Noms et deux gouttes d'eau

Aller en bas

Noms et deux gouttes d'eau

Message par Shane M. Lewis le Dim 11 Sep - 17:43

    Shane se souviendrait bien longtemps de ces sanglots. Il s’en souviendrait parce qu’ils résonnaient pour lui comme une note du passé. Ca revenait, tout au fond de lui, ça avait un ton de déjà entendu, le son d’un passé perdu, le bon du nouveau venu. Il ne l’oublierait pas à nouveau. Il l’espérait. Il ne voulait plus de l’amnésie, plus à nouveau. Il lui importait peu, au final, de retrouver ce qu’il avait déjà oublié. Il voulait seulement ne pas perdre ce qu’il avait à présent, ce qu’il avait eu en arrivant à Nosco, c'est-à-dire une page vierge où, depuis dix ans, il avait écrit de différentes encres la joie comme la peine, l’amour comme la haine, l’admiration comme la colère. Il y avait eu du noir, du bleu et du rouge, il y avait eu du sang, de l’eau et de la terre. Il y avait eu des étreintes, des secrets et des rêves. Il y avait eu de tout, mais jamais de l’oubli, sauf quand la rancœur se voulait effacer le mal. Alors non, jamais plus ces pages ne devaient se déchirer. Il y avait mis son cœur et son âme à Nosco. La cité avait emporté ce qu’il avait cru savoir, et elle avait créé son nouveau passé, son présent et il façonnait son avenir à l’image de ce qu’il avait connu. Tout était une suite logique et cohérente, et il ne voulait jamais plus que cela disparaisse dans les méandres de l’oubli.

    « Tiens, prends ça, monte et accroche toi. »

    Il lui tendait son casque. Son red-velojet n’était fait que pour une personne, raison pour laquelle il n’avait qu’un casque, mais il ne pouvait pas laisser April marcher à pied ! Il lui avait donc donné son casque en se promettant de ne pas rouler trop vite et il monta sur l’engin, lui laissa le temps de monter derrière lui après avoir enfilé le casque. Il sentit ses mains s’accroché à lui, et après s’être assuré qu’elle était prête, il démarra. Shane avait adoré la vitesse. Le red-velojet était probablement le plus rapide des véhicules terrestres. Il était certain qu’il pouvait traverser Nosco en deux minutes, s’il n’y avait pas de piétons à écraser. Il ne pousserait pas la moto aussi vite, tout simplement parce qu’il n’avait pas envie de perdre April en route. Néanmoins, il se déplaça assez rapidement pour sentir le vent contre son visage et l’air s’engouffrer dans ses cheveux d’un gris métallisé très souvent en bataille. Bientôt, ils distinguèrent le blanc bâtiment de l’administration. Il s’arrêta devant avant un dérapage parfaitement contrôlé qui lui fit monter l’adrénaline. Et Joshi savait combien cette molécule était bonne pour les hommes ! Shane était informaticien, doublé d’un spécialiste en cybernétique. Il calculait très vite sa trajectoire et pouvait donc se permettre de tels dérapages sans risquer sa vie et celle de sa sœur.

    « On est arrivés ! »

    Clama-t-il en descendant du velojet après avoir coupé le moteur. Il y avait un bâtiment blanc devant eux, haut de trois étages. Il y avait des colonnes et des vitres de plus de six mètres de haut sur la façade du hall, découpées en divers carreaux. De chaque côté, une porte et les deux arrivants prirent l’une d’entre elles. Dans le haut, le parquet était brillant. Le grand panneau en hologramme annonçait 14 : 52. Et pourtant c’était vide. Les gens d’ici travaillaient dans les bureaux et ne s’attardaient que très rarement dans ce grand hall lumineux. Sur le grand panneau, les informations défilaient, c’est des textes qui s’affichaient et tournaient en boucle. Pour tout novice, ces mots étaient d’une importance cruciale pour se repérer. Pour Shane, c’était, avec le temps, devenu inutile. Les brigadiers informaticiens connaissaient les bâtiments Guildiens mieux que n’importe qui. Et pour cause, c’était eux qui acheminaient énergie et ondes alphas. Imaginez alors qu’ils oublient un bâtiment ! DE plus, en dix années, mon informaticien avait eu suffisamment de filleuls dans sa vie pour savoir que pour l’accueil de celui-ci, il fallait se rendre au département de la réglementation, c'est-à-dire au premier étage. Il serrait la main de la petite April pour la guider et l’entrainer dans son pas. Il y avait, au fond, trois ascenseurs. Shane en appela un, après un passage aux scanners rétiniens et digitaux.

    « C’est le bâtiment de l’administration. On monte au département de la réglementation pour t’enregistrer. C’est assez long, mais on est tous obligés de passer par là. »

    Ils arrivèrent au premier étage, objet de leur destination. Tout ici était très clair. Il y avait un bureau à l’accueil, un parquet au sol, et puis des bureaux un peu partout. Les murs étaient des vitres plus ou moins opaques, ce qui rendait le lieu très lumineux. Il n’y avait pas de soleil à Nosco, juste de la lumière artificiel créée par la Guilde et Shane avait fini par songé qu’avant Joshi, cette cité avait due être plongée dans les ténèbres. Ils prirent un couloir, et puis entrèrent dans un bureau, la porte coulissa devant eux. A l’intérieur, il y avait cet homme qui s’appelait Joseph à qui Shane serra la main. C’était un homme chaleureux qui accueillait les nouveaux tombés près de l’enceinte. Joseph était un peu corpulent et lorsqu’il serra chaleureusement April dans ses bras pour l’accueillir, Shane craignit qu’il ne la brise en morceau. Mais de toutes évidences, elle avait tenu le choc. S’en suivaient d’innombrables questions que Joseph posa à sa filleule qui venait d’être baptisée April Lewitt. Pourquoi Lewitt ? Parce que c’était ce qui se rapprochait le plus de Lewis, et Shane avait cherché à garder un pseudo lien de parenté. L’informaticien avait nommé l’expression de surprise sur le visage de Joseph lorsqu’il avait vu pour la première fois April. Il avait regardé alternativement April, puis Shane, puis April et enfin Shane, cherchant à savoir si ses yeux lui jouaient des tours à voir double ou si les deux jeunes gens étaient semblables.

    « Oui, je sais, c’est troublant… »

    Répondit-il sincèrement à la question qui n’avait pas été formulée mais qui se lisait dans le regard de Joseph. Joseph signala alors que « de toute façons, April passera une visite médicale ». Et Shane sut bien vite pourquoi : c’était pour une analyse ADN, par prélèvement sanguin sans doute. Shane n’aimait pas vraiment les seringues. Ni les scalpels. En fait, Shane n’aimait pas vraiment les médecins. S’il avait su à ce moment là que celle qu’il découvrait comme sa sœur aurait tout justement des talents en biologie ! Misère ! Il écouta sagement les questions et les réponses qui se donnaient entre April et Joseph. Et c’était parti. Dans le même temps où il posait des questions, Joseph tapait les réponses dans son ordinateur. Parmi les questions, il y avait : ‘te souviens-tu de quelque chose ? Te rappelles-tu de ton nom ? As-tu des objets sur toi ? Quel est le nom que tu as choisi ? Aimes-tu certaines choses ? Préfères-tu le blanc ou le noir ? As-tu peur de quelque chose ? As-tu envie de quelque chose ?’ Souvent, c’étaient des questions qui servaient à cerner la personnalité du nouvel oublié qui, même ne sachant rien, donnait des réponses qui signifiaient aux tests psychologiques. Shane se souvenait bien avoir piraté son propre rapport bien des années après son arrivée, sur Bêta. Bien souvent, ces petits tests là voyaient juste. Même s’il y avait quelques détails qui reflétaient leur erreur. Et puis, finalement, peu lui importait.

    Et puis vinrent d’autres questions, sensiblement différentes aux premières. Elles étaient plus d’aspect technique pour déterminer dans quel type d’appartement April serait le mieux : besoin d’espace, ou au contraire, se sentait-elle mieux dans un petit appartement ? Voulait-elle être plus au nord ou au sud, l’ensoleillement, le contenu de la maison. Les questions étaient larges et variées. Shane écoutait sagement, encouragement silencieusement du regard sa filleule à donner une réponse. Rien n’était destiné à stagner lorsqu’on était Noscoien. On arrivait souvent au deuxième étage de l’Aedes dans une petite année, et si quelque chose lui avait déplu dans son premier appartement, elle aurait tout le loisir d’y remédier pour son second. De même, ce n’était pas parce qu’elle disait préférer le noir au blanc ou le blanc au noir que ça changerait la face de sa vie. Et puis vint le moment que Shane redoutait tant. April fut invitée à se lever. Shane la suivit du regard. Joseph la mesurait sur toutes les coutures : hauteur, largueur, diagonale. Il y avait aussi dans ce coin là, un miroir. Une psyché pour être exact dans laquelle se reflétait le dos d’April. Combien de temps mettrait-elle pour se retourner et découvrir son visage ? Et combien de temps mettrait-elle pour réagir à Ô combien elle ressemblait à Shane ? Ses poings se crispèrent sur ses jambes, sur la toile de son large pantalon. Il leva ses yeux vers April. Il la trouvait belle, sa sœur. Il ne l’admirait pas comme un amoureux, mais comme un frère. Il était content qu’elle soit là. Il l’avait retrouvée. Il ne voudrait jamais plus la perdre.
avatar
Shane M. Lewis
~ Brigadier Informatique ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Brigade Informatique
Âge réel : 10 ans
Âge d'apparence : 19 ans

Compétences
Mémoire:
3000/10000  (3000/10000)
Compétence principale: Informatique
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Noms et deux gouttes d'eau

Message par April Lewitt le Mar 13 Sep - 0:16

I l lui avait tendu un casque, qu'elle prit et mit sur sa tête, bien que suspicieuse quand aux évènements qui risquaient d'arriver. Allait-elle réellement devoir monter sur cet engin ? Apparemment oui puisque lui-même était monté dessus. Elle grimpa également dessus et s'accrocha à Shane, serrant de ses faibles poings, son haut. Plusieurs secondes plus tard, il démarra, le chemin semblait se faire tranquillement, du moins elle n'en était pas aussi apeurée qu'elle l'avait cru. Rapidement, elle put apercevoir les bâtiments blancs de plus près. Il semblait qu'il étaient arrivés puisque Shane s'était arrêté devant l'un des bâtiments. Elle en eu la certitude lorsqu'il lui dit. Elle enleva donc le casque et le lui tendit pour qu'il s'en occupe.

Elle regarda plus attentivement le bâtiment. Très haut, trois-quatre étages sûrement, avec débarras tout en haut peut-être. Tout blanc ou presque, il n'y avait rien à y redire, Ils entrèrent et firent face à un hall qui lui paraissait immense, mais elle ne s'attarda pas plus dessus, elle en aurait bien le temps après, si elle devait passer le reste de sa vie ici. Sa main dans celle de l'homme qu'elle accompagnait - ou alors était-ce lui qu'il l'accompagnait -, ils s'arrêtèrent alors face à trois ascenseurs, Shane en appela un mais elle n'y fit pas attention, regardant autour d'elle. Il la tira de son observation en lui parlant. Où ils se situaient, était le bâtiment de l’administration, ils allaient vers le département de la règlementation pour l'enregistrer, il paraît que c'est long, mais que c'est obligatoire, elle n'y trouva rien à y redire, de toutes façons, il n'y avait rien à dire tout court.

Le premier étage arriva rapidement, lumineux et clair, il blessait ses pauvres yeux qui n'avaient rien demander. Elle les plissa un court instant, les rouvrant doucement ensuite. Ils avancèrent, prenant un couloir et entrant dans une pièce. Un homme s'y trouvant déjà serra la main de Shane puis la prit dans ses bras, elle resta figée, elle ne voulait pas avoir ce genre d'affections avec des gens qu'elle ne connaissait pas. Et Shane plus tôt ? C'était pas pareil, elle pleurait à ce moment-là, elle avait eu besoin d'une présence. Quand il la relâcha, elle expira doucement pour ne pas se faire entendre. Ensuite nombres de questions étaient alors posées. D'abord son nom, elle n'en avait aucune idée elle, alors ce fut Lewitt, proposé par Shane, le plus simple apparemment, il ressemblait à Lewis, son propre nom de famille. Elle n'en fit pas cas pour autant, c'était pour elle, juste de la simplicité.

Alors que Shane disait encore une phrase, elle s'en rappela une autre dite pas longtemps auparavant. Qu'ils se ressemblaient, et là, c'était troublant, d'après ses dires. Alors, on lui dit qu'elle passerait une visite médicale, sans problèmes, mais elle n'avait compris le sens du "de toute façon". Bon un problème qu'elle règlerait plus tard. Cependant, cela n'arrêta pas les questions pour autant. Se souvenait-elle de quelque chose ? Décemment non. Se rappelait-elle de son nom ? Non plus, c'était pourquoi on lui en avait donné un nouveau non ? Des objets sur elle ? Juste cette anneau autour de sa chaîne, devait-elle le considérer comme un objet ? Ne le sachant pas, elle en fut heureuse lorsqu'elle vit qu'il était en dessous de son tee-shirt. Si elle aimait certaines choses, oui, le contact avec les gens, mais plus dans un domaine professionnel sûrement. Le blanc ou le noir ? Le blanc, couleur de la pureté. Elle répondit aux autres questions avec le plus de sincérité qu'elle pouvait.

Vinrent ensuite d'autres questions. Elle sut à ce moment-là, qu'elle détestait qu'on lui en pose. Elle préférait le confinement, au nord, sans trop de soleil. Des tons marrons et orangés sinon le basique. Elle en avait marre mais continuait de répondre, elle ne pouvait rien faire d'autre à part se taire, et si elle était, là, ce n'en était pas le but. Enfin, les questions cessèrent, mais l'homme sous le nom de Joseph, lui demanda de se lever, elle le fit. Il la mesura puis nota tout ce qu'il avait trouvé. Son regard se balada légèrement sur la pièce, du moins que là, où sans se retourner, elle pouvait regarder. Ses yeux tombèrent sur Shane, il ne semblait pas en forme, les poings serrés et il leva ses yeux, leur regards se croisèrent, mais elle, gênée, tourna sa tête brusquement et vit un éclat brillant. Ne faisant attention à aucun des deux hommes, elle se dirigea vers l'éclat, oubliant la gêne d'auparavant, doucement, mais elle sentait leurs regards sur son dos. Elle voulait se retourner pour demander la permission mais ne le fit pas, elle ne voulait pas se prendre un refus, elle voulait pouvoir s'observer. Arrivée devant le miroir, elle hoqueta, ses yeux étaient d'un marron si clair qu'elle avait l'impression de voir couler du caramel. Ses cheveux étaient noirs, comme elle avait pu le deviner, ses traits fins, et effectivement, elle voyait une légère ressemblance avec Shane. Pourtant, elle n'en voyait pas beaucoup, mais peut-être qu'en les mettant côte à côte, elle y verrait mieux. Elle se retourna vers lui et lui tendit une main, l'invitant à la rejoindre, souriant tendrement, laissant échapper seulement deux-trois mots.

- Viens, s'il te plaît.

Pour cette fois, elle avait utilisé le tutoiement, sans y faire attention.
avatar
April Lewitt
~ Nouvel Arrivé ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Infirmière
Âge réel : 0
Âge d'apparence : 30

Compétences
Mémoire:
0/10000  (0/10000)
Compétence principale: Biologie
Niveau de Compétence: Apprenti

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Noms et deux gouttes d'eau

Message par Shane M. Lewis le Mer 14 Sep - 15:06

    Que n’avait-il pas songé se terrer six pieds sous terre pour éviter le moment où elle commencerait à comprendre, à se douter d’un bout de quelque chose ? Il avait voulu, mais quand bien même il l’aurait pu, il ne l’aurait probablement pas fait. Il n’aurait pas fui devant sa sœur. Pas cette fois. Pas encore une fois. Il avait semble-t-il fait à plusieurs reprises cette erreur, alors non, jamais plus il ne voulait remettre au goût du jour cette stupidité. Y parviendrait-il seulement, lorsque l’esprit se fait souffrance et les pensées se font violence face au présent, aux remords et à la crainte ? Etait-ce seulement que d’avoir du courage pour affronter le regard de sa sœur ? Non, en fait c’était bien plus que cela, bien plus qu’April ne pouvait le penser. Elle n’aurait su imaginer à quel point leurs chemins s’étaient croisés, enlacés, avant de se séparer puis se rejoindre à nouveau et s’éloigner encore. Alors April s’était retournée vers le miroir. Elle avait pu apercevoir son reflet, découvrir son visage et son corps. Joseph lui-même s’était plongé dans un silence, ne sachant que trop quoi répondre. Les jumeaux étaient bien rares à Nosco. De souvenir, il n’y avait eu que des triplés masculins qui étaient tombés près de l’enceinte, le même jour en un même lieu, et de ressemblance effarante. Il y en avait peut-être eu d’autres ainsi, mais qui échappaient à la mémoire de mon Guildien et à celle de Joseph. Mais deux personnes, si semblables physiquement que leur lien familial ne pouvait être rétorqué, et qui, étrangement, arrivaient à plus de dix ans d’intervalle, c’était si bien rare et Shane aurait pu dire que ce n’était jamais arrivé, sans pour autant en être sûr, mais dont la certitude le frappait.

    Sans aucun doute que la nouvelle ferait le tour de Nosco. Ce genre de personnes qui partagent autant de patrimoine génétique font l’objet bien vite de rumeurs. Fort heureusement pour Shane, April n’avait pas vingt ans d’apparence de plus que lui : il éviterait le genre de sarcasme du genre « tu as retrouvé ta Maaaaaaman ? » Shane aurait longuement bougonné jusqu’à ce que ces sottise finissent par se taire d’elles mêmes. April se regardait dans le miroir et Shane veillait sur elle, de loin, même si un peu troublé. Lorsqu’elle se tourne vers lui, il s’était tendu. Mais elle ne fit ‘que’ lui demander de la rejoindre. Mon brigadier posa ses mains sur ses genoux et appuya dessus pour s’aider à se lever. Avait-il vraiment le choix ? Il marcha vers elle et vint se placer à ses côtés, légèrement en arrière. Il la dépassait de dix petits centimètres, il avait des cheveux gris, plus longs que la normale pour un garçon sans tomber dans l’excès. Ils étaient en bataille. Ceux d’April étaient longs, très long et d’un noir de jais. Shane posa une main gantée sur l’épaule de la jeune femme. Son pouce frotta doucement la surface de sa peau à disposition. Shane avait la carrure d’un homme, et April affichait celui d’une femme qui avait des formes, de la poitrine et des hanches, alors que Shane avait les épaules carrées et les muscles ressortis par l’entraînement et le sport. Mais ces différences là, elles ne comptaient pas, elles étaient attraits aux sexes auxquels ils appartenaient, plus que biologiquement. Mais si on y regardait de plus près, au-delà de ces différences, il y avait ces ressemblances troublantes qui avaient perdu Shane, et, en moindre mesure, Joseph.

    Ils avaient ce visage fin, le menton en pointe tendre. Ils avaient ces yeux d’un marron si clair qu’on aurait pu les dire orange ou jaunes, peut-être ambrés lorsqu’ils étaient éclairés à la lumière artificielle de Nosco. Ils étaient taillés de manière assez ronde puis étendues sur les pointes. Shane savait avoir vécu aux Etats-Unis, mais il se soupçonnait des origines asiatiques. Ils avaient un visage pâle, blanc, symétrique. Certaine, la blancheur de la peau de mon Brigadier devait tirer sur le métier qu’il exerçait. Une vie devant un ordinateur pouvait le justifier. Ils avaient ce petit nez, plus plat que chez beaucoup de gens, ces lèvres rosées, fines et discrètes. Shane fixait leurs reflets dans le miroir, perdu. Lorsqu’il avait vu April, il avait tout de suite remarqué qu’elle lui ressemblait. Maintenant qu’il pouvait les voir tout les deux en même temps, chaque point commun lui sautait aux yeux et chaque différence lui disparaissait. Ils auraient pu être deux gouttes d’eau de sexes opposés, mais au final un féminin et un masculin aux similitudes frappantes. Il était tendu, il ne le montra pas cependant lorsqu’il demanda à April sur le ton de l’humour :

    « Tu comprends ma tête quand je t’ai vue maintenant ? »
    Un sourire s’étira sur ses lèvres, amusé. Il jeta un regard à Joseph qui annonça que l’enregistrement était terminé, qu’il avait fini, et qu’on était en train de préparer les vêtements de base pour la jeune femme, ainsi qu’un ordinateur, un téléphone et une arme alpha. Ils pourraient passer les chercher à l’accueil de l’étage. Et puis l’homme envoya un message électronique pour la convocation à l’examen médical. Joseph se retira et Shane prit une profonde inspiration avant de soupirer :

    « Pas trop déçue d’être mon double ? »
avatar
Shane M. Lewis
~ Brigadier Informatique ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Brigade Informatique
Âge réel : 10 ans
Âge d'apparence : 19 ans

Compétences
Mémoire:
3000/10000  (3000/10000)
Compétence principale: Informatique
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Noms et deux gouttes d'eau

Message par April Lewitt le Jeu 15 Sep - 23:47

    S hane se leva pour la rejoindre, il se plaça non loin d'elle, de façon à ce qu'ils soient tous les deux face à la surface miroitante. Elle en avait les yeux écarquillés, complètement abasourdie par la ressemblance dont ils faisaient preuve. Elle voyait ses yeux, les regardant, puis alternant avec ceux de l'homme, ils étaient si semblables qu'elle n'en revenait pas. Leurs yeux avaient cette teinte clair qu'elle était sûre que peu de gens l'avaient, que cela pouvait provenir d'une descendance, d'une fraternité ou d'une gémellité. Peu sûre de toute ces probabilités, elle s'en tint seulement à une grande ressemblance. Au niveau de leur taille, il était plus grand, en même temps, il était bien connu que les femmes étaient plus petite, qu'eux. Leurs visages eux, se ressemblaient également mais, elle, elle avait l'air plus vieille que lui, elle devait avoir dans les trente ans et lui dans les vingts ans. Elle sourit doucement devant ces similitudes entre leur deux corps. Bien qu'elle soit une femme, avec de la poitrine, des hanches, et des cheveux extrêmement longs, ils étaient presque pareil.

    Il lui demanda si elle avait compris la tête qu'il avait fait lorsqu'il l'avait vu la première fois. Elle hocha la tête, elle avait compris, une telle ressemblance ne laissait pas indifférent. Elle secoua la tête, ses cheveux volaient devant ses yeux, se mouvant tels des bateaux voguant tranquillement le long des côtes africaines. Elle entendit Joseph annoncer qu'ils avaient terminé et que des vêtements étaient préparés pour elle, avec deux-trois autres trucs. Un bug aussi, pourquoi une arme ? Elle ne saurait jamais s'en servir puis elle ne voulait pas blesser quelqu'un. Elle vit l'homme de l'administration partir d'un regard absent, et machinalement, elle se tourna vers Shane. Elle le vit inspirer profondément et ensuite elle l'entendit prononcer si elle n'était pas trop déçue d'être son double. Elle décida de lui répondre oralement.

    - Si je suis déçue ? Non, je ne pense pas. Tu seras un visage familier dans cette ville qui m'est encore inconnue... Où allons-nous maintenant ? Je te suis.

    Changement de sujet pas très subtile mais dire à quelqu'un qui nous ressemble énormément qu'il sera seulement un visage familier ne doit pas être très plaisant. Elle regarda donc partout autour d'elle, et elle n'attendit pas Shane pour sortir de la pièce, histoire de jeter un coup d’œil dans le lieu où elle se trouvait. Elle n'y avait pas tellement fait attention plus tôt mais elle ne le regretta pas, au contraire, elle trouvait le lieu banal, peut-être ne l'était-il pas pour tout le monde, mais pour elle, ça l'était. Elle trouvait sa situation très bizarre, et ne s'y ferait peut-être pas avant un bout de temps, mais elle ferait de son mieux pour s'intégrer dans ce lieu étrange.
avatar
April Lewitt
~ Nouvel Arrivé ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Infirmière
Âge réel : 0
Âge d'apparence : 30

Compétences
Mémoire:
0/10000  (0/10000)
Compétence principale: Biologie
Niveau de Compétence: Apprenti

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Noms et deux gouttes d'eau

Message par Shane M. Lewis le Ven 16 Sep - 13:17

    Shane n’aurait su dire si son cœur se serrait ou si au contraire, il était plus détendu avec elle. C’était peut-être un peu des deux. Il se sentait bien avec April, parce qu’elle était sa sœur. Il s’en sentait aussi extrêmement frustré et déboussolé. Aurait-il fallu qu’il la traite comme n’importe quelle de ses filleules ou pouvait-il se permettre de la surprotéger comme un frère ? Là était le grand débat, dans son cœur, depuis qu’il l’avait vue près de l’enceinte, et aucune solution n’avait été trouvée. Il aurait voulu lui laisser la liberté qu’il laissait à tout ses protégés, mais elle, c’était sa sœur, et il se sentait coupable d’avoir à l’abandonné à un moment ou à un autre. Elle n’était pas déçue. Il s’agissait de ses mots et Shane répondit par un léger sourire. Rassuré, il l’était certainement. Certains n’aimaient pas être la copie conforme ou presque d’un autre. Pour April, la situation s’offrait sous un autre angle. Il n’y avait pas songé, mais en effet, il y avait ce côté familier qui faisait qu’elle se sentirait moins perdue. Il ne répondit pas de mots néanmoins. Il la suivit dans le couloir, si clair de vitres et de blancheur, sauf exception du parquet qui était marron. Pour le reste, on avait l’impression d’un grand espace, le genre d’espace dont on ne voit pas la fin. Et dans ce paysage, là, il y avait cette jeune femme qui découvrait le monde qui l’entourait, cette jeune femme sur qui il veillerait secrètement, mais suffisamment pour pouvoir la protéger de tout le néfaste de Nosco.

    « On prend tes affaires et on va chez toi. »

    Répondit-il alors, marchant ave elle, devant ou derrière en fonction de la vitesse de marche d’April qui semblait regarder un peu partout en chemin. Et puis, ils furent de nouveau à l’accueil de ce premier étage. Il y avait une dame, là, qui les attendait avec deux sacs. Il laissa le plus léger à April et prit le second avec lui. Enfin, ils s’engouffrèrent dans l’ascenseur, traversèrent le hall dans l’autre sens et se retrouvèrent à nouveau à l’extérieur. En velojet, le trajet jusqu’à l’Aedes était bien court. Ils s’y arrêtèrent et entrèrent dans l’immense bâtiment :

    « C’est l’Aedes, le lieux de vie des Guildiens. Il y a les appartements, et les loisirs. On passe beaucoup de temps à l’Aedes. Les nouveaux oubliés emménagent au premier étage, les plus anciens sont au second, et les hauts gradés vivent au troisième. Il est possible que dans un an ou deux, tu aies à déménager au second étage, un appartement un peu plus grand, ou une collocation peut-être. Tout dépend des affinités que tu développeras. »

    Il s’engouffrèrent dans l’ascenseur et montèrent au premier étage. D’après Joseph, l’appartement réservé pour April n’était pas très loin. Les deux y parvinrent assez rapidement. Il indiqua à April le scanner tactile pour qu’elle y pose sa main pour ouvrir l’appartement. Il lui expliqua qu’il n’y avait pas de clef à Nosco. Seul son empreinte digitale ou rétinienne n’ouvrirait sa porte, ça évitait beaucoup d’infraction de voleurs et de petits brigands. Il argumenta aussi sur le fait que Nosco était une ville très sûre, grâce aux vidéos de surveillance. Il y avait donc très peu de chance pour qu’elle se fasse agresser ou voler quoique ce soit. La porte s’ouvrit en coulissant de manière électronique et ils débouchèrent sur un petit appartement de base : une cuisine équipée avec le minimum de vaisselle nécessaire. Il y avait une table, deux chaises, un canapé. Plus loin, dans la chambre, un lit et ses draps et une armoire. Et une salle de bain avec le linge de maison utile. Il posa son sac sur la table de la salle à manger, et ils firent le tour de l’appartement pour vérifier qu’il ne manquait rien. Rassuré, Shane se retourné vers sa protégée.

    « Et bien, voilà ton chez toi. Je vais te laisser t’installer, te laver, te changer et te reposer un peu. Tu peux visiter un peu la ville aussi, si tu as un souci, j’enregistre mon numéro dans ton téléphone, tu n’auras qu’à m’appeler. Je viendrai. Je vais aller travailler pour ma part, si tu as besoin de quoi que ce soit, n’hésite pas. Et puis… Si tu veux ce soir, tu pourras venir manger chez moi. Je vis en collocation avec le Commandor Anthelmios au troisième étage. »

    Aurait-elle compris que Shane vivait au troisième étage et qu’il était donc lui aussi, Haut Gradé ? Il ne lui avait pas dit plus en détail, et peu lui importait. Au moins, ce serait l’occasion de lui présenter Silvio. Silvio était le petit ami de Shane. C’était une relation cachée, car homosexuelle, et donc, pour des hauts gradés ça aurait été très mal vu. Personne n’était donc au courant, et ils taisaient leur relation dans le silence, au creux de leur chambre et personne ne devait jamais rien savoir. Bref, ce serait ce soir, l’occasion de présenter la femme qui lui ressemblait tant à son Silvio.

    « Tu n’as qu’à prendre l’ascenseur, aller au troisième étage, et toquer à mon appartement. Disons, vers 20 heures. Ca te va ? Et demain, je viendrais te chercher pour qu’on aille te faire passer une visite médicale. Le matin. Ensuite, il faudra te trouver un travail… Mais, rassure toi, on a tout notre temps pour ça. »

    Il alla déposer un baiser sur le front de la jeune femme :

    « Prends soin de toi. N’hésite pas à m’appeler si ça ne va pas, hein ? »

    Il lui adressa un léger sourire et tourna finalement les talons.


    /HRP/ Vala, je pense que tu peux répondre et on clos ce RP. Si tu souhaites commencer celui avec Silvio, tu peux Xd Sinon je verrais si je peux le faire ce week end. En espérant que ça te convient. /HRP/
avatar
Shane M. Lewis
~ Brigadier Informatique ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Brigade Informatique
Âge réel : 10 ans
Âge d'apparence : 19 ans

Compétences
Mémoire:
3000/10000  (3000/10000)
Compétence principale: Informatique
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Noms et deux gouttes d'eau

Message par April Lewitt le Sam 17 Sep - 20:20

    I l l'avait suivie, alors qu'elle menait la marche sans en connaître le chemin, elle continuait d'avancer, tranquillement. Elle entendit Shane lui dire qu'ils prenaient ses affaires, et qu'ils allaient chez elle. Ils étaient rapide, elle devait être arrivée il y a à peine deux heures, sans rien, qu'elle avait déjà un endroit où loger, des vêtements, et tout un tas d'autres affaires. Elle ne connaissait aucune organisation à son souvenir qui serait aussi rapide. Ah oui, elle n'avait plus de souvenir, normal qu'elle n'en connaissait aucune. Elle avançait toujours d'un pas calme, plus ou moins suivie par Shane, quand ce n'était pas elle qui le suivait. Après quelques minutes, ils arrivèrent à l’accueil de l'étage, il y avait une dame avec des sacs, deux précisément, elle vit l'homme en prendre un, et lui tendre le second. Elle le prit, il n'était pas trop lourd, ça allait, ils reprirent l'ascenseur, refirent le chemin inverse en fait.

    Ils étaient maintenant dehors, reprirent la machine de Shane qui les emmena devant un second bâtiment blanc. Il lui expliqua que c'était l'Aedes, le lieu de vie des gens, les guildiens, qu'il y avait les appartement et les loisirs. Que l'on y passait beaucoup de temps. Alors, les petits nouveaux comme elle habitaient au premier étage, les vieux au-dessus au second, et le troisième était réservé aux hauts placés. Il est possible de bouger d'appartement un an ou deux après, elle n'y était pas rendue, elle commençait juste l'année en quelque sorte. Comme si elle venait juste de naître. Il lui raconta quelques autres petites choses, et ensuite ils entrèrent dans un ascenseur, et allèrent au premier. Shane lui dit qu'il fallait qu'elle ouvre sa porte avec son empreinte, ce qu'elle fit, il n'y avait pas de clefs à Nosco. Il lui dit également que c'était très surveillé avec les vidéos mises en place, que la ville était sécurisée.

    La porte s'ouvrit, ils entrèrent et virent une cuisine avec une table, des chaises, deux, de la vaisselle, enfin ce qu'on trouvait dans une cuisine quoi.. Pareil pour la chambre et la salle d'eau, le minimum utile. elle posa le sac qu'elle tenait dans sa main, dans la chambre. Ils firent un tour rapide, elle voulait tout voir, pour commencer à connaître les lieux, après qu'ils eurent terminer, Shane se tourna vers elle et lui dit que c'était dorénavant chez elle. Il allait partir, elle devait s'installer correctement, se doucher, et se changer. Il lui dit qu'elle pourrait faire un tour en ville, mais elle ne voulait pas, pas pour le moment. Il enregistra son numéro de téléphone dans le sien, comme ça, si elle avait un souci, elle le contacterait et il viendrait, il n'était pas obligé de rappliquer dans la minute qui suivait, elle trouverait ça trop bizarre. Il lui proposa ensuite de venir manger chez lui dans la soirée. Ce qu'elle accepta, elle ne voulait pas passer sa soirée seule, surtout la première passée à Nosco. Bref, elle devait se rendre au troisième étage, chez les hauts placés. Elle irait, elle découvrirait une nouvelle personne, le colocataire de Shane, un certain commandor Anthelmios. Elle devrait prendre l'ascenseur, aller au troisième et aller chez lui, bien. Mais c'était où chez lui ? Elle lui demanderait à la fin, il lui avait dit 20 heures, c'était raisonnable comme heure, le temps de se présenter et de manger, aussi de discuter, si cela était possible. Il lui dit également que le lendemain, ils iraient faire passer sa visite médicale, dans la matinée, qu'ensuite, il faudra lui trouver un travail. Mais quoi ? Elle n'en avait aucune idée de quoi faire comme travail.

    Il l'embrassa sur le front avant lui dire de prendre soin d'elle et de l'appeler si besoin. Ensuite, il partit et elle se retrouva seule. Elle alla donc trouver le sac sur la table et le défit, elle y trouva à l'intérieur un ordinateur, l'arme sûrement, qu'elle devrait utiliser, même si elle ne le voulait pas, elle était sûre qu'elle serait obligée. Elle sortit le reste et alla les ranger, puis, elle se dirigea vers la chambre, elle prit l'autre sac, le déposa sur le lit, elle le laissa là pour le moment et alla prendre sa douche. Elle se déshabilla, enlevant ses vêtements uns à un, se découvrant par la même occasion dans le miroir disposé au dessus du lavabo. Quand elle eut finit, elle hésita à ôter la chaîne qu'elle avait autour du cou. Après réflexion, elle la laissa, elle ne pourrait pas s'abîmer avec un peu d'eau. Elle entra dans la douche après avoir allumer l'eau, la mettant chaude, presque bouillante, pour détendre tous ses muscles. Elle se relaxa petit à petit, puis entreprit de se laver. Quand elle a eu terminer, elle sortit, s'enroulant dans un drap de bain plus grand qu'elle et mettant ses cheveux dans une plus courte. Elle se sécha puis sortit et alla chercher des vêtements. Elle les trouva dans le sac, à sa taille, elle enfila un haut et un pantalon, ne faisant pas attention à ce qu'elle portait. Elle retourna dans la salle d'eau, défit la serviette enroulant ses cheveux et ils tombèrent en cascade sur ses épaules et dans son dos.

    Elle alla regarder l'heure, il lui restait une demie-heure, elle ne pensait pas avoir mis autant de temps. Elle retourna dans sa désormais chambre, rangea les affaires qui lui restait à ranger. Elle décida de sortir en avance, donc un quart d'heure avant l'heure, elle sortit de chez elle, avec son portable, et se dirigea vers l’ascenseur.
avatar
April Lewitt
~ Nouvel Arrivé ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Infirmière
Âge réel : 0
Âge d'apparence : 30

Compétences
Mémoire:
0/10000  (0/10000)
Compétence principale: Biologie
Niveau de Compétence: Apprenti

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Noms et deux gouttes d'eau

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum