Afterlife

Aller en bas

Afterlife

Message par Andrew Saether le Jeu 11 Aoû - 7:22

L'interprétation d'une seule et unique chose varie énormément d'un être à l'autre. Ainsi pour un sujet aussi banal que la naissance, des milliers de versions différentes des faits fusent et s'entremêlent. Certains y verront le plus beau des cadeaux, d'autres l'aboutissement du développement cellulaire, d'autres encore la matérialisation de l'amour. Mais que dire au sujet d'une seconde naissance ? Une naissance qui dépasserait toutes les règles de l'entendement. Une naissance qui laisserait place à un tout nouveau départ...
¤¤¤
La nuit était fraiche et silencieuse le long de l’impénétrable enceinte. Le calme régnait en ces lieux de périphérie, seul le vent venait parfois troubler ce paisible tableau. Le cercle extérieur de la ville était désert, aucune forme de vie ne s’y était aventuré à une heure aussi avancée. Cela était bien regrettable puisque seule la flore Noscoienne serait à même d’assister à l’intriguant spectacle qu’est l’éveil d’un oublié.

Le corps d’un homme jonchait le sol, recroquevillé sur lui-même tel un embryon il était plongé dans un sommeil agité. Sa bouche laissait parfois de brefs mots s’échapper et son corps était de temps en temps prit de légers spasmes : Le fœtus d’une trentaine d’année cauchemardait. Il ignorait cependant que son existence serait réécrite quelques secondes plus tard. Une bourrasque fendit sur le corps de l’individu, le réveillant par la même occasion…

Il était là, perdu au milieu de nulle part, cherchant à comprendre ce qu’il voyait devant lui… Son corps restait inerte, comme s’il était entièrement paralysé. Il referma ensuite les yeux, pensant qu’il était encore dans les doux bras de Morphée… Malheureusement pour lui ce n’était pas le cas, il était bel et bien éveillé. Bloqué dans sa position il ne pouvait qu’apercevoir un vulgaire rocher… Les questions se bousculèrent alors dans son esprit : était il mort ? Si non, où était il ? Comment était il arrivé là ?

Le trentenaire tenta alors de se mordre l'intérieur de la joue, la douleur se propagea le long des nerfs, remonta jusqu'au cerveau et se fit sentir. Ses doigts se décrispèrent, il parvint enfin à les contrôler, le reste de son corps suivi l'élan et se libéra de l'étreinte invisible. L'homme se redressa difficilement, ses membres tremblaient sous son poids : il avait du mal à tenir debout. L'incompréhension la plus totale pesait sur lui, il ne se souvenait de rien... Il commença alors à tituber le long de ce qui semblait être un gouffre sans fin, peu à peu il retrouvait de l'assurance et de la stabilité. Il marcha pendant une dizaine de minute avant de s'asseoir à terre et de contempler l'horizon, au loin le soleil commençait à s'élever.

Notre homme était désemparé, il était à présent seul et allez devoir survire dans un monde dont il ne connaissait rien. D'un geste lent il replia les jambes et ajusta sa bure afin qu'elle les recouvrent. Il avait besoin d'apaiser l'angoisse qui s'était emparé de lui. Il assistait au premier lever de soleil de sa nouvelle vie.
avatar
Andrew Saether
~ Nouvel Arrivé ~


Camp : Guilde Impériale
Âge réel : 0 ans
Âge d'apparence : Dans la trentaine.

Compétences
Mémoire:
0/10000  (0/10000)
Compétence principale: Armes à feu
Niveau de Compétence: Compagnon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Afterlife

Message par Judikhael Wienfield le Sam 13 Aoû - 1:00


Une sonnerie retentissante et insistante.

Un sursaut cardiaque, alors que la sonnerie retentit pour la troisième fois.

Un battement de cils frénétique alors qu'il se redresse péniblement et tente d'acomoder dans l'obscurité qui règne dans sa chambre.

Une commande vocale plus tard prononcée d'une voix rauque et endormie, et une lumière tamisée chasse les dernières brumes de la nuit dans la pièce.

Une autre commande vocale plus tard et il répond enfin à la sonnerie insistante de son téléphone.


Un nouvel arrivé, lui dit-on. Un nouvel arrivé qu'on lui a, encore, attribué. Comme si en avoir déjà un sur les bras ne suffisait pas. Certes, il ne travaillait plus, étant sans doute un des rares noscoiens à avoir eu droit à goûter au chômage forcé, mais tout de même ! Deux nouvels arrivés confiés à un même parrain en un mois à peine ? Cela aussi devait être une première...

Bougonnant alors qu'on lui raccrochait presque au nez en lui ordonnant de se dépêcher, la voix de son commanditaire lui indiquant rapidement que le nouvel arrivé devait certainement déjà avoir attendu depuis quelques temps car la caméra avait eu une défaillance et qu'il n'avait été détecté qu'il y a quelques minutes à peine alors que tout indiquait qu'il était là depuis plus longtemps, Judikhael se leva aussi prestement qu'il le put, faisant taire ses muscles encore engourdis, et s'habilla promptement.

Pas le temps d'un petit rasage, et un rapide coup de peigne suffirait. Pas le temps lui avait-on sèchement assené. Sans doute son interlocuteur avait-il trouvé que l'ex-commandor mettait trop de temps à répondre. Pas de sa faute aussi si les médicaments qu'on lui prescrivait l'assommait plus que de raison !

C'ets en pestant ainsi contre tout et rien, qu'il sortit de son appartement ne prenant même pas la peine de le fermer, laissant la porte coulisser d'elle-même et faisant confiance au système de sécurité pour sceller de lui-même son antre secrète. Avançant d'un pas rapide, préférant, une fois n'est pas coutume, prendre les escaliers, qui servaient si rarement d'ailleurs, pour mieux se réveiller, plutôt que l'ascenseur, il dut mettre dix petites minutes en tout et pour tout, pour arriver au lieu indiqué, se laissant guider par la fonction de guidage automatique de son portable.

La lumière solaire se réveillait alors tout juste, indiquant le début du jour, glissant ses rayons artificiels dans son dos et agrandissant sans doute sa silhouette plus de raison. Quand il réalisa qu'il était dos au "soleil" et qu'il devait donc être bien peu visible, voire bien plus impressionnant qu'il ne l'était déjà, Judikhael se décala de côté, pour permettre à l'homme de mieux discerner ses traits, sans être ébloui par la lumière naissante.

- Bonjour jeune homme, fit-il tout en offrant sa main en signe de bienvenue et pour aider l'autre à se relever.

Enfin s'il pouvait se relever....

- Je m'appelle Judikhael. Judikhael Wienfield. Bienvenue en Nosco, notre cité. Et ta cité maintenant aussi. Je suis là pour t'aider et te guider. Tu te sens peut-être perdu, d'arriver ainsi, en un lieu inconnu sans même te souvenir de quoi que ce soit, mais je te promets que nous ferons tout ce que nous pourrons pour que tu te sentes un peu moins perdu. Un peu moins seul.

Se disant, il garda sa main tendue, attendant que l'autre veuille bien la saisir. Tel un accord tacite qu'ils signeraient tous deux.

_________________


La vérité, comme la lumière, aveugle.
Le mensonge, au contraire, est un beau crépuscule, qui met chaque objet en valeur.

Albert Camus
avatar
Judikhael Wienfield
~ Guildien ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Haut Conseiller
Âge réel : 111 ans
Âge d'apparence : 30 ans

Compétences
Mémoire:
4250/10000  (4250/10000)
Compétence principale: Armes blanches
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Afterlife

Message par Andrew Saether le Mar 16 Aoû - 4:51

L'astre de feu avait commencé sa longue ascension vers le sommet des cieux. Partout de longues et fines ombres naissaient, créant ainsi à la surface du sol un majestueux balai. Le regard de l'homme quitta peu à peu la ligne d'horizon pour se porter quelques centimètres devant lui, là où les sombres marques s'embrassaient. Le spectacle semblait apaiser l'homme, une lueur vive habitait ses yeux, la beauté de la nature n'avait aucun égal pour lui. L'esprit du trentenaire était alors vide, les questions sans réponses ne le torturaient plus, les peurs qui l'habitaient s'étaient effacées : il était en harmonie avec lui-même. Le silence d'or régnant sur la scène fut cependant brisée par la voix d'un homme répondant au nom de Judikhael Wienfield. En une fraction de seconde l'oublié fut ramené à la réalité...

Il n'était pas seul en ce monde.

Cette découverte levait cependant une nouvelle interrogation : pouvait-il faire confiance à cet inconnu et à ses pairs ? Le nouveau-né tourna la tête vers la droite et distingua une silhouette imposante, ténébreuse et inquiétante. Malgré tout l'enfant n'avait pas peur, le discours de l'homme était à l'inverse de son apparence, rassurant, voir amical. Pour la première fois la réponse paraissait évidente : Oui, il lui ferait confiance. La main tendue de l'inconnu avait également influencé ce choix, cependant l'oublié ne la saisis pas aussitôt, préférant se relever par ses propres moyens. Une fois sur ses deux jambes, il empoigna la main tendue, par signe de politesse et de respect, tout en regardant Judikhael dans les yeux.

« Je me serais bien présenté, mais je ne le peux pas. J’ignore qui je suis, je ne sais plus rien de moi. »

Wienfield, contrairement à l’autre homme, ne paraissait nullement déstabilisé par la scène. Cette aisance et cette spontanéité frappèrent le nourrisson, le laissant ainsi imaginer qu’il n’était pas la première âme perdue recueillit en Nosco. Il avait soif de savoir, son existence, aussi brève fut elle, n’était qu’un amas d’interrogations et de spéculations.

« Savez-vous qui je suis ? M’attendiez vous ? Qui sont ces gens dont vous dites faire partie ? » Il s’arrêta un bref instant avant de reprendre « Excusez-moi, je ne voulais pas vous paraitre grossier. Je ne m’attendais pas à rencontrer quelqu’un en ces lieux… Je m’imaginais perdu, livré à moi-même, comme vous le dites. Je serais ravi de vous avoir comme guide Judikhael, vous me semblez être quelqu’un de noble. »
avatar
Andrew Saether
~ Nouvel Arrivé ~


Camp : Guilde Impériale
Âge réel : 0 ans
Âge d'apparence : Dans la trentaine.

Compétences
Mémoire:
0/10000  (0/10000)
Compétence principale: Armes à feu
Niveau de Compétence: Compagnon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Afterlife

Message par Judikhael Wienfield le Mer 17 Aoû - 12:23

« Je me serais bien présenté, mais je ne le peux pas. J’ignore qui je suis, je ne sais plus rien de moi. »

Un fin sourire éclaira brièvement le visage fatigué de Judikhael. Non, il ne se moquait pas, mais il trouvait toujours cette première constatation que tout nouvel arrivé faisait assez... amusante. Et pourtant il n'y avait rien d'amusant fondamentalement dans tout cela. Tout oublier, ne plus savoir qui l'on était, devoir laborieusement se reconstruire jour après jour, devoir faire face soudain à certaines horreurs de ce monde dur et abrupt qu'était Nosco... Non, il n'y avait rien de drôle dans tout cela. Pourtant, Judikhael ne pouvait s'empêcher de trouver intéressant que les tous premiers mots prononcés par un nouvel oublié concerne justement cette perte de mémoire, cette perte d'identité. Immanquablement, filleul après filleul, il avait le droit aux mêmes questions, aux mêmes peurs, aux mêmes interrogations sans réponses. Et invariablement, il leur servait ensuite le même discours, les mêmes explications qui laissaient souvent plus de questions encore qu'elles n'offraient de réponse.

- Même si cela va certainement plus vous déconcerter qu'autre chose, je peux vous assurer que tout ceci est normal. En un sens. Toute personne arrivant ici, dans cette ville, ne se souvient de rien, pas même de qui il ou elle était. Vous êtes ici en Nosco, qu'on appelle aussi la cité de l'oubli. Nous sommes tous arrivés comme vous, près de cette enceinte, sans rien nous rappeler, pas même notre nom.

Et les questions, éternellement les mêmes, fusèrent alors de nouveau. Rien de bien anormal en somme... pour un habitué comme lui. C'est à cet instant, alors qu'il détaillait l'homme lui faisant face, qu'il prit conscience de son côté passablement désabusé. Usé. Vieux noscoien de plus de cent ans, il connaissait ce refrain par coeur pour l'avoir servi des centaines de fois, et un peu trop souvent encore ces derniers temps, Joshi ayant décidé de lui octroyer plus de nouveaux filleuls en une année qu'il n'en avait eu en cinq ans. Sans doute ce côté blasé était à l'origine de ces échecs concernant ses derniers parrainages : Morgan... Gustave... Tous ces nouveaux oubliés qu'il n'avait pas réussi à pleinement intégrer à réellement parrainer, aider, guider... Qu'il avait un peu laissé de côté, surchargé qu'il avait été, ou qu'il avait... dénigré, presque méprisé, quand il songeait à son attitude avec Gustave. Certes Gustave était un homme passablement timide voire pire, selon les critères de Judikhael. Mais il n'avait en rien mérité le comportement odieux et méprisant que l'ex-commandor lui avait offert.

Etrange que ce ne soit qu'à cet instant précis qu'il réalisait l'ampleur de son comportement. Etrange que ce soit ce nouvel oublié qui le lui fasse soudain comprendre par son avalanche de question. Ou alors était-ce que, de par son apparence, son âge physique, ce nouvel oublié était, comme rarement cela lui arrivait, plus proche de lui ? En effet, Judikhael estimait l'âge apparent de l'homme lui faisant face à la trentaine environ. Tout comme on l'avait estimé pour lui. Cela était assez rare. Très souvent Judikhael s'était retrouvé à être le plus âgé en apparence des hommes de Nosco, et avait eu affaire à des hommes plus jeunes, presque gamins. La vingtaine en grande majorité. Plus rarement il avait eu affaire à plus âgé. Mais à des hommes de son âge... peu couramment.

- Non je ne sais pas qui vous êtes, malheureusement. Pour tout dire je ne sais toujours pas qui j'étais avant d'arriver ici, et peu le savent également. Nous ne vous attendions pas particulièrement, mais nous avons pu détecter votre arrivée grâce à un système de surveillance.

Se disant, il lui montra les caméras.

- Nous avons l'habitude de telles arrivées, comme je vous le disais. Et pour être tous passé par la même étape que vous, pour être tous arrivés sans aucun souvenir et complètement perdus, nous avons décidés il y a longtemps de mettre en place un système de parrainage. L'un de nous vient, dès que nous voyons quelqu'un arriver, l'accueillir. Pour ensuite lui expliquer où il est, et qui nous sommes. Pour le guider et l'aider dans ce nouveau monde que sera Nosco pour lui. Pour vous.

Un autre sourire étira de nouveau les fines lèvres de Judikhael. Oui, décidément, ce nouvel oublié-là lui plaisait particulièrement.

- Il n'y a pas de mal, ne vous excusez pas. Je ne peux vraiment pas vous aider pour savoir qui vous êtes. D'ailleurs, mieux vous pour l'heure ne pas chercher à savoir tout cela. La mémoire vous reviendra peut-être... ou peut-être pas. Mais si je peux vous donner un conseil, c'est de chercher avant tout à vous intégrer à cette nouvelle vie, à vous reconstruire ici, et maintenant, en Nosco.

Il était encore trop tôt pour lui parler des tabous de Nosco, à savoir la question du passé. Mais il pressentait que l'explication au sujet de ce tabou viendrait plus vite que prévu pour cet oublié-là. Mais chaque chose en son temps. Il fallait déjà lui faire réaliser les choses et où il était. Que le monde d'avant était révolu et qu'il devait faire avec ce monde-ci.

- Vous n'aurez pas le choix malheureusement, vous ne pouvez pas sortir d'ici. Et non, avant que la question ne vous vienne à l'esprit, ce n'est pas nous qui vous avons enfermé ou séquestré. Nous sommes tous "séquestré" au même titre que vous. Pourquoi ? Comment ? Par qui ? Je n'en sais rien et peu le savent. Et ceux qui savent ne vous le diront pas. Je ne peux aussi que vous conseillez de ne pas tenter de sortir : ceux qui ont essayé ne s'en sont généralement pas sortis indemnes. Pas vivants du moins. Nosco, que vous voyez derrière moi sera dès lors votre ville, votre maison. Et nous allons devoir faire avec cela.

Il offrit alors un simple haussement d'épaules à l'homme, en signe d'excuse et d'impuissance, avant de finalement reprendre.

- Vous allez peut-être me dire que vous ne voyez rien de fermé. Pour tout dire, en fait si. Mais chaque personne verra l'enceinte qui clôture Nosco, l'enceinte qui est derrière vous et qui fait le tour de la ville, qui la ferme complètement, autour, au dessus et en dessous, de manière différente. Pour moi c'est un immense mur de ronce infranchissable. Quelque soit l'aspect que cette enceinte prend, elle sera infranchissable pour quiconque. Et ne me demandez pas comment la franchir, ou comment passer, encore une fois je ne le sais pas.

Et se disant, comme pour prouver ses propos, il approcha la main des ronces qu'il voyait et la frotta à une épine, créant une entaille sur sa paume, sans même l'once d'un froncement de sourcil. Il avait vite compris, au cours de ses accueils, que cette preuve était souvent assez marquante et permettait au nouvel oublié de mieux croire à toutes ses élucubrations.

- Mais venez, nous n'allons pas prendre racine ici. Entrons donc dans la ville, si vous le voulez bien. Entrez donc dans votre nouvelle vie.

_________________


La vérité, comme la lumière, aveugle.
Le mensonge, au contraire, est un beau crépuscule, qui met chaque objet en valeur.

Albert Camus
avatar
Judikhael Wienfield
~ Guildien ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Haut Conseiller
Âge réel : 111 ans
Âge d'apparence : 30 ans

Compétences
Mémoire:
4250/10000  (4250/10000)
Compétence principale: Armes blanches
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Afterlife

Message par Andrew Saether le Ven 2 Sep - 1:17

L’oublié était comme hypnotisé par les lèvres de l’homme, il les fixait intensément et ne voyait plus qu’elles. Ses oreilles captaient chaque parole, chaque petit son, provenant de la bouche de son comparse : L’arrivant cherchait vainement réponse à ses multiples interrogations. Pendant que les phrases naissaient puis mourraient dans la bouche de Judikhael, le nouvel arrivé émergeait de sa léthargie. Il réalisait peu à peu la réalité de sa situation. Une situation qui paraissait aux premiers abords inquiétante et singulière, mais qui s’avérait tout à fait ordinaire en ce monde. Il échappe un bref ricanement.

« Je vois, l’anormal est ici normal… »

Le fait le plus étrange concernait cependant cette enceinte aux milles et une facettes. Les propos de l’homme à ce sujet semblaient presque irréels. Quelques instants plus tard une stupeur sans égale s’empara du rejeton lorsque le doigt de Judikhael s’ouvrit légèrement au contact de ce qui semblait être du vide. Il imita les gestes de son ainé, cherchant à expérimenter de lui-même, sa main fendit simplement l’air avant de revenir le long de son corps, indemne. Il la regarda quelques instants d’un air émerveillé avant de porter son regard vers celui de son guide.

« … ça me plait. »

L’oublié acceptait son sort, il en était même presque heureux et voyait tout cela comme une deuxième chance, comme une deuxième vie s’offrant à lui. Une vie certes pleine de mystères, mais aussi de surprises. Bonnes et mauvaises, comme dans toute autre existence. Rien n’est blanc, rien n’est noir, il n’y a que différentes teintes de gris s’agençant pour colorer le monde. Il ne demandait qu’à découvrir la toile et à y trouver sa place. Il était à présent un peintre à part entière au même titre que Judikhael et tous les autres. Il ne restait plus pour lui qu’à saisir les bons outils et de commencer à ouvrer, mais surtout à trouver son nom d’artiste.

« Allons donc voir votre cité cachée Judikhael, vous avez sans doutes d’autres choses à faire que de rester ici. Mais je souhaiterais d’abord que nous allions mettre un nom sur mon visage, que je puisse au moins me présenter, ce serait moins gênant pour moi, je ne suis pas un animal après tout. »

L’oublié avait besoin d’un nom afin de se définir, il écrirait ainsi son histoire à chaque soir, remplirait page après page le livre de sa vie. S’écrire un passé n’était cependant pas une priorité, les pages blanches n’effrayaient pas l’homme, au contraire, elles le motivaient et le stimulaient dans sa longue quête pour devenir quelqu’un. C’est l’esprit apaisé que le nouveau né indiqua qu’il était prêt à marcher vers son destin.

avatar
Andrew Saether
~ Nouvel Arrivé ~


Camp : Guilde Impériale
Âge réel : 0 ans
Âge d'apparence : Dans la trentaine.

Compétences
Mémoire:
0/10000  (0/10000)
Compétence principale: Armes à feu
Niveau de Compétence: Compagnon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Afterlife

Message par Judikhael Wienfield le Jeu 8 Sep - 12:18

«l’anormal est ici normal… »

Voilà qui était un beau résumé, pensa Judikhael silencieusement, se contentant de hausser un sourcil d'un air appréciateur. Tout dans ce nouvel oublié lui plaisait, et le jeune homme avait su happer, comme rarement un filleul auparavant, son intérêt et une vive sympathie. Etait-ce parce que Judikhael avait décidé de rentrer dans de meilleures dispositions concernant son rôle de parrain ? Ou était-ce parce que ce filleul se montrait la hauteur de ses espérances en matière de répartie et de réaction face à l'inconnu qui se présentait à lui ? Il n'aurait su dire. Peut-être, sans doute même, un peu des deux. L'ex-commandor eut alors une pensée coupable envers Gustave qui était arrivé il y a peu, et à qui il avait réservé un fort mauvais accueil, en lui offrant sa mauvaise humeur et ses nerfs à fleur de peau, au lieu de lui offrir l'attention et l'écoute dont l'homme timide aurait eu besoin. Rien de forcément irrémédiable, se força-t-il à penser, en se disant qu'il n'était jamais trop tard pour rattraper tout cela.

Mais nul besoin de penser à tout cela maintenant. Ce n'était ni le moment ni l'endroit. Un nouvel oublié l'attendait encore et avait besoin de lui, s'admonesta-t-il, se forçant à reprendre pied dans la réalité du moment.

- Oui, vous avez raison, vous avez besoin d'un nom. Avez-vous une idée ? Ou souhaitez-vous que je vous en donne un ?

Se disant, il avait déjà commencé à marcher, direction bâtiment administratif, tout en indiquant à son filleul de le suivre.

- J'avoue ne pas être trop doué pour les noms. Mais pour vous, j'aurais pensé à un prénom comme... Andreas, ou... Andrew... Comme vous préférez. A moins que n'ayez une autre idée. Et en nom, j'avoue ne pas avoir d'idées précises là comme ça. Avez-vous une idée ? Une envie ?

Judikhael se surprit lui-même par son clame et sa soudaine patience, une attitude qui ne lui ressemblait plus ces derniers temps, lui qui s'était montré sans cesse tourmenté, l'esprit torturé tourné ailleurs, distrait et surtout particulièrement colérique ou d'humeur polaire. Sans doute la nouvelle d'un possible traitement mieux adapté pour lui. Ou la sensation de potentiellement redevenir utile à quelque chose dans cette cité... Mais encore une fois, ce n'était pas le moment de penser à tout cela. Continuant sa marche, mesurant son pas pour le caler sur celui moins rapide du jeune homme, il lui indiqua le nom des bâtiments qu'il rencontrait et qu'ils dépassaient, lui indiquant sommairement à quoi ceux-ci servaient.

- Ne vous inquiétez pas. Beaucoup d'informations nouvelles vous sont données d'un coup, et nous sommes conscients que vous ne pouvez pas tout apprendre d'un coup. Vous aurez droit à un plan et à une présentation plus détaillée de la cité en temps et en heure. Mais nous allons d'abord nous rendre au bâtiment administratif. Cela risque d'être un peu long, mais cela permettra d'ensuite vous donner tout ce dont vous aurez besoin pour commencer.

Il lui expliqua alors sommairement qu'on allait l'enregistrer" sur les fichiers informatiques, pour mieux le connaître, qu'on allait lui poser bon nombre de questions auxquelles il ne saurait peut-être pas forcément répondre, mais qui permettrait de dresser un rapide portrait, pour l'aider ensuite à mieux s'intégrer. Il était en train de lui expliquer quel genre de questions, quand ils arrivaient sur le perron du fameux bâtiment.

[HJ : je te laisse répondre et je crée ensuite la suite de notre sujet au bâtiment administratif Wink]

_________________


La vérité, comme la lumière, aveugle.
Le mensonge, au contraire, est un beau crépuscule, qui met chaque objet en valeur.

Albert Camus
avatar
Judikhael Wienfield
~ Guildien ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Haut Conseiller
Âge réel : 111 ans
Âge d'apparence : 30 ans

Compétences
Mémoire:
4250/10000  (4250/10000)
Compétence principale: Armes blanches
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Afterlife

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum