Un bouftou KO se promène en troupeau

Aller en bas

Un bouftou KO se promène en troupeau

Message par Shane M. Lewis le Dim 24 Juil - 21:41

    Cloison. Silence. Prison.

    Shane avait le front en sueur. Son état de santé ne semblait pas se porter au mieux. Le tout tombait en chute libre et il ne savait plus à quel rocher encore s’agripper. Hallucination ou bien les murs se rapprochaient-ils réellement de lui ? Il hurla. On accourut, et il sentit la piqûre d’une seringue doucement enfoncée, comme un couteau dans le dos. Et pis, plus rien.

    Deux heures plus tard, il ouvrait les yeux. Ses cheveux fins d’un gris métallique se collaient à son front, inexorablement. Il avait si chaud. Il se serait cru en plein été alors qu’on n’était seulement au mois… D’Avril ? De mai ? Il avait perdu toute notion du temps. Les minutes étaient des heures et les heures étaient des minutes. A sa demande, on avait clos les rideaux, pour qu’il puisse dormir. La lumière synthétisée de Nosco peinait à percer, de telle sorte qu’il ne savait qu’il s’agissait du jour, ou bien les lumières de la ville endormie. Son téléphone portable était posé sur le chevet, il n’avait pas trouvé le courage de tendre sa maigre main vers le précieux appareil, afin de porter à sa connaissance l’heure exacte qui sonnait. Il avait longuement regardé le plafond, il avait laissé son torse battre sous sa respiration torturée afin que celle-ci puisse regagner un équilibre moins précaire.

    Il tentait d’oublier les murs de sa chambre. Les médecins avaient conscience de sa claustrophobie, puisque cette maudite peur figurait, sauf erreur de sa part, sur son fichier médical. C’était l’unique raison qui expliquait les doses de calmant à répétition pour apaiser son esprit, le temps de quelques heures, l’endormir, un peu. L’objectif primaire était de faire cesser ces hurlements. Et puis, mon brigadier avait besoin de repos. Lorsqu’il ouvrait les yeux, il se concentrait sur autre chose, afin de ne pas penser à son enfermement. Lorsqu’une infirmière passa, toute masquée pour se protéger de la contagion, Shane lui avait demandé d’ouvrir les rideaux. La nuit. Il n’y avait que les lumières orangées de la ville pour troubler obscurité.

    Il avait pris son ordinateur portable pour s’occuper l’esprit. Il ne pensait qu’à une seule chose depuis qu’il était enfermé ici : la raison pour laquelle il était là. Cette raison… Et puis, par delà un coupable, il aurait voulu savoir comment. S’il y avait un coupable en Nosco, comment avait-il fait pour empoisonner toute la cité. En parcourant alpha, il avait vu un peu tout et n’importe quoi. Il y avait des hypothèses farfelues, des plus réalistes aussi. On s’accusait mutuellement, on se regardait en coin, comme si l’autre pouvait être le coupable, celui à partir de qui, tout avait commencé. Shane avait longuement cherché, par mis les premiers qui avaient déclaré les symptômes. Il n’avait pas été le seul à mener ces investigations. Il était presque persuadé à présent : les rebelles.

    C’étaient eux qui les avaient empoisonnés. Il ne voyait pas d’autres alternatives. C’était tellement un massacre. Il y avait plusieurs dizaines de personnes qui avaient été mises en quarantaine. Et qui savait ce qui allait advenir ensuite. La mort ? Les mettait-on en quarantaine pour les isoler de la population saine et les laisser mourir pour sauver les chanceux qui n’avaient pas été touchés ? L’épidémie avait pris une ampleur telle que tous les scénarios étaient envisageables. Tout Nosco tremblait. L’informaticien se pencha d’avantage sur son ordinateur portable. Un forum, là, qui traitait de l’épidémie à tout bout de champ. Ce n’était pas si étonnant, on parlait de ça sur tous les forums.

    Bouftou KO vient de poster un message :

    « Bonjour,
    Plusieurs d’entre vous exposent des théories sur l’origine de l’épidémie. Certaines un peu étranges comme un virus d’ordinateur qui se serait transmis à un humain (certains doivent avoir de l’humour), enfin passons.
    J’ai beaucoup entendu parler des aliments fabriqués au Sapienta qui auraient dérivés, pourris ou que sais-je. Mais cette hypothèse semble avoir été écartée car très facilement vérifiable. La plus probable, à mon avis, est celle de la contamination par les rebelles. Au fond, ce ne serait pas la première fois que ces gens-là tenteront de nous tuer ! Ils créent un virus, ils nous l’envoient, l’un d’entre nous contracte la maladie, contamine absolument tout le monde, un par un et voilà. Techniquement, ça s’appelle un génocide. Mais ils ne reculent devant rien ! »


    La colère, sans les mots de Shane. Il était enfermé, entre quatre murs d’une chambre, et il voulait même une image sur la raison de sa prison aseptisée. Il voulait quelqu’un à haïr. Il avait trouvé un bon bouc-émissaire : la rébellion ! Il rageait, tout au fond de lui, il bouillonnait. Il avait les sourcils froncés, et il regardait son message, en y concentrant tout son courroux. Ah et oui, le bouftou KO, c’était Shane.
avatar
Shane M. Lewis
~ Brigadier Informatique ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Brigade Informatique
Âge réel : 10 ans
Âge d'apparence : 19 ans

Compétences
Mémoire:
3000/10000  (3000/10000)
Compétence principale: Informatique
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un bouftou KO se promène en troupeau

Message par Rosaly Bell le Mer 27 Juil - 2:07

Rosaly avait eut beaucoup de chance ces derniers temps, elle fut épargnée par l’épidémie qui sévissait dans la ville. Rosa avait fait des recherches dans la base informatique afin d’y trouver une éventuelle origine en vain. Il devait pourtant y avoir un moyen de savoir le comment du pourquoi, non ? La jeune femme était penchée sur son ordinateur à son bureau afin d’obtenir au mieux des informations sur le réseau.

Il y avait des rumeurs, que peut être la fuite viendrait des rebelles pour se venger des différentes arrestations qui avaient eu lieu par la Brigade Impériale. Mais ce n’était peut être pas cela, car ils avaient également des malades de leurs côtés. En même temps, des malades, il y en avait de plus en plus. Alors pour se faire toutes les théories étaient bonnes à entendre.

Un jour lors de l’entraînement de combat de la jeune femme, elle reçu des ordres qui lui demandaient de vérifier ses mails. Il semblerait qu’elle droit à une nouvelle mission, puisque pour la plupart des « hommes de terrain », ils étaient cloués au lit avec des symptômes. C’était peut être le moment pour la miss de rentrer réellement dans ses fonctions de brigadière. Enfin, au moins faire du mieux qu’elle peut pour remplir ses fonctions.

Lorsque l’entraînement se termina, elle prit une bonne douche et rentra chez elle, afin de lire tranquillement ses mails. La journée était passée à une de ces vitesses ! Elle aurait bien rendu une visite à son ami, Shane mais il faisait partit de ceux qui étaient en quarantaine, donc interdit de visites pour le moment.
C’est ainsi qu’elle arriva chez elle et se mit en tenue plus confortable. Plus tard dans la soirée, elle regarda ses mails comme lui avait suggérer son chef de section.

<< Bonsoir,
La Brigade suppose que l'épidémie aurait pour origine une quelconque approche des rebelles. Nous ne sommes pas certains et des hypothèses émergent un peu partout en ville.
Merci de transmettre toutes informations pertinentes. >>


Le truc c’est que Rose était persuadée que le message ne lui était pas destiné, en plus il n'y avait pas d'émetteur et aucun moyen pour l'identifier.. Pourtant, elle l’avait reçu. Elle se mettrait donc dans ses recherches de le lendemain. Pour l’heure, elle se prépara à aller dormir, histoire de se reposer un peu avant sa mission.

[hj ; j'espère avoir le droit de faire comme ça ]
avatar
Rosaly Bell
~ Brigadier d'Elite ~
Espionnage


Camp : Guilde Impériale
Profession : Espion
Âge réel : 0
Âge d'apparence : 30 ans

Compétences
Mémoire:
500/10000  (500/10000)
Compétence principale: Combat à mains nues
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum