Coupable ou non coupable ? [Les Brigadiers]

Aller en bas

Coupable ou non coupable ? [Les Brigadiers] Empty Coupable ou non coupable ? [Les Brigadiers]

Message par Shane M. Lewis le Mar 27 Juil - 15:13



    Il n’en revenait pas, quelqu’un était connecté sous le pseudo de Rosamunde sur l’ordinateur de l’Impératrice. Shane ne pouvait pas y croire, ses yeux restèrent clignotant face à ce qui était apparut à son écran. Pourquoi l’Impératrice aurait changé de pseudo ? Pourquoi se serait-elle fait passer pour une autre ? C’était incohérent et impossible. Non, il devait avoir une raison à cela. Il n’y avait pas de caméra dans les appartements de Joséphine, il était donc impossible de vérifier qui était derrière l’écran. Il y avait cependant des caméras aux entrés du Capitol… Mais passer toute la journée au peigne fin prendrait beaucoup trop de temps…

    A la même vitesse qu’il peinait à croire que c’était l’impératrice qui était derrière l’écran, s’insinuait un doute et une crainte : et si l’Impératrice était en danger ? OK, c’était peut-être tiré par les oreilles, entrer dans le Capitol signifiait passer plusieurs barrages et point d’accès. On n’entrait pas comme ça, c’était très sécurisé… Mais en même temps, il avait un point sur le cœur s’il ne faisait rien. Il était au courant d’une chose, notamment la possibilité que quelqu’un soit avec l’Impératrice ou tout du moins dans ses appartements et devant son ordinateur. Si jamais demain on annonçait que l’Impératrice avait été tuée dans ses appartements et qu’il était en possession d’un élément pour lequel il n’aurait pas sonné l’alerte, il s’en voudrait terriblement… Il serait même possible qu’il ne s’en remette pas… Sans compter que ça finirait par se savoir, toute action informatique laisserait des traces et on remonterait jusqu’à lui.

    Cette théorie n’était peut-être que pure fantaisie, mais, vraie ou fausse, il devait absolument vérifier. Pris par la psychose, Shane pris son téléphone portable et contacta la Brigade anti-terroriste. Avant d’appuyer sur une touche, il réfléchit. S’il fallait entrer au Capitol, il serait plus facile de le faire accompagné d’un haut gradé. Il songea à appeler Anthelmios, mis au souvenir de leur dernière altercation, il se rétracta. Il fallait joindre le Commandor Wienfield sur le champ. Il laissa son ordinateur allumé mais le ferma pour le ranger et le prendre avec lui. Il se leva et regarda dans la salle. C’était midi, beaucoup de Brigadier devaient être en train de manger. Il y eut une première tonalité de téléphone dans son oreillette, alors que son portable restait dans sa main. Il posa son regard sur les deux personnes présentes à la surveillance de midi :

    « Jaime, vous pouvez venir, s’il vous plait ? »

    Fit-il à l’un des deux qui était là depuis quelques temps. Si la Brigade était de repas à midi et si l’impératrice était en danger, il serait difficile de trouver rapidement des Brigadiers. De plus, si entre temps Virulino commençait à attaquer l’ordinateur de l’Impératrice un peu trop fortement, il faudrait bien faire quelque chose aussi. Il avait l’impression de devenir paranoïaque. Seconde tonalité dans le téléphone et puis, la réponde du Haut-Conseiller.

    ‘Hum… Commandor ? Puis-je vous demander un entretien ? C’est au sujet de…’

    Shane entrait dans le hall du quartier général de la Brigade, quittant les bureaux de la section informatique alors que quelqu’un y entrait. Il percuta ce quelqu’un par mégarde et se retrouva sur le derrière. Relevant son regard, il reconnut le commandor :

    ‘Oh ! Votre Excellence… Vous êtes très rapide…’

    Fit-il inutilement dans le téléphone alors que son interlocuteur était devant lui. Réalisant le fait, il raccrocha et se leva. Il se dépoussiéra le derrière :

    « C’est au sujet de sa Majesté l’Impératrice, Monsieur. La loi dit que toute personne prise en discussion avec un rebelle doit être fiché par la surveillance, interrogée, et étroitement surveillée. En cas de récidive… Etc… Etc… Vous connaissez certainement mieux la Brigade Anti-terroriste que moi, Monsieur. »

    Ce n’était pas à l’informaticien d’expliquer cela au commandor qui dirigeait cette section depuis sa création. Néanmoins, il devait être difficile pour Judikhael, à cet étape de la conversation, de faire le lien avec Joséphine de Nosco !

    « J’ai justement surpris une personne connectée sur une chatbox hackée par le pirate rebelle Virulino –il y a un de ses tracts en première page- sous le pseudo de Rosamunde, femme arrivée au cours de cette année, en apprentissage en cybernétique, affirmant délibérément son goût pour se jouer des lois de Nosco. En décryptant l’adresse IP, il s’est posé un problème. Il s’agit de l’ordinateur de Sa Majesté l’Impératrice. En théorie, je devrais la ficher… Mais je ne vais tout de même pas ficher l’Impératrice ! »

    S’offusqua-t-il. Et pourtant c’était la procédure. Elle était claire et nette. Pourtant, ficher l’Impératrice lui semblait être un pur paradoxe… Allez savoir pourquoi…

    « Je dois le faire pourtant… A moins d’avoir une bonne raison pour juger le contraire… Surtout si c’est une autre personne que sa Majesté qui est connectée…»

    Shane ne pouvait être plus clair. Il était obligé de ficher Joséphine, mais en même temps, c’était incohérent. D’autant plus que si quelqu’un s’était infiltré dans le bureau de l’Impératrice, elle pouvait être en danger. Et quand bien même, c’était l’Impératrice, ce dont Shane doutait fortement, il était obligé de la fiché, à moins d’en recevoir l’ordre express du contraire.
Shane M. Lewis
Shane M. Lewis
~ Brigadier Informatique ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Brigade Informatique
Âge réel : 10 ans
Âge d'apparence : 19 ans

Compétences
Mémoire:
Coupable ou non coupable ? [Les Brigadiers] Left_bar_bleue3000/10000Coupable ou non coupable ? [Les Brigadiers] Empty_bar_bleue  (3000/10000)
Compétence principale: Informatique
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Coupable ou non coupable ? [Les Brigadiers] Empty Re: Coupable ou non coupable ? [Les Brigadiers]

Message par Judikhael Wienfield le Dim 1 Aoû - 23:04

Cela devait faire maintenant un peu plus de deux semaines qu'il était de retour au sein de la Guilde, ayant réussi à s'enfuir in extremis des mains des rebelles, alors que ces derniers étaient à deux doigts de procéder à l'échange de prisonniers. Deux semaines qui avaient été fort éprouvantes et celles qui arrivaient s'annonçaient tout aussi fatigantes. Dès le lendemain de son arrivée, alors qu'il était en plein examen médical pour contrôler les blessures qu'il avait reçues contre les créatures et lors de son incarcération, une attaque de créatures avait eu lieu, celles-ci ayant visiblement profité d'une panne dans le système de distribution à certains endroits. La Brigade était de suite intervenue et avait ainsi réussi à repousser de justesse cette attaque. Judikhael avait eu alors une pensée de compassion pour le nouvel oublié qui était arrivé en même temps que cette attaque... même si ce nouvel oublié semblait perdu pour la Guilde, pris dans les griffes acérés de la Congrégation...

La Guilde s'était alors empressée de tenter de mieux distribuer les ondes alpha, en en restreignant leur usage dans certains endroits, dont certaines sections des sous sols utiles comme les RAR qui étaient condammés. Seuls les laboratoires et les bureaux de la Brigade étaient en fait encore sécurisés. Le peu de réserve d'ondes qu'il restait à la Guilde servant alors à protéger la surface... mais pour combien de temps ? La Congrégation semblait dire que cette pénurie perdurerait encore... quelques temps du moins... Mais la Guilde tiendrait-elle ? La tension était alors palpable au sein du Haut Conseil et des quelques dignitaires de la Guilde qui étaient au courant, même si placés sous le saut du secret. Car tous savaient que cette situation précaire ne pouvait durer et qu'une autre attaque était à redouter. Plus les jours passaient, et plus la tension montait... Judiklhael et les autres commandors étaient sur le pied de guerre, prêt à réagir à la moindre alerte pour tenter de mettre tout le monde en sécurité. Une édition spéciale du Journal de Nosco avait rappelé les consignes de sécurité en cas d'alerte, mais mieux valait être vigilant.

Une trêve semblait alors s'être installé dans la guerre rebelle/guilde. Du moins du côté de la Guilde, bien trop préoccupée alors par la pénurie d'ondes alpha pour aller traquer ses ennemis. Les rebelles ne devaient pas non plus en mener large, remarquez, vu qu'ils devaient sans doute vivre la même pénurie... et qu'ils étaient situés quant à eux aux premières loges. Et non, qu'on ne s'y trompe pas, il ne plaignait en rien les rebelles. Mais il les jugeait alors par trop occupés eux aussi pour réellement être une menace. Etait-ce une erreur ? Peut-être bien...

C'est pourquoi quand il reçut l'appel provenant du jeune Lewis, informaticien de la Brigade, il pensa tout de suite souci avec les créatures ou apparentés, et non avec les rebelles. Il ne laissa son oreillette, qu'il portait constamment quasiment ces temps-ci, sonner que deux fois avant de répondre, sa voix grave intimant de suite au jeune homme de lui dire l'objet de cet appel. Mais, n'attendant pas pour autant les explications du gamin, le commandor se dirigeait par le même temps vers les bureaux de la Brigade, desquels il n'était pas loin de toute façon. Un entretien disait-il ? Cela devait être important et délicat comme information pour que l'ionformaticien ne veuille pas le lui dire par télécommunication. Pas les créatures donc. Les rebelles ? Avec la menace qui devait peser sur leurs épaules, ils songeaient quand même à leur mettre des batons dans les roues ? Voilà qui était étonnant. Mais pas impossible.

Répondant alors à la requête du môme par un simple "j'arrive", le commandor se fit violemment percuté de plein fouet alors qu'il entrait dans le hall de la section consacrée à la Brigade. Percuté par ledit môme. Voilà au moins qui était rapide et expéditif.

- J'écoute, fit-il d'un ton bourru et impatient, montrant clairement qu'il était pressé et peu d'humeur à entendre l'humour douteux de ses hommes aujourd'hui.

Bien trop ancré dans les problèmes qui plongeaient la Guilde dans les noirceurs de la peur... Raccrochant lui aussi la communication, il écouta ce que Lewis avait à lui annoncer.

« C’est au sujet de sa Majesté l’Impératrice, Monsieur. La loi dit que toute personne prise en discussion avec un rebelle doit être fiché par la surveillance, interrogée, et étroitement surveillée. En cas de récidive… Etc… Etc… Vous connaissez certainement mieux la Brigade Anti-terroriste que moi, Monsieur. »

- Au fait, claqua-t-il, excédé par tant de babillages.

Quand bien même son regard montrait qu'il n'avait rien de particulier contre le gamin lui-même.

« J’ai justement surpris une personne connectée sur une chatbox hackée par le pirate rebelle Virulino –il y a un de ses tracts en première page- sous le pseudo de Rosamunde, femme arrivée au cours de cette année, en apprentissage en cybernétique, affirmant délibérément son goût pour se jouer des lois de Nosco. En décryptant l’adresse IP, il s’est posé un problème. Il s’agit de l’ordinateur de Sa Majesté l’Impératrice. En théorie, je devrais la ficher… Mais je ne vais tout de même pas ficher l’Impératrice ! »

Virulino. Ni plus ni moins irulino. En possible conversation avec l'Impératrice. Du moins avec son ordinateur. Avait-il été contrôlé à distance ? Quelqu'un s'était-il infiltré dans les appartements de Joséphine pour un quelconque méfait voire pire ? N'attendant ni une ni deux, Judikhael détourna les talons, tout en lançant ses ordres, sa voix claquant dans l'air tel un fouet acéré.

- Vous, vous, et vous, avec moi. Velstiam, vous aussi avec moi.

Et sans un mot supplémentaire, il partit en courant direction le capitol. Enfourchant les velojet qui attendaient non loin dans le hall, et montrant aux hommes à qui il avait intimé de le suivre de faire de même, ayant besoin d'arriver là bas rapidement, et les RAR étant fermés, il fit démarré son engin au quart de tour, dévalant les couloirs en évitant de peu les quelques brigadiers qui trainaient encore non loin...

Dits engins qui arrivèrent en trombe en surface puis devant les portes du capitol. L'arrêtant de justesse après un dérapage contrôlé, puis sautant à terre à peine l'engin arrêté, Judikhael dévala les marches menant aux appartements de l'Impératrice, tous se reculant à son passage, lui haut conseiller et commandor qui avait alors droit de passage sans devoir montrer patte blanche, ses hommes à sa suite. C'est ainsi, haletant, arme au poing et prêt à en découdre avec un possible adversaire, que Judikhael débarqua dans le bureau de Joséphine...

_________________
Coupable ou non coupable ? [Les Brigadiers] Sign_j10

La vérité, comme la lumière, aveugle.
Le mensonge, au contraire, est un beau crépuscule, qui met chaque objet en valeur.

Albert Camus
Judikhael Wienfield
Judikhael Wienfield
~ Guildien ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Haut Conseiller
Âge réel : 111 ans
Âge d'apparence : 30 ans

Compétences
Mémoire:
Coupable ou non coupable ? [Les Brigadiers] Left_bar_bleue4250/10000Coupable ou non coupable ? [Les Brigadiers] Empty_bar_bleue  (4250/10000)
Compétence principale: Armes blanches
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Coupable ou non coupable ? [Les Brigadiers] Empty Re: Coupable ou non coupable ? [Les Brigadiers]

Message par Kath le Ven 6 Aoû - 12:58



    Affichée sur l'écran, la dernière édition du journal impérial. Kathleen lisait le paragraphe rappelant les consignes de sécurité en cas d'attaque de créature souterraines. Y était énumérées les consignes en question, mentionnés la position des bunkers qu'il fallait rejoindre et le décompte de fermeture une fois l'alerte donnée. En outre, un encadré rajoutait quelques notions et conditions d'utilisation sur les armes alpha. Depuis sa parution, ce rafraîchissement de mémoire était le pilier central de beaucoup de discussions au sein de la Brigade Impériale pour un sujet habituellement tabou. Remarquez, les créatures peuplant les sous-sols faisaient déjà parler d'elles avant la mise en ligne du journal, après avoir réussi à se faufiler jusqu'à la surface. Fort heureusement, des brigadiers les avaient rapidement éconduites. On ne pouvait qu'approuver l'efficacité de la Brigade, cependant, cette attaque soulevait l'inquiétude. Était-elle le début d'une série d'échauffourées à venir avec les monstres ? Certains arguaient que la défaillance qui avait permis cette infiltration était passagère. Que l'omnipotente Guilde remettrait tout en ordre. Pourtant, des sections entières des SSU étaient à présent inaccessibles et les lieux sécurisés semblaient se réduire dangereusement.

    "Suite à un incident technique, la Congrégation ne sera pas en mesure de répondre aux commandes d'ondes alpha dans les quantités habituelles."

    Dixit le Haut Prêtre lorsqu'il était venu mettre fin au face-à-face entre elle et Lian Grenfield. Dans un premier temps, Kathleen avait cru que cela ne concernait que les Rebelles. La Guilde, à l'image qu'elle s'était forgée, semblait intouchable. Les propos du prêtre ne pouvaient pas l'atteindre. Mais, ces jours-ci, tout voulait lui faire entendre le contraire ; si les rebelles manquaient d'ondes alpha, il en était de même pour la Guilde. Maigre consolation que de supposer que son ancienne amie devait bien s'amuser dans les souterrains à l'heure qu'il était.

    Les ténèbres prirent possession de l'écran, happant l'article. De plus, le Haut Conseil jugeait préférable de rappeler les règles élémentaires de sécurité à tout à chacun. Simple prévention ou la situation était-elle instable ? La réserve de la Guilde approchait-elle de son état critique ? Kathleen était mal à l'aise rien que d'y penser. L'entrevue dans la chapelle n'était pas sortie de ses lèvres, ce qu'elle savait de la baisse de production d'ondes alpha non plus. Et elle n'était sûrement pas habilitée à posséder ce genre d'informations. La personne à qui elle aurait voulu en parler avait été emprisonnée au même moment et venait à peine d'être libérée. A présent que le Haut Conseiller était sorti de sa convalescence et avait repris les rênes de la section anti-terroriste elle cherchait l'occasion de lui raconter sa mésaventure.

    Joshi dut écouter son souhait car, alors qu'elle s'apprêtait à rejoindre sa section première après avoir quitté la salle d'armes, elle aperçut Judikhael dans le hall de la Brigade. Parallèlement, elle put profiter du magnifique atterrissage de Lewis. Elle se mordit les joues pour ne pas éclater de rire. Si l'informaticien désirait s'entretenir plus discrètement avec le Haut Conseiller c'était raté : la moitié des brigadiers présents ou attirés par le bruit de la chute avaient les yeux tournés vers eux.

    « J'ai justement surpris une personne connectée sur une chatbox hackée par le pirate rebelle Virulino -il y a un de ses tracts en première page- sous le pseudo de Rosamunde, femme arrivée au cours de cette année, en apprentissage en cybernétique, affirmant délibérément son goût pour se jouer des lois de Nosco. En décryptant l'adresse IP, il s'est posé un problème. Il s'agit de l'ordinateur de Sa Majesté l'Impératrice. En théorie, je devrais la ficher... Mais je ne vais tout de même pas ficher l'Impératrice ! »

    Et bien, il semblerait que la Confrérie de la Rébellion veuille ajouter sa pierre à l'édifice de confusion qui menaçait d'ébranler la Guilde. Les Rebelles jouaient fort s'ils s'en prenaient à l'ordinateur de l'Impératrice. Et un jeu dangereux.

    - Vous, vous, et vous, avec moi. Velstiam, vous aussi avec moi.

    Voilà qui était prompt et efficace. Obéir aux ordres était presque devenu un automatisme. Sans plus réfléchir, Kathleen suivit le mouvement et emboîta le pas de course du Commandor. Réquisitionnant les velojets, ils filèrent à la vitesse de l'éclair dans les couloirs et en deux temps trois mouvements ils étaient à l'air libre puis à l'entrée du Capitol. En d'autres circonstances, Kathleen aurait admirée ces intérieurs. Grandeur, que dis-je, démesure... il y avait de quoi se sentir bien insignifiant dans ces salles immenses où tout, ou presque, rendait hommage au régime dictatorial de l'Impératrice. Kathleen soutenait sa course pour ne pas se laisser distancer par le Commandor dont la simple présence ouvrait toutes les portes du Capitol. Il les entraîna dans un couloir immense, plus luxueux et décoré que les précédents, mais d'une richesse plus sage que celle du sanctuaire. La brigadière n'avait jamais mis les pieds ici et pourtant elle sut d'instinct où elle se trouvait. Au bout du couloir, derrière ces hautes portes, se trouvaient les appartements de Joséphine de Nosco. Et quelqu'un tentait peut-être d'attenter à sa vie. C'est la crosse de son arme serrée dans sa main que Kathleen s'y engouffra.


Suite dans Non mais oh !
avatar
Kath
~ Second de Commandor ~
Section anti-terroriste


Camp : Guilde Impériale
Profession : Second de Commandor de la Brigade Anti-terroriste
Âge réel : 32 ans
Âge d'apparence : 27 ans

Compétences
Mémoire:
Coupable ou non coupable ? [Les Brigadiers] Left_bar_bleue1500/10000Coupable ou non coupable ? [Les Brigadiers] Empty_bar_bleue  (1500/10000)
Compétence principale: Armes à feu
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Coupable ou non coupable ? [Les Brigadiers] Empty Re: Coupable ou non coupable ? [Les Brigadiers]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum