Une fête pas comme les autres

Aller en bas

Une fête pas comme les autres Empty Une fête pas comme les autres

Message par Judikhael Wienfield le Dim 26 Juin - 18:22

Aucun ordre RP : chacun s'incruste et répond quand il veut,
éventuellement en fonction de l'interlocuteur de son personnage,
mais n'attendez pas que cleui qui avait répondu avant vous réponde à nouveau... Wink



Des mariages en Nosco, il n'y en avait pas souvent. Très très peu même. Pourquoi donc se marier ? Pas d'enfant, pas de fertilité, donc pas de famille, pas vraiment... A quoi bon sceller donc une union si ce n'était pour garantir la pérennité d'une famille ? Sans compter qu'en Nosco, votre vie était censée être éternelle.... Pensez-vous honnêtement qu'une union était perdurable éternellement ? Non, très certainement. Et beaucoup le pensaient.

Il n'y avait alors que des fous pour oser affronter cette pensée quasiment commune et demander à se marier. Coutume d'un autre âge, d'une autre époque, d'un autre monde... Et pourtant certains semblaient y être attachés et vouloir la perdurer en Nosco. Judikhael n'aurait, pour être honnête, jamais pensé être de ceux-là. Il n'était pas le plus fidèle des amants (et pas le plus fidèle des maris ?), quand bien même ses sentiments étaient constants. Et il n'aurait donc jamais pensé avoir envie un jour de sceller une telle union, quand bien même ses sentiments étaient sincères et profonds envers Artémia. Serait-il à la hauteur ? Parviendrait-il à respecter le serment qu'il s'apprêtait à donner à la jeune femme ? Il l'espérait. Mais un petit doute ne cessait de s'insinuer en lui, à chaque instant. Il ne se sentait pas fait pour le mariage, pas fait pour être... fidèle. Constant oui, fidèle non...

Mais l'heure n'était plus au doute, se fustigea-t-il. La cérémonie venait de prendre fin, sur un magnifique discours de Joséphine, qui avait presque remporté le défi de chasser de son esprit l'amertume et l'âpreté du discours du "Haut prêtre". Ces derniers mots étant à prononcer avec un certain dédain, notons bien. Judikhael avait beau avoir conclu avec llan une sorte de trêve de non agression en présence d'Artémia, il devait avouer avoir bien du mal à retenir sa rancoeur envers cet homme si imbus de lui-même. Pourtant, ce n'était pas comme si Judikhael n'avait pas l'habitude des "hautes personnes" imbues d'elles-mêmes... Le Haut Conseil en était au trois quart plein pour tout dire. Mais il ne savait pourquoi, dans son esprit, Allan détenait le palmarès et l'horripilait alors au plus haut point.

Quoiqu'il en soit ce n'était plus le temps de penser à tout cela. Il avait accroché à son bras la plus belle femme de tout Nosco à ses yeux et il était temps de profiter de cet instant de fête censé être le leur. C'est avec un grand sourire qu'il conduisit donc Artémia vers le centre des festivités organisées en leur honneur, la menant au centre de la piste de danse, une douce musique ayant déjà commencé à jouer pour eux. Il leur revenait visiblement d'ouvrir le "bal". Ce que Judikhael entreprit tout en chassant l'étrange peur qui semblait avoir pris un malin plaisir de l'assaillir. Etrange d'avoir peur ainsi d'ouvrir un simple bal, lui qui ne tremblait aucunement devant une créature dans les sombres souterrains... Comme quoi, soldat qu'il était, il n'était nullement apte à toutes ces situations mondaines auxquelles on l'obligeait. S'il n'était tenu qu'à lui, il aurait kidnappé Artémia dans son appartement, et lui aurait fait connaitre bien d'autres plaisirs, de ceux que seul un homme pouvait faire connaître à la femme de son coeur.

La décence l'obligea toutefois à réfreiner sa passion et son impatience et à se prêter à ce jeu mondain. Faisant doucement tournoyer Artémia sur la piste, lui susurrant à l'oreille quelques mots tendres, il attendit que d'autres danseurs se joignent à eux, pour ensuite doucement mais sûrement l'emmener plus loin, hors de la piste, vers le petit stand de boisson, où ils pourraient peut-être trouver un peu de paix.

- Que souhaites-tu que je te serve, mon ange ? demanda-t-il alors à la jeune femme, tandis qu'il se servait lui-même un verre de coktail non alcoolisé.

Vu ses piètres performances pour tenir l'alcool, il préférait s'abstenir. Du moins jusqu'à ce que le soir soit arrivé...

La jeune femme lui répondant qu'elle prendrait la même chose que lui, il s'empressa de la servir pour ensuite lattirer un peu à l'écart, non loin de la rotonde, espérant pouvoir un peu profiter de sa présence en paix. Il ne put d'ailleurs s'empêcher de lui voler un énième baiser alors qu'il venait de prendre une petite gorgée de coktail, ajoutant ainsi à son baiser une petite saveur sucrée, se laissant emporter par cet instant de joie, et oubliant la foule autour d'eux qui semblait prendre plaisir à ces festivités peu communes...



_________________
Une fête pas comme les autres Sign_j10

La vérité, comme la lumière, aveugle.
Le mensonge, au contraire, est un beau crépuscule, qui met chaque objet en valeur.

Albert Camus
Judikhael Wienfield
Judikhael Wienfield
~ Guildien ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Haut Conseiller
Âge réel : 111 ans
Âge d'apparence : 30 ans

Compétences
Mémoire:
Une fête pas comme les autres Left_bar_bleue4250/10000Une fête pas comme les autres Empty_bar_bleue  (4250/10000)
Compétence principale: Armes blanches
Niveau de Compétence: Maître

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum