Derrière les barreaux

Aller en bas

Derrière les barreaux

Message par Gunther Spark le Sam 22 Jan - 2:22

Si de l'air ne venait pas, ses poumons allaient exploser. Une pression indéfinissable s'exerçait sur son thorax et l'empêchait de respirer. La douleur n'était pas physique il le sentait, mais quelque chose obstruait ses voies respiratoires, bloquant toute possible absorption d'air. Haletant, à la recherche de la moindre bouffé d'oxygène, des spasmes à intensité variable le parcourant sans répit, il ne ressemblait plus qu'à un amas de muscles amorphe. Sa vision s'était obscurcie, peut-être parce que ses paupières crispées demeuraient fermées, peut-être parce que son cerveau n'était plus à même de distinguer les couleurs et les formes, peut-être même ne distinguait-il plus rien tout court. Le sang martelait ses tympans d'un rythme régulier mais il ne le distinguait pas. Il serrait les dents à s'en déboiter la mâchoire, mais ne le ressentait pas. Plus rien n'existait que cette sensation violente d'étouffer, à laquelle la mort ne mettait pas de terme.

Puis, lentement, comme un noeud qui se délie, la peine commença à s'estomper. Des lignes horizontales se dessinèrent dans son esprit, grises, aux reflets métalliques, toutes identiques, et espacées semblait-il du même écart. S'ajoutèrent à celle-ci d'autres lignes verticales. Le tout se précisa pour finalement former un grillage. Un simple grillage.

Progressivement la constriction qui s'exerçait autour de sa poitrine se fit moins forte et, tel un noyé qui émerge, il retrouva la surface et l'air auquel il aspirait tant. Sa respiration fut d'abord douloureuse et saccadée, mais après quelques instants devint régulière. Ses sens revinrent, l'odorat d'abord, puis l'ouïe ... Mais ses yeux demeuraient fermés, l'effort demandé pour les ouvrir lui semblait encore trop important, et il trouvait un certain confort à les garder fermés. Il tentait de reprendre ses esprits. Ses genoux ankylosés lui indiquaient qu'il était agenouillé. Sa main descendit jusqu'à terre, et les yeux toujours fermés, il tâtonna en direction du sol. Il entra au contact d'une herbe fraiche recouvrant une terre humide. La pluie était tombée il y avait peu. Il n'eut pas le temps d'en apprendre plus, il s'effondra sous le poids de l'épuisement et ce fut à peine si l'herbe amorti le choc de sa tête contre le sol.

Il revint à lui peu de temps après. Il lui fallu d’abord cracher l’herbe qu’i l avait mâchonné par inadvertance durant son somme avant de se reprendre complètement. Il se redressa, essuya comme il pu la boue qui lui coulait de la joue gauche et ouvrit lentement les yeux. Il lui fallu du temps pour s’accommoder à la lumière ambiante, mais après quelques secondes, il parvint à discerner le paysage qui se dessinait devant lui. Face à lui, la ville. Imposante, inquiétante presque, ses immeubles aux silhouettes longilignes disparaissaient dans le brouillard matinal. Il n’avait aucune idée du nom de cette ville, de comment il était arrivé ici, ni d’être jamais venu d’ailleurs. En fait, il n’avait aucun souvenir d’être jamais allé nulle part ni d’avoir jamais parlé à personne. Il ne lui restait rien. Même son nom lui échappait.

L’énormité de la chose provoqua en lui un rire nerveux. Il plongea ses mains dans les poches de son pantalon à la recherche d’un quelconque indice. Rien. Malgré l’étrangeté de la situation, il ne paniqua pas. Que pouvait-il redouter ? La réponse à ses questions se trouvait sûrement face à lui, dans cette ville inconnue. Il n’avait de toute façon nulle par ailleurs où aller.

Un béret trainait dans la boue, non loin derrière lui. Il conclu qu’il devait être le sien et qu’il avait du tomber lors de ses défaillances successives. Il se retourna donc pour le ramasser et tomba nez à nez avec un immense grillage. Ses mailles métalliques s’étendaient à perte de vue, englobant la cité dans son intégralité. En un mot, infranchissable. Quand il tenta de faire ployer le métal en appliquant une simple pression de la main, le grillage résista et ne se déforma pas d’un seul centimètre. Il se concentra alors sur ce qu’il pouvait voir au-delà de la barrière. Le paysage y devenait flou : se muait en taches de couleurs, comme s’il avait regardé à travers une vitre sale. Le chemin n’était décidément pas de ce côté.

Il se pencha, récupéra son béret et marcha en direction de la ville.


avatar
Gunther Spark
~ Brigadier Anti-Terroriste ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Brigadier
Âge réel : 0
Âge d'apparence : 19

Compétences
Mémoire:
0/10000  (0/10000)
Compétence principale: Armes blanches
Niveau de Compétence: Compagnon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière les barreaux

Message par Shane M. Lewis le Lun 24 Jan - 15:34

    On avait donc encore décidé que ce serait lui qui irait accueillir ce nouvel oublié. Son téléphone portable venait de sonner, vibrant dans sa poche comme pour signaler sa présence. Il avait répondu, on lui avait dit où était le jeune homme, alors même s’il avait du travail, il le laissa de côté. On avait décidé de s’acharner sur lui en ce moment, après l’enlèvement de Darek, Shane avait du travail à n’en plus finir, et puis cette crainte toujours. Il avait toujours été un informaticien lambda, avec des tâches assez simples, des tâches qui n’engendraient pas sa responsabilité s’il venait à échouer. Dans le cas présent, il serait responsable. Il était devenu le nouveau Traktueur. Et la charge qui pesait sur lui était bien plus lourde à présent. Shane quitta finalement l’ordinateur et le bureau de Darek pour revenir à la surface. Il marchait assez rapidement en fait, il avait peur qu’on ne l’appelle pour une alerte alors qu’il n’aurait qu’à peine accueillir ce nouvel arrivant. Il devait agir dès lors suffisamment vite pour ne pas connaître ce blocage. Il n’aurait pas aimé, à la place du nouvel arrivant, être abandonné dès son arrivée. Néanmoins, ce n’était pas parce que Shane était pressé qu’il n’aurait pas de temps à lui consacrer, loin de là. Il lui donnerait le temps qu’il fallait.

    Il respira l’air de la grande cour. Shane était de ces claustrophobes qui avaient besoin, de temps en temps, de ces grands espaces pour se ressourcer. C’était chose faite. La cour intérieure offrait bien plus d’air que ces pauvres sous-terrains dans lesquels étaient mis les bureaux de la Brigade Impériale. Qu’importe, Shane avait appris depuis dix années à jongler entre espaces libres et espaces clos. Il passa rapidement les bâtiments longilignes qui formaient le U entourant la cour intérieure. Il marchait dans la direction qu’on lui avait indiquée et là, un peu plus loin, il repéra un homme frêle, pas spécialement en bon état, inconnu jusque là, qui devait être la personne qu’il recherchait. Shane traversa la brume matinale qui régnait là. L’air humide était des choses qu’il n’aimait pas, mais il devait bien s’en contenter malheureusement. Il aurait bien voulu néanmoins faire un tour sur Oméga pour modifier la météo. Mais… Un grand soleil alors qu’ils étaient en plein hiver, ça n’aurait pas passé inaperçu, donc non, il allait s’en passer. En arrivant plus près, il se dit que l’autre devait avoir vu sa silhouette comme mon brigadier voyait la sienne. Shane était un homme de petite taille, la peau assez pâle, mais pas dépourvu de muscles non plus. Il avança encore, lentement jusqu’à n’être plus très loin de lui :

    « Eumh… Bonjour. »

    Un léger sourire qui se voulait accueillant. C’est à chaque fois délicat d’aller voir de nouvelles personnes, ainsi, inconnues. D’autant plus que ces personnes étaient dans un état de vide absolu, un vide, jusqu’au point de ne plus connaître son propre nom. Mais Shane comprenait. Tous les habitants de Nosco comprenaient ce vide qu’on avait en soit, lorsqu’on débarquait sans rien près de l’enceinte. Mon informaticien remarqua deux particularités du jeune homme : tout d’abord son regard bicolore, Shane en fut perturbé pendant quelques secondes, cherchant ce qui pouvait bien clocher. Il y avait aussi ses cheveux blancs pour un être si jeune. Certes Shane avait des cheveux d’un gris sombres, mais tout de même. Il tâcha de ne pas perdre son sourire non plus. Il ne voulait pas effrayer le jeune homme aussi rapidement. Ca serait amusant de le voir partir en courant mais… Il allait s’en passer.

    « Je suis Shane Mael Lewis. J’habite ici, à Nosco, et c’est moi qui suis là pour te guider. Tu es debout et tu marches… Je suppose que tu n’as rien de cassé, hum ? »
avatar
Shane M. Lewis
~ Brigadier Informatique ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Brigade Informatique
Âge réel : 10 ans
Âge d'apparence : 19 ans

Compétences
Mémoire:
3000/10000  (3000/10000)
Compétence principale: Informatique
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière les barreaux

Message par Gunther Spark le Lun 24 Jan - 21:59

Dans sa marche, le jeune homme fixait le ciel dans l'espoir d'une quelconque amélioration. Mais celui-ci était gris, uniforme, vide. Il détestait ces temps là où l'atmosphère était lourde et semblait s'abattre sur les épaules de toute personne osant mettre le nez dehors. Il sentait que ses mains étaient moites et que sur son visage, les restes de terre commençaient à sécher. Peu importait, il comptait trouver une fontaine se rincer un peu et partir à la recherche d'un endroit où il pourrait se reposer. Un hangar ferait l'affaire pour le moment. Puis il lui faudrait trouver du travail. Gagner un peu d'argent pour subsister. Il avait vérifié ses poches mais n'avait rien trouvé qui puisse lui être utile. Sa montre l'avait intrigué néanmoins, une sorte d'objet technologiquement avancé ... Le cadrant tournait autour de l'écran analogique. Il l'avait triturée dans tous les sens, avait appuyé sur un peu tous les boutons dans un peu n'importe quel ordre, mais rien n'avait changé. La montre affichait toujours ce même chiffre : 64. Peut-être qu'ici les heures étaient au nombre de 64 au lieu de 24 ? Il demandait à voir ça. Il avait bien remarqué que cet endroit était étrange. La grille en faisait un espace totalement clos et il n'avait vu aucun oiseau voler au dessus de la ville. L'atmosphère était lourde, l'air glacial ... Et il avait cette impression d'avoir été parqué ici en l'attente d'un quelconque évènement.

Quand il avait relevé les yeux, il avait vu cette silhouette s'approcher de loin. Il l'avait d'abord prise pour un simple passant, rien de moins étonnant dans une ville à une heure matinale. Les gens partaient probablement au travail. Mais au fur et à mesure que le personnage s'avançait, il devenait évident que c'était vers lui qu'elle se dirigeait. Quelqu'un avait-il été prévenu de son arrivée ? L'information voyageait-elle si vite dans une ville qui lui semblait à première vue déserte ? Et puis quoi ? La terre était truffée de capteurs ? Le nouvel arrivé jeta un coup d'oeil rapide à ses pieds mais ne constatant rien de suspect releva sa tête et continua sa marche. Il était décidé à aller à la rencontre de l'inconnu. Il n'aimait pas la solitude et parler à quelqu'un le réconforterait.

Il avait beaucoup de questions en tête, mais avait tenté jusque là de ne pas y penser, se focalisant sur le temps ou le silence omniprésent pour s'occuper l'esprit. Il n'aimait pas faire face à ses problèmes de front, tentant de les contourner s'il avait le choix. Mais là qu'une occasion de répondre à sa curiosité lui était proposée, il ne la refuserait pas. La silhouette s'avérait être celle d'un homme de taille modeste dont la peau plutôt pale contrastait avec ses cheveux gris foncés tirant vers le noir. Il avançait avec un sourire hésitant à sa rencontre. L'idée qu'il était loin d'être présentable traversa alors l'esprit du jeune homme et il tenta tant bien que mal de s'épousseter une dernière fois et de nettoyer son visage à l'aide de sa manche. Mauvaise idée : sa chemise était blanche. Maintenant plus.

« Eumh… Bonjour. »

Les paroles avaient été prononcées doucement et dans sa précipitation à se rendre présentable il ne les avaient pas correctement entendues. Pourtant quand il leva la tête, il ne fut pas le seul à se trouver déstabilisé. L'étranger avaient tenté de garder son sourire en place, et avait en fait réussi, mais ses yeux avaient trahi sa surprise quand ils avaient rencontrés ceux du jeune arrivé. Quelque chose devait clocher chez lui, quelque chose dont il n'avait pas conscience. Mais l'inconnu avait rapidement repris le dessus sur lui-même et avait continué :

« Je suis Shane Mael Lewis. J’habite ici, à Nosco, et c’est moi qui suis là pour te guider. Tu es debout et tu marches… Je suppose que tu n’as rien de cassé, hum ? »

Comme pour vérifier s'il allait bien, le jeune homme jeta un regard rapide à son corps, comme s'il tentait de faire un compte-rendu de son état. Inutile puisqu'il avait réussi à marcher jusque là, son corps fonctionnait donc bien. Il répliqua dans un sourire :

"Aucun problème je crois. Non, ça ... ça va. Je suis ... je ..."

A force d'éviter le problème il n'y avait pas réfléchi mais maintenant qu'il voulait se présenter, cela lui était impossible. Pas de nom, pas de mémoire, d'infime indice de qui il avait été. Le choc le frappa une fois encore, moins violemment cette fois, mais toujours subsistait cette étrange sensation de n'être rien. Comment pouvait-on prétendre exister quand on n'était plus qu'une coquille vide ? Son sourire se décomposa et d'une voix incertaine il tenta de s'expliquer.

"Je ... je crois que j'ai perdu ma mémoire. Je veux dire ... je ne me souviens de rien. Et, j'ai un peu froid."
avatar
Gunther Spark
~ Brigadier Anti-Terroriste ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Brigadier
Âge réel : 0
Âge d'apparence : 19

Compétences
Mémoire:
0/10000  (0/10000)
Compétence principale: Armes blanches
Niveau de Compétence: Compagnon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière les barreaux

Message par Shane M. Lewis le Mar 25 Jan - 12:49

    Mon Brigadier tâchait de garde du le jeune homme un regard doux et accueillant, mais il restait à fixer encore ses yeux et des cheveux blancs, cherchant ce qui pouvait bien clocher dans tout ça. La peau du nouvel arrivant était lisse, comme un jeune homme qui avait le même âge que Shane, et pourtant, des cheveux qui lui donnaient l’air plus âgé. Il avait entendu de ces gens qui avaient les cheveux qui blanchissaient prématurément alors qu’on était encore jeune. Ou encore du fait que, lorsqu’on était enfermé dans l’obscurité totale pendant un certain temps, on se faisait des soucis, et des cheveux blancs. Il semblerait être comme un fait scientifique que les soucis donnent des cheveux blancs. Et son pauvre ami face à lui devait en avoir connu pas mal alors. Autre possibilité encore : la teinture. Au fond, le commandor de Shane, Tristan Darek avait également des cheveux comme blanchis par le temps et la sagesse. Mais Shane n’avait pas vraiment su comment les cheveux du commandor de la section informatique était de cette couleur, et ce n’était certainement pas en allant chez le coiffeur. Darek semblait avoir oublié que ce genre de gens existe pour lui couper les cheveux.

    Il y avait également ses yeux, deux couleurs différentes. Shane se demandait alors de quel œil il devait le regarder pour avoir l’air un peu moins troublé. Le fait est qu’il ne trouva pas de solution et termina finalement par… Laisser tomber. Soit, il avait un regard bicolore mais on ne pouvait rien y faire (pas à la connaissance de Shane en tout cas) donc il faudrait qu’il s’en contente et fasse avec. Ceci étant dit, il lui restait tout le reste du visage qui tirait sur le normal pour s’y accrocher. Shane fut satisfait de la réponse que le nouvel arrivé lui apportait, rien de cassé. Tant mieux. Shane avait connu des gens en moins bon état que lui pour tout avouer, le sien actuellement marchait comme un gaillard, donc tout allait très bien pour lui de toutes évidences. Et puis, s’il y avait autre chose qui n’était pas visible, il pourrait toujours le découvrir lors de la visite médicale du jeune homme au Sapienta. Pas de panique donc. Mais à cet instant là, son nouveau filleul fut, semble-t-il, mis face à une sinistre vérité qu’était l’amnésie.

    « Tiens, met déjà ça. Je l’ai pris pour toi avant de te venir te chercher. »

    Shane avait la sacoche avec son ordinateur portable, dessus, pendant une bonne veste en polaire de couleur rouge sombre, couleur de la Guilde, qu’il lui tendit amicalement. Ca devrait lui suffire le temps qu’ils se rendent au bâtiment de l’administration. Restait l’autre problème, et Shane n’avait pas encore rassuré son filleul sur se point, il le fit donc sans tarder :

    « Rassure-toi. Moi aussi je ne me souviens pas de qui j’étais avant d’arriver ici. A Nosco, on apparait tous près de l’enceinte, avec assez peu de choses sur nous, et un tant soit peu amnésique. Tu n’as pas à t’inquiéter donc, tu n’es pas le seul, et tu vas pouvoir débuter une nouvelle vie. »

    Il lui adressa un regard empathique, lui montrant qu’il comprenait l’état dans lequel il se trouvait, parce qu’il le lui avait dit, on arrivait tous ici amnésique, Shane n’avait donc pas échappé à la règle, et ce que son filleul vivait, Shane l’avait déjà vécu, autrefois. Mais maintenant c’était du passé. Shane lui avait néanmoins menti. Il ne se souvenait pas de qui il était avant lorsqu’il est arrivé près de l’enceinte. Aujourd’hui, les choses étaient un peu différentes. Il avait retrouvé une partie de son passé d’autrefois, il savait qu’il s’appelait Jefferson Wheeleer, il savait quel métier il exerçait, il savait où il habitait. Mais ce passé était fort étranger à Nosco qu’il pensait ne jamais le retrouver vraiment un jour. Et puis, Shane était bien à Nosco. Il avait une situation stable ici, un métier, des amis, il avait un amant aussi. Il n’était vraiment prêt d’abandonner tout ça pour un monde inconnu auquel il avait appartenu quelques années plus tôt. De plus, la quête de son passé était interdit par le régime impérialiste. Shane ne pouvait donc pas rassurer son filleul en lui disant que ça finirait pas lui revenir par bribes, il ne savait trop comment d’ailleurs. Et puis, ce n’était pas plus mal que de commencer une nouvelle vie. Shane n’était pas fier de sa vie antérieure, il avait tué quelqu’un, de sang froid, avec ses mains resserrées autour du gorge, il avait honte. Fugitif qu’il était, Nosco était sa seconde chance pour repartir du bon pied. Il ne voulait absolument pas gâcher cela.

    « On va te donner un nom, un prénom, tu vas avoir un appartement, un peu d’argent prêté par la Guilde Impériale, un métier qui correspond à ce que tu aimes et à ce que tu sais faire pour gagner ta vie… Et puis, tu m’as moi, pour répondre à tes questions et te mettre dans le droit chemin… D’ailleurs, tu as une idée de comment tu voudrais t’appeler ? »

    Shane lui avait exposé assez succinctement comment les choses allaient se dérouler à présent, mais son filleul devait l’avoir bien compris, on ne le laisserait pas tomber et mourir de faim. Il y avait une solidarité instauré par la Guilde Impériale à Nosco qui faisait que chacun était pris en compte, chacun était utile, personne n’était seul. D’ordinaire, c’était au parrain de choisir le nom et le prénom du nouvel arrivant, mais Shane laissait souvent le choix à ses filleuls de s’exprimer eux-mêmes et de choisir quelque chose qui leur convient. S’ils n’ont pas d’idées ou que des idées partielles, Shane venait compléter le travail, bien qu’il manque cruellement d’imagination. Mais il avait dans son ordinateur portable un générateur de nom qui était devenu son ami au fil du temps. Un ami bien utile pour tout dire. Shane n’avait ainsi pas trop à cherché. Mon Brigadier avait l’esprit trop droit et trop carré pour avoir un tant soit peu de créativité. Il regarda néanmoins son filleul, comme s’il attendait qu’il lui ponde quelque chose de miraculeux. Et puis, il était aussi présent pour lui, pour répondre à toutes ses questions, évdement.
avatar
Shane M. Lewis
~ Brigadier Informatique ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Brigade Informatique
Âge réel : 10 ans
Âge d'apparence : 19 ans

Compétences
Mémoire:
3000/10000  (3000/10000)
Compétence principale: Informatique
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière les barreaux

Message par Gunther Spark le Ven 4 Fév - 0:43

Shane l’avait dévisagé, un peu mal à l’aise pendant encore un instant avant de lui tendre une polaire rouge pourpre. Le nouvel arrivé le remercia d'un hochement de tête et d'un sourire : le vêtement paraissait chaud et son parrain avait pensé à lui alors même qu'ils ne le connaissait pas encore. Le jeune homme commençait à se sentir à l'aise : quelqu'un était là pour l'aider et il n'était plus seul pour trouver les solutions de son problème.

« Rassure-toi. Moi aussi je ne me souviens pas de qui j’étais avant d’arriver ici. A Nosco, on apparait tous près de l’enceinte, avec assez peu de choses sur nous, et un tant soit peu amnésique. Tu n’as pas à t’inquiéter donc, tu n’es pas le seul, et tu vas pouvoir débuter une nouvelle vie. »

Ainsi il n'était pas le seul. L'amnésie était donc une chose commune à tous les habitants de cet étrange lieu que Shane nommait Nosco. Mais comment expliquer ça rationnellement ? Ce lieu était un huis-clos, on y entrait, on abandonnait tout ce qu'on avait été jusque-là, et impossible de revenir en arrière. Une pensée le traversa : allait-il un jour retrouver ce qu'il avait été ? Le voulait-il seulement ? Et qui avait-il été ? Cela importait-il maintenant qu'il s'apprêtait à entamer une nouvelle vie ... Il mit fin à cette série de questions sans réponses en enfilant la polaire que Shane lui avait prêté. Le vêtement était doux, confortable mais surtout chaud. Le jeune homme se frotta les mains pour les réchauffer, mais son corps commençait déjà à aller beaucoup mieux. Il se laissa aller à un sourire encore un peu crispé par les frissons dus au froid qui le parcouraient pour montrer son contentement.

« On va te donner un nom, un prénom, tu vas avoir un appartement, un peu d’argent prêté par la Guilde Impériale, un métier qui correspond à ce que tu aimes et à ce que tu sais faire pour gagner ta vie… Et puis, tu m’as moi, pour répondre à tes questions et te mettre dans le droit chemin… D’ailleurs, tu as une idée de comment tu voudrais t’appeler ? »

Il n'était décidément pas abandonné. Le jeune arrivé ne savait ce qu'était que cette "Guilde Impériale" que Shane avait évoqué, mais ne s'en souciait pas vraiment pour l'instant : cette guilde lui prêtait de l'argent, c'était bien suffisant pour gagner sa sympathie. Un métier, un appartement ... Il n'avait vraiment pas pensé que dès son arrivée quelqu'un pourrait l'épauler de la sorte. Nosco semblait être une sorte de société complète et fonctionnant selon une hiérarchie dont il supposait que la Guilde Impériale était l'institution principale. Ce système de parrainage devait aider les nouveaux venus à s'intégrer et le jeune homme remerciait intérieurement une quelconque entité que quelqu'un ait eu l'idée de ce système : cela lui facilitait tellement les choses. Arriver en un lieu inconnu était déjà difficile, mais alors arriver sans aucune idée de qui on était devait être sans espoir si l'on voulait s'intégrer. Heureusement, Shane semblait être quelqu'un de sympathique et sur qui l'on pouvait compter.

Quand Shane avait évoqué l'idée de lui trouver un nom, le jeune homme s'était rappelé ce qu'il avait constaté sur son béret.

"J'ai remarqué ça quand je suis arrivé." dit-il en tendant son béret à Shane, et en mettant en avant une étiquette sur laquelle était figurait un nom dactylographié. "G. Spark. Je sais pas trop ce que c'est, peut-être la marque du béret, peut-être le nom de son propriétaire. Peut-être mon nom. C'est un peu stupide, mais je crois que je vais partir de ça ... J'avais pensé à Gunther. C'est le premier nom qui m'est venu à l'esprit."

Le nouveau venu redressa son visage pour croiser le regard de Shane et déceler un quelconque signe d'approbation. Dans un sourire mi-figue mi-raisin il ajouta :

"Maintenant que je suis arrivé, je suis sensé faire quoi ? Tu m'avais parlé de métier et d'appartement ... Il y a des procédures ?"
avatar
Gunther Spark
~ Brigadier Anti-Terroriste ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Brigadier
Âge réel : 0
Âge d'apparence : 19

Compétences
Mémoire:
0/10000  (0/10000)
Compétence principale: Armes blanches
Niveau de Compétence: Compagnon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière les barreaux

Message par Shane M. Lewis le Sam 5 Fév - 23:30

Rp terminé.
Suite Loin des Barreaux
avatar
Shane M. Lewis
~ Brigadier Informatique ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Brigade Informatique
Âge réel : 10 ans
Âge d'apparence : 19 ans

Compétences
Mémoire:
3000/10000  (3000/10000)
Compétence principale: Informatique
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Derrière les barreaux

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum