12 ! (Avec 14 et Princesse Sisi en robe de dentelle)

Aller en bas

12 ! (Avec 14 et Princesse Sisi en robe de dentelle)

Message par Shane M. Lewis le Ven 8 Oct - 18:18

    18h30, fin de journée ou presque. On sentait les Brigadiers envieux de rentrer chez eux, se faire couler un bon bain et s’y endormir profondément jusqu’à ce que l’eau soit froide. Pour Shane, après avoir passé une nuit blanche, il avait fini par rattraper sa nuit pendant la journée en appliquant la technique du « je fais semblant de travailler » qui consiste en fait à rester assis, le dos bien droit, les mains posées sur le clavier, porter ses lunettes mais… Fermer les yeux. C’était presque indétectable. Je dis bien presque parce qu’il est inutile de préciser que si on portait son regard vraiment intensément sur lui, on le remarquait. Et quand on lui posait une question et qu’on récoltait un grand silence, là aussi, c’était un peu problématique. Mais en général, l’informaticien ne se faisait pas trop remarquer. Il était doué en informatique, donc on lui offrait une certaine autonomie d’action sans pour autant être physiquement constamment dans son dos pour l’aider ou lui rappeler ce qu’il devait faire.

    Bref, Shane avait presque récupéré ses heures de sommeil manqués. Une bonne nuit pour le remettre d’aplomb et demain, il serait dans le meilleur état de sa forme. Donc, vers 18h30, Shane quitta son poste pour aller se chercher un café (même s’il n’aimait pas ça, ça lui permettrait de rester debout) à la cafétéria du quartier général. Il y avait là, tous ceux qui prenaient une pause café, mais Shane ne comptait pas s’attarder là. Une fois qu’il eut son gobelet en main, il s’apprêta à repartir mais vit… Kathleen ! Petit et pas bien gros, Shane se faufila entre les gens pour la rejoindre. Il se pencha vers elle pour l’embrasser lui murmurer à l’oreille :

    « Viens, faut que je te montre quelque chose. »

    Non, non, non. Ca n’avait rien à voir avec les lapins, les carottes et toute perversion sexuelle… Quoique si un peu. Ils quittèrent la cafétéria et allèrent dans les bureaux de la section informatique. Evidement, si on ne devait pas dormir, on ne devait pas non plus papoter inutilement. Traktueur veillait. D’autant plus que Kathleen allait certainement bien rire quand Shane lui montrerait ce qu’il voulait lui montrer. Bref, discrétion : très important. Shane s’assit dans son fauteuil, devant son ordinateur et chercha du regard une chaise pour Kathleen… Mais ne trouva pas. Misère…

    Il lui saisit les hanches et la fit s’assoir sur ses genoux. Bah quoi !! Il n’y avait pas d’autre chaise ! Elle se serait fait remarquer par Traktueur debout ! Ce n’était PAS DU TOUT un moyen de séduction… Quoique… Ca ne dérangeait aucunement l’informaticien de l’avoir sur ses genoux, au contraire !

    Bref, passons. Shane brancha ses écouteurs et en tendit un à Kathleen puis lança la vidéo ou plutôt THE vidéo, car c’était tout de même une vidéo en or, il y avait du dossier là dedans et du lourd !

    Acte 1 : Silvio entre en scène et se fait bondir dessus par son patron en petite serviette autour des hanches.

    Acte 2 : Silvio qui s’explique et fait tourner le commandor en bourrique.

    Acte 3 : Chute de la serviette de Judikhael laissant voir un profil nu et… Bon, besoin d’un dessin ? Je sortirais juste le célèbre 12.


    En renvoyant la vidéo, Shane se mordit les joues pour ne pas exploser de rire. Pauvre Silvio, entre Shane qui insinuait qu’il était gay et le commandor qui dévoilait sa virilité devant lui… Il allait finir dans l’asile psychiatrique de Nosco. La scène s’était passée la veille. Shane regarda discrètement autour de lui pour voir si Silvio n’était pas dans les parages ! Au fond, c’était pour lui qu’il faisait tout ça. S’il n’était pas fou amoureux de lui, sur qu’il ne ferait pas tout ça u-u


Dernière édition par Shane M. Lewis le Sam 9 Oct - 14:20, édité 1 fois
avatar
Shane M. Lewis
~ Brigadier Informatique ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Brigade Informatique
Âge réel : 10 ans
Âge d'apparence : 19 ans

Compétences
Mémoire:
3000/10000  (3000/10000)
Compétence principale: Informatique
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 ! (Avec 14 et Princesse Sisi en robe de dentelle)

Message par Kath le Sam 16 Oct - 18:15


    Les fins de journées se ressemblaient toujours. Ici-bas dans les SSU on ne pouvait voir le soleil artificiel entamer sa descente, mais quelques signes notables permettaient de deviner l'arrivée de la soirée : un visage creusé par la fatigue, un coup d'oeil jeté avidement sur une horloge numérique, le parfum d'un shampoing, flottant dans les couloirs, d'une brigadière rentrée de mission...

    En effet, rien ne valait une bonne douche pour se débarrasser de la sensation pesante d'une armure alpha ! On avait la possibilité de se laver directement dans les vestiaires des SSU lorsqu'on revenait des souterrains. C'est pourquoi Kathleen avait les cheveux encore humides. Après avoir ramené son équipement, la sniper était allée faire un petit tour à la cafétéria afin de prendre quelque chose à boire en compagnie des autres brigadiers éprouvés par leur journée de labeur. Elle sirotait le liquide brun de son gobelet et écoutait d'une oreille distraite ce qui pouvait bien se raconter de-ci de-là, attrapant des mots au vol au fil des babillages. Depuis un moment elle écoutait (ou plutôt était forcée d'écouter) un grand guildien à la langue aussi aiguisée qu'une vieille commère qui parlait relativement fort.
    « Tu connais Kévin ?... Si, tu sais, un brun aux yeux marrons plutôt gringalet... Il travaille dans la brigade judiciaire. Figure-toi qu'hier il a failli être transporté d'urgence au Sapienta. Si, si ! Tu n'es pas au courant ? On a bien cru qu'il allait s'étouffer avec une gélule ! Voilà ce qui arrive en voulant manger trop vite... » Oxymore avait le regard vide. Elle était aussi assommée que si elle avait eu un entretien particulier avec Joseph, le gaillard qui s'occupait des nouveaux Oubliés. « ...quelqu'un est intervenu, heureusement, avant que le visage du malheureux ne tourne au violet. Franchement, je le plaints. Ce matin il a croisé son Commandor. Ca lui est parvenu aux oreilles naturellement. Et là, devine quoi, il lui a dit : "Kévin... »

    « Viens, faut que je te montre quelque chose. »

    La brigadière sursauta. Fort heureusement pour son bel uniforme, il n'y avait quasiment plus rien dans son verre. Elle n'entendit pas ce qu'avait bien pu dire le Commandor à ce moment-là. Plutôt heureuse, en fait, de fausser compagnie à la pipelette, Kathleen suivit sans se faire prier l'informaticien. Elle était curieuse de savoir ce qu'il y avait de si important à lui montrer. Un document rebelle, peut-être, qu'il aurait réussi à pirater ?

    Ou pas. Ils entrèrent en silence dans les bureaux de la Brigade informatique. On entendait que le ronronnement des ordinateurs et le bruit régulier des touches que l'on pianote. Elle suivit Shane jusqu'à son poste et s'apprêtait à aller chercher une chaise pour se poser à ses côtés mais l'informaticien trouva rapidement une solution : il la fit s'asseoir... sur ses genoux ?! Ce document devait être sacrément intéressant s'il rendait Shane d'humeur aussi folâtre ! Ses joues avaient légèrement rosies, en songeant à ce que Traktueur allait dire de ça -enfin s'il prenait la peine de penser à autre chose qu'à son écran - ! Kathleen attrapa l'écouteur qu'on lui tendit d'une main crispée et l'enfonça dans son oreille.

    La vidéo démarra avec l'apparition d'un bel homme au torse mouillé accompagné de... Minute. Wienfield ?! Et le petit homme, à côté, c'était Anthelmios ?! Kathleen ouvrit de grands yeux. D'abord l'Impératrice en porte-jarretelles, maintenant son Commandor en petite serviette ! Un mauvais oeil aurait pu interpréter ce défilement de personnalités dénudées comme la décadence de ce régime dont la couleur symbolique était à présent la même que celle des joues de la brigadière. Oui bon, quoi... Judikhael n'était pas trop mal, il fallait l'avouer... Cependant, voir son Commandor avec une serviette sur les hanches passait encore... mais lorsque que ladite serviette tomba en pleine discussion animée animée entre les deux hommes, une main horrifiée se posa sur sa bouche.

    « Shane, je ne t'imaginais pas aussi vicieux ! »

    Kathleen n'avait pas parlé très fort, pourtant on pouvait sentir la note d'effroi qu'il y avait dans sa voix. Et du reproche. Ils étaient cernés de toutes parts par les yeux mécaniques des caméras et la personne cachée derrière l'une d'entre elles pouvait très bien se demander ce qu'ils visionnaient.

    « Je me demande comment tu as fait pour dégoter cette vidéo... » dit-elle d'une voix plus basse encore, pour que ses paroles n'atteignent pas les oreilles de Tristan Darek.

    Ou comment Shane avait-il pu savoir à quel moment pirater les caméras de surveillance pour tomber pile sur cette scène... ambigüe. On pouvait penser que l'informaticien avait des pulsions de voyeurisme. Et dire qu'elle était sur ses genoux...

Kath
~ Second de Commandor ~
Section anti-terroriste


Camp : Guilde Impériale
Profession : Second de Commandor de la Brigade Anti-terroriste
Âge réel : 32 ans
Âge d'apparence : 27 ans

Compétences
Mémoire:
1500/10000  (1500/10000)
Compétence principale: Armes à feu
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 ! (Avec 14 et Princesse Sisi en robe de dentelle)

Message par Shane M. Lewis le Dim 17 Oct - 16:41

    Youhou ! Il ne s’était pas pris de claque en prenant la jeune femme sur ses genoux ! Il avait presque envie de s’auto-applaudir mais avec Kathleen sur lui, ce n’était pas ce qu’il y avait de plus pratique… Il lui passa une oreillette et lança la vidéo. Lorsque la serviette du commandor tomba, la jeune femme plaqua sa main sur sa bouche ce qui déclencha un fou rire chez l’informaticien. Il essayait de se retenir et de ne pas faire trop de bruit, question de ne pas attirer l’attention de Traktueur. Il était sensé travailler… Je dis bien sensé. Il avait toutefois bien travaillé toute la journée, il pouvait bien s’accorder une pause détente.

    « Moi ? Vicieux ? Naaan… »

    Fit-il tout bas sur un ton ironique. Certes, Shane n’était pas le plus chaste des hommes, il aimait bien butiner (pas trop tout de même u-u), mais de là être vicieux. L’informaticien se rendit alors compte que la situation était ambigüe. En effet, s’il lui montrait cette vidéo, sans la mettre dans le vrai contexte, évidement, ça choquait affreusement… Shane resta perplexe un instant, esquissa un léger sourire tout en retirant l’oreillette qu’il avait. Sur son écran, la vidéo se jouait en boucle, mais sans son évidement.

    « Ah oui… C’est sur que si je ne t’explique pas les choses dans l’ordre… »

    Fit-il à la fois pour lui-même mais également pour calmer les reproches de Kathleen. Il se racla légèrement la gorge et se mit à parler tout bas.

    « Hier soir, j’ai reçu un message de Silvio, regarde. »

    Tant bien que mal, il extirpa son téléphone portable de sa poche (et oui Kath était sur ses genoux) et lui montra le message. Il ne pouvait évidement pas le dire de vive voix : tout d’abord pour être discret, ensuite, ils étaient eux-mêmes sous caméras de surveillance, et ça n’aurait pas été vraiment futé de dénoncer les méfaits de Silvio aussi facilement. En gros, dans son message, Silvio lui demandait de se connecter aux vidéos de surveillance des appartements de Judikhael. Après lecture, Shane reprit son téléphone doucement et poursuivit toujours à voix basse :

    « Au début je pensais que c’étai quelque chose de grave, donc je l’ai fait, mais rien… Il ne se passait rien. Et puis, étant donné que Silvio me cherche depuis quelques temps… »

    Shane parlait là de la photo de lui en lapin diffusée récemment sur la chatbox de la brigade et le sonnet qu’il lui avait déclamé, ainsi que les barquettes de carottes qui s’étaient accumulées sur le bureau du brigadier. Bref, autant de choses qui montraient qu’entre Silvio et Shane s’était de bonne guerre. Car oui, Shane n’était pas resté innocent non plus : l’ordinateur de Silvio qui avait rendu l’âme, c’était lui. La vidéo des soi-disant hologrammes de Shane mettant en scène Silvio, Allan et des hibiscus, c’était aussi lui. Bref, inutile d’approfondir le sujet, Kathleen ne pouvait pas avoir échappé aux ragots.

    « Je me suis dit que c’était une idiotie de plus mais… Non. »

    Oui, une idiotie de plus, lui faire perdre son temps, quelque chose dans le genre.

    « Bref, ça va tourner. Comme ça t’es la première au courant. Ah, et j’ai reçu un autre sms de Silvio ensuite. »

    Il chercha dans ses messages et tendit à nouveau son téléphone à Kathleen. Il y avait inscrit « 12 ».

    « J’te laisse deviner à quoi correspond 12, après tout, c’était lui le mieux placé… »
avatar
Shane M. Lewis
~ Brigadier Informatique ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Brigade Informatique
Âge réel : 10 ans
Âge d'apparence : 19 ans

Compétences
Mémoire:
3000/10000  (3000/10000)
Compétence principale: Informatique
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 ! (Avec 14 et Princesse Sisi en robe de dentelle)

Message par Kath le Jeu 28 Oct - 19:04


    Bon, ce n'était pas dans les priorités de Kathleen de visionner ses supérieurs dans leur plus simple appareil, même si c'était la deuxième fois en peu de temps qu'elle avait le droit à ces prestations sulfureuses. Aussi, par pur esprit de convenance, était-elle choquée de voir une vidéo pareille. Cette scène vulgaire n'était pas spécialement à son goût. Wienfield était un homme respectable et elle ne serait jamais venue sous ses ordres s'il n'avait pas eu son estime. Ce n'était pas comme si elle chercherait une raison de le décrédibiliser à tout bout de champ, en fait, elle n'en avait jamais recherché. Pourtant, ce que lui montrait l'informaticien était à mourir de rire et si elle n'avait pas eu cette once de... pitié ? ce semblant de respect à l'égard du Commandor qui l'avait gentiment acceptée dans sa section ? qui la retenait de se moquer, elle se serait écroulée par terre avec Shane dans les bras.

    Elle avait un peu peur pour l'informaticien, d'ailleurs, qui avec toutes les rumeurs qui circulaient à son sujet lui donnait l'impression de jouer avec le feu et pire, de n'avoir qu'une seule idée en tête : se brûler. Sincèrement, Kathleen n'en avait cure de ce que ces commérages pouvaient insinuer, quand bien même ils auraient été vrais. Elle aimait bien la compagnie de l'informaticien et ce n'était pas ces colportages qui allaient changer des choses à ce sujet. Sauf peut-être ses manières déplacées, comprenant les genoux et le tact du portable, qu'elle pouvait lui pardonner mais elle se méfierait dorénavant. Shane donnait l'impression de se jeter à coeur joie dans des les situations les plus ridicules en faisant fi des retombées que cela pourrait avoir. Et Silvio n'était jamais loin, comme dans le cas présent, à croire qu'un drôle de lien unissait ces deux-là.

    Depuis la sournoiserie dont elle soupçonnait les deux larrons lorsqu'ils étaient dans l'appartement de l'Impératrice, Kathleen était surprise de ne pas avoir vu en ligne un document douteux... Maintenant que Shane venait de lui montrer ça, elle comprenait pourquoi... En effet, ils revenaient à la charge avec cette vidéo. Elle lut rapidement les sms reçus sur le portable de Shane mais le garda dans ses mains lorsqu'elle eut fini. Comme si elle allait laisser à Shane l'occasion de ranger, avec tact, son portable dans sa poche...

    « Silvio a au moins le mérite d'avoir pensé à toi. »

    Ceci était une conclusion que Kathleen avait tirée de leur conversation sur portable. Comment ça des sous-entendus ?.... Quels sous-entendus ? Il n'y avait aucun sous-entendu dans cette phrase. Non, vraiment, vous avez l'esprit mal placé. Et puis la brigadière avait le droit de taquiner Shane. En compensation elle était sur ses genoux et n'avait pas broyé ses orteils lorsqu'il avait saisi son portable.

    « Faire tourner ? Même si des brigadières seraient sûrement ravies de voir ça, certaines personnes seraient capables de s'en servir de moyen de pression et ça pourrait être considéré comme de la collaboration rebelle. Et puis Judikhael n'est pas dupe : il te retrouverait. Il lui suffirait de faire appel à (elle montre discrètement Traktueur du doigt) pour savoir qui a pu enregistrer cette vidéo. »

    D'accord ce bout d'enregistrement était drôle, mais pas au point de prendre des risques suicidaires pour la faire partager au plus grand nombre. Et si l'intention de Shane était plutôt de mettre mal à l'aise Silvio, ça n'avait pas non plus le poids d'une vengeance. Kathleen avait pris une intonation, sérieuse, grave et elle espérait que l'informaticien tiendrait compte de ses remarques avant de foncer tête baissée vers l'inconnu sans en avoir mesuré les conséquences. La collaboration rebelle, exagéré comme argument ? Allez savoir, on avait enfermé des nosciens pour beaucoup moins que ça. Et personnellement, Kathleen n'aimerait pas retrouver l'informaticien au détour d'une géôle miteuse ou assis dans la chaise d'une salle d'interrogatoire...

Kath
~ Second de Commandor ~
Section anti-terroriste


Camp : Guilde Impériale
Profession : Second de Commandor de la Brigade Anti-terroriste
Âge réel : 32 ans
Âge d'apparence : 27 ans

Compétences
Mémoire:
1500/10000  (1500/10000)
Compétence principale: Armes à feu
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 ! (Avec 14 et Princesse Sisi en robe de dentelle)

Message par Tristan Darek le Mer 3 Nov - 17:48

Boucler le nouveau système de sécurité informatique. Un beaucoup plus performant que le précédent mais qui demandait aussi plus de réflexion et plus de brigadiers. Des informaticiens triés sur le volet, c'était presque limite, s'il avait pu tout faire, les autres en auraient sans doute été plus satisfaits. Mais Traktueur n'était pas un dieu, les codes qui s'affichaient sur les divers écrans des ordinateurs qu'il utilisait régulièrement avaient beau être l'élément dans lequel il nageait le mieux, il ne pouvait pas tout faire. Il fallait encore dormir, manger et faire toutes ces choses humaines dont il se serait bien passé. Quand on quittait les écrans des yeux, il fallait cesser de penser à tout ça ou peut-être n'était-il pas possible d'y penser assez pour que les souvenirs et une certaine vie noscoienne ne se décident à remonter subitement dans sa tête.
Sans savoir pourquoi, il avait particulièrement redouté ces dernières semaines et certains de ses hommes avaient vu son travail et le leur en passant augmenter sérieusement. Ce n'était pas toujours comme ça, il lui arrivait même parfois de se rappeler qu'il n'y avait que lui pour cultiver avec tant de zèle une absence de vie sociale et que s'il dormait peu, on ne pouvait pas non plus tenir son rythme d'acharné, presque de psychopathe. Ainsi il s'était promis de laisser un peu tranquille ses brigadiers après en avoir fini avec ce travail de titan.

Il y avait une deuxième chose qu'il avait pu noter distraitement en relevant un peu les yeux sur les informaticiens et en retirant les écouteurs de ses oreilles. De l'agitation ou quelque chose comme ça, quelque chose d'anormal dans leur comportement, des rires qui dépassaient les petites blagues qu'ils se faisaient entre eux. Un jour il avait même cru apercevoir des barquettes pleines de carottes près de l'un d'entre eux, offertes gracieusement par ses compagnons. Se croyant victime d'une hallucination à force de trop regarder les pixels colorés lui afficher ce qu'il demandait, il avait bu d'une traite son café et s'était remis au travail.
Mais maintenant qu'il y repensait, cette histoire de carottes... que diable avait-il bien pu faire pour qu'on lui donne des carottes ? Pas qu'il soit vraiment curieux d'une histoire pareille mais d'expérience maintenir un peu l'ordre et le sérieux dans ce lieu particulièrement sujet à toutes les mauvaises blagues était plutôt bénéfique si l'on comptait obtenir du bon travail.
Qui était le garçon aux carottes déjà ? Il enregistra son travail et retira discrètement ses écouteurs qui diffusait n'importe quelle musique pourvu qu'elle lui permette de mieux se concentrer. Les brigadiers avaient sans doute profité de l'importance de son travail et de son inattention pour recommencer à faire tout et n'importe quoi. Comme il n'était pas là pour faire la police, il se contentait de les marquer fortement de temps à autre. C'était peut-être le moment de s'intéresser à leurs petites histoires, de toute manière il travaillait depuis tant d'heures que ça en devenait presque indécent et il avait mal à la tête. Il ferait bien de régler vite cette histoire et d'aller se coucher.

Traktueur tourna la tête là où il se rappelait avoir vu des carottes pour la dernière fois – pas bien difficile vu que c'était plutôt rare et que la dernière fois concernait des poireaux – et son regard tomba sur une femme assise sur les genoux de... Shane. Oui voilà c'était Shane. Et la fille ne faisait pas partie de sa brigade, sûrement pas. Bon il n'était pas contre le fait d'avoir une copine mais là, le brigadier n'était-il pas en train de se foutre de sa gueule ?
Une idée lui traversa l'esprit et il fit une recherche via sa console avec comme mots-clés « Shane - carotte ». Le résultat fut... surprenant. Il y avait pas mal de résultats, dans les documents personnels des brigadiers mais aussi dans les serveurs qui hébergeaient la plupart des sites du réseau alpha. Il semblait que ce soit le même document, une image pour être plus précis, et en demandant à l'ordinateur de le lui afficher, quelle ne fut pas sa surprise de voir un Shane à moitié dénudé, déguisé en lapin et assit sur un canard ! Les carottes... c'était donc ça le lien ? Curieusement, le fait de voir cette image l'avait rendu furieux, contre Shane incapable de garder un peu de dignité ou du moins d'empêcher ce genre de choses d'être rendu public contre lui-même et certains souvenirs qui étaient remontés en passant, contre un peu tout le monde en fait.
Son regard déjà effrayant d'ordinaire tant il était clair, lançait maintenant des éclairs et on n'avait jamais très envie de le croiser dans ces moments-là.

Sans réfléchir, il tapa le commande et le code qui lui permettait de prendre le contrôle de tous les ordinateurs, afficha un écran bleu bien pétant histoire que tout le monde se réveille et revint au noir, plus propice à la lecture de son message qui avait intérêt à rentrer dans leur petite tête.

Bon, vous avez bien rigolé depuis quelques semaines, maintenant ça suffit. On se remet au travail, rapport des activités pour tous demain à la première heure puisque vous vous croyez si libre que ça.

Quand à vous Shane j'attends des explications concernant votre comportement. Vous verrez votre petite amie plus tard. A moins que l'un de vous deux ne trouve une raison à sa présence dans la demi seconde qu'il vous reste pour réfléchir. Vous allez aussi me faire le ménage dans votre vie privée, je ne tiens pas à en voir tous les jours l'étalage grotesque.
Son regard perçant était en plein dans sa direction, il pouvait le croiser à tout moment. Mais, et peut-être tant mieux pour lui, une autre idée lui traversa l'esprit et il se remit à écrire, aussi vite que quand on l'entendait parler. Heureusement, ça n'arrivait pas souvent.

Mieux. Vous allez me faire le ménage sur tout le réseau. Quitte à être de la guilde, arrangez vous pour ne pas en entacher l'image. Et profitez de ce moment pour faire vos preuves si vous ne comptez pas passer les cinq prochaines années à stagner.
Et vous n'avez pas intérêt à louper votre rapport.
Il n'avait pas l'intention de lire la moitié de ce qu'on lui rendrait, comme s'il avait le temps pour leurs gamineries... Mais celui-là il comptait bien y prêter attention. Il lui semblait pourtant que Shane était un bon élément et c'était le moment idéal pour l'évaluer sous toutes les coutures et s'acharner un peu sur lui.
Un instant plus tard, les brigadiers avaient retrouvé le contrôle de leur ordinateur et avec un plus ou moins grand soulagement, leur travail sain et sauf.
Quant aux photos qui trainaient dans les documents des autres, Shane n'aurait plus à s'en faire maintenant.
avatar
Tristan Darek
~ Commandor ~
Section informatique


Camp : Guilde Impériale
Profession : Commandor de la brigade informatique
Âge réel : 107 ans
Âge d'apparence : Environ 27 ans

Compétences
Mémoire:
9750/10000  (9750/10000)
Compétence principale: Informatique
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 ! (Avec 14 et Princesse Sisi en robe de dentelle)

Message par Shane M. Lewis le Sam 6 Nov - 16:18

    Silvio avait au moins eu le mérite d’avoir pensé à lui ? Shane fronça les yeux à la réponse de Kathleen une fois qu’elle eut fini de lire les messages entre les deux brigadiers. Mais qu’est ce qu’elle racontait ? Devait-il tenir compte des sous-entendus… Ou pas ? Il fini par laisser le sujet de côté. Il aimait bien Kathleen, elle savait lui dire ce qu’il fallait lorsque Shane devait se recadrer. Aujourd’hui encore, elle lui disait sincèrement qu’il jouait un peu trop avec le feu et que ça finirait par mal tourner pour lui. Il était vrai que l’informaticien enchaînait idiotie sur idiotie, seul ou accompagné (de Silvio xD). Le fait est que Kathleen avait raison. Shane passait entre les mailles du filet depuis trop longtemps et que ça ne durerait pas éternellement. Shane afficha une mine dépitée :

    « Mweh… Pas faux… »

    Il regarda Tristan de travers. Rah s’il avait té le meilleur informaticien de Nosco, il aurait pu se permettre de faire mumuse avec cette vidéo mais… Il n’était pas le meilleur informaticien de Nosco et donc il valait mieux qu’il s’abstienne.

    « J’sais pas comment tu fais… Ce n’est pas possible de rester sérieux et travailler toute la journée sans rire un peu… »

    Oui, Shane aimait bien toutes ces petites choses qui le sortaient du train-train quotidien. Ca lui permettait d’exister autrement que comme simple collègue ou comme simple travailleur. Ca lui permettait d’être camarade de mauvais coup, ami, complice et tant d’autrs qui étaient, somme toutes, bien plus fort que tous ces liens mornes et sans vie. L’informaticien avait besoin de ça. Sans quoi, il y aurait bien longtemps qu’il se serait tiré une balle dans la tête. Evidement la rigueur de la Guilde, et d’avantage celle de la Brigade, ne lui permettait que peu ce genre de choses. Il ne pouvait pas pousser au maximum ses envies d’amusement. Il ne faisait de mal à personne, lui aussi avait retrouvé des photos compromettantes de lui. Mais devait-il en pleurer ou se refermer sur lui-même ? Non, ça l’amusait, mais ça ne l’amusait uniquement que parce qu’il pouvait en faire autant à l’égard des autres.

    Son écran devint soudain bleu. Shane sursauta. Bug ? Il regarda les écrans de ses collègues de gauche et de droite. Bleu aussi, donc ce n’était pas un bug. Piratage ? Shane appuya plusieurs fois sur la touche «echap » puis tapa de nombreux codes sur son clavier d’anti-piratage de données. Mais rien. L’écran devint sombre et un texte s’afficha. C’était un message de Tracktueur. Voilà pourquoi les codes d’anti-piratage de données ne marchaient pas : il ne piratait pas les données, il prenait le contrôle de l’ordinateur. De tous les ordinateurs. Et le message qui arriva assez rapidement témoignait de la colère du commandor. Ca lui retournait l’estomac sur le coup.

    Rapport des activités pour le lendemain matin ? Oo… Et Shane qui était déjà affreusement en retard, il allait falloir qu’il travaille toute la nuit… Il avait envie de s’apitoyer sur son sort, mais remarqua avec horreur, qu’il n’était pas au bout de ses malheurs… Darek en rajoutait une couche. Kath ? Sa petite amie ? Shane resta bouche bée. Si elle aurait pu, sa mâchoire serait descendue jusqu’à toucher le sol… Il releva ses yeux clairs et perplexes vers Kathleen avant de le reposer sur l’ordinateur. Faire le ménage dans sa vie privée… Et … Dans le réseau ? Shane était complètement dépité. Et avec un rapport… 5 années de stagnation professionnelle sinon… Misère. Il était tellement sous le choc de l’enguelade qu’il resta immobile et inerte, incapable de réagir. Ah ! Et si quelqu’un voulait bien lui donner quelques petites tapes LEGERES sur les joues, ça serait cool, parce que Shane était devenu complètement pâle.
avatar
Shane M. Lewis
~ Brigadier Informatique ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Brigade Informatique
Âge réel : 10 ans
Âge d'apparence : 19 ans

Compétences
Mémoire:
3000/10000  (3000/10000)
Compétence principale: Informatique
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 ! (Avec 14 et Princesse Sisi en robe de dentelle)

Message par Silvio Anthelmios le Sam 6 Nov - 22:26

Silvio avait couru dans les couloirs du Capitole, entre les RAR, jusqu'aux fameux bureaux de la brigades. Là, il avait tout de même ralenti: pas la peine d'alerter tous les collègues, il ne tenait pas à fournir d'explications.
Lorsqu'il arriva dans les bureaux des informaticiens, il avait encore le souffle court. Il reconnut Shane de loin et... Tiens ? Kathleen ? Qu'est-ce qu'elle faisait là ?

"- Bonjour Kathleen, Shane... Euh... Kathleen ? C'est normal que Shane ait l'air comme... Buggué ?"

Mon anti-terroriste passa une main devant les yeux de l'informaticien. Ah ouais. Silvio n'était pas très doué en informatique, mais on lui avait appris deux-trois choses en cas de bugs sévères. La première était d'ouvrir le gestionnaire des tâches. Mais ça marchait pas toujours. La seconde était de redémarrer. Et la troisième, méthode instinctive de Silvio: taper sur l'ordinateur pour lui faire comprendre qui est le patron.
...Allons, Shane, rassure-toi, Silvio n'allait pas utiliser cette dernière méthode. Il allait utiliser la seconde. Redémarrer le système. Sur un ordinateur, il y avait un bouton. Sur Shane, ce bouton était derrière la tête. Et comme Silvio n'avait pas envie d'épouiller Shane à la recherche du bouton, il usa de la méthode dite "pour trouver le bouton sur une large surface". Bref. Il talocha Shane derrière la tête.

"- Désolé, Lewis, mais c'était pour te redémarrer."


Un sourire, satisfait. Sans prévenir, il s'empara de la souris de son collègue.

"- Euhm, donc, désolé de t'interrompre mais... Tu vois cette video, là ? Bah sauf si tu tiens à la cacher sous ton oreiller, faudrait la supprimer. Le patron est vraiment pas d'humeur, et... Enfin bref, ça doit disparaitre."

Sans pitié aucune, Silvio cliqua sur le fichier de la video et l'orienta vers la corbeille. Il entendit alors une voix... Qui insinuait que Kathleen était la petite amie de Shane.
Mon brigadier se redressa, et regarda tour à tour Shane, puis Kathleen.

"- Damn... Mais alors, Shane, tu nous as menti ? Oh, Kathleen... Je suis désolé pour ce qu'il t'arrive..."

Il avait fini de reprendre son souffle. Et frapper Shane avait eu le mérite de faire sortir de sa tête l'image du patron délirant, des médicaments du patron...
avatar
Silvio Anthelmios
~ Commandor ~
Section Anti-Terroriste


Camp : Guilde Impériale
Profession : Second de Judikhael Wienfield
Âge réel : 30années
Âge d'apparence : vingt

Compétences
Mémoire:
1500/10000  (1500/10000)
Compétence principale: Armes blanches
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 ! (Avec 14 et Princesse Sisi en robe de dentelle)

Message par Kath le Ven 3 Déc - 16:40


    Après les mises en garde qu'elle avait lancée, elle se sentait soulagée que Shane réagisse positivement, c'est-à-dire, change d'avis et ne diffuse pas cette vidéo compromettante et licencieuse. Il est vrai que la brigadière n'était pas spécialement réputée pour se laisser distraire facilement, elle n'était pas non une de ces têtes brûlées à se jeter dans des coups fourrés. Bien qu'elle ne soit pas la dernière à rire (enfin, ça dépendait du sujet de rigolade) les facéties avaient surtout le don récurrent de l'exaspérer, car elles l'empêchaient de faire correctement son travail. Or, rien n'était plus difficile à distraire qu'une Kathleen concentrée sur ces tâches. Si elle ne se permettait pas d'invectiver directement les fauteurs de troubles, elle n'en restait pas moins désagréable si on l'embêtait, assez pour retrouver la paix et le silence qu'elle désirait.
    Ici, ce n'était pas tant la vidéo qui la dérangeait, qui l'inquiétait, mais les conséquences à terme qu'elle pourrait engendrer. Kathleen avait fait une bonne action en détournant Shane. Cependant, elle ne fut pas récompensée pour son geste. Au contraire, les écrans devinrent subitement bleus avant de noircir tout aussi promptement, faisant ressortir outrageusement leur contenu. La sniper parcourut rapidement le message, qui la fit se redresser brusquement, le rouge montant aux joues. Elle avait cligné plusieurs fois des yeux pour être sûre d'avoir bien lu.

    La vive semonce la maintint dans la paralysie. Elle était dans un état passif quand Silvio arriva, cependant, sa venue sembla la ranimer quelque peu après la gifle pixélisée qu'elle venait de se prendre.

    « Désolé ? »

    Dit-elle comme si elle avait mal entendu les paroles de Silvio, les yeux arrondis. Elle n'était pas certaine de bien comprendre son ton peiné, comme s'il lui annonçait des condoléances. Son regard alterné entre elle et Shane, attristé, la piqua au vif, émoussant ainsi la sympathie qu'elle lui portait. Il ne croyait tout de même pas ces sornettes affichées sur un écran d'ordinateur ?!

    « Wienfield, pas d'humeur ? Ce n'est pas très surprenant, après ça. »

    Sa voix n'était plus un murmure mais restait basse et contrariée, reflétant la colère qu'elle sentait naître en elle. C'était à cause de ses deux inconscients qu'elle venait de se faire réprimander, chose qu'elle détestait affreusement. C'était à cause de leurs imbécillités que des rires malhabilement étouffés naissaient dans son dos. Comme si on ne s'était pas moqué suffisamment d'elle. Comme si les railleries n'avaient pas été en quantités satisfaisantes les années précédentes. L'écarlate qui couvrait ses joues n'était plus le résultat de la gêne mais de la frustration mutée en violent ressentiment qui attisait son animosité.

    « A moins que ce ne soit car vous avez encore fabriqué je ne sais quoi. »

    La vue de la figure pâle de Shane et ses yeux perplexes la dévisageant comme créature étrange -du moins c'est ainsi qu'elle l'interpréta dans le feu de son agacement- ne fit rien pour la calmer. Kathleen, serrant les poings, se rendit compte qu'elle n'avait pas démenti les propos de Traktueur ; elle se rattrapa.

    « Je ne suis pas sa petite amie, affirma-t-elle froidement à l'attention de Silvio, et tant qu'à faire, à la cantonade qui avait les oreilles penchées dans leur direction. Il suffit de voir l'horreur que je lui inspire pour s'en rendre compte. »

Kath
~ Second de Commandor ~
Section anti-terroriste


Camp : Guilde Impériale
Profession : Second de Commandor de la Brigade Anti-terroriste
Âge réel : 32 ans
Âge d'apparence : 27 ans

Compétences
Mémoire:
1500/10000  (1500/10000)
Compétence principale: Armes à feu
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 ! (Avec 14 et Princesse Sisi en robe de dentelle)

Message par Tristan Darek le Mer 8 Déc - 22:35

C'était trop tard. Impossible de se replonger dans son travail comme il le faisait d'ordinaire, il n'en avait même plus envie. A vrai dire l'envie quittait régulièrement son corps et mettait souvent bien du temps à revenir, il savait qu'un jour son dégoût serait tel qu'il ne pourrait plus rien faire d'autre que de rester immobile, allongé, à fixer le plafond blanc de l'hôpital où l'on finirait par l'enfermer. A moins qu'il ne trouve au plus profond de lui la volonté d'aller jusqu'au bout mais c'était sûrement peine perdue. Ce n'était pas tant cette folie qui l'avait toujours plus ou moins habitée qui l'inquiétait ni l'empire qu'elle avait déjà pris sur lui, pas plus que le moment où sa folie serait irrémédiable mais c'était plutôt le chemin qui le mènerait jusqu'à l'inconscience totale de sa propre vie qu'il redoutait le plus. En cent trente-quatre ans il pouvait bien se vanter d'être encore loin du pire mais ce qu'il n'avouait pas c'était qu'il était terrifié par chaque jour de plus qui venait et qui lui apportait sans jamais l'oublier sa dose de malheur. Et alors qu'il replongeait dans ses terreurs d'antan, il lui arrivait de vouloir y mettre fin en droguant son esprit mais il avait maintenant l'alcool triste, ses hallucinations lui faisaient revoir tout ce qu'il avait pu faire d'horrible, tout ce qu'il aurait pu avoir, ce qu'il n'avait pas su faire, sa violence revenait alors avec plus de force que jamais et quand le spectacle horrifiant dans lequel il s'était plongé se finissait enfin, la fatigue s'emparait de son corps et ses rêves prenaient un plaisir malsain à le torturer encore. Encore et encore. Encore, encore... encore et toujours.
L'informaticien avait envie de hurler, de faire sortir cette maladie qui gangrenait un peu plus chaque jour son esprit mais c'était trop tard et il le savait depuis longtemps maintenant. Du jour où il était tombé et ne s'était pas relevé, du jour où il était resté sur la pente, tout avait été joué. Il aurait beau s'accrocher, tenter de ne pas descendre plus bas, ses mains glissaient sur la surface savonneuse et il se voyait sombrer encore et encore, pour toujours. Pourquoi ne vieillissait-il pas ? Il serait déjà mort depuis longtemps et son esprit aurait retrouvé la paix ou le néant, il aurait peut-être été détruit à jamais mais la souffrance n'aurait plus été là non plus. C'était tout ce qui comptait.

Si seulement il avait su un jour croire en autre chose que la fatalité, il aurait peut-être trouvé un rocher plus solide auquel s'accrocher. Mais il n'y avait pour lui pas de dieu qui veillait tout là-haut, Joshi et son visage calme, son sourire ne restait qu'un homme, qu'un nom parce qu'il avait fallu trouver un héros quelque part. Les hommes ont besoin de croire mais qu'est-ce que l'on fait quand on n'y arrive pas, quand il n'existe rien n'y personne qui nous donne encore l'envie de croire, d'espérer ?
Il aurait voulu être un homme fort comme tous ces gens dont on croise le regard dur, inflexible mais le sien aussi glacial qu'il pouvait paraître n'était qu'un mirage, tout comme les chiffres, les caractères qu'il tapait et qui s'affichaient sur son écran l'étaient. Il suffisait en fait d'un tout petit court-circuit pour que cela n'existe plus, pour que soit effacé à jamais de leur monde. C'était bien plus fragile que la vie qui, elle, ne tenait déjà qu'à un fil. Mais la vie était mal faite et lui qui désirait mourir une bonne dizaine de fois par jour était sans doute l'un des noscoiens qui risquait le moins de mourir. Enfermé dans l'un des lieux les plus protégés qu'on avait construit, ne jouant jamais bien longtemps avec le feu... Il n'était ni de ces brigadiers qui risquaient chaque jour leur vie face aux créatures ni de ces rebelles qui devaient lutter contre le monde entier. Ses propres combats restaient bien sécurisés, derrière son écran comment pouvait-on réellement l'atteindre quand on ne pouvait l'affronter qu'avec la force de codes et de chaînes de caractères qui à ce moment-là n'avaient plus tellement de sens ? Même s'il devait remettre son statut de meilleur informaticien de Nosco à quelqu'un d'autre et essuyer une défaite, il ne lui arriverait rien de particulier, pas de danger ni rien à craindre de lui-même. Dans ses moments-là il savait bien qu'il pouvait regarder la réalité du monde droit dans les yeux, tout lui était bien égal et il ne ressentait rien d'autre que la force de sa maladie.

Son regard s'était perdu sur son écran, il n'arriverait pas à faire quelque chose d'autre aujourd'hui. Il n'y avait plus qu'à fermer les yeux et à attendre le temps qu'il faudrait pour que ça passe, juste assez pour qu'il puisse reprendre le travail et faire tout pour détourner ses pensées, pour empêcher ce monologue intérieur incessant. Ses mains étaient venues instinctivement recouvrir son visage et il restait ainsi, livré sans rien pouvoir y faire à tout son désespoir quand une voix le ramena dans le monde réel et lui rappela les raisons de sa rechute. Lewis et sa blonde. Et maintenant quoi ? Un autre imbécile qui se croyait en droit de débarquer comme ça dans son bureau et de hurler il ne savait trop quoi ? Que les choses soient claires, Tristan Darek n'avait rien contre les visiteurs pourvu que cela soit justifié mais si quelqu'un rentrait pour aller taper la causette à ses petits camarades, il ne donnait pas cher de sa peau. Et effectivement, même s'il se fichait complétement de ce qu'ils pouvaient raconter – car le petit dialogue entre les trois avait repris – son oreille avait au moins détecté qu'ils ne travaillaient toujours pas et donc que les deux intrus n'avaient rien à faire chez lui. Visiblement ils s'en tapaient complétement de ce qu'il pouvait bien dire et ils se croyaient peut-être tout puissants, il n'en savait trop rien et s'en fichait royalement.
Son maudit caractère colérique n'attendit pas plus pour revenir embrumer son esprit et il n'eut qu'une envie : leur hurler dessus et de demander à Joran de les foutre dehors à force de coup de pieds au derrière s'il le fallait, de sorte à ce qu'il ne les revoit plus jamais. Heureusement pour les trois compagnons, le commandor réussissait pour le moment à se contenir assez pour se taire et s'était simplement tourné dans leur direction, les bras croisés, le regard dur, se faisant désormais spectateur de leur petit dialogue. Il put donc assister à une magnifique interprétation d'une petite scénette jouée entre son abruti d'informaticien qui restait bouche bée, un nain qui se croyait en centre du spectacle et qui avait l'air de vouloir mener les choses et la poupée blonde visiblement horrifiée d'avoir été qualifiée de petite amie. Génial aujourd'hui il venait d'apprendre qu'une fille sur les genoux d'un mec pouvait être une simple amie. Bravo ma petite, il va falloir que cet imbécile de Tristan bachote un peu plus son bouquin sur les rapports humains parce que là apparemment non seulement ce qu'il dit vous est rentré par une oreille pour en ressortir par l'autre – ou n'est tout simplement pas rentré – mais en plus il s'est même foiré lamentablement sur son interprétation sur les rapports entre Glandeur n°1 et Poupée.

Alors que la fille lâchait son dernier mot il hésita un instant à applaudir mais se ravisa au dernier moment. Non, puisqu'ils le prenaient vraiment pour un con, il allait falloir leur faire rentrer dans le crâne qu'ici la loi c'était lui et personne d'autre, surtout pas eux. Le geek prit donc l'initiative de se lever et de rejoindre en quelques pas les trois joyeux lurons pour les observer un instant mais un très bref instant parce qu'il l'avait déjà tellement fait que ses yeux étaient malades de voir une seconde de plus des imbéciles pareils alors qu'ils auraient pu être collés à son écran et faire quelque chose d'utile ou au moins d'intéressant.

Je ne sais pas si vous me prenez pour un imbécile ou si c'est vous qui l'êtes et franchement je me fiche de la réponse mais puisqu'il semble que je n'ai pas été assez clair, j'espère que ce que je vais vous dire de vive voix le sera assez et que vous aurez l'intelligence de prendre la bonne décision.

Il toisait du regard la poupée et le nain qu'il finit par reconnaître. N'était-ce pas le nouveau second de Wienfield ? Silvio Anthelmios si sa mémoire ne lui faisait pas défaut. Il n'avait jamais eu franchement affaire à lui mais vu ce qu'il venait d'entendre il espérait très fort que celui-ci se donne tout le mal du monde pour que son regard ne se pose plus jamais sur lui et qu'ils ne soient jamais mais absolument jamais dans la même maudite pièce. Dans ces moments-là, heureusement très rares, il regrettait de ne pas être un grand sportif et aurait sûrement beaucoup apprécié de pouvoir se débarrasser des idiots comme eux en les faisant voler à l'autre bout de la ville. Mais bon, les choses étaient comme elles étaient et son petit speech serait sans doute bien moins spectaculaire. Il espérait au moins que cette fois-ci il soit efficace sinon il se sentait capable de se cogner la tête contre un mur jusqu'à ce qu'il s'assomme tellement les gens pouvaient avoir le don de lui taper sur les nerfs.

Si vous avez la moindre chose en rapport avec l'informatique ou la moindre excuse pour avoir mis les pieds ici, il vaudrait mieux pour vous que je le sache tout de suite. Puis il se tourna vers l'homme fort petit par rapport à lui. Anthelmios, pour un second je vous trouve bien frivole et bien inoccupé, vous voulez peut-être que je vous trouve du travail ? Mais si vos compétences en informatiques dépassaient celles d'un oublié de deux mois, je crois que ça saurait depuis belle lurette. Il vaudrait mieux pour vous que vous partiez et vite, très vite, lâcha-t-il d'un ton sec et sans pitié, ses yeux aussi froids que le pôle nord plantés dans les siens. Et c'est valable pour vous aussi, répliqua-t-il à la fille qu'il ne connaissait et qu'il observa un instant, dans l'espoir que son regard pesant ou que n'importe quoi mais vraiment n'importe quoi la fasse disparaître dans la seconde.

Le commandor ne bougea pas, attendant une réponse ou un départ, la deuxième solution étant la plus attendue. Quand à Shane il ne lui adressa ni un mot ni un regard, il s'occuperait de lui plus tard, quand il serait calmé et dans un état d'esprit à peu près normal, c'était sans doute ce qui était le mieux pour lui, vu comme la colère s'était emparée de lui, il se sentait capable de le virer sur le champ et ce n'était peut-être pas la meilleure des choses à faire.
avatar
Tristan Darek
~ Commandor ~
Section informatique


Camp : Guilde Impériale
Profession : Commandor de la brigade informatique
Âge réel : 107 ans
Âge d'apparence : Environ 27 ans

Compétences
Mémoire:
9750/10000  (9750/10000)
Compétence principale: Informatique
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 ! (Avec 14 et Princesse Sisi en robe de dentelle)

Message par Shane M. Lewis le Lun 13 Déc - 14:24

    Redémarrage du système. Il y avait des choses, comme ça, qu’il aimerait bien effacer. Effacer comme ses souvenirs. Il s’était souvent demandé si ce n’était pas ça la solution de Nosco. S’il avait oublié ses souvenirs, peut-être n’avait-il simplement subi qu’un redémarrage. Et les données supprimées, restaient toujours sur le disque dur, il fallait donc avoir la bonne clé pour les décrypter et donc les restaurer. Et par redémarrage, Shane entendait une mort. Il finissait par ce demander s’il n’était pas simplement mort… Il penserait à tout cela plus tard. Dans le cas présent, il se trouvait dans une drôle de situation. Traktueur venait de le surprendre avec une Kathleen sur les genoux. Il était interloqué. Qu’un l’avait redémarré. Et ce quelqu’un, il ne tarda pas à trouver qui s’était.

    « Silvio… »

    Souffla-t-il en le voyant supprimer la vidéo de son ordinateur. Ou plutôt le mettre dans la corbeille. Shane s’était promis quelques jours plus tôt, qu’il finirait par embrasser Silvio pour connaître son orientation sexuelle. Et c’était un plan qu’il aurait voulu mettre sur pied là, maintenant, profiter qu’il se penche vers l’ordinateur pour faire glisser ses lèvres sur les siennes. Mais il ne savait pas pourquoi, mais il n’y parvenait pas. Il n’en trouvait pas vraiment le courage. Mentalement, il se fustigeait d’avoir la faiblesse des sentiments, ceux qui l’empêchaient de tenter l’expérience et l’embrasser… Et pourquoi ? Parce qu’il y avait Tristan, et que Shane ne voulait pas empirer la situation. Il regarda le profil de Silvio, alors que celui-ci s’occupait de la suppression du fichier. Il était mignon quand même Silvio. Un blond, avec des yeux verts, pile poil de la taille de Shane, l’informaticien finissait par le trouver attirant. Silvio parlait et Shane ne faisait que regarder ces lèvres qui bougeaient sans vraiment trop entendre ce qu’il racontait exactement. Il était absordé par la contemplation de ces lèvres, dans un but ultime. L’embrasser, allez, il devait l’embrasser… Maintenant !

    Mais il s’était avancé d’un demi centimètre et Silvio avait lâché son ordinateur, se redressant. L’opportunité venait de s’envoler en fumée. Et combien de temps mettrait-elle à se présenter à nouveau. Il soupira et se déconnecta de son mode ‘je vais l’embrasser’. Il réalisa alors les paroles de Silvio. Judikhael en colère, d’après la réplique de Kath, les moments où le commandor n’était pas en colère relevaient de la rareté. Il haussa les épaules. Il ne connaissait pas vraiment Judikhael, si ce n’était au travail, et il avait déjà à supporter le caractère asocial de Tristan sans voir à se préoccuper des commandor des autres sections :

    « Ca doit être le grade de commandor… Ca doit peser sur leurs nerfs… »

    finit-il par murmurer aux deux autres. Shane eu du mal à comprendre là où Silvio voulait en venir avec son ‘tu nous as menti ?’ mais il ne tardait pas à comprendre que c’était la photo du lapin qui jouait encore dans la conversation. Shane roula des yeux, avec l’intention de l’embrasser pour lui prouver le contraire… Mais… La réplique de Kath le coupa dans son élan :

    « Ah mais pas du tout Kath. Je te trouve plutôt sympa et mign… »»

    Mignonne ? Mais Shane n’eut pas le temps de terminer sa phrase qu’il y avait près d’eux, comme participant à la conversation, un Tristan qui croisait les bras. Shane n’osa rien dire quand Tristan commença à parler. Lorsque Tristan commença à demander les raisons pour lesquelles les deux autres étaient là, Shane ouvrit la bouche pour tenter de donner une explication en ce qui concernait Kathleen (car c’était tout de même lui qui l’avait fait venir ici) mais sa bouche resta ouverte, alors que Tristan continuait sa tirade. Silvio s’était fait proprement dire qu’il était de ceux qui n’étaient pas spécialement doté de talent en matière d’informatique. Shane voulut répondre quelque chose, mais, vraiment, mieux valait de rien répondre à Tristan. Il me trouva rien de mieux à faire que de mettre une main sur les fesses de Kathleen et l’autre sur celles de Silvio et de les pousser en lui disant un léger ‘sauvez-vous…’, sur un ton désolé. Et puis, il se remit à son travail, question d’éviter un possible regard de Tristan, s’enfonçant dans son siège en espérant être assez petit pour que son patron ne le voie pas. Un instant, il réalisa qu’avoir touché leurs fesses le fit devenir rouge… Mais était-ce les fesses de Silvio ou celle de Kathleen qui lui faisaient cet effet ? Ca c’était une bonne question.
avatar
Shane M. Lewis
~ Brigadier Informatique ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Brigade Informatique
Âge réel : 10 ans
Âge d'apparence : 19 ans

Compétences
Mémoire:
3000/10000  (3000/10000)
Compétence principale: Informatique
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 ! (Avec 14 et Princesse Sisi en robe de dentelle)

Message par Silvio Anthelmios le Mar 14 Déc - 23:15

L'ombre s'était approchée. Noire, menaçante. Si grande qu'elle projetait une lumière noire sur Silvio. A moins que ce ne soit ce regard, qui semblait vouloir le transpercer, l'assassiner sur place.
Le coeur de Silvio se serra en voyant venir vers lui le commandor de la section de Shane. Les gens plus grands que lui avaient toujours au moins leur taille d'impressionnante, mais il les savait souvent bien plus fragiles qu'ils s'en donnaient l'air. Mais aujourd'hui, Traktueur avait quelque chose en plus que cet air de geek monté sur des échasses. Visiblement, il était de très mauvais poil. Bon sang, les commandor se faisaient passer le mot pour avoir leurs règles masculines en même temps ? En tout cas, si pour son patron Silvio savait à peu près comment s'y prendre, il ne s'y connaissait absolument pas en calmage de Traktueurs. Habituellement, il laissait ce genre de basse tâche à ses chers collègues informaticiens, et s'enfuyait discrètement (pour peu que Silvio Anthelmios puisse être discret).
Mais là, c'était inévitable, c'était à lui qu'il en voulait. Au début, Silvio ne le crut pas, et regarda tour à tour Shane et Kathleen qui étaient eux aussi en tort. Mais son nom fut prononcé. Oups. Bon... Silvio regarda Tristan Darek. Dans les yeux. Non, il ne baisserait pas le regard devant lui. Même si le seul fait de soulever le menton pour soutenir d'un air sombre le regard de Tristan lui donnait l'air insolent, il savait qu'il n'était pas en tort, avant même que le commandor ait parlé.

Silvio laissa échapper un "eeeh !" de surprise lorsqu'il se sentit propulsé vers... Là. Loin de Tristan. Se sauver ? Mon brigadier se tourna vers Shane, qui tentait de se faire tout petit. Etait-il fou ? Faire ça, devant un Traktueur de mauvais poil ? Que l'on ne s'y connaissait pas en psychologie commandoresque, silvio pouvait le concevoir, mais ignorer qu'il y avait des moments où mieux valait éviter ce genre de boutades, il trouvait cela un peu gros ! Il aurait volontiers souhaité bonne chance à Shane si ce dernier n'avait pas utilisé son arrière-train. Silvio n'aimait déjà pas qu'on le touche, mais il l'aurait frappé pour avoir osé lui toucher les fesses. Il avait l'impression de sentir encore ses mains sur elles. Sensation qu'il exècrait. Ca le démangeait, ça le... Rah ! On-ne-le-touchait-pas !
Faisant fi de la mauvaise humeur qui menaçait de l'assaillir, il préféra en finir rapidement avec cette situation. Autrement dit: répondre au commandor, pour la forme, et partir. Aussi lui soutint-il, avec tout le sérieux et la mesure dont il était capable, et malgré la fierté que sa voix trahissait:

"- J'étais justement venu transmettre une demande de mon patron à Lewis. Je ne comptais pas m'attarder ici. Bonne journée, commandor."

Ne restait plus qu'à partir. Un salut, conventionnel, avec un beau regard assassin. Anthelmios tourna les talons et s'en alla, au rythme des claquements secs de ses semelles contre le sol.
avatar
Silvio Anthelmios
~ Commandor ~
Section Anti-Terroriste


Camp : Guilde Impériale
Profession : Second de Judikhael Wienfield
Âge réel : 30années
Âge d'apparence : vingt

Compétences
Mémoire:
1500/10000  (1500/10000)
Compétence principale: Armes blanches
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 ! (Avec 14 et Princesse Sisi en robe de dentelle)

Message par Kath le Jeu 30 Déc - 16:23


    Ils devaient vraiment être allés loin pour énerver Traktueur. Ils n'avaient pourtant regardé qu'une vidéo, ils s'étaient ensuite chamaillés gentiment et continuaient à parler, faisant fi du joli message informatique qui les sermonnait vertement... Bref, c'était banal mais suffisamment embêtant apparemment pour que le Commandor décide d'intervenir une bonne fois pour toute. L'exploit de voir en direct Traktueur sortir de ses gonds lui faisait un peu peur tout de même. La dernière chose à faire à un informaticien c'était de l'enquiquiner constamment ou lui retirer son joujou électronique des mains. Mais quand l'informaticien était FORCÉ de sortir de son monde virtuel, revenait à s'exposer à de dangereuses représailles pour le ou les fautif(s).

    Les yeux de Traktueur avaient quelque chose à glacer le sang, justement parce qu'il avait été obligé de quitter son écran. Si tout à l'heure la moitié de la salle était tournée vers eux, toute l'assemblée sans exception les regardait avec stupeur ou avec l'irritation de s'être fait tirer de leur travail par le trio. Kathleen oublia un instant qu'elle était en colère contre Shane.

    « Ahem... Oui Commandor. Désolé Commandor, » bafouilla-t-elle dans sa minable tentative pour s'excuser sans chercher à se justifier. Quels arguments aurait-elle pu utiliser pour se justifier, d'ailleurs ?

    Oxymore n'eut pas besoin d'obéir et de sortir toute seule qu'on la poussa par le derrière. Par Joshi ! Il y avait d'autres endroits de l'anatomie où l'on pouvait pousser quelqu'un ! Pourquoi Shane les faisaient sortir de la pièce à l'aide... par cette partie-là ? Tenait-il vraiment à se prendre une gifle de la part de Kathleen ? Et peut-être aussi de Silvio qui n'avait pas l'air très enchanté non plus d'être éconduit par l'arrière-train. La brigadière le trouva courageux de garder si facilement son calme et même de lancer un dernier regard méprisant dans la pièce avant de s'en aller comme un paon dans les couloirs. Sans rien leur adresser à Shane et à elle, ni coup d'oeil ni parole. C'était peut-être mieux pour lui qu'il fasse l'indifférent, mais Kathleen aurait apprécié qu'il fasse preuve d'humanité... Un sourire complice, un regard, quelque chose dans ce goût-là... mais rien.

    Le second avait vraiment du cran de conserver son panache -il n'avait même pas fait mine de baisser les yeux devant le Commandor furieux- parce que là, Kathleen n'avait que deux envies : s'éloigner le plus possible de la salle informatique et ne plus se faire remarquer pour la décennie à venir.

    Et elle partit satisfaire sa première envie sans tarder. Elle connaissait un lieu parfait qui avait le critère d'être très loin des locaux informatiques. Kathleen partit en direction de la salle d'entraînement de la section anti-terroriste, qui lui permettrait de se passer les nerfs sur des cibles inanimées. Elle était toujours de mauvais poil même si Traktueur avait refroidi ses ardeurs. Shane n'avait pas pu terminer sa phrase avant qu'il les mette dehors. "Sympa et mignonne" aurait-il voulu dire ? Hum... En tous les cas ça n'atténuait pas la colère de la sniper à son égard, le fait qu'il allait sûrement essuyer après ça ne lui attirait pas non plus sa pitié. Elle ne préférait même pas savoir ce que Tristan Darek allait faire de Shane. Non, elle voulait juste... juste la paix, et ce n'était pas un prenant un bon bain mousseux qu'elle l'aurait. Il n'y avait parfois rien de mieux qu'une cage de tir dans une salle quasi-déserte pour être tranquille. Peut-être que ça lui rattraperait sa soirée pour le moins... mouvementée.


[HJ : Désolé, il y a mieux comme réponse... mais ça permettra de clore le topic x/]

Kath
~ Second de Commandor ~
Section anti-terroriste


Camp : Guilde Impériale
Profession : Second de Commandor de la Brigade Anti-terroriste
Âge réel : 32 ans
Âge d'apparence : 27 ans

Compétences
Mémoire:
1500/10000  (1500/10000)
Compétence principale: Armes à feu
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 ! (Avec 14 et Princesse Sisi en robe de dentelle)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum