L'Univers de Nosco

Aller en bas

L'Univers de Nosco

Message par Joshi le Sam 27 Mar - 17:58

    .: L'Univers de Nosco :.


    Nosco, du latin connaître. Voilà bien un étrange nom pour la cité de l'oubli. Mais peut-être pas si étrange que cela quand on sait que la quête de la plupart des habitants de Nosco est justement de connaître. Connaître quoi ? Demandez-vous. Demandons plutôt connaître qui. Et la réponse est alors fort simple : se connaître soi-même.


    Oui, en effet, se connaître soi-même. Car les habitants de Nosco ont tous, ou presque, un point commun : ils ne se souviennent plus de rien les concernant. Quand ils sont arrivés à Nosco, ils étaient tous frappés du même syndrome : ils avaient tout oublié, leur nom, leur vie, leur passé, ce qu'ils étaient, ou ce qu'ils avaient été. Quête de leur passé donc, quête de leur identité. Parfois, les habitants de Nosco sont ainsi encore appelés les Oubliés.


    Mais Nosco n'est pas seulement cela. C'est aussi une cité étrange, entièrement encerclée d'une enceinte, s'étendant en un dôme sphérique par les airs et sous les terres. Personne, ou si peu, n'est parvenu encore à trouver une issue. D'aucuns disent que sortir vous permettrait justement de recouvrer la mémoire. D'autres disent qu'au contraire recouvrer la mémoire vous permettrait de trouver la sortie... Qui a raison ? Qui a tort ? Difficile à dire.


    Peut-être que le petit plaisantin qui s'amuse à vous disséminer des indices de ci de là sur votre passé sait ce qu'il en est ? Peut-être... Ou peut-être pas. Faudrait-il encore l'attraper pour en avoir le coeur net.


    Vous voilà donc emprisonné dans une étrange cité, avec votre mémoire oubliée, incapable de sortir de cet endroit. Vous n'avez pas d'autres choix que d'explorer ce monde et de tenter de vous y insérer dès lors, si vous voulez survivre...



Dernière édition par Joshi le Mer 28 Avr - 17:07, édité 10 fois
avatar
Joshi
~ Guide Sacré ~


Camp : Congrégation de Joshi
Profession : Guide sacré

Compétences
Mémoire:
10000/10000  (10000/10000)
Compétence principale: Secret de Nosco
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Univers de Nosco

Message par Joshi le Sam 27 Mar - 18:16

    .: Histoire de Nosco :.


    De tous les textes que vous avez pu lire (autant dire qu'il y en a peu, tant beaucoup sont inaccessibles au commun des mortels), voici le peu que vous avez pu en tirer : Nosco est une cité existant visiblement depuis au moins 200 ans. Plus précisément 203 ans. En tout cas, les écrits consultables les plus anciens ne remontent pas à plus loin. Aucun écrit ne révèle comment Nosco a pu naître. Tout ce que l'on sait, c'est que le premier habitant à avoir survécu suffisamment longtemps pour marquer Nosco de son empreinte et laisser des traces de son oeuvre est un certain Joshi.

    Voilà soudain un nom qui vous interpelle. Et pour cause, Joshi est effectivement un nom très connu au sein de Nosco. C'est le nom tant vénéré par le plus grand nombre. Non pas réellement un Dieu, ni une Déesse, mais plutôt un Prophète. Joshi, ou le Guide sacré, comme l'appellent certains. Par ses écrits, par la doctrine qu'il a laissée, Joshi a en effet été un guide indispensable au développement de la cité. C'est lui qui a permis à la poignée des premiers habitants de Nosco de survivre à cet environnement fermé, confiné et truffé de dangers en tout genre. C'est lui qui a trouvé la clé pour permettre au genre humain que nous sommes de survivre, voire de s'approprier pleinement la ville de Nosco.

    Certes, selon les écrits encore et toujours, la cité que vous connaissez n'a pas toujours été ainsi. La technologie n'était pas aussi évoluée, et surtout la guilde n'existait pas encore. Seule la congrégation de Joshi existait pour tout dire, au tout début. Elle regroupait alors les seuls survivants d'une attaque cruelle donnée par les créatures ancestrales de Nosco. C'était dès lors la première fois qu'un groupe d'Oubliés résistait à une telle attaque et y survivait. Grande victoire donc et grande avancée, qui fut le commencement de Nosco.

    La Congrégation de Joshi n'a toutefois plus rien à voir de nos jours avec ce qu'elle avait été. Beaucoup de choses ont changé depuis, beaucoup de choses ont évolué. En bien ou en mal...

    52 ans après la formation de cette Congrégation d'oubliés ayant survécu, appelée alors Congrégation de Joshi, les survivants ont vu leur nombre augmenter par l'arrivée d'autres Oubliés, arrivés d'on ne savait où, de l'extérieur, et bloqués comme eux dans le monde de Nosco. Sans compter, qu'inexplicablement, les Oubliés ne présentaient aucun signe de vieillissement. Immortels, demandez-vous ? Oui et non. Disons qu'ils semblaient garder le même âge et ne pas vieillir d'un iota, mais les Oubliés n'étaient pas insensibles pour autant aux blessures ni aux maladies, et étaient tout aussi susceptibles que la gente humaine de mourir en cas de blessures ou de maladies trop graves. Ainsi, le nombre des habitants de Nosco devenait tel, qu'il était impossible de vivre en communauté sans un minimum d'organisation et sans une personne pour les diriger. Joshi, qui avait jusqu'alors endossé le rôle de meneur, commençait à songer à partir. Ayant possiblement trouvé la clé pour ce faire... Mais avant cela, il lui fallait un successeur... Ou des successeurs ? Ainsi Merio et Morgane de Welfort, un couple d'âge mûr, qui avait soutenu Joshi dans son combat et sa lutte et avait survécu avec lui la toute première fois, se décidèrent à reprendre les rênes. Ils fondèrent alors les prémices de ce qui deviendrait plus tard la Guilde Impériale.

    Ce qui n'était au début qu'un régime politique basique, constitué de deux dirigeants et de conseillers menant les autres Oubliés, devint au fil du temps de plus en plus élaboré. Les de Welfort gardèrent la tête des Oubliés pendant un long moment, et transformèrent peu à peu, insidieusement, ce vieux régime en régime de plus en plus contrôlé. Jusqu'à ce que, à leur tour, ils décidèrent que leur temps en ce monde était révolu et que leur heure de partir était arrivée. Ils confièrent leur succession à une jeune femme, pas si jeune que cela, puisqu'elle avait été à leurs côtés depuis près de trente ans, mais qui les avait si bien secondés tout ce temps : jeune femme du nom de Joséphine Bussy. Bien rapidement, quelques années à peine après avoir pris les rênes de Nosco, elle proclama en l'an 93 de l'ère de Joshi la création officielle de la Guilde Impériale et s'offrit le titre d'Impératrice. Titre qu'elle conserve actuellement encore, en l'an 203 de l'Ere de Joshi.


    Mais tout ne fut pas aussi blanc ni aussi facile que ce récit le laisse paraître. En effet, certains Oubliés se révoltèrent de ce régime qui ne leur laissait aucun choix sur leurs dirigeants ni sur la direction que la société de Nosco devait prendre. Il y a près de 80 ans maintenant, naquit un mouvement de rébellion créé par un certain Yan Merling, qui en est toujours à la tête. Ils sont terrés dans des territoires peu connus de Nosco....


    Mais commençons par visiter Nosco pour mieux la comprendre.




Dernière édition par Joshi le Mer 28 Avr - 17:11, édité 3 fois
avatar
Joshi
~ Guide Sacré ~


Camp : Congrégation de Joshi
Profession : Guide sacré

Compétences
Mémoire:
10000/10000  (10000/10000)
Compétence principale: Secret de Nosco
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Univers de Nosco

Message par Joshi le Sam 27 Mar - 20:16

    .: Visite de Nosco :.


    Si l'on devait décrire Nosco, on parlerait d'une grande sphère complètement fermée, qui s'étendrait par les airs et sous les terres. Sphère plus ou moins oblongue, parfaitement délimitée par une enceinte dont aucune issue, aucune faille, n'a pu encore être trouvée. A l'intérieur de cette sphère vit une cité. Nosco à proprement parler. Une cité qui s'organise alors parfaitement malgré ce petit espace, investissant tous les endroits possibles, que ce soit à la surface ou en souterrain.


    • La Surface :

    La surface de Nosco ressemble à s'y méprendre aux cités du monde extérieur que vous avez pu connaître dans une autre vie. La lumière y est pourtant artificielle, mais elle imite à la perfection la lumière de l'ancien astre solaire, allant même jusqu'à reproduire le cycle jour-nuit. Cette imitation est si parfaite, que, quand vous levez les yeux vers le haut de cette sphère, vous n'en voyez aucune réelle limite, du moins pas visible depuis la "terre ferme" : vous ne verrez alors qu'un ciel tout ce qu'il y a de plus banal et de plus beau s'étendant au dessus de vous. Concernant le climat, là aussi il semble imiter un climat de type tempéré avec alternance de deux saisons : hiver et été, avec quelques nuances. Même si parfois le temps climatique se montre bien capricieux.

    Pour une cité, Nosco est tout de même assez verdoyante, avec son parc central plutôt fleuri, à défaut d'être vraiment boisé. Non pas que Nosco soit totalement dénué d'arbres, mais inutile de chercher une grande forêt touffue, la place dans cette sphère y est beaucoup trop étroite pour une quelconque forêt. Vous n'y verrez donc que quelques arbres de-ci de-là, répartis de façon plutôt diffuse, offrant un peu de leur ombre aux abords des sentiers de pierres blanches.

    Les bâtiments de Nosco à l'architecture plutôt néoclassique, aux murs lisses et blanc crème s'étalant sur plusieurs étages, ou aux grandes verrières ouvragées pour les magasins ou certains bureaux, s'organisent en un grand "U" encadrant ce "parc" verdoyant. Inutile de dire que les sentiers de promenade sont alors à la vue de tous et toutes sans l'ombre d'une gêne : il vous sera difficile d'y trouver un coin tranquille où vous pourrez vous reposer ou flâner sans être vu... Les bâtiments s'enchainent donc les uns à côté des autres, en formant un grand "U" ouvert sur l'enceinte : dans l'ordre, vous y trouverez les habitations et appartements des Noscoiens, appelés l'Aedes, puis les boutiques, le centre d'information appelé Intendo, alors situé dans la courbure du "U" comme en présidence de toute cette architecture, suivi des bureaux, des archives et de la bibliothèque, et enfin le Sapentia, où vous trouverez le centre de soins et de recherche.

    Ces bâtiments sont entourés d'un petit sentier extérieur qui longe l'enceinte, symbole de l'espoir d'une issue prochaine à cette prison dorée. Mais vous avez beau suivre tout du long cette maudite enceinte, vous n'en avez trouvé encore aucune issue justement. L'enceinte vous paraissant immuable. Elle n'est toutefois pas si immuable que cela, car il semblerait qu'elle ne présente pas le même aspect en fonction de qui la regarde : mur simplement gris pour les uns, fins barbelés imprenables pour les autres, hautes broussailles aux ronces épineuses encore pour d'autres... quel aspect aura-t-elle pour vous ?

    Enfin, au centre de ce chef d'oeuvre d'architecture, trônent deux bâtiments beaucoup plus ouvragés et travaillés encore, dans un style presque néogothique. L'un au centre exacte, appelé le Capitol, où siège le conseil, tout de marbres et de pierres finement ciselées, et l'autre légèrement en retrait vers l'extrémité ouverte du grand "U", le Sanctuaire de Joshi, où siège la congrégation de Joshi, bâtiment beaucoup moins haut que les autres, mais des plus riches avec ces marbreries ouvragées de gravures artistiques et ces fines dorures.


    • Les Sous-Sols :

    Restreindre la vie de Nosco à la surface serait une grave erreur. Car sous la terre, grouille une activité tout aussi importante, si ce n'est plus, que celle sévissant à la surface. En effet, les Sous-sols de Nosco sont également habités, du moins pour une partie d'entre eux, les Oubliés ayant tenté d'optimiser au maximum le peu d'espace mis à leur disposition par la cité.

    Il est possible de distinguer deux parties dans les Sous-Sols :

    * Les Sous-sols Habités, qui, comme leur nom l'indique, sont la partie des sous-sols qui a été réhabilitée et aménagée afin d'être plus habitable et utilisable pour diverses activités.

    Dans cette partie, se trouvent ce qu'on appelle communément les Sous-Sols Utiles ou SSU dans le jargon noscoien. C'est dans ces SSU, que siègent entre autres les bureaux de la Brigade Impériale et la section des Départements et Laboratoires de Recherche. Tous les membres de la guilde ne sont pas forcément au courant de l'existence de ces Sous-Sols Utiles... Ou s'ils sont au courant, ils ne sont pas forcément au courant de toute leur étendue. De nombreux passages secrets relient les différentes sections des sous-sols, voire parfois les différentes sections d'un même bâtiment sur plusieurs étages. Ou comment Nosco se transforme alors en un véritable labyrinthe dont peu connaissent vraiment tous les plans...

    Toujours dans ces sous-sols habités, se trouvent aussi les Rampes d'Accès Rapides, appelées aussi RAR. Plus précisément, elles sont situées un niveau en dessous des Sous-Sols Utiles, et permettent d'accéder d'un bâtiment à l'autre de façon bien plus rapide que par vos simples moyens piétons. Les accès à ces RAR se font par le rez-de-chaussée des Halls des bâtiments principaux : hall des boutiques, hall de l'Aedes, de l'Administration, de l'Intendo ou du Sapientia. Seuls le capitol et le sanctuaire ne sont pas reliés par ces RAR...

    Enfin, dans ces sous-sols, existent aussi des bunkers, au nombre de trois, situés au dernier étage des sous-sols utilisés (du moins officiellement) : ils servent en cas de crises et d'invasions... Quelles crises et quelles invasions ? Hum... Vous le saurez bien assez tôt. Une chose de sûre : mieux vaut ne pas manquer le ralliement pour rejoindre ces bunkers, car une fois fermés... ils ne se rouvriront pas pour vous.

    * les Sous-Sols Désaffectés, qui se situent alors un niveau plus bas des Sous-Sols habités. Oui, effectivement, un véritable gruyère se cache sous la surface de Nosco. Un labyrinthe dans lequel il n'est pas toujours facile de s'y retrouver... Encore une fois, ces sous-sols portent bien leur nom. S'y promener n'est pas conseillé et une ballade dans ce labyrinthe où puanteur, infection, humidité délabrante et obscurité dangereuse se côtoient continuellement relève souvent du suicide ou de l'inconscience...

    C'est là que se situent les Catacombes, très anciennes, véritables réseaux de couloirs tombant parfois en ruine et menaçant sérieusement de s'écrouler. Ce sont des anciens tombeaux désaffectés et hantés selon certains, ou encore d'anciennes structures de recherche ou de technologie selon d'autres... Personne n'a jamais su exactement ce qu'il en était. Personne n'en est peut-être revenu vivant... Certains disent que des créatures étranges, à l'aspect humanoïdes y rôdent...

    Dans ces sous-sols, vous y trouverez aussi les égouts. Beaucoup ont tenté de sortir de Nosco par ces égouts. Beaucoup s'y sont perdus et y ont été retrouvés morts. Des morts alors bien étranges et plus ou moins expliquées... Beaucoup ont tenté de tracer un plan de ces égouts, en vain. Il existe aussi, juste sous les égouts, de vieux réseaux ferrés : de vieilles machines sont retrouvées de-ci de-là, tombant en ruine et plus que rouillées... certains disent avoir parfois entendu des bruits de ferraille, des roulements hurlant au loin...

    Enfin, tout en dessous de ces infrastructures miséreuses et délabrées, se trouvent ce qu'on appelle les quartiers désaffectés. Des quartiers qui ne sont toutefois pas aussi désaffectés qu'on pourrait le croire. Sous leurs aspects vieillots et ruineux, se cachent un groupe de rebelles étrangement bien organisés, qui y ont installé leur quartier général...




Dernière édition par Joshi le Lun 7 Juin - 21:58, édité 3 fois
avatar
Joshi
~ Guide Sacré ~


Camp : Congrégation de Joshi
Profession : Guide sacré

Compétences
Mémoire:
10000/10000  (10000/10000)
Compétence principale: Secret de Nosco
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Univers de Nosco

Message par Joshi le Dim 28 Mar - 1:43

    .: La Société de Nosco :.


    La société de Nosco est de prime abord fort simplissime. Elle fonctionne sur un mode de régime impérial, où tout est savamment contrôlé. Ce qu'on appelle la Guilde Impériale désigne alors l'ensemble de ce régime, l'ensemble des habitants de Nosco qui vivent sous ce régime. Elle est dirigée par une impératrice, dont le titre est détenue par la même personne depuis... quasiment toujours. Pour tout dire, cela va faire dès lors près de 110 ans que l'Impératrice actuelle, Joséphine de Nosco, anciennement Joséphine Bussy, détient ce titre.

    L'Impératrice est secondée par un Haut Conseil, constitué de 12 membres désignés par l'Impératrice elle-même en fonction de leur mérite, des services rendus à la Guilde ou de leurs compétences particulièrement élevées en certains domaines prisés par le régime. Inutile de préciser que souvent, ces membres sont des habitants de Nosco depuis longue date et qui ont montré une loyauté sans faille au régime qu'elle maintient en place d'une main de fer... Des rumeurs courent sur l'Impératrice et ses hauts conseillers, comme quoi ces hommes et femmes auraient déjà trouvé la clé pour sortir et auraient recouvré la mémoire concernant leur passé. Si cela est vrai, ce qui n'est pas garanti non plus, pourquoi donc sont-ils encore parmi les Oubliés ? Auraient-ils choisi de rester au sein de Nosco ? Et si oui, pourquoi ce choix ?

    Vous l'aurez compris, tout n'est pas forcément rose sous ce pouvoir si enclavé au sein d'une petite communauté qui se connaît pertinemment bien. L'Impératrice et son Haut Conseil ont tout pouvoir, et rien, je dis rien, ne semble juguler un minima ce pouvoir. Aucun système judiciaire n'existe vraiment : les dirigeants sont alors les seuls juges. Il peut leur arriver de demander l'avis du peuple, en de rares occasions, quand l'amusement leur prend de se jouer ainsi de la "justice", mais le plus souvent ils sont les seuls à décider d'une possible grâce... ou de la peine de mort. Une brigade, appelée Brigade Impériale, est alors chargée de façon officielle de la sécurité, et de façon officieuse de contrôler le respect de la hiérarchie, de la Dictature Impériale et de la censure associée... Car oui, la censure sévit férocement, et cet univers édulcoré est peut-être bien plus sombre qu'il n'y paraît en fait.

    Ce n'est pas pour rien qu'un petit groupe a tenté, il y a longtemps, de se rebeller contre ce régime oppressant, et s'est vu contraint de finalement fuir dans les profondeurs de Nosco. Les rebelles, qui aiment s'appeler la Confrérie de la Rébellion, se sont effectivement regroupés autour d'un homme, Yan Merling, dans les Sous-Sols Désaffectés et sont encore loin de rendre leurs armes.

    Vous pourrez en savoir plus sur les différents camps et sur les rôles importants que vous pouvez y incarner dans ce sujet : ici






Dernière édition par Joshi le Lun 29 Aoû - 13:17, édité 5 fois
avatar
Joshi
~ Guide Sacré ~


Camp : Congrégation de Joshi
Profession : Guide sacré

Compétences
Mémoire:
10000/10000  (10000/10000)
Compétence principale: Secret de Nosco
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Univers de Nosco

Message par Joshi le Dim 4 Avr - 2:12

    .: La Vie au sein de la Guilde :.

    La vie au sein de la guilde semble réglée comme du papier à musique. Les membres de la guilde travaillent de façon tranquille, chacun ayant une place bien définie dans cette petite société confinée. Tout le monde se connaît plus ou moins de vue, si ce n'est de nom.

    Vous vous étonnerez peut-être de deux points particuliers :

    - Tout d'abord, les personnes peuplant ce monde ne semblent pas, ou peu, vieillir. Et en effet, certains disent être ici depuis plus de cent ans... alors qu'ils n'en font que la trentaine. Etrange non ? Ce monde semble avoir banni le mot vieillesse de son vocabulaire. Une bonne chose selon certains, une plaie selon d'autres.

    - Ensuite les couples qui peuvent exister ne semblent pas avoir d'enfants, étant comme stériles. Et en effet, vous n'avez vu que peu d'enfants... Ces derniers sont extrêmement rares. Et n'ont pas de parents. Comme tous les membres de la guilde, ce sont des Oubliés, arrivés à Nosco seuls, et sans connaître leur passé ni d'où ils viennent. La Guilde leur a toutefois nommé des tuteurs à leur arrivée pour une durée déterminée, jusqu'à ce qu'ils soient à leur tour autonome. Là encore, certains enfants sont en fait plus âgés que vous...
    Pas de famille, pas de procréation donc. Comment se fait-il que dans ce monde tous semblent stériles ? Est-ce une volonté politique pour restreindre les naissances et l'expansion dans ce monde si restreint d'espace ? Non pourtant. Non, tous semblent convenir que tout ceci est un fait, un simple fait imposé par ce monde.


    Vous avez aussi pu remarquer quelques points notables :
    - Tout le monde parle la même langue. Dès votre arrivée, vous avez de suite compris la langue de l'autre et avez su la parler, sans pouvoir vous l'expliquer. Cette langue s'appelle le noscoien, et personne ne sait quelles en sont les origines.
    - Vous avez pu remarquer également que tous les types humains se cotoient sans distinction de peau, d'ethnie ou autres. En effet, les Noscoiens peuvent être de toutes origines, de tous horizons géographiques...
    - Les styles vestimentaires sont très hétéroclites : tous les styles semblent se mélanger depuis le style victorien au style moderne, voire un style purement noscoien dont les vêtements types présentent des lignes plus épurées, assez près du corps, d'un matériau très souple et très doux.


    La vie au sein de Nosco est marquée par la présence d'une technologie de pointe. La technologie marque de son empreinte votre vie de tous les jours, partout où vous allez, sans que vous ne puissiez vous dérober à elle.

    Cela a ses côtés pratiques : vous vous êtes tout juste avancé pour entrer dans un magasin que déjà les portes coulissantes vitrées s'ouvrent devant vous sans la moindre hésitation, les escalators remplacent les escaliers dans les magasins quels qu'ils soient, les ascenseurs de plus en plus sophistiqués et sécurisés des grands bâtiments ne tombent quasiment jamais en panne, rendant les cages d'escaliers quasiment inusitées (ou alors user d'escaliers serait une attitude douteuse de votre part), plus besoin de clé, les accès aux appartements ou aux bureaux se faisant quasiment exclusivement par empreinte de la main apposée sur un cadran tactile situé sur le côté de chaque porte qui est alors coulissante et électronique, ou par empreinte rétinienne pour les parties les plus sécurisées. Les ordinateurs envahissent tous les espaces, jusqu'à votre poche dans laquelle ils tiennent sans souci par leur taille parfois des plus réduites sans restreindre leur performance. Tout est relié à un réseau géant, ce qui vous permet d'accéder en un temps record aux informations mises en réseau : une adresse, un numéro, le coût d'un objet, et où le trouver, l'état de votre compte en banque... ou entrer en contact téléphonique avec quiconque. Tout ou presque vous semble ainsi à porter de main.

    Et cela vaut aussi pour les moyens de transport, qui, même s'ils sont peu nombreux, sont plutôt bien étudiés. Outre le moyen piéton simple, qui n'est pas si inadéquate que cela vu le peu d'étendue de Nosco, vous aurez le choix entre des velojet (imaginez une moto sous coussin d'air, qui flotterait donc dans l'air tout simplement...), d'aerojet (engins volants allant de l'uniplace au multiplace impérial plus spacieux, qui vous permet d'aller explorer un peu les hauteurs du dôme...) ou les RAR. Réseaux d'Accès Rapide, situés dans les Sous Sols Utiles, ils relient chaque bâtiment (à l'exception du capitol et du sanctuaire), et sont une sorte de réseau ferré sous coussin d'air : l'accès à ces RAR se fait par une embouchure dans chaque grand hall de chaque bâtiment et par descente aux quais à l'aide d'escalators ou d'ascenseurs... Ces RAR portent parfaitement leur nom, puisque l'attente est quasiment nulle, un train arrivant toutes les 30 secondes, et vous conduisant à la prochaine station en 2 secondes à peine. Autant dire qu'une synchronisation parfaite est nécessaire pour éviter les accidents...

    Vous remarquerez que les bateaux n'existent pas : les velojet vous suffisent amplement pour traverser les quelques rares étendues d'eau que vous pourrez rencontrer au sein du parc. Pas de voiture ni d'autre engin motorisé non plus : la ville est petite une fois encore. Vous pourriez d'ailleurs très bien la parcourir et la visiter en son entier à pied en une petite journée.


    La technologie s'installe aussi jusque dans vos assiettes. Si jamais vous venait le souvenir de l'alimentation que vous auriez pu connaître dans une autre vie, vous seriez alors étonné de voir comment les aliments sont différents au sein de Nosco. Tout est de synthèse : protéines, glucides et lipides de synthèse se déploient alors sous différentes formes, allant, au choix, de la simple capsule, à la bouillie ou aux faux aliments reconstitués. Inutile de préciser qu'une fois encore le goût sera très différent de celui que vous auriez pu connaître par le passé...


    Bref, cette technologie a certes quelques avantages, mais elle a aussi ses contraintes : tous les espaces sont placés sous surveillance vidéo et ce en permanence. Seul votre appartement privé semble échapper à cette règle. Et encore... Allez savoir... En effet, les caméras vous braquent toujours et partout de leur objectif des plus sensibles. Où que vous alliez, vous ne pouvez non plus échapper aux différents capteurs rétiniens. Oui, vous l'aurez compris : pas besoin de carte d'identité ni même de quelconques papiers, adieu également les fastidieuses empreintes digitales... Les contrôles d'identité ne se font plus que par empreinte rétinienne. Et ces contrôles ont lieu à tout moment, à tout endroit, à tel point que vous vous demandez où donc peuvent être cachés tous ces capteurs. Il vous semble alors impossible d'échapper à cette surveillance permanente parfois un peu pesante. Enfin, du moment que vous n'avez rien à cacher...

    Ces capteurs rétiniens ont un autre usage, plus récent encore : le contrôle de vos achats. Plus besoin de passer en caisse, fini les longues files d'attente. Dès lors, dès que vous franchissez les portes d'un magasin avec des achats sous le bras en vue de sortir, votre empreinte rétinienne est détectée... et le coût de vos achats directement retiré de votre compte en banque. Vous n'avez alors quasiment plus rien à gérer : votre salaire est directement versé sur votre compte, et le coût de vos achats, quel qu'il soit, directement retiré de votre compte. De même pour les achats en ligne : tous les ordinateurs sont également dotés d'un système de détection rétinien. Dès lors que vous validez un achat en ligne, le coût est directement retiré de votre compte en banque, sans que vous n'ayez rien à faire.... Quand vous passez au réfectoire pour prendre votre repas, là également, le coût de celui-ci est directement retiré de votre compte, en fonction de ce que vous avez sur votre plateau, une fois franchi la barrière de fin du self service...

    Bien entendu, mieux vaut ne pas être en découvert, ou vous aurez à régler cette affaire avec le service comptable de la Guilde... Besoin d'un prêt peut-être ? Autant dire que ce système a ses avantages mais aussi ses inconvénients.

    Tout vol semble alors impossible, pensez-vous. Du moins sont-ils particulièrement difficiles. Il vous faudrait être équipé d'un système sophistiqué de brouilleurs... et d'un système informatique démuni de capteurs rétiniens... et échapper aussi à la vigilance de la Brigade Impériale.


    Car oui, la Brigade veille et est à l'affût de tout abus, de toute tentative de sortir de ce système hypercontrôlé. La censure sévit d'ailleurs de manière non négligeable. Les tabous les plus intolérables sont l'évocation d'une possible sortie et l'évocation d'une volonté de retrouver son passé. Autant dire qu'il vaut mieux alors rester discret dans ses possibles recherches à ces sujets... Un autre tabou est toute critique du régime en place ou de ses dirigeants et hauts fonctionnaires. Un journal officiel est le seul toléré au sein de Nosco, donnant ainsi des informations triées sur le volet par le Haut Conseil : leur politique est de laisser, autant que faire se peut, le peuple de Nosco dans l'ignorance.

    Tout moyen est alors donné à la Brigade Impériale pour contrôler le respect de cette censure. Les membres de cette brigade sont triés sur le volet et ont subi une formation redoutable, sur bien des aspects, plus ou moins spécialisés ensuite selon la section choisie. Leurs bureaux sont cachés aux yeux de tous dans les SSU, et peu en connaissent l'endroit exact.


    Mais les gens communs n'ont pas forcément conscience de tout ceci, se laissant bercer par ce système sophistiqué, contrôlé, à la pointe de la technologie. Ils se contentent pour certains de cette vie, qui leur paraît, ma foi, pas si terrible que ça. Et d'ailleurs terrible par rapport à quoi ? Ils n'ont plus aucun souvenir, ou si peu, donc peu de moyens de comparaison... n'est-ce pas ?




Dernière édition par Joshi le Sam 29 Jan - 1:42, édité 4 fois
avatar
Joshi
~ Guide Sacré ~


Camp : Congrégation de Joshi
Profession : Guide sacré

Compétences
Mémoire:
10000/10000  (10000/10000)
Compétence principale: Secret de Nosco
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Univers de Nosco

Message par Joshi le Jeu 8 Avr - 18:57

    .: Les Dessous de la Ville :.

    Encore une fois, cette image de perfection, que la vie au sein de la Guilde semble donner, n'est que la face immergée de l'iceberg. Mais derrière tout cela, ou plutôt en dessous, se cache presque un autre monde. Ou même deux autres mondes. Là où tout est surprotégé, tout lisse et tout beau à la surface, là où rien ne peut être caché aux yeux de tous ou si peu, tout paraît plus trouble, plus glauque, plus sombre, voire plus dangereux dans les profondeurs de Nosco.

    Les Sous-Sols peuvent en effet regorger de nombreuses surprises pour le commun des noscoiens. Que ce soient les Sous Sols Utiles, avec leurs multiples sections aux accès limités, ou que ce soient les Sous Sols Désaffectés avec leurs sombres souterrains. Tout ne semble être que secret dans ce monde souterrain, quel qu'il soit. Secret savamment gardé par la guilde, ou secret qui échappe d'eux-mêmes aux communs des hommes...

    Les Sous Sols Utiles semblent pourtant, de prime abord, fonctionner un peu sur le même mode que la surface : haute technologie, surveillance constante, contrôles démultipliés encore, guilde gardant sauvagement les secrets qui y sont enfouis... mais à bien y regarder, il y existe de subtiles différences. Tout d'abord, plus de la moitié de ces Sous Sols Utiles ne sont connus que d'une poignée de personnes de la Guilde. Scientifiques chevronnés, membres de la Brigade Impériale, Services secrets et Grands Archivistes... Seuls les hauts postes de la guilde ont connaissance et accès aux sections si sévèrement protégées. Et encore, selon leurs compétences et leurs fonctions attribuées, ils ne connaissent pas forcément tout des Sous Sols Utiles. Seuls l'Impératrice, le Haut Conseil et les hauts gradés de la Brigade peuvent se targuer d'un tel savoir...

    Les Sous Sols Désaffectés semblent par contre vous plonger dans un tout autre monde, dans une tout autre dimension même. Tout n'y est que obscurité ou frêle lumière chevrotante, odeurs putrides ou complètement aseptisées, ambiance tantôt étouffante de moite chaleur ou d'une froideur humide et suintante. Les bruits qui hantent les sombres labyrinthes ne sont en rien rassurants, montrant l'ampleur de la désuétude de ces lieux. Certains parlent de créatures, plus ou moins humanoïdes, rôdant dans ces profondeurs ténébreuses. Des créatures dangereuses, dont certaines archives, dont le Journal de Joshi, font référence, les décrivant comme des créatures à aspect humain profondément modifié, plus que dangereuses et ayant décimé, à maintes reprises, les hommes peuplant Nosco. Joshi aurait été l'un des tout premiers survivants à avoir su leur résister et survivre à leurs attaques désastreuses.

    Quelles sont ces créatures ? Personne ne semble le savoir. Ou ceux qui le savent semblent tenus au secret et ont peur de parler. Des bruits circulent parlant de virus ayant touché et modifié l'ADN noscoien... D'autres bruits parlent d'expériences ratées... Quoiqu'il en soit, ces contes ou légendes ne sont peut-être pas à prendre à la légère. Vous ne rirez peut-être pas autant le jour où vous vous retrouverez dans l'un de ces souterrains en tête à tête avec l'un de ces monstres. Leurs attaques sont dévastatrices, et surtout imprévisibles. Qu'est-ce qui pousse ces créatures à s'en prendre soudain, de façon plus ou moins organisée, aux noscoiens ? Personne ne semble non plus le savoir. Il y aurait une sorte de stimuli qui les pousserait à réagir si brutalement, quitte à délaisser leurs antres souterraines... mais personne n'a réussi à mettre le doigt sur ce maudit stimuli.

    Heureusement, au fil du temps, et grâce aux écrits et savoirs de Joshi et ses paires, les noscoiens ont appris à parer et à se protéger de ces créatures et de leurs attaques. Tout ce qui est certain, c'est que ces créatures ne supportent que très difficilement la lumière de la surface de Nosco, aussi artificielle soit-elle. Ceci serait déjà une des clés. D'ailleurs, la plupart des attaques s'accompagnent presque toujours d'une extinction du système de lumière artificielle... En outre, ces créatures sont très sensibles à certaines ondes, dont les ondes alpha. Si celles-ci ne suffisent toutefois pas à détruire les créatures, elles permettent du moins de les éloigner ou les paralyser juste le temps de fuir. Autant dire qu'il vaut mieux savoir courir. Comment tuer ces créatures alors ? Aucune méthode fiable ne semble exister, ces créatures maudites semblant avoir cette détestable faculté de muter et de s'adapter...

    Les fameuses ondes alpha ont été alors utilisées pour protéger les parties habitées, dont la surface et les Sous Sols Utiles. La source d'énergie requise pour produire ces ondes en permanence est toutefois considérable, et il est impossible de protéger l'entièreté de Nosco. Il arrive également qu'une panne dans le système de production ou de distribution des ondes alpha permette une percée de ces créatures... Leur permettant alors de s'attaquer sans scrupule aux noscoiens. C'est pourquoi, ces derniers ne se sont pas contentés de leurs protections à ondes alpha et ont créé des bunkers. Lors d'attaques violentes et de percée de leur système de protection, les alertes enjoignent alors tout noscoien à se rendre dans ces bunkers. Le temps pour les rejoindre est alors compté. Et même si tout est mis en oeuvre pour sauver chaque membre de la guilde, mieux vaut ne pas trainer. Ou vous vous retrouveriez seul... démuni... avec des créatures rôdant jusqu'à la surface... en espérant que des membres de la brigade d'Elite, spécialement formés pour lutter contre ces créatures, parviennent à les éradiquer ou les repousser...


    Mais dans ces Sous Sols Désaffectés, les créatures ne sont pas les seules à rôder. En effet, un groupe de noscoiens rebelles, qui a tenté de se révolter contre le régime impérial qu'on leur imposait et la censure ultra-conservatrice associée, s'est vu contraint de trouver refuge dans ces sombres souterrains. Autant dire que leur vie y est plus que difficile. Ils ont réussi à créé un bunker particulier, sur le même modèle que celui usité par la guilde, même si de moindre technologie sur certains aspects, bunker qui constitue alors leur quartier général. Ce bunker, protégé également par les ondes alpha, permet de protéger cette poignée d'hommes et de femmes, qui vivent alors dans un espace plus que restreint. Les règles de vie de cette communauté vivant en telle proximité sont assez... aléatoires. Mais un étrange équilibre semble s'être installé pour rendre cette lourde atmosphère un tant soit peu vivable. Autant dire que les sorties de ce quartier général sont hautement dangereuses, entre les créatures dans les sous sols désaffectés ou la guilde qui les traque dans le monde d'au-dessus.

    Ils ne sont toutefois pas totalement démunis : leurs sorties, toujours en groupe, sont toujours contrôlées par radar, leur permettant de détecter toute créature souhaitant les attaquer, et ils sont tous équipés d'armes défensives ou offensives à base d'ondes alpha. De nombreux petits abris, sorte de réduits à pièce unique pouvant contenir 5 à 6 hommes, et protégés par des ondes alpha, sont disséminés un peu partout dans les sous sols désaffectés, afin de permettre à une poignée de rebelles de se protéger d'une possible attaque de créatures plus puissante que de coutume. Ou lors d'alerte, s'ils étaient toutefois trop loin du quartier général. Il n'est pas garanti que de tels petits abris puissent résister à une attaque massive, mais du moins peuvent-ils offrir un délais en espérant que du renfort arrive ?

    Comment les rebelles parviennent-ils à créer l'énergie nécessaires pour posséder des ondes alpha ? Comment font-ils pour se fournir en armes et autres ? Voire en nourriture et en moyens de subsistance ? Ils ont sans doute des contacts avec des membres de la guilde... Impossible autrement, n'est-ce pas ? Du moins est-ce actuellement les conclusions du Haut Conseil, qui traque dès lors sans relâche tout possible espion...




Dernière édition par Joshi le Mer 28 Avr - 17:37, édité 1 fois
avatar
Joshi
~ Guide Sacré ~


Camp : Congrégation de Joshi
Profession : Guide sacré

Compétences
Mémoire:
10000/10000  (10000/10000)
Compétence principale: Secret de Nosco
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Univers de Nosco

Message par Joshi le Sam 10 Avr - 18:03

    .: La Religion en Nosco :.

    La religion au sein de Nosco, si tant est qu'on puisse véritablement parler de religion, se base sur les écrits du célèbre Joshi. Les personnes qui croient aux préceptes de ce Joshi et qui se disent porteurs de cette parole se sont regroupées sous le nom de Congrégation de Joshi.

    Joshi n'est donc pas réellement un Dieu, ni une Déesse, mais plutôt un Prophète. Joshi, ou le Guide sacré, comme l'appellent certains. Par ses écrits, par la doctrine qu'il a laissée, Joshi a en effet été un guide indispensable au développement de la cité. C'est lui qui a permis à la poignée des premiers habitants de Nosco de survivre à cet environnement fermé, confiné et truffé de dangers en tout genre. C'est lui qui a trouvé la clé pour permettre au genre humain que nous sommes de survivre, voire de s'approprier pleinement la ville de Nosco. C'est aussi le premier à avoir compris comment il était possible de sortir de Nosco.

    Pourquoi n'a-t-il donc pas révélé ce secret aux autres noscoiens, prisonniers depuis tant de temps, comme lui, de cette ville ? Selon lui, ce secret ne pouvait être révélé si facilement, sous peine de voir tout s'effondrer, de voir destruction et terreur s'abattre sur les âmes des Noscoiens. Selon lui, ce secret doit être cherché par chacun, tel une chasse au trésor. La seule clé qu'il a accepté de révéler est un lien avec le passé de chacun. Sortir de Nosco et retrouver son passé donc ? Dans quel sens ? Retrouver son passé permettrait-il de sortir de Nosco ? Ou sortir de Nosco permettrait-il de retrouver son passé ? Voilà qui est bien nébuleux... Mais Joshi n'a jamais révélé ce qu'il avait découvert, ne laissant que quelques indices, de-ci, de-là.

    Comme vous l'aurez compris, Joshi n'est plus de Nosco, ayant finalement décidé de sortir puisqu'il avait trouvé la clé. Mais d'autres prophètes ont pris sa relève, ceux qu'on appelle communément les prêtes de Joshi, dirigeant alors la Congrégation de Joshi de mains de maître. Ces prêtres ne sont qu'une poignée, sep plus exactement, même s'ils sont secondés par toute une poignée d'adeptes de Joshi, faisant partie intégrante de la Congrégation. Cette Congrégation forme alors une communauté à part entière au sein de la Guilde et de Nosco. Tous les adeptes de cette congrégation vivent au sein même du Sanctuaire, ère alors quasiment impénétrable pour quiconque d'autres, guilde et brigade impériale compris. Ceci est un accord tacite et primordial passé entre le Haut Conseil et les Prêtres de la Congrégation : le Sanctuaire reste et restera à jamais leur sphère privée et impénétrable aux communs des noscoiens.

    Il peut paraître étrange que la Guilde accepte un tel accord et surtout le respecte, mais il faut dire aussi que la Congrégation a de quoi tenir en respect ladite guilde : la Congrégation détient le secret de la fabrication des ondes alpha. Ces fameuses ondes qui ont su tenir les créatures si dangereuses de Nosco aux confins des ténèbres et éloignés des Noscoiens, ces fameuses ondes qui ont permis à Joshi et à ses paires de survivre la toute première fois... Ces fameuses ondes sans quoi Nosco ne serait plus ce qu'elle est mais une ville de nouveau désertée et infestée de créatures humanoïdes toutes plus ténébreuses les unes que les autres... C'est en effet la Congrégation de Joshi qui en détient le secret, savamment gardé et protégé avec les écrits de Joshi, et qui en assure aussi la production dans ses propres souterrains...

    Car oui, les écrits de Joshi, fondement de cette Congrégation, sont particulièrement bien protégés au sein du sanctuaire. Et contrairement à ce qu'on pourrait croire, les Prêtres et adeptes de la Congrégation savent pertinemment bien se défendre. La Guilde n'a alors d'autres choix que de respecter cette unique mais ultime condition imposée par la Congrégation. Le Haut Conseil siégeant au Capitol et les prêtres de la Congrégation siégeant au Sanctuaire sont alors les deux seules puissances en place, chacun ayant son rôle bien distinct et aucun empiétant sur l'autre. Le Sanctuaire est alors une antre des plus secrètes pour qui ne fait pas partie des privilégiés de la Congrégation. Bien que parfois, tard la nuit, il arrive de voir d'étranges ombres se faufiler dans le sanctuaire...


avatar
Joshi
~ Guide Sacré ~


Camp : Congrégation de Joshi
Profession : Guide sacré

Compétences
Mémoire:
10000/10000  (10000/10000)
Compétence principale: Secret de Nosco
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Univers de Nosco

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum