Une demande qui ne se refuse pas...

Aller en bas

Une demande qui ne se refuse pas...

Message par Nékorovy Welka le Mar 22 Fév - 1:26

La nuit se faisait vite à Nosco ces derniers temps et Welka avait enfin de temps de libre. Elle avait réussit à classer tout ses fichiers et pour cette semaine, avait également réussit à prendre de l'avance sur son travail. Elle serait donc tranquille pour une bonne semaine. Le matin même, Néko s'était promit de fait un tour au Lounge histoire de se détendre et côtoyer un peu de monde. Rester cloitrer chez sois n'était pas toujours une bonne chose. Et c'est sans attendre d'avantage sur ce fauteuil qu'elle sortit de son appartement les cheveux encore humides et tout ondulés, referma la porte qui se sécurisa automatiquement. C'est dans une tenue assez légère composée d'un chemisier blanc et d'une jupe bleu clair, fendue sur le côté assorti à ses talons aiguilles blanc et bleu, que la jeune femme prit l'ascenseur afin de rejoindre le rez-de-chaussé de l'Aedes.
Après quelques minutes, elle atteint le lieu souhaité et y entra. Il n'y avait pas de foule. Seuls quelques brigadier de sa sections s'y trouvait avec d'autres personnes lambdas. Nékorovy avait pour habitude de ne pas se mêler aux autres et s'installait à distance. Elle opta donc pour le bar et s'y accouda facilement.

Le barman vint à elle et Néko commanda un cocktail sans alcool, il fallait se mettre dans l'ambiance de cette soirée en solitaire. Il y avait peu de bruit, quelques rires par-ci et là, quelques regards figés sur sa personne mais, Wel se garda d'afficher une quelconque expression faciale. Elle était là pour savourer sa boisson et s'évader un peu. Elle se surprit à penser à un homme, le véritable, celui qu'elle n'était pas prête à revoir de sitôt, celui qui la troublait rien que par sa présence. Elle se souvint encore de la rumeur qui circulait à son sujet. Kim ou Yan ? Personne ne savait réellement lequel de ces deux hommes lui faisait perdre ses moyens. D'ailleurs, la question tournait-elle réellement entre ces deux hommes? Seule Welka détenait la réponse. Un sourire rêveur illumina son visage, son regard se perdait de plus en plus dans le méandres de ses années passées à Nosco. Bien vite, plus rien n'exista autour. Il n'y avait qu'elle seule, là assise dans une salle a rêvasser, a siroter sa boisson, a sourire telle une gamine plongé dans ses meilleurs souvenirs. A ce moment là, plus rien ne pourrait la rendre heureuse. Mais quelque chose ou plutôt quelqu'un fit irruption dans ce monde, l'arrachant facilement, en un éclair, au monde ''réel'' : Nosco.

C'était le bruit automatique des portes coulissantes qui la fit lever la tête. L'ancien Brigadier déchu de son haut rang, venait d'entrer dans le Lounge. Welka ne put retenir un sourire en coin en repensant à ce fameux moment où elle lui avait subtilisé ses vêtements, le laissant en caleçon au sol. Le pauvre Judikhael Wienfield avait perdu. D'ailleurs, Welka s'était demandé comment il avait put sortir de la salle d'entrainement avec dignité et honneur. Elle prit une gorgé de ce nectar synthétique et regarda d'un œil l'homme, le bel homme, fouler du pied le Lounge. C'est vrai qu'il était beau, et cette démarche... et s'il fallait le dévêtir à nouveau, Welka n'hésiterait pas. Un corps pareil on voudrait en voir plus souvent. Il fallait aussi souligner que Néko adorait mettre les autres personnes dans une posture dérangeante, voir honteuse. Elle prenait un plaisir fou à faire cela et s'en moquait ouvertement. Bref! Le future marié était là et lui aussi ne tarda pas à remarquer la jeune femme au bar, qui bien vite, l'avait quitté du regard pour poser ses perles couleur émeraude sur l'océan bleu sucré de son verre.
Nékorovy ne dit rien, pas un mot et sourit tout en contemplant le liquide, sa soirée en solitaire avait vite prit ses jambes à son cou et Judikhael savait déjà, sans doute pourquoi Néko souriait ainsi.
avatar
Nékorovy Welka
~ Brigadier d'Elite ~
Assassinat


Camp : Guilde Impériale
Profession : Brigadier d'Élite dans l'assassinat ; Brigade anti-terroriste
Âge réel : 21
Âge d'apparence : 26

Compétences
Mémoire:
750/10000  (750/10000)
Compétence principale: Armes blanches
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une demande qui ne se refuse pas...

Message par Judikhael Wienfield le Sam 12 Mar - 21:23

Il y avait des jours où les jours vous paraissaient bien sombres. Il y avait des jours où vous préfériez l'obscurité de la nuit, trompeusement rassurante. Il y a des jours où vous préfériez l'ombre ténébreuse à la lumière éclatante qui ne faisait que mieux miroiter vos échecs. C'était un de ces jours pour Judikhael. Un jour où il aurait sans doute préféré pouvoir errer à six milles lieues sous terre plutôt que de devoir montrer son errance au pleine éclat de la surface.

Déchu. Voilà ce qu'il était devenu. Déchu, à la fois de corps et d'esprit, et maintenant également de fonction. Déchu. Un mot qui résonnait sombrement dans son esprit déjà tourmenté. Une déchéance que, même s'il s'y était depuis longtemps attendu, il avait du mal à pleinement accepter et contrôler. Si tant est qu'on puisse contrôler quoique ce soit en pareil moment, d'ailleurs. Déchéance. Un mot qui secouait alors en lui d'obscures réminiscences comme sorties d'outre-tombe, semblant venir d'un lointain passé, plus lointain encore que sa vie en Nosco, lointain passé qu'il ne savait plus s'il avait appartenu à lui ou un autre.

Etait-il autre ? Qui était-il au final ? Celui qu'il pensait être aujourd'hui, était-il véritablement ? Ou n'était-il au final que cet autre qui le hantait et qu'il avait visiblement oublié, cet autre qui ne se rappelait à lui que par petites bribes, bien amères et bien trop rares pour lui donner toute l'ampleur de cet autre. Autre et lui n'était-il alors qu'un ? Longtemps il l'avait cru, espéré, le souvenir de l'autre qui remontait doucement lui donnant, enfin, peu à peu, un sentiment de plénitude, d'être de nouveau entier, comme jamais il ne l'avait senti être depuis son arrivée en Nosco. Quand bien même cet autre le révulsait aussi par certains aspects. Mais cet autre et lui avaient nombre de points communs... Combattants tous deux, cette propension à la vengeance et à la hargne, cet acharnement aussi à une certaine valeur, à une forme d'honneur.... Honneur. Un mot qui semblait revenir sans cesse dans sa vie. Que ce soit cette vie-ci ou sa vie passée et à demi-oubliée.... Mais au final cet autre était-il bien lui ? Etait-il bien cet autre ?

En cet instant, Judikhael doutait. Et ce doute, insinueux, lui paraissait soudain la torture la plus cruelle qu'il n'ait jamais connu. Tant de questions tournoyant encore et encore en lui, lui qui croyaient avoir réussi à les chasser au fil du temps. Il avait pourtant plus de cent ans passés en Nosco. Et pourtant, même cent ans après, il se sentait tourmenté par des questions qu'un nouvel oublié devait si bien connaître : qui était-il ? Pourquoi avait-il tout oublié ? Qu'était donc Nosco ?

Oh bien sûr, à la différence d'un nouvel arrivé, il avait une certaine expérience, il avait recouvré quelques souvenirs, il n'était plus tout aussi vierge. Il avait également quelques idées de réponses, même si aucune n'était teintée de certitudes. Mais.... Mais justement il restait dans l'incertain, le doute, les hypothèses, sans réponse claire et précise, sans réelle conviction. Avec peut-être le goût amer de l'échec ravivant tout cela et leur donnant une nouvelle force insoupçonnée. Sa défaite, son échec... Sa mise au ban qu'il avait su pourtant inéluctable, qu'il savait justifiée et fondée et qu'il aurait lui-même décidé en tout état de cause, ne faisait alors que raviver ce mal-être qui l'avait toujours poursuivi.

Tant et si bien que ses questions, ce harcèlement de pensées toutes plus noires les unes que les autres, devenaient si obsédantes et si sombrement déprimantes, qu'il jugea préférable de ne pas rester seul. A cet instant précis, alors qu'il sortait de son tout nouveau logement de l'Aedès dans lequel il venait d'emménager (l'Impératrice et lui avaient effectivement jugé préférable et plus juste que, démis de ses fonctions impériales, il délaisse aussi toutes prérogatives associées, et cela comptait également ses appartements au capitol, l'obligeant à déménager à l'Aedes, même si l'Impératrice avait insisté pour qu'il ait un appartement de luxe au troisième étage de celui-ci), il se sentait près à tout. Même au pire. Mieux valait ne pas rester en tête à tête avec ses soeurs lames, sous peine de les solliciter pour une tâche bien âpre...

C'est ainsi qu'il laissa la porte de son appartement se refermer derrière lui, et qu'il se rendit au rez-de-chaussée. Sans véritable but tout d'abord. Jusqu'à ce qu'il aperçoive un brigadier se rendre en direction des salles de repos. Le Lounge, visiblement. Le Lounge.... Cela faisait si longtemps qu'il ne s'y était plus rendu....

Haussant soudain les épaules à la pensée qui venait de le traverser, au souvenir d'un Yan encore guildien et de lui tout nouvel arrivé assis au bar du Lounge, Judikhael décida qu'il était peut-être temps d'y remettre un pied. Et de chasser les souvenirs qui le hantaient alors. De renouer avec un passé tout en le classant définitivement comme tel. Chassé le passé, le faire sien, et avancer pour le futur. Prendre le présent comme il venait et construire son futur plutôt. Oui, voilà. Il se devait d'accepter son présent et de construire son futur.

C'est sur cette bonne résolution qu'il entra donc dans le lounge et alla s'installer au bar, aussi dignement que l'absence de sa costume de commandor ou de haut conseiller le lui permettait, et tentant de faire fi des regards qui se tournaient immanqueblement sur lui ou des chuchotements dans son dos. Redevenir un guildien lambda, qui plus est un guildien actuellement sans emploi, était particulièrement difficile pour lui, quand bien même il remerciait le Journal Officiel de s'être montré très sobre sur la présentation de la situation.

- Bonsoir Comm... Euh.... Monsieur... Monsieur Wienfield, fit le barman, soudain embarrassé de l'impair monumental qu'il avait failli commettre. Cela fait si longtemps que nous n'avions pas eu l'honneur de vous voir parmi nous.

C'est avec un sourire tentant de se montrer rassurant quant au possible incident diplomatique qui aurait pu se produire, que Judikhael lui répondit.

- Bonsoir Tony. Cela faisait longtemps effectivement. Je vous ai un peu trop longtemps négligé, offrit-il comme toute réponse, tout en prenant place sur un des sièges du bar, non loin de la jeune Welka qu'il n'avait pas manqué de remarquer.

- Que puis-je vous servir, votre Excellence ? Euh... Monsieur...

- Appelez-moi donc Judikhael, cela nous évitera tout embarras, répondit-il d'un ton aussi neutre que possible. Et servez-moi donc quelque chose... de fort.

Oui, voilà quelque chose de fort. Et non il n'allait pas virer dans l'alcoolisme. Sa dépendance (oui, oui, il venait enfin de parler et d'accpter sa dépendance, mais n'escomptez pas qu'il l'avoue enfin à haute voix non plus) aux médicaments suffisait amplement. Mais pour l'heure, il avait besoin... d'oublier un peu. Et seul quelque chose de fort le lui permettrait... n'est-ce pas ?

Le barman partit rapidement s'affairer de l'autre côté, avant de revenir quelques secondes plus tard, un verre aux couleurs plus qu'artificielles en main, qu'il poussa doucement vers Judikhael.

- Vous m'en direz des nouvelles, fit-il alors avec un rapide clin d'oeil, avant de s'éclipser vers un autre noscoien qui venait d'arriver.

C'est en silence que Judikhael trempa le bout de ses lèvres dans ledit verre, goutant la boisson avec un soupçon d'inquiétude. C'est qu'il n'était pas bien sûr non plus de supporter quelque chose de trop fort. Il n'avait, après tout, pas bien l'habitude de boire non plus....

- Bonsoir Miss Welka, fit-il enfin, sans un regard pour la jeune femme, tout concentré qu'il était sur son verre, dont il venait de se décider enfin à boire quelques gorgées. J'avoue être surpris de vous voir en pareil lieu. Je ne vous aurais pas cru encline à venir ici.

Comment ça il engageait la conversation, lui si peu habitué à ce genre de civilités ? Vraiment ? Ah... Oui... Peut-être bien, effectivement.. L'alcool ferait-il déjà effet ? Ou était-ce autre chose ?

_________________


La vérité, comme la lumière, aveugle.
Le mensonge, au contraire, est un beau crépuscule, qui met chaque objet en valeur.

Albert Camus
avatar
Judikhael Wienfield
~ Guildien ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Haut Conseiller
Âge réel : 111 ans
Âge d'apparence : 30 ans

Compétences
Mémoire:
4250/10000  (4250/10000)
Compétence principale: Armes blanches
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une demande qui ne se refuse pas...

Message par Nékorovy Welka le Ven 8 Avr - 18:04

Nékorovy avait assisté à la conversation entre Judikhael et le barman. Elle manqua d'esquisser un sourire quand le l'homme se reprit en appelant Judikhael « Monsieur » D'ailleurs, cette politesse là ne lui convenait pas où du moins, c'était étrange à entre ce titre en parlant de l'ancien Haut conseiller. Tragique mais amusant, Néko sourit finalement en mirant son verre.

Le « Monsieur » était entré et avait tout d'abord ignoré Welka et qui l'observait du coin de l'œil. Ça faisait quoi d'être déchu de son poste ? Ça devait faire mal... mais d'un autre côté, c'était sans doute une bonne chose car il allait se marier. Un mariage a Nosco, ce serait la première fois qu'elle assistera à la cérémonie, assise sur un banc dans le publique puis aux festivités. Elle se devait d'être là pour voir cela et surtout lui offrir un petit cadeau de sa part... Ouai... un jolie cadeau saupoudré de cyanure... Mais non! Quand même pas, pas le jour de son mariage voyons! Néko n'en serait pas capable...Si ? Ah ? Bref!

Entre temps, le Noscien avait choisi une boisson forte, mais pourquoi ? Voulait-il se faire plaisir ? Avait-il passé une rude journée ? Que se passait-il ? Et puis il lui adressa la parole et a son tour elle le salua d'un signe de tête accompagner de sa voix.
« Bonsoir très cher. »
Surpris ? Oui il n'avait pas tord de faire la remarquer mais la vie était pleine de surprise. Et puis, par là qu'insinuait-il ? Il ne la connaissait pas pour déclarer une telle chose mais, ne nous prenons pas la tête, ce soir ce serait à la cool, fun et zen attitude.
« Et moi j'avoue être surprise de vous voir consommer un alcool aussi fort. Les événement de votre journée se reflète t-il en un verre ? Où serait-ce votre état Judikhael ? »

Wel laissa un sourire s'afficher sur ses lèvres, puis elle regarda l'homme en question, s'accoudant au bar posant sa tempe sur son point.
« Qu'est-ce qui vous amène donc ici ? »
La jeune femme saisit son verre et en bu une gorgée puis reposa l'objet doucement sur le comptoir observant chaque détail, chaque mouvement qu'effectuait le Haut... le Noscien.

Spoiler:
[HRP : désolé j'ai pu faire autrement ]
avatar
Nékorovy Welka
~ Brigadier d'Elite ~
Assassinat


Camp : Guilde Impériale
Profession : Brigadier d'Élite dans l'assassinat ; Brigade anti-terroriste
Âge réel : 21
Âge d'apparence : 26

Compétences
Mémoire:
750/10000  (750/10000)
Compétence principale: Armes blanches
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une demande qui ne se refuse pas...

Message par Judikhael Wienfield le Jeu 21 Avr - 17:17

Oui, c'était vrai qu'il n'était guère habitué aux alcools forts de ce genre. Il fallait dire qu'il préférait, quand il était en "service", garder la tête froide. Mais maintenant qu'on l'avait mis au "rebus", à la retraite forcée, pourquoi ne pourrait-il pas y goûter ? Non, nulle question de devenir dépendant en quoique ce soit. Mais un petit plaisir de ce genre de temps à autre, se permettre de se laisser aller par moments, de se laisser voguer au gré des effluves alcooliques... Qui avait-il de mal alors ?

Quant à son état... Il n'aimait guère le ton taquin qu'elle se permettait de prendre soudain. Il n'était peut-être plus commandor, et encore moins son supérieur, mais tout de même ! Ce n'était pas une raison pour lui manquer de respect à ce point en se moquant de lui, de son "état" et de sa rétrogradation !

- Vous me paraissez bien curieuse et surtout bien... moqueuse ce soir, rétorqua-t-il d'un ton soudain tranchant, de ce ton qu'il prenait parfois quand il était encore un commandor.

Comme quoi les habitudes avaient la vie dure. Et on avait beau l'avoir déchu, il n'en restait pas moins un homme habitué à commander, un homme habitué à ce qu'on lui obéisse et qu'on lui montre du respect. Toute cette situation, cette soudaine mise sur un pied d'égalité avec tout noscoien lui était... étrange. Et douloureuse. Il avait beau ne pas être un amoureux fervent du pouvoir, il devait avouer qu'il s'était habitué à être haut placé dans la savante hiérarchie de Nosco.

Et se disant, il avala cul sec le verre que le barman lui présenta, faisant fi du regard étonné que ce dernier lui lança alors. Les noscoiens qui connaissaient un minimum l'ex-commandor était effectivement peu habitué à le voir ainsi. Si.... si... normal ? Fragile ? Démuni ? A se laisser soudain... aller à ces petits plaisirs ou petites compensations ?

- Nous serions en un autre lieu, ces quelques mots m'auraient valu un beau duel, reprit-il, tentant de chasser le soudain tournis qui s'emparait de lui.

Non, il n'était vraiment pas habitué à ce genre d'alcool fort. Vraiment pas. Mais cela ne l'empêcha pas de faire signe au barman de lui resservir un verre. Ce que ce dernier fit sans demander son reste, bien trop impressionné par la tournure étrange de sa soirée.

- Après tout, vous me devez en quelque sorte une revanche, ajouta-t-il, cette fois un fin sourire moqueur s'esquissant sur ses traits fatigués.

_________________


La vérité, comme la lumière, aveugle.
Le mensonge, au contraire, est un beau crépuscule, qui met chaque objet en valeur.

Albert Camus
avatar
Judikhael Wienfield
~ Guildien ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Haut Conseiller
Âge réel : 111 ans
Âge d'apparence : 30 ans

Compétences
Mémoire:
4250/10000  (4250/10000)
Compétence principale: Armes blanches
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une demande qui ne se refuse pas...

Message par Nékorovy Welka le Jeu 21 Avr - 19:40

Un long moment elle garda le silence observant, dévisageant de ses yeux émeraudes Judikhael. Elle ne le méprisait pas, elle ne se moquait pas de lui non plus à quelques détails près, elle était simplement d'humeur ''joyeuse'' et plutôt reposée. Pour rien au monde, ce soir, elle se prendrait le chou et surtout pas avec cet homme, du moins c'est ce qu'elle pensait. Elle le respectait toujours autant, sans plus. Il ne fallait pas oublier qu'elle détenait une carte dans sa main si jamais Judikhael la menaçait de quelconque chose. Alors là, une fois descendu sous la barre de commandor, il était facile de devenir une proie au yeux de la brigadière. Mais tout au fond, elle était persuadée qu'il reprendrait son poste et pourrait lui tordre le cou si l'envie le prenait... Alors autant garder les esprits calme. Néko n'était pas de ceux qui provoquent les autres, il ne fallait pas se croire supérieur, et supérieur en quoi? Rester humble et agir dans l'ombre. Ce n'était pas de l'hypocrisie simplement du jeu celui de la prudence.

Quelque chose au fond d'elle lui dictait sa conduite, comme si durant tout sa vie elle avait vécu dans une dynamique de survie comme si elle s'était battu pour chaque bouffées d'air, pour vivre, comme si sa vie avait été un enfer. Il ne fallait pas le nier, Néko à son arrivé à Nosco avait été sur la défensive, elle était très débrouillarde et en plus apprenait vite. Qui était-elle réellement ? La quête de son passé se faisait de plus en plus pressante. Il fallait découvrir le pourquoi de chacun de ses gestes, de sa tenue peut-être, de son amour pour les armes? Qui était cette Brigadière que l'on nommais Nékorovy Welka ? Qui était-elle vraiment ?

Dans son regard on pu lire certaines choses, dans son silence on put s'y perdre, se sentir confus tout en étant lucide. Elle regardait Judikhael et plus elle le fixait plus l'intensité de son regard augmentait sans laisser le sourire venir perturber cette ambiance. Puis soudain détourna le regard ôta son poing de sa tempe, se redressa et n'eut d'yeux que pour l'une des bouteilles du bar. Elle la fixait sans pour autant le faire. Son regard se perdit, elle réfléchit, elle se remémora certains instants avant de prendre une gorgée de ce liquide bleuâtre. Elle reposa sans un bruit le verre sur le bar fit tinter son ongle dessus une fois, deux fois, trois fois. C'est sans regarder son interlocuteur qu'elle déclara.

« On y me reprendra plus rassurez-vous.  »

Elle ne dit plus rien. Il ne l'avait nullement vexé mais il avait raison. Néko avait trop parlé et ses mots étaient plutôt sacrés. L'heure zen et cool était fichu pour ce soir. Un froid s'empara de son visage, de son corps et de son regard, une lueur s'éteignit au fond de ses yeux, une autre s'alluma. Il suffisait d'un rien pour la rappeler à l'ordre. Fidèle à elle même cela ne servait à rien de vouloir changer ses habitudes si c'est pour qu'on les prenne en tant qu'insulte. Néko ne regarda plus son ex-supérieur. Il pourrait le prendre comme il voulait Welka était redevenu Welka. Froide, intransigeante et presque muette comme d'habitude quoi!

De plus la voix de l'ex-commandor n'était pas entrée dans une oreille pour en sortir de l'autre... qu'il était dur tout d'un coup.

« Où et quand ?  »

Elle lui avait aussi répondu... d'un naturel sévère et intransigeant. Elle lui ferait une fois de plus cette honneur. Combattre face à ce maître d'arme. Cette fois-ci Néko devra s'accrocher car il ne serait pas essoufflé mais il se sera préparé. La jeune femme savait ce qu'elle aurait à faire ces prochains jours : s'entrainer et rien que cela.

Elle ne le lui lança aucun regard, sérieuse elle fini son verre et attendit la réponse. Entre temps, elle commanda un verre de lait glacé.

« L'ami, sert moi un grand verre de lait glacé et trois glaçons dedans comme d'habitude. Merci  »

L'homme s'exécuta Néko en prit un gorgée, lécha ses lèvres, la sensation glacé lui monta au cerveau. Comme c'était violent et agréable en même temps.
Boire du lait dans un bar ?! Elle faisait parti de ces rares personnes qui commandaient une telle boisson. Les gens préféraient l'alcool en général mais les exceptions confirme la règle à ce que l'on dit.
avatar
Nékorovy Welka
~ Brigadier d'Elite ~
Assassinat


Camp : Guilde Impériale
Profession : Brigadier d'Élite dans l'assassinat ; Brigade anti-terroriste
Âge réel : 21
Âge d'apparence : 26

Compétences
Mémoire:
750/10000  (750/10000)
Compétence principale: Armes blanches
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une demande qui ne se refuse pas...

Message par Judikhael Wienfield le Lun 9 Mai - 11:22

Soutenir le regard qu'elle lui offrait devenait de plus en plus gênant. Qu'avait-elle donc à l'observer de la sorte ? Pire même à le fixer, comme si elle cherchait à le clouer du regard ! Et soudain, aussi brusquement qu'elle l'avait si intensément regardé, elle détourna les yeux. Cette femme était décidément... déstabilisante. Une des rares femmes qui parvenaient à cet exploit avec lui. Même si Welka ne pouvait encore en rien rivaliser avec l'Impératrice en personne, en matière de déstabilisation. En matière de déstabilisation, Joséphine aurait bien des choses à apprendre à la jeune femme présentement à ses côtés. Et à cette pensée, au souvenir fort torride qui lui monta à l'esprit à cette pensée plutôt, Judikhael sentit le désir monter en lui d'un seul coup. Il lui fallut toute sa présence d'esprit, et Joshi savait qu'en ce moment il en avait bien peu, pour tenter de n'en rien laisser paraitre.

« Où et quand ? »

Voilà qui eut le mérite de le ramener sur terre et de refroidir toute ardeur mal placée. Bonne question également. Il devait avouer n'avoir proposé cette revanche que par instinct sans réfléchir plus avant.

Temps de silence. Judikhael réfléchissait. Et non, cela n'était pas rarissime. Il n'était pas que homme d'acion, mécréant !

« L'ami, sert moi un grand verre de lait glacé et trois glaçons dedans comme d'habitude. Merci »

- Maintenant. Et ici, fit-il enfin. Enfin quand vous aurez fini votre verre de lait, ajouta-t-il un fin sourire moqueur étirant ses lèvres pâles, tandis qu'il se tournait vers Welka en finissant le sien d'une traite, et reposant le verre sur le comptoir avec une détermination certaine. Enfin... plutôt dans la salle de sport, je m'en voudrais de tout détruire ici, reprit-il rapidement.

Ce qui fit soupirer de soulagement le barman qui semblait avoir retenu son souffle à la dernière proposition de l'ex-commandor. Une proposition qui avait fait son petit effet, constata-t-il, alors que les conversations se tarissaient petit à petit autour d'eux et qu'un silence intense les enveloppait tout doucement.

- A moins que vous n'ayez eu d'autres projets pur la soirée ? Je ne voudrais pas ruiner votre soirée de repos. Si toutefois vous acceptez ma proposition, je vous attends dans la salle de sport.

Et se disant, ils e leva avec une assurance dont il ne serait plus cru capable en de telles circonstances et surtout avec le taux d'alcool qui venait de monter en flèche dans son sang. Certainement l'adrénaline qui contrait les effets néfastes dudit alcool, rien qu'à l'idée d'un bon duel à la lame. Sans même attendre la réponse, il se dirigeait déjà vers la sortie, aussi dignement que possible alors qu'il pouvait clairement entendre les murmures reprendre dans son dos.

"Dix contre un qu'il va perdre si elle accepte. Il n'est plus aussi bon, il parait", "Je suis sûr qu'elle va lui en faire voire la petite Welka, Le Wienfield n'aurait plus toute sa tête, il va perdre...", "Je croyais qu'il ne pouvait plus tenir une lame et qu'on l'avait rétrogradé pour ça ?", "je suis sur qu'il va gagner, Welka est peut-être douée mais c'est une femme non ?"

Bref, que de joyeux commentaires qui le mettaient déjà dans une rage folle. Plus toute sa tête ? Plus tous ses moyens, disait-on ? Il allait leur montrer lui, s'il n'avait plus tous ses moyens... Et sa fierté si durement embroché ne put s'empêcher d'ajouter, à la cantonade, alors qu'il allait passer la porte :

- Et j'invite tous ceux qui le souhaitent à assister au duel, si Miss Welka l'accepte.

C'est sur ses mots que la porte se referma sur lui, tandis qu'il gagnait la fameuse salle de sport. Rien de tel qu'un bon défoulement pour chasser les sombres pensées qui l'assaillaient après avoir entendu de tels commentaires. Il avait beau le plus souvent ne pas prêter attention à ce que les autres pouvaient penser de lui, en ce moment où il manquait déjà si cruellement de confiance en lui, il avait besoin de sentir les autres le soutenir. Il avait besoin... Il avait besoin d'avis positifs sur lui, que les autres pensent du bien et du bon de lui... Il avait besoin... de se sentir comme avant. Apprécié. Respecté du moins. Oui, voilà il avait besoin de regagner le respect des autres, de ses paires...



_________________


La vérité, comme la lumière, aveugle.
Le mensonge, au contraire, est un beau crépuscule, qui met chaque objet en valeur.

Albert Camus
avatar
Judikhael Wienfield
~ Guildien ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Haut Conseiller
Âge réel : 111 ans
Âge d'apparence : 30 ans

Compétences
Mémoire:
4250/10000  (4250/10000)
Compétence principale: Armes blanches
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une demande qui ne se refuse pas...

Message par Nékorovy Welka le Mar 5 Juil - 17:52

Le sixième sens.

Elle l'avait senti venir au galop, avec ses lourds sabots frappant le sol, avec sa force, sa vigueur, sa détermination. Toute cette poussière soulevée ne retomberait pas de sitôt. Nékorovy en était certaine... il n'aurait pas attendu 300 ans pour réclamer une revanche ni laisser deux jours s'écouler pour se préparer. D'ailleurs, tous brigadiers se devaient d'être prêt à combattre, quelque soit la situation, quelque soit la tenue. La jeune femme ne fut guère surprise. Elle termina son verre tranquillement, un verre de lait qui semblait plus glacé que d'habitude. C'était juste une impression, une mauvaise sensation.

Elle écouta ce que lui disait ce Judikhael avec attention. Tout d'abord, il avait prit quelque chose de fort, d'alcoolisé. Mais ce n'était sans doute pas ce verre qui l'empêcherait de manier ses armes correctement. On ne dira pas à la perfection car même en faible quantité, l'alcool agit sur le système nerveux. De ce fait, son temps de réaction pourrait être plus lent que celui de la jeune femme qui n'avait prit qu'un cocktail sans alcool et un verre de lait rafraîchissant. Ensuite, la seconde remarque que l'on pourrait faire était justement son emportement. L'ex Haut-conseiller ne semblait pas des plus calme ce soir. Était-ce une impression ? Non, ce n'en était pas une et cela se confirma quelques seconde après. Il semblait perturbé, le pauvre, à cause de toutes ses paroles, ces chuchotements qui leurs parvint aux oreilles, ces regards aux taquets, ces attitudes de chasse. Judikhael semblait bien influencé par cela à l'inverse de Welka. Elle ignora simplement tous ce qui se disait et croqua le dernier glaçon de sa boisson.

Son ancien Patron était si...influençable, il se laissait facilement piétiné par des mots dénués de sens, des propos inexactes, des paroles déconcertantes. Il fut si marqué par tous ce qui se disait qu'il osa proposer aux plus curieux de venir se rincer les yeux de plus près, chose que Nékorovy n'appréciait pas. Son orgueil était si monstrueuse qu'il avait perdu le Nord. A quoi pensait-il ? Qu'il y aurait des animaux en cage, qu'on pariait sur eux?? Quoi ? Que l'un des deux devra être mit à mort ? Et l'autre aurait la palme d'or?? Il se prenait pour qui pour oser faire une telle invitation ? Il sortait d'où exactement ? Il se croyait où ça ? Il pensait qu'il y aurait une foule pour l'acclamer ? Une foule pour le soulever, pour élever son orgueil déjà posé sur le sommet du Mont-Everest? Alors c'était ça ? C'était un homme pareil qui avait été son Supérieur ? Bref!

Welka se contenta de soulever un sourcil et de regarder l'orgueilleux quitter la salle avec détermination comme si Néko allait le rejoindre de suite. Il pouvait se mettre le doigt dans l'œil et jusqu'au coude. S'il croyait qu'en claquant des doigts, elle le suivrait... Nékorovy n'obéissait qu'à sa raison et à son supérieur actuel, c'est-à-dire Silvio et encore... elle était plus souvent entrain de travailler chez elle de son propre chef que dans ses bureaux, dans la tranquillité et le silence extrême. Elle ne voyait que rarement son nouveau Supérieur.

La brigadière se tourna alors vers le barman qui avait cessé toutes activités et elle déposa un billet et en son centre y planta une dague. L'objet fiché dans le bois, transperçant d'une fente le papier de valeur. « Servez-moi la moitié d'un verre de lait je vous pris, sans glaçon cette fois-ci.  » Néko n'avait jamais demandé sa boisson sans glaçon. Elle qui aimait la sensation givrée, cette drôle de sensation qu'on a quand on vient de boire d'une traite un verre d'eau trop glacé. Cette sensation au cerveau... Mais là, l'heure n'était plus à la rigolade. Elle fini son second verre, se leva, quittant son siège confortable et arracha de la table sa dague pour la ranger soigneusement. Wel abandonna là le billet sur le comptoir.

Au même moment, quelques uns se mirent debout. Soudain, Néko s'arrêta, fixa sévèrement ceux qui étaient debout et qui sans attendre se rassirent. Une fois que toutes les fesses aient été posées sur leur siège, Welka reprit sa marche, franchit la porte sans se retourner. Personne n'osa la suivre et les chuchotements s'élevèrent. Néko disparut... pour réapparaître devant la salle de sport.

Judikhael avait dût attendre quelques minutes. Welka ne l'avait pas rejoint de suite. Elle préférait prendre son temps. Le temps de réfléchir, le temps d'agir. Posée, calme, neutre, la jeune femme était impassible. Aucune émotion ne put être traduite sur son visage, dans son regard, elle était là en forme, sérieuse, concentrée et c'était bien ce qui comptait. En revanche, que pouvait-on dire de son adversaire ? La colère était déjà un point faible pour un batailleur, il avait intérêt à se ressaisir. De plus, il venait de lui dévoiler l'un de ses points faibles. Quel dommage, se trahir ainsi ? Quel déshonneur! Mais qui sait ? Judikhael avait de grandes chances de la vaincre. Et ce serait terrible si elle perdait la face devant les caméras. L'enjeu devenait important tout à coup... mais... il y avait un mais. L'échec. Longtemps elle ne toléra point cela mais depuis qu'elle comprit qu'il fallait tomber pour mieux se relever, que les meilleurs étaient ceux qui avaient échoués, elle ne se défendrait pas des paroles idiotes qui pourraient courir à son sujet si jamais elle perdait ce duel.

Perdre ou gagner, quelle importance ? Elle tenait judikhael par de simples vêtements qui étaient soigneusement dissimulés chez elle. Si sa très cher et future épouse le savait... Oh oui! Nékorovy était capable de concevoir un plan diablement diabolique rien que pour enterrer ce Judikhael. Mais il ne lui avait rien fait alors. A quoi pourrait servir, pour le moment, une telle ruse?

Un temps.

La Brigadière alla s'équiper d'un double sabre. Étant ambidextre, elle n'aurait aucun mal à les manipuler aisément. On pourrait croire que c'était les seules armes qu'elle portait, ne vous y trompez pas! Nékorovy était bien plus armée qu'elle n'y paraissait. Ce judikhael avait intérêt de bien se tenir. Nékorovy ne manquerait pas de faire couler le sang. La fois passée n'avait été qu'un jeu. Cette fois-ci il n'en était pas question.
La jeune femme se mit en garde, perchée sur ses talons aiguilles, vêtue d'un ensemble blanc et bleu. Elle allait lui montrer que même en talon, elle savait se battre. D'ailleurs, affronter ainsi était normale.

Dans cette salle de sport, ce n'était plus Judikhael qui se tenait là, mais un ennemis redoutable. L'homme à abattre, l'homme sans visage. Oui! C'était vraiment sérieux. Elle laissa donc cet être ouvrit le bal, lancer les premières hostilités étincelantes, tandis que son regard fut aussi givré qu'un iceberg. Il n'y avait plus l'ombre d'une lueur dans son regard.
avatar
Nékorovy Welka
~ Brigadier d'Elite ~
Assassinat


Camp : Guilde Impériale
Profession : Brigadier d'Élite dans l'assassinat ; Brigade anti-terroriste
Âge réel : 21
Âge d'apparence : 26

Compétences
Mémoire:
750/10000  (750/10000)
Compétence principale: Armes blanches
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une demande qui ne se refuse pas...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum