Deux inquiétantes rumeurs...

Aller en bas

Deux inquiétantes rumeurs...

Message par Aaron Smith le Lun 27 Juin - 10:45

Cette fois, c’en était trop. Aaron était dans un état pitoyable, se traînant constamment entre son lit et ses toilettes. A ses pieds, une bassine, qu’il devait vider régulièrement, et dans laquelle il vomissait depuis le début de cette foutue journée. Tout avait commencé cette nuit. Il s’était réveillé plié en deux, avec de terribles crampes à l’estomac. A ses yeux de pauvre novice en médecine, cela ressemblait à une rébellion complète et totale de ses intestins qui, pour échapper à une pression que leur propriétaire n’avait pas, se repliaient gaiment en tirant sur tous les muscles qui les entouraient. En bref, le pauvre Smith se retrouvait prostré dans son lit, son ventre terriblement douloureux lui empêchant tout mouvement et toute pensée logique. Sans doute aurait-il pu appeler Kim, mais cette pensée ne lui était pas venue, aussi se contentait-il gaiement de trembler, agité de spasme musculaire rassurants – il pouvait toujours bouger, tout compte fait ! – mais franchement douloureux.

Et puis, ce qui devait arriver était arrivé. Aaron avait commencé à se vider. Tremblant, enfievré par une douleur trop grande, il s’était mis à vomir, arrivant in extremis dans sa salle de bain afin d’éviter d’inonder le parquet de son appartement. Mais ça ne s’était pas arrêté là, non. Bien vite, il avait remarqué que le corps humain avait deux sorties, et que les aliments les avaient trouvées toutes deux, de sorte qu’il finit par être obligé de se confectionner une espèce de couche avec des draps, pour éviter de tâcher son lit sans même s’en rendre compte. On pouvait résumer la chose de cette façon : une vidange qui révélait beaucoup de crasse, et rien de joyeux, festif ou rassurant.

Une fois l’estomac vidé pour de bon, il avait continué à produire de la bile, afin de ne laisser aucun repos au pauvre Aaron qui, las et exténué, tenait à peine sur ses pauvres pattes. Ce dernier, incapable d’une pensée cohérente, avait fini par s’abandonner à sa fatigue, et c’est pourquoi après chaque passage aux toilettes ou quand sa bassine était remplie, il retournait se coucher en priant consciencieusement Joshi de bien vouloir lui accorder un peu de paix. Mais il fallait croire que, décidément, Joshi n’était pas de son côté en ce moment, peu importe ce qu’il avait fait, et son ventre continuait sa rébellion avec d’autant plus d’animosité que le temps passait. Smith décida d’abandonner le sommeil, lorsqu’il remarqua que, dans sa « couche faite maison », il trouvait des trainées rougeâtres pas vraiment rassurantes…

« Et voilà que je saigne maintenant… Joshi, je vais mourir. »

Peut-être un poil défaitiste, tout ça… Heureusement, après s’être changé et lavé une énième fois, il trouva un objet qui avait le don de le rassurer et de l’occuper : son ordinateur. Prostré dans son lit, il tendit la main, l’ouvrit et l’alluma. L’écran lumineux lui procura un plaisir peu compréhensible pour les non addict, et on vit un sourire enfievré d’homme malade naître sur ses lèvres pâlies par le manque de repos. Et voilà, on y était. Il allait enfin pouvoir penser à autre chose qu’à sa purge interne et, si possible, trouver dans les mots d’un total inconnu le réconfort dont il avait besoin. C’est pourquoi ses doigts l’emmenèrent, sans même trop qu’il réagisse, sur le réseau alpha.

Il avait mené pas mal d’enquêtes ces derniers temps sur cette épidémie, et il avait ouï dire une rumeur encore plus effrayante que toutes celles qu’on avait pu lire. Une rumeur si inquiétante qu’il avait hésité avant de la poster sur les différents forums qui parlaient de la « grippe qui n’en était pas une ». Lors de ses premiers posts, ils l’avaient pris pour un fou et un demeuré, et avaient même essayé de lui faire casser des œufs sur le dos de Joséphine de Nosco. Mais bien vite, tous avaient pu voir que, comme il l’avait dit, ce n’était pas une grippe qui sévissait et, dès lors, ses propos avaient été pris bien plus au sérieux. Ce qu’il allait poster, il l’avait entendu lors d’une de ses énièmes visites au Sapientia. Cette nouvelle rumeur, de loin la plus scandalisante de toutes, lui venait tout droit des entrailles de la grande machine de soin. Et lui, il allait la répandre, en parler, et voir si les autres étaient comme lui : effrayés comme des enfants.

Il ouvrit bien vite une page de traitement de texte, tapa une première fois, se reprit, relut, retapa, élimina toutes fautes d’orthographe qui lui aurait échappé… Ses doigts bougeaient avec une dextérité peu commune, chez les nouveaux Oubliés, mais il avait mis tant de bon cœur à manipuler l’ordinateur que quelques mois avaient suffi à lui faire acquérir une certaine rapidité de mouvement. Bientôt, il trouva enfin la tournure qu’il voulait, ni trop effrayante, ni trop légère, ni trop affirmée, ni trop volage. C’était parfait. Un copier/coller sur les différentes pages des différents sites, quelques clics et, bientôt, on put lire un peu partout sur le réseau.

Hello all,

Je ne sais pas comment les choses vont pour vous, mais chez moi, c’est de pire en pire. Voilà que je commence à saigner de l’intérieur, que je vomis sans arrêt, et que j’ai des troubles digestifs dont je vous passerai les détails… Je suis fatigué, que dis-je, exténué, mais une fois de plus, je viens échanger avec vous.
Lors d’une énième visite au Sapientia, j’ai surpris une conversation entre deux laborantins qui parlaient un peu fort. Il paraitrait qu’un médecin noscoien un peu fou (ou à la solde des rebelles, on peut se demander !) ait lancé un virus connu par les autres médecins. Ce serait une bonne nouvelle, si ces derniers avaient trouvé un remède au dit virus. Ils ont même dit qu’il était particulièrement contagieux, et que c’était pour ça qu’on ne pouvait plus enrayer l’épidémie…

Info ou intox ?

En tous cas, espérons qu’ils trouvent une solution rapidement : je n’en peux physiquement plus…

Smoothie.

Son message posté, Aaron bascula la tête en arrière, et la posa contre le mur. On n’allait pas tarder à lui répondre, il le savait. Mais, dans un éclair de lucidité – quand je vous dis que l’ordinateur lui faisait du bien ! – il se décida à écrire à Kim… Il n’avait pas d’autres choix que de le lui dire, maintenant. Il commençait à saigner de l’intérieur, et ce ne pouvait pas être bon signe. Même s’il n’avait aucune envie que son séduisant parrain le voit comme ça, il lui devait la vérité.

A : Kim@nosco.nv
From : dark_smoothie@nosco.nv
Subject : Sang

Hello Kim,

Comment vas-tu ? Personnellement, je vais mal. Des rumeurs court Kim, et je suis quelque part responsable de leur propagation mais… J’ai peur, tu comprends ? En plus, après une nuit de vidange dont je te passe les détails, j’ai trouvé du sang dans mes sels… Si tu as le temps, pourrais-tu me dire si c’est grave ? Je n’ai pas la force d’aller jusqu’au Sapientia…

Aaron.
avatar
Aaron Smith
~ Brigadier Informatique ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Information
Âge réel : Tout beau tout neuf !
Âge d'apparence : La vingtaine, peut-être un soupçon plus.

Compétences
Mémoire:
500/10000  (500/10000)
Compétence principale: Informatique
Niveau de Compétence: Compagnon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum