Complot entre deux sourires...

Aller en bas

Complot entre deux sourires...

Message par Howard A. Heavs le Sam 2 Avr - 19:27

L'écran était luminescent sous ses yeux, les touches du clavier cliquetaient quand il les pressaient, une mélodie sans attrait qui résonnait jusque dans son crâne pendant toute la journée sans qu'il y prête la moindre attention tant l'habitude était ancrée. Le dossier qu'il avait présentement sous les yeux le laissait amer, ce qui n'était en rien dans ses habitudes. De ce qu'il avait commencé en début de journée ne restait que des passages perdu dans l'océan de ce qu'il ressentait... Il fallait aussi avouer qu'ouvrir ce dossier en particulier, à cette là et pour l'un de ses passages au bureau de la brigade tenait du masochisme lorsqu'on le connaissait un minimum... En général le travail lui faisait du bien, en général le travail lui assurait un ordre mental correcte et un exutoire à ses travers qui menaçait en permanence de le faire sauter à pied joint dans le camp des félons sans foi ni loi, à tel point que s'en était devenu une obsession.

Il ne pouvait pas passer une seule journée sans travailler et le pire c'est qu'il avait fini par transmettre le virus à une bonne moitié des hommes et femmes sous ses ordres... Et bien qu'en général il préfère se cloitrer chez lui pour disposer d'un silence et d'une intimité totale, lui assurant de pouvoir penser tout à son aise loin des imbéciles qui peuplaient le bas Nosco, cette matinée là l'avait porté à se rendre comme n'importe qui d'autre sur son lieu de travail habituel, s'attirant des coups d'oeils de la plupart des brigadiers présents qu'il salua d'un signe de tête avant de s'enfermer dans son bureau... Il ne manquait pas de tâche à accomplir mais pour une raison qu'il ignorait ce fut ce dossier là qui l'attira précisément, au détriment de tout ce qu'il y avait de plus urgent à faire, tels la remise à jour de certains dossier sensibles.

Il s'était vu ouvrir le dossier puis contempler dans un mélange d'écœurement et de colère que même sa maitrise de soi ne parvenait pas à contenir... sourcils froncés, lèvres pincées et regard noir sur les mots qui affichait leur silencieuse moquerie à l'écran, le narguant sans cesse, il en avait horreur, une sainte horreur. Rien ne le hérissait plus que ça, cette chose, cette preuve flagrante de son échec le plus grand et le plus retentissant, un échec qu'il ne cessait de ruminer nuit et jour sans parvenir à faire la paix avec l'idée. Non l'échec était improbable, il réussissait toujours tout ce qu'il entreprenait, il avait du talent, il avait les moyens et une formidable capacité à tourner les évènements en sa faveur, tout le monde savait qu'il était capable de tout et qu'il se donnait les moyens de parvenir à ses fins quelles qu'elles soient...

Il n'admettait jamais l'échec, il ne pouvait pas admettre être incapable de parvenir à ce qu'il voulait, c'était une hérésie, c'était incompatible avec lui, ne pas réussir ce qu'on entreprenait c'était bon pour les Noscoiens d'en bas pas pour lui, pas lorsqu'il s'agissait d'une des raisons lui valant son poste actuel au sein de la guilde ! Pourtant... à cette occasion là il avait bien failli à sa tâche, et même complètement failli, dans les plus pures règles de l'art si on pouvait parler d'art pour quelque chose d'aussi ignoble, la honte qu'il en ressentait le rendait acariâtre et hargneux bien qu'il jugule depuis déjà longtemps ses sentiments.

Alors pourquoi l'avait il ouvert ? Pourquoi avait il fallu qu'il se fasse mal en se mettant sous les yeux quelque chose d'aussi mauvais pour ses nerfs et sa conduite quand il avait l'occasion de briller partout ailleurs... Pourquoi avait il fallut qu'il ouvre le dossier d'Allan Cadmun, dossier au demeurant aussi peu instructif qu'un pavé de l'Aedes mal entretenu, des individus classés dangereux il y en avait des tas et des biens plus abordables, il pouvait ,sans se vanter le moins du monde, mettre sous clef n'importe lequel ou presque sans en être affecté. Et bien si la raison importait véritablement le haut conseiller avait finalement mis au point un plan suffisamment audacieux et bien pensé pour fonctionner même si les chances qu'il provoque une esclandre sans fin grimpaient au fur et à mesure des jours qui passaient...

Son plan il en avait eu l'idée quelque année auparavant mais avait dû le mettre entre parenthèse tant il avait de travail et « d'évènement impromptus » sur les bras, ces derniers se répétant à une allure des plus alarmantes. Puis finalement il avait eu l'occasion de finir de paufiner tout cela tranquillement, lorsque le surplus de travail et les ennuis tombèrent sur d'autres membres des hautes sphères de la guilde. Et aujourd'hui allait voir l'enclenchement des rouages qui le mènerait vers la victoire finale et l'accomplissement de l'un de ses objectifs majeurs, à savoir apporter le secret des ondes alpha sur un plateau d'argent à Joséphine et regarder son homonyme perdre tout le poids qu'il avait acquis grâce à ce pouvoir autrement problématique, sale moyen de pression qu'il avait toujours vu comme profondément injuste et déloyale... oui oui, il lui arrivait de se permettre de tels jugement malgré le fait qu'il était lui même un adepte de la déloyauté.

Oh pas envers la guilde mais envers certains individus... Bref, au lieu de compléter le dossier dans les règles de l'art il avait tout simplement écrit ce qui serait, une fois son plan mis à exécution et il s'épanchait, laissant l'imagination couler à flot sans même prêter attention au fait qu'il lui faudrait de toute façon effacer tout cela avant que quiconque ne le voit ou il risquait d'attirer quelques questions. Après une matinée de ce petit jeux il avait finit par décréter que ce dossier n'était pas si horripilant si on savait comment le mettre à profit, pas qu'il ai fait passer la pilule de ses presque 80 années de tentatives infructueuses mais cela allégeait considérablement les choses. La tâche l'avait tellement absorbée qu'il ne nota pas tout de suite qu'on frappait à sa porte et du s'y prendre à deux fois pour lever le nez de la sarabande que dansaient ses doigts pour regarder qui avait l'audace de l'interrompre... et de sentir ses lèvres s'étiraient en un sourire en voyant de qui il s'agissait.

Micky... il lui avait demandé de venir le voir dès qu'il passerait par le bureau, les souvenirs lui revenait maintenant qu'il n'était plus absorbé par l'énumération et la description consciencieuse de tout ce qui allait arriver dans un futur plus ou moins proche. Le brigadier était sacrément bon, utile et était sujet à un acharnement au travail qui se rapprochait dangereusement du sien, l'envie de s'en empêcher en moins, il était même parfois contraint de le distraire de ses tâches avec des demandes plus légère quand cela virait à l'obsession... Bon il était vraiment très mal placé pour faire la leçon à son subordonné mais il avait depuis longtemps adopter pour devise «  faite ce que je dis et pas ce que je fais », ainsi il évitait les remarques concernant son propre acharnement.

Mais malgré tout si il devait retenir quelque chose de Micky c'était bien qu'il était utile et intéressant et donc digne de confiance puis qu'étant l'un des siens... la brigade judiciaire et ceux qui y travaillaient, la seule exception à son comportement général, il les appréciaient et ne les badinaient que rarement, et si il attendait d'eux un travail irréprochable et rapide il veillait cependant à compenser son exigence du mieux qu'il le pouvait. ET il avait de l'ambition, pour eux aussi, de l'ambition qu'il voulait à tout prix voir fructifier et qu'il verrait fructifier en temps et en heure il le savait, il n'y avait qu'à attendre... Et en parlant d'attendre son visiteur devait commencer à prendre racine. Il lui fit signe d'entrer et se leva pour l'accueillir, sourire velouté aux lèvres et regard presque affectueux, la tête penchée sur le coté...

«  Bien le bonjour Michaël, contente de ne pas vous voir débarquer à pas d'heure, ça avance coté surveillance ? Tu t'occupait de qui déjà ? Kinsky c'est ça ? Ou tu a finalement trouver pour ton grand ami Lewis.... »

Bon il l'asticotait un peu mais il fallait bien commencer par des banalités avant de passer au sujet principal de sa venue... et puis il faudrait bien qu'il lui annonce un jour que lui avait en effet des informations intéressante à propos de sa bête noire informatique, des informations qui valaient le détour cela allait sans dire. Mais après tout cela pouvait attendre un peu, il patientait déjà depuis longtemps pour le lui dire ce n'était pas quelques semaines suplémentaires qui risquait de venir y changer quoi que se soit... et puis il était certain que ce qu'il avait à proposer à Lisbon l'occuperait bien davantage que ses surveillances habituelles, fussent elle pour un ennemi. Il laissa à l'autre le temps de se mettre dans le bain et de lui répondre par la même occasion avant de passer une main dans ses cheveux en soupirant avant de prendre la parole...

« Bon Micky... tu te souvient de cet accrochage avec... lui... il y a trois ans ? Et bien j'ai dans l'idée de remettre les scores à égalité, une bonne fois pour toute... »

Le ton de sa voix venait subitement de se faire aussi tranchant qu'une lame et il tourna des iris assombries par la colère vers son subordonné à qui il décocha un regard de profonde détermination emprunte d'un peu du venin qu'il créait en pensant au haut prêtre. Il prit appuis contre le montant de la fenêtre , croisa les bras sur son torse et pencha la tête de coté en scrutant attentivement le jeune homme en face de lui, sans toutefois le mettre mal à l'aise... ça aurait été bien malvenu de sa part que de faire une chose pareille alors qu'il avait besoin de Lisbon pour son pla. «  Alors dit moi, tu est satisfait de ton travail ? Tu te considère comme donnant ton maximum ou... ai je une raison de penser que tu mérite d'être secoué ? »
avatar
Howard A. Heavs
~ Haut Conseiller ~
~ Commandor ~
Section Judiciaire


Camp : Guilde Impériale
Profession : Haut conseiller, commandor de la brigade judiciaire
Âge réel : 130 ans
Âge d'apparence : 26 ans

Compétences
Mémoire:
0/10000  (0/10000)
Compétence principale: Monde de Nosco
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Complot entre deux sourires...

Message par Mickael Lisbon le Lun 27 Juin - 15:11

Son supérieur l'avait mandé. t comme tout brigadier qui se respecte, même si des fois Lisbon avait la fâcheuse tendance de se croire supérieur au deux tiers, pour ne pas dire plus, de ses confrères brigadiers, il se devait tout de même de répondre aux demandes, que dis-je, aux ordres de ses supérieurs hiérarchiques. D'autant plus, il devait l'avouer, qu'il n'avait guère à se plaindre en matière de supérieur. Le sien lui convenait d'une manière tout à fait correcte. Quand bien même il se savait un simple pion entre les mains de ce haut conseiller plus qu'ambitieux et parfois fort zélé, il en restait tout de même fort satisfait. Au moins il évitait les supérieurs à la Wienfield, dont le code d'honneur l'écoeurait parfois au plus haut point.

Tout cela pour dire que répondre à une telle convocation ne lui semblait nullement abjecte ni rédhibitoire et Mickael avait donc préféré ne pas trop faire attendre son commandor. Il se présenta donc moins d'une heure après avoir reçu ladite convocation, frappant à la porte d'un air déterminé et assuré. Si une légère inquiétude l'assaillit devant le temps d'attente pour obtenir l'ordre d'entrée, il fut vite rassuré quand Heavs l'invita à s'installer avec un sourire presque... affectueux. Disons du moins sincère, ce qui connaissant l'home, était déjà quasiment un exploit en soi.

- Pour Kinsky, ça avance. pas aussi vite que je le voudrais, mais ca avance, mon commandor, répondit-il d'un ton posé, dardant ses orbes pâles sur l'autre homme, attendant patiemment que l'autre lui indique la raison de sa venue. Quant à mon... "ami"... j'en suis au point mort, avoua-t-il, cette fois profondément mortifié, offrant à son supérieur une moue purement dégoûtée.

Dégoûté de cet "ami", de cet échec, et par conséquent de lui-même... Pour dire à quel point cet échec le touchait, c'est qu'il n'avait même plus le coeur d'offrir à son supérieur une réponse mordante comme tous deux avaient le secret et que tous deux semblaient pourtant tant apprécier.

Fort heureusement, à son grand soulagement, Heavs sembla prendre pitié de lui et reprit, abordant cette fois le véritable sujet de cet entretien. Et quel sujet ! Immédiatement, à l'évocation de Lui, Lisbon se redressa sur son siège, marquant ainsi clairement son intérêt pour la conversation à venir. En signe d'acquiescement, il se contenta de hocher la tête, préférant garder le silence de peur de rompre la lancée de son supérieur. Il savait le sujet bien trop délicat et connaissait aussi les réticences de son vis-à-vis à aborder ce sujet épineux. IL aurait été regrettable de le couper en pleine lancée alors que les choses commençaient tout juste à devenir intéressantes, n'est-il pas ?

Et c'est simplement avec un fin sourire presque complice et un pétillement dans les yeux, qu'il invita l'autre homme à poursuivre, lui indiquant qu'il avait d'ores et déjà toute son attention. Dire qu'il fut frustré quand l'autre s'arrêta et lui posa à la place une "badin" question serait un doux euphémisme. Mais les choses étant ce qu'elles étaient, et surtout leur statut étant ce qu'ils étaient, il préféra contenir son impatience au mieux et répondre, d'une voix aussi calme que possible :

- Je ne peux donner autre chose que tout mon maximum, Votre Excellence, même si je regrette parfois que ce maximum ait rencontré récemment... quelques limites.

Etait-ce une question piège soudain ? Que devait-il donc répondre ? Qu'il était étrange que lui, l'inquisiteur, fasse trembler tant de gens sous ses questions, et peine souvent à comprendre celle de cet homme...

- Quant à devoir être secoué... je vous laisse seul juge de cela, offrit-il alors, préférant ne pas brusquer le commandor. Je ne suis après tout que votre homme. Je suis vôtre. Jusqu'au bout.

Jusqu'au bout de quoi ? Mickael aurait été bien incapable de le dire, même si Lisbon aurait eu tendance à répondre jusqu'à la folie....
avatar
Mickael Lisbon
~ En sursis ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Brigadier de la Section Judiciaire
Âge réel : 90 ans
Âge d'apparence : 25 ans

Compétences
Mémoire:
0/10000  (0/10000)
Compétence principale: Armes à feu
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum