Chou-ette alors!

Aller en bas

Chou-ette alors!

Message par Lian Grenfield le Mer 23 Nov - 0:16

L’attente était la pire des choses. Laisser les secondes filer sans savoir ce qu’il adviendrait. Que pouvaient-ils faire de plus ? Ils n’étaient pas assez puissants pour affronter la Guilde de front. Alors ils ne pouvaient qu’attendre une faille de la part de leurs adversaires et en profiter pour attaquer à ce moment là. Néanmoins il serait peut être trop tard à ce moment ! Et si Inès Dunkel… si ils lui faisaient du mal ?! S’ils s’en prenaient à Yan Merling ?! Leur chef et leur guide… ouis, ils s’en prendraient forcement à lui, la question était plutôt de savoir combien de temps il tiendrait et combien de temps ils le garderaient en vie ? De combien de temps disposaient ils ? Il semblait à LIan Grenfield qu’elle voyait un sablier couler lentement, chaque grain de sable passait de haut en bas, attiré par la gravité, et chaque grain était remplacé par un nouveau… le petit tas en bas semblait croitre progressivement et régulièrement. Elle le contemplait impuissante, tout en sachant que plus il grandirait, plus les nouvelles seraient mauvaises pour elle. Laisser le temps filer c’était perdre des gens, les laisser souffrir miles heures tandis que coulait une simple seconde. Elle s’en voulait tout en sachant qu’une action désespérée était ce qu’attendait et espérait la Guilde. Au prochain faux pas de la confrérie de la rébellion ils comptaient bien tous les avoir et mettre fin définitivement à leur opposition à l’impératrice. Et s’ils ne comptaient pas se laisser faire, ils n’avaient malheureusement pas beaucoup de possibilités d’action.

Les rebelles s’étaient réunit, et s’ils avaient beaucoup parlé, aucune idée miraculeuse n’était venue illuminer le débat. Chacun d’eux savait qu’ils étaient plus ou moins coincés. Certes, il y avait eu des idées, et même des décisions de prises, mais rien qui ne leur permette de renverser la situation. Le seul qui gardait un peu d’optimisme et semblait même s’amuser un peu, c’était Ludwig Galaam, leur créateur de tracts qui avait été mis à contribution. Ce jeune homme là avait de la suite dans les idées, une bonne dose d’imagination et d’humour ! De quoi capter l’attention des nosciens et leur faire oublier un instant la propagande de Joséphine de Nosco. Il fallait que la rébellion redore son blason et révèle un peu plus de vérité sur ce qui se passait réellement à Nosco. Heureusement que le rêveur s’était décidé à crayonner et à créer. Ainsi ils auraient bien de quoi saturer un peu les serveurs d’alpha. De quoi occuper les informaticiens. Après tout les rebelles vivaient dans l’attente, alors autant user de leur temps à bon escient. Du moins jusqu’à leur prochaine attaque. Il leur fallait aider leurs amis. En attendant ils survivaient comme ils pouvaient. Adressant leurs prières à ceux qui leur manquaient et leurs étaient proches. Même Lian regrettait Rian McGregor et ses blagues douteuses. Il lui manquait même terriblement. Sans l’informaticien, la vie en sous-sols étaient bien moins drôle après tout… Quand allaient-ils pouvoir revenir ?

Lian s’était installée dans la salle qu’ils avaient utilisé pour leur réunion avec son ordinateur portable. Leur ancien QG lui manquait ! Là-bas elle aurait pu faire tourner les « bébés » de Rian, ses précieux ordinateurs qui étaient en train de prendre la poussière. Seulement ils avaient été contraints à l’exil. Pour une double sécurité, celle du risque d’être contaminés, et aussi par crainte qu’un guildien réussisse à faire craquer volontairement ou pas un des rebelles, malade et donc plus fragile. Ils pouvaient très bien ne pas supporter et livrer une précieuse information. Le plus important était donc de se protéger et de fuir, qu’importe si c’était plus loin de la surface, ou plus près d’un « nid » de créatures. Mieux valait éviter les guildiens et leurs manières brutales… Ils détenaient tant de leurs amis… Emprisonnés et torturés sans aucun doute. Lian serra les dents, tout en contemplant l’écran d’ordinateur qui s’allumait lentement. Les quelques personnes qui avaient des connaissances en informatiques avaient passés leurs journées à ennuyer la brigade informatique. Mais ils étaient partit se reposer, et c’était maintenant son tour de prendre un peu le relais, à la hauteur de ses compétences et de sa volonté bien entendu. Elle sourit encore une fois en contemplant le magnifique travail de Galaam. Il avait eut le droit à une tonne de remerciement et de félicitations pour son travail d’une grande qualité, mais il avait simplement répliqué que cela lui changeait les idées et lui permettait de se sentir utile. Et il l’avait été, car grâce à lui les messages de la rébellion étaient à nouveau présents sur le réseau. D’ailleurs Lian se connecta à celui alpha, sachant qu’automatiquement son ordinateur allait usurper l’adresse IP d’un autre noscien, pour les protéger et les camoufler des repérages de la Guilde. Elle se connecta à un forum assez banal, il ne donnait que quelques renseignements sur l’administration au sein de Nosco. Mais même dans les endroits les moins visités, il fallait frapper ! Utilisant un pseudonyme pour créer un sujet, elle inscrivit « Chouquettes » à l’écran, puis après avoir fait craquer ses doigts et trouvé un titre aguicheur, elle termina son poste en incrustant le travail parfait de son ami le créateurs de tracts.


La Feuille de Chou Enchainée


A effeuiller
Edito

Là où les bébétises naissent !
Le conseil chou !


Pour la Saint Joséphine, offrez à votre amoureuse un chou-fleur, et des choucoulats aux roses ! Wink
Les Pépites du chou de Bruxelles


La Guilde est là pour vous guilder.

Le contraire du radis est le paradis… Donc le contraire du paradis est un radis ! Ainsi l’enfer est un radis !

La mystérieuse cité des nosciens ! Qui n'a jamais souhaité voir le soleil souverain guider ses pas...? Ah oui… Louis XIV.

Je ne souhaite que discutuer avec Yan Merling pour trouver un accord… Quoi ? Ah oui, discuter.

Non vous ne pouvez pas parler avec mon Haut Conseiller Wenfield. Non, il n’est pas occupé ! Ce n’est pas un siège de toilettes !
(Il était juste Busy avec Joséphine).

Et les perles de ses petits conseillers :
En parlant félin vous n’auriez pas vu l’Impératrice ? Rhooo c'est vrai elle fait féline non ?

PS : Merci à as-at qui a prit le temps de chercher les références dans la partie Quotons la Chatbox


Recette de la soupe aux choux!

Commencez par étaler par terre quelques hommes-carpettes, ainsi vous vous assurez de ne tacher que ce qui est tachable, tout en tâchant de répondre à votre tâche. Après tout ils sont proche du pouvoir et très bons lèches bottes.
Emprunter ensuite un chou cavalier, attention ils sont parfois armés. Découpez-les et broyez-les. Puis faites blanchir (attention cette technique est différente du blanchiment d’argent vos choux à grosses côtes ne pourront donc pas vous conseiller sur la meilleur méthode).
Prenez ensuite une tête à claque, ou bien un Kiwi si vous préférez au gout. Mettez en quelques dés et ajouter au mélange.
Avec de la chance, si vous faites bouillir le tout, après assaisonnement (automne, hivers, printemps, été) vous devriez obtenir une condamnation à perpet huis-clos assez spaciale.

Oxo Oxo.

Souriez vous êtes choutés!


Bien heureusement nos informaticiens ne gagnent pas le salaire des Hauts Conseillers, pourtant ils sont censés nous protéger de toute attaque des rebelles… et pourtant fichiers volés, piratages et beugs informatiques continuent de se produire. Heureusement, pour notre propre sécurité, nous sommes fichés, identifiés à chaque passage de porte, filmés et étudiés comme des animaux de laboratoires.
Quand commencera-t-on à nous transformer en choux ?

La suite semble logique…

Hommage à Noschou


Cha ch’est une chité chouette !
Sachez dicherner l’ami, des chalauds qui veulent vos feuilles !
Cachez vous ch’il le faut, sans château ni trompette.
Cherchez pour vous chouvenir qui chomeillent.


Un nouvel arrivé de Nosco pourrait il y comprendre grand-chose parmi les allusions qui étaient faites ? Peut être pas, en tout cas il était destiné à toucher le plus de monde possible. A réveiller les consciences et à les faire réagir ! A pousser les nosciens vers la lumière de la vérité. Leur faire comprendre leur erreur. Il fallait qu’ils se rebellent, qu’ils leur donne un coup de main… et peut être alors le monde serait plus juste, peut être que Yan, Inès et Rian pourraient être libérés et non pas exécutés pour traitrise envers l’Impératrice. Il fallait croire à l’espoir et à cette possibilité. « Chouquettes » contempla satisfaite son post, espérant qu’on le remarquerait, peut être même qu’on y répondrait, avant qu’il ne soit supprimé par un brigadier. Elle était toujours là derrière l’écran surveillant la possibilité d’une réponse.

_________________
Nobody knows what he will need tomorrow morning: a good coffee or a coffin...
avatar
Lian Grenfield
~ Bras Droit de Y. Merling ~


Camp : Confrérie de la Rébellion
Profession : Bras droit de Yan Merling, mini général de l'armée des rebelles
Âge réel : 15
Âge d'apparence : 20

Compétences
Mémoire:
1500/10000  (1500/10000)
Compétence principale: Armes à feu
Niveau de Compétence: Maître

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chou-ette alors!

Message par Draighean Blackthorn le Sam 3 Déc - 0:42

Assise a son bureau, Draighean faisait acte de présence. Il est terrible de dire les choses comme ça mais cela était la triste réalité de sa vie. Elle était d'une telle organisation que tout ce qui lui échouait comme travail était trié, classé et traité comme il se fallait en l'espace d'un clin d’œil. C'est la le malheur des gens trop efficaces a leur boulot. Et la jeune femme en savait long la dessus.

Avoir l'air occupée est tout un art. Beaucoup de gens ne se rendent pas compte de l'effort et de la concentration que cela demande de rester assis sans se dandiner, de regarder un écran sans soupirer, de tapoter sur son clavier sans que cela se transforme en votre chanson favorite pendant 6 a 7 heures par jour. Le plus dur est de ne pas se jeter comme une affamée sur un éventuel boulot que l'on vous remettrait dans le milieu de la journée. Avoir un regard affecté et avec un soupçon de dédain et lentement prendre connaissance du boulot, sans toutefois être trop hautaine était un rôle digne d'une pièce de théâtre. Et un art a part entière que seules les vraies secrétaires savent mimer. Celles qui échouaient étaient jugées comme improductives et feignantes, passant leur journées a rêvasser, et immanquablement finissaient virées. C’était donc un jeu a la vie a la mort.

Parce que l'on peut dire ce que l'on veut. Quand on passe 8heures par jour enfermée dans une pièce avec 4 autres femmes faisant le même boulot et donc jouant le même rôle, c’était un jeu de mastermind de découvrir qui travaillait vraiment et qui glandait. L'astuce était de ne pas regarder la pendule au mur, de ne pas tourner les yeux vers le coin en bas a droite de son écran car celles qui vous observent pourraient identifier ce bref coup d’œil a l'horloge digitale de votre ordinateur et sauraient dans l'instant que vous vous emmerder. Mais surtout, surtout il ne fallait pas regarder les autres. Dans un environnement aussi belliqueux que cette pièce ou l'ambition suppurait de tous les pores de la peau de ces occupants, Draighean se sentait a la fois morceau de viande dans la cage aux lions et gladiatrice dans l’arène. Elle pouvait y arriver. Elle commençait déjà au milieu de l’échelle. Il ne restait pas beaucoup de têtes a faire tomber avant de pouvoir être une des personne les plus avancées de la ville.

Avoir perdu son passe et tous ses souvenirs eut pour effet de booster son ambition. Dans sa recherche désespérée de stabilité et d'en finir avec cette transition angoissante, la jeune femme avait décidée de se lancer corps et âme dans la poursuite de sa nouvelle vie. Et au fond d'elle même, elle sentait qu'elle pouvait accomplir bien plus que ce qu’elle faisait en ce moment. Au départ reconnaissante et ravie de sa nouvelle position, elle se retrouvait maintenant dans un état de famine. Faim de savoir, faim de pouvoir, faim d’être. Exister n’était pas suffisant pour elle. Vivre non plus. Elle voulait Être. Elle voulait que l'on sache qui elle était et que les gens la respecte comme elle avait l'impression que cela lui était du. Mais elle n’était pas idiote non plus. Elle avait faim. Pas soif. Elle ne se laisserait pas s'enivrer par toutes ces choses qui lui plairait d'avoir. Se saouler de pouvoir et tout ça c’était pour les grands conseiller, les impératrices, et autres Grands de cette ville. Mais il existe une autre sorte de pouvoir. Celui des gens normaux. Et Draighean avait celui la en tête. En devenant la personne normale la plus haut placée de cette ville, elle en saurait presque autant que l’impératrice elle même sans être dans la ligne de mire. Un pouvoir réel mas silencieux. voila ce qui lui plairait.

...ET...

Elle avait décidément trop de temps pour réfléchir. La voila qui faisait des grands plans de conquête du monde dans sa tête... Mouais.... Bref.... On en était pas encore la hein.. La première chose a faire était de s'informer. Elle pourrait parler a son parrain mais cela devrait s'organiser et elle répugnait a le déranger alors qu'elle savait qu'il était souvent en mission. Elle décida donc de se connecter sur le réseau et essaya de voir ce qu'elle pourrait de trouver de beau la dessus. Se connectant sur le réseau Alpha, elle vérifia ses mails pour ne rien y trouver.

* Personne ne m'aime...*

Se dit elle en pinçant les lèvres, fataliste. Puis elle passa en revue quelques mots clefs dans le moteur de recherche sans conviction et finit par trouver un forum sur l'administration de la ville. HUm... intéressant. Elle commença a explorer un peu quand elle tomba sur quelque chose de particulier.C’était comme un journal mais cela ne correspondait surement pas au standard de censure de la ville. Les résistants ? Pour de vrai de vrai ? C’était la première fois depuis son arrivée que Draighean était en contact direct avec une de leur action au moment même ou celle ci se produisait. Sur le point de relever la tête et d'avertir ses collègues, Draighean se ravisa. De un elles sauraient immédiatement qu'elle était entrain de glander, et de deux elle se faisait tellement ch*** que la distraction était au final bienvenue.

Elle lut le tract en long en large et en travers. Le bouton "Répondre" lui semblait comme une lanterne dans le noir, comme un bouton rouge que tu sais pertinemment qu'il ne faut pas toucher, comme un gâteau a la chantilly ou personne ne noticerait un petit doigt de crème manquant. Cela étant dit, elle se rendit compte qu'elle ne comprenait pas la moitie de ce que le journal racontait. Quelques précautions s'imposaient. Vérifiant les dernières connexions et autres petites choses, elle décida que le site n’était pas suffisamment fréquenté pour qu'elle soit en danger. Quand bien même... C’était un site officiel et elle avait tous les droits d’être la.

Regardant ses ongles manucurés sur le clavier, elle pinça les lèvres et appuya sur le bouton répondre. Peut être y trouvera t elle qu'elle chose pour passer le temps... réfléchissant a ce qu'elle pourrait bien écrire, elle chercha l'espace de quelques minutes et inspirant profondément mais silencieux lança sa réponse. Yeah... Une goutte d'humour...

" CHOU BLANC !"
avatar
Draighean Blackthorn
~ Nouvel Arrivé ~


Camp : Guilde Impériale
Profession : Secretaire de Haut Fonctionaire
Âge réel : 0
Âge d'apparence : 22

Compétences
Mémoire:
0/10000  (0/10000)
Compétence principale: Informatique
Niveau de Compétence: Compagnon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum