie et son soulagement d'être toujours vivant. D'être toujours de ce monde. Une fête pour partager sa joie, passer un moment en paix. En paix...

Il fallait changer les idées des Noscoiens encore fort éprouvés par la dernière attaque. Il fallait les distraire, chasser des esprits les sombres rumeurs quant à la pénurie d'ondes alpha, les distraire de leur sombres pensées, et de leurs songes moroses, les sortir de la léthargie monotone qui accaparait leur coeur, leur redonner le goût de vivre et de rire, le goût de continuer et de servir la Guilde. Les rassurer. Et de nouveau les lier.

Ainsi avait lieu une fête grandiose, où tout avait été mis en oeuvre pour satisfaire les envies de chacun. Grand buffet dedans, dans la salle polyvalente de l'Aedes pour les plus frileux, et un autre grand buffet à l'extérieur dans la grande cour sous une grande bache couverte, pour les plus courageux... Magnifique decorum aux dignes couleurs guildiennes, tout de rouge et or, parsemé d'argenté, pour égayer les chemins de la cour ou les couloirs de l'humble bâtiment... Quelques marchands ayant sorti, bravant le froid hivernal, leur étale (armes et autres objets de ce genre étant proscrit) jusque dans la cour, pour organiser une sorte de marché géant dans la joie et la bonne huumeur... Quelques artistes, renommés au sein de la Guilde même si souvent amateur, chantant, dansant, entrainant les Nosociens dans leurs folles farandoles, et arborant leurs fresques holographiques sur tel mur ou tel panneau, ou telle toile de marchands....

Ce jour était marqué sous le sceau du festif et de la détente. Oisiveté et paresse seraient le nouveau crédo de cette journée. Même le climat semblait s'être égaré sur ses sentiers nonchalants, comme l'attestait la belle éclaircie alors offerte pour donner à cette fête toute la luminosité qu'elle demandait. Et même si quelques brigadiers veillaient toujours à la sécurité générale, tous avaient été invités à profiter de cet instant, que ce soit guildiens ou congrégationnistes.

Bonnes Fêtes alors, Noscoiens, et que celles-ci soient empreintes de joie et de bonheur !
Joshi
Joshi
~ Guide Sacré ~


Camp : Congrégation de Joshi
Profession : Guide sacré

Compétences
Mémoire:
Bonnes Fêtes Noscoiens - Page 2 Left_bar_bleue10000/10000Bonnes Fêtes Noscoiens - Page 2 Empty_bar_bleue  (10000/10000)
Compétence principale: Secret de Nosco
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas


Bonnes Fêtes Noscoiens - Page 2 Empty Re: Bonnes Fêtes Noscoiens

Message par Silvio Anthelmios le Mer 29 Déc - 17:52

"- Le bleu ? Mweh, bof, j'ai vu mieux, hein..."

Il ne s'était pas demandé pourquoi soudainement Shane lui demandait son avis sur le p'tit bleu, là-bas. Il avait un peu de mal avec le langage Shanesque (avec la communication en général, mais passons). Alors pour lui, c'était une demande d'avis simple, et un moyen de s'assurer qu'il était bien le seul que Silvio trouvait mieux que les autres. Quel idiot, ce Shane ! Comme s'il y avait besoin de preuves supplémentaires ! En plus, il l'aimait pas ce bleu. Il avait osé ne pas le laisser gagner en combat à mains nues. C'était un lutin, le filleul du patron, mais il ne méritait certainement pas ce titre ! Enfin, Silvio s'était vengé en armes blanches, et avec une certaine histoire de pot de fleurs... Dont le résultat avait été mitigé. Certes, le gosse était traumatisé, mais Silvio s'était pris un bon tirage d'oreilles.
Silvio cessa enfin de regarder le bleu, pour poser son regard sur Shane, qui parlait du mariage d'Artèmîa. D'enfiler la robe de marié ?! Shane reçut une presque-taloche derrière la tête.

"- Nigaud !"

Mais mon brigadier souriait jusqu'aux oreilles. Shane en robe de mariée...Ouais, ça avait son charme. De toutes façons, les robes allaient très bien à Shane (du moins, dans imaginaire de Silvio). Alors... Pourquoi pas ? Ils iraient dans un magasin, chercher des robes pour Artèmîa, en prendraient un nombre incalculable, et Silvio pourra en subtiliser une pour Shane... Ce grand dadet ne pourra pas refuser un cadeau !
Voilà d'ailleurs Artèmîa ! Ah non, c'est vraiment, c'est Votre Éminence. Ne pas oublier. Pas en public. Ne pas oubli...

"- Bonsoir Artè-votre Éminence... Euh...!"


Ca ne manquait jamais. Mais...! On avait pas idée de lui bondir dessus ainsi ! M'enfin ! Qu'est-ce qu'ils avaient tous aujourd'hui ? Entre Kim qui l'attirait sous les tables et Artèmîa qui lui bondissait dessus.... A croire qu'ils voulaient tous rendre Shane fou de jalousie ! Ils avaient dû se faire passer le mot... Non, heureusement, non. Silvio savait à quel point Artèmîa pouvait ressembler à une enfant, elle n'aurait pas eu la mesquinerie de vouloir rendre Shane jaloux...
Il aimait bien la fiancée de son patron. Elle était peut-être juste un petit peu trop... Encline à bondir sur les gens. Et pour un anti-tactile comme Silvio, c'était un défaut. Il la laissa cependant faire (on ne repoussa pas quelqu'un qui vous regarde avec un sourire pareil !), et laissa également son amant parler de... Directement du mariage, en fait.

"- C'est d'une subtilité…"


Il ricana, un peu. Bon, ça, c'était fait...

_________________
Bonnes Fêtes Noscoiens - Page 2 562433SIGNETURE
Spoiler:

Silvio Anthelmios
Silvio Anthelmios
~ Commandor ~
Section Anti-Terroriste


Camp : Guilde Impériale
Profession : Second de Judikhael Wienfield
Âge réel : 30années
Âge d'apparence : vingt

Compétences
Mémoire:
Bonnes Fêtes Noscoiens - Page 2 Left_bar_bleue1500/10000Bonnes Fêtes Noscoiens - Page 2 Empty_bar_bleue  (1500/10000)
Compétence principale: Armes blanches
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bonnes Fêtes Noscoiens - Page 2 Empty Re: Bonnes Fêtes Noscoiens

Message par Artèmîa Elisian le Ven 31 Déc - 0:46

Elle regardait alternativement Silvio et Shane avec un grand sourire, s'amusant assez de la manière dont ils réagissaient à son affection, sans méchanceté aucune bien entendu, elle le faisait simplement parce que ces deux là étaient sympathiques et plutôt adorable avec leur bouille de doudou en manque de câlins. D'un coté il y avait Lewis et son sourire bizarre, sûrement une plaisanterie entre les deux dont elle n'était pas au courant, elle lui aurait bien demandé de quoi il s'agissait mais elle n'osa pas, quelque chose lui disant que de toutes façons elle n'obtiendrait pas la réponse même à coup de torture ce qu'elle se serait bien gardé de faire évidemment, de l'autre coté il y avait Silvio alias Sisi, petit surnom qu'elle trouvait mignon et qui allait bien avec sa tête ( d'après elle, les critères Artèmîa étant toujours très... particuliers ), Sisi donc qui semblait toujours avoir du mal avec ses câlins mais qui ne rechigna pas pour autant, il n'avait de toutes façons pas vraiment d'intérêt à le faire, elle arrivait bien à en faire à un Allan Cadmun alors pourquoi pas à un Silvio hein ? Et sur ces entrefaite elle vit arriver une jeune femme qu'elle reconnue de visu comme étant Nékorovy Welka, elle n'avait pas d'affinité particulière avec elle mais elle était gentille, jolie et polie, suffisamment de chose qui lui valait de trouver grâces à ses yeux ( là encore peu de personne ne trouvaient pas grâce aux yeux d'Artèmîa et il fallait vraiment avoir ce but en tête, une bonne dose de cruauté et beaucoup de sadisme pour y parvenir et encore n'étiez vous pas certain qu'elle ne vous prenne pas en pitié à la place )... elle salua donc avec enthousiasme avant de reporter son attention sur le duo de choc bien hormoné et se fendit d'un sourire encore plus large qu'auparavant si seulement la nature le permettait, son mariage était bien un sujet qu'elle adorait et surtout qu'elle avait hâte de voir se réaliser.

Bon d'accord elle était un peu surprise qu'un homme comme Shane y porte le moindre intérêt mais enfin bon, ça ne faisait que lui faire grimper une barre de plus sur l'échelle de ses préférences en matière de personnes gentilles et propre à câliner, elle ne refusa donc pas d'en parler même si il semblait que Silvio eu préféré amener le sujet de manière moins brutale, elle n'en avait cure elle même, brutalement ou non c'était un sujet qu'elle avait à cœur et puis être franc était une qualité indéniable, il semblait qu'un nombre de plus en plus restreint d'individu s'en faisait honneur à Nosco et s'en était déplorable même si c'était évident qu'avec tout les problèmes qu'ils avaient porter ses idées en bandoulière était peu prudent, bon en fait elle avait peut-être totalement tord sur le compte de l'informaticien mais si c'était le cas elle préférait qu'on ne le lui dise pas et qu'on ne le lui prouve pas... l'ignorance était un paradis parfois.

« Oh et bien à vrais dire je ne pensais pas que ça pouvait vous intéresser même si j'en suis absolument ravie, Judikhael et moi n'en avons pas tellement parlé pour le moment, trop de travail des deux cotés et puis il faut encore qu'il demande l'autorisation à l'impératrice mais j'espère que dès que ce sera fait nous commencerons à vraiment mettre les choses en place ! Mais pour la robe j'ai déjà commencer à regarder quelques modèles, hélas sans parvenir à me décider, je ne sais pas si votre offre, adorable entre nous les hommes serviables sont rares, tenait également à cela mais si vous voulez tous les deux donner votre avis ce serait gentil et ça m'aiderait beaucoup, que je me fasse une idée, bon si vous étiez une femme je pousserais le vice jusqu'à vous demander de les essayer avec moi mais je ne veut pas vous froisser... si vous voyez ce que je veut dire ! Mais j'ai bien d'autres choses à penser également, la liste des invités, le lieu, la fête.... ah ! Oui ! Et me trouver un témoin et une dame d'honneur voir les deux en un, les deux m'ont fait faux bond et je ne sais vraiment pas à qui demander... et... »

Une subite réalisation la frappa, deux en vérité, la première étant qu'une fois n'est pas coutume elle venait de débiter sans s'interrompre et sans reprendre son souffle... et surtout sans laisser le temps à ses interlocuteurs d'en placer une... la seconde était que Silvio, en la saluant, l'avait appeler Votre éminence... de Shane elle pouvait accepter, ils ne se connaissait pas si bien, de Nélorovy aussi pour les mêmes raisons mais de Silvio non, jamais, même pas si la fin du monde en dépendait...

« euh... Sisi ? Combien de fois devrais je te supplier de ne pas m'appeler Votre éminence... j'ai l'air d'une ancêtre avec ce titre et ça vaut aussi pour vous Shane ! Pas de votre éminence, pas de vous et pas d'obséquiosité, nous ne somme pas près du lit de mort de quelqu'un et puis vous êtes un ami ! Et puis de toutes façons je n'aime pas ce titre stupide... votre éminence.... et pourquoi pas votre sainteté aussi tant qu'ils y sont, on est des personnes comme les autres et on le mérite parfois moins que certains... ah mais ! Désolé de parler de ça, ce n'est pas vraiment le moment et j'ai l'occasion d'un sujet bien plus joyeux ! Vous viendrez au mariage n'est ce pas ? Je ne sais pas ce que veut Khael mais me concernant je voudrait que les personnes que j'apprécie le plus soient toutes là, donc vous deux êtes dans le lot ! » Et elle leur attrapa une main chacun en les observant ( et surtout en se taisant un moment qu'ils obtiennent l'occasion de dire quelque chose ).
Artèmîa Elisian
Artèmîa Elisian
~ Prêtresse diplomate ~


Camp : Congrégation de Joshi
Profession : Membre des sept, Diplomate
Âge réel : 97
Âge d'apparence : 21

Compétences
Mémoire:
Bonnes Fêtes Noscoiens - Page 2 Left_bar_bleue250/10000Bonnes Fêtes Noscoiens - Page 2 Empty_bar_bleue  (250/10000)
Compétence principale: Monde de Nosco
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bonnes Fêtes Noscoiens - Page 2 Empty Re: Bonnes Fêtes Noscoiens

Message par Shane M. Lewis le Ven 31 Déc - 16:21

    Shane avait presque envie de rire lorsque Silvio laissa échapper son opinion sur le lutin bleu. De toutes évidences, son amant ne semblait pas porter dans son cœur ce petit être aux cheveux bleus. Shane l’avait rencontré une fois pour le moment et n’avait pas encore eu l’occasion de lui adresser d’avantage la parole. Il l’avait rencontré alors qu’il cherchait son propre filleul, Kalyan, qui lui aussi avait une chevelure d’un bleu perçant. Lorsqu’il avait cru pouvoir parler à Kalyan, Shane avait en réalité eu à faire à sa doublure : Morgan. Il avait voulu prévenir son filleul de cette image qui circulait sur alpha et qui risquait de mettre en dérision Shane, cette photo de lui déguisé en lapin. Merci Silvio ! Bref, ce ne fut pas Kalyan qu’il prévint donc mais Morgan. Un Morgan qui avait rit, un Morgan qui s’était moqué de lui, un Morgan que Shane avait voulu talocher pour lui faire payer ça. Mais le lutin bleu s’était finalement révélé d’un caractère assez sympathique.

    « Dis plutôt que tu t’es pris une raclée ! »

    Fit-il en rigolant et en donnant un petit coup d’épaule à son amant. Et oui, Shane avait évidement vu ça, pas de ses propres yeux, mais les caméras de Nosco avaient leurs inconvénients et leurs avantages ! Shane avait déjà combattu contre Silvio aux armes blanches, son amant n’avait vraiment pas volé son grade de second, qui lorsqu’il était en plein combat avait l’apparence d’un fauve qu’on avait laissé échapper de sa cage. Mais Shane avait l’immense privilège de connaître Silvio plus intimement pour savoir qu’il n’y avait pas que ce côté fauve dans le caractère de son amant.

    Shane reçut une taloche derrière la tête lorsqu’il invoqua par erreur l’idée de porter la robe de mariée. Etrangement, à voir le sourire ravi de Silvio, Shane savait déjà ce que ce petit monstre avait derrière la tête.

    « Rêve ! »

    Se contenta-t-il de répliquer sans plus de détails. Silvio comprendrait bien que Shane savait déjà à quoi il pensait et que ce serait dans ses rêves qu’il pourrait voir mon brigadier en robe. Il avait déjà essayé les oreilles de lapin, ça s’arrêterait là sans la moindre hésitation ! Shane n’était pas du genre à vouloir se déguiser en femme, ça ne lui avait même jamais traversé l’esprit. Il était très bien en homme et ne cesserait de revendiquer son genre. Sauf si ça finissait par poser problème. Il y avait des choses que Shane accepterait rien que pour garder Silvio et s’il n’a pas d’autre choix. Enfin, pour le moment, Silvio semblait accepter qu’ils soient deux hommes dans ce couple, alors, tant mieux.

    Alors qu’ils saluèrent Artémia, ils se firent aborder par Néko. Shane ne l’avait connaissait pas vraiment. Même Brigade que Silvio, brigadier d’Elite. Mais c’était tout. Il avait probablement déjà travaillé en collaboration avec elle. La Brigade Informatique était une sorte d’aide à toutes les brigades, mais Shane avait cru constater que cette femme avait un bon niveau en informatique. Ca la mettait déjà dans un bon jour vis-à-vis de Shane. Non pas que mon informaticien adorait les gens à partir du moment où ils savaient se servir d’un ordinateur, mais disons qu’on entrait dans l’estime de Shane dès lors qu’on savait faire au moins un double clic. Car Shane se souviendrait toujours de cette personne qu’il avait eu en formation à qui il avait du apprendre comment on s’y prenait à faire un double clic ! Si ! Inutile de dire que Shane et la patience ça faisait deux, et qu’au bout d’un quart d’heure à buter sur ce simple petit détail, l’informaticien eut grandement envie de s’arracher les cheveux. L’espace temps entre les deux clics de cette personne était tellement long et Shane finit par se demander si cette personne la n’avait pas des problèmes psychomoteurs…

    Bref passons. Néko s’en fut aussi rapidement qu’elle était venue et le sujet du mariage revint rapidement prendre du terrain. Manquer de subtilité. Shane haussa les épaules, se disant qu’il fallait parfois aller droit au but et être clair et franc avec les personnes qu’il côtoyait. Enfin. Peut-être y avait-il était un peu rapidement également… Il apprit alors d’Artémia que pour le moment tout n’était pas encore décidé et que Judikhael n’en avait pas encore demandé la permission à l’impératrice. Shane fit de gros yeux face à cette révélation, se demandant encore ce que pourrait bien en décider l’impératrice :

    « Et vous pensez que sa réponse sera positive ? »

    Il fronça un peu les sourcils comme quelqu’un qui venait de mettre volontairement un cheveu dans la soupe mais qui en était sincèrement désolé. Artémia parla alors de sa robe de mariée. Elle avait donc déjà regardé un peu, tant mieux, il n’y aurait plus qu’à choisir et Artémia devait déjà avoir une bonne idée. Il s’apprêtait à dire qu’il était partant, jusqu’à ce qu’Artémia parle d’essayage commun :

    « Tiens… C’est bizarre le petit blond à ma droite y avait déjà songé… »

    Shane croisa les bras et afficha une moue faussement vexée. Le petit blond à sa droite, c’était Silvio. Et l’informaticien avait cru comprendre les pensées farfelues de son amant. Il finissait par bien le connaître.

    « Enfin, je suis partant pour venir vous donner un avis. Pour l’essayage… Je crains que vous ne soyez seule… »

    Ajouta-t-il en se frottant la nuque de sa main, un peu gêné. Porter la robe de mariée… Même si le mariage homosexuel était légal à Nosco, Shane n’aurait pas porté une telle robe. Non, un costume noir ou blanc certainement, mais la robe, non. Ce n’était pas parce qu’il avait moins de muscles et de poils qu’il fallait lui offrir le rôle de la femme, ni l’un ni l’autre ne le prendrait dans leur couple. Il donna un petit coup de coude à Silvio pour demander :

    « T’en pense quoi ? »

    Et puis Artémia réclama qu’on ne l’appelle pas votre Eminence. Shane ne la connaissait pas suffisamment pour se permettre une telle chose, mais puisque c’était elle qui le demandait, il le ferait et puis c’est tout. Et elle les invita à son mariage. Shane était touché, se faire inviter au mariage de la prêtresse et de Judikhael, par la prêtresse elle-même. C’était encore mieux qu’un faire-part !

    « Ah oui ! Je viendrai ! Mais vous allez faire ça où ? Et qui va vous marier ? »

    Bah oui ! Ils ne pouvaient pas faire ça au Sanctuaire, ni au Capitole… Et qui allait les marier, Allan ou un représentant de la congrégation, ou bien Joséphine ou un représentant de la Guilde…

    « A moins que vous fassiez deux mariages et ça résout le problème ! »

    Un dans chaque clan ? Ou tout le monde réuni, c’était ce que Shane se demandait vraiment sur ce coup là… Ca serait presque marrant de voir Allan et Joséphine côte à côte lier ces deux cœurs. Il fallait dire que dans la tête de Shane, c'était encore flou. Il ne se souvenait pas avoir déjà assisté à un mariage... Ce genre de chose lui avait toujours sorti de l'esprit.
Shane M. Lewis
Shane M. Lewis
~ Brigadier Informatique ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Brigade Informatique
Âge réel : 10 ans
Âge d'apparence : 19 ans

Compétences
Mémoire:
Bonnes Fêtes Noscoiens - Page 2 Left_bar_bleue3000/10000Bonnes Fêtes Noscoiens - Page 2 Empty_bar_bleue  (3000/10000)
Compétence principale: Informatique
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bonnes Fêtes Noscoiens - Page 2 Empty Re: Bonnes Fêtes Noscoiens

Message par Rosaly Bell le Dim 2 Jan - 20:01

Les bruits courent qu’une fête sera donnée pour la fin d’année. Rosaly était sur son ordinateur chez elle. Le pyjama enfilé, elle avait fait la grâce matinée aujourd’hui, c’était rare dans ses formations, qu’elle prenne le temps pour se décompresser. Même si ses séances de yoga l’aidaient énormément, elle aimait ça. Mais encore plus, passer du temps pour comprendre les notions informatiques, et oui, si elle devait un jour rentrez dans la vie active de Nosco, il fallait bien attaquer quelque part. En plus, il paraîtrait qu’elle ait un don dans ce domaine.

Elle revu l’ensemble des cours qu’elle avait suivis durant son stage auprès de son chef, Lisbon. Puis dans un élan de glandouille en perspective, elle lu les nouvelles de la société sur le site internet de Nosco. Une grande fête était donnée pour se retrouver et faire la fête afin de s’amuser avant de reprendre le travail. Oui, c’était peut être un moyen de dénicher les rebelles parmi les autres, mais bon l’idée était lancée. Et puis, ça permettrait à la jeune femme de se fondre dans une masse qu’elle ne parvient pas à trouver une faille. Elle sortit de son lit et se demanda quel style de vêtements elle pourrait mettre à cette soirée ?

Quelques heures suffirent à la décider, elle resta très classique. Mais au lieu de mettre une robe comme la plupart des femmes pour les grandes occasions, elle opta pour un pantalon noir avec des permes en décoration. Heureusement que tout allait avec le noir. Pour le haut, Bell opta pour un chemisier légèrement ouvert, sans pour autant être provocant. Même si elle pouvait jouer de sa beauté pour séduire les autres, son objectif dans cette soirée était de se faire de nouvelles connaissances, histoire de la décoincer un peu. Le hic c’est que la conversation n’était pas son fort. Bein ! Elle verrait le moment venu.

La jeune femme prit une veste plus chaude pour se couvrir et quitta son logement pour se rendre à la soirée. Du monde il y en avait. Elle avait toutes ses chances pour rencontrer des gens et discuter avec eux.

Elle reconnue quelques têtes. La miss vit alors Shane discuter avec des autres individus qu’elle avait juste aperçu quelques semaines plutôt. Pourtant Rosaly resta en retrait, cherchant comment incruster dans la fête.

-Allez courage !

Murmura-t-elle.
Rosaly Bell
Rosaly Bell
~ Brigadier d'Elite ~
Espionnage


Camp : Guilde Impériale
Profession : Espion
Âge réel : 0
Âge d'apparence : 30 ans

Compétences
Mémoire:
Bonnes Fêtes Noscoiens - Page 2 Left_bar_bleue500/10000Bonnes Fêtes Noscoiens - Page 2 Empty_bar_bleue  (500/10000)
Compétence principale: Combat à mains nues
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bonnes Fêtes Noscoiens - Page 2 Empty Re: Bonnes Fêtes Noscoiens

Message par Silvio Anthelmios le Mar 11 Jan - 2:38

"- Je suis pas petit !"

Shane se fit talocher dès que l'expression "petit blond" sortit de sa bouche. Une petite taloche sans violence, derrière la tête, la même taloche que le jour où il avait fallu re-démarrer le système parce que Shane buggait. Oh, c'était une taloche de plaisanterie, presque par souci d'honneur, pour bien signifier qu'on ne se moquait pas ainsi de sa taille... Oh, il ne complexait pas vraiment, et savait qu'il la compensait par ses compétences ("pas vantard.... lucide !"). Face à un autre que Shane, il aurait sans doute défendu avec virulence les petits gens, en affirmant que s'ils n'avaient pas moyen d'être supérieurs aux autres par la taille, ils étaient plus aptes à entreprendre de dépasser leurs congénères par d'autres moyens donnés par l'esprit et la culture.... Enfin, ce discours-là, c'était quand il était face à quelqu'un qui n'était pas forcement son égal ou subordonné. La plupart du temps, il en restait à "et mon pied, là, il est petit ?" assorti d'un coup de pied circulaire dans l'arrière-train de celui qui l'avait ainsi provoqué.
Enfin, pas question de donner un coup de pied circulaire au popotin de Shane, la malheureuse Artèmîa serait choquée... Et Shane lui en voudrait éventuellement. Il semblait que les informaticiens avaient besoin de leur fessier pour s'asseoir. Bref. Où en étions-nous ? Ah, oui, Après avoir écouté Arèmîa parler (quelle bavarde ! mais quelle aisance dans la parole !), Shane avait fait une grande déclaration comme quoi il se refusait à porter une robe. Ce qu'en pensait Silvio ?

"- J'en pense que, franchement, tu pourrais faire plaisir à Artèmîa, et essayer les robes avec elle !"

Il avait dit cela avec un extrême sérieux, menton haut, posant sur Shane un regard autoritaire, avec une pointe de reproche. Celui qu'ont les pères qui disent "tu es un fils ingrat, après tout ce que j'ai fait pour toi !" ce qui est, au passage, un peu sot étant donné que la nature est ingrate, et décide de séparer les enfants des parents coûte que coûte. Mais c'est assez de ce discours-ci !
Silvio ne perdit pas son sérieux lorsqu'il embraya, sans détacher son regard de Shane:

"- Un mariage coûte cher, nous aurions peut-être mieux fait d'en faire un très beau plutôt que deux... Ca doit être le plus beau jour de la vie de son Emi-d' Artèmîa, voyons ! Et également du patron... Après, y a peut-être moyen de faire une cérémonie à tel endroit, et festoyer dans un autre, faudrait aussi voir en fonction de la sécurité, de la place disponible..."

Là, il ne regardait plus personne, et se contentait de se gratter pensivement le menton, en parlant de plus en plus bas aux chaussures d'Artèmîa...

_________________
Bonnes Fêtes Noscoiens - Page 2 562433SIGNETURE
Spoiler:

Silvio Anthelmios
Silvio Anthelmios
~ Commandor ~
Section Anti-Terroriste


Camp : Guilde Impériale
Profession : Second de Judikhael Wienfield
Âge réel : 30années
Âge d'apparence : vingt

Compétences
Mémoire:
Bonnes Fêtes Noscoiens - Page 2 Left_bar_bleue1500/10000Bonnes Fêtes Noscoiens - Page 2 Empty_bar_bleue  (1500/10000)
Compétence principale: Armes blanches
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bonnes Fêtes Noscoiens - Page 2 Empty Re: Bonnes Fêtes Noscoiens

Message par Shane M. Lewis le Jeu 13 Jan - 12:34

    Un coup de taloche derrière la tête, Silvio montrait là son mécontentement à la façon dont Shane lui avait collé un adjectif qualificatif qui ne faisait pas son bonheur. Il rentra sa tête entre ses épaules, cherchant à éviter un possible second coup qui ne vint pas, alors, il se détendit à nouveau. S’il y avait bien une chose pour laquelle Shane pouvait compatir avec le second de Judikhael, c’était bien sur la taille. Il répondit alors d’un léger sourire pour lui signaler qu’il plaisantait, même si Silvio le savait déjà bien.

    Un peu plus tard, Silvio répliqua que mon brigadier pourrait bien faire l’effort d’essayer les robes de mariage avec Artémia. Shane fronça les sourcils, croisa les bras et regard Silvio de travers. Non mais oh ! Mais n’importe quoi. Shane ? En robe de mariée ? Mon brigadier ce demanda un instant si c’était une manière détournée de la part de Silvio pour dire à Shane qu’il avait envie de se marier avec lui, mais très rapidement, cette idée quitta son esprit, se rattachant d’avantage à l’idée que Silvio voulait le ridiculiser. Mais Shane avait déjà donné en matière de déguisement ridicule. Il avait déjà eu le lapin !

    « Pour que tu remettes ça sur Alpha ensuite ? Hein ?! C’est non. »

    Une manière peut-être de dire à Silvio : « tant pis pour toi, si t’avais pas fait d’idioties, j’aurais peut-être accepté d’essayer les robes de mariées ! » Mais maintenant, étant donné que Shane s’était fait passer un savon par Tristan parce qu’il ne laissait pas de côté ce qui faisait partie de sa vie privée… Il ne manquerait plus qu’on le voit en robe de mariée, tiens ! Enfin peut-être qu’en dehors des caméras, dans la réserve avec juste Silvio et… Non ! Shane était un homme. Un instant, il aurait bien voulu jeter un coup d’œil dans son pantalon pour vérifier et se rassurer… Mais devant Artémia il aurait eu l’air fin. Il se contenta de tâter son torse, faisant mine de chercher quelque chose dans ses poches qu’il ne trouva pas alors qu’il ne faisait que vérifier qu’il n’avait pas de poitrine.

    Bref, après cette petite remise en question, Shane écouta distraitement ce que Silvio disait au sujet du mariage, discours qui, au final avait plus l’air d’une parole faite à soi-même. L’informaticien laissa donc son petit Silvio réfléchir un peu, avec presque l’envie de lui tapoter la tête pour le féliciter de se servir de son cerveau. (PS : je n’ai pas dit que Silvio ne se servait jamais de son cerveau ! Juste qu’il fallait le laisser tranquille quand il réfléchissait !) Aussi Shane utilisa ce temps pour porter son regard sur la salle et les gens qui se trouvaient là. Du haut de son petit mètre soixante dix, l’informaticien avait parfois du mal à avoir une vue assez panoramique de ce qui l’entourait. Ses yeux d’un marron très clair se posèrent sur la jeune asiatique. De longs cheveux noirs, des yeux en amandes, nul doute qu’il s’agissait de sa filleule non officielle mais officieuse. Rosaly portait un chemisier et un pantalon, et Shane sourit en la voyant, quittant le petit groupe avec lequel il était depuis tout à l’heure, pour aller rejoindre la jeune femme. Il lui adressa un franc sourire :

    « Waoh ! Tu fais de beaux efforts là ! Viens ! »

    Il lui avait pris le poignet et l’entrainait avec lui retourner se joindre à son amant caché et à Artémia :

    « Je te présente Silvio Anthelmios, second de commandor de la brigade anti-terroriste et la prêtresse Artémia Elisian de la Congrégation de Joshi, fiancée de Judikhael Wienfield, le patron de Silvio. Et Silvio, Artémia, je vous présente Rosaly Bell, mais filleule… Euh… Pas officielle. Disons que je lui ai tendu une bouée de sauvetage. Elle est arrivée il y a deux trois mois et elle est assez douée en informat… CAROTTES ! »

    Les yeux de Shane s’étaient posées sur le buffet et accourut à celui sans prendre le soin de terminer sa phrase. Il revint rapidement avec un plat où se trouvait de petites carottes de 5cm de long et d’à peine un centimètre de diamètre, cuites un peu mais encore croquantes. Elles avaient encore un peu de verdure d’un bout et la pointe avait été trempée dans un caramel puis dans des éclats de noisettes qui s’étaient accrochés au caramel. Shane saisit d’une main une carotte et la porta à sa bouche. Ca n’avait pas vraiment de goût (puisqu’à Nosco, l’alimentation n’avait pas vraiment de saveur) mais c’était joli, et c’était des carottes alors forcément !

    « Z’en voulez ? »

    Demanda-t-il finalement après avoir englouti une dizaine de petites carottes.
Shane M. Lewis
Shane M. Lewis
~ Brigadier Informatique ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Brigade Informatique
Âge réel : 10 ans
Âge d'apparence : 19 ans

Compétences
Mémoire:
Bonnes Fêtes Noscoiens - Page 2 Left_bar_bleue3000/10000Bonnes Fêtes Noscoiens - Page 2 Empty_bar_bleue  (3000/10000)
Compétence principale: Informatique
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bonnes Fêtes Noscoiens - Page 2 Empty Re: Bonnes Fêtes Noscoiens

Message par Artèmîa Elisian le Lun 17 Jan - 0:08

Apparemment Shane semblait surprit par le fait que rien n'était encore officialiser coté guilde, était il donc pessimiste ? De son point de vue un petit retard n'avait pas beaucoup d'importance, que Khael fasse la demande auprès de l'impératrice desuite après lui avoir demander sa main ou un ou deux moins plus tard bah, au final il allait le demander de toutes façons, et puis ce n'était pas comme si elle était une rebelle, bon les mariages entre membres de la Congrégation et Guildien étaient rares si non nuls mais il fallait bien un bon début à tout et elle était persuadée que ça ne poserait pas tant de soucis que cela si on s'y prenait correctement. Et après tout Khael était haut conseiller, loyal et tout ce qu'on voulait, qu'est ce que l'impératrice risquait en acceptant ? Elle ne voyait personnellement rien de mal mais après tout, optimisme et réalité hein... si il le fallait elle irait demander elle même et tant pis pour le protocole !

« Mais bien sûr, je suis certaine que tout ira très bien ! Pourquoi refuserait elle ? »

Et de repartir sur les détails du mariage qui lui tenait à cœur, balayant le problème de sa bonne humeur, d'autant que l'informaticien semblait avoir le mot pour rire, ce qu'elle fit en croisant les mains et en les observant... ils étaient très amis ces deux là, c'était mignon de voir des hommes se chamailler affectueusement ainsi, ça changeait des amitiés virile à la sauce ' voyons qui tape le plus fort' dont elle avait une sainte horreur. Si ils pouvaient tous être comme ces deux là Nosco ne s'en porterait que mieux mais héla elle doutait tout de même un peu... au moins ils n'avaient pas de soucis c'était déjà ça, elle les aimait bien et comme pour tout ceux qu'elle aimait bien elle ne voulait pas les voir malheureux ou fâchés.

« Avec plaisir ! Vous n'aurez qu'à venir tout les deux ! Comme ça j'aurais deux bons avis ! Après tout je ne peux pas demander à Khael, il faut que ça reste une surprise ! »

Elle voulait garder la surprise oui, pour que le jour du mariage Khael ai un superbe souvenir, elle voulait trouver la plus belle robe possible pour cette occasion unique, après tout on ne se mariait pas tout les jours, autant faire de l'évènement quelque chose d'inoubliable sur tout les points de vue et la robe était bien sûr l'un des plus important de son point de vu... tout comme le costume du marié, le costume ! Elle n'y avait même pas pensée et elle se demandait si Khael y avait pensé de son coté, après tout avec tout son travail et les soucis de santé qu'il semblait avoir ces derniers temps, il faudrait qu'elle se penche sur la question en même temps que le reste et sérieusement, histoire que Khael ne paraissait pas le jour J avec un sac de toile.

Elle sourit cependant de l'enthousiasme de Shane à l'invitation, même si rien n'était encore décidé la liste de ceux qui serait conviés était déjà prête dans son esprit, son cher et tendre y ajouterait certainement quelques noms de son coté mais en gros elle n'était pas si longue que cela, ou plutôt... elle avait été écourtée au vu du regard noir d'une certaine personne alors qu'elle quittait un certain bureau en raccompagnant Khael, pour le bien de tout le monde il fallait que la liste raccourcisse.

Elle écouta attentivement, les propositions de Shane comme celle de Silvio, se disant qu'ils étaient vraiment trop adorable à s'inquiéter autant, ils n'avaient pas tord mais en même temps elle n'avait avait pas discuter avec Khael donc elle ne pouvait pas savoir et puis il faudrait attendre de voir la réaction de l'impératrice avant de décider où et comment... histoire de ne pas se mettre quelqu'un à dos.

Elle sourit et passa la main devant le visage de Silvio pour lui faire lever les yeux, il avait l'air tellement plongé dans ses pensé qu'il semblait piquer du nez là à sa place, il avait raison en disant que ce serait certainement le plus beau jour de sa vie mais il ne fallait tout de même pas non plus en faire tout un plat, elle ne voulait pas qu'il s'abime en réflexion à sa place, c'était elle qui se mariait alors à elle de se décarcasser pour que la cérémonie soit parfaite, lui serait un invité comme Shane et les autres et profiterait de la fête.

Elle allait reprendre la parole lorsque Shane s'élança vers une jeune femme se trouvant à quelques distances d'eux... elle regarda la scène e souriant, se demandant qui elle était, curieuse, en Nosco tout le monde finissait par connaître tout le monde mais elle elle lui était inconnue, une nouvelle arrivée pendant son absence ? Quelqu'un de très attaché à la guilde ? De solitaire ? Elle allait de toutes façons le savoir avant peu puisque l'informaticien revenait vers eux en trainant ladite jeune femme par le bras et en la présentant devant eux. Elle eu un grand sourire et attrapa la main libre de Rosaly...

«  Enchantée ! Vraiment enchantée ! Vous allez bien ? Vous êtes là depuis longtemps ? Vous vous... »

Le reste de sa phrase se perdit dans le cri d'amour pur que poussa Shane devant son plat favori. Elle ne put contenir son hilarité face à la scène et se laissa tomber sur une chaise en le regardant avec des yeux brillants elle s'avança finalement et prit une carotte, la porta à sa bouche et croqua en essayant de rependre son sérieux sans toutefois vraiment y parvenir. Elle attrapa une petite réserve et se rassit avant de déclarer entre deux éclats de rire...

«  Au moins je sais ce que je mettrais sur le buffet du mariage pour vous Shane ! Je suis certaine de faire au moins un heureux ! »
Artèmîa Elisian
Artèmîa Elisian
~ Prêtresse diplomate ~


Camp : Congrégation de Joshi
Profession : Membre des sept, Diplomate
Âge réel : 97
Âge d'apparence : 21

Compétences
Mémoire:
Bonnes Fêtes Noscoiens - Page 2 Left_bar_bleue250/10000Bonnes Fêtes Noscoiens - Page 2 Empty_bar_bleue  (250/10000)
Compétence principale: Monde de Nosco
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bonnes Fêtes Noscoiens - Page 2 Empty Re: Bonnes Fêtes Noscoiens

Message par Lian Grenfield le Lun 17 Jan - 0:14

Trop calme et trop de tension. La vie dans les souterrains semblait avoir reprit son cours à Nosco ainsi que dans le quartier général des rebelles, après l’attaque des créatures. Lian avait pu rejoindre un bunker en souterrain environs trois à quatre jours après le début de l’alerte, elle y était resté quelque temps, pour s’assurer que personne ne l’avait suivit et que tout le monde était à présent en surface et non pas à chercher les cadavres pour les ramener dans la ville (et ainsi les identifier). Lian préférait ne pas prendre de risque et ne croiser personne de la guilde ou de la brigade, elle avait eu assez d’émotions comme cela. L’ambiance aurait du être assez décontractée chez les rebelles, ils avaient à nouveau des ondes alpha, et les habitants de Nosco avaient été affectés par l’attaque des créatures ce qui donnait aux rebelles un peu plus d’espoirs et de possibilités tandis que la guilde devait réparer les dégâts. Ils avaient eu le temps d’organiser une attaque. Ils n’avaient que cela à faire.

Pourtant avec Inès Dunkel la vie semblait plus compliquée puisqu’elles s’étaient disputés et se boudaient mutuellement, s’ignorant. La rebelle avait donc besoin de sortir un peu et de changer d’air. Or ils avaient finalement appris que les guildiens organisaient une petite fête, évènement très rare à Nosco. Une fête sans les inviter, eux les rebelles ? Hors de question ! Ils n’étaient peut être pas invités, mais ils viendraient pour semer un peu la zizanie et troubler la bonne ambiance d’en haut, montrer qu’ils existaient aussi et qu’ils étaient une menace tout aussi importante que celle des créatures. S’ils comptaient faire de la fête un conte de fées, alors les rebelles seraient la méchante sorcière ou la belle-mère… Ils viendraient lancer un sortilège et troubler les réjouissances. Ils n’avaient pas besoin d’être beaucoup, juste un petit groupe de trois à cinq rebelles… Finalement il avait été décidé qu’ils ne seraient que le minimum : Romeric, Ludwig Galaam et Lian Grenfield. Ils seraient assez nombreux, étaient compétents et capables de se sortir des pires problèmes. Le plan était simple et ils n’auraient pas à rester très longtemps en surface, juste le temps de passer, de laisser leur « cadeau » empoisonné et de repartir.

Lian était contente de la décision, elle pourrait s’aérer l’esprit et bouger un peu sans se sentir enfermé dans la base. Leur attaque se passerait peu de temps après le début de la fête, pas question que les guildiens garde un trop bon souvenir, mai aussi et surtout car ainsi ils pourraient « toucher » le plus de personnes possibles. Combien seraient influencées ? Impossible à dire, cependant ainsi ils seraient sûrs de les influencer ou du moins de se rappeler à leur souvenir. L’impératrice Joséphine de Nosco voulait les rassurer en leur prouvant que la vie continuait et qu’ils étaient les plus fort, tandis que les rebelles se voulaient menaçant envers le régime de tyrannie. Ils auraient la tête de l’impératrice un jour ou l’autre, même si ce jour-là ce n’était pas leur objectif. Non, ils voulaient « toucher » les nosciens lambda, personne d’autre. Ce ne serait pas un attentat ou le meurtre d’un haut conseiller…

Ils s’étaient préparés tranquillement le matin même, chacun prenant le temps de s’équiper solidement : gilet pare-balles, oreillettes de communication, armes, rien n’avait été oublié. Ils vérifièrent avoir le contact avec Rian McGregor, qui serait leur guide. Tout marchait correctement. Pendant leur trajet dans les souterrains ils discutèrent tranquillement sans trop élever la voix.Ils croisèrent deux créatures, mais mirent rapidement fin à leur vie, les deux être n’avaient certainement pas retrouvé le bon chemin jusqu’à l’endroit où se trouvait le reste de leur groupe et s’étaient donc retrouvé isolés et sans possibilités. Le chemin leur prit du temps, mais ainsi ils en profitèrent pour vérifier rapidement les installations d’un des bunker qu’ils avaient prévu comme refuge en cas de problèmes après leur attaque, c’était leur point de rendez vous. Finalement avant de passer dans les Rampes d’Accès Rapides, Lian mit une capuche qui lui permettait de cacher son visage, tandis que les deux autres modifiaient plus rapidement leur apparence.

La fête battait déjà son plein, les trois squatteurs s’étaient arrêtés devant un stand regardant les marchandises et admirant un instant les œuvres d’art enfin exposés au grand jour. Jusqu’à ce que Rian grogne dans leurs oreilles de ne pas trainer. De toute façon Lian n’aurait rien eu à acheter ou voler, il n’y avait pas d’armes, et bien que l’art l’intéresse elle n’aurait pas prit le risque de se faire découvrir pour une bricole. Plus loin ils pouvaient même voir Artèmîa Elisian, Lian aurait bien eu envie de lui dire bonjour et de la serrer dans ses bras, mais elle était entourée de Shane Mael Lewis et de Silvio Anthelmios, deux de ses pires adversaires, l’un informaticien et l’autre second du commandor de la section anti-terroriste. Mieux valait donc ne pas s’approcher. Il y avait aussi le Bleu, où Morgan Karanth qui discutait avec Kim van Berghen.

Il y avait aussi beaucoup d’autres habitants qu’ils connaissaient plus ou moins, toutefois leur but était d’éviter leurs regards et de se faire remarquer. Le plus longtemps possible, pour pouvoir ainsi s’organiser. Ils se glissèrent tous les trois entre deux tentes, dans un espace libre. Puis ils sortirent le matériel dont ils avaient besoin et que leur avait fournis Rian. Chacun d’eux s’occupait d’une partie précise : les deux hommes s’étaient décidés pour faire la partie la plus dangereuse mais facile, il leur fallait monter sur le toit ou tout du moins accéder à une fenêtre élevés des bâtiments et lancer des tracts rebelles. La rebelle quand à elle s’occuperait d’un objet plus technologique. Une fois les deux hommes partis, elle se pencha sur l’objet, suivant les conseils donnés par Rian via l’oreillette. Elle activa la batterie, vérifia les branchements puis attendit le signal de ses deux amis pour lancer l’objet et ainsi détourner l’attention de la guilde, permettant aux deux rebelles se s’enfuir après avoir laissé les tracts derrière eux. Le code fut glissé à son oreille, et elle répondit tout en faisant rouler l’objet circulaire sur le sol pour qu’il se place au milieu du chemin, cependant il ricocha sur une pierre, et vint se placer près des pieds d’Artémîa, la prêtresse de la congrégation, sous le regard effaré et désolé de Lian qui aurait voulu lui épargner le choc.

Rian pianota quelques secondes sur son clavier, déclenchant à distance le programme qu’il avait préparé. Et soudain le cadeau s’ouvrit lentement pour se transformer en une plaque qui grésilla un instant avant de s’allumer d’une lumière bleue et d’afficher un hologramme de taille humaine, c'est-à-dire une assez haute stature, puisque l’homme qui venait d’apparaître faisait environs 1m80. Impressionnante et surprenante était l’apparition, car celle-ci n’avait pas remit les pieds à Nosco même depuis de nombreuses années, pas de façon publique en tout cas. Ses longs cheveux blancs pouvaient rappeler ceux de Traktueur, pourtant c’était quelqu’un de bien différent. Ses yeux n’étaient pas bleu azur mais blanc, comme ceux des créatures que tous craignaient. Pourtant c’est certainement au moment où il prit la parole que tous se figèrent et se tournèrent vers l’apparition holographique qui délivrait son message d’une voix forte et puissante.

Bonjour Nosciennes Nosciens,
Pour ceux qui ne me connaissent ou ne me reconnaissent pas, je suis Yan Merling, chef de la résistance rebelle !
Je m’adresse à vous tous qui êtes opprimé par le régime mis en place. On vous impose des règles injustes ! On vous cache la vérité et on vous empêche de la découvrir par vous-même ! Ce n’est pas ce qu’aurait souhaité Joshi, ni le couple Welfort. Ne vous laissez pas aveuglé par des lois et la tyrannie ! Vous avez le pouvoir de vous révolter… Vous pouvez…

Le message avait prit fin lorsqu’un Nosciens avait enfin réagit pour arrêter l’hologramme. Lian n’était pas resté pour assister à la scène, déjà repartie dans les souterrains pour savourer de loin la vengeance. Pendant ce temps là, une pluie de papier recouvert d’écritures et d’images, des tracts rebelles s’abattaient sur la place centrale depuis des fenêtres. Le ciel était bleu avec une légère brise ce qui permettait aux papiers de flotter quelques instant avant de s’arrêter sur le sol avec la légèreté d’avions en papier. Le message était passé auprès des Nosciens, par message holographique ou tracts. Ils avaient réussit à caser l’ambiance, à la changer et à la renverser. Les décorations de rouges représentant la guilde étaient à présent couvertes des tracts rebelles aux messages plus que subversifs, messages entrainant à penser différemment, à s’affirmer et à contredire, contrecarrer l’empire mis en place par Joséphine de Nosco. Pendant que les guildiens devaient réagir à la surprise, les rebelles en profitaient pour fuir dans les souterrains. Lian s’arrêta à l’entrée des RAR, bientôt rejointe par les deux autres rebelles, qui engagèrent le chemin tandis qu’elle les suivait en les couvrant, au cas où quelqu’un se serait décidé à les suivre. Tout s’était parfaitement bien déroulé, si ce n’était que Yan Merling n’avait pas pu finir son discours.

PS : vous avez le droit de poursuivre Lian si vous le souhaitez… ou pas ^^

_________________
Nobody knows what he will need tomorrow morning: a good coffee or a coffin...
Lian Grenfield
Lian Grenfield
~ Bras Droit de Y. Merling ~


Camp : Confrérie de la Rébellion
Profession : Bras droit de Yan Merling, mini général de l'armée des rebelles
Âge réel : 15
Âge d'apparence : 20

Compétences
Mémoire:
Bonnes Fêtes Noscoiens - Page 2 Left_bar_bleue1500/10000Bonnes Fêtes Noscoiens - Page 2 Empty_bar_bleue  (1500/10000)
Compétence principale: Armes à feu
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bonnes Fêtes Noscoiens - Page 2 Empty Re: Bonnes Fêtes Noscoiens

Message par Kim van Berghen le Lun 17 Jan - 0:31

Tout avait été trop vite. Tandis qu’il observait un stand, détournant un instant ses yeux de son compagnon de marche qui semblait lui aussi pensif, il vit un petit objet rouler jusqu’aux pieds de l’aimée de Judikhael Wenfield. Réflexe de scientifique, ou de médecin, ou de brigadier, il ne savait pas, en tout cas il se précipita sur la jeune femme, l’attrapant par la taille, la soulevant dans les airs, elle était plus que légère cela ne posait donc pas se problème, et la reposant quelques pas plus loin, se posant entre l’engin et la prêtresse. Tout cela en criant.

Attention reculez-vous !

De quoi attirer l’attention une nouvelle fois sur lui, mais aussi sur l’engin, qu’au premier coup d’œil il avait prit pour une bombe, ou plutôt une grenade. De loin, cela avait la même forme et cela aurait eu des conséquences dramatiques en plein milieu de la fête à Nosco. Elle aurait pu tuer nombreux d’entre eux et en blesser beaucoup d’autres. Pourtant lorsqu’il se retourna pour jeter un regard plus précis sur l’objet, celui-ci avait déjà changé de forme, pour s’aplatir et se transformer en transmetteur. Soudain un hologramme un peu plus grand que Kim apparu flottant à quelques centimètres du sol, d’un bleu qui rappelait celui des ondes-alpha. Et un homme composé de lumière se forma pour délivrer un message. Yan Merling. Kim l’avait déjà vu en photo, ainsi qu’en vidéo, par curiosité pour savoir à quoi ressemblait le chef des rebelles et parce qu’il avait réussit à accéder à de telles informations, mais c’était la première fois qu’il pouvait le « voir » de si près et avec tant de détails. Il ne perdait pas une miette du spectacle. Ce n’était pas une bombe mais un message qui avait été délivré par les rebelles. Le scientifique jeta un œil sur les personnes présentes qui s’étaient toutes arrêtées et retournées vers l’apparition semi-fantomatique. L’impératrice serait furieuse lorsqu’elle apprendrait ce qui s’était passé et… Kim avait certainement les compétences informatique pour tenter d’arrêter la machine ou alors… Il regarda du côté de Shane Lewis, oui l’informaticien de la brigade était sans doute le plus à même de régler la situation. Il délaissa donc un instant Artèmîa, pressant un instant sa main contre la sienne en demandant.

Vous allez bien ?

Il ne souhaitait pas que la jeune femme leur fasse un malaise à cause de la surprise, après tout elle avait été dans les souterrains quelques semaines auparavant, elle ne craignait certainement pas les rebelles, cependant la surprise avait été de taille. Puis il s’approcha de l’informaticien sous les ordres de Tristan et lui glissa tout en le poussant légèrement dans le dos.

Vous devriez mettre un terme à cet enregistrement.

Autant dire que le petit groupe des personnes qui discutaient avait du être fort surpris de l’arrivée brusque de l’objet ainsi que de celle de Kim, qui avait craint pour la vie de la prêtresse de la congrégation. Mais alors qu’enfin la voix de Yan Merling s’évanouissait, un papier vint doucement se poser sur le sol, bientôt suivit par une dizaine d’autres. D’ailleurs lorsque Kim van Berghen regarda du côté de son ancien interlocuteur, Morgan Karanth était toujours un peu plus loin, à quelques mètres, et un des tracts venait de se poser dans ses mains. Le lirait-il ? Le glisserait il dans sa poche pour le consulter plus tard ? Le déchirerait-il ? Nouvel arrivé il était plus influencable, mais judikhael Wnefield était son parrain et c’était aussi le commandor de la section anti-terroriste, il devait donc déjà en avoir entendu de belles sur la rébellion. Les rebelles avaient ils tout prévu ? La surprise était en tout cas totale ! N’y avait-il aucune sécurité pour un tel évènement ? Le temps semblait s’être arrêté par cette chute de flocon en papiers. Kim attrapa un de ceux qui passait près de lui et le parcouru des yeux. Il avait été bien écrit, l’accroche était bonne, tout comme le slogan. Ils avaient visiblement travaillé leur propagande. Pourtant le message glissait sans prise sur le médecin, non pas qu’il haïssait ou n’approuvait pas la rébellion, mais cela ne l’intéressait pas.

Voilà ce que c’était de ne pas inviter tout le monde à la fête, les rejetés le prenaient toujours mal et venaient s’incruster pour tenter de participer aux réjouissances, ou au contraire ils venaient la gâcher, de loin ou de plus près. Voilà qui avait été fait, la fête avait prit une toute autre tournure. Et tant que quelqu’un ne prendrait pas les choses en main, pour récupérer les papiers qui volaient et ceux qui étaient déjà à terre, ainsi que pour poursuivre les rebelles et tenter de les capturer… les gens resteraient figés et inactifs à murmurer à leurs voisins. Comment continuer une fête qui avait été tant coupée. Pourrait-on se sentir en sécurité alors que les rebelles auraient pu tuer ? Ce n’était certes pas leur but, mais ils auraient pu tenter un attentat envers des brigadiers… Ils avaient tenté la communication. Toutefois cela montrait qu’ils étaient actifs et capable d’agir de manière importante. Comment ne pas faire le lien avec l’attaque des créatures ? Alors que la fête était destinée à oublier ce souvenir, voilà qu’il resurgissait avec encore plus de puissance : ils avaient deux ennemis dans les souterrains, les créatures mais aussi les rebelles. Ne jamais oublier le danger qui pouvait se profiler à tout moment et les priver de la chose la plus important qu’ils avaient : leur vie. Ils ne pouvaient pas mourir de vieillesse, et très rarement de maladie, il ne restait donc que le meurtre ou le suicide pour achever quelqu’un. Fin de l’histoire. Heureusement ils arrivaient à soigner la plupart des habitants, et la guerre dans les souterrains ne faisait en général des blessés et des morts que parmi les brigadiers dont c’était le métier, malgré toutes les protections dont ils bénéficiaient.

Il neigeait du papier sur Nosco, mais dans tous les cœurs c’était des larmes qui coulaient. La tristesse d’avoir perdu des êtres chers et des connaissances… La peur d’une nouvelle attaque pour les plus jeunes nosciens qui n’avaient pas vécu d’autres batailles contre les monstres des sous-sols.

_________________
Bonnes Fêtes Noscoiens - Page 2 Signmn
Kim van Berghen
Kim van Berghen
~ Chercheur ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Scientifique et médecin de la Guilde
Âge réel : 65 ans
Âge d'apparence : 30 ans environs

Compétences
Mémoire:
Bonnes Fêtes Noscoiens - Page 2 Left_bar_bleue10000/10000Bonnes Fêtes Noscoiens - Page 2 Empty_bar_bleue  (10000/10000)
Compétence principale: Biologie
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bonnes Fêtes Noscoiens - Page 2 Empty Re: Bonnes Fêtes Noscoiens

Message par Shane M. Lewis le Mar 18 Jan - 10:40

    Après avoir proposé de partager un peu les carottes, Shane continua à en grignoter, plutôt ravi qu’Artémia songe à mettre de ses légumes favoris au buffet de son mariage. Néanmoins, Shane avait fière allure à présent, difficile de retrouver un peu de son sérieux avec ça ! C’était même impossible de rester calme en entendant Artémia pouffer de rire face à la situation. Shane était devenu aussi pourpre que la Guilde, mi-honteux mi-amusé. C’était comme ces moments uniques après le malheur que l’on partage avec les autres pour oublier le mal, les peines, les douleurs aussi. Mais ce doux moment d’éclats de rire fut brisé en un seul instant. Un bonheur détruit soudain, anéanti en un coup de la Confrérie. Il les haïssait. L’attaque de créatures avait fait tant de mal à la population Noscoienne, de quel droit les rebelles osaient leur ôter ce petit paradis fictif ? Les rebelles aussi devaient avoir eu des morts à déplorer, des corps abîmés par les coups des créatures monstrueuses. Alors pourquoi faisaient-ils cela ? Pourquoi semaient-ils le trouble ? Avaient-ils été déçus de ne pas avoir été invités à festoyer avec eux, pour oublier les morts ? Qu’ils fassent donc une fête chez eux ! Ils savaient parfaitement qu’on ne pouvait pas mélanger des Guildiens et des rebelles sans qu’il n’y ait un bain de sang. Voilà où était le problème. De plus, ce ne serait pas qu’un combat entre la Brigade et les rebelles comme il y en avait beaucoup dans les sous-terrains notamment, ici, il y avait des civils, des civils Guildiens dont certains ne savaient pas se battre. Bien sûr, les Brigadiers avaient été formés pour contrer ce genre d’attentat. Protéger la population en premier, faire usage des armes pour rétablir l’ordre. C’était presque machinal chez les Brigadiers. Ils étaient fait pour agir dans ce genre de situation. Un objet roula jusqu’aux pieds de la prêtresse Artémia. Shane releva son regard pour connaitre l’origine de cet objet, une silhouette encapuchonnée qu’il vit rapidement disparaitre dans la foule. Il entendit quelqu’un crier de se reculer, mon brigadier avait saisit Rosaly pour la repousser au loin et entourer la tête de la jeune femme avec ses bras, pour la protéger au cas où il y aurait des projectiles. Il aurait bien sauté sur Silvio, mais son homme était d’avantage de terrain que lui et saurait se mettre à l’abri comme il le fallait. Il ne s’était pas fait spécialement de soucis à ce sujet là. En fait, Shane avait suivi le cri de Kim sans chercher personnellement à savoir s’il s’agissait d’une bombe ou pas. Mais comme l’explosion ne venait pas, Shane regarda autour de lui pour voir ce qui se passait. Son Silvio était bien à l’abri, donc tout allait bien. Quant à ce qu’il avait identifié comme une bombe, elle n’explosa pas. Il en fut un peu rassuré, mais ça ne dura qu’un bref instant. Trop bref à son goût d’ailleurs. Il vit un hologramme s’élever grâce aux lumières. Yan Merling. Shane avait vu de nombreuses photos de cet homme, il avait même eu le « privilège » de le rencontrer, une fois, dans les sous-terrains, lorsque la Brigade Impériale était venue récupérer Judikhael Wienfield des griffes de la Confrérie. Il avait été surpris dans un premier temps de voir cet homme ici (car grandeur nature, il était surprenant cet hologramme), Shane alla s’activer à retirer la batterie de cet engin. Un Brigadier autre qu’un informaticien aurait tiré une balle dedans pour l’éteindre. Mais l’appareil aurait été fort endommagé, et pour faire une recherche d’empruntes, ça aurait été assez difficile. Et puis Shane portait toujours des gants, il ne risquait donc pas de retrouver ses empruntes là-dessus.

    L’objet mis hors circuit, Shane vit tomber non loin de lui un papier, tourné face contre terre. Il le saisit, le retourna et ne mit pas longtemps à comprendre de quoi il encourait. Sa main se serra froidement sur le papier, la rage au ventre, froissant l’abominable message. Ils ne comprenaient rien ces rebelles, ils ne comprendraient jamais rien. Ils ne faisaient que lutter pour lutter. Leur quête n’avait pas de sens. Leur but n’avait que la destruction de la Guilde mais feraient-ils mieux qu’elle ? Shane n’en était pas certain. Il fallait des lois pour dresser un monde. Pourquoi ne revendiquaient-ils pas aussi le droit de tuer tant qu’ils y étaient ? C’était interdit cela aussi. Plus que des lois, la Guilde s’efforçait de faire grandir une morale, un but qui allait bien au-delà de détruire ceux qui tentaient de leur faire de l’ombre. La Confrérie désignait l’Impératrice comme un Tyran qui n’avait pas sa place, trop assoiffée par le pouvoir. Mais eux, rebelles, que cherchaient-ils exactement, si ce n’est prendre ce pouvoir pour l’avoir en leur possession. C’était eux les aliénés. C’était eux qui étouffaient la population Guildienne dans la crainte des représailles, eux qui brisaient cette paix si fragile plutôt que de contribuer à la rendre plus forte et plus sereine. C’était eux qui faisaient du mal, eux qui réclamaient toujours plus de liberté. N’en avaient-ils donc jamais assez ? Ne pouvaient-ils pas se contenter de ce qu’ils avaient ? Elle n’était pas si mal, cette vie dans la Guilde. L’Impératrice faisait en sorte que chacun s’y sente bien, tout était organisé dans ce sens : l’accueil des nouveaux oubliés pour que personne ne soit seul, le Sapienta pour soigner les maux de chacun, l’alimentation, les ondes alphas, tout était mis à disposition de la population. Ne pouvait-on pas pour cela accepter de vivre sous des caméras ? Elles n’allaient tout de même pas dans les recoins les plus intimes : il n’y avait pas de caméras dans les chambres, ni dans les toilettes, ni dans les salles de bains. Ce n’était pas du voyeurisme. Si on voulait cacher des choses, on le pouvait hors des caméras (même si tout finissait tôt ou tard par se savoir). Les caméras étaient une protection. Elles faisaient en sorte qu’aucun crime ne demeure impuni. N’était-ce donc pas un idéal ? N’était-ce pas d’un doux réconfort de savoir que tout le mal qu’on pouvait subir ne resterait pas sans châtiment ? Quant à l’interdiction de retrouver son passé, Shane restait persuadé qu’il y avait une raison à cela, un terrible secret qui ne pouvait être révélé, il en était certain. Il y avait quelque chose là-dessous. Une décision ne pouvait pas être prise sans raison. Qu’adviendrait-il si un jour il retrouvait la totalité de sa mémoire, son passé oublié jusque là ? Il avait déjà retrouvé pas mal de ceux-ci, il ne savait pas s’il aurait le courage d’aller jusqu’au bout. Au fond, il ne savait même pas s’il voulait connaître cette vérité. En tout et pour tout, ce soir, l’action rebelle serait qualifié par la bouche de mon informaticien de PATHETIQUE. Leur combat devenait tellement lamentable que Shane avait pitié pour ces pauvres gens qui bataillaient dans l’espoir d’avoir une vie meilleure. Mais quelle vie ? Quels espoirs avaient-ils ? Ils ne parviendraient pas à faire mieux. La critique est toujours facile venant de ceux qui ne faisaient rien. Ils n’avaient aucune idée de ce que la Guilde représentait comme travail. Il était aisé de protéger un peuple aussi minoritaire que la Confrérie, s’en était une autre d’avoir à diriger tout le peuple Guildien. Le discours de l’hologramme de Yan Merling avait été dénué de sens. La parodie que Shane clama haut et fort sonna sous l’empire de l’ironie :

    « Adolescents, l’impératrice est une méchante maman qui vous prive de toute votre liberté ! Mais de quel droit ? Révoltez-vous ! Retournez votre chambre pour vous venger ! Ne mettez plus votre linge sale dans la machine à laver ! Mettez du chewing-gum dans les serrures des portes que vous n’avez pas le droit d’ouvrir ! Ne vous brossez pas les dents, allez vous couchez à 4 heures du matin dans un boucan monstre ! Faites la grève de l’école ! Et nous vaincrons ! »

    Il leva en signe victorieux, un poing fermé sans pitié sur le pauvre tract chiffonné. Il s’était relevé, et dans son autre main il tenait l’affreux objet qui avait servi de porte parole à Yan Merling. Yan n’était d’un de ces adolescents qui servait de chef de file, un gamin pourri gâté qui n’en avait jamais assez et qui entrainait dans sa folie puérile les âmes facilement corruptibles. Combien de victimes ce soir ? Combien d’âmes corruptibles seraient frappées dans ce « coup d’éclats » ? Qui serait assez fous pour suivre les idéologies pathétiques d’un homme qui se comportait comme un enfant en bas âge qu’on aurait privé trop souvent de chocolat ? Shane était hors de lui, dévoré par la colère. Ne pouvait-il pas y avoir un instant de répits ? L’Impératrice ne serait pas heureuse lorsqu’elle l’apprendrait. Les rebelles avaient filés, possible encore de les rattraper ? Non ? ils avait trop bien réussi leur coup pour cela. Shane comptait bien s’occuper de cette soirée. Il était hors de question qu’elle tombe à l’eau. Cela ferait bien trop plaisir aux rebelles et Shane ne voulait pas le leur accorder. Qu’ils restent dans leur trou à rats !

    « S’il y a des âmes faibles parmi vous, allez-y ! Courrez les rejoindre ! Remplissez donc leurs rangs d’abrutis finis ! La tâche ne nous en sera que plus facile ! Que ceux qui ont un tant soit peu plus de cervelles ramassent ces tissus de mensonges et de promesses délirantes et les entassent dans la cour intérieure ! Un feu de joie pour célébrer leur ridicule insolence ! »

    Le peuple Guildiens puissent danser et rire face à cette situation, que la soirée continue et que les âmes blessées par la dernière attaque endorment leur douleur. Ils n’avaient pas le choix, ce genre d’attaques étaient inévitables, il fallait les oublier et continuer d’avancer, préserver les vies à l’avenir. Il ne voulait pas que l’intervention des rebelles ne chagrine ce peuple déjà lourdement fragilisé par les dernières pertes. Ce soir, on oubliait le mal, on oubliait la peine, les rebelles n’avaient pas le droit de leur gâcher cela. Tout le monde avait besoin d’un peu de joie pour effacer les peines endurées. Et nul n’avait le droit de les priver de cela, Shane ne le permettrait pas. Mon informaticien était un Brigadier. Il était de ceux qui, lorsqu’il donnait un ordre aux Guildiens lambda, voyait une exécution venir. Certains Guildiens commençaient déjà à ramasser les tracts pour en faire un tas dans la cour intérieure. Malheureux seraient ceux qui en garderait un dans sa poche, le lisait ou suivait les rebelles. Il y avait des caméras, si les traitres échappaient à leur regard ce soir, ils n’échapperaient pas aux caméras, et un certain nombre d’entre eux seraient placés en surveillance. Shane regarda alors autour de lui, cherchant de ses yeux la tête blonde de son Silvio. Il espérait qu’il n’était pas parti à la poursuite des rebelles, Shane avait d’autres plans pour lui ce soir. Et il ne voulait aucunement passer sa nuit au Sapienta parce que son amant caché était au bloc opératoire ! Dans un même temps, c’était son métier de traquer les rebelles et peut-être s’en sortirait-il indemne de cette histoire. Shane l’espérait. Enfin, pour le moment, il n’en était qu’à le chercher du regard. Et s’il était parti courir après les rebelles, Shane le suivrait. C’était son travail également. Il était certes informaticien, mais il était Brigadier avant tout. Il mit l’objet suspect dans un sac plastifié pour des analyses futures. Il saisit le premier ordinateur portable qu’il trouva et se connecta aux caméras de surveillance de la ville. Il allait enfin pouvoir savoir ce qui s’était passé. Rapidement, il vit la scène, repéra les trois rebelles. Il entendit un collègue de la Brigade Impériale (il ne savait qui) sonner l’alerte. La chose positive de cela, c’était qu’il n’y avait pas de blessés. Etrangement, Shane douta que ce soit ce qui était prévu par la Confrérie. Non, ils n’avaient pas voulu blesser qui que ce soit. Il n’y avait pas eu de tirs, ni d’explosions. Leur but n’avait été que de faire passer un message, leur message, un message parfaitement lamentable. Il lança rapidement aux Brigadiers présent là où étaient les rebelles en fuite à présent. A savoir qu’il venait de voir la scène se dérouler dans son écran et il avait pu, comme cela, savoir où étaient allé les rebelles. Il était encore temps de les rattraper, si on le voulait. Mon Brigadier suivrait le groupe s’il y avait une intervention. Peut-être emmènerait-il Rosaly. Elle était plutôt douée en combat !
Shane M. Lewis
Shane M. Lewis
~ Brigadier Informatique ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Brigade Informatique
Âge réel : 10 ans
Âge d'apparence : 19 ans

Compétences
Mémoire:
Bonnes Fêtes Noscoiens - Page 2 Left_bar_bleue3000/10000Bonnes Fêtes Noscoiens - Page 2 Empty_bar_bleue  (3000/10000)
Compétence principale: Informatique
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bonnes Fêtes Noscoiens - Page 2 Empty Re: Bonnes Fêtes Noscoiens

Message par Morgan W. Karanth le Mar 18 Jan - 18:13

Pourquoi insistaient-ils toujours à supposer que ce qu’il faisait le mettait automatiquement dans le tord, que c’était le danger, littéralement, qu’il faisait jouer sans scrupule entre ses doigts à chaque fois qu’il descendait, là, en bas. Il aurait voulu que les combats entre rebelles et guildiens s’oublient un peu. Voilà exactement ce qu’il pensait sans jamais oser le dire de vive voix. Ils ne s’aimaient pas, mais personne ne les obligeaient à se pourrir la vie mutuellement de façon si peu constructive. Mais… quoi qu’il advienne, même s’ils décidaient d’agir comme des êtres civilisés, d’essayer de s’excuser parce que les querelles ne cessent pas tant qu’un de deux ne fait pas le premier pas, et si ce n’est pas l’Impératrice, peut-être que le Rebelles devraient essayer de se montrer plus adultes, plus matures et réfléchis. Mais que pouvait donc en penser un petit oublié, tout ressent, de quelques mois seulement, n’est-ce pas ? Pas grand-chose si ce n’était de sentir qu’il n’avait plus sa place nulle part.

Même s’il aurait voulu s’éterniser davantage, son oreille s’était montrée particulièrement sourde aux discussions de l’autre, même s’il l’avait invité à papoter tranquillement, comme ça, il se montrait plus qu’inattentif. Kim s’était précipité, avait crié, le faisant se détourner rapidement, alors qu’il cherchait une arme qu’il n’avait pas sur lui à ce moment là. Il jeta toutefois un regard au chien robot, un instant. Le médecin avait eut plus peur que lui, toutefois, lorsqu’il se précipita sur la Prêtresse et compagne de son parrain. Et l’image lui paru étrange à son regard qui peina à vouloir tout comprendre d’un seul coup ce qui pouvait bien se passer en cet instant. La silhouette cracha ses paroles qu’il but d’un seul coup. Et ce fut avec une étrange déception qu’il comprit qu’on ne lui laisserait pas l’occasion de tout comprendre, de tout entendre pour assoupir sa curiosité un court moment. L’hologramme disparu rapidement, emportant avec lui son terrible message pour esprit comme le sien. Morgan était tombé nez à nez avec eux. Et… Il en était ressorti particulièrement secouer. Qu’on lui dise que les personnes qu’il admire sont cruelles et violentes, qu’elles sont prêtes à torturer des gens, ça, il ne le comprenait pas. Et même s’il n’avait pas les preuves concrètes, non, il ne comprenait plus rien.

Et lorsque le sentiment de frustration éclata dans certains esprits, que l’information déclara brusquement, dans toute hostilité quelques qu’elle soit, il se sentit mal, terriblement mal. La parodie n’était vouée qu’à humilier. Ils prônaient tous que ce qu’ils faisaient était mieux que l’autre. Pourtant ils avaient tord ! Et lorsqu’il se saisit d’une des feuilles volantes, par inadvertance, et qu’il la retourna, sans oser vouloir voir les caractères et qu’il continuait d’écouter, il n’y avait plus rien que cette étrange envie de se cacher. Ses joues virèrent au rose un instant alors qu’il reportait son attention sur l’informaticien. Non Morgan commençait à voir clair : Personne n’avait raison. Mais les idées qu’il avait, lui, qui donc les accepterait ? Les rebelles ? La congrégation ? Il n’y croyait pas vraiment.

Il retourna donc la feuille et se pencha au sol, avec l’idée en tête que hurler ainsi à tout va la faiblesse des uns ou des autres étaient de les détruire encore plus au lieu de les aider à voir plus clair. Et ce fut d’un geste plus colérique qu’il tendit les feuilles au chien robot qui en prendrait pendant qu’il ramassait tranquillement. Après quoi, après avoir évidemment posé et lu plusieurs d’entre elles, sur un pas plus que rageur non pas contre les rebelles, mais contre les inepties de la guilde autant que contre les stupide paroles d’attaque des bleus, il allait trouver la cours, Fedor sur les talons. Il ne s’était pas cacher durant s’est lecture et, laissant les feuilles là où elles devaient être, comme s’il avait vraiment voulu participer sans toutefois y mettre la moindre motivation, il soupira, secoua la tête, et s’en alla, tout simplement, sans saluer qui que ce soit qui, de toute façon, il ne connaissait même pas.

Morgan W. Karanth
Morgan W. Karanth
~ Nouvel Arrivé ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Aucune pour l'instant
Âge réel : 0
Âge d'apparence : 17 ans

Compétences
Mémoire:
Bonnes Fêtes Noscoiens - Page 2 Left_bar_bleue500/10000Bonnes Fêtes Noscoiens - Page 2 Empty_bar_bleue  (500/10000)
Compétence principale: Combat à mains nues
Niveau de Compétence: Compagnon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bonnes Fêtes Noscoiens - Page 2 Empty Re: Bonnes Fêtes Noscoiens

Message par Silvio Anthelmios le Sam 22 Jan - 20:26

Perdu dans ses pensées et bougonneries, Silvio était resté presque sourd aux paroles de l'enfantine Artèmîa. Peut-être sa voix était-elle trop douce pour faire le poids face à la grosse voix qu’était celle des pensées de Silvio. Mon brigadier ne sortit de ses pensées que lorsque Shane amena vers eux Rosaly Bell. Il la dévisagea de pied en cap, comme on observe un cheval avant l’aquisition. C’était le regard que portait toujours Silvio sur les nouveaux arrivés, et ça voulait dire « est-ce que c’est bon pour l’anti-terrorisme, cette bestiole, ou pas ? ». D’après Shane, elle était plutôt partie pour la brigade informatique. Eh bien tant p…
Silvio eut un violent sursaut lorsque son cher et tendre hurla le nom de ses maîtresses. Fort heureusement, ces dernières n’étaient que des légumes, et Silvio avait l’espoir d’être, tout de même, plus attrayant que des légumes. Un sourire éclaira son visage en voyant Shane revenir avec ses Belles dans ses bras. Comment lui refuser cela ? Silvio attrapa une carotte. Le risque principal, si l’on mettait des carottes sur le buffet du mariage, c’était d’y voir Shane d’abord collé, ensuite éploré lorsqu’il n’y aurait plus de carottes. Et Silvio imaginait très bien Shane, à genoux, à supplier, larmes aux yeux, le cuisinier d’en faire de nouvelles, faute de quoi il risquait de nombreux soucis d’ordre médical. Et Shane aimait pas les médecins. Comment Silvio le savait ? Eh bien… Qui aimait les médecins ?

Un éclat de voix. Mais cette fois-ci, Silvio ne sursauta pas, comme si un premier sursaut était le vaccin à tous les autres. Reculer ? Damn, une bombe ! Silvio recula donc, d’abord les yeux fermés. Mais aucune explosion. Cela ne l’empêcha pas de se retourner vivement vers l’hologramme. Il marqua un temps : ce visage, il était connu… Yan Merling. Leader de la Confrérie. Ancien ami et mentor du patron. Silvio volut intervenir, mais Shane fut plus rapide que lui (et plus délicat : Silvio se serait contenté d’un bon coup d’épée vertical). Bien… Peut-être que le patron voudrait voir ça. Cette fois-ci, Silvio vit très distinctement dans sa tête l’image de Judikhael, dans son appartement, sans lumière autre que celle de l’hologramme qui éclairait les rides de son visage de reflets bleutés. Peut-être qu’il ne fallait pas laisser l’appareil entre les mains de Wienfield. Il lui ferait peut-être regretter trop amèrement son mentor, et Silvio ne voulait toujours pas se retrouver sans patron…
Un soupir lui échappa : les rebelles étaient tout de même pénibles ! Bon, ils étaient mignons, faisaient de l’occupation, croquaient sous la dent et sous l’épée, mais zut ! Pas maintenant ! Pas alors qu’ils faisaient gentiment la fête… Il n’y avait plus de respect. Et eux, ils iraient festoyer en sous-sol, et personne n’irait les déranger ! Ils respectaient leur espace privé, donc voilà ! Pfff… Quels dévergondés…
Non, vraiment, Silvio était très agacé. Les rebelles allaient le sentir. La prochaine fois, c’était la guilde qui irait vers eux. Ils n’auraient pas le temps de faire la fête. Ils allaient payer pour celle qu’ils venaient de troubler.

Mon brigadier avait alerté, d’un bref appel, sa brigade. Ils avaient déclenché l’alerte, mais pensez-vous… Il devait déjà être trop tard. Silvio rageait intérieurement. Bon sang, il le savait que ses camarades auraient dû surveiller ! Mais quelle bande de moules, de nouilles, de loutres ! Mais évidemment, on ne l’écoutait jamais… D’une main, Silvio tira ses cheveux (pas assez fort pour les arracher toutefois). Comment pouvaient-ils espérer que tout se passe bien si personne n’assurait la sécurité ? Evidemment… Mon brigadier inspira un grand coup. Frapper. Il fallait qu’il frappe quelqu’un, pour se détendre, libérer sa frustration. Alors, qui frapper ? Non, pas toi, Tristan, tu n’étais pas là. D’ailleurs, il n’y avait plus personne à frapper. Zut, les rebelles auraient pu rester, qu’on puisse au moins les frapper un peu !
Shane, lui, avait trouvé quoi faire. Compenser l’action rebelle. Il parlait bien, Shane… Il aurait pu devenir homme politique ! M’enfin, Silvio n’allait pas interrompre une si belle tirade. Son regard s’attarda un instant sur le démagogue (bien beau à ce moment-là) auquel il envoya un sms : « si tu me cherches, je suis dans les SSU. Jolie prestation, lapereau ! ». Bah besoin de préciser d’avantage. Déjà, Silvio partait à grandes enjambées vers les RAR. Frapper, frapper… !

_________________
Bonnes Fêtes Noscoiens - Page 2 562433SIGNETURE
Spoiler:

Silvio Anthelmios
Silvio Anthelmios
~ Commandor ~
Section Anti-Terroriste


Camp : Guilde Impériale
Profession : Second de Judikhael Wienfield
Âge réel : 30années
Âge d'apparence : vingt

Compétences
Mémoire:
Bonnes Fêtes Noscoiens - Page 2 Left_bar_bleue1500/10000Bonnes Fêtes Noscoiens - Page 2 Empty_bar_bleue  (1500/10000)
Compétence principale: Armes blanches
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bonnes Fêtes Noscoiens - Page 2 Empty Re: Bonnes Fêtes Noscoiens

Message par Rosaly Bell le Sam 22 Jan - 23:44

[hj : désolée du retard]

La fête battait son plein comme on dit. La brunette faisait des tours de salle pour essayer de débuter une quelconque conversation. Ce n’était vraiment pas son truc « aller vers les autres ». Rosaly prit un verre, d’ailleurs elle ne savait pas de quoi ça avait une drôle de couleur. Mais c’était sucré et bon alors.

« Waoh ! Tu fais de beaux efforts là ! Viens ! »
-Oh…


Pas le temps de dire quoi que ce soit. Alors que Rosa se faisait embarquer par Shane. Oui, elle avait bien reconnue la voix. Puis ils s’arrêtèrent nets, arrivés auprès d’un groupe de personnes.

« Je te présente Silvio Anthelmios, second de commandor de la brigade anti-terroriste et la prêtresse Artémia Elisian de la Congrégation de Joshi, fiancée de Judikhael Wienfield, le patron de Silvio. Et Silvio, Artémia, je vous présente Rosaly Bell, mais filleule… Euh… Pas officielle. Disons que je lui ai tendu une bouée de sauvetage. Elle est arrivée il y a deux trois mois et elle est assez douée en informat… CAROTTES ! »
-Bonjour…Je crois que tout a été dit…Hum.
« Enchantée ! Vraiment enchantée ! Vous allez bien ? Vous êtes là depuis longtemps ? Vous vous... »
-Enchantée également, Artémia. Je vais bien et non je suis là depuis quelques temps. J’essaie d’élargir mon cercle d’amis.


Alors qu’elle fut prise de court, c’est ce qui s’appelle faire les présentations. Bon elles n’avaient pas été faites comme la jeune femme l’espérait. Mais ça faisait quand même une bonne chose de faite. Pourtant quelque chose l’intrigua, pourquoi Shane avait crié « Carottes » ? C’est alors son ami partit en moins de deux au niveau du buffet. Il revint alors avec une petite assiette de carottes assorties…curieux mélange.

« Z’en voulez ? »
-Tu vas vraiment avaler ça ? Carotte caramel…beurk.


Après cette courte interruption de la part de l’informaticien. La conversation reprit à nouveau.

« Au moins je sais ce que je mettrais sur le buffet du mariage pour vous Shane ! Je suis certaine de faire au moins un heureux ! »
-Ҫa c’est sur…Un mariage ? Il va y avoir un nouvel événement ? Excusez-moi, je ne suis pas encore au courant de tout ce qui se passe. Je vais profiter de l’occasion pour me mettre à jour.


Rosaly sourit à sa propre réponse. Parfois elle se trouvait cruche, mais faire la bécasse permettait tout. On pourrait dire des incohérences, pas grave. Elle est nouvelle on pourra lui pardonner son ignorance…enfin. Ça faisait déjà deux mois qu’elle était arrivée. Rosaly se promit de faire un effort à l’avenir. La jeune femme se tourna alors vers Artémia, mais elle fut coupée par une voix grave.

Attention reculez-vous !

Ni une ni deux, Rosaly fut protégée par Shane. Un bruit tomba non loin du groupe. C’était peut être une attaque, comme elle en avait entendu parler. Aucune explosion à l’horizon, juste une voix qui se matérialisa à travers un hologramme.

Bonjour Nosciennes Nosciens,
Pour ceux qui ne me connaissent ou ne me reconnaissent pas, je suis Yan Merling, chef de la résistance rebelle !
Je m’adresse à vous tous qui êtes opprimés par le régime mis en place. On vous impose des règles injustes ! On vous cache la vérité et on vous empêche de la découvrir par vous-même ! Ce n’est pas ce qu’aurait souhaité Joshi, ni le couple Welfort. Ne vous laissez pas aveugler par des lois et la tyrannie ! Vous avez le pouvoir de vous révolter… Vous pouvez…


Puis plus rien, c’était comme si quelqu’un avait coupé la voix. Ou bien est ce que la personne est partie. Rosaly ne savait pas comment réagir, après tout, elle n’avait jamais vécu ce genre de situation. L’un des hommes du groupe, réclama que l’on coupe cet enregistrement. Sous ses yeux ébahis, Rosa ne pu s’empêcher d’entendre le message et de réfléchir aux propos.
La deuxième partie du discours l’avait intrigué davantage que l’intervention. En effet, l’individu avait parlé de vérité cachée par le régime, d’un empêchement de la découvrir par soi-même. C’est exactement ce qu’elle avait tenté de faire en allant dans les souterrains. Silencieuse et encore dans ses pensées, la miss préféra ne pas bouger jusqu’à ce qu’on lui en donne l’ordre. Elle se tourna enfin vers Shane guettant la moindre chose venant de sa part…pour la guider.

« Adolescents, l’impératrice est une méchante maman qui vous prive de toute votre liberté ! Mais de quel droit ? Révoltez-vous ! Retournez votre chambre pour vous venger ! Ne mettez plus votre linge sale dans la machine à laver ! Mettez du chewing-gum dans les serrures des portes que vous n’avez pas le droit d’ouvrir ! Ne vous brossez pas les dents, allez vous couchez à 4 heures du matin dans un boucan monstre ! Faites la grève de l’école ! Et nous vaincrons ! »

C’était curieux comme réponse. Mais Shane tentait de calmer la foule en reprenant un discours différent mais surtout amusant. Le rire fait disparaître le doute, on dirait bien que…oui ça semble fonctionner. La jeune femme frotta ses affaires et s’éloigna un peu plus du groupe. C’était le meilleur moment pour récolter des informations, des murmures débutèrent dans l’assemblée. Alors que l’informaticien continuait son discours.

D’instinct, elle se faufila à travers un puis deux groupes. Certains ne savaient pas quoi penser de cette interruption, d’autres suivirent les consignes et ramassèrent les messages pour les jeter voire les bruler par leur propre moyen. Rosaly observa son environnement, puis autre chose vint troubler la fête : une alarme. Des individus se mirent à courir sûrement des rebelles.

Qu’elle était la meilleure solution, les suivre évidemment. Il y avait de grandes chances que d’autres membres de la Brigade suivent de toute manière. Elle pourrait faire ses preuves en terme de combat, si besoin.
Rosaly Bell
Rosaly Bell
~ Brigadier d'Elite ~
Espionnage


Camp : Guilde Impériale
Profession : Espion
Âge réel : 0
Âge d'apparence : 30 ans

Compétences
Mémoire:
Bonnes Fêtes Noscoiens - Page 2 Left_bar_bleue500/10000Bonnes Fêtes Noscoiens - Page 2 Empty_bar_bleue  (500/10000)
Compétence principale: Combat à mains nues
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bonnes Fêtes Noscoiens - Page 2 Empty Re: Bonnes Fêtes Noscoiens

Message par Shane M. Lewis le Dim 23 Jan - 0:35

    Shane resta un instant en mode observateur devant la scène qu’il y avait autour de lui. Ses ordres avaient eu le don d’être suivi rapidement. Comment une telle situation avait-elle pu se produire ? N’était pas une fête publique qui aurait du être surveillée et encadrée ? Comment les rebelles avaient-ils pu venir saccager tout ça en un si bref instant ? Pourquoi la brigade n’était-elle pas en position de défense ? Pourquoi n’était-elle pas intervenue ? Pourquoi avait-il fallu que ce soit lui, brigadier informatique, qui mette fin à cela alors que ce n’était pas de son ressort vraiment. N’y avait-il pas une Brigade chargée de faire régner l’ordre dans la ville ? La brigade de proximité comme on l’appelait ? Shane rageait intérieurement. Il fallait dire que la personne qu’il avait vue était capuchonnée, les deux autres avaient le visage caché également, mais tout ne même ! N’y avait-il pas un travail qui avait manqué sur ce point ? Les voilà qu’ils ne mettaient enfin au travail. Les brigadiers de proximité commençaient à mettre un ordre un peu tout, ramasser ces foutus tracts que Shane haïssait bien. Il vit Morgan, un homme aux cheveux bleus, faire partie de ces habitants de Nosco qui s’occupaient de ramasser les tracts pour les entasser dans la cours, avec son chien. Bientôt, il n’y eut plus rien à ramasser. Shane referma son manteau, car il allait sortir dans la cours intérieure. Il avait perdu toute la joie qu’il avait eue un peu plus tôt, alors qu’il mangeait des carottes. C’était navrant, il aurait bien voulu pouvoir rire encore un peu, profiter de ce petit bonheur là, qui planait au-dessus d’eux et éloignait leur cauchemar. Mais tout ça c’était fini. Tout avait été brusquement bousculé. L’ordre avait été rompu. Shane savait parfaitement que malgré ses efforts, il ne parviendrait pas à grand-chose. Rien de spectaculaire. Rien de parfait. La bulle de bonheur avait éclaté, il allait falloir beaucoup de temps et beaucoup d’efforts pour oublier ça, à nouveau. Les traits de Shane s’étaient tendu par la colère et sa peau avait rougit par ce même effet. Il aurait voulu passer une soirée au calme. Etait-ce trop demandé ?

    Son regard se porta alors sur son amant. Ce dernier n’était visiblement pas ravi. Lorsque Shane annonça la direction par laquelle les rebelles s’en étaient allé, il y avait pensé. C’était trop tard. Et voir son Silvio ainsi crispé, ses mains tirant ses cheveux, il aurait voulu l’encercler de ses bras, lui dire que ce n’était pas de sa faute, le calmer, évanouir la violence qu’il voulait évacuer. Mais il ne le pouvait pas. Il avait promis à Silvio que leur relation resterait un secret aussi longtemps que ce serait possible. Il tiendrait donc sa promesse. Mais c’était si dur, dans cette situation de rester immobile, le regarder au loin sans rien pouvoir faire. Silvio s’en fut, Shane le savait, pour frapper dans quelque chose. Il détourna ses yeux, pour ne pas souffrir. Il les porta sur Rosaly, cette fois et s’approcha d’elle :

    « Je pense qu’il n’y a rien à faire. Les rebelles sont trop loin pour être rattrapés. Aide nous plutôt… »

    Shane avait fini par se mettre lui-même à l’action. Le ton qu’il avait employé envers Rosa était assez las. Il était déçu. Déçu que cette soirée n’ait pas eu l’effet escompté. Les rebelles avaient tout gâché, ça se passait si bien… Bientôt, les papiers eurent fini de tomber, et les Guildiens les avaient tous ramasser. Un tas de papiers était sur le sol à présent dans la cour intérieure, et aucun vent, même léger, ne venait soulever ces mots écrits en grosses lettres comme un message aveuglant qui révoltaient mon brigadier. On avait fait reculer les Guildiens de ce tas, pour que lorsque le feu prendrait, il n’y ait nul accident. Shane alluma le papier froissé qu’il tenait en son poing et alla le déposer sur le tas. Son papier se consomma, le feu se propagea. On brûlait ces mensonges, on brûlait ses ignominies, on brûlait ces horreurs. On les brûlait parce que ça n’avait pas de sens. Shane aurait voulu voir des sourires sur les visages des gens, mais il n’y voyait que de la tristesse. Il aurait voulu de la joie dans leurs yeux, mais ils étaient vides, si vides. Il aurait voulu qu’on danse autour du feu, mais nul n’avait plus le cœur à la fête. Les yeux clairs de mon brigadier se plongeaient dans ses flammes qui se reflétaient dans la clarté de ses iris. Son propre regard était vide et perdu. Il pensait aux rebelles et il était en colère. Il pensait à cette guerre et il était blasé. Il pensait à son Silvio et il se sentait triste. Le feu dansait dans ses yeux clairs. Il recula pour éviter le danger, et le tas de papiers qui prenait feu, sous ses yeux, sous les yeux de tous. Il sentit son portable vibré dans sa poche. Silvio. Il eut un petit sourire, léger. Il aurait voulu lui répondre un « ce n’est pas ta faute » mais il ne savait pas si ça réchaufferait son cœur. Il quitta finalement sa contemplation de brasier, qui n’en était plus vraiment un, puisque le papier, ça brûle vite. Il ne restait plus que quelques cendres encore incandescentes. Des âmes enjouées avaient commencé à remettre de la bonne humeur. La fête recommençait. Mais pour bon nombre de Guildiens, ce fut la fin de cette soirée. Pour Shane par exemple, qui s’en fut dans les SSU rejoindre son Silvio. Il avait envie de passer une bonne soirée avec lui ce soir, il avait envie de lui faire oublier cette tragique intervention. Beaucoup rentrerait maintenant à leur appartement. D’autre boiraient un peu pour se rendre joyeux et s’amuser jusque très tard dans la nuit. C’était d’un pas las que Shane se dirigeait vers l’ascenseur dans l’Aedes. Il laissait là ces gens. Il adressa un léger sourire à Rosaly pour lui souhaiter une bonne soirée, de même pour la prêtresse Artémia. Il posa un rapide regard sur Kim, sans savoir quoi dire exactement. Il soupira. Il descendit dans les SSU avec sa pièce à conviction enfermée dans un sac plastique. Elle lui servirait très certainement, pas forcément à lui, mais pour la brigade anti-terroriste. Il pourrait donc la déposer, rejoindre tranquillement Silvio. Il avait déjà une petite idée de « où » son amant pourrait calmer ses nerfs. Et puis, il pourrait remonter dans les appartements, discrètement, avec lui pour dormir à ses côtés… Enfin, Shane avait déjà songé à quelques choses dont il pourrait faire profiter son amant.
Shane M. Lewis
Shane M. Lewis
~ Brigadier Informatique ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Brigade Informatique
Âge réel : 10 ans
Âge d'apparence : 19 ans

Compétences
Mémoire:
Bonnes Fêtes Noscoiens - Page 2 Left_bar_bleue3000/10000Bonnes Fêtes Noscoiens - Page 2 Empty_bar_bleue  (3000/10000)
Compétence principale: Informatique
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bonnes Fêtes Noscoiens - Page 2 Empty Re: Bonnes Fêtes Noscoiens

Message par Artèmîa Elisian le Sam 29 Jan - 18:17

Très drôle, la manière dont une situation pouvait basculée d'un bord à l'autre en aussi peu de temps, une seconde tout allait bien dans le meilleur des mondes, on parlait on riait et la seconde suivante c'était la catastrophe... comment une situation pouvait ainsi basculée voilà bien un sujet spécial, il aurait déjà fallu définir ce qui était bien et ce qui était mal dans ladite situation, ce qui pouvait potentiellement se passer et surtout prendre en compte ce qui était possible et ce qui n'était pas envisageable... Bon en vérité dire que tout cela était drôle relevait de l'ironie, ce n'était franchement pas drôle, surtout dans un moment pareil et surtout devant ce qui se passait... Tout allait si bien quelques instant auparavant, Shane qui mangeait ses carottes avec la tête de quelqu'un à qui on offre le plus savoureux des plats, Silvio qui riait en l'embettant un peu, Rosaly s'ouvrait un peu et elle était sur le point de remettre le couvert au sujet du mariage en l'invitant à venir, que pouvait elle demander de mieux pour une soirée sensée rapprocher les Noscoiens, ils discutaient et passaient un agréable moment, oh bien entendu elle aurait voulu que Khael soit là voir dans le meilleur des cas qu'il passe la soirée avec elle en tête à tête mais on a pas toujours ce qu'on désire et elle n'avait honnêtement pas à se plaindre, elle avait droit à une superbe soirée et à un entourage des plus sympathiques. Elle s'était assise de nouveau avec les quelques carottes qu'elle avait chipée, grignotant du bout des dents en souriant toujours, les yeux brillants... voilà bien le genre de souvenir pour lesquels elle adorait la fête et attendait avec tant d'impatience la prochaine... Elle n'avait d'ailleurs rien vu venir, en même temps elle ne voyait déjà rien de mal dans son paysage à l'habituel, toujours confiance absolue dans le fait qu'il ne pouvait rien lui arriver tant qu'elle restait avec les autres et ne s'éloignait pas, ils étaient tant à savoir se défendre, se battre, ils étaient fort donc ils protégeaient et donc elle n'avait pas à chercher plus loin que cela. Et ce soir là, avec tout les brigadier réunis, les invités.. elle avait pensé que jamais des rebelles se montreraient, de son point de vue c'était dommage elle aurait volontiers discuté avec eux et en aurait même câliné certains et certaines mais elle s'était résignée... pas qu'elle dise à haute voix ce qu'elle pensait de tout cela mais ça l'avait chagriné un peu malgré tout... alors quand l'objet était venu se loger à ses pieds elle l'avait à peine remarqué avant que tout se renverse, à peine eu elle le temps d'y jeter un œil qu'il s'enclenchait. Elle ne comprit pas bien le pourquoi du comment que le spectre (? ) de Yan merling se matérialisait devant elle et devant le reste de l'assemblée, lui arrachant un cri de surprise et de peur... sur le moment elle avait cru qu'il s'agissait d'une nouvelle sorte de créature et en avait conçu une horreur terrible, ses jambes s'étaient dérobés sous elle et elle était, pas bonheur, tombée sur la chaise en tremblant de tout ses membres, incapables de faire autre chose que de regarder fixement l'apparition homographique... Respirant par à-coup et les yeux vitreux elle avait porter la main à sa poitrine, son cœur battant à tout rompre et le sol se dérobant sous elle comme si elle se trouvait au dessus d'un grand vide, elle ne voyait pas vraiment la scène et n'entendait les paroles prononcées comme une série de grognement et de bruit tellement mixés et brouillés qu'ils n'avaient pas la moindre signification pour elle. Elle sentie de manière distante quelqu'un lui prendre la main et se tourna, comme dans un rêve tellement c'était lointain mais elle cru un instant entrevoir le docteur Van Berghen mais ce qu'il put dire était toujours incompréhensible et elle se contenta d'un vague signe, à demi pour ne pas l'inquiéter à demi pour indiquer qu'elle n'allait pas s'évanouir dans la seconde... ou du moins qu'elle l'espérait. Pendant un moment dont elle ne put déterminer la longueur tout ne fut que fouillis autour de ce qui se passait... elle resta, elle, sur sa chaise, à essayer de respirer convenablement avant d'attraper d'une main fébrile le premier milicien de la Congrégation qu'elle put voir et de lui ordonner d'une voix tremblante mais qui ne lui ressemblait pas de l'escorter jusqu'au Sanctuaire où elle espérait trouver un peu de paix après ce coup là...
Artèmîa Elisian
Artèmîa Elisian
~ Prêtresse diplomate ~


Camp : Congrégation de Joshi
Profession : Membre des sept, Diplomate
Âge réel : 97
Âge d'apparence : 21

Compétences
Mémoire:
Bonnes Fêtes Noscoiens - Page 2 Left_bar_bleue250/10000Bonnes Fêtes Noscoiens - Page 2 Empty_bar_bleue  (250/10000)
Compétence principale: Monde de Nosco
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bonnes Fêtes Noscoiens - Page 2 Empty Re: Bonnes Fêtes Noscoiens

Message par Joshi le Sam 29 Jan - 20:08

    Voilà que la fête a été troublée par les rebelles et leur message de propagande. Chacun rentrera donc chez lui, avec des souvenirs plus ou moins joyeux de ces quelques heures de joie. D'autres repenseront longtemps à ces quelques mots dits ou écrits de Yan Merling et ses compagnons qui s'opposent à l'impératrice. Le show est terminé, les artistes remballent leurs œuvres jusqu'à la prochaine occasion, et vont se faire discrets. Tous dormiront sur leurs deux oreilles ce soir, sauf les quelques veilleurs habituels qui maintiendront le calme sur le ville, s'assurant qu'aucun rebelle n'en profite plus.

    Une journée se termine, un chapitre se clôt, et voilà le quotidien qui reprend ses droits.


    Merci à tous pour votre active participation.



Joshi
Joshi
~ Guide Sacré ~


Camp : Congrégation de Joshi
Profession : Guide sacré

Compétences
Mémoire:
Bonnes Fêtes Noscoiens - Page 2 Left_bar_bleue10000/10000Bonnes Fêtes Noscoiens - Page 2 Empty_bar_bleue  (10000/10000)
Compétence principale: Secret de Nosco
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bonnes Fêtes Noscoiens - Page 2 Empty Re: Bonnes Fêtes Noscoiens

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum