Je crois que mon coloc'...

Aller en bas

Je crois que mon coloc'...

Message par Silvio Anthelmios le Dim 13 Fév - 17:58

Faut qu'on parle.
19h30, mon appartement.
---------------------------------------------
À: Shane.Mael.Lapin; 09h20

Bref SMS envoyé rapidement à Shane, juste avant une réunion. Silvio avait l'impression d'avoir le nez collé à son portable, en ce moment. Il y avait mis son emploi du temps, et recevait souvent par sms les modifications. Très souvent. Il était presque devenu accro au petit appareil, le regardant toutes les deux minutes, pour vérifier... Ce qui avait le don de l'agacer. Un jour, sans doute, il en aurait vraiment marre et l'éjecterait contre un mur... L'emploi du temps ? Il le demanderait à Kathleen, sa Seconde. Et quelle Seconde ! Travailleuse, sérieuse, appliquée... Il doutait avoir été un jour aussi bon Second qu'elle. Sans elle, il... Il... Eh bien, il ne dormirait pas, étant donné qu'il croulerait sous le travail. Déjà, à l'heure actuelle, il lui arrivait de ne dormir qu'après deux heures du matin, quand un imprévu faisait passer à la trappe une autre activité.
Overbooké, oui. Mais il aimait ça. Il se rappelait souvent qu'il était Commandor, tout de même, et parfois, quand il était particulièrement fatigué, s'offrait le petit plaisir de demander à un nouveau d'aller lui chercher un café, des petits gâteaux... Juste pour la satisfaction que lui procurait le départ précipité du nouveau vers sa quête. Heureusement qu'il y avait ça pour le satisfaire...
Récemment, on l'avait informé d'un certain problème de... Logement. Judikhael avait gentiment prit un appartement dans l'Aedes... L'appartement de Shane, qui lui, était censé monter d'un étage. Sauf que le troisième étage était complet... Une charmante rencontre avec Kim avait permis à Silvio de s'entendre dire qu'il était question de colocation entre Shane et un habitant du troisième. Oh ? Vraiment ? Bon... Silvio avait bon coeur, il accepterait de se sacrifier et de partager son appartement, s'il le fallait. Kim lui affirma qu'il le tiendrait au courant, et que oui, il le fallait...

L'attente de la suite des événements avait alimenté les inquiétudes de Silvio. Entre deux pensées sur la gestion du matériel, hop, une pensée pour Shane. Il n'allait pas bien ? La colocation serait-elle acceptée ? Leurs relations n'étaient pas passées inaperçues face à l'impératrice... Est-ce qu'on les laisserait se voir à nouveau ? Il ne pouvait pas nier que le côté obscur de sa promotion était bien celui-là: plus de Shane. Ou si peu. Au détour d'un couloir, parfois. Silvio avait tout tenté pour le voir. Au moins le voir. Parfois, laisser sa main frôler la sienne. Il l'avait rêvé, il l'avait espéré, mais les occasions de se voir n'existaient presque plus. Et ce n'était pas sans douleur pour mon Commandor. Satisfait dans son travail, un peu de fatigue physique, mais la santé était bonne. Les amours, en revanche...
Voilà ce que disait l'horoscope...

19h30. Silvio avait son repas à 19h, et ses collègues avaient eu l'humanité de ne rien mettre après, ce jour-là. Lui, en revanche, s'était mis quelques documents à remplir, après le passage de Shane. ca serait rapide. Pour une fois, il avait l'espoir de se coucher tôt.
Installé à la table, lavé, coiffé, parfumé, il tapait à l'ordinateur en attendant Shane. Impatience, et compagnie. Mais cette fois-ci, pas d'agacement dans l'attente. L'idée de voir Shane le rendait comme... Heureux ? Wah...
On toqua. Silvio bondit de sa chaise aussi sec. Il s'élança comme un fauve sur sa proie, et la proie était la poignée de la porte. Il ouvrit, trop vite pour que ce soit naturel. Avec un grand sourire qu'il n'avait pas l'habitude de faire.

"- Ah, Shane, enfin ! Entre, j'ai quelque chose à t'annonc.... Shane ? Ca va ?"

Il perdit son sourire, et dévisagea Shane. Quelque chose avait changé...

_________________
Spoiler:

avatar
Silvio Anthelmios
~ Commandor ~
Section Anti-Terroriste


Camp : Guilde Impériale
Profession : Second de Judikhael Wienfield
Âge réel : 30années
Âge d'apparence : vingt

Compétences
Mémoire:
1500/10000  (1500/10000)
Compétence principale: Armes blanches
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je crois que mon coloc'...

Message par Shane M. Lewis le Dim 13 Fév - 20:17

    Son portable qui vibrait. Pas le temps de répondre, il avait les yeux rivés sur le réseau. Il surveillait encore. Il savait que les rebelles finiraient par attaquer à un moment ou un autre. L’enlèvement de Tristan réclamerait forcément que la Guilde dise non. Et un non se solderait par une attaque du réseau. Shane se tenait prêt, il serait là lorsqu’il le faudrait [B. Répartition des villes dans un espace donné…], il s’y préparait déjà. Ce n’était pas pour rien qu’il ne dormait que peu, qu’il ne trouvait pas l’appétit le moins du monde, et s’accrochait à son ordinateur comme si sa vie en dépendait. Ce ne fut qu’une heure plus tard qu’il trouva un instant pour consulter ses sms, et à vrai dire, celui que son amant lui envoyait [axe de communication et de flux] n’avait rien qui puisse le rassurer. Un ‘faut qu’on parle’ avait bel et bien cette connotation étrange qui inquiétait mon Brigadier. Ne pas s’inquiéter, c’était ce qu’il se disait. Il avait tout de même eu beaucoup de choses de la part de Silvio. On ne pouvait pas dire qu’ils allaient se séparer comme ça, comme un rien. Pas après deux magnifiques mois, pas après cette nuit… Fameuse nuit. Non. Il ne voulait pas y penser, il ne voulait pas y croire… [là je commence à dormir] Mais peut-être que l’Impératrice avait fini par comprendre ce qui se tramait entre les deux hommes de sa Brigade. Peut-être que c’était devenu un peu trop dangereux, pour eux, pour l’image de la Guilde. Et si elle avait demandait à Silvio de mettre fin à leur relation… Et si… [niveau de qualification et de formation] Il devait oublier cette foutue pensée. Tout se passerait bien.

    Néanmoins, lorsqu’il arriva devant la porte de l’appartement de Silvio, Shane avait cette horrible boule dans le ventre. Il avait réussi à se libérer pour quelques heures, afin de pouvoir bénéficier de sa soirée, même s’il ne savait pas trop encore s’il allait la passer dans les bras de Silvio [ouh, je dormais là… Ouh ça fait mal…] ou à pleurer sa rupture seul dans sa chambre. Il toqua et ouvrit grand les yeux lorsque Silvio débarqua vitesse grand V et ouvrit la porte. Quelle rapidité… Il n’en revenait pas, Silvio avait-il tellement envie de le voir que cela ? Alors ce n’était pas une mauvaise nouvelle. Mon Brigadier s’en trouva soulagé. [les relations entre les métropoles sont intenses, ce cours de géo commence à m’inspirer…] Un petit sourire s’afficha sur ses lèvres devenues pâles. Silvio avait entamé sa phrase, mais y avait mit fin en plein milieu. Pourquoi ? Qu’y avait-il ? Pourquoi le regardait-il ainsi ? Shane fit de gros yeux, regarda par-dessus son épaules pour vérifier que l’objet de l’attention de son amant, c’était bien lui. Et de toutes évidences, c’était le cas. [minute d’émotion…] Il reposa son regard, tendre, sur Silvio. Mon Brigadier avait beau avoir beaucoup maigri, au point de n’être plus qu’une petite chose fine, si fragile, il y avait encore cette petite lumière dans ses yeux qui disait qu’il était encore vivant. Son visage était blanc, comme celui d’un fantôme, et des cernes soulignaient ses yeux de fatigue. Shane n’était pas stupide, il avait bien compris que c’était ça qui avait retenu l’étonnement de son amant caché. Alors il répondit, sur le ton innocent de quelqu’un qui ne voyait pas où l’autre voulait en venir :

    « Oui, je vais bien. »

    Faux. Et pourtant, il n’aurait pas vraiment voulu dire un mensonge, pas à Silvio. Il avança néanmoins, comme forçant le passage pour entrer, il n’allait tout de même pas rester sur le pas de la porte. Il frôla son amant de son corps, il cherchait ce contact avec lui, il cherchait ses bras et ses caresses, ça lui avait manqué. Il cherchait, et il trouvait, enfin, un peu de réconfort. Ce contact n’était pas flagrant rassurez vous, pas devant les caméras, il savait se tenir, même s’il manquait de lui. Son passage avait été naturel, mais il avait davantage sentit son corps frôler le sien que n’importe qui d’autre dans la même situation. Parce que c’était Silvio, et parce qu’il lui manquait. Shane serrait fort son ordinateur contre lui, entre ses deux bras, comme si c’était son enfant, et qu’il voulait le protéger de tout.

    « Félicitations Commandor. »

    Lança-t-il alors, pour dériver du sujet, mais aussi parce qu’il n’avait pas encore eu l’occasion de lui dire bravo. Il était heureux pour lui, son sourire sur son visage aux joues creusées le lui montrait. Sur la même lancée de changement de sujet Shane demanda :

    « Tu… Voulais m’annoncer quelque chose, non ? »

    Il aurait voulu lui sauter dans les bras et s’y blottit longuement, mais il ne le pouvait pas, il y avait des caméras…
avatar
Shane M. Lewis
~ Brigadier Informatique ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Brigade Informatique
Âge réel : 10 ans
Âge d'apparence : 19 ans

Compétences
Mémoire:
3000/10000  (3000/10000)
Compétence principale: Informatique
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je crois que mon coloc'...

Message par Silvio Anthelmios le Dim 13 Fév - 22:49

Qu'était-il arrivé à Shane ? Ne pas l'avoir vu pendant tant de temps permettait à Silvio de comparer l'avant et l'après. Il n'avait pas pensé que sa promotion en plus de l'absence de Traktueur auraient autant d'effet sur Shane... Lui, il avait vaillamment résisté, s'était accroché malgré les changements radicaux qui s'étaient imposés, malgré la distance qu'on leur avait imposé... Il avait les traits un peu plus tirés par la fatigue, certes, mais c'était léger. Shane était métamorphosé. Lui avait-il fait autre chose ? Qu'avaient-ils fait ? Ils avaient osé faire du mal à son amant ?
Amaigri, cerné, encore plus accroché à son ordinateur qu'avant. Avaient-il voulu le tuer en l'empêchant de manger ? Même à lui on n'avait pas fait ce coup-là. Et ce "oui" qui sonnait faux... Silvio afficha un petit air renfrogné, celui qui dit "vas-y, prends-moi pour un idiot", et le laissa entrer. Il le sentit le frôler, tout juste. Quel idiot... Silvio n'avait qu'une envie, le prendre dans ses bras, et lui passer un savon en le gardant contre lui. C'était son amant, il n'avait pas le droit d'aller mal. L'avait-il oublié ? Cela faisait mal à Silvio de le voir ainsi. Un pincement au coeur. Il était d'autant plus frustré qu'il ne pouvait rien faire. Il y avait les caméras.
Il referma la porte derrière eux. Vas-y, change de sujet, je ne vais pas râler... Même les félicitations ne lui firent pas plus d'effet qu'une politesse de base. Il voulait que Shane reprenne du poids, devant lui, et sur-le-champ ! Mais c'était physiquement compliqué. Des promesses auraient également fait l'affaire... Ou un bon câlin. Bon sang, maintenant qu'il l'avait en face de lui, c'était sa seule envie. Le prendre dans ses bras, le serrer contre lui... Bientôt, Silvio. Bientôt...

"- Oui. T'annoncer que tu me mens..."

Fit-il, sombre, en lui jetant un regard plein de reproches. Ceci étant fait, il s'assit à nouveau à sa table, reprit sa souris, fit quelques clics...

"- J'ai reçu un e-mail. Visiblement, tu n'as pas lu le tien... Viens."

Il s'écarta un peu, pour que Shane puisse lire. C'était un mail de Kim, qui résumait la situation. La demande était remontée jusqu'à l'impératrice, appuyée par Mathys et Van Berghen, et avait fini par être acceptée. Quelle demande ? Silvio osa un petit sourire en coin. Une si belle demande... Mieux qu'une demande en mariage...

"- Nous sommes colocataires. Si tu le veux bien..."

_________________
Spoiler:

avatar
Silvio Anthelmios
~ Commandor ~
Section Anti-Terroriste


Camp : Guilde Impériale
Profession : Second de Judikhael Wienfield
Âge réel : 30années
Âge d'apparence : vingt

Compétences
Mémoire:
1500/10000  (1500/10000)
Compétence principale: Armes blanches
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je crois que mon coloc'...

Message par Shane M. Lewis le Dim 13 Fév - 23:40

    Shane se mordit la lèvre à la première réplique de Silvio. C’était stupide de lui avoir menti, il le savait, mais qu’aurait-il pu dire exactement, si ce n’est cela ? Silvio lui avait manqué, s’il n’était pas la source primaire de sa situation de santé (qui n’était du qu’à son travail), il savait que s’il avait eu les bras de Silvio, juste un peu, le processus n’en serait pas arrivé à ce point, il aurait été ralenti, freiné, arrêté, peut-être même aurait régressé pour laisser mon Shane en bonne santé. Alors Shane avait préféré dévier la question, plutôt que de sentir la culpabilité dans les sentiments de son amant. Il baissa les yeux, comme démasqué. Il ne pouvait pas avoir de secret pour lui, il était devenu comme un livre ouvert pour lui, il n’avait qu’à tourner les pages et lire ce qui était écrit. Il avait eu tord de lui mentir :

    « Je suis désolé Sil’… Ce n’est pas ce que je voulais. Je n’ai simplement pas pu dormir et manger convenablement ces derniers temps. J’ai peur… »

    Au fond, n’avait-on pas mis un simple Brigadier sans responsabilité soudainement sous le masque de Traktueur ? Shane n’était pas habitué à cela, pas habitué à tant de responsabilité, pas habitué à cette boule dans le ventre qui l’empêchait de dormir. Cela viendrait, il avait cru pouvoir s’y habituer par lui-même, rapidement. Ce n’avait pas été le cas, et mon Brigadier avait du faire appel à Kim, parce que seul il n’y serait pas parvenu. Il sera un peu plus fort son ordinateur blanc entre ses bras, tout contre lui, comme un stagiaire qui s’accrochait à son bloc-notes, son seul moyen de s’en sortir, son seul moyen d’avancer. Il était crispé dessus, craignant qu’il ne se mette à sonner pour donner l’alerte intrusion d’un des réseaux de la Guilde.

    « Je n’ai pas l’habitude. Mais ça va aller mieux maintenant, tu n’as pas à t’inquiété, le docteur van Berghen… »

    Il ravala sa salive et acheva :

    « …Me suit. »

    Etre suivi par un médecin, c’était un peu comme dire qu’on devenait fou, si on ne l’était pas déjà. Mais ce serait temporaire, juste temporaire. Il redresserait la barre, il le savait, il ne voulait pas se laisser abattre, il fallait simplement qu’il lâche un peu plus souvent son ordinateur. Ses mains se crispèrent sur son outil. C’était difficile. Tristan lui avait laissé le rôle de Traktueur soit parce qu’il lui faisait confiance, soit parce qu’il voulait le tester. Dans les deux cas, Shane ne pouvait pas le décevoir. Il voulait avancer. Il ne pouvait pas s’arrêter. Il le fallait pourtant. Il vit Silvio s’installer devant son ordinateur, Shane s’approcha à petit pas. Mail ? Non, il n’avait pas consulté. Trop peur, et ce n’était pas par ce qu’il n’avait pas le temps de se servir de son ordinateur puisqu’il y était même trop souvent. Mais il ne s’était pas accordé le luxe de lire ses mails, il aurait peut-être du vraisemblablement. Il s’installa derrière Silvio, se pencha en avant et lut par-dessus l’épaule de son amant. Il plissa un peu les yeux, comme à chaque fois qu’il regardait un écran sans ses lunettes rectangulaires.

    Il s’agissait d’un mail de Kim. Toute cette histoire était remontée jusqu’à l’impératrice. Shane avait du monter au troisième étage pour des besoins de sécurité, d’après Mathys. Mais le nouveau commandor semblait avoir aussi relaté l’état de santé de mon Brigadier qui s’était dégradé, et qu’un avis de spécialiste qu’était Kim, avait solidement appuyé que Shane avait besoin de compagnie, et quelle compagnie ! On n’aurait pas pu mieux choisir ! Un fin sourire s’était installé sur ses lèvres. Il sautillait de joie sur place, tenant encore fermement son ordinateur portable. Il aurait voulu sauter au cou de Silvio, l’embrasser avec fougue tant la nouvelle s’y prêtait. Il ne le pouvait pas. Les caméras regarderaient tout.

    « Owiii ! Je déménage ici !! »

    Il avait levé un pied en arrière et avait fait un tour complet sur lui-même, appuyé sur une seule jambe, un état de joie qui contractait terriblement avec son visage fantôme et sa maigreur. Le fait est qu’il avait envie d’embrasser Silvio, bondit dans ses bras et y rester de longues minutes, et qu’il ne pouvait pas le faire. Il fallait une diversion, il fallait ruser, il fallait…

    « Là, je nous ferai à manger – quand j’ai le temps. »

    Il pointait du doigt la cuisine. Shane faisait bien les muffins… Avec ou sans piment d’ailleurs (Ô toi Aaron qui lit). Et oui, Shane aux fourneaux !

    « Là, je terminerai mes manipulations en fin de soirée.. »

    Il pointa du doigt le canapé. Il s’agissait des derniers travaux qu’il avait à faire le soir, avant de verrouiller sa session et de passer le relai de la surveillance à d’autres informaticiens pour… Dormir. Oui Shane avait décidé de dormir. Ils avaient enfin pouvoir avoir une vie à deux. Une collocation, c’était parfait ! La nuit était à eux (qui irait vérifier dans la chambre que Shane dormait bien dans son lit et Silvio dans le sien ? Personne !) Ils n’auraient plus besoin de se cacher pour se retrouver, à présent ce serait tous les soirs, toutes les nuits, sans aucun problème. Le jour, ils seraient à nouveau des amis, des colocataires, juste des colocataires, et ils pourraient détacher leur vie privée et leur vie publique. Ils ne chercheraient plus à tout prix à se voir pendant la journée, ils ne seraient pas en manque l’un de l’autre, leur triste journée serait moins douloureuse parce qu’ils savaient que le soir, ils se retrouveraient. Tout allait être bien plus facile, leur secret serait en sécurité plus que jamais. C’était certain. Il faudrait veiller à user du brouilleur de son régulièrement par contre. Mon Brigadier ne pourrait pas courir après une vidéo tous les jours pour faire taire les soupçons.

    Shane s’y voyait déjà dans cet appartement, en train de cuisiner, en train de travailler dans le canapé. Il s’imaginait déjà parfaitement ici, tant d’enthousiasme qui témoignait que visiblement Shane était heureux. Il avait saisit Silvio par le poignet et l’entraînait brusquement dans la chambre :

    « Et là, on mettra mon lit, qu’est ce que tu en dis ? »

    Bon bien sûr, il faudra pousser un peu l’armoire, et puis c’est tout. Juste un petit effort et puis… Ils étaient dans la chambre. Shane poussait la porte pour la refermer. Ils ne resteraient pas là longtemps, juste le temps de faire ce que Shane mourrait d’envie de faire : il lui sauta au cou, après avoir lâché son ordinateur sur le lit de Silvio. Il lui avait sauté dessus, passait une jambe de chaque côté de lui pour se faire porter (il n’était plus bien lourd au fond) et aussi et surtout pour saisir ses lèvres avec une ardeur qui ne trompait pas.
avatar
Shane M. Lewis
~ Brigadier Informatique ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Brigade Informatique
Âge réel : 10 ans
Âge d'apparence : 19 ans

Compétences
Mémoire:
3000/10000  (3000/10000)
Compétence principale: Informatique
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je crois que mon coloc'...

Message par Silvio Anthelmios le Lun 14 Fév - 23:21

C'est avec un sourire attendri que Silvio observa les effusions de joie de son amant. Eh beh ! Ca, c'était de la métamorphose. Il ne pouvait pas s'en plaindre... Il le préférait comme ça. Même si son lapereau ressemblait désormais à une écolière.... Ca avait son charme. À vrai dire, c'était un peu comme si, en agissant comme un enfant, Shane prenait une part de leur aura. Silvio ne voyait plus les cernes de son amant. Il voyait son sourire. Cette lumière dans ses yeux. Il voyait ses mains qui montraient la cuisine, et leur seul mouvement semblait promettre bien des choses (je vous parle de nourriture). La voix de son amant créait des promesses, un avenir qu'on leur offrait et qui semblait bien doux, un après-travail plus qu'agréable. Silvio s'imaginait déjà rentrer, mettre les pieds sous la table et se faire servir par un bel informaticien en tablier... Juste en tablier... Ah, non. Les cameras. Mais tout de même, rentrer et retrouver son amant, c'était... C'était ce qu'ils s'étaient toujours interdit. A savoir, se voir souvent, très souvent, en dehors du travail. Comme un vrai... Couple ?

Coloc'. Il fallait qu'ils apprennent à penser qu'ils étaient colocataires. Ca allait être complexe, mais... Ils pouvaient le faire. Ils pouvaient s'habituer à être à moins de deux mètres sans se sauter dessus pour se câliner. Ils pouvaient s'habituer à être simples amis aux yeux des cameras... Au fond, ça ne devait pas être si dur. Puis, s'ils avaient la nuit pour être plus proches, ils seraient sans doute plus aptes à résister à la tentation de bondir sur les lèvres de l'autre, celui qui venait de vous frôler l'épaule...
Silvio s'était innocemment laissé entrainer dans la chambre. Shane lui avait bondit dessus, il avait laissé échapper un "argh", et l'avait porté... Un peu... Avant de le supplier d'un couinement qu'il descende. C'est vrai, quoi, Shane était peut-être léger pour sa taille, il pesait quand même son poids... Poids qui était largement supérieur à celui d'une épée. Et Silvio, plus que le poids d'une épée, il avait du mal. Cela ne l'empêcha pas ensuite de serrer bien fort son amant contre lui. Bon sang, il l'avait tant rêvée, cette étreinte ! Qu'il était bien, ici, et que c'était rassurant de savoir que ça ne serait pas la dernière fois ! Il offrit à Shane ses lèvres, lui rendit la même ardeur, avant de les détacher pour murmurer:

"- Oui... Il faudra bouger l'armoire... Je te laisserai quelques étagères, si tu es sage..."


Un petit sourire malicieux. Il posa délicatement ses lèvres dans le cou de son tendre ami. Sa peau avait le goût de la victoire. Face à qui ? Il ne savait pas. Il n'avait pas envie d'y penser. Juste de profiter. Ses mains caressaient sans qu'il s'en rende compte le dos de l'informaticien...

_________________
Spoiler:

avatar
Silvio Anthelmios
~ Commandor ~
Section Anti-Terroriste


Camp : Guilde Impériale
Profession : Second de Judikhael Wienfield
Âge réel : 30années
Âge d'apparence : vingt

Compétences
Mémoire:
1500/10000  (1500/10000)
Compétence principale: Armes blanches
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je crois que mon coloc'...

Message par Shane M. Lewis le Mer 16 Fév - 23:00

    Ses lèvres contre les siennes, il aurait pu rester ainsi pendant des heures. Il avait redescendu de sur lui, après un gémissement de la part de son amant. Il avait pourtant bien aimé ne plus toucher le sol, c’était un peu comme dans son esprit : il planait. Lorsqu’il remit les pieds sur tête, ce fut la réalité qui revint à lui, et notamment le fait qu’ils ne pourraient pas rester comme cela, dans la chambre trop longtemps, alors que Shane n’était censé que lui montrer l’endroit où on pourrait placer son lit. Cela faisait même déjà un peu long, ils devraient déjà être ressortis, à moins qu’ils ne prennent des mesures ? Oui, c’est ça, ils prenaient des mesures. Shane passa ses bras frêles autour de Silvio, ses mains caressaient sa nuque et son nez, enfoui quelque part dans son cou. Son odeur, sa chaleur, ses mains dans son dos. Comme ça lui avait manqué, et comme ça lui faisait du bien aujourd’hui. Comme il aurait voulu rester là éternellement. Amaigri, Shane avait l’air bien fragile dans les bras si fort de Silvio. Est-ce que son amant aurait pu le briser, s’il le voulait ? Oui, certainement, mais il savait qu’il ne lui ferait jamais de mal. Sa confiance en lui était bien aveugle, heureusement pour lui que Silvio ne voulait que son bien.

    « Je dois faire quoi pour être sage ? »

    Il déposa un dernier baiser sur ses lèvres. Il se détacha de Silvio, sachant que s’il restait encore tout contre lui, il ne s’en détacherait pas, et leur trop longue absence dans la chambre deviendrait douteuse. Il recula d’un pas, puis d’un autre, mais il regardait toujours Silvio dans les yeux. Il ne détournait pas son regard de lui. Il eut froid, soudain, hors de ses bras, son corps parcouru d’un frisson, Shane baissa les yeux, finalement, et reprit son ordinateur portable abandonné sur le lit. Silvio était bien la seule et unique personne qui parvenait à détacher Shane de son ordinateur totalement. Mon Brigadier était complètement déconnecté de son outil lorsqu’il était dans ses bras. C’était un tout autre monde. Kim avait donc appuyé sa demande de changement d’appartement. Il savait que Nelsen avait donc cherché à ce que Shane ne soit pas en mauvaise santé, et puis lui offrir une sécurité. En tant que nouveau Traktueur, Shane pouvait être une cible pour les rebelles, même si beaucoup d’entre eux devaient encore ignorer qui se cache derrière le masque de Traktueur. Nelsen se serait donc tourné vers un médecin pour avoir un avis sur mon Brigadier. Kim avait du se porter volontaire, au fond, il était le dernier médecin en date à avoir soigné Shane (dans le sanctuaire), il était donc le mieux placé pour avoir une information récente. Kim avait proposé à Shane de sortir, se promener, voir du monde des amis. Le nom de Silvio avait été mis sur la table. Comme un ami, heureusement, Kim n’avait pas connaissance de leur secret, il s’était uniquement basé sur le fait que ce soit avec Silvio que Shane trainait lors de la fête à Nosco. Et l’affaire était donc remontée à l’Impératrice. Savait-elle pour la relation de Shane et Silvio ? Et si oui, elle aurait donc accepté en sachant cela ? Pour le bien de Shane probablement, pour les aider à protéger leur secret aussi ? Une grâce qui leur aurait été faite, et qui leur serait ôtée au moindre faux pas ? Il faudrait donc être prudent, très prudent. Shane passa la porte de la chambre, pour retourner dans le salon devant les caméras.

    « Je ferai mes cartons demain, donc, j’y ne parviens à trouver le temps… Peut-être qu’Aaron pourra m’aider… Je ne voudrais pas trop lui en demander mais… »

    Mais une paire de bras en plus ne serait pas de refus. Néanmoins, il n’y obligerait pas son nouvel apprenti. A nouveau devant les caméras, les mains de Shane se crispèrent sur son ordinateur, non pas que les caméras le stressaient, avec le temps, il s’y était habitué. Mais il fallait dire qu’à cause des caméras, il était obligé de mettre ses distances avec Silvio. Il s’en sentait frustré.

    « Silvio… Ca m’ennuie de te demander ça, mais… Ca serait possible de passer la soirée et la nuit ici ? Le docteur van Berghen veut que je reste avec… Du monde. Je ne veux pas t’y obligé, si tu ne veux pas je comprendrai… »

    C'était stupide de demander ça à Silvio, parce qu'il savait pertinement qu'il prendrait toutes les bonnes excuses pour qu'ils puissent dormir ensemble. Mais caméras obligent.
    Officiellement, Shane faisait en sorte d’obéir aux recommandations du médecin. Silvio serait là pour lui faire avaler quelque chose, et l’assommer d’un coup sur la tête si pendant la nuit Shane ouvrait un seul instant son ordinateur. Shane pourrait prendre le canapé et le mettre dans la chambre pour dormir dessus. Ca les cacherait et pour excuse, ils avaient que si Shane dormait dans le salon et Silvio dans la chambre, le commandor ne pourrait pas veiller à ce que l’informaticien dorme véritablement.
    Officieusement, Shane avait besoin de Silvio. Il avait besoin de dormir. Il savait pertinemment que dans les bras de Silvio, il oublierait beaucoup de choses, dont son ordinateur. Il allait enfin pouvoir dormir !

    Intérieurement, il se réjouissait de cette nouvelle, il pourrait se reposer en paix et montrer à Kim qu’il faisait des progrès. Ca avait été dans un élan de désespoir que Shane avait demandé de l’aide à Kim, néanmoins, il le regrettait à présent, car ce que le docteur lui demandait parfois était assez dur pour mon brigadier : dormir, manger, lâcher son ordinateur. Il savait que c’était pour son bien, il n’en demeurait pas moins vrai qu’il se sentait frustré. Il finirait bien par guérir, c’était le plus important. Il fallait faire des efforts pour ça, et il les ferait. Il savait qu’il guérirait à présent. En colocation avec Silvio, Shane était certain qu’il dormirait, certain qu’il mangerait et qu’il serait par conséquent moins accroché à son ordinateur. Mon Brigadier avait envie de faire des bons de joie ! Il fit un petit sourire, affiché sur son visage amaigri et fantomatique. Il allait s’en sortir… Il allait s’en sortir…
avatar
Shane M. Lewis
~ Brigadier Informatique ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Brigade Informatique
Âge réel : 10 ans
Âge d'apparence : 19 ans

Compétences
Mémoire:
3000/10000  (3000/10000)
Compétence principale: Informatique
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je crois que mon coloc'...

Message par Silvio Anthelmios le Jeu 17 Fév - 1:49

"- Pour être sage ? Prendre du poids !"

Il souriait, son visage encore tout proche de celui de Shane. Ah, il lui faisait la morale, mais au fond, il n'était pas sûr de manger beaucoup plus que lui. Le strict minimum, mais camouflé par les muscles. Shane était-il passé en-dessous du strict minimum ? Silvio pouvait presque compter ses côtes à travers ses habits. A l'oreille, il lui murmura "je ne veux pas avoir à caresser un tas d'os". Re-sourire. Encore les lèvres de Shane, et il n'allait pas s'en laindre, au contraire ! Qu'il était doux, ce contact, comparé à ce qui faisait désormais les journées de Silvio: entrainements, sorties en souterrains... Qu'il était chaud, aussi ! Une chaleur humaine, une chaleur d'amant, qui n'avait rien à voir avec l'étreinte glacée d'une machine ni avec la respectueuse distance de deux camarades de brigade. Silvio l'avait parié le jour où il avait offert à Shane leur premier baiser, et cela se vérifiait: il était drogué au Lewis. Il lui fallait sentir contre lui régulièrement, son corps contre le sien, sa chaleur, et la preuve que ce qu'il ressentait était bien reçu, compris... Réciproque, aussi. Sinon, il ne se sentait pas bien, avait cette sensation de manque, il...
Dépendant....
Eh mais ! Il se détachait de lui... Partir ? Un autre que Silvio aurait couiné de désespoir. Silvio ne couinait pas. Sa main traina encore dans le dos de Shane, sur sa hanche... Non, pour Silvio, pas de danger. Les camera dehors ? Le temps qui s'écoulait ? Désolé, rien à faire. Il voulait rester avec lui. Et si on l'avait soumis à la tentation, une sorte de test ? Dommage. Il serait resté plus longtemps avec son amant dans ses bras si ce dernier avait accepté. Shane était prudent, on ne pouvait pas le blâmer... Il avait raison. Mais Silvio était trop en manque pour être aussi raisonnable qu'habituellement.
Il suivit Shane hors de sa chambre et s'appuya à l'encadrement, bras croisés. Oh, un peu rouge à cause de l'émotion, mais sinon, tout à fait naturel.

"- J'essayerai de me libérer à cette heure-ci, demain. Mais faudra me dire si Aaron viendra ou pas... Rapport à la cuisine. Aaron, c'est un collègue à toi ?"

Enfin, il comprenait le plan de Shane. Justifier une nuit avec lui, tout de suite, maintenant. Silvio lui aurait sauté au cou pour une aussi bonne idée. Un génie ! Euhm. Paraitre naturel...

"- C'est une nouvelle divinité, van Berghen ?" Il se détacha de son mur et alla éteindre son ordinateur qui pleurait d'être laissé ainsi seul, alors que damn, c'était grâce à lui que tout était possible ! Un grattouillage de touchpad, quelques appuis sur les touches, et hop... bonne nuit l'ordinateur. "Je veux bien, mais... Je te prêterai pas de pyjama. Va donc t'en chercher un. Je vais ranger un peu, en t'attendant..."

Il n'attendit pas que Shane ait le dos tourné pour ramasser quelques documents qui trainaient ça et là, faire des tas... Mais dès que Shane eut le dos tourné, il poussa le canapé jusque dans sa chambre. Il avait une idée d'excuse, au cas où... Il fouilla ensuite dans ses tiroirs. Bon sang.. On les sentait les trente années de célibataire endurci. Aucun pyjama présentable. Il allait devoir rester habillé le plus tard possible... Au pire, il prétendrait qu'il dormait toujours nu. Shane n'irait pas s'en plaindre, n'est-ce pas ?
Le Commandor ayant ainsi préparé sa soirée se... Tournait les pouces. Eh bien, il restait du temps avant de dormir. Pourquoi pas une petite soirée geekage en tête-à-tête ? Il reprit son ordinateur, le ralluma et s'installa sur son lit. Allez, hop, au boulot, bis.

_________________
Spoiler:

avatar
Silvio Anthelmios
~ Commandor ~
Section Anti-Terroriste


Camp : Guilde Impériale
Profession : Second de Judikhael Wienfield
Âge réel : 30années
Âge d'apparence : vingt

Compétences
Mémoire:
1500/10000  (1500/10000)
Compétence principale: Armes blanches
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je crois que mon coloc'...

Message par Shane M. Lewis le Jeu 17 Fév - 14:02

    Prendre du poids. Facile à dire, plus difficile à faire. Shane avait alors laissé un sourire, petit, presque absent. Tout allait s’arranger de toutes façon, n’est ce pas ? Il allait reprendre ce poids perdu, ces couleurs disparues, et ses yeux quitteraient l’écran de virtualité de son ordinateur pour se poser sur le visage de son amant. Ca allait aller mieux. Il n’avait pas le choix vraiment.

    Hors de la chambre, Shane finit par se retourner vers son amant, posant sur lui un regard doux, et tendre, bien que dissimulé sous ses traits creusés. Silvio était officiellement son ami, ça lui permettait de ne pas avoir à poser sur lui un regard hargneux plein de reproches. Silvio lui dit alors qu’il se libérerait à ce moment là. Ah oui, vraiment ? Lui sauter au cou et le remercier de sa bonté mais… Non. Juste un sourire, pour le remercier. Il se doutait que son nouvel emploi de commandor devait lui prendre pas mal de temps. Il n’aurait pas voulu le déranger, mais Silvio proposait ça de lui-même, alors, comment dire non ?

    « C’est gentil à toi. Aaron n’est pas mon collègue, enfin, pas encore. Il est mon nouvel apprenti en informatique, sacrément doué d’ailleurs. Très prometteur. Arrivé il n’y a pas longtemps, le docteur van Berghen est son parrain… D’où le fait qu’on se soit rencontré. Il est blond, des yeux verts, plutôt mignon… »

    But de cette dernière phrase ? Il y en avait deux. Un : le rendre jaloux. Deux : Le compliment s’adressait bel et bien à Silvio, plus qu’à Aaron, dans le cœur de Shane, car il se trouvait que son amant était également un blond aux yeux verts. Façon de lui dire aussi qu’il lui avait manqué, au point qu’il avait pris un sosie pour se réconforter de son absence. Même si ce n’était pas le cas d’ailleurs. Shane avait pris Aaron comme apprenti uniquement parce qu’il était doué en informatique et puis c’est tout. Un brin jovial aussi, ça lui avait permis de parler à quelqu’un et de ne pas s’enfermer délibérément dans son travail, sans pause aucune. Il laissa pointer un sourire lorsque Silvio nomma Kim en divinité, l’occasion était trop bonne, Shane réplique :

    « Une divinité, je ne sais pas. Disons plutôt l’autorité suprême veillant sur ma santé. Vois-tu, j’aime être soumis. »

    Un clin d’œil, plein de sous-entendu cette fois. Ce pouvait être une blague entre collègue, Shane était de ce genre à jouer des mots. Mais c’était bien plus que ça, entre eux deux, c’était autre chose. Il haussa les épaules et se mit à fuir pour aller chercher un pyjama pour passer la nuit. Il descendit d’un étage, commença mentalement à faire ses adieux à son appartement et remonta avec un pyjama dans un sac (question de ne pas se promener avec ça dans les couloirs !). Rentrant à nouveau dans l’appartement de Silvio, il resta figé. Quelque chose avait changé. Mais, il n’était parti de depuis cinq minutes, la terre n’avait pas tremblé pourtant ou… Mais où était le canapé ? S’avançant prudemment vers la chambre, Shane remarqua que le meuble avait été déplacé là. Bien joué le Silvio. Shane entra et referma la porte derrière lui. Enfin seuls.

    Mon Brigadier alluma son propre ordinateur et alla s’écrouler… dans le canapé. Comment ça sadique ? Mais pas du tout ! Enfin si un peu. Il s’allongea tout du long sur le canapé (après avoir ôté ses chaussures), son ordinateur sur le ventre, il geekait… Loin de lui, comme il aurait du l’être officiellement, officieusement, il attendait de se faire réclamer ou que Silvio le rejoigne. Il lui adressa un regard en coin, avec un petit sourire vicieux, qui signifiait que s’il le voulait, il n’avait qu’à bouger ses fesses. Il reporta son regard sur son ordinateur, silencieux. Lui-même manquait de lui et voulait le rejoindre. Mais il ne le ferait pas, par fierté, parce que ce n’était pas lui le soumis.

    Au fond, lequel des deux craquerait en premier ?
avatar
Shane M. Lewis
~ Brigadier Informatique ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Brigade Informatique
Âge réel : 10 ans
Âge d'apparence : 19 ans

Compétences
Mémoire:
3000/10000  (3000/10000)
Compétence principale: Informatique
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je crois que mon coloc'...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum