Réparation

Aller en bas

Réparation Empty Réparation

Message par Allan Cadmun le Jeu 2 Sep - 13:10

Pour tout ce qui avait trait aux relations de la Congrégation avec la Guilde, Allan Cadmun s'en remettait généralement à Artèmîa Elisian. Non pas qu'il soit lui même un rustre incapable d'aligner de pompeuses présentations mais ces manières l'écœuraient et le plongeait dans un ennui mortel, flirtant entre désespoir et frustration. Si l'enfer qu'on narrait de son vivant existait à Nosco, il ressemblait à l'antichambre des hauts lieux de la Guilde, à ces interminables palabres, à ces phrases creuses suintantes d'hypocrisie.

Seulement, un haut conseiller avait abusé de la complicité qu'il entretenait avec Artèmîa pour dévaster son bureau, et il venait - officiellement - tout du moins de radier celle-ci des Sept. Ce qu'il regrettait déjà, au nombre de sourires cajoleurs que lui faisaient certains frères, espérant qu'il pense à eux pour la remplacer pour avoir attirer son regard à un instant ou à un autre. Sauf qu'Allan n'en avait pas la moindre intention. Si elle n'acceptait pas ses termes, il ferait une croix sur leur collaboration, Allan avait ses principes, et ceux-là étaient plus rigides encore que son propre caractère. Pas de courbettes, pas de salut, pas de pitié.

Sinon, il y aurait bien longtemps que la Congrégation n'existerait plus, ne serait qu'un suppôt de l'impératrice, une usine à ondes alpha soumise à son bon vouloir. Allan Cadmun ne cédait qu'à dessein, et il ne se sentait pas d'obligation de faire de cadeaux à Artèmîa, pas même pour ajouter à son éventuelle future liste de mariage.

Faute de grives, on mange des merles. A dire vrai, Allan ignorait le goût tant de l'un que de l'autre, et avait l'intime conviction que Nosco ne comblerait jamais cette lacune. Pour autant, dans l'impossibilité de compter sur Artèmîa pour cette fois, il fallait bien qu'il se repose sur quelqu'un d'autre, sur Ler Everdinne par exemple...

Le prêtre lui avait toujours fait l'impression d'un volcan endormi. Non pas qu'il se cachât sous une croûte de lave froide, mais qui savait ce qui brûlait dans les tréfonds, et quel jour cracherait la fournaise ? Un bien étrange choix, pour qui aurait partagé sa vision des choses - d'autant plus qu'on aurait aussi pu penser de lui qu'il était bien trop calme pour être honnête - mais Allan Cadmun s'en contrefichait. Etant en tort sur cette affaire, la Guilde ne ferait que se tirer dans le pied si elle mettait hors d'elle son honorable émissaire.

Le haut prêtre ne pouvait s'empêcher d'imaginer avec quel plaisir il ne leur dépêcherait plus que les plus sots des frères et ralentirait réclamerait compensation pour cet affront qui, si la Guilde les dédaignait, serait retenue sur les ondes alpha que la Congrégation leur fournissait. Pour autant, Allan Cadmun n'avait pas dessein de houspiller la Guilde ou de tourmenter Joséphine, c'était juste les tisons oubliés dans l'âtre d'une vieille rancune, rien de plus. Ils avaient d'autres projets, qui eux, accaparaient ses efforts, bien qu'ils soient parfois, plus décevants et moins jouissifs dans leurs évolutions.

Il sonna à la porte de Ler, sans se présenter du moindre mot. Figé dans cette patience qu'on ne présentait plus, Allan Cadmun attendait, sa veste sombre achevant de le noyer dans la pénombre du couloir. Sans les couleurs délirantes que déployaient ça et là le Sanctuaire, le haut prêtre aurait presque pu passer inaperçu.

Sa requête n'avait qu'une urgence relative, cette mission moins d'importance que d'autres qui couvaient sous son crâne, aussi n'avait-il pas pris la peine de convoquer Ler pour ce faire. Si quiconque les surprenait, il n'aurait que la confirmation de deux faits : il était malavisé de toucher au bureau d'Allan Cadmun, et ce dernier n'aimait guère les manières de la Guilde.

Deux lapalissades, en somme.
Allan Cadmun
Allan Cadmun
~ Haut-Prêtre de Joshi ~


Camp : Congrégation de Joshi
Profession : Haut prêtre
Âge réel : 160
Âge d'apparence : 38

Compétences
Mémoire:
Réparation Left_bar_bleue10000/10000Réparation Empty_bar_bleue  (10000/10000)
Compétence principale: Ondes alpha
Niveau de Compétence: Maître

Revenir en haut Aller en bas

Réparation Empty Re: Réparation

Message par Invité le Ven 3 Sep - 10:56

Un long soupir qui ne faisait que se répéter presque inlassablement. Il l'avait prévenue, sa relation avec ce bougre de Haut-Conseiller ne lui vaudrait que des ennuis. Il y avait bien des hommes qui la méritaient beaucoup plus. Bon, certes, il n'en avait pas le moindre en tête à l'heure actuelle, mais il y en avait, c'était certain, et chose plus certaine encore, ce Wienfield n'était qu'un fauteur de troubles. Et s'il n'était besoin de preuve, c'était Ler qui se retrouvait à devoir faire le ménage après son passage. Enfin, c'était une façon de parler bien sûr, il s'occuperait de commander un nouveau bureau pour le Haut-Prêtre et laisserait le soin du reste à quelques miliciens pour le transport et quelques prêtres pour le nettoyage complet. Il se contenterait de superviser le travail. Non qu'il s'estimait bien au-dessus de ces tâches, mais après tout, si son statut d'éminence ne lui permettait pas de se décharger du plus ennuyeux sur d'autres, à quoi bon?

Il en était là de ses réflexions lorsqu'on sonna.

- Entrez, entrez.

Ne restait qu'à espérer que ce ne serait ni un milicien paniqué, ni un prêtre qui venait lui faire des ronds de jambes dans l'espoir qu'il appuie une éventuelle candidature au poste censément vacant à l'assemblée. Comme si Allan avait besoin du moindre conseil dans le domaine, et n'avait pas déjà prévu plusieurs coups à l'avance. D'autant que Ler ne considérait aucun poste comme vacant. Il avait beau ne pas avoir la moindre idée de ce qui se tramait, il ne croyait pas un seul instant à l'éviction d'Artèmîa. Certes on aurait pu penser que jamais le Haut-Prêtre ne ferait ça par... bon, amour était peut-être un terme un peu fort, mais c'était ce qui s'en rapprochait le plus, pour la jeune femme si adorable qu'était la prêtresse. Mais ce n'était pas l'avis de Ler, loin de là. L'amour, la tendresse ou l'affection n'entrent pas en ligne de compte lorsqu'il s'agissait de politique. Encore moins lorsqu'on parlait d'Allan Cadmun.

Il releva les yeux de son écran pour voir justement le Haut-Prêtre entrer dans son bureau.

- Ah. Allan.

Ler s'extirpa de son fauteuil pour incliner légèrement le buste, marque de respect et surtout d'infériorité hiérarchique qu'il n'accordait qu'à lui.

- Tu tombes bien. Est-ce que tu veux un bureau à l'identique ou en profiter pour changer?

Un sourire amusé passa sur son visage.

- Et faire cracher un peu plus d'argent à la Guilde.

S'il se doutait bien qu'Allan ne laisserait pas passer l'occasion d'emmerder son monde, si vous lui passez l'expression, et faire bien comprendre qu'on n'envahissait pas impunément le Sanctuaire, il ne songea pas un seul instant que la présence de son supérieur pouvait signifier que ce serait lui, l'émissaire qui devrait faire passer la douloureuse. Il n'aurait peut-être pas suggéré l'idée dans le cas contraire.

- Que me vaut l'insigne honneur?

Un ton légèrement railleur, mais simplement légèrement, qu'il comprenne plus ou moins la réaction du Haut-Prêtre, tout du moins, son acte, Ler doutait fort qu'Allan ait réagit à la moindre chose depuis des dizaines d'années, ne voulait pas dire qu'il cautionnait le mal causé à Artèmîa.
La présence d'Allan dans son bureau n'avait rien d'inhabituel, mais n'était pas non plus une situation des plus fréquentes et il connaissait assez l'homme pour savoir qu'il valait mieux poser directement la question qui vous intéressait et vous armer de patience. C'est qu'il était capable de venir et de ne rien dire pendant des plombes, technique éprouvée pour mettre à peu près n'importe qui mal à l'aise et assurer sa supériorité en toute passivité. Il admirait, même s'il s'était fait à l'idée qu'il ne soit pas dans son caractère d'agir ainsi, rien ne l'empêchait après tout de s'en inspirer pour adapter à sa façon. En mieux, qui sait? Ler n'avait pas vraiment l'envie profonde de vivre dans l'amertume d'une vie trop longue. Il attendit, donc, que le Haut-Prêtre daigne s'exprimer, une chose qu'il n'évoquerait certainement pas et que Ler n'avait pas l'intention de ramener sur le tapis était l'éviction d'Artèmîa. Mieux valait attendre et voir.
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Réparation Empty Re: Réparation

Message par Allan Cadmun le Mar 7 Sep - 20:35

Ler était égal à lui-même. Rien dans son attitude n'indiquait qu'il le dérangeât, le prêtre ne semblait pas partager son dégoût pour les visites inopportunes. Sans se faire prier davantage, Allan entra sans davantage de cérémonie. Eut-il été monarque dans un palais de marbre qu'il aurait haï de s'entendre annoncer, et par là-même de poireauter pendant d'interminables dérives protocolaires, comme si les puissants devaient s'entourer de ces simulacres de vie pour se rendre intouchables.

D'un hochement de tête, il lui rendit son salut, sans proférer le moindre mot. A quoi bon ? Ler le connaissait depuis bien assez longtemps pour savoir qu'il se passait volontiers des "bonjour", "au revoir", "comment allez-vous ?". Au moins Nosco, dans sa structure même les débarrassait la plupart du temps des "Comment vous les enfants ? Et ta femme ? Et la belle-famille ? Et le caniche de l'arrière grand-tante ?". A son grand dam, Allan avait un jour côtoyé une noscoienne tellement convaincue que ses souvenirs pouvaient lui échapper de nouveau à chaque instant qu'elle entreprenait tous ceux qu'elle croisait pour les leur raconter, de telle sorte qu'au bout d'un mois, la moitié de Nosco aurait pu écrire sa biographie pré-Nosco.

Ler allait à l'essentiel, une qualité primordiale. Sans doute était-ce pour cela qu'il lui déléguait tant de choses : il ne frappait pas à sa porte toutes les cinq minutes pour savoir s'il pouvait changer une ampoule dans un couloir ou laisser les rebelles emporter les ondes alpha qu'ils venaient régulièrement chercher. Consciencieux sans être zélé à l'extrême, il lui laissait la paix à laquelle il aspirait. En somme, Ler était l'une des rares personnes à ne pas se reposer perpétuellement sur lui ou sur ses décisions, ce qui rendait sa compagnie reposante.

"J'ai déjà déménagé."

S'il ne verrouillait pas sa porte lorsqu'il se trouvait dans son bureau, Allan Cadmun était de nature bien trop méfiante pour laisser ses précieuses possessions en un fatras atroce derrière une porte dévastée. Bien que son aura eut certainement suffi à préserver les affaires du haut prêtre des fouineurs, Allan détestait les allures de décharge que prenait son bureau, aussi avait-il emménagé dans une pièce à l'identique, quelques portes plus loin. Il avait même emporté l'étagère qui ne s'était pas remise du choc avec Judikhaël, et qui ne tenait plus qu'à condition qu'on cale l'un de ses montants contre un mur. Il avait dû faire repeindre les murs trop clairs à son goût et rependre ses tableaux, mais son bureau était comme neuf, si tant est qu'il l'ait jamais été.

"Mais il va de soi que ce n'est qu'une solution temporaire, le temps que la guilde me rembourse."
ajouta-t-il, sarcastique.

A la question du prêtre, il lui tendit en réponse la lettre qu'il destinait à Joséphine de Nosco, ou à quiconque de moins gradé si le prêtre n'avait pas l'audace de tourmenter si haute personnalité.

"Je suis sûr que tu dénicheras un ensemble de mobilier hors de prix, en réparation du préjudice. En ces temps difficiles, la Guilde sera sûrement soucieuse de préserver nos relations."


D'autant plus qu'il aurait été des plus déplacés de justifier l'attitude du haut conseiller en s'inspirant d'un mail envoyé en interne à la Congrégation.

"Ne vous montrez pas trop mauvais, je ne voudrais pas que l'on plébiscite Artèmîa pour une bévue de votre part."


Autrement dit : pas d'esclandre. Allan s'en fichait bien de mettre hors d'elle l'impératrice, mais pour une fois que la Guilde était en faute, et se voyait acculée sans possibilité de nier, il ne voulait pas qu'un nouvel incident la dispense d'honorer sa dette. S'il ne l'avait pas radiée devant témoin, Allan n'aurait pas eu le moindre scrupule à envoyer Artèmîa s'acquitter de cette mission délicate, eut égard à la teneur du message. Car la prêtresse revendiquait sans cesse de pouvoir démêler sa vie professionnelle et sa vie privée, et de défendre les intérêts de la Congrégation sans que son amitié pour le haut conseiller n'interfère en rien.

Non pas que le haut prêtre doutât d'Artèmîa - du moins pas davantage qu'avant - simplement, Judikhaël Wienfield avait décidé pour elle qu'elle ne méritait pas les hommages qu'il lui offrait. Il avait fait d'elle la compagne d'un être violent et grossier, et de cela, plus que du bois brisé et des rayonnages renversés, il lui faudrait se venger. Ce qui ne faisait pas moins d'Allan un homme d'une patience inégalée, et tandis qu'il fixait Ler de ses yeux sombres, rien ne laissait paraître sa rancune tenace, aucun spasme n'agitait ses doigts détendus, aucun mot ne filtrait par ses lèvres résolument closes, comme si son âme était un coffre à la clef égarée, il y a une vie de cela.

Allan Cadmun
Allan Cadmun
~ Haut-Prêtre de Joshi ~


Camp : Congrégation de Joshi
Profession : Haut prêtre
Âge réel : 160
Âge d'apparence : 38

Compétences
Mémoire:
Réparation Left_bar_bleue10000/10000Réparation Empty_bar_bleue  (10000/10000)
Compétence principale: Ondes alpha
Niveau de Compétence: Maître

Revenir en haut Aller en bas

Réparation Empty Re: Réparation

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum