Sur le pallier

Aller en bas

Sur le pallier Empty Sur le pallier

Message par Draighean Blackthorn le Lun 21 Nov - 3:47

Draighean retourna a l'Aedes après sa première journée de travail. La journée avait été longue et stressante et elle n’attendait plus qu'une seule chose, le confort de son petit chez elle. Le fait que l'endroit n'avait aucune personnalité l’embêtait un peu mais bon il fallait faire contre mauvaise fortune bon cœur. Au moins on lui avait fourni un toit et des provisions et tout. Et la... juste la pensée de s'assoir sur son canapé dans son salon avec ses pieds ramassés sous la couette qu'elle irait chercher dans la chambre et regarder un peu de télé. Peut être même se ferait elle une boisson chaude... Il lui semblait avoir vu du thé dans son kit de survie. Après tout le café qu'elle avait bu au boulot, si elle ne faisait qu'en renifler l'odeur elle ferait une crise de nerf. Une fois qu'elle commencerait a recevoir son salaire, elle se ferait un devoir de mettre les choses en ordre.

Longue journée donc. Après toutes les interrogatoires et visites médicales, et questions et tests, etc de la veille, il lui avait été attribue un boulot de secrétaire de haut fonctionnaire. La position semblait prestigieuse a première vue, mais au final elle avait découvert rapidement qu'elle devrait travailler comme une forcenée comme gratte papier et faiseuse de café dans un bureau ou une autre demi douzaine de secrétaires, ayant exactement le même boulot qu'elle faisaient exactement la même chose. On lui avait attribué un mentor pour la journée et somme toute Draye pensait avoir survécu a son premier jour de façon plutôt correcte. Elle ne s’était pas ridiculisée, avait montré professionnalisme et minutie et avait plus ou moins réussi a ne pas être dans les pieds de qui que ce soit. Au final ses collègues ne s’étaient pas plaintes d'elle et lui avaient même sourit au moment de son départ. Draye n’était pas suffisamment paranoïaque pour s'imaginer qu'elles puissent être contentes de son départ et donc elle rentrait chez elle avec un sentiment de soulagement.

Après avoir rangé son bureau et dit au revoir a ceux qui, pour une raison qui lui semblait un peu vague, restaient un peu plus tard, elle sortit du Capitole et traversa le parc pour retourner a l'Aedes. C’était très pratique de vivre aussi prés de son lieu de travail. Et la petite promenade d'une dizaine de minutes a la fin d'une journée de dur labeur était un petit délice qu'elle se promettait de savourer quotidiennement. Et le ciel semblait toujours aussi bleu... Quel endroit magnifique... Si elle devait être privilégiée en quoi que ce soit, ce n’était pas de travailler en haut de la hiérarchie mais plutôt d'avoir son lieu de travail au milieu de cet ilot de beauté. Elle ne se rappelait plus de sa vie d'avant mais elle avait envie de croire que ce n’était pas aussi bien qu'ici. Oui elle pouvait définitivement accepter cet endroit comme sa nouvelle maison et cette routine comme sa nouvelle vie. Le reste... Chaque chose en son temps.

Arrivée a l'entrée de l'Aedes, elle pénétra dans le hall d'un pas léger, se sentant en paix avec elle même. Incroyable ce que quelques petits sentiers et quelques fleurs peuvent faire a votre esprit... Les jardiniers de l'endroit avaient vraiment fait un boulot admirable. Elle avait vu des serres également... Si elles étaient accessibles au commun des mortels, Draye se ferait un plaisir de les visiter. Apparemment... Elle aimait les fleurs. Une chose de plus qu'elle avait découvert sur elle même depuis son arrivée. Demain... si elle en avait la force après le travail elle ferait le tour du parc. Il devait forcement y avoir d'autres petites merveilles ici et la a découvrir, regarder, sentir et arpenter. Il faudrait qu'elle se procure une autre paire de chaussure peut être également... Celles ci étaient jolies et parfaites pour son travail mais elles ne résisteraient pas bien longtemps sur les graviers et le sable des petites allées. Les talons allaient s'abimer et le cuir s’esquinterait. Mais le parc méritait que l'on s'y attarde. Quand bien même... Elle n'avait pas laisse tombe l’idée du canapé. Et pour le moment... L'appel du canapé était autrement plus fort que celui de la marche a pied.

Le hall fourmillait de gens. Tout le monde devait finir de travailler vers la même heure... Hum pas très pratique tout cela... Elle comprit mieux pourquoi certaines de ses collègues préféraient rester un peu plus tard et éviter la foule. Se dirigeant vers les ascenseurs, elle commença a faire la queue avec le reste des gens qui montaient vers les étages. Non... ça... c’était pas cool. Elle soupira et dansa d'un pied sur l'autre. Après tout, elle avait trottine toute la journée et en avait les jambes un peu lourdes. Quoi que ce fut qu'elle faisait dans sa précédente vie, ça ne demandait de toute évidence pas autant d'effort physique... Il faudra qu'elle fasse quelque chose a ce propos...

Pendant qu'elle attendait, elle retira la carte-clef de son appartement et en lu le numéro. Elle le compara avec le diagramme près de l’ascenseur et se rendit compte qu'elle était devant celui de la mauvaise aile. Zut... elle se retourna et voyant que des gens montaient déjà dans l'autre, elle pinça des lèvres. Un autre large groupe se dirigeait vers l'endroit et si elle ne pressait pas le pas, elle devrait attendre derrière tous ces gens. Il fallait qu'elle se dépêche si elle voulait prendre celui la. Elle trottina donc rapidement vers les doubles portes et se glissa dans la cage a la dernière minute. Dans son élan, elle bouscula involontairement une autre jeune femme présente dans l’ascenseur. Elle se retourna aussitôt et regarda la personne qu'elle avait offensée. Celle ci lui parut plutôt jolie, avec des yeux d'une couleur charmante. Portant la main a ses lèvres en signe d'horreur, la grande blonde s'excusa promptement.

"Oh excusez moi, je voulais pas... vous m'en voulez pas j’espère ? Je vous ai pas fait mal au moins ?"

Son ton était plein de sollicitude et d'embarras. Ce n’était décidément pas la meilleure façon de rencontrer ses voisins. Elle essaya de voir si la jeune montrait un quelque signe d'inconfort.
Draighean Blackthorn
Draighean Blackthorn
~ Nouvel Arrivé ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Secretaire de Haut Fonctionaire
Âge réel : 0
Âge d'apparence : 22

Compétences
Mémoire:
Sur le pallier Left_bar_bleue0/10000Sur le pallier Empty_bar_bleue  (0/10000)
Compétence principale: Informatique
Niveau de Compétence: Compagnon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Sur le pallier Empty Re: Sur le pallier

Message par April Lewitt le Jeu 24 Nov - 20:26

    Elle devrait désormais s'habituer à ne plus voir Shane de la journée, il avait un travail, elle aussi en avait un, enfin, elle espérait avoir celui qu'elle convoitait. Elle n'était pas encore sure que tout se soit mis en place et ne voulait pas paraître ridicule devant son parrain en lui demandant ce genre de chose, elle attendrait maintenant. Elle était dans le hall de l'Aedes, elle était descendue pour un renseignement, qu'elle avait obtenue deux minutes après sa demande. Elle retourna donc vers les ascenseurs, et comme il était assez tard dans l'après-midi, il y avait beaucoup de personnes. April attendit un ascenseur derrière des gens, elle n'en connaissait aucun, n'en ayant jamais fait la rencontre auparavant. Tous ces visages, elle les connaitrait bien un jour, cette ville ne devait pas être si grande que ça, quoique..

    Bon, cela faisait juste cinq minutes qu'elle était arrivée devant les portes, elle devait attendre son tour, enfin, le tour suivant, puisqu'elle ne serait pas seule à monter pour rentrer chez elle. Elle monta une main à son cou pour attraper l'anneau qui était accroché à la chaine qu'elle portait, et joua avec, le regard distrait. Elle repensa à son arrivée ici, une nouvelle vie qui commence, plus de famille, ni rien. Et si quelqu'un l'attendait quelque part ? Comment le saurait-elle ? Elle avait le physique d'une femme d'une trentaine d'années, elle aurait pu avoir un enfant, ou même plusieurs, si ces derniers existaient, la réclamaient-ils ? Pleuraient-ils pendant les nuits où la présence maternelle n'est plus là ? Inconsciemment son autre main se porta sur son ventre, son regard baissa glissa vers le bas de son buste. Tant de questions, encore, sans réponses, toujours..

    *Ting*


    Elle releva la tête, la trace d'une larme solitaire étant voyante, elle ne l'enleva pas, regardant plutôt les portes de l'ascenseur s'ouvrir. Elle glissa à l'intérieur après avoir laissé plusieurs autre hommes et femmes entrer. Une fois à l'intérieur, elle attendit que les portes se referment, regardant droit devant, fixant un point qu'on ne saurait déterminer. Une tache sombre obstrua sa vue, signe que l'ascenseur se fermait pour monter, par contre, elle ne savait pas qu'un choc qui la fasse tomber était prévu dans l'ascension. Elle s'était rattrapée par réflexe, s'accrochant là où elle pouvait, ici, la paroi de la cage automatisée. Ses yeux s'étaient fermés sous le choc mais elle les rouvrit rapidement, alerte. Elle tourna la tête et vit seulement une femme, plus jeune qu'elle, assez différente d'elle niveau physique, le contraire presque d'ailleurs, April est petite, a les yeux caramels, une longue chevelure noire, lâchée sur ses épaules, ces dernières cachées par un haut blanc, simple. La jeune femme face à elle était plus grande qu'elle, d'une quinzaine de centimètres peut-être, ses yeux étaient bleus, reflétant à ce moment un peu de gêne, pourquoi d'ailleurs ? Ah oui, elle l'avait bousculée, et elle, elle n'en avait pas plus tenu compte que ça.

    Sa nouvelle interlocutrice s'excusait, April sourie doucement, l'excusant déjà. Ce n'était qu'une maladresse, ça aurait été autre chose, elle n'aurait pas réagit de la même manière.

    - Ce n'est rien, juste une petite bousculade. Non, je ne vous en veux pas, et je n'ai aucune blessure apparemment, j'ai pu me rattraper correctement.

    Devait-elle se présenter ? Car ça n'était rien là, juste ça.. Elle hésita quand même un peu, que dirait Shane ? Roh, elle n'en savait rien, elle ne le connaissait même pas plus que ça, puis elle devait définitivement se débrouiller sans lui. Donc, le sourire poli ? Ok. Être gentille et aimable ? Heu.. Ok ? C'était à voir selon la personne ça.. Sinon, présentation ? Pas ok ! Elle inspira une petite bouffée d'air même si elle n'allait dire maximum qu'une dizaine de mots.

    - Hm.. Bonjour, ou bonsoir.. #Ca commence bien# Je m'appelle April Lewitt, je suis nouvelle, enfin.. Heu, oui, nouvelle, dans ce monde.. #Encore mieux#.. Et vous ?

    Bah voilà, c'était pas parfait, mais c'était déjà un début, elle pouvait difficilement faire pire, quoique.. Bref, elle se sentait idiote. Elle se souvint qu'elle était dans un ascenseur quand elle remarqua la teinte sombre de l'endroit. Le temps semblait long..
April Lewitt
April Lewitt
~ Nouvel Arrivé ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Infirmière
Âge réel : 0
Âge d'apparence : 30

Compétences
Mémoire:
Sur le pallier Left_bar_bleue0/10000Sur le pallier Empty_bar_bleue  (0/10000)
Compétence principale: Biologie
Niveau de Compétence: Apprenti

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Sur le pallier Empty Re: Sur le pallier

Message par Draighean Blackthorn le Sam 3 Déc - 17:20

Soulagée que la jeune femme aille bien, Draighean elle même rectifia sa propre tenue et réajusta le col de sa chemise. Heureusement l'accident avait été prévenu et a part quelques mèches de cheveu ébouriffées et du vêtement froissé, rien ne semblait avoir souffert. Entendant sa nouvelle connaissance se présenter comme une nouvelle arrivante également la blonde se sentit soulagée. Pourquoi exactement elle n'en était pas bien sur... Peut être parce que cela signifiait que la jeune femme n’était pas encore connectée ou une personne influente et que donc elle n'avait pas causé d'accident politique majeur, peut être était ce que la brunette lui en voudrait pas pour sa maladresse parce qu'elle vivait le même calvaire... En tout cas, peut importe la raison, Draighean sentit une bouffée de joie lui monter dans la gorge. Et elle put s’empêcher de se lancer dans une discussion, surtout après une journée entière au bureau a se la fermer, a baisser la tète et a dire "Amen" a tout ce qu'on lui disait.

" Vraiment ?"

La blonde porta la main a son cœur.

" Je suis nouvelle également. Je viens d'arriver. C'est quand même quelque chose n'est ce pas toute cette ville, nouvelle vie, nouveau gens et tout et tout. J'avoue que j'ai un peu de mal... Oh pardon. Décidément je suis vraiment grossière aujourd'hui. Je m'appelle Draighean Blackthorn. J'ai encore du mal a m'y faire et j'oublie de me retourner assez souvent quand on m'appelle mais enfin voila... Ravie de vous rencontrer en tout cas Mademoiselle Lewitt."

Et voila elle était repartie dans ses monologues toutes seule. Être nouveau ici était décidément une source de problème intarissable. Elle avait l'impression d’être la personne la plus maladroite du monde et elle se détestait pour cela. Mais bon. Au moins faisons contre mauvaise fortune bon cœur et dans tout ça, elle avait rencontré une voisine et une personne qui serais sans doute plus sympathique a sa cause que Mordoc. Heureusement comme elle était nouvelle et donc vivant juste au dessus du Hall, la torture de son embarras fut de courte durée car le ...

*Ting*

... de l’ascenseur se fit entendre. Évidement quand on vit au premier étage d'un building prendre l’ascenseur paraissait un peu stupide, mais elle n'avait pas encore trouve les escaliers. Elle fit une micro note mentale de passer quelques minutes sur le problème quand elle aurait le temps, car la cohue d'aujourd'hui n’était décidément pas pour lui plaire. Et puis un étage c’était pas la mort, même fatiguée comme elle l’était, c’était pas une volée de marches supplémentaires qui allait l'achever. Oubliant ses plans de tantôt, elle se retourna vers la brunette au moment de sortir.

" Dites... Vous n’êtes pas obligée d'accepter mais cela vous dirait il de passer prendre un thé ? Je ne connais personne ici et mon parrain n'est pas spécialement la personne la plus sociable du monde. Enfin.. Si ça dérange pas d'autres plans que vous aviez bien sur."


Elle faisait tourniquer sa carte de façon absente entre ses doigts. Avec un peu de chance elle avait eu l'air sympa et non désespérée.
Draighean Blackthorn
Draighean Blackthorn
~ Nouvel Arrivé ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Secretaire de Haut Fonctionaire
Âge réel : 0
Âge d'apparence : 22

Compétences
Mémoire:
Sur le pallier Left_bar_bleue0/10000Sur le pallier Empty_bar_bleue  (0/10000)
Compétence principale: Informatique
Niveau de Compétence: Compagnon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Sur le pallier Empty Re: Sur le pallier

Message par April Lewitt le Sam 3 Déc - 22:36

    L a couleur sombre de l'endroit lui faisait paraître la nuit, alors qu'il n'était que dix-sept heures environ. Enfin bref, elle écouta la jeune femme face à elle, qui se présenta sous le nom de Draighean Blackthorn. Avaient-ils tous un nom aussi compliqué ? Déjà que le nom du colocataire de Shane, elle n'y arrivait pas et celui du Docteur Van truc. Elle ne s'en sortirait pas si elle ne travaillait pas ça, parce que cela ne devait pas être plus compliqué que de changer une couche.. Ok, la comparaison n'était peut-être pas la meilleure, mais bon, c'est vrai, ça ne doit pas être trop difficile. Allez, on essaie ma petite ! Anthle.. Non, Anthelmios ! Eh bien voilà, tu y arrives.

    Maintenant, revenons à nos moutons. Donc, sa nouvelle interlocutrice, ou connaissance même, était aussi nouvelle, et semblait également trouver que toute cette nouveauté était comment dire, intrigante ? Ou formidable ? Nan, pas la dernière, qu'y aurait-il de formidable à vouloir quitter sa vie pour venir en créer une nouvelle. A part fuir des responsabilités devenues trop lourdes, de ne vraiment plus supporter sa vie, April ne voyait pas pourquoi des gens viendraient ici. En y pensant, elle ne l'avait pas choisi elle, alors il devait en être de même pour les autres. Qu'avaient-ils tous fait pour se retrouver là ? Il y avait-il des criminels, des suicidaires ? Absurde, mais il ne fallait négliger aucune piste, elle tenait encore un minimum à sa vie et mourir dans d'atroces souffrance n'était pas sa tasse de thé. Quoi qu'après tout, elle n'en savait rien, elle était peut-être sadique, masochiste, ou elle ne savait quoi encore. Les individus doivent se méfier des uns des autres ici, car on ne se connait pas réellement, nous ne savons pas qui nous sommes. Alors, connaître les autres serait encore plus compliqué à faire.

    Elle entendit de nouveau le "Ting" de l'ascenseur avant d'avoir pu répondre à sa formule de politesse. Souriant à Draighean, elle sortit à sa suite de la cage de fer. Elle commença à se diriger vers son chez elle lorsque la femme la rappela. Elle lui exposa sa demande, et April entreprit de lui répondre :

    - Oh ? Eh bien, je n'ai rien de prévu, mon parrain semble absent pour la soirée #Et tu est censée d'arrêter de t'accrocher à lui alors que tu ne le connais pas# donc, j'accepte votre proposition. Et peut-être pourrions-nous passer au tutoiement..?

    Elle savait bien qu'elle n'aurait pas dû demander ça de suite, cela faisait environ une dizaine de minutes qu'elles se connaissaient. Mais qu'elle idiote elle faisait. Elle ne l'était pas autant habituellement, si ? Quoi qu'on n'en revenait au même problème, elle ne se connaissait pas et personne ne la connaissait non plus. C'était bien beau ça.. Enfin, elle regarda son interlocutrice, elle faisait tourner une carte entre ses doigts, elle paraissait détachée, à l'aise, maintenant. Peut-être que cette dernière proposait ça car elle ne voulait absolument pas rester seule ou seulement par pur politesse et apprendre à connaître son nouvel entourage. April recommença à marcher, mais s'arrêta après quelques pas, elle ne savait pas où était le logement de Draighean. Elle secoua la tête de dépit et se retourna.

    - Par contre, je me dirige peut-être vers le mauvais endroit..?

    Elle refit les pas qu'elle venait de faire en arrière, pour se retrouver près de la demoiselle blonde. Elle réajusta ses cheveux sur ses épaules, passa une main lasse sur son visage, elle ne s'était pas sentie aussi fatiguée de la journée. Le coup de barre arrivait-il ? Pourtant, elle avait bien dormi et sa douche l'avait aussi bien réveillée. Ah lala, que la vie se montrait difficile et capricieuse ! Déjà qu'elle n'avait pas choisi ce qu'il lui arrivait en ce moment, il fallait qu'elle ait à subir ces petites choses que son corps lui réclamait.
April Lewitt
April Lewitt
~ Nouvel Arrivé ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Infirmière
Âge réel : 0
Âge d'apparence : 30

Compétences
Mémoire:
Sur le pallier Left_bar_bleue0/10000Sur le pallier Empty_bar_bleue  (0/10000)
Compétence principale: Biologie
Niveau de Compétence: Apprenti

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Sur le pallier Empty Re: Sur le pallier

Message par Draighean Blackthorn le Dim 4 Déc - 17:35

Draighean fut ravie que l'autre accepte sa proposition. Et son esprit se mit a inventorier si elle avait bien tout se qui fallait pour son invitée. Elle n'avait pas vraiment regardée dans les placards et frigo mais elle les savait pleins de victuailles donc elle avait sans doute ce qu'il fallait pour être une bonne hôtesse. Elle regarda April s'avancer dans le couloir et s’apprêtait a la suivre quand cette dernière fit demi tour lui demandant si c’était bien la bonne direction. Réalisant qu'elle allait la suivre juste parce qu'elle avait avancée, Draye s’arrêta net et regarda le numéro sur sa carte. Elle n'avait été a son appart qu'une seule fois et cela avait était une journée plutôt mouvementée. Impossible de s'en rappeler la.

Elle regarda sa carte-clef et regarda autour d'elle pour un indice. Les portes avaient toutes la même tête. Impossible de trouver quoique ce soit d'utile. Jusqu’à ce qu'elle aperçoit un panneau fléché avec les numéros d'appartements et leur direction. Revérifiant une fois de plus sur sa carte, elle pointa du doigt la direction qu'April venait de prendre. Elle se retourna vers cette dernière avec un petit sourire un coin.

" Non non, vous... tu avais raison... C'est dans cette direction. Désolée hein c'est ma première journée je suis encore un peu perdue dans ce labyrinthe."

Et sur ce elle partit dans la direction indiquée par la flèche sur le panneau et regarda chaque porte jusqu’à ce qu'elle arrive devant le numéro 189 qui était le sien.

"Fais pas attention au désordre surtout, je ne me suis pas encore bien installée."


Et sur ce elle ouvrit la porte. Il est des gens pour qui le désordre est une chose honteuse, qui atteint 3 mettre de haut et qui demande l'attention d’archéologues quand quelque chose est perdu. La blonde ne faisait pas partie de ces gens la. Elle, il fallait la ranger dans la catégorie de ces gens que vous avez envie de taper quand ils disent ça parce que vous savez que sa conception du bazar est qu'elle n'a pas fait les poussières depuis la veille. Pour elle le bazar c’était une petite cuillère sale laissée sur la table du salon. L'appartement en lui même était celui de base que recevait tous les nouveaux arrivants. Rien n’était dérangé et aucun effet personnel n’était visible. Rien qui différenciait cette habitation de n'importe quelle autre dans le bâtiment.

Elle entra la première, se dépêchant d'aller ramasser l’infâme petite cuillère avant qu'April ne puisse la voir.

" Entre surtout et fais comme chez toi."

Elle alla dans la kitchenette et déposa la cuillère dans l’évier, faisant attention de ne pas faire de bruit en se faisant. Elle la laverait plus tard. Maintenant que cela était fait elle se relaxa enfin et ralenti le rythme, histoire d’être conviviale et non super speede. Elle avait du paraitre bizarre a son hôte et pinça les lèvres a l’idée de faire mauvaise impression tout de suite. Il fallait donc redresser la barre. Elle sourit par dessus son épaule, se voulant amicale.

"Tu prends quoi ? Thé ou Café ?"

Au moment même ou elle disait ça elle ouvrit le placard a la recherche des dites boissons, les posa ensuite sur le comptoir et se saisit de la bouilloire électrique, qu'elle remplit a moitie et mit en marche. Elle jeta un dernier coup d’œil au placard histoire de voir s'il y avait des biscuits ou quelque chose comme ça. Elle trouva un paquet de sucres en morceau et le sortit et quelques petits gâteaux au beurre natures qui avaient l'air décents. Elle déposa le tout sur le comptoir a cote de la jarre de café instantané et de la boite de thé.

" Voila... un gâteau ? "
Draighean Blackthorn
Draighean Blackthorn
~ Nouvel Arrivé ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Secretaire de Haut Fonctionaire
Âge réel : 0
Âge d'apparence : 22

Compétences
Mémoire:
Sur le pallier Left_bar_bleue0/10000Sur le pallier Empty_bar_bleue  (0/10000)
Compétence principale: Informatique
Niveau de Compétence: Compagnon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Sur le pallier Empty Re: Sur le pallier

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum